Fizahan-teny

Ohabolana : fary

Ohabolana Aza atao fitia fary ka raha lany ny mamy, dia nariana. [Rinara 1974 #385]

Ohabolana Boka nangala-pary, ka ny fary tsy azo, ary ny tanana feno lay. [Houlder 1895]
Boka nangala-pary ka ny fary tsy azo fa ny lay no nanenika. [Rinara 1974 #935]
Boka nangala-pary : ny fary tsy azo ho an' ny tena, ny tanana feno lay. [Veyrières 1913 #1984]
Boka nangala-pary: ny fary tsy azo, ny tanana feno lay. [Cousins 1871 #807]
Dikanteny frantsay Lépreux qui a volé une canne à sucre : il ne peut pas saisir la canne et il a la main pleine de ses piquants. [Veyrières 1913 #1984]
Un lépreux qui voulait voler de la canne à sucre: il n' a pas pu avoir la canne, mais il a eu les mains pleines de piquants. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui étaient punis de leurs mauvaises actions. [Veyrières 1913]

Ohabolana Fary angaha aho no hana-maso an-tehezana. [Rinara 1974 #1127]

Ohabolana Lehibe vao manary lamba ohatra ny fary. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Lehibe vao manary lamba toa fary. [Rinara 1974 #1780]
Dikanteny frantsay Attendre d' être grand pour jeter son lamba, comme la canne à sucre (dont les feuilles tombent quand elle commence à mûrir). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Jeter son lamba, veut dire, au figuré, faire des folies. [Houlder 1895]

Ohabolana Malailay fonosina toa fary. [Rajemisa 1985]
Nahoana no malailay fonosana tahaka ny fary ? [Rinara 1974]
Nahoana no malailay fonosana toa fary? [Houlder 1895 #403]
Nahoana no malailay fonosina, toa fary? [Cousins 1871 #2047]
Nahoana no malailay fonosina toa loha fary ? [Veyrières 1913 #5665]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona sarotra arovana na vonjena: ny tena mamonjy na miaro azy indray no asiany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Pourquoi avoir une enveloppe piquante comme la tête de canne à sucre ? [Veyrières 1913 #5665]
Pourquoi piquez-vous quand on vous enveloppe, comme la canne à sucre? [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des caractères difficiles, des gens qui refusent les bienfaits ou cadeaux par caprice. [Veyrières 1913 #5665]

Ohabolana Rafotsibe mifia pary : natao hahamamy ny vava, kanjo kosa vao mainka mampiempaka ny akanjo-nify. [Veyrières 1913]
Rafotsibe mifia-pary : natao hahamandomando ny tenda, kanjo kosa vao mainka mampiempaka ny akanjo-nify. [Veyrières 1913]
Rafotsibe nifia-pary: natao hahamando ny tenda (hahamamy ny vava), kanjo nampiempaka ny akanjo-nify. [Cousins 1871 #2621]
Rafotsibe nifia-pary : natao hahamando ny tenda, kanjo nampiempaka ny akanjo-nify. [Rinara 1974 #3527]
Dikanteny frantsay Vieille qui mâche une canne à sucre : elle voulait s' humecter et s' adoucir le gosier et voilà qu' elle s'écorche les gencives. [Veyrières 1913 #1903]
Fanazavana frantsay On trouve la peine là où l' on cherchait le plaisir. [Veyrières 1913 #1903]

Ohabolana Tamam-pary mamy ka miady ny fakany. [Rinara 1974 #4010]
Tamam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Houlder 1895 #670, Veyrières 1913 #3071]
Tamanam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Cousins 1871 #2981, Nicol 1935 #283]
Dikanteny frantsay Aimer beaucoup la canne à sucre douce et en prendre jusqu' à la racine. [Houlder 1895]
Habitué à la douceur des cannes à sucre, il creuse jusqu' aux racines. [Veyrières 1913 #3071]
Trop habitué à manger de la canne à sucre, il va jusqu’à déterrer les racines. [Nicol 1935 #283]
Fanazavana frantsay Se disait des libertins qui se ruinent pour continuer leur vie de débauche. [Veyrières 1913 #3071]

Ohabolana Vao manary lamba hoatry ny fary. [Veyrières 1913 #2124]
Dikanteny frantsay Il est comme la canne à sucre : c' est lorsqu' il est grand qu' il rejette son lamba. [Veyrières 1913 #2124]
Fanazavana frantsay Se disait des gens simples et toqués. [Veyrières 1913 #2124]

Fizahan-teny