Fizahan-teny

Ohabolana : vorompotsy

Ohabolana Aza madio fitafiana fa mitsindroka am--pihinanana toa vorompotsy. [Rinara 1974 #461]
Aza madio fitafiana, ka mitsindroka am--pihinanana ohatra ny vorompotsy. [Houlder 1895]
Madio fitafiana hoatry ny vorompotsy, kanefa mitsindroka am--pihinanana. [Veyrières 1913 #4510]
Madio fitafiana ohatra ny vorompotsy, kanefa mitsindroka am--pihinanana. [Cousins 1871]
Madio fitafiana toa vorompotsy, nefa mitsindroka am--pihinanana. [Rinara 1974 #1825]
Dikanteny frantsay Avoir une belle robe comme l' oiseau blanc vorompotsy et cependant ramasser des parcelles avec la main. [Veyrières 1913]
N' ayez pas de beaux habits tout en ramassant votre nourriture à terre, comme l' oiseau blanc (fausse aigrette). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens mal élevés. [Veyrières 1913]

Ohabolana Aza mitady ho zokiny, toa vorompotsy. [Rinara 1974 #785, Cousins 1871 #646]

Ohabolana Hianareo natao valala fiandry fasana, natao vorompotsy tsy mandao omby. [Veyrières 1913 #606]
Hianareo no natao valala fiandry fasana, natao vorompotsy tsy mandao omby. [Cousins 1871 #1071]
Hianareo no natao valala fiandry fasana sy vorompotsy tsy mandao omby. [Rinara 1974 #1336]
Hianareo no natao valala fiandry fasana, vorompotsy tsy mandao omby. [Houlder 1895 #99]
Dikanteny frantsay On vous a désignés pour être comme les sauterelles qui gardent les tombeaux, et comme les oiseaux blancs qui ne quittent pas les bœufs. [Houlder 1895]
Vous êtes devenus semblables à des sauterelles qui gardent le tombeau, semblables aux oiseaux blancs qui restent parmi les troupeaux de boeufs. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Cette expression désignait certains affranchis qui devaient garder le tombeau de la famille et qui redevenaient esclaves lorsqu' ils abandonnaient le village où était le tombeau du maître ; on comparait aux oiseaux blancs qui suivent les boeufs pour becqueter les insectes, les esclaves affranchis à condition de rester sur place ; on se servait de la même expression pour dire constance et fidélité. [Veyrières 1913]

Ohabolana Valala fiandry fasana, vorompotsy tsy mandao omby. [Nicol 1935 #346]
Dikanteny frantsay Sauterelle qui garde le tombeau ; oiseau blanc inséparable des troupeaux de bœufs. [Nicol 1935 #346]

Ohabolana Vorompotsy, ka mamerina omby tsy tompony. [Houlder 1895 #1443, Veyrières 1913 #802]
Dikanteny frantsay Les "oiseaux blancs" : ils ramènent les bœufs quoique ceux-ci ne soient pas à eux. [Houlder 1895]
Oiseaux blancs : ils ramènent les boeufs qui ne sont pas à eux. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ces oiseaux s' attachaient aux boeufs dont ils mangeaient les parasites ; ils les accompagnaient à leur rentrée dans le village. [Veyrières 1913]
Les oiseaux appelés "oiseaux blancs" par les Malgaches sont des fausses aigrettes qui se tiennent presque toujours dans le voisinage des troupeaux de boeufs, et le fait qu' ils semblent suivre ces animaux le soir, quand ils rentrent au village, a donné lieu à ce proverbe. [Houlder 1895]

Ohabolana Vorompotsy mitaingina an-kazo vokoka: ka izaho nitsirika azy no voatsiriny. [Houlder 1895 #1726]
Vorompotsy nitaingana an-kazo vokoka: izaho nitsirika azy no voatsiriny. [Cousins 1871 #3747]
Vorompotsy nitaingina an-kazo vokoka, koa izaho nitsirika azy no voatsiriny. [Veyrières 1913]
Vorona mitaingina ambony hazo vokoka : izy mitsirika ahy, izaho mitsirika azy. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Oiseau blanc perché sur un arbre courbé : je le regardais et il me regardait. [Veyrières 1913 #5058]
Un "oiseau blanc" (fausse aigrette) perché sur un arbre recourbé: et c' est moi (c.à.d. l' "oiseau blanc" ) qui le regardais, qui ai été observé par lui (c.à.d. par l' arbre recourbé). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait d' un prêté pour un rendu ; se disait aussi de deux rusés s'épiant et luttant d' adresse. [Veyrières 1913 #5058]
Vouloir critiquer les autres et en être critiqué à son tour. [Houlder 1895]

Ohabolana Vorompotsy mitaingina ery an-kazo vokoka : jereo ny aloha, todiho ny aoriana, ndrao voafitaka avy ao an--damosina. [Veyrières 1913 #6136]
Dikanteny frantsay Oiseau blanc sur un arbre courbé : regarde devant, regarde derrière, de peur d' être pris par derrière. [Veyrières 1913 #6136]
Fanazavana frantsay Excitation à la prudence, à la vigilance, à l' examen. [Veyrières 1913 #6136]

Fizahan-teny