Ohabolana : afo

Ohabolana50 Afo akaiky azo amindroana . [Veyrières 1913 #180]
Dikanteny frantsay Quand le feu est près, on peut se chauffer. [Veyrières 1913 #180]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui avaient la faveur du souverain ou des chefs; le sens général est qu' une chose à portée est profitable. [Veyrières 1913 #180]

Ohabolana51 Afo hanetroka ny tena . [Veyrières 1913 #6266]
Tandremo fandrao maka afo hanetroka ny tena . [Veyrières 1913 #6251, Nicol 1935 #229]
Tandremo sao maka afo hanetroka ny tena . [Rinara 1974 #4032]
Dikanteny frantsay Ceux qui font sciemment une chose nuisible à leur propre personne, allument un feu qui les enfumera. [Veyrières 1913 #6266]
Faites attention, de peur de prendre un feu qui vous enfume. [Veyrières 1913 #6251]
Gardez-vous de vous laisser enfumer par le feu que vous êtes allé chercher. [Nicol 1935 #229]
Fanazavana frantsay Se disait des gens faisant des choses nuisibles à eux-mêmes. [Veyrières 1913 #6251]

Ohabolana53 Afo ka vao motro . [Veyrières 1913 #1046]
Dikanteny frantsay Il y a le feu et ils se brûlent, alors ils commencent à appeler au secours. [Veyrières 1913 #1046]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui dans la prospérité oublient leurs parents, mais s' en souviennent quand vient l' adversité. [Veyrières 1913 #1046]

Ohabolana54 Afo lavitra tsy azo amindroana . [Rajemisa 1985 #208, Rajemisa 1985 #571, Veyrières 1913 #2478, Rinara 1974]
Ny afo lavitra tsy azo amindroana . [Rinara 1974 #2826]
Fanazavana malagasy Tsy azo ianteherana hamonjy, raha misy loza, ny havana mipetraka any lavitra. [Rajemisa 1985 #571]
Dikanteny frantsay On ne peut pas se chauffer à un feu trop éloigné. [Veyrières 1913 #2478]
Fanazavana frantsay Se disait des biens ou des protections qu' on avait au loin et dont on ne pouvait pas se servir. [Veyrières 1913 #2478]

Ohabolana55 Afo lavitra tsy azo amindroana ; vary zato tsy enti-mandeha . [Nicol 1935 #488]
Ro tsy atoraka ; vary zato tsy enti-mandeha . [Cousins 1871 #2796]
Vary zato tsy enti-mandeha . [Veyrières 1913 #2260, Rinara 1974 #4883, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Flamme éloignée ne peut vous chauffer; cent mesures de riz ne peuvent se transporter en voyage. [Nicol 1935 #488]
On ne peut emporter cent (grandes) mesures de riz avec soi. [Houlder 1895]
On ne peut pas emporter avec soi cent grandes mesures de riz. [Veyrières 1913 #2260]
Fanazavana frantsay Se disait des biens qu'on ne pouvait dépenser que sur place. [Veyrières 1913 #2260]

Ohabolana56 Afo maty tsy boronin-dalitra . [Samson 1965 #A8]

Ohabolana58 Afo mongo: omana anatiny. [Samson 1965 #A9]

Ohabolana59 Afon' ampombo . [Veyrières 1913 #6395]
Dikanteny frantsay Un mauvais procédé est comme le feu de son qui sent mauvais. [Veyrières 1913 #6395]
Fanazavana frantsay Il ne s' oublie pas. [Veyrières 1913 #6395]

Ohabolana61 Afo tsy mandika raty. [Samson 1965 #A10]

Ohabolana72 Aiza hianao no hahita izay mpantsaka tsy mba ho lena ? ary aiza hianao no hahita izay mpisoron' afo tsy mba ho tsemboka ? ary aiza hianao no hahita izay mpandeha tsy mba ho sasatra ? [Veyrières 1913 #1603]
Dikanteny frantsay Où trouverez-vous un porteur d' eau qui ne se mouille pas, un allumeur de feu qui ne soit pas en sueur, un marcheur qui ne soit pas fatigué? [Veyrières 1913 #1603]
Fanazavana frantsay Ces paroles disaient la certitude qu'une chose arriverait ; les jeunes gens s'en servaient pour dire à une jeune fille qu' elle finirait par se laisser prendre aux sollicitations. [Veyrières 1913 #1603]

Ohabolana502 Andro ahamaizan' ny trano mitondra afo am-bilany kely, fa nony ampitso manao fanilo miohatra ny loha . [Rinara 1974]
Andro hamaizan' ny trano dia manao afo am-bilany kely, fa rahampitso manao afo am-borodamba . [Houlder 1895 #724]
Andro hamaizan-trano mitondra afo am--bilany kely; fa nony afaka eo, manao fanilo main’ andro. [Veyrières 1913 #5324, Cousins 1871 #217]
Dikanteny frantsay Le jour de l' incendie de la maison on porte du feu dans une petite marmite ; ce jour passé, on porte des torches en plein soleil. [Veyrières 1913]
Le jour où votre maison brûle vous portez du feu dans une petite marmite, mais le lendemain vous le portez dans un chiffon. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le danser écarté, on oublie vite et on recommence à faire des imprudences. [Veyrières 1913 #5324]
Les allumettes étaient autrefois inconnues à Madagascar. On allait chercher du feu chez le voisin - des braises - que l'on transportait dans une marmite ou un tesson, ou seulement dans un chiffon; ce manque de précautions pouvait causer l'incendie de la case au toit de chaume. [Houlder 1895]

Ohabolana661 Arahaba nieren' ny afo . [Veyrières 1913 #4105]
Dikanteny frantsay Salut, vous dont le feu s'est détourné pour reculer. [Veyrières 1913 #4105]
Fanazavana frantsay Salut à une famille après un incendie voisin. [Veyrières 1913 #4105]

Ohabolana696 Atao mpisorona afo , dia tsy mandà ; atao mpaka kitay , dia tsy mandà ; atao mpitoto vary , dia mitoto ; ary hovonoina , dia maty rahateo ; hovelomina , dia izy mpanjaka no mifidy . [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Si on me condamne à entretenir le feu, je ne refuse pas ; si je dois aller chercher de la paille à brûler, j' obéirai ; si on me fait piler le riz, je le ferai ; si on veut me tuer, je suis déjà mort ; si on veut me conserver la vie, le roi est le maître. [Veyrières 1913 #190]
Fanazavana frantsay Paroles de soumission du roi détrôné à son frère Andriamasinavalona. [Veyrières 1913 #190]

Ohabolana1044 Aza manao hoe : efa ho lava ny afon' Antongona . [Rinara 1974 #515]
Aza manao hoe : ho lava ny afon' Antongona . [Veyrières 1913 #6493, Cousins 1871 #463]
Efa ho lava ny afon' Antongona . [Ravelojaona: Firaketana]
Efa ho lava ohatra ny afon' Antongona . [Rinara 1974 #1021]
Ho lava ny afo any Antongona , ka tsy hitan’ Andrianjafy hitairana . [Cousins 1871 #1084, Veyrières 1913]
Ho lava ny afon' Antongona ka tsy hitan' Andrianjafy hitairana . [Rinara 1974 #1368]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny antso vonjy, na hataka, miverimberina matetika, ka tsy mahataitra, na mampangoraka intsony. [Ravelojaona: Firaketana]
Dikanteny frantsay Les signaux de feu sur la montagne Antongona seront continuels, aussi Andrianjafy ne trouve pas qu'il faille s'en émouvoir et faire alerte. [Veyrières 1913 #6499]
Ne dites pas : les signaux de feu donnés sur la montagne Antongona seront continuels. [Veyrières 1913 #6493]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne tiennent pas compte d'un avertissement parce qu' il est habituel. [Veyrières 1913 #6499]

Ohabolana1398 Aza mikiraro ambony kitay , ka manao laniala am-pisoronan' afo . [Houlder 1895 #2152, Veyrières 1913 #2421]
Dikanteny frantsay Ne mettez pas de souliers pour marcher dans l' herbe sèche et ne vous nettoyez pas les dents pour attiser le feu. [Veyrières 1913 #2421]
Ne mettez pas des souliers pour marcher sur l' herbe sèche, et ne vous nettoyez pas les dents pour attiser le feu. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Cela ne vaut pas la peine. [Veyrières 1913 #2421]
Réservez vos atours pour des occasions qui en soient dignes. [Houlder 1895]

Ohabolana1403 Aza mila voa tsy ary ka maka afo amin' ny maty . [Houlder 1895 #1734]
Aza mila voa tsy ary: maka afo amy ny maty . [Cousins 1871 #626]
Dikanteny frantsay Ne demandez pas l' impossible en allant chercher du feu auprès des morts. [Houlder 1895 #1734]

Ohabolana1427 Aza misisika ho may hoatry ny fisoitr' afo . [Veyrières 1913 #6149]
Aza misisika ho may ohatra ny fisoitr' afo . [Houlder 1895]
Fisoitrafo ka may vao misisika . [Rinara 1974 #1170]
Tsy mety raha may misisika hoatry ny fisoitrafo . [Veyrières 1913 #6390]
Tsy mety raha may vao misisika toa fisoitrafo . [Rinara 1974 #4637]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de faire comme le tisonnier qui s' introduit toujours, bien qu' il soit brûlé. [Veyrières 1913 #6390]
Ne vous brûlez pas par force comme le tisonnier (de bois) qui pénètre dans le feu. [Houlder 1895]
Ne vous brûlez pas par force comme le tisonnier qui va dans le feu. [Veyrières 1913 #6149]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas insister sans discernement. [Veyrières 1913 #6390]

Ohabolana1452 Aza mitarika hitsofoka anaty afo toa lehibem--bomanga . [Rinara 1974 #795]
Aza mitarika ho lo toy ny lehibem--bomanga . [Veyrières 1913 #4345, Cousins 1871 #657, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay N' entraînez pas les autres à pourrir, comme chez les patates où les grosses, en pourrissant, amènent la pourriture des autres. [Veyrières 1913 #4345]
Ne soyez pas les premiers à pourrir comme les plus grosses patates. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui entraînent les petits dans leur perte, ou qui les portent au mal. [Veyrières 1913 #4345]

Ohabolana1569 Azo ny vorona fa ny afo hitonoana no tsy misy. [Houlder 1895 #2268, Veyrières 1913 #3243, Rinara 1974 #833, Cousins 1871 #724]
Dikanteny frantsay L' oiseau est pris, mais le feu pour le faire rôtir manque. [Veyrières 1913 #3243]
On a bien attrapé un oiseau, mais c' est le feu pour le rôtir qui manque. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il manque la chose principale. [Veyrières 1913 #3243]
N' avoir pas tout ce qu'il faudrait. [Houlder 1895]

Ohabolana1937 Faly sahirana hoatry ny mpisorona afo homan-koditra . [Veyrières 1913 #5538]
Faly sahirana , ohatra ny mpisoron-afo homan-koditra . [Cousins 1871]
Faly sahirana toy ny mpisorona afo homan-koditra . [Rinara 1974 #74]
Dikanteny frantsay Content et embarrassé tout ensemble comme celui qui, en attisant le feu, mange de la peau. [Veyrières 1913 #5538]
Fanazavana frantsay Se disait des honneurs ou des biens mélangés de tracas. [Veyrières 1913 #5538]

Ohabolana1975 Fanam-bomangan' Ambohimandroso : tonga any an-kibo vao atanina afo. [Cousins 1871]
Fanam--bomangan' Ambohimandroso : tonga an-kibo vao atanina afo . [Rinara 1974 #1085]

Ohabolana2118 Fisoitra afom- bavy antitra : hita alika , kapohina ; mandroatra ny vary , haroina aminy indray. [Veyrières 1913 #1873]
Fisoitr' afom-bavy antitra : hita alika , kapohina ; mandroatra ny vary , haroina aminy indray. [Cousins 1871 #969]
Dikanteny frantsay Tisonnier entre les mains d' une vieille femme : un chien approche, elle s' en sert pour le frapper ; le riz écume, elle s' en sert pour le retourner et le mêler. [Veyrières 1913 #1873]
Fanazavana frantsay Se disait des choses qui servaient à plusieurs fins, et des gens qui étaient de deux partis. [Veyrières 1913 #1873]

Ohabolana2119 Fisoitrafo ka na levona aza ny eo aloha, tsy maintsy aroso ny aoriana. [Rinara 1974 #1171]
Fisoitr' afo : na levona aza ny aloha, tsy maintsy aroso ny aoriana. [Veyrières 1913 #419, Cousins 1871 #967]
Dikanteny frantsay C' est comme le tisonnier : ce qui précède a beau être consumé, il faut qu' il fasse avancer ce qui suit. [Veyrières 1913 #419]
Fanazavana frantsay Les généraux devaient agir ainsi avec leurs soldats à la guerre ; dans un sens plus général : il ne faut pas abandonner une affaire à cause des difficultés. [Veyrières 1913 #419]

Ohabolana2265 Hanantsafa mahita, toy ny mpaka afo . [Cousins 1871 #1522]
Manantsafa mahita, toy ny mpaka afo . [Nicol 1935 #325]
Manantsafa ohatra ny mpaka afo . [Rajemisa 1985 #29]
Fanazavana malagasy manontany zavatra efa fantatra rahateo [Rajemisa 1985 #29]
Dikanteny frantsay Interroger au sujet d’une chose évidente, comme celui qui demande du feu. [Nicol 1935 #325]

Ohabolana2285 Hanina voaray maty afo ka ny vava tsy mba maizina . [Rinara 1974]
Hanina voaray maty afo : ny vava tsy mba maizina . [Veyrières 1913 #4489, Cousins 1871 #1027]
Hanina voaray maty jiro ka ny vava tsy mba maizina . [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Nourriture prise au moment où le feu s' éteint : la bouche n' est jamais dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #4489]
Fanazavana frantsay Les Malgaches prenaient leur repas autour du feu et restaient ensuite à causer ; le feu s' éteignait peu à peu. Le sens est qu' il n'y a pas besoin d'y voir pour manger. [Veyrières 1913 #4489]

Ohabolana2363 Herin' ny jiro : menaka , fahosan' ny afo : rano . [Houlder 1895 #862, Rinara 1974 #1311]
Dikanteny frantsay La force de la lampe c' est le suif (qu' on y brûle), la faiblesse du feu c' est l' eau (qui l' éteint). [Houlder 1895]

Ohabolana2631 Izaho tsy mahalala sorona, fa sorona afo no fantatro . [Houlder 1895 #84]
Izaho tsy mahalala sorona fa sorona afo no haiko. [Rinara 1974 #103]
Izaho tsy mahalala sorona, fa soron' afo no fantatro . [Veyrières 1913 #6450, Cousins 1871 #1167]
Dikanteny frantsay Je ne sais pas ce que c' est que la réserve et la discrétion, car je ne sais qu' attiser le feu. [Veyrières 1913 #6450]
Je ne sais pas ce que c' est qu' un sacrifice, ce que je sais c' est d' attiser le feu. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Jeu de mots, le mot pour sacrifice étant le même que celui signifiant action d' attiser. [Houlder 1895]
Jeu de mots sur le mot sorona qui signifie à la fois : discrétion et entretien du feu. Le sens est : je suis simple, je n' exagère pas. [Veyrières 1913 #6450]

Ohabolana2733 Izy main' ny afo natsangany . [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Être brûlé par un feu qu' on a allumé soi-même. [Houlder 1895]

Ohabolana3130 Lava volon-tsomotra tsy aman-karena : raha mitsoka afo, dia may. [Cousins 1871 #1351]
Lava volon-tsomotra tsy arahin-karena : raha mitsoka afo dia may . [Rinara 1974]

Ohabolana3185 Lohan' omby notanehina tamin' ny afon- tain' omby , ka mba masaky ny nalain' ny vavany ihany. [Veyrières 1913]
Loha-omby notanehin-taikomby : masaky ny noraofin' ny lelany . [Veyrières 1913]
Loha omby notenehin-taikomby : masaky ny noraofin’ ny lelany . [Rinara 1974 #125, Cousins 1871 #1370]
Dikanteny frantsay Tête de boeuf cuite sur un feu de bouse de boeuf : elle cuit avec ce que sa bouche a pris elle-même à terre. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay On est puni par où on a péché. [Veyrières 1913 #2704]

Ohabolana3240 Mafana vay ohatra ny afom- pantaka. [Rinara 1974]

Ohabolana3336 Main' ny afo natsangana . [Rinara 1974 #1900]
Main' ny afo natsangany . [Veyrières 1913 #6071]
Main' ny afo natsangany izy, ary voakaikitry ny amboakely tiany . [Veyrières 1913 #5448]
Dikanteny frantsay Brûlé par le feu qu' on a soi-même allumé, mordu par le chien qu' on aime. [Veyrières 1913 #5448]
Brûlé par le feu qu' on a soi-même allumé. [Veyrières 1913 #6071]
Fanazavana frantsay On a affaire à des ingrats. [Veyrières 1913 #5448]

Ohabolana3342 May volon-tanana , ohatra ny mpisorona afo. [Cousins 1871]
May volon-tanana sahala amin' ny mpisoron' afo . [Rinara 1974]

Ohabolana3347 Maka afo amin' ny maty , ka hariva foana eo. [Rinara 1974 #1905]

Ohabolana3348 Maka kitay manana ankizy ; misorona afo manan-jiro ; homa-maizina ao am--pototry ny mazava . [Veyrières 1913 #2296, Houlder 1895]
Maka kitay manana ankizy , misorona afo manan-jiro , homa-maizina eo am--pototry ny mazava . [Rajemisa 1985]
Maka kitay manana ankizy , misoron' afo manan-jiro , ka mihina-maizina am--pototry ny mazava . [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Mampijaly tena noho ny fahihirana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Aller chercher (soi-même) son bois quand on a un esclave; attiser le feu (pour s' éclairer) quand on a une lampe, et manger dans l' obscurité quand on pourrait avoir de la lumière. [Houlder 1895]
L' avare a un esclave et il va chercher son bois ; il a une lampe et il attise son feu pour lui servir de lumière ; il peut avoir de la lumière et il mange dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #2296]
Fanazavana frantsay C' est souffrir par avarice. [Houlder 1895]

Ohabolana3357 Malahelo lava volombava , ka nony mitsoka afo dia may . [Rinara 1974 #131]

Ohabolana3532 Manao afon' Analakely : ambony vao midonaka . [Veyrières 1913 #646, Cousins 1871 #1526]
Manao afon' Analakely ka ambony vao midonaka . [Houlder 1895]
Manao afon' Analakely : vao midonaka dia any am-bovonana . [Rinara 1974 #1983]
Dikanteny frantsay Faire comme le feu d' Analakely : c' est une fois qu' il est monté haut qu' il dégage de la fumée. [Veyrières 1913 #646]
Pareil au feu d' Analakely: il est tout en haut avant qu' on le voie. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A Analakely, le marché actuel de Tananarive, il y avait autrefois des ateliers, des forges en particulier; les gens d' alentour n' en voyait la fumée que lorsqu' elle sortait des cheminées. Ce proverbe s' emploie en parlant de certaines choses concernant un membre de la famille et qui sont parvenues à la connaissance du public, avant que les autres membres en soient informés. [Houlder 1895]
Se disait des affaires ou procès qui atteignent les grands ; Analakely est un quartier de Tananarive où il y avait des ateliers et des forges avec de grandes cheminées ; les gens des alentours voyaient la fumée sortir des cheminées. [Veyrières 1913 #646]

Ohabolana3742 Mandry tsy aman' afo toy ny mpiambim-banja . [Veyrières 1913 #1652, Rinara 1974 #2090, Cousins 1871 #1603]
Dikanteny frantsay Ceux qui dorment sans feu, comme les gardiens d' une poudrière. [Veyrières 1913 #1652]
Fanazavana frantsay Il faut se garder de provoquer les gens irascibles. [Veyrières 1913 #1652]

Ohabolana3751 Mandroso afo tsy mirehitra ka afaka adidy amin' ny fatana . [Rinara 1974 #2083]

Ohabolana3959 Maty mangina toa afon' ampombo . [Rinara 1974 #2206]
Maty mangina toy ny otrik' afo . [Cousins 1871 #1665, Houlder 1895]
Maty mangina toy ny otrik' afon' ampombo . [Veyrières 1913 #6453]
Dikanteny frantsay Mourir seul et en secret comme le feu de son, conservé sous la cendre. [Veyrières 1913 #6453]
Mourir silencieusement comme du feu sous la cendre. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Affaire dont on ne parle pas. [Veyrières 1913 #6453]
Se disait en parlant des disputes ou procès qui finissent tranquillement, comme un feu qui s' éteint; des procès de pauvres gens qui n' avaient pas le moyen d' acheter les juges et qui étaient ainsi "maty" ou vaincus et devaient se taire, tandis que leurs adversaires célébraient bruyamment leur victoire. [Houlder 1895]

Ohabolana3984 Matoa manentona dia ao ny afo nipoirany . [Rinara 1974 #2184]

Ohabolana4057 Miangaly miserana tahaka ny ankizilahy misorona afo alozina . [Rinara 1974 #147]
Miangaly miserana, toy ny andevolahy misorona afo alozina . [Veyrières 1913 #569, Cousins 1871 #1716]
Dikanteny frantsay Se payer des caprices et des distractions d' un moment, comme l' esclave qui attise le feu entre une allée et venue. [Veyrières 1913 #569]

Ohabolana4061 Miangatra kosa ny velona raha ny maty no anaterana afo ! [Rinara 1974]
Miangatra kosa ny velona raha ny maty no aterana afo . [Veyrières 1913 #2765]
Miangatra kosa ny velona raha ny maty no ateran' afo . [Houlder 1895 #2116]
Dikanteny frantsay Les vivants se moquent si c' est aux morts qu' ils apportent du feu. [Houlder 1895 #2116, Veyrières 1913 #2765]

Ohabolana4303 Miroborobo ny afo tsy mba mamindro , ka lany ny kitay vao mamihin-tanana . [Veyrières 1913 #3273, Cousins 1871 #1821]
Miroborobo ny afo tsy mba namindro , fa efa lany ny kitay vao mamihin-tanana . [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Quand le feu flambe on ne se chauffe pas, et quand il est consumé on se met à joindre les mains et croiser les doigts pour se chauffer. [Veyrières 1913 #3273]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui manquent l' occasion. in conduit l' eau sur un versant, choses qui se perdent en route, des de l' argent en litige qui est absorbé. [Veyrières 1913 #3273]

Ohabolana4341 Misorona afo homana . [Veyrières 1913 #2537]
Dikanteny frantsay Le pauvre n' a pas de lumière et mange à la clarté du feu. [Veyrières 1913 #2537]

Ohabolana4342 Misorona afo homana ka malahelo ny jabora lasam-boalavo . [Rinara 1974 #2415]
Misorona afo homana : malahelo ny jabora lasam-boalavo . [Veyrières 1913 #575, Cousins 1871 #1840]
Dikanteny frantsay Esclave qui attise le feu tout en mangeant : elle regrette le lard emporté par les rats. [Veyrières 1913 #575]
Fanazavana frantsay Allusion au lard dont on se servait pour entretenir la lampe et que les rats avaient emporté. [Veyrières 1913 #575]

Ohabolana4458 Mitroatra tahaka ny ronono taitran' afo ! [Rinara 1974 #2393]

Ohabolana4500 Mivahiny aman-kava-malahelo , ka soron' afo no hita. [Veyrières 1913 #6]
Mivahiny amin-kava-malahelo , ka soron' afo no hita. [Houlder 1895 #1462, Rinara 1974 #161]
Mivahiny amin-kava-malahelo : soron' afo no hita. [Cousins 1871 #1914]
Dikanteny frantsay Quand on va visiter un parent dans le malheur, on est prié d' attiser le feu et de rendre service. [Veyrières 1913 #6]
S' en aller voir des parents pauvres, et ne rien trouver que le feu à attiser. [Houlder 1895]

Ohabolana4731 Nahoana no efa afo , ka vao motro ary efa rano vao mahetsaka ? [Rinara 1974 #2680]
Nahoana no efa afo, ka vao motro ; rano, ka vao mahetsaka ? [Houlder 1895 #2302, Veyrières 1913 #6369, Cousins 1871 #2040]
Dikanteny frantsay Pourquoi feu sur feu ? pourquoi eau sur eau ? [Veyrières 1913 #6369]
Fanazavana frantsay Se disait de celui qui est en faute et ajoute encore à sa faute. [Veyrières 1913 #6369]

Ohabolana5025 Ny donak' afo no samy miakatra fa ny tompony no mahalala ny ao am-bilany . [Rinara 1974 #2935]

Ohabolana5054 Ny fanambadiana ohatra ny menaka , ka raha manalavitra ny afo, dia mandry . [Cousins 1871]
Ny fanambadiana tahaka ny menaka , ka raha manalavitra ny afo dia mandry . [Rinara 1974 #193]
Ny fanambadiana tahaky ny menaka , ka raha manalavitra ny afo dia mandry . [Veyrières 1913 #1216]
Dikanteny frantsay Il en est du mariage comme de la graisse : quand on l' éloigne du feu, elle se fige. [Veyrières 1913 #1216]
Fanazavana frantsay Loin des yeux, loin du coeur. [Veyrières 1913]

Ohabolana5327 Ny manjaka toy ny afo : halavirina mangatsiaka , hatonina : mahamay . [Rinara 1974 #3121]
Ny manjaka toy ny afo ; ka raha halavirina mahamangatsiaka , ary raha hatonina akaiky mahamay . [Veyrières 1913 #231]
Ny manjaka toy ny afo : raha halavirina, mahangatsiaka ; ary raha akekena , mahamay. [Cousins 1871 #2329, Nicol 1935 #273]
Ny mpanjaka toy ny afo : raha halavirina mangatsiaka, ary raha akekezina mahamay. [Houlder 1895 #1398]
Dikanteny frantsay Les grands sont comme le feu : loin d’eux, vous avez froid; près d’eux, vous prenez feu. [Nicol 1935 #273]
Le souverain est comme le feu : ceux qui sont loin de lui n' ont pas part à ses bienfaits, ils ont froid ; mais ceux qui sont auprès de lui obtiennent ses faveurs, ils ont chaud. [Veyrières 1913 #231]
Le souverain est comme le feu: si on s' en éloigne, on a froid; et si on s' en rapproche, on se brûle. [Houlder 1895]

Ohabolana5676 Ny vanja tsy mandà afo ary ny afo tsy mandà kitay . [Rinara 1974 #3353]
Ny vanja tsy mandà afo ; ny afo tsy mandà kitay . [Houlder 1895, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay La poudre ne refuse pas le feu, ni le feu, le combustible. [Houlder 1895]
La poudre refuse pas le feu, le feu ne refuse pas le combustible. [Veyrières 1913 #3736]
Fanazavana frantsay A chacun ses occupations. [Veyrières 1913 #3736]

Ohabolana5903 Otrik' afon' ampombo , ka mangidy mandra-maraina . [Veyrières 1913 #32]
Dikanteny frantsay Feu de son, conservé sous la cendre : jusqu' au matin, il exhale une fumée âcre. [Veyrières 1913 #32]
Fanazavana frantsay Se disait d' une affaire terminée, puis remise en discussion. [Veyrières 1913 #32]

Ohabolana5980 Rafotsibe mpisorona afo , ka halan' ny setroka . [Veyrières 1913 #1912]
Dikanteny frantsay Vieille femme chargée d' attiser le feu : elle est noircie par la fumée. [Veyrières 1913 #1912]
Fanazavana frantsay Se disait des gens de mauvaise réputation et justement décriés. [Veyrières 1913 #1912]

Ohabolana6102 Raha miroborobo ny afo, dia samy mamela tanana hamindro ; fa raha lany ny kitay, ny tompon-trano ihany no manary lavenona . [Nicol 1935 #378, Cousins 1871]
Raha miroborobo ny afo , miara-mamindro ; fa raha maty ny afo , dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona . [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Raha miroborobo ny afo , miara-mamindro izy rehetra; fa ny tompon-trano ihany no manala ny lavenona . [Houlder 1895 #616]
Raha miroborobo ny afo , miara-mamindro ny rehetra, fa nony lany ny kitay ny tompon-trano no manary ny lavenona . [Rinara 1974 #3616]
Raha velona ny afo , dia samy mamela-tanana hamindro ; fa raha lany ny kitay , dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona . [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Quand le feu flambe, chacun étend les mains et on se chauffe ensemble ; mais une fois le bois consumé et le feu éteint, ce sont les maîtres de la maison seuls qui jettent les cendres. [Veyrières 1913]
Quand le feu flambe, tous étendent la main pour se chauffer ; mais quand le bois fait défaut, c’est au maître de la maison à jeter les cendres. [Nicol 1935 #378]
Quand le feu flambe, tout le monde se chauffe; mais c' est le maître du logis qui a l' ennui d' enlever les cendres. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est lui qui a la peine, les autres n' ont que le profit. [Houlder 1895]
On trouve des amis pour jouir, mais pas pour peiner ; beaucoup d' amis dans la prospérité et peu dans le malheur. [Veyrières 1913]

Ohabolana6104 Raha misy afo dia ao ny setroka . [Rinara 1974 #3617]

Ohabolana6146 Raha sendra afak' afo ve dia afolahy , nefa ny rahampitso tsy mbola azo antoka . [Rinara 1974 #3654]

Ohabolana6353 Roborobon' afon' ny mpitakarina , ka izako ihany no hanary lavenona rahefa lasa izy. [Veyrières 1913 #5474]
Dikanteny frantsay Bavards et gourmands qui ont allumé un grand feu : c' est moi qui irai jeter les cendres quand ils seront partis. [Veyrières 1913 #5474]
Fanazavana frantsay Laisser toute la peine aux autres. [Veyrières 1913 #5474]

Ohabolana6379 Sabotraka ambony afo : tonta tsy nanahazana . [Cousins 1871 #2815, Rinara 1974]
Tsihy ambony afo : tonta tsy nanahazana . [Rinara 1974]
Tsihivitrana ambony afo : tonta tsy nanahazana . [Veyrières 1913 #2409, Cousins 1871]
Tsihivitrana ambony salazana , ka tonta tsy nanahazana . [Rinara 1974 #4420]
Dikanteny frantsay Grande natte gardée au-dessus du foyer : elle est usée avant d' avoir servi à faire sécher le riz. [Veyrières 1913 #2409]

Ohabolana6636 Sokina mañatoñ' afo : forohaña atsindry . [Houlder 1895]
Sokina nanaton’ afo : forohana atsindry . [Samson 1965]
Fanazavana malagasy Sokina manatona afo: soitrafo akapoka. [Houlder 1895]

Ohabolana6637 Sokina mbola any an-davany, ka ny afo hitonoana azy no mahavery hevitra . [Rinara 1974 #3919]

Ohabolana6691 Soron' afon' adala , ka ny aloha tsy lany ka ny ato aoriana asesika ihany. [Rinara 1974 #3954]
Soron’ afon’ adala: ny eo tsy mbola lany, ka ny ato aoriana asesika ihany. [Cousins 1871]
Soron' afon' Ikala adala : ny aloha tsy levona , ny ato aoriana asesika ihany. [Veyrières 1913 #2111]
Toy ny soron' afon' adala : ny aloha tsy levona , ny aoriana asesika ihany. [Houlder 1895 #1649, Cousins 1871]
Toy ny soron' afon' adala : ny eo aloha tsy levona , ny ato aoriana asesika hameno fatana . [Rinara 1974 #4325]
Dikanteny frantsay Attiser le feu à la manière de la pauvre sotte : la paille ou le bois qu' elle a mis ne sont pas encore consumés et elle en met d' autres. [Veyrières 1913 #2111]
Semblable à un nigaud qui conduit le feu (pour faire cuire le riz), la poignée (d' herbe sèche) qu' il vient d' y mettre n' est pas encore consumée qu' il en jette une autre (d' où gaspillage). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe était très usité et avait plusieurs sens : il se disait de ceux qui négligent le présent pour l' avenir, de ceux qui sont trop pressés, de ceux qui dépensent inutilement ; il se disait encore des gens obstinés qui ajoutent paroles sur paroles avant même d' avoir achevé les précédentes. [Veyrières 1913 #2111]

Ohabolana6692 Soron' afon' ny ntaolo : ny maty akofoka , ny velona aroso . [Veyrières 1913 #339, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Entretenir le feu à la manière des anciens : ce qui s' éteint est secoué, ce qui brûle est enfoncé plus avant. [Veyrières 1913 #339]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le bien-fondé des traditions. [Veyrières 1913 #339]

Ohabolana6693 Soron' afo tsy aritry ny akaiky. [Veyrières 1913 #1710, Rinara 1974 #3955, Cousins 1871 #2942]
Dikanteny frantsay Celui qui est tout près du feu ne peut s' empêcher de l' attiser. [Veyrières 1913 #1710]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux que l'occasion pousse à agir : l' occasion fait le larron. [Veyrières 1913 #1710]

Ohabolana6759 Tain' omby an-tany mena : raha tsy miomba nofo tsy miala . [Rinara 1974 #3996, Cousins 1871 #2975]
Tain' omby an-tany mena : raha tsy miombona afo , tsy miala. [Houlder 1895 #284]
Tain' omby an-tany mena : raha tsy miombon' afo tsy omena . [Rinara 1974 #3995]
Dikanteny frantsay De la bouse de vache sur de la terre rouge: si on ne les met ensemble dans le feu, elles ne se séparent pas. [Houlder 1895]

Ohabolana6836 Tandroky ny andevovavy ny fisoitra afo : sady mahay manavia , manavanana . [Cousins 1871]
Tandroky ny andevovavy ny fisoitrafo : sady mahay manavia , manavanana . [Veyrières 1913 #590]
Tandroky ny andevovavy ny fisoitr' afo , sady mahay manavia no mahay manavanana . [Houlder 1895]
Tandroky ny mpanompo ny fisoitrafo , ka manavia : kinga, manavanana : mailaka . [Rinara 1974 #4039]
Dikanteny frantsay Le tisonnier est la défense (litt. les cornes) de la femme esclave, elle s' en sert pour frapper à droite ou à gauche. [Houlder 1895]
Le tisonnier est la ressource de l' esclave : elle le manie à gauche et à droite, elle s' en sert pour toute sorte de choses. [Veyrières 1913 #590]
Fanazavana frantsay Se disait de ce qui sert à plusieurs fins. [Veyrières 1913 #590]

Ohabolana7361 Trano misy olona , misy afo , tany misy farihy , misy sahona . [Rinara 1974 #4384]

Ohabolana7382 Tsangan' afon' Anjanana : mahita ny ambany, mahita ny ambony. [Rinara 1974 #4396]
Tsangan' afon’ Anjanana : mahita ny ambony, mahatazana ny ambany. [Cousins 1871 #3276]
Tsangan' afon' Anjanana : ny ambony mahita , ny ambany mahatazana . [Veyrières 1913 #3313]
Dikanteny frantsay Signaux de feu à Anjanana : ceux qui sont sur les hauteurs les voient, ceux qui sont dans les endroits bas les voient. [Veyrières 1913 #3313]
Fanazavana frantsay Se disait d'une chose évidente, d'une affaire claire. [Veyrières 1913 #3313]

Ohabolana7394 Tsara manitra afon' anjavidy , kitain' ny mpanjaka . [Veyrières 1913 #260]
Dikanteny frantsay Feu d'ambaville au doux parfum, feu de roi. [Veyrières 1913 #260]
Fanazavana frantsay L' ambaville était une haute bruyère très inflammable et de bonne odeur que les Malgaches appréciaient beaucoup pour le chauffage ; les meilleures choses sont pour le souverain ; elles sont dignes de lui. [Veyrières 1913 #260]

Ohabolana7592 Tsy mba ny afo handoro fa ny masoandro anahazana . [Rinara 1974 #4545]
Tsy mba ny afo handoro fa ny masoandro be hanahazana . [Houlder 1895 #1355, Veyrières 1913 #3151]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas comme le feu qui brûle, mais comme le soleil bienfaisant qui fait sécher. [Veyrières 1913 #3151]
Ce n' est pas (comme) le feu qui brûle, mais (comme) le soleil qui fait sécher. [Houlder 1895]

Ohabolana7606 Tsy mba ny miray donak' afo , fa ny miray ombon' aina . [Rinara 1974 #4557]
Tsy mba ny miray ombon’ afo, fa ny miray ombon' aina . [Cousins 1871 #3395]

Ohabolana7647 Tsy mety raha may trano vao manao afo am-bilany kely. [Veyrières 1913 #3997]
Dikanteny frantsay Après que la maison est brûlée, prendre des précautions en conservant le feu dans la petite marmite, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #3997]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne sont prudents qu' après coup. [Veyrières 1913 #3997]

Ohabolana7703 Tsy mety raha setroky ny afo aroson' ny hafa. [Houlder 1895 #2256, Cousins 1871 #3487]
Dikanteny frantsay Il n' est pas juste d' être enfumé par le feu allumé (ou entretenu) par un autre. [Houlder 1895]

Ohabolana7764 Tsy misy maty tsy maimbo ; fa ny afo no maty tsy maimbo. [Veyrières 1913 #2929, Cousins 1871]
Tsy misy maty tsy maimbo , fa ny afo sy fanorona no maty tsy maimbo . [Rinara 1974 #304]
Dikanteny frantsay Rien ne meurt sans devenir pourri et puant ; le feu seul fait exception. [Veyrières 1913 #2929]

Ohabolana8034 Vanja sy afo : raha mihaona mamohehatra . [Rinara 1974 #4852]
Vanja sy afo : raha mihaona, mampidi-doza . [Cousins 1871 #3608, Nicol 1935 #297]
Vatofalia sy afo : isak' izay mihaona mampidi-doza . [Veyrières 1913 #465]
Dikanteny frantsay Pierre à fusil et poudre : s' il y a rencontre, cela cause des malheurs. [Veyrières 1913 #465]
Poudre et feu : rencontre dangereuse. [Nicol 1935 #297]
Fanazavana frantsay Se disait de deux personnes difficiles, surtout de deux personnes en colère. [Veyrières 1913 #465]

Ohabolana8328 Vony tsy azon' afo , vary tsy hanim-pody . [Veyrières 1913 #830]
Dikanteny frantsay Un refuge inviolable, c' est comme la claie qui est au-dessus du foyer et que le feu ne peut atteindre ; c' est comme le riz que l' oiseau cardinal ne peut manger. [Veyrières 1913 #830]

Fizahan-teny