Fizahan-teny

Ohabolana : vano

Ohabolana Ao ihany ny takatra nihinana ny valala. [Rinara 1974 #317, Cousins 1871]
Ao ihany ny takatra nihinana ny valala, ao ihany ny vano nitsaingoka ny sahona. [Veyrières 1913]
Ao ihany ny takatra nihinana ny valala sy ny vano nitsaingoka ny sahona. [Houlder 1895]
Ao ihany ny vano nitsaingoka ny sahona. [Rinara 1974 #318, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ils sont là les takatra qui ont mangé les sauterelles, les hérons qui ont mangé les grenouilles. [Veyrières 1913 #3327]
Le "takatra" (grand oiseau) qui a mangé les sauterelles, et le héron qui a happé les grenouilles, sont là. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se dirait, par ex., pour marquer qu' un voleur qu' on cherche est là présent, qu' il n' a pu s' enfuir, et qu' on doit le découvrir. [Houlder 1895]
Se disait des mauvais juges, des faux témoins, des exploiteurs. [Veyrières 1913 #3327]

Ohabolana Ny fangaraka no kely andilana, mafy ny isan-jato. [Veyrières 1913 #381, Rinara 1974 #2961, Cousins 1871 #2214]
Ny vano no lava tenda, mafy ny olom-pehezina ary ny fangaraka no kely andilana, ny isan-jato no tsy toha. [Rinara 1974 #3354]
Ny vano no lava tenda, mafy olom-pehezina. [Veyrières 1913 #671]
Ny vano no lava tenda, mafy olom-pehezina; ny fangaraka no kely andilana, ny isan-jato no tsy tanty. [Cousins 1871 #2465, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ny raharaha rehetra – na ny an' ny mpitondra na ny olona entina – dia samy mampiferin' aina ny mpanao azy avokoa (ny isan-jato dia fanompoana izay nifampizaran' ny olona tsizatozato ny manao azy). [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si l' abeille maçonne a la taille étranglée, c' est que la corvée est dure. [Veyrières 1913 #381]
Si le héron a le cou long, c'est que les gens qu' il gouverne sont difficiles à mener. [Veyrières 1913 #671]
Fanazavana frantsay Les chefs pâtissent lorsqu' ils ont des subordonnés par trop difficiles. [Veyrières 1913 #671]
Se disait de la corvée et de tout travail pénible. [Veyrières 1913 #381]

Ohabolana Tsy hita izay hiainana, fa hoatry ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano ; mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Veyrières 1913 #5833]
Tsy hita izay hiainana, fa ohatra ny tsindretra anaty tambiazina: mankamy ny marivo, tsindrohin’ ny vano; mankamy ny lalina, paohin’ ny mamba. [Cousins 1871]
Tsy hita izay hiainana, fa toy ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano, mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Rinara 1974 #4496]
Dikanteny frantsay On ne sait comment vivre, car on est comme les larves de libellules dans une eau ferrugineuse : si elles sont dans les endroits peu profonds, le héron les prend une à une avec le bec ; si elles sont dans les endroits profonds, le caïman les rafle. [Veyrières 1913 #5833]

Fizahan-teny