Ohabolana : antsy

Ohabolana158 Akondro ambanana antsy : mihatra raha ela. [Rinara 1974]
Akondro ambanan' antsy : mihatra raha ela. [Veyrières 1913 #2581, Cousins 1871 #69]
Dikanteny frantsay Bananier menacé du couteau : il finit par être atteint. [Veyrières 1913 #2581]
Fanazavana frantsay Le malheur finit par atteindre ceux qui le cherchent. [Veyrières 1913 #2581]

Ohabolana612 Antsy be vaky maso : ka na tsy hitan' ny olona aza, hitan' ny hazo . [Houlder 1895 #1078]
Antsibe vaky maso , na tsy hitan' ny olona aza hitan' ny hazo . [Rinara 1974 #305, Cousins 1871 #258]
Antsibe vaky maso , na tsy hitan' ny tompony aza, hitan' ny hazo . [Veyrières 1913 #15, Cousins 1871 #258]
Antsibe vaky maso , na tsy hitan' olombelona aza, hitan' ny hazo . [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Cognée dont le tranchant est fendu invisiblement et qui saute au premier coup : elle a pu tromper son maître et les personnes qui ignoraient son défaut, mais elle ne trompe pas l' arbre de la forêt. [Veyrières 1913 #15]
Une hache ébréchée: même si les gens ne le voient pas (qu' elle est ébréchée), le bois le voit bien. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le mal finit toujours par être découvert, d'une façon ou d'une autre. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui font le mal en secret et trompent les hommes, mais ne trompent pas Dieu. [Veyrières 1913 #15]

Ohabolana613 Antsy fiharatra novelezin-tantanana : fisaky ny ray aman-dreniny . [Veyrières 1913 #617, Cousins 1871 #255]
Antsy fiharatra novelezin-tantanana , ka fisaky ny ray aman-dreny . [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Couteau de tisserand qu' on frappe avec un marteau : il est aplati par ses parents. [Veyrières 1913 #617]
Fanazavana frantsay Se disait des inférieurs ou des enfants qui avaient à se plaindre de leurs chefs ou de leurs parents. [Veyrières 1913 #617]

Ohabolana803 Aza atao antsy anomindana akoho : maty tankinan’ ny ra. [Veyrières 1913 #3834, Cousins 1871 #337, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ne le traitez pas comme le couteau avec lequel on a coupé la tête à une poule et qui meurt noyé dans le sang. [Veyrières 1913 #3834]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas qu'il meure pour un autre. [Veyrières 1913 #3834]

Ohabolana1374 Aza mihambom-po banga nify , ka tsy mitondra miso mandeha . [Houlder 1895 #2057, Veyrières 1913 #6220, Cousins 1871 #613]
Aza mihambom-po toa banga ka tsy mitondra miso (antsy ) mandeha . [Rinara 1974 #745]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme l' édenté plein de suffisance, et qui n' emporte pas de couteau en voyage. [Veyrières 1913 #6220]
S' il vous manque des dents, que l' amour-propre ne vous empêche pas d' emporter un couteau en voyage. [Houlder 1895 #2057]
Fanazavana frantsay Il espérait trouver un couteau ; or il n' en trouve pas et il se repent, car il a faim et n' a pas de dents. Ce proverbe se disait des imprévoyants. [Veyrières 1913 #6220]

Ohabolana1433 Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no hovonoina ka telo lahy no asaina mindram-pamaky . [Rinara 1974]
Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no vonoina , ka fito lahy no mitsangana. [Veyrières 1913 #1439, Cousins 1871 #645]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodi-akoho no laoka , ka antsy solanga no zahana. [Rinara 1974 #783]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodiakoho no laoka , ka famaky no tadiavina . [Veyrières 1913 #1440, Cousins 1871 #644]
Mitabataba tonga rafozana , akoho iray no vonoina , ka dimy no mamono . [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mihetsiketsika be, nefa tsy hita izay vita, lasan-ko vavany . [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ne faites pas tant de bruit comme une bru qui reçoit la visite de sa belle-mère : il y a des oeufs pour manger avec le riz, et elle demande une hache pour les casser. [Veyrières 1913]
Ne mettez pas tout sens dessus dessous comme un gendre qui reçoit la visite des beaux-parents : sept hommes se lèvent pour tuer une poule. [Veyrières 1913 #1439]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' empressement des gendres à recevoir les beaux-parents ; il se disait aussi des gens parlant haut et troublant tout. [Veyrières 1913 #1439]
Se disait des gens qui parlaient haut et voulaient dominer. [Veyrières 1913 #1440]

Ohabolana1461 Aza mitompo teny fantatra , toa antsy kely be zarana . [Houlder 1895 #845]
Mitompo teny fantatra tahaka ny antsikely be zarana . [Rinara 1974 #2471]
Mitompo teny fantatra toa antsikely be zarana . [Veyrières 1913 #6368]
Mitompo-teny fantatra , toy ny antsikely be zarana . [Cousins 1871 #1880]
Dikanteny frantsay Entêté comme un petit couteau bien emmanché. [Veyrières 1913 #6368]
Ne vous obstinez pas dans votre opinion comme un petit couteau à grand manche. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens de peu de portée, mais de beaucoup de paroles et obstinés. [Veyrières 1913 #6368]

Ohabolana1497 Aza mpanefy tsy manana antsy . [Rinara 1974]

Ohabolana1594 Banga very antsy ka manantena fa ho kenda . [Rinara 1974]
Banga very antsy , ka ny kenda no ampohina . [Houlder 1895 #2058]
Banga very antsy : ny ho kenda no ampoizina . [Veyrières 1913 #2593, Cousins 1871 #734, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Rehefa tsy manam-pitaovana, aoka hanampo fahavoazana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Édenté qui a perdu son couteau : il peut s' attendre à s' étouffer. [Veyrières 1913 #2593]
Quand quelqu' un à qui il manque des dents a perdu son couteau, il ne s' attend plus qu' à s' étrangler avec ses aliments. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Parce qu' il ne peut plus les couper comme il le faudrait. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui se mettent dans un mauvais pas. [Veyrières 1913 #2593]

Ohabolana1792 Didian’ ny antsy no misy romoromo, fa ny didian’ ny vava tsy mba misy romoromo. [Cousins 1871 #840]
Didian' ny antsy no misy romoromo , fa ny didian' ny vava tsy misy romoromo . [Rinara 1974 #985]
Ny didian' ny antsy mbola misy romborombo , fa ny didian' ny lela tsy mba misy romborombo . [Veyrières 1913 #3285]
Ny didian' ny antsy mbola misy romoromo , fa ny didian' ny lela tsy mba misy romoromo . [Veyrières 1913 #3285]
Dikanteny frantsay Ce que le couteau a coupé offre toujours quelques aspérités mais ce que la langue tranche et coupe n'en offre pas. [Veyrières 1913 #3285]
Fanazavana frantsay Une chose dont on convient est arrêtée et conclue. [Veyrières 1913 #3285]

Ohabolana1793 Didy henan’ ny dombo antsy : botraika no sisa manapaka azy. [Veyrières 1913 #6352, Cousins 1871]
Didy henan' ny dombo antsy ka botraika no sisa manapaka azy. [Rinara 1974 #994]
Didy henan’ ny dombo antsy : tapaka , fa be romoromo. [Veyrières 1913 #6353, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Homme au couteau usé qui coupe la viande : c' est son acharnement seul qui coupe. [Veyrières 1913 #6352]
Homme au couteau usé qui coupe la viande : la viande est coupée, mais les bords des morceaux sont en lambeaux. [Veyrières 1913 #6353]
Fanazavana frantsay Se disait de celui qui poursuit son but malgré tout. [Veyrières 1913 #6353]
Se disait des gens qui vont au but malgré tout:. [Veyrières 1913 #6352]

Ohabolana1868 Efa tsy efa karaha fary nifoasan’ antsy . [Samson 1965 #E4]

Ohabolana3374 Malaza ho ambora be ka lavon' ny antsy fitohy . [Houlder 1895 #1379, Veyrières 1913 #1646]
Malaza ho ambora ka no lavon' ny antsy fitohy . [Rinara 1974 #1927]
Malaza ho rain’ ny ambora , kanjo lavon’ ny antsy fihatsaka. [Cousins 1871]
Malaza ho rain’ ny ambora , kanjo lavon’ ny antsy fitohy . [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Être fameux comme un grand "ambora" , et pourtant tomber sous les coups d' un petit couteau. [Houlder 1895]
Être fameux comme un grand ambora et tomber sous les coups d' un petit couteau. [Veyrières 1913 #1646]
Fanazavana frantsay Le "ambora" est un arbre dont le bois est imputrescible et servait à la construction des maisons des gens de la noblesse. [Houlder 1895]
Le bois de l' arbre ambora était très résistant. [Veyrières 1913 #1646]

Ohabolana3491 Manana asam-be tsy malombon' antsy . [Samson 1965 #M24]

Ohabolana3729 Mandry an-driran' antsy . [Veyrières 1913 #2720]
Mandry an-driran-defona . [Veyrières 1913 #2720]
Dikanteny frantsay Être couché sur la lame d' un couteau ou sur le tranchant d' une lance. [Veyrières 1913 #2720]
Fanazavana frantsay Se disait des gens dans l'appréhension d' un malheur ; c' est comme l'épée de Damoclès. [Veyrières 1913 #2720]

Ohabolana3929 Matavy omby sa maranitra antsy no dia mihomehy olona ! [Rinara 1974 #2168]
Matavy omby va hianao, sa maranitra antsy , no dia homehy olona ? [Cousins 1871 #1655]
Matavy omby va, sa maranitra antsy , no mihomehy olona ? [Houlder 1895 #1433]
Dikanteny frantsay Est-ce que vous avez un bœuf gras, ou un couteau tranchant, pour vous moquer ainsi des gens? [Houlder 1895 #1433]

Ohabolana4139 Mifanaraka izany, fa ny antsy hantsika, ny akala montotra . [Rinara 1974 #2301, Cousins 1871 #1754]

Ohabolana4263 Miolanolana ohatra ny banga very antsy . [Rinara 1974]

Ohabolana4287 Miranirany tsy hakapa , toy ny antsin- dRamarosikina . [Veyrières 1913 #5811, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Long et pointu, sans qu' on s' en serve pour frapper, comme le couteau de Ramarosikina. [Veyrières 1913 #5811]
Fanazavana frantsay Qui reste inutile. [Veyrières 1913]

Ohabolana4524 Mizara be mahahendry , mizara kely maha-adala (ahazoana tsiny ). [Rinara 1974 #2531]
Mizara be mahahendry , mizara kely mahadala , mandidy taolana mahadombo antsy . [Houlder 1895 #1621, Veyrières 1913 #3207]
Dikanteny frantsay Celui qui distribue beaucoup est appelé sage, celui qui distribue peu est appelé sot ; couper un os avec un couteau émousse le couteau. [Veyrières 1913 #3207]
Quand on distribue beaucoup, on est traité de sage; quand on distribue peu, on est traité de sot; couper un os avec un couteau émousse ce dernier. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas être chiche. [Veyrières 1913 #3207]

Ohabolana4722 Nahoana no dia mpanefy ka dombo antsy ? [Houlder 1895 #733]
Nahoana no mpanefy , ka dombo antsy ? [Cousins 1871 #2058]
Nahoana no mpanefy ka no dombo antsy ? [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Comment se fait-il que vous, qui êtes forgeron, ayez un couteau émoussé? [Houlder 1895]

Ohabolana5248 Ny lainga toy ny vato am--balam-parihy , na tsy hitam-pangady raha lohataona aza, hitan' ny antsy raha fahavaratra . [Rinara 1974 #3062]
Vato am--balam-parihy , ka na dia tsy hitan' ny fangady raha lohataona aza, dia ho hitan' ny antsy raha fararano . [Veyrières 1913 #3159]
Vato am--balamparihy : raha tsy hitan' ny antsy raha fahavaratra , hitan' ny angady raha lohataona . [Rajemisa 1985]
Vato an-tanimbary : na tsy azon' ny antsy raha fararano , hitan' ny angady raha lohataona . [Rinara 1974]
Vato an-tanimbary : na tsy voan’ ny antsy amy ny fararano aza, ho tratry ny angady amy ny lohataona . [Cousins 1871 #3635]
Vato an-tanimbary : na tsy voan' ny antsy amin’ ny fararano aza, ho tratry ny angady amin’ ny lohataona . [Nicol 1935 #384]
Fanazavana malagasy Entina milaza ny vato latsaka eny an-tanimbary, izay na dia tsy hitan' ny antsin' ny mpijinja aza dia hitan' ny angadin' ny mpiasa, ka ny tiana holazaina amin' izany dia hoe: tsy misy zavatra tsy ho hita na ho ela na ho haingana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Pierre de la petite digue : si la bêche ne la trouve pas au printemps, le couteau la trouvera à l' automne. [Veyrières 1913 #3159]
Pierres dans la rizière : si elles sont épargnées par la faucille en automne, elles seront victimes de la bêche au printemps. [Nicol 1935 #384]
Fanazavana frantsay On disait ce proverbe pour signifier que tôt ou tard, une chose arrivera : au printemps la bêche sert à travailler la terre, et à l' automne le couteau sert à faire la moisson ou à couper les herbes qu' on donne aux animaux pour les engraisser. [Veyrières 1913 #3159]

Ohabolana6222 Ranalahin-trandraka amoterana razan’ antsy . [Samson 1965 #R23]

Ohabolana6920 Tapak’ antsin' ny vaka, hanin’ ny mahery. [Samson 1965 #T42]

Ohabolana7607 Tsy mba roa vao mahatapaka tahaka ny hety aho, fa antsy mahaleo tena . [Houlder 1895 #868]
Tsy mba roa vao mahatapaka tahaky ny hety aho, fa antsy mahaleo tena . [Veyrières 1913 #6195]
Dikanteny frantsay Je n' ai pas besoin de deux lames pour pouvoir couper comme une paire de ciseaux, car je suis un couteau qui travaille seul (ou, sans aides). [Houlder 1895 #868]
Je ne suis pas comme une paire de ciseaux qui a besoin de deux lames pour pouvoir couper, mais je suis comme le couteau qui n' a pas besoin d' aides. [Veyrières 1913 #6195]
Fanazavana frantsay Se suffire. [Veyrières 1913 #6195]

Ohabolana8096 Vato mifono raty : mamitaka ny mpanan’ antsy . [Samson 1965 #V32]

Ohabolana8182 Viavy razan’ antsy : fandriandrian-dava . [Samson 1965 #V52]

Fizahan-teny