Fizahan-teny

Ohabolana : ifonosana

Ohabolana Hianareo no kitapo ifonosana sy harona iraketana. [Veyrières 1913 #4347, Cousins 1871 #1069, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Vous êtes le sac où l' on recèle les biens dérobés, et le panier où l' on dépose les trésors qu' on a pris. [Veyrières 1913 #4347]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait des complices ; mais il pouvait se prendre aussi en bonne part, pour les économies et les gains dus au travail ; il se disait aussi de l'aide, de l' appui. [Veyrières 1913 #4347]

Ohabolana Kitapo ifonosana sy harona iraketana. [Nicol 1935 #344]
Dikanteny frantsay Sac où l’on ramasse, panier où l’on thésaurise. [Nicol 1935 #344]

Ohabolana Loharano nisehoana, kitapo nifonosana, harona niraiketana, angady nananana, vy nahitana. [Nicol 1935 #489]
Dikanteny frantsay (Les parents sont) la source originelle, la bourse et le sac où était le trésor, la bêche et le fer qui ont travaillé pour notre subsistance. [Nicol 1935 #489]

Ohabolana Ny fihavanana hoatry ny landy : maty isika, ifonosana ; velona itafiana ; ka ny madilana harahim-panondro. [Veyrières 1913 #5295]
Ny fihavanana ohatra ny landy: maty isika, ifonosana; velona, itafiana; ka ny madilana harahim-panondro. [Cousins 1871]
Ny fihavanana sahala amin' ny landy : maty ifonosana, velona itafiana ary ny madilana arahim-panondro. [Rinara 1974 #192]
Dikanteny frantsay Les bonnes relations sont comme la soie : à la mort nous en sommes enveloppés, pendant la vie nous en sommes revêtus, aussi quand il y a un rétrécissement au milieu, un fil qui va se rompre, il faut y mettre le doigt pour fortifier. [Veyrières 1913 #5295]
Fanazavana frantsay Il faut entretenir et fortifier les bonnes relations. [Veyrières 1913 #5295]

Fizahan-teny