Fizahan-teny

Ohabolana : fetra

Ohabolana Ady lefona ny fetra. [Samson 1965 #A7]

Ohabolana Folihala mampita hady : ny tsinay no fetra. [Veyrières 1913 #3675, Cousins 1871 #981]
Folihala miampita hady ka ny tsinay no fetra. [Rinara 1974 #1191]
Dikanteny frantsay Araignée qui veut franchir un fossé : ses intestins sont à la mesure de son élan. [Veyrières 1913 #3675]
Fanazavana frantsay Allusion au fil projeté par l' araignée ; cette comparaison se disait du travail et de la force de résistance. [Veyrières 1913 #3675]

Ohabolana Taon-jezika an-kady ka aina no fetra. [Veyrières 1913 #3752, Houlder 1895, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Porter du fumier dans le fossé, on en a pour toute la vie. [Veyrières 1913 #3752]
Porter du fumier dans le fossé, on en a pour toute sa vie. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faudra toujours en porter et travailler toute la vie. [Veyrières 1913 #3752]
On aura besoin de fumier tant qu' il y aura des rizières. [Houlder 1895]

Ohabolana Tolom-boka, ka masoandro no fetra. [Rinara 1974 #4166]
Tolom-boka : masoandro no fetra. [Veyrières 1913 #3519, Cousins 1871 #3113]
Dikanteny frantsay Luttre entre lépreux : cela dure tout le jour. [Veyrières 1913 #3519]
Fanazavana frantsay Les lépreux ne peuvent pas se saisir, puisqu' ils n'ont pas de doigts ; ce proverbe se disait des querelles interminables. [Veyrières 1913 #3519]

Ohabolana Tolon' ombiny Manendy: masoandro no fetra. [Cousins 1871 #3114]
Tolon' ombin' ny Manendy, ka ny masoandro mody no fetrany. [Rinara 1974 #270]
Tolon' ombin' ny Manendy : masoandro no fetra. [Veyrières 1913 #3521]
Dikanteny frantsay Courses de boeufs des Manendy : cela dure toute la journée tellement ils s' y passionnent. [Veyrières 1913]

Ohabolana Torimason-jamba : aina no fetra. [Cousins 1871 #3151, Nicol 1935 #173]
Torimason-jamba ka aina no fetra. [Rinara 1974 #275]
Torimason’ ny jamba : taolam-balo no fetra. [Samson 1965 #T106]
Dikanteny frantsay Le sommeil de l’aveugle dure jusqu’à sa mort. [Nicol 1935 #173]

Fizahan-teny