Fizahan-teny

Ohabolana : fisaka

Ohabolana Antsy fiharatra novelezin-tantanana : fisaky ny ray aman-dreniny. [Veyrières 1913 #617, Cousins 1871 #255]
Antsy fiharatra novelezin-tantanana, ka fisaky ny ray aman-dreny. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Couteau de tisserand qu' on frappe avec un marteau : il est aplati par ses parents. [Veyrières 1913 #617]
Fanazavana frantsay Se disait des inférieurs ou des enfants qui avaient à se plaindre de leurs chefs ou de leurs parents. [Veyrières 1913 #617]

Ohabolana Aza manao didy fisaka. [Veyrières 1913 #3195]
Dikanteny frantsay Ne faites pas de morceaux trop minces. [Veyrières 1913 #3195]
Fanazavana frantsay On disait ces paroles aux bouchers tricheurs. [Veyrières 1913 #3195]

Ohabolana Diso hanta ka fisaka ondana. [Houlder 1895 #1473, Veyrières 1913 #966, Cousins 1871 #853]
Dikanteny frantsay Aimer trop ses aises et avoir un oreiller plat. [Houlder 1895 #1473]
Enfant gâté : il rend son oreiller tout mince à force de dormir dessus. [Veyrières 1913 #966]
Fanazavana frantsay Se disait avec mépris des gens paresseux et des imprévoyants, surtout de ceux qui comptaient trop sur les autres et finissaient par ne rien avoir. [Veyrières 1913 #966]

Ohabolana Ny andriandahy no manao didy fisaka, ka ny hovalahy no manantoana tsy voky. [Rinara 1974 #2880]
Ny Andriandahy no manao didy fisaka, koa ny hovalahy no manantoana tsy voky. [Houlder 1895 #628, Veyrières 1913 #2318]
Dikanteny frantsay Le maître (litt. le noble) fait des tranches minces, et son serviteur (litt. le Hova - le bourgeois) qui le sert ne mange pas à sa faim. [Houlder 1895]
Le maître noble coupe des tranches minces, et le hova son serviteur a faim. [Veyrières 1913 #2318]

Ohabolana Tahaka ny vorombazaha: mitsilany lisaka ny tongony, raha miankohoka fisaka ny vavany. [Rinara 1974]
Tahaka ny vorombazaha: raha mitsilany, fisaka ny tongony; miankohoka, fisaka ny vavany. [Cousins 1871 #2968]
Tahaky ny vorombazaha : raha mitsilany, fisaka ny tongony ; miankohoka, fisaka ny vavany. [Veyrières 1913 #794]
Dikanteny frantsay C' est comme le canard : quand il est couché sur le dos, il a les pattes plates, quand il est couché sur le ventre, il a le bec plat. [Veyrières 1913 #794]
Fanazavana frantsay Se disait des supplications des petits qui demandaient pardon. [Veyrières 1913 #794]

Fizahan-teny