Fizahan-teny

Ohabolana : vatra

Ohabolana Anosizato milalao, ary ny terak’ Ambohimanarina manetsa ririnina; fararano an-tanan-dany tsy mba vatry ny olon-tsy hanana azy, fa vatran’ ny hanana azy. [Veyrières 1913 #6206, Cousins 1871 #243]
Anosizato milalao, ary ny terak' Ambohimanarina manetsa ririnina, fararano an-tanan-dany : tsy vatran' ny olona tsy hanana azy fa vatran' ny hanana azy. [Rinara 1974 #289]
Dikanteny frantsay Proverbe analogue à la fable de la cigale et de la fourmi : rira bien qui rira le dernier. [Veyrières 1913 #6206]
Fanazavana frantsay Anosizato s' amuse, et les gens d' Ambohimanarina plantent le riz en hiver ; être à l' époque de la moisson alors que les provisions s' épuisent, c' est bien pour ceux qui vont avoir une récolte, mais pas pour ceux qui n' en auront pas. [Veyrières 1913]

Ohabolana Be faniriana kely fila, vary aloha tsy vatran' ny kamo. [Rinara 1974 #890]
Be faniry, kely fila; ny vary aloha tsy ataon' ny kamo. [Houlder 1895 #663, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Beaucoup de désirs, peu de courage (au travail); le premier riz n' est pas cultivé par les paresseux. [Houlder 1895]

Ohabolana Patsa be ahitra ka tsy vatran' ny kamo. [Rinara 1974 #3485]
Patsa be ahitra, ka tsy vatran’ ny olona. [Veyrières 1913 #4563, Cousins 1871 #2597]
Dikanteny frantsay Chevrettes avec beaucoup de débris d' herbe : on n' a pas la patience de les trier avec soin. [Veyrières 1913 #4563]
Fanazavana frantsay Grand travail et petit profit. [Veyrières 1913 #4563]

Fizahan-teny