Fizahan-teny

Ohabolana : sasanangy

Ohabolana Aza manao fon' ny mpanefy. [Houlder 1895 #353, Cousins 1871 #448]
Aza manao fon' ny mpanefy: mikapo-dalitra ambony lovia ka mamoy sasanangy tsy satry. [Houlder 1895 #306]
Aza manao fon' ny mpanefy : mikapo-dalitra ambony lovia ka namoy sasanangy. [Rinara 1974 #39]
Dikanteny frantsay N' ayez pas le cœur d' un forgeron. [Houlder 1895]
Ne soyez pas emporté comme un forgeron: il frappe une mouche sur une assiette (qu' il casse en même temps), et doit donner un franc soixante contre son gré. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. irascible. Pour payer le prix de l' assiette cassée sans raison. [Houlder 1895]

Ohabolana Sasanangy samihafa. [Veyrières 1913 #3516]
Dikanteny frantsay Cela, c' est comme une pièce de monnaie d' une autre espèce. [Veyrières 1913 #3516]
Fanazavana frantsay Cette expression se disait d' une chose proposée et qu' on trouvait inacceptable ; on appelait sasanangy le tiers d' une piastre. [Veyrières 1913 #3516]

Ohabolana Tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very (an-devon) telo-polo. [Cousins 1871 #3363, Nicol 1935 #99]
Tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very telopolo. [Rinara 1974 #4509, Houlder 1895]
Tsy mety raha tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very andevon-telopolo. [Veyrières 1913 #2337]
Tsy mety raha tsy mahafoy sasanangy hamidy gadra, ka hamoy telopolo. [Veyrières 1913 #2337]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas, pour économiser l' achat de fers de trente-trois sous, ou vingt-cinq sous, de perdre un esclave de trente piastres. [Veyrières 1913 #2337]
Ne pas oser sacrifier 1 fr. 20 pour l’achat d’une chaîne et perdre ainsi un esclave de 30 piastres. [Nicol 1935]
Ne pas vouloir dépenser un "kirobo" ( - 1 fr. 25) pour acheter une chaîne, et perdre ensuite trente piastres (150 frs.). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait de ceux qui ne voulant pas faire une petite dépense utile, perdent beaucoup plus ; l' esclave que le maître n' enchaîne pas est exposé à s' enfuir. [Veyrières 1913 #2337]
Cette dernière somme représentait le prix moyen d' un esclave. On attachait souvent avec une chaîne un esclave qu' on venait d' acheter, cela pour l'empêcher de s' échapper; celui qui, faute d'une chaîne, ne le faisait pas, courait le risque de le voir s' enfuir. [Houlder 1895]

Fizahan-teny