Fizahan-teny

Ohabolana : faka

Ohabolana Aza atao hazo lazoin’ ny varatra: malazo mbamin-draviny, maina mbamy ny vatany, ary fohatra mbamy ny fakany. [Cousins 1871 #349]
Aza atao hazo lazoin' ny varatra : malazo mbamin-draviny, maina mbamin' ny vatany, ary fohatra mbamin' ny fakany. [Veyrières 1913 #2586]
Aza atao hazo lazoin' ny varatra : malazo mbamin' ny raviny, maina mbamin' ny vatany, ary fohatra mbamin' ny fakany. [Rinara 1974 #400]
Dikanteny frantsay Qu'on ne le traite pas comme l' arbre flétri par la foudre : les feuilles sont fanées, le tronc desséché, les racines abîmées. [Veyrières 1913 #2586]
Fanazavana frantsay Il faut traiter les gens avec ménagements. [Veyrières 1913 #2586]

Ohabolana Aza kely faka kitay be bahana. [Rinara 1974 #456]
Aza kely faka kitay ka be bahana. [Houlder 1895 #684, Cousins 1871 #390, Nicol 1935 #184]
Dikanteny frantsay Ne pas aimer à se prélasser quand on n’a ramassé que quelques fagots. [Nicol 1935 #184]
Ne ramassez pas trop peu de combustible, autrement vous ne pourrez pas vous chauffer assez. [Houlder 1895 #684]

Ohabolana Biby tsy mandeha tsy amin' ny lohany, hazo tsy maniry tsy amin' ny fakany. [Rinara 1974 #897]
Biby tsy mandeha tsy ny lohany ; hazo tsy maniry tsy ny fakany ; rano tsy mita tsy ny fandrana. [Veyrières 1913 #965, Cousins 1871 #764, Nicol 1935 #319]
Mañalihale biby an-davake. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Chercher un animal dans son trou. [Poirot & Santio: Vezo]
L’animal ne marche que la tête en avant, l’arbre ne pousse que grâce à ses racines, l’eau ne s’écoule que par un canal. [Nicol 1935 #319]
Un serpent ne va pas sans sa tête, un arbre ne pousse pas sans ses racines, l' eau ne franchit pas un fossé sans qu' un tronc de palmier creusé lui serve de conduit. [Veyrières 1913 #965]
Fanazavana frantsay Chercher des problèmes. [Poirot & Santio: Vezo]
Se disait des enfants et des inférieurs que des gens malveillants montaient contre leurs parents ou leurs chefs et détachaient d' eux. [Veyrières 1913 #965]

Ohabolana Faka vilon-dRenitalata : ny an-tsobiky tsy misy ka ny an-tongoany no alaina aloha. [Rinara 1974]
Faka vilon-dRenitalata : ny an-tsobiky tsy misy, ka ny antongoany no alainy aloha. [Cousins 1871 #886]
Manao faka vilon-dRenitalata : ny an-tsobika tsy misy, ka ny atongoany indray iky no alainy aloha. [Veyrières 1913 #2386]
Dikanteny frantsay Renitalata qui ramasse de l'herbe pour les animaux : il n' y a rien dans sa corbeille et elle va chercher d' abord ce qui est à mettre par-dessus. [Veyrières 1913 #2386]
Fanazavana frantsay Proverbe analogue au français : mettre la charrue avant les boeufs ; se disait aussi des imprévoyants, des dissipateurs. [Veyrières 1913]

Ohabolana Hazo maniry ambony vatobe aho, ka raha tsy ny vato no miongana tsy miseho faka. [Rinara 1974 #1298]
Hazo maniry ambony vato lehibe aho : raha tsy ny vato no miongana tsy miseho ny fakany. [Veyrières 1913 #200, Cousins 1871 #1042]
Dikanteny frantsay Je suis un arbre qui pousse sur de grands rochers : on n' en voit pas les racines à moins que les rochers ne s' écroulent. [Veyrières 1913 #200]
Fanazavana frantsay Paroles royales disant force et puissance. [Veyrières 1913 #200]

Ohabolana Ny aina tsy mba bozaka, ka raha maina ny lohany dia maniry indray ny fakany. [Rinara 1974 #2835]
Ny aina tsy mba bozaka, ka raha maina ny lohany maniry indray ny fakany. [Veyrières 1913 #2770, Cousins 1871 #2128, Nicol 1935 #470]
Dikanteny frantsay La vie n’est pas comme l’herbe, dont la tige peut reverdir, si la pointe se flétrit. [Nicol 1935 #470]
La vie n'est pas comme l' herbe qui repousse par la racine lorsque la tête est desséchée. [Veyrières 1913 #2770]
Fanazavana frantsay La vie est courte. [Veyrières 1913 #2770]

Ohabolana Tamam-pary mamy ka miady ny fakany. [Rinara 1974 #4010]
Tamam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Houlder 1895 #670, Veyrières 1913 #3071]
Tamanam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Cousins 1871 #2981, Nicol 1935 #283]
Dikanteny frantsay Aimer beaucoup la canne à sucre douce et en prendre jusqu' à la racine. [Houlder 1895]
Habitué à la douceur des cannes à sucre, il creuse jusqu' aux racines. [Veyrières 1913 #3071]
Trop habitué à manger de la canne à sucre, il va jusqu’à déterrer les racines. [Nicol 1935 #283]
Fanazavana frantsay Se disait des libertins qui se ruinent pour continuer leur vie de débauche. [Veyrières 1913 #3071]

Fizahan-teny