Fizahan-teny

Ohabolana : tsena

Ohabolana Akoholahy maneno an-tsena: tsy hery, fa alahelo ny tanana nilaozana. [Cousins 1871 #63]
Akoholahy maneno an-tsena : tsy hery fa hanina ny tany nilaozana. [Rinara 1974]

Ohabolana Be faniriana ohatra ny mpangataka monina amoron-tsena. [Rinara 1974 #891]

Ohabolana Malahelo amoron-tsena : be sitrapo, fa tsy ampy fanaovana. [Veyrières 1913 #2512, Cousins 1871]
Malahelo monina amoron-tsena. [Veyrières 1913]
Malahelo monina amoron-tsena: be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Houlder 1895 #1448, Rinara 1974 #1915, Rajemisa 1985]
Tovolahy miantsena: be sitra-po, fa tsy ampy fanaovana. [Cousins 1871 #3165, Nicol 1935 #231]
Tovolahy miantsena, ka be sitrapo fa tsy ampy fanaovana. [Rinara 1974 #4233]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona mahita sy maniry zavatra tsara isankarazany nefa tsy maharaka ny faniriany ny vola ananany, ka mipetraka ho faniriana fotsiny ny fitiavany hanana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Jeune homme au marché : la volonté ne lui fait pas défaut mais ce sont les moyens qui lui manquent pour réaliser ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Jeune homme qui va au marché : ce ne sont pas les désirs qui manquent, ce sont les moyens. [Nicol 1935 #231]
Pauvre près d' un marché : il a beaucoup de désirs, mais peu de moyens de les réaliser. [Veyrières 1913 #2512]
Pauvre qui demeure près du bazar : il voit beaucoup de choses qui lui plaisent, mais il ne peut les acheter. [Veyrières 1913]
Un pauvre demeurant près d' un marché: il a beaucoup de désirs, mais manque de moyens. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas être excessif dans ses désirs. [Veyrières 1913 #1591]
Se disait de ceux qui avaient trop de désirs. [Veyrières 1913 #2519]
Trop de désirs. [Veyrières 1913 #2512]

Ohabolana Na miroba aza ny tsena, ny tsy mangalatra ve dia mba ho very ? [Veyrières 1913 #0, Cousins 1871 #2014]
Dikanteny frantsay Bien que le marché soit livré au pillage, ceux qui ne volent pas courront-ils à leur perte ? [Veyrières 1913 #0]
Fanazavana frantsay Allusion à la législation sévère sur les vols dans les marchés. [Veyrières 1913 #0]

Ohabolana Rafotsibe mitakalo : intelo tsena ka latsa-paheniny ihany no azo. [Veyrières 1913 #1906, Rinara 1974 #3515, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Vieille qui fait des échanges : trois fois elle va au marché pour gagner moins de quatre sous. [Veyrières 1913 #1906]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne faisaient que de fort petits gains. [Veyrières 1913 #1906]

Ohabolana Raha malahelo tia tombo-tsira, dia mitety ny tsena haleha ; ary raha kamboty raiki-pitia, lany mbamy ny tanimbary. [Cousins 1871 #2680]
Raha malahelo tia tombo-tsira, dia mitety tsena haleha ary raha kamboty raiki-pitia, lany mbamin' ny tanimbary. [Rinara 1974 #234]

Ohabolana Satrin’ ny mandringa ho ao an-tanàna ny tsena; ary satrin’ ny mpanambady ho ao an-tanàna no manan-drafozana. [Cousins 1871]
Satrin' ny mandringa ho ao an-tanàna ny tsena, ary satrin' ny mpanambady ho ao an-tanàna no mandrafozana. [Rinara 1974 #3863, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Le boiteux ne demande pas mieux que le marché soit dans le village ; le jeune marié ne demande pas mieux que de pouvoir visiter ses beaux-parents dans le village. [Veyrières 1913 #5877]
Fanazavana frantsay On disait ce proverbe à ceux qui répètent sans cesse : combien j' aurais désiré... etc. [Veyrières 1913 #5877]

Ohabolana Varo--bomanga-dRenisoa : enti-mihazakazaka poritra, enti-miadana tsy mahatratra tsena. [Rinara 1974]
Varo--bomanga-dRenisoa : enti-mihazakazaka, poritra ; entina miadana, tsy mahatratra tsena. [Veyrières 1913]
Varo-bomangan-dRenisoa : enti-mihazakazaka, poritra ; entina miadana, tsy mahatratra tsena. [Cousins 1871 #3628]
Fanazavana frantsay Renisoa est marchande de patates : si elle les porte au marché en courant, elle les écrase ; si elle les porte doucement, elle manque le marché. [Veyrières 1913 #5836]

Fizahan-teny