Fizahan-teny

Ohabolana : ntaolo

Ohabolana Angano angano, arira arira, tsy izaho no mpandainga, fa ny ntaolo. [Veyrières 1913 #315]
Dikanteny frantsay Les contes sont des contes : ce n' est pas moi qui suis un menteur, ce sont les ancêtres qui nous les ont transmis. [Veyrières 1913 #315]

Ohabolana Hevitry ny ntaolo, ka lalina. [Veyrières 1913 #321]
Dikanteny frantsay Pensée des ancêtres, pensée profonde. [Veyrières 1913 #321]

Ohabolana Nahohoky ny ntaolo ny zaza teraka tamin' ny Alakaosy. [Veyrières 1913 #91]
Dikanteny frantsay Les enfants nés au mois à Alakaosy étaient tués par les ancêtres qui les plongeaient dans l' eau la tête en bas. [Veyrières 1913 #91]
Fanazavana frantsay Ces enfants étaient tués par superstition. [Veyrières 1913 #91]

Ohabolana Ny papelika no maro vava dia mitana ny hafatry ny Ntaolo. [Rinara 1974 #3208]
Ny papelika no maro vava, mitana ny hafatry ny ntaolo. [Houlder 1895 #68, Veyrières 1913 #331, Cousins 1871 #2390]
Dikanteny frantsay Si la caille babille tant, c' est quelle rapporte les paroles ou recommandations des ancêtres. [Houlder 1895 #68]
Si les cailles ont de la renommée, c' est quelles gardent toutes les recommandations des ancêtres. [Veyrières 1913 #331]
Fanazavana frantsay Se disait des bavards, par plaisanterie. [Veyrières 1913 #331]

Ohabolana Soron' afon' ny ntaolo : ny maty akofoka, ny velona aroso. [Veyrières 1913 #339, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Entretenir le feu à la manière des anciens : ce qui s' éteint est secoué, ce qui brûle est enfoncé plus avant. [Veyrières 1913 #339]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le bien-fondé des traditions. [Veyrières 1913 #339]

Fizahan-teny