Fizahan-teny

Ohabolana : kiho

Ohabolana Akaiky tsy azo ohatry ny kiho. [Rinara 1974]

Ohabolana Bokalahy lavo amin-karavola: ka kibo no enti-manarina. [Houlder 1895 #2029]
Boka lavo amin-karavola ka ny kibo no enti-manarina ny tena. [Rinara 1974 #908]
Boka lavo amin-karavola : ny kibo no enti-manarina. [Veyrières 1913 #1949]
Boka lavo amin-karavola: ny kiho no enti-manarina. [Cousins 1871 #776]
Dikanteny frantsay Lépreux tombé dans l' herbe qu' on appelle haravola : n' ayant plus de mains, c' est avec l' aide de son ventre qu' il se relève. [Veyrières 1913 #1949]
Un lépreux tombé sur l' herbe: c' est en s' aidant de son ventre qu' il se relève. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui sont dans le malheur et qui s' en tirent comme ils peuvent. [Veyrières 1913 #1949]

Ohabolana Mifafa kiho. [Veyrières 1913 #2530]
Dikanteny frantsay Celui qui est sous le coup d' un malheur ou d' une ruine, se gratte les coudes en signe de peine ou d' angoisse. [Veyrières 1913 #2530]

Ohabolana Ny tsinay tsy mba vatsy ; ny kiho tsy mba lamosina. [Cousins 1871]

Ohabolana Ramahaimanana no voatora-trano, ka Rainikotoamboa no lava hoho. [Houlder 1895 #54]
Ramahaimanana no voatora-trano, ka Rainikotoamboa no lava loha. [Rinara 1974 #3695]
Renimahaimanana no voatora-trano, koa Rainikotoamboa no lava kiho. [Cousins 1871 #2789, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay C' est Renimahaimanana qui reçoit des pierres sur sa maison pour accusation de sorcellerie et c' est Rainikotoamboa qui a les coudes longs. [Veyrières 1913]
On jette des pierres contre la maison d' un tel, mais c' est un autre qui a les ongles longs. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. passe pour sorcier. [Houlder 1895]
Se disait des ménages qui avaient mauvaise réputation. [Veyrières 1913 #1328]

Fizahan-teny