Fizahan-teny

Ohabolana : sarambabe

Ohabolana Amalon' Imoriandro aho, ka tsy hain--jaza tsy haim--behivavy. [Houlder 1895 #1661]
Amalon’ Imoriandro io: tsy hain--jaza, tsy haim--behivavy (fa izaho no mahay azy). [Veyrières 1913 #3231, Cousins 1871 #118]
Amalon' Imoriandro : Sady tsy hain' ankizy no tsy haim--behivavy. [Rinara 1974 #150]
Amalon' Imoriandro: tsy hain--jaza tsy haim--behivavy. [Rajemisa 1985 #57]
Amalon' Imoriandro : tsy hain--jaza, tsy haim--behivavy, fa ny tompony no mahay azy. [Veyrières 1913 #6339]
Fanazavana malagasy Enti-milaza toe-draharaha sarotra tsy hain' ny sarambabe halana olana. [Rajemisa 1985 #57]
Dikanteny frantsay Anguilles des marais d' Imoriandro : femmes et enfants n' y peuvent rien, il n' y a que leurs maîtres qui en viennent à bout. [Veyrières 1913 #6339]
C' est l' anguille d' Imoriandro : les enfants ne savent pas la prendre, les femmes ne la connaissent pas, mais moi je connais le moyen. [Veyrières 1913]
Je suis une anguille d' Imoriandro, ni les enfants ni les femmes ne viennent à bout de moi. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les anguilles d' Imoriandro étaient réputées très difficiles à prendre ; ce proverbe était dit, des affaires très difficiles, par les gens qui prétendaients les débrouiller. [Veyrières 1913 #3231]
Se disait des obstinés. [Veyrières 1913 #6339]

Ohabolana Aza ny sarababen’ ny kintana no jerena, fa ny telonohorefy. [Nicol 1935 #102]
Aza ny sarambaben’ ny kintana no jerena, fa ny Telonohorefy. [Cousins 1871 #698]
Tsy ny sarambaben' ny kintana, fa ny telonohorefy. [Veyrières 1913 #5150]
Dikanteny frantsay Ce n' est point la multitude des étoiles, mais les trois étoiles du baudrier d' Orion. [Veyrières 1913 #5150]
Ne vous arrêtez pas au commun des étoiles, mais considérez les trois lumières du baudrier d’Orion. [Nicol 1935 #102]
Fanazavana frantsay Se disait de quelqu' un de cher. [Veyrières 1913 #5150]

Fizahan-teny