Fizahan-teny

Ohabolana : faly

Ohabolana Andevolahy mandihy an-jezika: mahare ny fingodony, fa tsy mahita ny handitsiky ny masony. [Houlder 1895]
Ankizilahy mandihy an-jezika : faly nihaino ny fidobony fa narahim-parasisa vao ory. [Rinara 1974 #281]
Ankizilahy mandihy an-jezika : ny fidobony dia tsara, fa ny maso ditsoka tsy voahevitra. [Rinara 1974 #280]
Dikanteny frantsay Un esclave dansant sur un tas de cendres: il entend résonner ses pas, sans s’apercevoir que ses yeux s’emplissent de poussière. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza faly am-panaovan-dratsy, hoatry ny mpamosavy. [Veyrières 1913 #5646]
Aza faly am-panaovan-dratsy ohatra ny mpamosavy. [Houlder 1895]
Aza faly am-panaovan-dratsy toa mpamosavy. [Rinara 1974 #448]
Dikanteny frantsay Ne soyez pas content de faire le mal, comme un sorcier. [Veyrières 1913 #5646]
Ne soyez pas heureux de faire le mal comme un sorcier. [Houlder 1895 #45]

Ohabolana Aza faly havana ory. [Veyrières 1913 #1057]
Dikanteny frantsay Ne vous réjouissez pas quand vos parents sont malheureux. [Veyrières 1913 #1057]

Ohabolana Aza manao ohatra an' Ikotokely mandihy ambony zezika : faly foana mihaino ny fidobony, fa tsy mihevitra ny farasisa hanaikitra ny tongotra. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme Ikotokely dansant sur le fumier : tout content d' entendre ses pas, il ne pense pas au mal qui mordra ses pieds enflés par la maladie farasisa. [Veyrières 1913 #6215]
Fanazavana frantsay Le plaisir présent empêche de penser à ses suites funestes. [Veyrières 1913 #6215]

Ohabolana Aza miditra derain-tsy faly, tezeran-tsy mandositra. [Veyrières 1913 #6470, Cousins 1871 #605]
Aza miditra raha derain-tsy faly, tezeran-tsy mandositra. [Rinara 1974 #738]
Dikanteny frantsay Ne soyez pas comme celui qui en entrant, ne montre aucune satisfaction lorsqu' on lui fait des compliments, mais qui ne s' éloigne pas non plus, lorsqu' on l' accable de reproches. [Veyrières 1913 #6470]
Fanazavana frantsay Ne soyez pas insensible. [Veyrières 1913 #6470]

Ohabolana Aza toy ny zaza maditra : derain-tsy faly, tezeran-tsy matahotra. [Veyrières 1913 #14, Cousins 1871 #715]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme les enfants difficiles et têtus : les éloges ne les gagnent pas, les menaces ne les effraient pas. [Veyrières 1913 #14]

Ohabolana Boka nivoasana ovy : faly am--pijerena fa tsy mihevitra izay handraisana azy. [Rinara 1974 #944]
Boka nivoasana ovy; faly eo am--pijerena, fa tsy mihevitra izay handraisana azy. [Cousins 1871 #816]

Ohabolana Dihy faly ka samy mila ho azy. [Houlder 1895 #1319, Rinara 1974 #1000]
Dikanteny frantsay Une danse de joie: chacun danse comme il l' entend. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est le règne du bon plaisir. [Houlder 1895]

Ohabolana Faly asian-dratsy, tahaka ny tsihy fitoerana. [Cousins 1871 #888]
Faly asian-dratsy tahaky ny tsihy fitoerana. [Veyrières 1913]
Faly asian-dratsy toa fitoerana. [Veyrières 1913]
Faly asian-dratsy toy ny tsihy fitoerana. [Rinara 1974 #1060]
Nahoana no faly asian-dratsy, toa fitoerana ? [Cousins 1871 #2041]
Nahoana no faly asian-dratsy toa tsihy fitoerana ? [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Content d' être sali, comme la natte sur laquelle on s' assied. [Veyrières 1913 #5533]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui se laissent tourner en bourriques. [Veyrières 1913 #5533]

Ohabolana Faly lamba ho rovitra. [Veyrières 1913 #5534]
Dikanteny frantsay Heureux d' avoir un lamba qui va se déchirer parce qu' il espère en avoir un neuf. [Veyrières 1913]

Ohabolana Faly loatra aho, ka tsy jabako intsony ny vola ho lany. [Veyrières 1913 #5535]
Dikanteny frantsay Je suis tellement content que je ne regarde plus aux dépenses. [Veyrières 1913 #5535]

Ohabolana Faly malahelo toy ny manantena handova. [Houlder 1895 #947, Veyrières 1913 #5536, Rinara 1974 #71]
Dikanteny frantsay Être joyeux et triste en même temps, comme celui qui espère faire un héritage. [Houlder 1895]
Joyeux et triste à la fois comme celui qui espère faire un héritage. [Veyrières 1913 #5536]

Ohabolana Faly raha tonga ny rano fanala kenda, raha malahelo ka misy mpanony, raha lavo ka misy mpanarina. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Faly raha tonga ny rano fanala kenda, raha malahelo ka misy mpanony, raha lavo no misy mpanarina. [Veyrières 1913 #808, Cousins 1871 #889]
Dikanteny frantsay Nous sommes heureux, car l'eau est arrivée pour dégager le gosier obstrué ; malheureux nous avons un consolateur ; tombés à terre, nous avons quelqu' un qui nous relève. [Veyrières 1913 #808]
On est content de trouver de l' eau quand on étouffe, un consolateur quand on a du chagrin, quelqu' un qui vous relève quand on est tombé. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Paroles dites aux protecteurs. [Veyrières 1913 #808]

Ohabolana Faly raviny. [Veyrières 1913 #5537]
Faly volony. [Veyrières 1913 #5537]
Dikanteny frantsay Celui qui se réjouit sur les apparences est comme celui qui voyant les feuilles d' un arbre, pense y trouver des fruits qui n' y sont pas. [Veyrières 1913 #5537]

Ohabolana Faly sahirana hoatry ny mpisorona afo homan-koditra. [Veyrières 1913 #5538]
Faly sahirana, ohatra ny mpisoron-afo homan-koditra. [Cousins 1871]
Faly sahirana toy ny mpisorona afo homan-koditra. [Rinara 1974 #74]
Dikanteny frantsay Content et embarrassé tout ensemble comme celui qui, en attisant le feu, mange de la peau. [Veyrières 1913 #5538]
Fanazavana frantsay Se disait des honneurs ou des biens mélangés de tracas. [Veyrières 1913 #5538]

Ohabolana Faly sahirana ohatra ny akohokely tsipazam-potsimbary. [Rajemisa 1985 #45]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona nahazo soa betsaka mitontohitra ka diboky ny hafaliana nefa sahirana indray fa toa tsy hita izay horaisina. [Rajemisa 1985 #45]

Ohabolana Faly sasaka tahaka ny mividy hena fahavaratra. [Rinara 1974 #75]
Faly sasaka, toy ny mividy hena fahavaratra. [Veyrières 1913 #5539, Cousins 1871 #891]
Dikanteny frantsay Heureux à moitié, comme celui qui achète de la viande en été. [Veyrières 1913 #5539]
Fanazavana frantsay Car il n' a pas de riz pour accompagner la viande : en été la provision de riz est épuisée. [Veyrières 1913 #5539]

Ohabolana Faly sembanin' alahelo toy ny tera-dahy sima. [Rinara 1974 #1065]

Ohabolana Fanataovana no faly mavesatra, tsangambato no faly mijoro, fa ny olombelona mandry sy miarina. [Rinara 1974]
Fanataovana no faly mavesatra, tsangambato no faly mijoro; fa ny olona mandry sy miarina. [Veyrières 1913 #1623, Cousins 1871 #919]
Dikanteny frantsay Les amas de pierres sacrées au bord des chemins, aiment à être chargés ; les pierres dressées en souvenir d'un événement, aiment à rester droites ; mais pour ce qui est des hommes, ils se couchent et ils se lèvent. [Veyrières 1913 #1623]
Fanazavana frantsay Se disait des changements et des vicissitudes inévitables. [Veyrières 1913 #1623]

Ohabolana Izay tsy faly amin' ny fitiavam-badiny, dia hanimba ny hareny. [Rinara 1974 #1521]

Ohabolana Izay tsy faly amin' ny fitiavam-badiny, mora hozongozonina ho diso. [Rinara 1974 #1522]

Ohabolana Mandihy tsy faly toa tandrimo. [Rinara 1974 #2071]

Ohabolana Ravin-tatamo am--parihy : tezitra, ny ranomaso havozona, faly ny ranomaso hantenda. [Rinara 1974]

Ohabolana Tatamo am--parihin--dRasahala : raha faly, miara-manatrika, raha tezitra miara-mihodina. [Rinara 1974 #4111]
Tatamo am--parihin--dRasahala : raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Cousins 1871 #3047]
Toa ravin-koririka am--parihin--dRasahala isika: ka raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Houlder 1895]
Toa tatamo am--parihin-dRasahala isika: ka raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Nous sommes pareils aux feuilles de nénuphar dans l' étang égalisateur: contents, nous nous tournons les uns vers les autres; fâchés, nous nous détournons les uns des autres. [Houlder 1895]

Ohabolana Toy ny alahelon-takatra : faly miara-mitakiky, ory miara-mitakoko, lohataona, toa manjokaiky, ririnina, manjoretra. [Rinara 1974 #4252]
Toy ny alahelon-takatra: raha faly, miara-mitokaka; ary raha ory, miara-mitokiky. [Houlder 1895]
Toy ny alahelon-takatra : raha faly miara-mitokaka ; raha ory miara-mitokiky. [Veyrières 1913 #5233, Cousins 1871 #3175]
Dikanteny frantsay C' est comme la tristesse des oiseaux takatra : contents, ils rient ensemble aux éclats ; tristes, ils sont malheureux ensemble. [Veyrières 1913]
Pareil au chagrin des "takatra" : (cigognes) quand ils sont joyeux ils s' égayent ensemble; et quand ils sont tristes ils le sont ensemble. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe, fait de ressemblance entre les mots mitokaka et mitokiky, disait l' union dans la bonne et dans la mauvaise fortune. [Veyrières 1913 #5233]

Ohabolana Toy ny lamba: raha tezitra, isikinana; raha mandry, irakofana; raha mandeha, itafiana. [Houlder 1895]
Toy ny lamba: tezitra, isikinana; mandry, irakofana : mandeba, itafiana ; faly, isampinana. [Cousins 1871 #3207]
Toy ny lamba : tezitra isikinana, mandry irakofana, mandeha itafiana faly isampinana. [Veyrières 1913 #1718, Rinara 1974 #4300]
Dikanteny frantsay C' est comme le lamba : dans la colère, on s' en ceint les reins ; couché, on s' en couvre ; en marche, on s' en revêt ; content, on s' en sert pour se draper. [Veyrières 1913]
Pareil au lamba: quand on est en colère, on s' en ceint les reins; pour dormir, il sert de couverture; quand on sort, il sert de vêtement. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le lamba, vêtement national, est une espèce de grand châle enveloppant tout le haut du corps et une partie des jambes, et pouvant même traîner jusqu' à terre, il est en toute espèce de tissus, et sert à plusieurs usages, comme le montre ce proverbe. [Houlder 1895]
Paroles d'éloge : ce proverbe était fréquemment employé dans les discours publics, par exemple dans les discours royaux. [Veyrières 1913 #1718]

Ohabolana Tsy mety raha malai-manetsa, ka faly hijinja. [Rinara 1974 #4601]
Tsy mety raha malai-manetsa, ka faly mijinja. [Veyrières 1913 #3996, Cousins 1871 #3424]
Dikanteny frantsay Il n' est pas permis d' être paresseux quand il faut repiquer le riz et dans la joie quand vient la récolte. [Veyrières 1913 #3996]

Fizahan-teny