Fizahan-teny

Ohabolana : fito

Ohabolana Aza manao Vazaha fito an-trano. [Houlder 1895]
Vazaha fito an-trano. [Cousins 1871 #3653]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme sept Européens habitant la même maison. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Chacun veut commander, personne ne veut obéir, c' est la cour du roi Pétaud. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no hovonoina ka telo lahy no asaina mindram-pamaky. [Rinara 1974]
Aza mitabataba tonga rafozana : akoho iray no vonoina, ka fito lahy no mitsangana. [Veyrières 1913 #1439, Cousins 1871 #645]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodi-akoho no laoka, ka antsy solanga no zahana. [Rinara 1974 #783]
Aza mitabataba tonga rafozana : atodiakoho no laoka, ka famaky no tadiavina. [Veyrières 1913 #1440, Cousins 1871 #644]
Mitabataba tonga rafozana, akoho iray no vonoina, ka dimy no mamono. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mihetsiketsika be, nefa tsy hita izay vita, lasan-ko vavany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ne faites pas tant de bruit comme une bru qui reçoit la visite de sa belle-mère : il y a des oeufs pour manger avec le riz, et elle demande une hache pour les casser. [Veyrières 1913]
Ne mettez pas tout sens dessus dessous comme un gendre qui reçoit la visite des beaux-parents : sept hommes se lèvent pour tuer une poule. [Veyrières 1913 #1439]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' empressement des gendres à recevoir les beaux-parents ; il se disait aussi des gens parlant haut et troublant tout. [Veyrières 1913 #1439]
Se disait des gens qui parlaient haut et voulaient dominer. [Veyrières 1913 #1440]

Ohabolana Basy jala fito : tsy azoñi ty latsa, tsy ahoañi ty pañarivo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un fusil à trente-cinq FMG : ceux qui sont pauvres ne peuvent l'acquérir, les riches le dédaignent. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Basi-na ariary fito: tsy takatry ny ory, tsy tian' ny mpanana. [Rajemisa 1985]
Basin' ariary fito : sady tsy tian' ny mpanana no tsy takatry ny ory. [Rinara 1974 #850]
Basin' ariary fito: tsy tian' ny mpanana ary tsy takatry ny mahahelo. [Rajemisa 1985]
Basin’ ariary fito: tsy tian’ ny mpanana, tsy takatry ny malahelo. [Cousins 1871]
Salasala ohatra ny basin' ariary fito: tsy takatry ny malahelo, tsy tian' ny mpanana. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Douteux comme un fusil de sept piastres:. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay les pauvres ne peuvent l' acheter, les riches ne l' aiment pas. [Houlder 1895]

Ohabolana Firain' ny vava fito saha; firain' ny harem-boantondro. [Houlder 1895 #802]
Firain’ ny vava fito saha, firain’ ny harem-boan-tondro ; ny ataon’ ny vava tsy araka ny aina. [Cousins 1871 #962]
Firain' ny vava fito saha, firain' ny harem-boatondro, ny ataon' ny vava tsy araka ny aina. [Rinara 1974 #1162]
Dikanteny frantsay A l' entendre il aura sept champs; d' après ses moyens il en aura la largeur d' un doigt. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est un vantard! [Houlder 1895]

Ohabolana Hady fito sosona. [Veyrières 1913 #3249]
Dikanteny frantsay C' est comme un fossé à sept enceintes. [Veyrières 1913 #3249]
Fanazavana frantsay C' est bien gardé et difficile à enlever. [Veyrières 1913 #3249]

Ohabolana Intelo fito, isa masina. [Veyrières 1913 #126]
Dikanteny frantsay Trois fois sept, c' est un nombre sacré. [Veyrières 1913 #126]
Fanazavana frantsay Ce nombre jouait un grand rôle dans les divinations. [Veyrières 1913 #126]

Ohabolana Mitoetra amin' ny lazako teo aloha, hoatry ny basin' ariary fito aho. [Veyrières 1913 #1661]
Mitoetra amin' ny lazako teo aloha ohatra ny basin' ariary fito aho. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Je m' en tiens à ma renommée d' autrefois, comme un fusil de sept piastres. [Veyrières 1913 #1661]
Je m' en tiens à mon renom d' autrefois, comme un fusil de sept piastres (35 francs). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce fusil était célèbre. [Veyrières 1913 #1661]
Ne pas vouloir changer (en bien) quand même cela serait nécessaire. - Ce fusil ne devait pas être bien bon, car on disait que les riches n' en voulaient pas, tandis que pour les pauvres, il était trop cher. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny zaza fito tsy mahafehy trano: fa ny fanahy fito no mahafehy trano. [Veyrières 1913 #1397, Cousins 1871]
Ny zaza fito tsy mahafehy trano, fa ny fanahy soa no mahafehy trano. [Rinara 1974 #3378]
Zaza fito tsy mahafehy trano, fanahy fito no mahafehy trano. [Rajemisa 1985]
Zaza fito tsy mahafehy trano, ny toetra soa mahari-monina. [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Tsy ny hamaroan' ny zanaka akory no mety hahasakana ny mpivady tsy hisaraka fa ny toetra soa maro sy ny hatsarampanahy ananany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Sept enfants ne suffisent pas à fermer la porte de la maison et à rendre stable le foyer des époux ; il faut encore sept qualités d' esprit et de caractère. [Veyrières 1913 #1397]
Fanazavana frantsay Les enfants eux-mêmes ne suffisent pas à empêcher le divorce. [Veyrières 1913 #1397]

Ohabolana Ny zaza fito tsy mahatam-bady, fa ny fanahy fito no mahatana. [Veyrières 1913 #1398, Cousins 1871 #2533]
Ny zaza fito tsy mahatam-bady, fa ny fanahy fito no mahatana azy. [Houlder 1895 #1832]
Zaza fito tsy mahatana, fa fanahy fito no mahatana. [Veyrières 1913 #1398, Cousins 1871 #3776]
Dikanteny frantsay Sept enfants ne parviennent pas à retenir un mari, mais bien beaucoup (lit. sept) d' intelligence (ou de sagesse). [Houlder 1895]
Sept enfants ne suffisent pas à retenir un époux qui veut divorcer, mais sept esprits le retiennent. [Veyrières 1913 #1398]
Fanazavana frantsay C' est-à-dire les qualités de caractère et la bonne conduite. [Veyrières 1913 #1398]

Ohabolana Sola homan-trafon-kena, ka any an-kibo no manao fito an-kila. [Houlder 1895 #2040, Veyrières 1913 #2136]
Sola mihina-menaka, ka tsy mihevitra izay hirandranana fa any an-kibo no manao fito an' ila. [Rinara 1974 #3937]
Sola misotro menaka: ao an-kibo ny ahy no mirandrana. [Veyrières 1913 #2141, Cousins 1871]
Sola misotro menaka: ao an-kibo no manao fito an-ila. [Veyrières 1913 #2140, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Chauve qui mange de la bosse de boeuf : c' est dans son ventre qu' il croit avoir sept tresses de cheveux. [Veyrières 1913]
Personne chauve qui boit de la graisse : c' est dans le ventre, dit-elle, que mes cheveux sont tressés. [Veyrières 1913 #2141]
Personne chauve qui boit de la graisse : c' est dans le ventre qu' elle porte sept tresses de chaque côté de la tête. [Veyrières 1913 #2140]
Un chauve qui mange de la bosse de bœuf: c' est en son fort intérieur qu' il se figure avoir sept tresses (d' un côté de la tête). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Allusion à la graisse qui sert pour les cheveux et à une certaine manière de se coiffer. [Veyrières 1913 #2140]
Allusion à la graisse qu'on employait pour faire les tresses. [Veyrières 1913 #2136]
Les Malgaches emploient de la graisse pour se faire les cheveux: un chauve qui mange de la bosse de bœuf, qui est graisseuse, n' a pas besoin d' en réserver une partie pour se faire des tresses, puisqu' il n' a pas de cheveux; alors c' est en imagination qu' il se fait des tresses, sept de chaque côte de la tête, un des genres de coiffure préférés autrefois. [Houlder 1895]

Fizahan-teny