Ohabolana : aiditra

Ohabolana1889 Entam-panjozoro : bataina , tsy zakan’ irery ; aiditra , tsy omby varavarana ; ataina , tsy mahaloaka alina. [Cousins 1871 #871, Nicol 1935]
Entam-panjozoro : batain-tsy zakan' ny irery ; aiditra , tsy omby varavarana ; ataina , tsy mahaloaka alina . [Veyrières 1913]
Entam-ponjozoro : bataina tsy zakan' ny irery , aiditra tsy omby varavarana , fa nony ataina indray alina monja. [Rinara 1974 #70]
Mivongovongo foana hoatry ny entam-panjozoro : batain-tsy zakan' ny irery ; aiditra , tsy omby varavarana ; ataina , tsy mahaloaka alina . [Veyrières 1913]
Mivongovongo foana toy ny anten-jozoro : entina tsy zakan' ny irery , aiditra tsy omby varavarana , ataina tsy mahaloaka alina . [Rinara 1974 #2528]
Mivongovonto foana, ohatra ohatra entam-panjozoro : entina , tsy zakan’ ny irery ; aiditra , tsy omby varavarana ; ataina , tsy mahiloaka alina. [Cousins 1871]
Toy ny entan- -jozoro : bataina , tsy zakan' ny irery; aiditra , tsy omby varavarana ; ataina , tsy mahaloaka alina . [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Comme un paquet de zozoro : un seul homme ne peut le transporter ; la porte d’une maison est trop petite pour le laisser passer; mais quand on le fait flamber, il ne suffit même pas pour une nuit. [Nicol 1935 #338]
Paquet de moelles de joncs : quand on veut le soulever, une seule personne n' arrive pas à le faire ; quand on veut l' introduire dans la maison, il ne peut pas passer par la porte ; mais quand on le brûle pour la cuisine, il ne suffit pas pour une nuit. [Veyrières 1913 #5897]
Pareil à une botte de souchets: on ne peut ni la porter seul, ni la faire entrer par la porte, et si on les brûle, il n' y en a pas assez pour durer toute la nuit. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Beaucoup d' apparence, mais peu de réalité. [Veyrières 1913 #5897]

Ohabolana1891 entan- -draty roa fehy : aiditra atosik' efa-dahy ; ataina , tsy mahaloaka alina . [Veyrières 1913 #5898, Cousins 1871 #872]
entan- -draty voafehy : aiditra atosik' efa-dahy , ataina tsy mahaloaka alina . [Rinara 1974 #1035]
Dikanteny frantsay Paquet d' écorces sèches de bananiers, gros paquet à deux liens : quand on le fait entrer dans la maison, il faut quatre hommes pour le pousser, mais quand on le brûle pour faire la cuisine, il ne suffit pas pour une seule nuit. [Veyrières 1913 #5898]
Fanazavana frantsay Beaucoup d' apparence et peu de réalité. [Veyrières 1913 #5898]

Ohabolana5944 Patsa no andrahoina , ka kitay aiditr' olon-droa no tadiavina . [Rinara 1974 #224]

Fizahan-teny