Ohabolana : ampangoro

Ohabolana362 Ampangoro manjahatra . [Veyrières 1913 #2342]
Dikanteny frantsay La prodigalité est comme le riz cuit qu'on mange en un seul repas. [Veyrières 1913 #2342]
Fanazavana frantsay On ne garde rien pour l'avenir. [Veyrières 1913 #2342]

Ohabolana363 Ampangoro manjahatra va no ho anao sa ny sosoa manantena ? [Veyrières 1913 #3168]
Dikanteny frantsay Lequel choisissez-vous des deux : le riz cuit qu' on mange en un seul repas ou bien le riz allongé d' eau qui fait qu' on en dépense moins ? [Veyrières 1913 #3168]
Fanazavana frantsay Avertissement aux héritiers qui se hâtent de manger leurs biens ; il vaut mieux économiser. [Veyrières 1913 #3168]

Ohabolana5428 Ny olombelona voatr' ampangoro ka mifamadibadika ambony sy ambany. [Rinara 1974 #3185]
Ny olombelona voatr' ampangoro , ka mifandimby ambony sy ambany. [Houlder 1895 #5]
Ny olombelona voatr’ ampangoro : mifandimby ambony sy ambany. [Cousins 1871 #2372, Nicol 1935 #472]
Voatr' ampangoro ny olombelona , ka mifandimby ambony sy ambany : zokiny anio, zandriny rahampitso, fa Andriamanitra no misahala. [Veyrières 1913 #2758]
Voatr' ampangoro ny olona , ka mifandimby ambany sy ambony : zokiny anio, zandriny rahampitso, fa Andriamanitra no misahala. [Veyrières 1913 #2758]
Dikanteny frantsay Il en est des hommes comme du riz cuit qu'on retire de la marmite : ce qui était dessus passe dessous, et ce qui était dessous passe dessus ; tel est grand aujourd'hui qui sera petit demain : Dieu égalise et donne à chacun ce qui lui revient. [Veyrières 1913 #2758]
Les hommes ressemblent au riz cuit qu’on tire de la marmite : ce qui était dessus passe dessous, et inversement. [Nicol 1935 #472]
Les hommes sont comme le riz qui bout dans la marmite, ils sont tantôt en haut, tantôt en bas. [Houlder 1895 #5]

Fizahan-teny