Fizahan-teny

Ohabolana : soratra

Ohabolana Akanga tsara soratra takalozana akoho taman-trano. [Rajemisa 1985 #41, Abinal 1888]
Aza atakalo akanga tsara soratra ny akoho taman-trano. [Rajaonarimanana 1995]
Mahita ny akanga tsara soratra ka manary ny akoho taman-trano. [Houlder 1895 #1667, Veyrières 1913 #1377, Rinara 1974 #1887, Cousins 1871 #1427]
Ny akoho taman-trano atakalo akanga mandositra. [Veyrières 1913 #1388]
Tsy mety raha ny akanga tsara soratra, no andaozana ny akoho taman-trano. [Veyrières 1913 #1412]
Fanazavana malagasy Zavatra marevaka ivelany anariana zava-tsoa maharitra. [Rajemisa 1985 #41]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas bien d' abandonner pour une pintade au beau plumage, la poule domestique habituée à la maison. [Veyrières 1913 #1412]
Changer une poule domestique habituée à la maison, pour prendre une pintade coureuse. [Veyrières 1913 #1388]
Échanger un bien solide contre un bien fallacieux de brillante apparence. [Abinal 1888]
N'échangez point un bien solide contre un bien fallacieux. [Rajaonarimanana 1995]
Voir une pintade au beau plumage et abandonner pour elle la poule domestique habituée à la maison. [Veyrières 1913 #1377]
Voir une pintade de belle couleur et se défaire de la poule qu' on avait depuis longtemps. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait du mari abandonnant la mère de ses enfants pour prendre une coureuse de belle apparence ; il se disait aussi des gens qui laissaient un bien sûr, pour un autre moins sûr. [Veyrières 1913 #1412]
Se disait des maris qui laissaient leur femme pour prendre une coureuse de belle apparence. [Veyrières 1913 #1377]
Se disait du mari se laissant séduire par une femme de belle apparence et quittant pour elle la mère de ses enfants. [Veyrières 1913 #1388]

Ohabolana Aza mijery soratr' omby an-tanàna. [Houlder 1895]
Malahelo ny mijery soratr' omby an-tanàna. [Rinara 1974 #1846, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Celui qui a vendu un boeuf à un voisin, dans le village, a du chagrin lorsqu' il en voit la belle croissance. [Veyrières 1913]
Ne regardez pas la couleur d' un bœuf au village. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le regret qu'on éprouve à se défaire d'un objet aimé ; il s' appliquait aussi à la femme divorcée et remariée dans le même village. [Veyrières 1913 #4387]
Mais amenez-le au marché, et vous verrez ce qu' on vous en donnera. [Houlder 1895]

Ohabolana Jiafotsy tsara soratra ririnina : mbola tsy afa-po dia misaraka. [Rinara 1974]
Jiafotsy tsara soratra ririnina ; tsy mbola afa-po, ka misaraka. [Veyrières 1913 #5270, Cousins 1871 #1215]
Dikanteny frantsay Rabane à jolis dessins en hiver : on s' en sépare avant d' en avoir assez. [Veyrières 1913 #5270]
Fanazavana frantsay On la quitte à regret, mais on la quitte, parce que c' est trop froid ; ainsi des choses qu'on quitte à regret. [Veyrières 1913 #5270]

Ohabolana Maro ny valala, fa ny ambolo no tsara soratra. [Veyrières 1913 #5100]
Dikanteny frantsay Nombreuses sont les sauterelles, mais c' est la sauterelle ambolo qui a de belles couleurs. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait d'une personne aimée. [Veyrières 1913]

Ohabolana Na dia eo aza ny akanga tsara soratra, ny afindrafindrao tsy azo avela. [Akademia 2005]
Fanazavana malagasy Tsy ny fomba aman-panao entin' ny vahiny avy any ivelany mihitsy no hanariana an'izay mahazatra sy maha izy ny tena, na dia atao aza hoe misy mitondra soa ihany amin'ireny fanao vahiny ireny. [Akademia 2005]

Ohabolana Ny tafy soratra hanin' ny mpiandry sy ny mpanao sofina. [Veyrières 1913 #240]
Dikanteny frantsay Les boeufs du souverain, quand ils sont tachetés d'une manière disparate, sont la part des gardiens et de ceux qui les marquent aux oreilles. [Veyrières 1913]

Ohabolana Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga tsiravin' endrika. [Rinara 1974 #4635]
Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga, tsy tian-kozahana. [Veyrières 1913 #5347, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Désirer des animaux bigarrés, et ne pas vouloir les voir quand ils sont arrivés, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #5347]
Fanazavana frantsay Se disait des gens fantasques et capricieux. [Veyrières 1913 #5347]

Fizahan-teny