Fizahan-teny

Ohabolana : olan-teny

Ohabolana Manan-jandry, afaka olan' entana, manan-joky, afaka olan-teny. [Rajemisa 1985]
Manan-joky, afaka olan-teny ; manan-jandry afaka olan’entana. [Veyrières 1913 #149, Nicol 1935 #14, Rajemisa 1985]
Manan-joky, afak' olan-teny; manan-jandry afak' olan' entana. [Houlder 1895 #1901]
Ny manan-joky, afaka olan-teny; ny manan-jandry, afaka olan' entana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa araka ny fomba nentim-paharazana malagasy, raha miaraka ny zoky sy ny zandry, ny zandry no milonjy ny entana ary ny zoky kosa no mandray ny fitenenana raha misy. [Rajemisa 1985]
Famaritana ny adidin' ny zoky sy ny zandry avy: anjaran' ny zoky ny mandray fitenenana raha misy teny atao, ary an' ny zandry ny mitondra entana raha misy entana entina. [Rajemisa 1985]
Ohabolana mamaritra ny anjaran' ny zoky sy ny zandry tsirairay avy, fa ny zoky misolo vava eo amin' ny resaka atao ary ny zandry mitondra ny entana raha misy dia iarahana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Aux vieux de porter la parole, aux jeunes de porter les fardeaux. [Nicol 1935 #14]
Avoir un frère aîné c' est avoir un avocat, avoir un cadet c' est avoir un porteur de bagages. [Veyrières 1913 #149]
En un frère aîné on a un porte-paroles, et en un cadet un portefaix. [Houlder 1895]
J' ai un aîné, je n' ai pas à prendre la parole ; j' ai un cadet, je n' ai pas à porter les bagages. [Urfer: Péril]
Fanazavana frantsay C' est le cadet qui doit toujours porter les paquets. [Houlder 1895]
L' aîné parle pour le cadet et le cadet rend service à l' aîné. qui ne vous aime pas ? lorsque vous entrez, elle croit que c' est pour demander ; lorsque vous sortez, elle croit que c' est pour voler. Se disait des gens soupçonneux et exigeants. [Veyrières 1913 #149]

Fizahan-teny