Fizahan-teny

Ohabolana : volana

Ohabolana Kintana tsy mandresy volana fa mifanotrona. [Rinara 1974 #1654]

Ohabolana Mahita vola alohañi ty biby. [Poirot & Santio: Vezo]
Mahita volana alohan' ny biby. [Veyrières 1913 #353, Rinara 1974 #1890, Cousins 1871 #1430, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Répandre de faux bruits et en remontrer aux sages et aux chefs, c' est comme si on prétendait voir la lune avant les animaux. [Veyrières 1913 #353]
Voir la lune avant les animaux. [Poirot & Santio: Vezo, Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Être vantard. [Poirot & Santio: Vezo]
Les Malgaches croyaient que les animaux apercevaient la lune avant les hommes, aussi appelaient-ils le second jour de la lune : le jour où les animaux voient la lune hitam-biby ny volana ; ce proverbe dans son sens général signifiait : prétendre en remontrer à plus habile que soi. [Veyrières 1913 #353]
Se dit de quelqu' un qui discourt sur une chose dont il ne sait rien. Les Malgaches croient que les animaux, ayant meilleur vue, voient la nouvelle lune dès le second jour du mois, alors qu' eux mêmes ne l' aperçoivent que le troisième. [Houlder 1895]

Ohabolana Marary ny masoandro. [Veyrières 1913 #3121]
Marary ny volana. [Veyrières 1913 #3121]
Dikanteny frantsay La lune est malade. Le soleil est malade. [Veyrières 1913 #3121]
Fanazavana frantsay Il y a un halo autour de la lune, autour du soleil. [Veyrières 1913 #3121]

Ohabolana Masoandro amam-bolana. [Veyrières 1913 #883]
Dikanteny frantsay Le père et la mère sont comme le soleil et la lune dans la famille. [Veyrières 1913 #883]

Ohabolana Teraka ny volana. [Veyrières 1913 #6611]
Dikanteny frantsay Quand la lune est levée et paraît au firmament. [Veyrières 1913 #6611]

Fizahan-teny