Fizahan-teny

Ohabolana : foy

Ohabolana Atodibe no foy. [Veyrières 1913 #5748]
Dikanteny frantsay Un gros oeuf est éclos. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay C' était un présage aux yeux des Malgaches. [Veyrières 1913 #5748]

Ohabolana Atody tsy foy tsy afanaina. [Rinara 1974 #348]
Ny atody raha tsy afanaina, tsy foy. [Veyrières 1913 #5925, Rinara 1974 #2909, Cousins 1871 #2185]
Dikanteny frantsay Les oeufs, si on ne les chauffe pas, ne peuvent pas éclore. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Bien examiner une affaire. [Veyrières 1913]

Ohabolana Aza mandidy alohan' Andriamanitra. [Rinara 1974 #659]
Aza mandidy alohan' Andriamanitra toy ny mpanotrika akoho. [Houlder 1895 #30]
Mandidy alohan' Andriamanitra hoatry ny mpanotrika akoho : mbola tsy hita na ho foy na tsia, ka " kohokoholahy, kohokohovavy " . [Veyrières 1913 #36]
Mandidy alohan' Andriamanitra sahala amin' ny mpanotrika akoho. [Rinara 1974 #2066]
Mandidy alohan’ Andriamanitra, toy ny mpanotrika akoho. [Cousins 1871 #1586]
Dikanteny frantsay Commander avant Dieu, comme font ceux qui disent : venez poulets, venez poulettes, en faisant couver une poule, et ne savent même pas si l' oeuf éclora. [Veyrières 1913]
Ne décide pas avant Dieu comme celui qui met couver et qui compte ses poussins avant qu' ils soient éclos. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à d. il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. [Houlder 1895]
Kohokoho est un mot imitatif employé pour appeler les poules : ce proverbe se disait de ceux qui lancent de faux bruits, ou de ceux qui prétendent savoir ce qu' il n' appartient qu' à Dieu de savoir, comme font ceux qui pronostiquent que ce sera un coq ou une poule avant même de savoir si l' oeuf éclora. [Veyrières 1913]

Ohabolana Entina tsy zaka, avela tsy foy. [Veyrières 1913 #5792]
Entin-tsy zaka, avela tsy foy. [Houlder 1895 #995, Rinara 1974 #72, Cousins 1871 #874]
Dikanteny frantsay Porter cet enfant, je ne le peux pas ; quant à le laisser, il est trop petit pour l' abandonner. [Veyrières 1913 #5792]
Pour emporter, c' est trop lourd; pour le laisser, cela fait trop de peine. [Houlder 1895 #995]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires embarrassantes. [Veyrières 1913]

Ohabolana Fanambadian-tsy foy tian-kirariana. [Veyrières 1913 #1191, Rinara 1974 #1084, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Si on ne rompt pas un mariage, c' est qu' on veut se réjouir et chanter. [Veyrières 1913 #1191]
Fanazavana frantsay Allusion aux fêtes qui accompagnaient les formalités du mariage ; sens : un mariage auquel on veut être fidèle demande qu'on se réjouisse. [Veyrières 1913 #1191]

Ohabolana Foy ho atsimon-trano, ka tsy foy ho andrefan-trano. [Veyrières 1913 #2854]
Tsy mety raha foy ho ao atsimon-trano ka tsy foy ho ao andrefan-trano. [Houlder 1895 #646]
Tsy mety raha foy ho atsimon-trano, ka tsy foy ho andrefan-trano. [Cousins 1871 #3413]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas donner aux voisins du sud et ne pas donner aux voisins de l' ouest. [Houlder 1895 #646]
Qui peut être enterré au sud de la maison, mais pas à l' ouest. [Veyrières 1913 #2854]
Fanazavana frantsay On enterrait ainsi les petits enfants en attendant que le tombeau de l'ouest fut ouvert pour un adulte. [Veyrières 1913 #2854]

Ohabolana Mainka izany raha foy, lamokany aza mikiakiaka. [Rajemisa 1985]
Mainka izany raha foy, mbola akorany aza mikiaka! [Rinara 1974]
Mainka izany rehefa toy mbola atodiny aza mikiakiaka. [Houlder 1895 #1245]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ireo olona be avonavona, nefa tsy lasa ambony manao ahoana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Que sera-ce quand il sera éclos! alors qu' il est encore dans l' œuf il crie déjà. [Houlder 1895]

Ohabolana Misarimorimo hoatry ny valala : raha nanatody, nokotrehin' ny tany ; nony foy, tsy nanan-dreny harahina. [Veyrières 1913 #1034]
Misarimorimo ohatra ny valala, nanatody nokotrehin' ny tany, nony foy tsy nanan-dreny harahina. [Rinara 1974]
Misarimorimo, ohatra ny valala : raha nanatody, nokotrehin’ ny tany; nony foy, tsy nanan-dreny harahina. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Tournoyer en bourdonnant comme les sauterelles : après la ponte, c' est la terre qui les a couvées ; une fois écloses, elles n' ont pas eu de mère pour les conduire. [Veyrières 1913 #1034]
Fanazavana frantsay Se disait des orphelins et des malheureux qui n'ont personne à qui recourir ; ou bien de ceux qui veulent se mettre à 'écart de leurs parents. [Veyrières 1913 #1034]

Ohabolana Nahoana no izaho atody indray no hananatra ny efa foy ? [Rinara 1974]
Nahoana no izaho atody indray no hananatra ny foy ? [Veyrières 1913 #6516, Cousins 1871 #2046]
Dikanteny frantsay Pourquoi moi, qui suis encore dans la coque, ferais-je des recommandations à ceux qui sont déjà éclos ? [Veyrières 1913 #6516]
Fanazavana frantsay Formule de prudence avant de donner un avis. [Veyrières 1913 #6516]

Ohabolana Ny mbola any ankorany indray no mananatra ny efa foy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Tsy tokony ny zazavao indray no hanoro ny efa za-draharaha (mitovy amin' ny hoe ny mpitovo mananatra ny manana). [Rajemisa 1985]

Ohabolana Ny teny atody, ka raha foy manana elatra. [Nicol 1935 #206]
Ny teny atody ka raha foy manan' elatra. [Rinara 1974 #210]
Ny teny toy ny atody, ka raha foy manana elatra. [Houlder 1895 #567, Veyrières 1913 #4794]
Ny teny toy ny atody: raha foy, manana elatra. [Cousins 1871 #2494]
Dikanteny frantsay Les médisances sont comme les œufs: quand ils sont éclos, ils ont des ailes. [Houlder 1895]
Les paroles, c' est comme les oeufs : une fois éclos cela a des ailes. [Veyrières 1913]
Les paroles sont comme les œufs : à peine écloses elles ont des ailes. [Nicol 1935 #206]
Fanazavana frantsay Elles se répandent vite. [Houlder 1895]
Les paroles volent partout, elles se répandent vite : un secret divulgué a vite fait de se répandre. [Veyrières 1913 #4794]

Ohabolana Takalom--pozalahy fozavavy : amoizan-java-tsy foy hananan-tiana. [Veyrières 1913 #1476]
Takalom--pozalahy fozavavy, amoizan-tsy foy hananan-tiana. [Rinara 1974 #4002, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay On échange un crabe mâle contre un crabe femelle: et on donne quelque chose de précieux pour obtenir quelque chose qui vous sera cher. [Houlder 1895]
On échange un crabe mâle contre un crabe femelle : on donne quelque chose de précieux pour avoir quelque chose qui sera cher. [Veyrières 1913 #1476]
Fanazavana frantsay Ces paroles étaient dites par les parents dont les enfants se mariaient. [Veyrières 1913 #1476]
Des parents dont les fils se marient auront une bru, et vice-versa. Ce proverbe est fréquemment cité par les parents quand leurs enfants se marient. [Houlder 1895]

Ohabolana Ty safa raha atoly, ka laha foy manañ' elatse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un secret est comme un oeuf qui éclôt, lorsqu' il est divulgué, il vole partout. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Tsy mba ny akoho foy ririnina, ka hireraka elatra, fa ny zana-borona foy lohataona ka mavitrika. [Rinara 1974 #292]
Tsy mba ny akohokely foy ririnina izahay ka hanjoretra sy hireraka elatra ; fa ny zana-borona foy lohataona, ka sady matanjaka no mavitrika. [Cousins 1871 #3390, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Nous ne sommes pas des poussins éclos en hiver, malingres et traînant les ailes, mais des oisillons nés au printemps, robustes et agiles. [Nicol 1935 #35]

Ohabolana Zana-borona foy lohataona, akohokely foy ririnina : samy fananana ka tsy azo hiangarana. [Rinara 1974 #5078]

Fizahan-teny