Fizahan-teny

Ohabolana : tovo

Ohabolana Aza manao tovolahy mahita fotsimbary, ka arotsahy ihany. [Rinara 1974 #597]
Toy ny tovolahy mahita fotsimbary, ka "Arotsahy, arotsahy ihany" . [Houlder 1895 #1920]
Tovolahy mahazo fotsimbary, ka " arotsahy ihany " . [Veyrières 1913 #1590]
Tovolahy mahita fotsimbary : tsy mitsapa izay ho farany, fa ny "arotsahy ihany". [Rinara 1974 #4232]
Tovolahy mahita fotsimbary : tsy mitsapa ny farany, fa " arotsahy ihany " . [Veyrières 1913 #1590, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Comme un jeune homme trouvant du riz blanc (c.à.d. décortiqué) et disant: "Mettez-le dans la marmite" . [Houlder 1895]
Jeune homme qui a du riz décortiqué : il ne songe pas à l' avenir mais il dit : faites-en toujours cuire, et il le consomme. [Veyrières 1913 #1590]
Fanazavana frantsay Ce n' est pas lui qui a eu la peine de le produire, et il ne pense pas non plus au lendemain. [Houlder 1895]
Se disait des prodigues et des imprévoyants. [Veyrières 1913 #1590]

Ohabolana Aza manao tovolahy mivarotra hodi-nato : sady hanjehy no hanapaka. [Rinara 1974 #598]
Aza manao tovolahy mivarotra hodi-nato : sady hanjehy no manapaka, sady hivarotra no mandidy. [Veyrières 1913 #1560, Cousins 1871 #530]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme le jeune homme qui vend l' écorce du natte pour faire la teinture rouge : il mesure et coupe en même temps, il vend et coupe tout ensemble. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Le sens est que la jeunesse est trop pressée. [Veyrières 1913]

Ohabolana Aza manao tovolahy tia daka : ny andro hiainana mbola ho lava, fa ny tovon-karena ho lany. [Veyrières 1913 #1559]
Aza manao tovolahy tia daka: ny andro hiainana mbola ho lava, fa ny tovon-kerena ho lany. [Houlder 1895 #1930]
Aza manao tovolahy tia daka : ny andro iainana mbola ho lava, ny tovon-karena ho.lany. [Rinara 1974 #599]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme le jeune homme qui aime le jeu : il a encore de longs jours à vivre, mais ses biens seront vite épuis. [Veyrières 1913 #1559]
Ne soyez pas comme un jeune homme qui aime le jeu: il a encore longtemps à vivre, mais sa fortune sera vite épuisée. [Houlder 1895]

Ohabolana Malahelo amoron-tsena : be sitrapo, fa tsy ampy fanaovana. [Veyrières 1913 #2512, Cousins 1871]
Malahelo monina amoron-tsena. [Veyrières 1913]
Malahelo monina amoron-tsena: be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Houlder 1895 #1448, Rinara 1974 #1915, Rajemisa 1985]
Tovolahy miantsena: be sitra-po, fa tsy ampy fanaovana. [Cousins 1871 #3165, Nicol 1935 #231]
Tovolahy miantsena, ka be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Rinara 1974 #4233]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona mahita sy maniry zavatra tsara isankarazany nefa tsy maharaka ny faniriany ny vola ananany, ka mipetraka ho faniriana fotsiny ny fitiavany hanana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Jeune homme au marché : la volonté ne lui fait pas défaut mais ce sont les moyens qui lui manquent pour réaliser ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Jeune homme qui va au marché : ce ne sont pas les désirs qui manquent, ce sont les moyens. [Nicol 1935 #231]
Pauvre près d' un marché : il a beaucoup de désirs, mais peu de moyens de les réaliser. [Veyrières 1913 #2512]
Pauvre qui demeure près du bazar : il voit beaucoup de choses qui lui plaisent, mais il ne peut les acheter. [Veyrières 1913]
Un pauvre demeurant près d' un marché: il a beaucoup de désirs, mais manque de moyens. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas être excessif dans ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Se disait de ceux qui avaient trop de désirs. [Veyrières 1913 #2519]
Trop de désirs. [Veyrières 1913 #2512]

Ohabolana Sahala amin' ny sahona : mipetraka toa lahiantitra ; mitsambikina toa tovolahy. [Veyrières 1913 #1701, Houlder 1895]
Sahala amin' ny sahona : mipetraka toa lahiantitra, mitsipika toa tovolahy. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Semblable à une grenouille: assis, il ressemble à un vieillard; sautant, on dirait un jeune homme. [Houlder 1895]
Semblable à une grenouille : assis on dirait un vieux, et quand il saute il est comme un jeune homme. [Veyrières 1913 #1701]

Ohabolana Tovolahy irak’ andriana : vahatry ny ela tahatry ny tsy hahazo. [Samson 1965 #T111]

Ohabolana Tovolahy len-damba ka mivoady ny masoandro hiposaka anahazana azy. [Rinara 1974 #4231]
Tovolahy len-damba : mivoady ny masoandro hiposaka hana-hazana azy. [Veyrières 1913 #1589, Cousins 1871 #3166]
Dikanteny frantsay Jeune homme qui a son lamba mouillé : il souhaite que le soleil se lève pour que son lamba sèche. [Veyrières 1913 #1589]
Fanazavana frantsay La jeunesse est toujours pressée. [Veyrières 1913 #1589]

Ohabolana Tovolahy manambady antitra, ka ny loa-bary no hianteherana ; fa atositosika, toa renibe ; avela ihany, anjara vadin' ny tena, ka izay voky matanjaka. [Veyrières 1913 #1335]
Tovolahy manam-bady antitra, ka ny loa-bary no hiantehorana; fa atositosika, toa renibe; avala ihany, anjara vadin' ny tena, ka izay voky matanjaka. [Houlder 1895 #1790]
Dikanteny frantsay Jeune homme qui a épousé une vieille femme : c' est pour avoir une bonne cuisine ; car s' il veut s' amuser il semble que sa femme soit sa grand-mère, et s' il la laisse, elle reste sa femme et un homme rassasié est fort. [Veyrières 1913 #1335]
Un jeune homme qui a épousé une vieille femme: c' est pour avoir quelqu' un qui lui fasse bonne cuisine, car s' il veut s' amuser avec elle, il lui semble qu' elle est sa grand' mère; et s' il ne s' en occupe pas, elle est quand même sa femme, et un homme rassasié est fort. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. il a quand même de bons repas. [Houlder 1895]

Ohabolana Tovolahin' Antananarivo : miasa tsy mahavadi-bainga, nony mihinana atosika ihany. [Rinara 1974 #4230]

Ohabolana Tovolahin' Antananarivo : raha miasa mitsingina, fa raha milalao maka toerana. [Rinara 1974 #274]

Ohabolana Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny alika gaigy. [Houlder 1895 #1921, Rinara 1974 #4234]
Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny amboa gaigy. [Veyrières 1913 #1592, Cousins 1871 #3167]
Dikanteny frantsay Jeune homme imprévoyant : il sera la pâture des chiens enragés. [Veyrières 1913 #1592]
Un jeune homme qui ne sait pas se conduire deviendra la proie des chiens enragés (c.à.d. de mauvais compagnons). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay L'imprévoyance conduit à la ruine et au déshonneur. Ne pas recevoir de sépulture, était considéré comme un mal redoutable. [Veyrières 1913 #1592]

Ohabolana Tovovavy nasesin’ anakandiana : an-tanàna miharan-draha. [Samson 1965 #T112]

Ohabolana Tovovavy tsy endrehin-damba sarika; tsy adidiko fa adidin-dreniny. [Rajemisa 1985]
Zanako tsy endrehina lamba sarika : tsy adidiko fa adidin-dreny. [Veyrières 1913 #897]
Zazavavy tsy endrehin-damba sarika : tsy adidiko, tsy adidin-drainy. [Cousins 1871 #3786, Houlder 1895, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza zavatra izay tsy miankina amin' ny hafa fa amin' ny tena ihany (eto, ny endrik' ilay zazavavy na ny tsy fahaizany mitafy no mahatsara na maharatsy azy; marihina fa toa manala ny rainy sy manadidy ny hafa eto ny ohabolana, ny antony an-gamba dia satria ny reniny no tokony ho efa nampianatra sy nanazatra an-janany hitafy lamba sarika hatry ny ela). [Rajemisa 1985]
Raha misy tanora tototry ny soa nefa mbola tsy mahomby ihany, ny ray aman-dreny no mahazo tsiny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si ma fille a un lamba de fibres de bananier qui ne lui va pas, ce n'est pas mon affaire, mais celle de sa mère. [Veyrières 1913 #897]
Une fille qui n' est pas jolie avec un lamba "sarika" : ce n' est ni ma faute, ni celle de son père. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C'est là affaire de femmes. [Veyrières 1913 #897]
Le lamba "sarika" est fait avec les fibres du bananier. [Houlder 1895]

Fizahan-teny