Fizahan-teny

Ohabolana : arahaba

Ohabolana Arahaba mamba : tsy fitia fa tahotra. [Nicol 1935 #196]
Aza manao arahaba mamba: tsy fitia, fa tahotra. [Cousins 1871 #420, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ne saluez pas comme on salue un caïman: ce ne serait pas de l'amitié, mais de la peur. [Houlder 1895]
Saluer le caïman, ce n’est pas amour, c’est crainte. [Nicol 1935 #196]

Ohabolana Arahaba nahazo tokantrano. [Veyrières 1913 #4104]
Dikanteny frantsay Salut, vous qui êtes entrés en ménage. [Veyrières 1913 #4104]
Fanazavana frantsay Formule de félicitations aux nouveaux mariés. [Veyrières 1913 #4104]

Ohabolana Arahaba nieren' ny afo. [Veyrières 1913 #4105]
Dikanteny frantsay Salut, vous dont le feu s'est détourné pour reculer. [Veyrières 1913 #4105]
Fanazavana frantsay Salut à une famille après un incendie voisin. [Veyrières 1913 #4105]

Ohabolana Arahaba nomen' Andriamanitra ny fara. [Veyrières 1913 #4106]
Dikanteny frantsay Nous vous saluons, vous à qui Dieu a donné un successeur. [Veyrières 1913 #4106]
Fanazavana frantsay Formule de félicitations à une famille à l'occasion de la naissance d' un enfant. [Veyrières 1913]

Ohabolana Arahaba sitrana soa aman-tsara. [Veyrières 1913 #4107]
Dikanteny frantsay Salut, vous qui êtes guéri, sain et sauf. [Veyrières 1913 #4107]
Fanazavana frantsay Félicitations après guérison. [Veyrières 1913 #4107]

Ohabolana Arahaba sitran' ny teritery manjo. [Veyrières 1913]
Sitran' ny teritery manjo. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Salut, vous qui êtes guéri de la maladie qui vous avait frappé. [Veyrières 1913 #4161]
Fanazavana frantsay Salut à celui relève d' une maladie. [Veyrières 1913 #4161]

Ohabolana Arahaba tratry ny taona. [Veyrières 1913 #4108]
Dikanteny frantsay Salut, vous qui avez le bonheur d' être trouvé vivant par la nouvelle année. [Veyrières 1913 #4108]
Fanazavana frantsay Premier salut à la nouvelle année. [Veyrières 1913 #4108]

Ohabolana Arahaba tsy maty fo aman' aina. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Salut, vous dont la mort a respecté le coeur et la vie. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Formule de salut après un accident ou un malheur. [Veyrières 1913]

Ohabolana Mangataka arahaba toa zaza-hova. [Houlder 1895 #1579, Cousins 1871 #1614]
Dikanteny frantsay Implorer une salutation, comme un "enfant-Hova" . [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' était un homme déchu de son titre d' homme libre, étant esclave pour dettes. [Houlder 1895]

Ohabolana Mimpody arahaba. [Veyrières 1913 #2725]
Dikanteny frantsay Les félicitations et les saluts reviennent à leur point de départ. [Veyrières 1913 #2725]
Fanazavana frantsay Les hommes sont exposés à des revers subits. [Veyrières 1913 #2725]

Ohabolana Taona vao misasaka ka arahaba nieren' ny varatra! [Cousins 1871 #3038, Rinara 1974]

Ohabolana Zazahova tsy enin' arahaba, ka mahatsiaro ny asa natao. [Rinara 1974 #5098, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Un "enfant-Hova" qu' on ne salue pas se souvient des imprudences qu' il a commises. [Houlder 1895]

Ohabolana Zazahova tsy enin’ arahaba : mahatsiaro ny raza-nihaviana. [Veyrières 1913 #605, Cousins 1871 #3784]
Dikanteny frantsay Homme libre devenu esclave : lorsqu' on ne le salue pas, il se souvient de ses ancêtres. [Veyrières 1913 #605]
Fanazavana frantsay Se disait des gens ruinés, déchus. [Veyrières 1913 #605]

Fizahan-teny