Fizahan-teny

Ohabolana : farafarana

Ohabolana Didiana tsy ary somaka ; farafarana tsy ary voatana. [Veyrières 1913 #3639]
Didiana, tsy ary somaka; faritana, tsy ary mitovy. [Veyrières 1913 #3639, Cousins 1871 #839]
Didiana, tsy ary somaka; faritana, tsy ary voatana. [Veyrières 1913 #3639, Rinara 1974 #984, Cousins 1871 #839]
Didian-tsy ary somàka; faritana tsy ary voatana. [Houlder 1895]
Didian-tsy ary somàka; faritana tsy mitovy. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay On coupe, c' est irrégulier; on limite, c' est inégal. [Houlder 1895]
On ne sait pas comment faire : défendre de faire la convention, on n' en voit pas encore l' inconvénient ; la faire on n' est pas sûr de la tenir. [Veyrières 1913 #3639]
Fanazavana frantsay Cette expression se disait d' une convention sans témoins, sans formalités : elle n'a pas sa forme complète. [Veyrières 1913 #3639]

Ohabolana Farafarana tsy dia mitovy, ary didiana tsy ary somaka. [Veyrières 1913 #1371]
Dikanteny frantsay L'état des époux n' étant pas le même, on ne peut pas leur imposer les mêmes conditions pour la rupture du mariage ; et comme on ne voit pas encore leurs défauts réciproques, on ne peut pas leur faire une défense expresse. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ces paroles étaient dites dans le contrat de mariage par les parents de la jeune fille pour stipuler le divorce au cas où il y aurait incompatibilité. [Veyrières 1913]

Fizahan-teny