Fizahan-teny

Ohabolana : vy

Ohabolana Aleo mamonjy aina, hanaiky na handositra, fa manao vy manidina Andriamanelo. [Veyrières 1913 #63]
Dikanteny frantsay Mieux vaut sauver sa vie : il faut se soumettre ou s' enfuir, car Andriamanelo fabrique du fer volant. [Veyrières 1913 #63]
Fanazavana frantsay Ces paroles furent dites par les Vazimba, premiers habitants du pays, lorsqu' Andriamanelo, inventeur des sagaies en fer, s' empara de la contrée ; les Malgaches conservèrent du respect pour les Vazimba et offrirent des sacrifices à leurs mânes. [Veyrières 1913 #63]

Ohabolana An' ny andriana ny vy. [Veyrières 1913 #187]
Dikanteny frantsay Le fer est au souverain. [Veyrières 1913 #187]
Fanazavana frantsay Le souverain seul avait le droit de punir par le fer. [Veyrières 1913 #187]

Ohabolana Aza matahotra ny tanan-kiempaka ka manolotra ny vozon-kavesa-by. [Veyrières 1913, Rinara 1974]
Aza matahotra ny tanan-kiepaka ka manolotra ny vozon-kavesa-by. [Houlder 1895 #1095]
Dikanteny frantsay N' ayez pas peur des ampoules aux mains, ou bien vous porterez des chaînes au cou. [Veyrières 1913 #4284]
N' ayez pas peur de vous écorcher les mains, sinon il vous faudra consentir à avoir des chaînes de fer au cou. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ceux qui ont peur de s' écorcher les mains, ce sont ceux qui ne veulent pas travailler et qui alors seront obligés de voler, et autrefois les voleurs étaient chargés de chaînes. [Houlder 1895]
Le paresseux se met à voler, et il est condamné aux fers. [Veyrières 1913 #4284]

Ohabolana Hianao no angady nananana, vy nahitana, ka sarotra atao rainazy. [Rinara 1974]

Ohabolana Ho vy, ho vato anie ny anao. [Veyrières 1913 #4135]
Dikanteny frantsay Que votre vie dure comme le fer et les pierres. [Veyrières 1913 #4135]
Fanazavana frantsay Souhait de longue vie. [Veyrières 1913 #4135]

Ohabolana Kobay vy be navikoviko tanjake, vy tsobo, tanjake tsy azo. [Poirot & Santio: Vezo]
Vy be navikoviko tanjake : vy tsobo, tanjake tsy azo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Arme en fer qu'on a lancé sur un hérisson, le fer est perdu, le hérisson n'est pas tué. [Poirot & Santio: Vezo]
Fer qu'on a lancé sur un hérisson : le fer est perdu, le hérisson n'est pas tué. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana Manakodi-by, mahandro fanjaitra : voky ihany fa manevitevika. [Houlder 1895 #1685, Veyrières 1913 #5450, Rinara 1974 #1974, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Peler du fer (pour le manger), cuire des aiguilles: on est rassasié, mais on a des douleurs d' estomac. [Houlder 1895]
Quand on écorche du fer, et qu' on fait cuire des aiguilles, on est rassasié, mais on éprouve des douleurs aiguës. [Veyrières 1913 #5450]
Fanazavana frantsay Se dit en parlant d' aliments très indigestes. [Houlder 1895]
Traiter avec des gens ingrats et sans coeur. [Veyrières 1913]

Ohabolana Manao ny ain-tsy ho zavatra. [Veyrières 1913 #6298]
Manao vy very ny aina. [Veyrières 1913 #6298, Cousins 1871 #1560]
Manao vy very ny ainy. [Houlder 1895 #886]
Dikanteny frantsay Risquer sa vie. Litt. faire de sa vie comme d' un morceau de fer perdu. [Houlder 1895]
S' exposer et sacrifier sa vie. [Veyrières 1913 #6298]
Fanazavana frantsay Cette expression s' emploie très fréquemment, mais il est difficile d' en discerner l' origine. [Houlder 1895]

Ohabolana Manao vy very ny aina, ka manao jirik' aina mitady izay hafatesana. [Veyrières 1913 #6299]
Dikanteny frantsay Ils exposent leur vie et cherchent la mort. [Veyrières 1913 #6299]
Fanazavana frantsay Se disait des voleurs, des soldats, des commerçants qui vont trafiquer au loin, au risque de leur vie. [Veyrières 1913 #6299]

Ohabolana Mpanefin' Ambohidrazana : ny tono vy ambiny ihany, fa ny tono vomanga no aloha lalana. [Rinara 1974]

Ohabolana Mpivaro-by : mivoaka hatatao, miditra raisina. [Rinara 1974 #2636]

Ohabolana Ny vy, raha mitoetra irery, harafesina. [Veyrières 1913 #1690, Cousins 1871 #2475, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay A demeurer seul, le fer se rouille. [Nicol 1935 #415]
Le fer se rouille quand il demeure solitaire. [Veyrières 1913 #1690]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui vivaient seuls et enfermés et ne se mêlaient pas aux travaux du village : seul on ne fait pas grand-chose. [Veyrières 1913 #1690]

Ohabolana Ny vy tsy mba mikofrana irery. [Houlder 1895 #2147]
Ny vy tsy mba mikotrana irery. [Cousins 1871 #2476]
Vy tsy mikitrana raika. [Samson 1965 #V107]
Vy tsy mikotrana irery. [Abinal 1888]
Dikanteny frantsay Le fer ne résonne pas seul. [Abinal 1888]
Le fer ne résonne pas tout seul. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut être deux pour se quereller, se battre. [Houlder 1895]
Un seul ne fait pas la guerre, on ne se bat pas sans être deux. [Abinal 1888]

Ohabolana Ny vola tahaky ny vato sy ny vy, koa tsy mba miteraka, fa ny vava no mampiteraka azy sy ny teny fanekena. [Veyrières 1913 #2232]
Dikanteny frantsay L' argent est comme la pierre et le fer, il ne produit pas ; c' est la bouche, ce sont les paroles du contrat qui lui font produire des intérêts. [Veyrières 1913 #2232]
Fanazavana frantsay Formule de prêt à intérêt. [Veyrières 1913 #2232]

Ohabolana Tantanam-by sy tsofa vy: havana manajary havana. [Richardson 1885]
Tantanam-by sy tsofa vy: havana mpanajary havana. [Houlder 1895]
Tantanam-by, tsofa vy : havana manajary havana. [Veyrières 1913 #1132]
Tantanam-by, tsofa vy : havana mpanajary havana. [Cousins 1871 #3026]
Tantanam-by, tsofa vy : ny havana mpanazary havana. [Rinara 1974 #4074]
Dikanteny anglisy An iron hammer, an iron saw: friend benefiting friend. [Richardson 1885]
Dikanteny frantsay Marteau d' acier et scie d' acier ne doivent pas se nuire : les parents honorent leurs parents. [Veyrières 1913 #1132]
Un marteau et une lime: deux amis qui s' aident. [Houlder 1895 #178]

Ohabolana Vakivakim-by iray trano, volafotsy an-joron-trano, traotrao-kena tsy mitapaka, ny fanao tsy miova ihany, ka samia mahalala ny azy. [Rinara 1974 #325]
Vakivakim-by iray trano; volafotsy an-joron-trano; traotrao-kena tsy mitapaka : ny fanao tsy miova, ka samia mahalala ny azy. [Cousins 1871 #3595]

Ohabolana Vilany vy Ambohimanga : izay alainy dia masaka daholo. [Veyrières 1913 #2261]
Dikanteny frantsay Tout lui réussit ; ces paroles ont été dites par le roi Andrianampoinimerina. [Veyrières 1913 #2261]
Fanazavana frantsay Ambohimanga est comme une marmite en fer : tout ce que prend cette marmite cuit bien. [Veyrières 1913 #2261]

Ohabolana Vilany vy natrao-Bazaha : teto lah’ niharo. [Samson 1965 #V55]
Vilañy vy natrao-bazaha: teto laha niharo. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Vilany vy nakambam-bazaha, ka teo vao niharo. [Houlder 1895]

Ohabolana Vy nahitana sy fangady nananana. [Veyrières 1913 #1485]
Dikanteny frantsay C'est le fer qui a servi à trouver, c' est la bêche grâce à laquelle on possède : il faut se montrer reconnaissant. [Veyrières 1913 #1485]
Fanazavana frantsay Ce proverbe qui avait un sens général de gratitude et de reconnaissance, se disait des beaux-parents auxquels on devait de bons soins par reconnaissance. [Veyrières 1913 #1485]

Ohabolana Vy nanañana, angady nahita. [Beaujard 1998]
Dikanteny frantsay Fer source de biens, bêche source de richesses. [Beaujard 1998]

Ohabolana Vinanto tsy manam--bary maina : tsy vinanto fa vy nahantona. [Veyrières 1913 #1484, Rinara 1974 #4955, Cousins 1871 #3680]
Dikanteny frantsay Gendre qui n' a pas de riz sec : ce n' est pas un gendre, mais un fer inutile qui reste suspendu dans la maison au lieu de servir à travailler les rizières. [Veyrières 1913 #1484]
Fanazavana frantsay Ce n' est pas la peine d'avoir un gendre s' il en est ainsi. Jeu de mots sur vinanto qui signifie gendre, et vy nahantona qui signifie fer suspendu. [Veyrières 1913 #1484]

Ohabolana Voalavolahy mikiky vy : tsy nahazo na hatao ody lolo aza. [Veyrières 1913 #4332, Rinara 1974 #4967, Cousins 1871 #3699]
Dikanteny frantsay Rat qui ronge du fer : il n' en a rien pris, pas même un petit déjeuner, pas même de quoi calmer les maux d' entrailles. [Veyrières 1913 #4332]
Fanazavana frantsay Se disait de l'insuccès dans une entreprise. [Veyrières 1913 #4332]

Ohabolana Voalavo manaiki-by, ka ny tsy laitra hanina no hanihaniny. [Veyrières 1913 #2125]
Voalavo manaiki-by ka ny tsy laitran' ny nify no vazivazina. [Rajemisa 1985]
Voalavo manaiki-by ka ny tsy laitry ny nify no hanihanina. [Abinal 1888 #843]
Voalavo manaiki-by, ka ny tsy laitry ny nify no vazivazina. [Veyrières 1913 #6333]
Voalavo nanaiki-by : ny tsy laitry ny nify avy no inanina. [Rinara 1974 #4977]
Voalavo nanaiki-by: ny tsy laitry ny nify avy no mba hanihanina. [Cousins 1871 #3695, Nicol 1935]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ireo manandranandram-poana ka ny tsy azo atao no naikanaikana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui tente l' impossible est comme le rat qui veut ronger le fer et s' attaque à plus fort que lui. [Veyrières 1913 #6333]
Rat qui ronge du fer : pourquoi s’attaquer à plus fort que ses dents ? [Nicol 1935 #291]
Tenter l' impossible, c' est faire comme le rat qui mord du fer : il veut manger ce qui ne peut pas être mangé. [Veyrières 1913 #2125]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui voulaient l'impossible. [Veyrières 1913 #2125]

Fizahan-teny