Fizahan-teny

Ohabolana : saonjo

Ohabolana Aza manao saonjo miohatra akondro; aza manao sakeli-mihoa-joro. [Cousins 1871]
Aza manao saonjo miohatra akondro, na sakeli-mihoa-joro. [Rinara 1974]
Tsy anaovana saonjo miohatra akondro, tsy anaovana sakeli-mihoa-joro. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay On ne fait pas avec lui comme le songe comestible qui veut dépasser le bananier ou comme le rejeton qui veut dépasser l' arbre qui le produit. [Veyrières 1913 #261]
Fanazavana frantsay Paroles d' Andrianampoinimerina aux chefs du peuple, sur Radama son fils et successeur ; passées en proverbe, elles signifient que les inférieurs ne doivent pas dépasser ni même atteindre les supérieurs. [Veyrières 1913 #261]

Ohabolana Finaritra hianao tsy mamboly saonjo, ka marary vao te-hihinan-koririka. [Veyrières 1913 #6222]
Finaritra hianao tsy miasa saonjo, ka marary vao te-hihinan-koririka. [Veyrières 1913 #6222]
Finaritra tsy mamboly saonjo ka niarary vao te-hihinan-koririka. [Rinara 1974 #1161]
Finaritra tsy miasa saonjo, ka marary vao te-hihinan-koririka. [Cousins 1871 #961]
Finaritra tsy namboly saonjo, ka nony marary vao tia horirika. [Houlder 1895 #2006, Veyrières 1913 #2789]
Dikanteny frantsay Bien portant, vous ne plantez pas de gouets comestibles ; et à peine êtes-vous malade, que vous voulez manger des arums. [Veyrières 1913 #6222]
N' avoir pas planté des arums comestibles quand on était en bonne santé, et en désirer les feuilles une fois malade. [Houlder 1895]
Quand on se portait bien on n' a pas planté de gouets comestibles, et devenu malade on aimerait en manger les feuilles. [Veyrières 1913 #2789]
Fanazavana frantsay Se disait des paresseux et des imprévoyants. L' arum est de la même famille que le gouet. [Veyrières 1913 #6222]

Ohabolana Sakely mihoa-joro ary saonjo miohatra akondro. [Rinara 1974]

Ohabolana Saonjo anaty ahitra. [Veyrières 1913 #1705]
Dikanteny frantsay Il est comme un gouet au milieu de l' herbe. [Veyrières 1913 #1705]
Fanazavana frantsay Il l' emporte sur les autres. [Veyrières 1913 #1705]

Ohabolana Saonjo iray lohasaha tsy ilaozan' izay hamarara. [Veyrières 1913, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Saonjo iray lohasaha, tsy ilaozan' izay mamarara. [Cousins 1871 #2862, Nicol 1935 #457, Veyrières 1913]
Toy ny saonjo iray lohasaha, ka tsy ilaozan' izay mamarara. [Houlder 1895 #142]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa amin' ny olona maro iray fifehezana, tsy maintsy misy maningana tsizarizary na tsy vanombanona. [Rajemisa 1985]
Mitovitovy amin' ilay eo ambony ihany, fa manamarika kokoa ny hevitra hoe amin' ny antokon' olona iray, na fikambanana na fianakaviana, tsy maintsy misy manivaka ihany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Champ de songes dans une vallée : il faut qu’il y en ait quelqu’un de gâté. [Nicol 1935 #457]
Dans un champ d' arums il y en a toujours quelques-uns qui ont des taches. Parmi un grand nombre d' individus ou dans une communauté, il y a toujours quelque brebis galeuse. [Houlder 1895]
Parmi les gouets qui remplissent une vallée il y en a toujours de mauvais. [Veyrières 1913 #1127]
Fanazavana frantsay Dans un troupeau il y a toujours une brebis galeuse, et dans une famille, des indignes. [Veyrières 1913 #1127]

Ohabolana Saonjo miohatra akondro. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Gouet qui cherche à dépasser le bananier. [Veyrières 1913 #1164]
Fanazavana frantsay Se disait d' un cadet ou d'un inférieur dépassant l'ainé ou le supérieur. [Veyrières 1913 #1164]

Fizahan-teny