Fizahan-teny

Ohabolana : fantatra

Ohabolana Aleo fahavalo fantatra, toy izay sakaiza manody. [Rinara 1974 #111]
Aleo ny fahavalo miharihary toy izay ny sakaiza manody. [Veyrières 1913 #5323]
Dikanteny frantsay Mieux vaut un franc ennemi qu' un ami perfide. [Veyrières 1913 #5323]

Ohabolana Arahabao ny mpandalo, fa tsy fantatra izay ho fara rafozana. [Veyrières 1913 #2687]
Dikanteny frantsay Saluez ceux que vous rencontrez sur votre chemin, car vous ne savez pas en définitive qui sera un jour votre beau-père ou votre belle-mère. [Veyrières 1913 #2687]
Fanazavana frantsay Se disait des vicissitudes de la vie et de l' inconstance de la fortune. [Veyrières 1913 #2689]

Ohabolana Aza atositosika ny ondry botry, fa tsy fantatra izay hanao kambana. [Rinara 1974 #433, Rajemisa 1985]
Aza atositosika ny ondry botry, fa tsy hita izay ho fara harena. [Veyrières 1913 #2689]
Fanazavana malagasy Aoka tsy hanao tsinontsinona ny kely sy ny madinika fa mety ho izy ireny aza no hahitan-tsoa. [Rajemisa 1985]
Aoka tsy hatao tsinontsinona ny olona na zavatra heverina ho kely na madinika, fa mety ho ireny no hahitan-tsoa. [Rajemisa 1985]
Entimilaza fa tsy tokony hatao tsinontsinona ireo jerena toa kelikely na mavomavo fa mety ho izy ireny no hahavita zavatra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ne repoussez pas les brebis chétives, car vous ne savez pas en définitive quel sera votre dernier bien et ce que vous aurez pour dernière ressource. [Veyrières 1913 #2689]
Fanazavana frantsay Se disait des vicissitudes de la vie et de l'inconstance de la fortune. [Veyrières 1913 #2689]

Ohabolana Aza manjehy andro lava, fa ny anio aza tsy fantatra. [Rinara 1974 #688]
Aza manjehy ny andro ho lava. [Cousins 1871 #577, Nicol 1935 #465]
Dikanteny frantsay Ne comptez pas sur la longueur de votre vie. [Nicol 1935 #465]

Ohabolana Aza mitompo teny fantatra, toa antsy kely be zarana. [Houlder 1895 #845]
Mitompo teny fantatra tahaka ny antsikely be zarana. [Rinara 1974 #2471]
Mitompo teny fantatra toa antsikely be zarana. [Veyrières 1913 #6368]
Mitompo-teny fantatra, toy ny antsikely be zarana. [Cousins 1871 #1880]
Dikanteny frantsay Entêté comme un petit couteau bien emmanché. [Veyrières 1913 #6368]
Ne vous obstinez pas dans votre opinion comme un petit couteau à grand manche. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens de peu de portée, mais de beaucoup de paroles et obstinés. [Veyrières 1913 #6368]

Ohabolana Be ny goaika fa tsy fantatra izay lahy sy vavy, fa izay homana ny voanjo no tonafana mafy. [Rinara 1974 #879]
Be ny goaika, fa tsy fantatra izay lahy sy vavy, fa samy fotsy tenda avokoa izy rehetra ; nefa izay homana ny voanjo ihany no hotonafako mafy. [Cousins 1871]

Ohabolana Eson--drafy ka mody tsy lazaiko, nefa fantatro ihany. [Rinara 1974 #1044]

Ohabolana Fantatro fa tohon-javatra, fa iniako jonoin-kankarary. [Houlder 1895 #56, Veyrières 1913 #6280]
Dikanteny frantsay Je sais que c' est le poisson toho d' un esprit, mais je le pêcherai au risque de tomber malade. [Veyrières 1913 #6280]
Je sais que c' est le "toho" (poisson) d' un esprit, et pourtant je le pêcherai, quoique cela puisse me faire mal. [Houlder 1895 #56]
Fanazavana frantsay Allusion à une croyance superstitieuse. Sens : s'exposer au danger. [Veyrières 1913 #6280]

Ohabolana Fantatro ihany ny mason' ny mpilefa, fa ny andro handehanany no tsy fantatro. [Veyrières 1913 #550, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Je reconnais parfaitement les regards de celui qui veut s' enfuir, mais ce que j' ignore, c' est le jour de sa fuite. [Veyrières 1913 #550]
Fanazavana frantsay Paroles du maître. [Veyrières 1913 #550]

Ohabolana Gila maso mangarika : vita mialoha fa tsy fantatra. [Rinara 1974 #1225]

Ohabolana Hajao ny olona rehetra fa tsy fantatra izay horafozanina. [Veyrières 1913 #1445]
Dikanteny frantsay Honorez tout le monde, car vous ne savez pas qui vous prendrez comme beaux-parents. [Veyrières 1913 #1445]
Fanazavana frantsay Le sens général est qu'il faut ménager tout le monde, car on ne sait pas de qui on aura besoin. [Veyrières 1913 #1445]

Ohabolana Havana tsy fantatra naman' ny tsy havana. [Veyrières 1913 #1077]
Dikanteny frantsay Des parents qu' on ne connaît pas, c' est comme s' ils n' étaient pas parents. [Veyrières 1913 #1077]

Ohabolana Inona no mba fantatra, mangina. [Veyrières 1913 #1281]
Dikanteny frantsay Que sais-tu ? tais-toi. [Veyrières 1913 #1281]
Fanazavana frantsay Paroles du mari qui ne veut pas entendre les conseils de sa femme. [Veyrières 1913 #1281]

Ohabolana Izaho tsy mahalala sorona, fa sorona afo no fantatro. [Houlder 1895 #84]
Izaho tsy mahalala sorona fa sorona afo no haiko. [Rinara 1974 #103]
Izaho tsy mahalala sorona, fa soron' afo no fantatro. [Veyrières 1913 #6450, Cousins 1871 #1167]
Dikanteny frantsay Je ne sais pas ce que c' est que la réserve et la discrétion, car je ne sais qu' attiser le feu. [Veyrières 1913 #6450]
Je ne sais pas ce que c' est qu' un sacrifice, ce que je sais c' est d' attiser le feu. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Jeu de mots, le mot pour sacrifice étant le même que celui signifiant action d' attiser. [Houlder 1895]
Jeu de mots sur le mot sorona qui signifie à la fois : discrétion et entretien du feu. Le sens est : je suis simple, je n' exagère pas. [Veyrières 1913 #6450]

Ohabolana Kely fantatr' olona toa kary. [Houlder 1895 #1346, Veyrières 1913 #1636, Rinara 1974 #1612, Cousins 1871 #1239]
Dikanteny frantsay Petit mais bien connu, tel un chat sauvage (ou voleur, au figuré). [Houlder 1895]
Petit, mais connu partout comme le chat sauvage. [Veyrières 1913 #1636]
Fanazavana frantsay C'était le surnom du chat sauvage célèbre et redouté pour ses déprédations ; on l'appliquait aux jeunes gens de mauvaise réputation. [Veyrières 1913 #1636]

Ohabolana Ketsa mitototra ampombo, ka tsy fantatra ho vaky vazana. [Veyrières 1913 #4919, Cousins 1871 #1258]
Ketsa mitototra ampombo, ka tsy fantatra izay vaky vazana. [Rinara 1974 #1631]
Dikanteny frantsay Semence de riz recouverte de son : on ne peut pas reconnaître si l' enveloppe du grain semé éclate. [Veyrières 1913 #4919]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui cachent leur jeu. [Veyrières 1913 #4919]

Ohabolana Mavo lamba mividy hena: anaovan’ ny olona sarotra, fa ataony ho liana. [Cousins 1871 #1693]
Mavo lamba mividy hena : anaovan' ny olona sarotra (lafo) fa ataony ho liana. [Rinara 1974 #2216]
Mavo lamba mividy hena, ka tsy fantatry ny olon-ko liana. [Houlder 1895 #1480, Veyrières 1913 #2528]
Dikanteny frantsay Individu mal habillé qui veut acheter de la viande : on ne s' aperçoit pas de son désir,. [Veyrières 1913 #2528]
Un homme misérablement habillé qui cherche acheter de la viande: les gens ne s' aperçoivent pas de son désir. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il est tellement mal mis qu' on ne pense pas qu' il ait de quoi acheter. [Houlder 1895]

Ohabolana Mba harabao ihany izay hita, fa tsy fantatra izay fara-rafozana. [Houlder 1895 #1850]
Dikanteny frantsay Vous ferez bien de saluer (tous) ceux que vous rencontrez, car vous ne savez pas qui seront vos derniers beaux-parents. [Houlder 1895 #1850]

Ohabolana Mody tsy taitra nefa ny mason' ny mpilefa mba fantatra ihany. [Rinara 1974 #2553]

Ohabolana Ny aina toy ny tavim-bilany, ka tsy fantatra izay hahavakiany, na ho antoandro na ho alina. [Houlder 1895 #2092, Veyrières 1913 #2769]
Tavim-bilany ny aina ka tsy fantatra izay hahavakisany. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa malia aoka izany ny aina ka tsy hitahita akory ny hahapotehany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La vie est comme un têt de marmite : on ignore quand elle se brisera, le jour ou la nuit. [Veyrières 1913 #2769]
La vie est comme un têt de marmite: on ne sait quand elle se brisera, pendant le jour ou pendant la nuit. [Houlder 1895 #2092]

Ohabolana Ny antitra hazo amoron-tevana, ny tanora tany mandondona, ka tsy hita izay ho lasa aloha. [Veyrières 1913 #2892]
Ny antitra hazo amoron-tevana, ny tanora vato mandondona ka tsy fantatra izay ho lasa aloha. [Rajemisa 1985]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana. [Rinara 1974 #3262, Cousins 1871 #2428, Nicol 1935 #163, Rajemisa 1985]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana, ka tsy hita izay hianjera aloha. [Houlder 1895 #1931]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana : tsy fantatra izay hianjera aloha. [Veyrières 1913 #2910]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa na ny tanora na ny antitra dia samy mety hopaohin-dRafahafatesana daholo. [Rajemisa 1985]
Na ny antitra na ny tanora, dia mety hindaosin' ny fahafatesana daholo, fa tsy misy hoe "Iretsy tsy maintsy lasa aloha na irery lasa aoriana". [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La jeunesse est une pierre qui surplombe, la vieillesse un arbre au bord du précipice : qui s’en ira le premier ? [Nicol 1935 #163]
Le jeune homme est comme une pierre qui surplombe, et le vieillard comme un arbre au bord du précipice : on ne sait pas lequel des deux tombera le premier. [Veyrières 1913 #2910]
Les jeunes sont (comme) un rocher surplombant, et les vieux (comme) un arbre planté au bord d' un précipice: on ne sait lequel des deux tombera le premier. [Houlder 1895]
Le vieillard est comme un arbre au bord du précipice et le jeune comme un terrain qui surplombe : on ne sait pas lequel tombera le premier. [Veyrières 1913 #2892]
Fanazavana frantsay Ce proverbe signifiait l' incertitude du moment de la mort ; il signifiait aussi que le passé ne revient pas. [Veyrières 1913 #2892]
Incertitude du moment de la mort. [Veyrières 1913 #2910]

Ohabolana Ny torovok' amboa maro mpahalala, fa ny hisafelehan' ny rambony no tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]
Torovok' amboa maro mahalala, fa ny fisafeliky ny rambony no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny tenin' ny olona mahay mandahatra dia mety hazava ho azy fa ny hevitra miafina fonosiny na ny safeli-teny tiany hatao no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Ilazana fa misy toetran' olona na toe-javatra iaraha-mahalala izao, fa ny ho fihetsiny na ho vokany any aorianano tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Ny vao mihalohalo ao an-tendany aza fantatra, ka indrindra fa ny tenenin' ny vavany. [Rinara 1974 #3356]
Ny vao mihalohalo ao an-tratrany aza fantatra, ka indrindra fa ny efa aloaky ny vavany. [Cousins 1871 #2467]

Ohabolana Notodian' ny ambora tsy nentina ka mivongika hazo tsy fantatra. [Rinara 1974]
Todian' ny ambora tsy nentina, ka mivongika hazo tsy fantatra (meloka). [Rinara 1974 #4142]
Todin’ ny ambora tsy nentina, ka mitari-kazo tsy fantatra. [Cousins 1871]
Todin' ny ambora tsy nentina, ka mivesatry ny hazo tsy fantatra. [Veyrières 1913 #3419]
Todin' ny ambora tsy nentina ka mivongika ny hazo tsy fantatra. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Todin' ny ambora tsy nentina ka mivongi-kazo tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Todin' ny ambora tsy nentina, mitari-kazo tsy fantatra. [Veyrières 1913]
Todin' ny ambora tsy nentina, mivongika hazo tsy fantatra. [Veyrières 1913]
Fanazavana malagasy Anisan' ny fanompoana fahiny ny maka ambora any an' ala hanaovana vatam-patin' andriana; izay nanao mosalahy tamin' izany dia voasazy ka nampitondraina izay hazo hita teny ho eny: enti-milaza ny famaizana tsy maintsy mihatra amin' izay manao tsirambina ny adidiny. [Rajemisa 1985]
Ara-bakiteny: taloha ny nanao fanompoana dia naka ambora (hazo mafy fanao vatam-patan' andriana) tany an' ala; raha nisy nanao kilavadavaka, dia nosazina hitondra izay hazo sendra teny ho eny. Iharan' ny todin' ny tsy anaovana fanompoana na adidy, ka manjary manao ny tsy fanao. [Rajemisa 1985]
Enti-milaza ny sazy miandry izay manao tsirambina ny adidiny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Pour ne pas avoir voulu porter de l' "ambora" , on est obligé de ployer sous le poids d' un arbre qu' on ne connaît pas. [Houlder 1895]
Vengeance du bois ambora qu'on n' a pas porté : on est chargé d' un bois d' une essence inconnue et inutile. [Veyrières 1913 #3419]
Fanazavana frantsay Il s' agit des gens qui vont à la forêt chercher de l' ambora qui est un bois de construction très solide, et en reviennent avec un autre bois inconnu dont ils se chargent inutilement ; ce proverbe se disait des commissionnaires qui se trompent et font mal les commissions : ils ont à supporter les conséquences de leur erreur. [Veyrières 1913 #3419]
L' "ambora" , à bois imputrescible, était bien connu et très apprécié autrefois; mais les bûcherons qui, pour une raison ou pour une autre, n' ont pas voulu remporter de la forêt, se chargeront d' un autre arbre inconnu, dont ils ne pourront peut être pas disposer. Au figuré, refuser de faire un certain travail, puis se voir pourtant forcé d' en faire un autre moins agréable ou moins rémunérateur. [Houlder 1895]

Ohabolana Tahaka an' ilay boka mihaingo : tsy avelan' ny tarehy tsy ho fantatra tsy akory. [Veyrières 1913 #2023]
Dikanteny frantsay C' est comme une lépreuse qui se pare : elle attire l' attention sur sa figure. [Veyrières 1913 #2023]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui se trahissaient eux-mêmes. [Veyrières 1913 #2023]

Ohabolana Tantely am-borodamba ka tsy fantatry ny olona ho mamy. [Rinara 1974 #4076]
Tantely am-borodamba: tsy fantatr’ olon-ko-mamy. [Cousins 1871 #3028]

Ohabolana Trano bongo misy ronono, ka tsy fantatry ny olon-ko manana. [Cousins 1871 #3268]

Ohabolana Tsy misy lozain’ ny zava-tsy fantatra. [Rinara 1974 #305, Cousins 1871 #3522]

Ohabolana Tsy misy tsy fantatr' Andriamanitra, saingy minia miondrika izy. [Houlder 1895 #17]
Tsy misy tsy fantatr' Andriananahary, fa saingy minia miondrika izy. [Veyrières 1913 #59]
Tsy misy tsy fantatr' Andriananahary, fa saingy miondrika izy. [Veyrières 1913 #59]
Tsy misy tsy fantatr' ilay Nanahary, fa minia miondrika izy. [Rinara 1974 #308]
Tsy misy tsy fantatr' Ilainanahary, saingy minia miondrika izy. [Cousins 1871]
Tsy misy tsy fantatr' Ilainanahary, sangy minia miondrika izy. [Veyrières 1913 #692]
Dikanteny frantsay Il n' y a rien d' inconnu pour Dieu, mais il veut parfois baisser la tête et ignorer, pour ne pas punir. [Veyrières 1913 #59]
Il n' y a rien qui soit ignoré de Lainanahary, mais il fait exprès de baisser la tête pour avoir l' air d' ignorer. [Veyrières 1913 #692]
Rien n' est caché à Dieu, quoiqu' il veuille bien se pencher (comme pour voir ce que font les hommes). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Application, faite à Dieu, des paroles dites par le roi Andrianampoinimerina, de son fils. [Veyrières 1913 #59]
Le roi Andrianampoinimerina disait ces paroles d'un de ses fils qui se taisait prudemment ; on les appliqua dans la suite aux personnes haut placées et sachant se taire. [Veyrières 1913 #692]

Ohabolana Valala tongan-drivotra, ka mitety tany tsy fantatra. [Nicol 1935 #474]
Dikanteny frantsay Sauterelles apportées par le vent et qui parcourent des terres inconnues (présomptueux ou indiscret ). [Nicol 1935 #474]

Fizahan-teny