Ohabolana : ala

Ohabolana47 Afa-nenina hatrany an-ala lava ka hatrany an-ala . [Cousins 1871 #21]
Afa-nenina hatrany an' ala lava , ka hatrany an' ala fohy . [Houlder 1895 #1108, Veyrières 1913 #6467, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il est exempt de remords, car il a fait tout ce qu' il a pu et cherché dans la grande et la petite forêt. [Veyrières 1913 #6467]
N' avoir rien à se reprocher comme celui qui a fait tout ce qu' il pouvait dans la forêt longue comme dans la forêt courte. c.à.d. partout). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des supérieurs chargés de reprendre leurs inférieurs : ils satisfont à leur conscience lorsqu' ils les reprennent, même s' ils ne sont pas écoutés ; ils ont fait tout leur possible. [Veyrières 1913 #6467]

Ohabolana73 Aiza ny ala no eto Ankeramadinika dia lany vatsy sahady. [Rinara 1974]
Aiza no ala no Ambatomanga no lany vatsy ? [Houlder 1895 #1983, Veyrières 1913 #4014]
Mbola aiza ny ala no vao eto Ambatomanga dia lany vatsy . [Rinara 1974 #2222]
Mbola aiza no ala , no vao eto Ambatomanga ka lany vatsy ? [Veyrières 1913 #4014, Cousins 1871 #1699]
Sao vao eo Ambatomanga , ka lany vatsy sahady. [Veyrières 1913 #2404]
Dikanteny frantsay Être à peine à Ambatomanga, près de Tananarive, et avoir déjà dépensé ses provisions de voyage. [Veyrières 1913 #2404]
La forêt n' est-elle pas encore bien loin, et déjà vos provisions sont épuisées à Ambatomanga ? [Veyrières 1913]
Où donc est la forêt, pour qu' arrivé à Ambatomanga, vous n' ayez déjà plus de provisions de voyage? [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ambatomanga était une ville sur la route de l' est qui était la route de la forêt ; ce proverbe se disait de ceux qui ne savent pas épargner. [Veyrières 1913]
Il s' agit de quelqu' un de Tananarive se rendant à la forêt de l' Est; il n' est qu' à Ambatomanga, c.à.d. seulement à peu près à mi-chemin, et pourtant il a déjà mangé toutes ses provisions! [Houlder 1895]
Se disait des jeunes gens dissipateurs et imprévoyants. [Veyrières 1913 #2404]

Ohabolana88 Akanga diso ala ka mahatsiahy ny tany nahazatra . [Rinara 1974]

Ohabolana92 Akangalahy miditra ala : miandry ny oran-kisava , vao tratry ny ora-mikija . [Rinara 1974]
Akangalahy miditra ny ala : miandry ny oran-kisava , ka tratry ny ora-mikija . [Veyrières 1913 #4263, Cousins 1871 #34]
Dikanteny frantsay Pintade qui entre sous bois : elle veut attendre que l' orage passe, et elle est surprise par une pluie qui tombe sans discontinuer. [Veyrières 1913 #4263]
Fanazavana frantsay Se disait d' un filou ou autre personne se croyant en sûreté. [Veyrières 1913 #4263]

Ohabolana198 Ala tsy vaky lay. [Veyrières 1913 #272]
Dikanteny frantsay Une forêt où l' on n' a pas encore dressé de tente. [Veyrières 1913 #272]
Fanazavana frantsay Inhabitée ; forêt vierge. [Veyrières 1913 #272]

Ohabolana268 Amalona tompon' ny rano hianao, izaho railovy tompon' ny ala , ka samia mahari-monina . [Rinara 1974 #149]

Ohabolana352 Amoron’ ala tay manan-tranobe . [Cousins 1871 #146]
Amoron' ala tsy manan-trano be. [Houlder 1895 #703, Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Amoron' ala tsy manan-tranobe soa . [Rinara 1974 #184]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona mahantra kanefa eo afovoan' ny ilaina rehetra. [Rajemisa 1985]
Matetika izay manana ny ilaina rehetra mba hananan-javatra iray indrindra no tsy manana an' io zavatra io, na noho ny tsy firaharahan-tena na noho ny fikokorany hitady vola ka ny tenany indray no tsy tsaroany. [Rajemisa 1985]
Mitovy hevitra: mangetaheta ambony lakana, mosarena manatrika ny sompitra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ce ne sont pas ceux qui habitent près de la forêt qui ont de grandes maisons. [Houlder 1895]
Habiter au bord de la forêt et n' avoir qu' une cabane. [Veyrières 1913 #2483]
Fanazavana frantsay Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés. [Houlder 1895]
Se disait des gens qui étaient pauvres au sein de l' abondance ; les maisons se construisaient en bois près de la forêt. [Veyrières 1913 #2483]

Ohabolana513 Androngo miditra ala : ny tompon-tany ihany no aloha. [Veyrières 1913 #613, Cousins 1871]
Androngo miditra ala , ny tompon-tany no mialoha lalana . [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Lézards qui vont sous bois : ce sont les habitués du pays qui vont devant. [Veyrières 1913 #613]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait des chefs qui étaient les premiers, mais opprimaient le peuple ; dans un sens plus général, il signifiait que les gens habitués à un métier devaient donner l'exemple. [Veyrières 1913 #613]

Ohabolana546 Any an' ala no mandoro tavy, ka Imerina no manjavona antoandro (hariva ). [Rinara 1974 #311]

Ohabolana946 Aza manantena lambo hiakatra , ka tsy midina any an-ala . [Houlder 1895 #693]
Manantena lambo biakatra , ka tsy midina any an-ala . [Cousins 1871 #1517]
Manantena lambo hiakatra , ka tsy midina any an' ala . [Veyrières 1913 #5855]
Nanantena lambo hiakatra ka tsy nidina an' ala . [Rinara 1974 #2741]
Dikanteny frantsay Il attend que le sanglier vienne, au lieu de descendre le chercher dans la forêt. [Veyrières 1913 #5855]
N' espérez pas voir le sanglier monter tout seul vers vous, alors que vous ne voulez pas aller dans la forêt (pour l' y chasser). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Proverbe analogue au français : attendre que les cailles rôties tombent dans la bouche. [Veyrières 1913 #5855]

Ohabolana1452 Aza miteny hazo an-ala . [Houlder 1895 #1680, Cousins 1871 #660]
Dikanteny frantsay Ne parlez pas d' arbres (ou de bois) dans la forêt. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Profitez de ce que vous y êtes pour en prendre, sans perdre votre temps à des remarques futiles. [Houlder 1895]

Ohabolana1498 Aza ny ala ierena no dodonana , fa tsy fanao. [Veyrières 1913 #280]
Dikanteny frantsay Gardez-vous de l' empressement à détruire la forêt de sûreté, car ce serait contre l' usage et de plus une sottise : vous n' auriez plus où vous cacher en cas de danger. [Veyrières 1913 #280]
Fanazavana frantsay Maxime des anciens ; on s' en servait pour signifier : ne faites pas du mal à celui qui vous fait du bien. [Veyrières 1913 #280]

Ohabolana1623 Be feo mananatra , ka ny alan-trano no mahazo aloha. [Rinara 1974 #892]
Be feo mananatra , ka ny ala-trano no mahazo aloha. [Houlder 1895 #1592]
Be feo mananatra , ka ny any ala trano no hendry aloha. [Veyrières 1913 #5596, Cousins 1871 #746]
Dikanteny frantsay Homme à grosse voix qui gronde : les gens du dehors deviennent sages avant ceux de la maison. [Veyrières 1913 #5596]
Quelqu' un admonestant en criant (chez lui): ce sont ceux qui passent dehors qui entendent les premiers. [Houlder 1895 #1592]
Fanazavana frantsay Se disait des gens bourrus qui ne savent rien arranger en famille. [Veyrières 1913 #5596]

Ohabolana2384 Hianao no hazo dimbin' ny ala , vorom-panova hena . [Veyrières 1913]
Hianao no hazo solon' ny ala , vorom-panova hena . [Veyrières 1913]
Solon' ny maty , fanovan' ny velona, hazo dimbin' ny ala, vorom-panova hena. [Nicol 1935]
Dikanteny frantsay (Les enfants sont) les remplaçants du mort, les soutiens des vivants, le bois qui perpétue la forêt, la viande de canard après la viande de bœuf. [Nicol 1935]
Vous êtes l' arbre qui tient lieu de forêt, la volaille qui remplace la viande de boeuf. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Les descendants remplacent les ancêtres ; on disait ce proverbe de ceux qui remplaçaient dignement un bon prédécesseur. [Veyrières 1913 #970]

Ohabolana2397 Hianareo no natao ala hikirizana sy vato hifaharana . [Rinara 1974 #1335]
Hianareo no natao ala hikirizana , vato hifaharana . [Houlder 1895 #98, Veyrières 1913 #814]
Natao ala ikirizana sy vato ifaharana hianareo, ka aza atao menatra manan-kavana lahy! [Rinara 1974 #2755]
Dikanteny frantsay On a fait de vous comme une forêt dans laquelle on s' opiniâtre, et comme une pierre sur laquelle on se tient ferme. [Houlder 1895]
On vous a regardés comme une forêt où l' on s' opiniâtre et comme une pierre sur laquelle on se tient ferme. [Veyrières 1913 #814]

Ohabolana2429 Ho any an' ala ka no mivongika hazo bila . [Rinara 1974 #1354]

Ohabolana2520 Ilay manafina ala fady , ka fosain' ny bodo sy adala . [Rinara 1974 #1407]

Ohabolana2724 Izany Andriamasoandro , izany Andriambolana : mifoha maraina any an' ala , ka mitsidika andro any Arivo , ka mihilahila any Antongona . [Veyrières 1913 #3109]
Izany Andriamasoandro , izany Andriambolana , mifoha maraina any an' ala , ka mitsidika andro any Iarivo , mihilahila any Antongona . [Rinara 1974]
Izany Andriamasoandro , izany Andriambolana : mifoha maraina any an-ala , ka mitsidik’ andro any Arivo , ka mihilahila any Antongona . [Cousins 1871 #1174]
Dikanteny frantsay Cet Andriamasoandro, cet Andriambolana : il se lève de bonne heure dans la forêt, apparaît dans l'Imerina au milieu du jour, et puis penche vers la montagne Antongona. [Veyrières 1913 #3109]
Fanazavana frantsay Marche du soleil. [Veyrières 1913 #3109]

Ohabolana3016 Lambo an’ ala vahatra an’ ala : izy fokony tsy famola-kongotra . [Samson 1965 #L13]
Lambo añ-ala , vahatra añ-ala ; izy mihavana tsy famolak' ongotra. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Ny lambo any an-ala, ny vahatra (vahatra hazo) any an-ala, mpihavana izy ka tsy hifamola-tongotra. [Houlder 1895]

Ohabolana3438 Mamona vava ala . [Veyrières 1913 #5449]
Dikanteny frantsay Empêcher d' entrer dans la forêt. [Veyrières 1913 #5449]
Fanazavana frantsay Détruire ou empêcher un bien jusque dans sa source. [Veyrières 1913 #5449]

Ohabolana3669 Mandan' ny fanjakana ny ala . [Veyrières 1913 #434]
Dikanteny frantsay Les forêts sont des forteresses qui protègent le royaume. [Veyrières 1913 #434]

Ohabolana3885 Maro ny omby any an' ala fa ny an' ny Andriana ihany no marani-tsofina . [Rinara 1974 #2145]
Maro ny omby any an-ala , fa ny marani-tsofina ihany no an' ny andriana . [Houlder 1895 #1410]
Maro ny omby any an-ala , fa ny marani-tsofina no ombin’ Andriana . [Veyrières 1913 #214, Cousins 1871 #1640]
Dikanteny frantsay Il y a beaucoup de boeufs dans la forêt ; mais seuls ceux qui ont les oreilles taillées en pointe, sont les boeufs du souverain. [Veyrières 1913]
Il y a beaucoup de bœufs dans la forêt, mais seuls ceux qui sont marqués aux oreilles appartiennent au souverain. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il y a donc des distinctions à faire. [Houlder 1895]
Se disait pour signifier l' excellence d' une chose. [Veyrières 1913 #214]

Ohabolana4007 Mba ataovy toy ny voankazo an' ala ny anatra omen' ny olona ny tena , ka ny mangidy aloa ary ny mamy atelina . [Veyrières 1913 #6512]
Voankazo an' ala , ka ny mamy atelina ary ny mangidy aloa. [Veyrières 1913 #6533]
Voankazo an' ala , ka ny mangidy aloa, ny mamy atelina . [Rinara 1974 #4993]
Voankazo an' ala : ny mangidy aloa, ny mamy atelina . [Cousins 1871 #3706, Nicol 1935 #335]
Voankazo añ' ala ka ty mame atele , ty mafaitse aria. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Faites comme avec les fruits de la forêt : on avale les doux et on jette les amers. [Poirot & Santio: Vezo]
Faites des avis qu'on vous donne, comme des fruits qu' on trouve dans la forêt : on mange les bons et on laisse les mauvais. [Veyrières 1913 #6512]
Gomme les fruits cueillis dans la forêt : ceux qui sont amers, on les rejette ; ceux qui sont doux, on les savoure. [Nicol 1935 #335]
Quand on trouve des fruits dans la forêt, on mange les bons et on laisse les mauvais. [Veyrières 1913 #6533]
Fanazavana frantsay On essaie les fruits, et c'est par le goût qu'on juge ; de même il faut écouter les avis et voir quels sont ceux qui sont bons ou mauvais. [Veyrières 1913]
Se disait des avis reçus et des paroles entendues. [Veyrières 1913 #6533]

Ohabolana4565 Monina amoron' ala ka mahita ny mahitsy hokapaina . [Rajemisa 1985]
Raha monina amoron' ala , mahita ny mahitsy hokapaina . [Rinara 1974 #3624]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny fisian' ny tena amin' ny toerana iray dia ahalalana miohatra an' iza na iza izay rehetra mikasika an' io, na koa: izay zatra mifampikasokasoka amin' olona na zavatra maro no mahalala izay tokony hatao. [Rajemisa 1985]

Ohabolana4678 Na ala mainty aza hianao, izahay kosa no ala tsy vaky lay! [Rinara 1974 #2641]

Ohabolana4876 Ny ala fo mandroaka ny nenina . [Houlder 1895 #1109, Veyrières 1913 #6419, Rinara 1974 #2844, Cousins 1871 #2135]
Dikanteny frantsay Faire son possible, c' est chasser le regret. [Veyrières 1913 #6419]
Quand on a fait tout son possible, on n' a pas de regrets à avoir. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Analogue au français : fais ce que dois, advienne que pourra. [Veyrières 1913 #6419]
Fais ce que dois, advienne que pourra. [Houlder 1895]

Ohabolana4891 Ny ala sy ny tazo , dia jeneraly roa ngezalahy miaro ahy tsy ho tafihin' ny Eoropeana . [Veyrières 1913 #6314]
Dikanteny frantsay La forêt et la fièvre, voilà deux puissants généraux qui me défendront contre les puissances de l' Europe. [Veyrières 1913 #6314]
Fanazavana frantsay Paroles de Radama I. [Veyrières 1913 #6314]

Ohabolana4910 Ny anay salakam-barika ka vita hatrany an' ala . [Rinara 1974 #2878, Cousins 1871 #2159]

Ohabolana5172 Ny hazo no vanon-ko lakana , ao ny ala naniriany . [Veyrières 1913 #2774, Houlder 1895]
Ny hazo no vanon-ko lakana : ny tany naniriany no tsara . [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ny zavatra no vanona dia ny any amin' ny fototra no tsara. [Rajemisa 1985]
Ny zavatra tsara dia avy amin' ny zavatra tsara ihany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si avec un arbre, on peut faire une pirogue c' est grâce à la forêt où il a poussé. [Houlder 1895]
Si on peut faire une pirogue avec un arbre, c' est que l' arbre a poussé dans la forêt. [Veyrières 1913 #2774]

Ohabolana6344 Roa lahy miady an-ala : tsy misy andrian-kisahala . [Rinara 1974 #3760, Cousins 1871 #2797]

Ohabolana6345 Roa lahy miditra ala : izy tokiko, ary izaho tokiny. [Nicol 1935 #424, Cousins 1871]
Roa lahy miditra ala : izy tokiko fa izaho tokiny. [Rinara 1974 #3761]
Roa lahy miditra ala: ka izy tokiko, ary izaho tokiny. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Deux hommes pénétrant dans la jorêt : il est mon appui et je suis son appui. [Nicol 1935 #424]
Deux hommes pénétrant dans une forêt: c' est lui qui est mon assurance, et c' est moi qui suis la sienne. [Houlder 1895]

Ohabolana6681 Sorohitra latsaka an' ala , ka adaladala fanidina . [Rinara 1974 #259, Cousins 1871 #2937]

Ohabolana7168 Toy ny tongo-bintsy an-ala , ka madio lavi-drano . [Houlder 1895 #108]
Tongo-bintsy an' ala , ka madio lavi-drano . [Rinara 1974]
Tongo-bintsy an-ala : madio lavi-drano . [Cousins 1871 #3134]
Dikanteny frantsay Pareils aux pattes du martin-pêcheur de la forêt, qui sont propres quand même il est loin de l' au. [Houlder 1895 #108]

Ohabolana7255 Tondro iray tsy mahazo hao , hazo tokana tsy mba ala . [Veyrières 1913 #5232]
Tondro tokana tsy mahazo hao. [Houlder 1895 #238, Rinara 1974 #4182, Cousins 1871 #3124]
Tonjo raike tsy mahazo hao . [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un doigt ne suffit pas pour saisir un poux, un seul arbre ne constitue pas une forêt. [Veyrières 1913 #5232]
Un seul doigt n'attrape pas de poux. [Poirot & Santio: Vezo]
Un seul doigt ne peut attraper un pou. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il est nécessaire de s' unir et de s' entendre. Le roi Andrianampoinimerina appliquait ce proberbe à l' union du souverain et du peuple. [Veyrières 1913 #5232]
L' union fait la force. [Houlder 1895]

Ohabolana7399 Tsararaka manenon' ny akanga eny ambonin' ny ala miandrandra; tsiatsiaka manenon' ny vorona eny anatin' ny ala maizina . [Veyrières 1913 #5148]
Dikanteny frantsay Tsararaka, chant des pintades au-dessus de la forêt aux arbres droits ; tsiatsiaka, chant des oiseaux dans la forêt sombre. [Veyrières 1913 #5148]
Fanazavana frantsay Le chant des pintades symbolise les regrets, celui des oiseaux symbolise les désirs. [Veyrières 1913 #5148]

Ohabolana7650 Tsy mety raha manantena rahalahy mahay mandrafitra , ka mitondra ny hazo meloka hatrany an-ala . [Cousins 1871 #3430]
Tsy mety raha manantena rahalahy mahay mandrafitra , ka mivongika hazo lena . [Rinara 1974 #4609]

Ohabolana7827 Tsy ny kirihitr' ala hodiasan' ampanga no maty , fa ny ala be ho diasan' ny hazo mena . [Rinara 1974 #4773]

Fizahan-teny