Fizahan-teny

Ohabolana : vovonana

Ohabolana Andry be fiankinana. [Veyrières 1913 #804]
Andry be fiankinana, vovonana iadian’ ny lohany. [Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Celui sur qui repose la gestion d' une affaire ou le gouvernement d' une société, est une colonne solide. [Veyrières 1913 #804]
Colonne de soutènement, faîtage où aboutissent les chevrons. [Nicol 1935 #352]

Ohabolana Hajao ny vovonana, omeo voninahitra ny haratra, fandrao menatra ny olona tsy hajaina. [Veyrières 1913 #634, Rinara 1974 #86, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Respectez les poutres du faîtage, honorez les pannes du toit de peur que vous ne soyez couvert de confusion devant les hommes que vous ne respectez pas. [Veyrières 1913 #634]
Fanazavana frantsay Ce proverbe s' appliquait aux chefs qui sont comparés au faîtage, et aux supérieurs subalternes qui sont comparés aux pannes du toit. [Veyrières 1913 #634]

Ohabolana Mitatao vovonana. [Veyrières 1913 #6584]
Dikanteny frantsay Lorsque le soleil est perpendiculaire sur le faîtage de la maison : à midi. [Veyrières 1913 #6584]

Ohabolana Toy ny adin' ny mpivady : kely niandohana fa mahavaky vovonana. [Rinara 1974 #4245]

Ohabolana Toy ny trano vaky vovonana ka mitondra teny mivoaka. [Houlder 1895 #551, Cousins 1871 #3242, Rajemisa 1985]
Toy ny trano vaky vovonana : ka mitondra teny mivoaka ary ny mitete ambiny ihany. [Rinara 1974 #4345]
Fanazavana malagasy Ilazana izay tsy mahatam-bava ka milazalaza any ivelany izay tsy tokony ho fantatry ny olona. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Semblable à une maison ouverte par le faîte et qui laisse échapper les paroles (dites à l' intérieur). [Houlder 1895]

Ohabolana Vovonana iadian' ny lohany. [Veyrières 1913 #270, Rinara 1974 #326]
Dikanteny frantsay Le souverain auquel tout aboutit, est comme le faîtage de la maison où tous les chevrons aboutissent. [Veyrières 1913 #270]
Fanazavana frantsay On employait l' expression pour désigner le soutien d'une famille. [Veyrières 1913 #270]

Fizahan-teny