Fizahan-teny

Ohabolana : vadina

Ohabolana Ny hovadina be ihany, fa ny horafozanina no tsy misy. [Veyrières 1913 #458, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Ny hovadina be ihany, fa ny rafozanina no tsy misy. [Houlder 1895]
Ny vadin-ko maro, fa ny rafozanina tsy misy. [Veyrières 1913 #1462]
Fanazavana malagasy Mora ny mitady izay halaina ho vady, fa ny ho rafozana, sarotra ny hahalala mialoha na ho tsara izy na ho ratsy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Des personnes à marier, on en trouve assez, mais ce sont les beaux-parents (convenables) qui sont rares. [Houlder 1895]
On trouve assez facilement des femmes à épouser, mais on trouve rarement un beau-père ou une belle-mère qui donnent satisfaction. [Veyrières 1913 #458]
On trouve beaucoup de femmes à épouser mais il y a peu de beaux-parents qui contentent. [Veyrières 1913 #1462]
Fanazavana frantsay Le choix des beaux-parents est peut-être encore plus important que celui de la future. [Houlder 1895]
Le difficile n' est pas de se marier, mais de s' entendre avec ses beaux-parents. [Veyrières 1913 #1462]

Ohabolana Tsy rafozana toa bohaka. [Veyrières 1913 #1481]
Vady hariana be tsiny; zanak' olon-tsy vadina toa soa; tsy rafozana toa bohaka. [Houlder 1895 #1809]
Zanak' olon-tsy vadiana toa soa, vady hariana be tsiny, tsy rafozana toa bohaka. [Rinara 1974 #5085]
Dikanteny frantsay On trouve beaucoup de défauts à une femme qu' on veut divorcer; une jeune fille qu' on n' a pas encore paraît charmante; une femme qui n' est pas (encore) votre belle-mère semble facile à vivre. [Houlder 1895]
Une femme qui n' est pas encore votre belle-mère, semble être d' un bon caractère. [Veyrières 1913 #1481]

Ohabolana Zanak' olona tsy vadina toa soa. [Veyrières 1913]
Zanak’ olona tsy vadin-toa soa. [Cousins 1871 #3759]
Dikanteny frantsay La jeune fille à laquelle on n' est pas marié paraît pleine de qualités. [Veyrières 1913 #1416]
Fanazavana frantsay Se disait en général des gens qui aiment le nouveau et se dégoûtent de ce qu' ils ont. [Veyrières 1913 #1416]

Fizahan-teny