Fizahan-teny

Ohabolana : fatra-pitia

Ohabolana Aza fatra-pitia tsikovoka, fandrao manenji-boantay. [Cousins 1871 #384, Rinara 1974]

Ohabolana Fatra-pitady ny hofany, ka manary ny tenany be. [Houlder 1895 #1671]
Fatra-pitia ny hofany ho afaka, ka very ny tenany be. [Veyrières 1913 #37, Cousins 1871 #945]
Fatra-pitia ny hofany ka very ny tenany be. [Rinara 1974 #1154]
Dikanteny frantsay Se préoccuper trop de sauver la queue et perdre le corps. [Veyrières 1913 #37]
Trop rechercher la queue et jeter tout le reste du corps; pourtant le corps lui-même est plus important. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' agit de la queue du mouton malgache qui est grosse et grasse et constitue, pour certains, un morceau délicat;. [Houlder 1895]
Trop de zèle pour l' accessoire fait parfois perdre le principal. [Veyrières 1913 #37]

Ohabolana Fatra-pitia rafozana, ka ny lela no atao jono. [Veyrières 1913 #1444]
Dikanteny frantsay Ils cherchent à plaire avec excès à leurs beaux-parents : ils font de leur langue un appât. [Veyrières 1913 #1444]
Fanazavana frantsay Ils ne voient pas que tôt ou tard cela leur jouera un mauvais tour ; le proverbe tire sa comparaison de la pêche des poissons. [Veyrières 1913 #1444]

Fizahan-teny