Fizahan-teny

Ohabolana : valy

Ohabolana Takalom-patsa, vidim-pihinana ; valin-tsongo, ronono. [Veyrières 1913 #5965]
Valin-tsongo, ronono. [Samson 1965 #V11]
Dikanteny frantsay Des chevrettes sont données en échange de nourriture, le lait de la mère récompense l' enfant qui la pince. [Veyrières 1913 #5965]
Fanazavana frantsay Allusion au fait que l'enfant pince sa mère pour demander à téter ; ce proverbe se disait des gens qui répondent au mal par le bien. [Veyrières 1913 #5965]

Ohabolana Valin' ny anana hena, valin' ny hena anana. [Veyrières 1913 #894]
Dikanteny frantsay Les brèdes appellent la viande, et la viande appelle les brèdes. [Veyrières 1913 #894]
Fanazavana frantsay Ce proverbe qui dans son sens général signifiait la gratitude et la reconnaissance, était dit par le père, lorsqu' il donnait à un de ses enfants une gratification en plus de sa part, pour le remercier de ses services. [Veyrières 1913 #894]

Ohabolana Valin’ ny fiakarana fandroronana. [Samson 1965 #V12]

Ohabolana Valin' ny noana ny voky. [Rinara 1974 #4847]

Fizahan-teny