Fizahan-teny

Ohabolana : kabary

Ohabolana Arivo teny, zato kabary: faran’ ny teny ifanatrehana. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Cent discours, mille paroles; la confrontation mettra fin aux disputes. [Houlder 1895]

Ohabolana Aza manao kabary ambony vavahady. [Veyrières 1913 #348]
Dikanteny frantsay Ne discourez pas à la porte de la ville, pour divulguer les secrets ou fomenter des séditions. [Veyrières 1913 #348]
Fanazavana frantsay Ne troublez pas l'ordre. [Veyrières 1913 #348]

Ohabolana Dovidovy endrika ka tian' ny olona haratsiana ary amboalambo tarehy ka tian' ny kabary hodiavina. [Rinara 1974]
Dovidovy endrika, ka tian' ny olona hoharatsina ; ary amboalambo tarehy, ka tian' ny kabary hodiavina. [Veyrières 1913 #4862, Cousins 1871 #863]
Dikanteny frantsay Il a l' air chétif, aussi aime-t-on à se moquer de lui ; il a l' air d' un aventurier, aussi s' attire-t-il fréquemment des discussions. [Veyrières 1913 #4862]

Ohabolana Fisa-molotra sendra kabary, ka tojo ny sahaza azy. [Rinara 1974 #1169]

Ohabolana Kabary domboina ve raha ny anay, fa kabary tsy efan-kalady raha anareo. [Rinara 1974 #1589]

Ohabolana Kabary misy hena ratsy, ka izay mahery vava ihany no amboninjato. [Houlder 1895 #1334]
Dikanteny frantsay Une assemblée où il y a de la "mauvaise viande" : celui qui y parle le plus fort devient chef de cent (c.à.d. en aura la plus grosse part). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le mot "mauvaise viande" , qu'on pourrait aussi appeler "viande du malheur" , n' est pas de la viande de mauvaise qualité, mais désigne la viande distribuée à l' occasion des funérailles. Celui qui prend l' initiative de parler aux gens réunis dans ces occasions, pour les faire mettre en ordre, par exemple, devient l' objet de la considération générale, et on lui donne la meilleure part. [Houlder 1895]

Ohabolana Kabarin-dRainisalama ka ny sisa manaraka ihany. [Rinara 1974 #1586]
Kabarin-dRainisalama : ny lasa dia lasa, ny sisa manaraka ihany. [Veyrières 1913 #4432]
Kabarin-dRainisalama : ny lasa momba ny lasa, ny sisa manaraka ihany. [Veyrières 1913 #4432]
Toy ny kabarin-dRainisalama, ka ny sisa manaraka ihany. [Rinara 1974 #4292]
Toy ny kabarin-dRainisalama: ny lasa dia lasa, ary ny sisa manaraka ihany. [Cousins 1871]
Toy ny kabarin-dRainisalama: ny lasa momba ny lasa, ary ny sisa manaraka ihany. [Houlder 1895 #1258]
Dikanteny frantsay Pareil au discours de Rainisalama: ce qui est passé est passé, mais l' avenir nous reste (litt. suivra). [Houlder 1895]
Paroles de Rainisalama : ce qui est parti est parti, le reste suivra. [Veyrières 1913 #4432]
Fanazavana frantsay Paroles dites par le débiteur, en payant la partie de la dette qu'il peut payer. On les disait aussi d'une délibération qui devait se poursuivre. [Veyrières 1913 #4432]

Ohabolana Kabarin' ny malahelo : mifilofilo fa tsy maranitra. [Rinara 1974 #1587, Cousins 1871 #1219]

Ohabolana Kabarin-tsaka : vao miteny dia omeo. [Rinara 1974 #1588, Cousins 1871 #1220]

Ohabolana Kabary tsy iangarana tsy vita. [Veyrières 1913 #3579]
Dikanteny frantsay Une affaire en discussion est interminable si on ne penche pas un peu plus d' un côté que de l' autre. [Veyrières 1913 #3579]

Ohabolana Kabary tsy mahavery olona. [Veyrières 1913 #289]
Dikanteny frantsay Affaires traitées à l' intérieur du palais sont affaires où l' on ne condamne pas à l' esclavage. [Veyrières 1913 #289]
Fanazavana frantsay On appliquait ce proverbe aux affaires traitées à l' amiable. [Veyrières 1913 #289]

Ohabolana Kabaro tsy hefaina tsy andoavana andevo antitra. [Samson 1965 #K4]
Kabaro tsy hifaina, tsy andoavana andevo antitra. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Kabary tsy efa tsy andoavana andevo antitra. [Houlder 1895]

Ohabolana Kamboty mihaino kabary : milaza tsy misy mpihaino, manontany tsy ilazan' ny olona. [Veyrières 1913 #1027, Rinara 1974 #1601, Cousins 1871 #1226]
Dikanteny frantsay Orphelin qui assiste à une réunion où l' on discute : s' il parle, personne ne l' écoute; s' il interroge, personne ne lui répond. [Veyrières 1913 #1027]
Fanazavana frantsay Se disait des gens sans autorité. [Veyrières 1913 #1027]

Ohabolana Mahita anay votsa vava ka mitati-kabary isan' andro. [Rinara 1974 #1885]

Ohabolana Manao kabarin' Ivonizongo : eo anatrehana tsy mahomby, eny anindran-tany vao miventy. [Veyrières 1913 #3583]
Dikanteny frantsay Discours des gens de Vonizongo : en face des grands ils ne réussissent pas, mais en dehors de l'Imerina, ils sont puissants. [Veyrières 1913 #3583]
Fanazavana frantsay Tel qui ne brille pas chez lui peut briller parmi de moins brillants. [Veyrières 1913 #3583]

Ohabolana Moana misintaka : tsy efan-kabary fa rintondrintona ihany. [Rinara 1974 #2537]

Ohabolana Nataonao dia ho very angaha aho no dia narianao tamin-kabary? [Houlder 1895 #1089]
Nataonao ho very angaha aho, no narianao tamin-kabary. [Cousins 1871 #2096, Veyrières 1913]
Nataonao ho very angaha aho no nariana tamin-kabary? [Rinara 1974 #2767]
Dikanteny frantsay Est-ce parce que vous avez cru que je serais abandonné (litt. perdu) que vous m' avez rejeté en public? [Houlder 1895]
Tu m' as cru sans doute perdu que tu m' as laissé seul dans l' embarras, sans prendre la parole pour moi ? [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui n' assistaient pas leurs parents dans l' embarras. [Veyrières 1913]

Ohabolana Na tsy hitahy aza ny maty, ranomaso va tsy hirotsaka ? ary na tsy hino aza ny velona, kabary va tsy hatao ? [Houlder 1895 #2007, Veyrières 1913 #4779]
Na tsy hitahy aza ny maty, ranomaso ve tsy harotsaka! [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Alors même que les morts ne vous protégeraient pas, ne faut-il pas pleurer ? alors même que les vivants ne vous croiraient pas, ne faut-il pas parler publiquement ? [Veyrières 1913 #4779]
Lors même que les morts ne vous béniraient pas n' en faut-il pas moins pleurer? et lors même que les vivants ne croiraient pas à vos paroles, ne faut-il pas moins les proclamer publiquement? [Houlder 1895]

Ohabolana Ny zanak’ omby tsy ampianari-domano; ny zanak’ Andriana tsy ampianari-mandidy. [Cousins 1871 #2531]
Ny zanak’ omby tsy ampianari-domano; ny zanak’ Andriana tsy ampianarin-kabary. [Cousins 1871 #2531]
Ny zanak' omby tsy ampianarin-domano. [Rinara 1974 #3377]
Ny zanak' omby tsy ampianarin-domano, ny andriana tsy ampianarin-kabary. [Houlder 1895 #1614]
Ny zanak' omby tsy ampianarin-domano, ny zanak' andriana tsy ampianari-mandidy. [Veyrières 1913 #245]
Ny zanak' omby tsy ampianarin-domano, ny zanak' andriana tsy ampianarin-kabary. [Veyrières 1913 #245, Nicol 1935 #90]
Ny zanak' omby va ampianarin-domano, ary ny andriana ampianarin-kabary? [Veyrières 1913 #246]
Zanak' Andriana tsy ampianarin-kabary. [Rinara 1974 #5081]
Zanak' omby tsy ampianarin-domano. [Rinara 1974 #5087]
Zanak’ omby tsy ampianarin-domano ; zanak’ andriana tsy ampianarin-kabary. [Cousins 1871 #3761]
Dikanteny frantsay Apprend-on aux veaux à nager et aux princes à faire des discours? [Veyrières 1913 #246]
On n’apprend pas à un veau à nager ni à un jeune prince à discourir. [Nicol 1935 #90]
On n' apprend pas aux petits veaux à nager, on n' enseigne pas aux enfants des souverains à commander ni à discourir. [Veyrières 1913 #245]
On n' enseigne pas à nager à un veau, ni à parler en public à un noble. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe montre bien la vertu spéciale que les Malgaches reconnaissaient dans leurs souverains ; on l' appliquait aux qualités naturelles. [Veyrières 1913 #245]
Il possède un talent oratoire naturel. Bon chien chasse de race. [Houlder 1895]
On n' apprend pas aux enfants ce qu' ils tiennent de race. [Veyrières 1913 #246]

Ohabolana Raha revom-potaka, ny rano no manala ; raha revon-teny, ny vava no manala ; raha revon' alahelo, ny havana no itarainana. [Veyrières 1913 #4814]
Raha revom-potaka, ny rano no manasa ; raha revom-bava, ny harena no manala. [Veyrières 1913 #4815]
Raha revom-potaka, rano no manadio azy, raha revon-kabary, ny vava no manala azy, raha revon' alahelo, ny havana no itarainana. [Rinara 1974 #3649]
Raha revom-potaka, rano no manala ; raha revon-teny, ny vava no manala ; raha revon’ alahelo, ny havana no itarainana. [Cousins 1871 #2709, Nicol 1935 #379]
Raha revom-potaka, rano no manala; raha revon-teny, vava no manala; raha revon' alahelo, ny havana no itarainana. [Houlder 1895]
Raha revom-potaka, rano no manasa; raha revon-teny, vava no manala; raha revon' alahelo, havana no itarainana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Fitenenana somary ohabolana enti-milaza fotokevitra iray, dia ny hoe: raha misy mahavoa ny tena dia any amin' ny havana no idodododoana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay C’est l’eau qui vous lave de la boue; c’est la réplique qui nous venge des mauvaises langues ; ce sont les parents qui sont le refuge dans l’affliction. [Nicol 1935 #379]
Quand on est couvert de boue, on se lave avec de l' eau; quand on s' est attiré des difficultés par son langage, on s' en tire avec des paroles; et quand on est dans la peine (ou le chagrin), c' est à ses amis (ou parents) qu' on s' adresse. [Houlder 1895]
Quand on est plein de boue, on se lave avec de l' eau ; quand on s' est mis dans l' embarras par ses paroles, on s' en tire avec des excuses ; quand on est dans le chagrin on se console en racontant ses peines à ses parents. [Veyrières 1913 #4814]
Si on s' est couvert de boue, on s' en débarrasse avec de l' eau ; si on s' est mis dans l' embarras par son langage, on s' en tire avec de l' argent. [Veyrières 1913 #4815]

Ohabolana Tanan' aolo tsy ilaozam-pandrotrarana ; hadivory tsy ilaozan' ambiaty ; teny maro tsy ilaozan' izay ota. [Veyrières 1913 #4823, Houlder 1895]
Tanàna haolo, tsy ilaozam-pandrotrarana, hadivory tsy ilaozan' ambiaty, teny maro tsy ilaozan-diso. [Rinara 1974]
Tendrombohitra tsy ilaozan' ambiaty, tanàna maro tsy ilaozan' adala, kabary be tsy ilaozan-diso. [Cousins 1871 #3072, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Entina miala tsiny ka ilazana fa amin' ny zavatra maro atao tsy maintsy misy izay tsy metimety, misy kilemany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Il y a nécessairement du chiendent dans un village abandonné, et des buissons d' "ambiaty" dans le fossé circulaire, et des fautes dans beaucoup de paroles. [Houlder 1895]
Pas de village abandonné sans chiendent ; pas de fossé sans ambiaty ; pas de nombreuses paroles sans fautes. [Veyrières 1913]

Ohabolana Teny zato, kabary arivo; fa iray ihany no marina. [Houlder 1895 #454]
Teny zato, kabary arivo, tokana ihany ny marina []
Dikanteny frantsay Cent paroles, mille discours; un seul est vrai. [Houlder 1895 #454]

Ohabolana Tsy zoin-kabary, ka mitakoko ny androngo, tapa-drambo mirebika dia ny androngo ihany koa. [Rinara 1974 #4813]
Tsy zoin-kabary ka mitakoko ny vorondolo; tapa-drambo vao mirebika ny androngo; migadra tenany ihany ny biby. [Houlder 1895 #2292]

Ohabolana Vava diso tsy mba kabary, fa ny homana aza misy latsaka. [Rinara 1974 #4900]

Ohabolana Vita kabary. [Veyrières 1913 #3629]
Dikanteny frantsay L' affaire est terminée, c' est fini. [Veyrières 1913 #3629]

Fizahan-teny