Fizahan-teny

Ohabolana : potraka

Ohabolana Aza dia miandry teza ho potraka (lavo). [Houlder 1895 #939]
Dikanteny frantsay N' attendez pas que le bois dur tombe de lui-même. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. N' attendez pas que les choses se fassent d' elles-mêmes. [Houlder 1895]

Ohabolana Kapa hazon' Ibosy : potraka ihany fa miankina. [Veyrières 1913 #3681, Rinara 1974 #1596, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ibosy abattant un arbre: il tombe, mais en restant appuyé (sur d' autres arbres). [Houlder 1895]
Un arbre abattu par Ibosy : il tombe mais il reste appuyé sur d'autres arbres. [Veyrières 1913 #3681]
Fanazavana frantsay Le travail n' est pas encore tout à fait terminé. [Houlder 1895]
Travail incomplet. [Veyrières 1913 #3681]

Ohabolana Mpijiri-bary lavo amin' ampombo, ka potraka amin' ny hoditry ny fanao. [Veyrières 1913 #2121]
Dikanteny frantsay Marchand de riz qui est tombé dans le son : il est tombé dans l' écorce de ce qui fait son commerce ordinaire. [Veyrières 1913 #2121]
Fanazavana frantsay On est puni par où on a péché. [Veyrières 1913 #2704]

Ohabolana Potraka am--baravarana toa mpamosavy. [Houlder 1895 #44, Veyrières 1913 #170]
Dikanteny frantsay Tomber devant la porte comme un sorcier. [Houlder 1895 #44]
Tomber devant la porte de la maison comme un sorcier. [Veyrières 1913 #170]

Ohabolana Potraka am-parafara. [Veyrières 1913 #3059]
Dikanteny frantsay Personne qui est tombée du lit. [Veyrières 1913 #3059]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui avaient des relations illicites avec des personnes d' une caste inférieure. [Veyrières 1913 #3059]

Ohabolana Potraka omen-tehina, solafaka omen-kiraro. [Rajemisa 1985]
Potraka omen-tehina, solafaka omen-kiraro : sady potraka no afa-baraka. [Veyrières 1913 #6524]
Solafaka omen-tehina, potraka omen-kiraro. [Houlder 1895 #1029, Veyrières 1913 #5477, Rinara 1974 #3931, Nicol 1935 #21, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza izay tsy mahay manararaotra ny fanampiana atao azy. [Rajemisa 1985]
Ilazana ny olona mbola sahirana ihany na dia efa omena zava-tsoa aza. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay A celui qui glisse, on donne un bâton, à celui qui tombe, des souliers. [Nicol 1935 #21]
Glisser après avoir reçu une canne, tomber après avoir reçu des souliers. [Houlder 1895]
On lui donne une canne, et il glisse ; on lui donne des souliers, et il tombe. [Veyrières 1913 #5477]
Tomber quand on a reçu une canne, glisser quand on a reçu des souliers, ce n' est pas seulement tomber, c' est être couvert de confusion. [Veyrières 1913 #6524]
Fanazavana frantsay On a beau le secourir, il gâte tout. [Houlder 1895]
Se disait des gens oublieux des bienfaits reçus ; cette ingratitude finit pas se retourner contre eux. Se disait aussi des gens qui ne profitent pas des secours qu' on leur donne. [Veyrières 1913 #5477]
Se disait des gens qui ne profitent pas des avis reçus et tombent dans le malheur. [Veyrières 1913 #6524]

Ohabolana Solafaka an-tay, potraka am-piringa, sady potraka no afa-baraka. [Veyrières 1913 #3065]
Dikanteny frantsay Glisser dans l' ordure, puis tomber dans un cloaque, c'est non seulement faire une chute funeste mais être déshonoré. [Veyrières 1913 #3065]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui, après une première faute, continuaient à faire le mal. [Veyrières 1913 #3065]

Fizahan-teny