Fizahan-teny

Ohabolana : kapohina

Ohabolana Aza atao akohon’ Ibafo: mivoaka, kohokohoina ; mandroso, kapohina. [Veyrières 1913 #2063, Cousins 1871 #335]
Aza atao akohon' Ibafo : mivoaka kohokohoina, nony miditra kapohina. [Rinara 1974 #373]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme Ibafo avec ses poules : quand les poules sortent, elles entendent kohokoho le mot qui sert à les appeler ; et quand elles viennent, elles sont frappées. [Veyrières 1913 #2063]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas traiter ainsi les gens. [Veyrières 1913 #2063]

Ohabolana Fisoitra afom-bavy antitra : hita alika, kapohina ; mandroatra ny vary, haroina aminy indray. [Veyrières 1913 #1873]
Fisoitr' afom-bavy antitra: hita alika, kapohina; mandroatra ny vary, haroina aminy indray. [Cousins 1871 #969]
Dikanteny frantsay Tisonnier entre les mains d' une vieille femme : un chien approche, elle s' en sert pour le frapper ; le riz écume, elle s' en sert pour le retourner et le mêler. [Veyrières 1913 #1873]
Fanazavana frantsay Se disait des choses qui servaient à plusieurs fins, et des gens qui étaient de deux partis. [Veyrières 1913 #1873]

Ohabolana Ny manjokojoko aza kapohina, ary ny mandady aza vonoina. [Houlder 1895 #800]
Ny manjokojoko aza kapohina, ny mandady aza vonoina. [Veyrières 1913 #6425, Cousins 1871 #2331, Nicol 1935]
Ny manjokojoko tsy mba fikapoka, ny mandady tsy mba famono. [Rinara 1974 #3122]
Dikanteny frantsay Ne frappez pas ceux qui courbent l' échine, ne tuez pas ceux qui rampent. [Veyrières 1913 #6425]
Ne frappez pas ceux qui sont courbés, et ne battez pas ceux qui rampent. [Houlder 1895]
Ne frappez pas ceux qui sont courbés ; n’écrasez pas ceux qui rampent à terre. [Nicol 1935 #16]
Fanazavana frantsay Il faut pardonner à ceux qui demandent grâce. [Veyrières 1913 #6425]

Ohabolana Tiana ny terak' ombin' Ikaky, fa raha mandaka kapohina. [Rinara 1974 #267, Cousins 1871 #3094, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay J' aime les veaux de mon père ; mais s' ils donnent des ruades, je les frappe. [Veyrières 1913 #6489]
Fanazavana frantsay On a beau aimer quelqu'un, on ne peut pas tout lui passer. [Veyrières 1913 #6489]

Fizahan-teny