Fizahan-teny

Ohabolana : ombana

Ohabolana Adin' amboa : izay mahery no ombana. [Veyrières 1913 #608, Abinal 1888]
Dikanteny frantsay Combat de chiens : les autres se rangent du côté du plus fort. [Veyrières 1913 #608]
Lorsque deux chiens se battent, les autres se rangent du côté du plus fort. [Abinal 1888]
Fanazavana frantsay On se met du parti du plus fort. [Abinal 1888]
On se range toujours du parti du plus fort. [Veyrières 1913 #608]

Ohabolana Iray vady, iray anadahy, ka tsy misy hombana: fa miady an-tanety: "Sahala;" manani-bohitra: "Aza mahafaka.". [Cousins 1871 #1143, Veyrières 1913]
Iray vady iray zanaka, ka tsy misy hombana : fa miady an-tanety : " sahala " ; manani-bohitra : " aza mahafaka " . [Veyrières 1913]
Ny iray vady ary ny iray anadahy, ka tsy misy hombana, fa miady an-tanety : sahalà, manani-bohitra aza mahafaka. [Rinara 1974 #3038]
Ny iray vady, ny iray anadahy, ka tsy misy hombana; fa miady an-tanety, "Sahalà" ; manani-bohitra, "Aza mahafaka" . [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay (De deux combattants ou de deux chefs) l' un est un mari, et l' autre un frère, et on ne sait de quel côté se mettre; si c' est un combat (on dit): "Soyez égaux" , et si c' est l' assaut d' un village (on dit): "Puisse-t-il ne pas être pris" . [Houlder 1895]
Ils ont mêmes épouses et mêmes enfants ; il ne faut pas qu' il y ait plusieurs partis : s' ils combattent sur les coteaux, que le combat soit égal et sans issue ; s' ils attaquent le village, qu' il ne soit pas pris. [Veyrières 1913 #5178]
Fanazavana frantsay Neutralité forcée! [Houlder 1895]
Paroles dites par le roi Andrianampoinimerina, des combats entre gens qui sont chers. [Veyrières 1913 #5178]

Ohabolana Izay lavitra andriana tsy ombana. [Veyrières 1913 #351]
Dikanteny frantsay Souverain qui est au loin : sa protection ne se fait pas sentir, et il n' a pas de partisans. [Veyrières 1913 #351]
Fanazavana frantsay On donne toujours tort à celui qui n' a pas de protecteur. [Veyrières 1913 #351]

Ohabolana Resy andriana narahina. [Veyrières 1913 #822]
Resy andriana ombana. [Veyrières 1913 #822]
Dikanteny frantsay Celui qui a perdu son soutien est comme l' homme dont le souverain est vaincu. [Veyrières 1913 #822]

Ohabolana Tain-tomboka: raraka ombana mitsimpona. [Rinara 1974 #3997, Cousins 1871]

Fizahan-teny