Fizahan-teny

Ohabolana : fantaka

Ohabolana Aza atao vaky loha manompo ohatry ny fantaka. [Rinara 1974 #423]
Aza atao vaky loha manompo toy ny fantaka aho. [Cousins 1871 #370]

Ohabolana Aza mety atao fantaka fanolehan-tsarika. [Houlder 1895 #1692]
Aza mety hataony fantaka fanolahan-tsarika. [Veyrières 1913 #6107, Cousins 1871]
Aza mety hataony fantaka fanolehan-tsarika. [Rinara 1974 #717]
Dikanteny frantsay Ne consentez pas à être un pieu (du métier à tisser) sur lequel on enroule la chaîne. [Houlder 1895]
Ne vous laissez pas traiter comme les deux pieux qui servent à enrouler les fibres textiles du bananier. [Veyrières 1913 #6107]
Fanazavana frantsay Ne soyez pas le docile instrument de quelqu' un. [Houlder 1895]
Ne vous laissez pas tromper, exploiter et maltraiter. [Veyrières 1913 #6107]

Ohabolana Kahihitra, ka voasary sy fantaka avy no ifantahany. [Veyrières 1913 #2292]
Dikanteny frantsay C' est un avare : il est attaché à un citron et à un pieu de tisserand. [Veyrières 1913 #2292]
Fanazavana frantsay Dit par Andriamampandry d'un des fils du roi Andriamasinavalona. [Veyrières 1913 #2292]

Ohabolana Manana anjara ratsy, toy ny fantaka : manompo, vao vaky loha. [Cousins 1871 #1503]

Ohabolana Maty manao soa izy, mandefitra vao vaky loha. [Houlder 1895 #392, Veyrières 1913 #5957]
Maty manao soa izy, mandefitra vao vaky loha toa fantaka. [Rinara 1974 #2204]
Dikanteny frantsay Il est mort en faisant du bien, il a plié avant de se briser. [Houlder 1895]
Il meurt en faisant le bien, il plie avant de se briser. [Veyrières 1913 #5957]

Ohabolana Ny aloalony solon' ny tohany, ny isany solon' ny fantaka. [Rinara 1974 #2857, Cousins 1871 #2145]

Ohabolana Vaky loha manompo toa fantaka. [Rinara 1974 #311]
Vaky loha manompo toy ny fantaka. [Veyrières 1913 #601]
Dikanteny frantsay Le serviteur d' un maître trop exigeant est comme le pieu qu' on frappe pour l' enfoncer : on continue à le frapper, après même qu' il a la tête fendue. [Veyrières 1913 #601]
Fanazavana frantsay L'esclave a beau travailler, il est toujours grondé par un maître trop exigeant ; se disait de ceux qui étaient punis pour avoir rendu un service. [Veyrières 1913 #601]

Fizahan-teny