Dictionnaire Vezo-Français (Poirot Gérard, Santio Emilien)

NA
coord. Ou, ni… ni, soit… soit. Fia na hena, poisson ou viande. Na ia na ia, quiconque. Na ino na ino, quoi que ce soit. Na raike, na roe, ni une, ni deux. Añisa^i zay koa, roze mila benge na aombe. Parmi eux, certains cherchent des chèvres ou des boeufs. Balahazo atao batabata na miarake amy fia. On fait le batabata avec du manioc seul ou accompagné de poisson. Na hoe nolay ahy ro to. Ou plutôt, il m'a fui. Miavia lafa sabosabo^i ami^i sive na ami^i folo. Venez vers neuf heures ou dix heures.

NAFOKE NAFONAFOKE
s. Conduite déréglée, dissipation, étourderie, légèreté —> kotaba, rerake. 
AMPINAFOHE AMPINAFOHO AMPINAFONAFOHE AMPINAFONAFOHO v.p. Qu’on fait se dissiper, frétiller. 
FAMPINAFOHA FAMPINAFONAFOHA s. Manière de faire se dissiper, frétiller. 
FINAFOHA FINAFONAFOHA s. Conduite déréglée, dissipation, étourderie, légèreté. Finafonafoha^e avao ro naharava ty raha iabe. Tout est fichu à cause de sa conduite déréglée. 
INAFOHA INAFOHO INAFONAFOHA INAFONAFOHO v.c. (tr. MI~). Ino ty ninafonafoha^ao toake io ? Quelle était la raison de ta passion pour le rhum ? 
MAMPINAFOKE MAMPINAFONAFOKE v.a.s. Faire dissiper, frétiller. 

MINAFOKE MINAFOHA MINAFONAFOKE MINAFONAFOHA v.a.s. Folâtrer, frétiller, gigoter, se dissiper. Minafonafoke aja tike. Cet enfant gigote. 

PINAFOKE PINAFONAFOKE s. Celui qui est étourdi, lascif, léger. Aj’ampela pinafonafoke, fillette pubère qui fait toujours des bêtises.

NAHE
NAHY
v.p. Exprès, fait délibérément, volontairement —> sitsake. Avy tsy nahe, advenir. Fahasoava tsy nahe, aubaine. Fisehoan-jaha tsy nahy, événement, incident. Hadisoa tsy nahy, erreur accidentelle. Kinahe, délibérément, exprès. Mifankahita tsy nahy, se rencontrer par hasard. Tsy nahe, à contrecœur, accidentellement, mouvement spontané. Tsy nahiko iñe. Je ne l’ai pas fait exprès.

NAHODA
s. Homme, monsieur —> aja, aka, ano, jalahy, jaloko, johare, koahe, konka, lahe, lehe, leroa, ley, lihy, rabe, ramose, rangahy, taheza, voike, zalahy. Nahoda be, vénérable, vieillard. Ze henje ro atao nahoda. Ce sont les sages qu'on respecte.

NAY
un. as. Ça y est, tiens, voilà —> enzao, iñe, inge, ingo, inty, irao, ite, nao, nhea, ntia, reñe, reroa, reroy, retike, roa, roy, tia, tike. Nay ! Misy olo. Tiens ! Il y a quelqu'un. Nay ! Njaike, ho aho, ty raha iñe. Ça y est ! La voilà encore. Nay njaike any ie fa hanao ty sata^e io. Voici encore qu’il veut faire le méchant. Nay moa raha nivolañiko iñe. Voilà ce dont j’avais parlé. Nay, misy olo. Tiens, il y a quelqu’un.

NAINAY1
prép. Depuis —> lava. Nainay niavia^e, depuis son arrivée. Nipinama nainay, des amis depuis toujours.

NAINAY2
r. Idée d’agressivité, chicane, faux-fuyant, noise, provocation —> ankane, avotse, lava, takihotse. Fila kinainay, agression. Kinainay, agressivité, chicane, défi, faux-fuyant, noise. Mila kinainay, agresser, chercher noise, chercher midi à quatorze heures, chicaner, pinailler. Mila kinainay ami^i ty raha tsy misy dika^e, chipoter. Mila kinainay amiko ie. Il me cherche noise.

NAMA NAMANAMA
s. Acolyte, ami, collègue, compagnon, objets qui vont ensemble —> amato, ampe, angona, arake, ite, koahe, lehe, leroa, lihy, longo, rañetse, sakaia, serife, sonje, tarike. Fitiava nama, amical. Hatea nama, amical. Nama am-piasa, camarade de bureau. Tea nama, affectueux. Namako soa mare iñe. C'est un excellent ami à moi. Finita^i ty nama^e ie. Il a été trompé par son camarade. Prov. Ty miroro nama^i ty mate. Ceux qui dorment ressemblent aux morts. Ty resake nama^i ty taly hosy, tsy mentsy arakarake. Parole comme la corde, il faut la suivre. 

AMPINAMA AMPINAMAO AMPINAMANAMA AMPINAMANAMAO v.p. Qu’on arrange, qu’on fait accompagner, unir. 

FAMPINAMA FAMPINAMANAMA s. Manière de faire unir, réconciliation. 

FINAMA FINAMANAMA s. Amitié. Prov. Ka manao finaman-bongan-tane. Ne fais pas comme l'amitié des mottes de terre. 
INAMA INAMAO INAMANAMA INAMANAMAO v.c. (tr. MI~). Ka inama^ao ie. Ne vous liez pas d'amitié avec lui. 

MAHANAMA MAHANAMANAMA v.a.s. Pouvoir être ami de quelqu’un. 

MAMPINAMA
MAMPINAMA MAMPINAMANAMA MAMPINAMANAMA v.a.s. Réconcilier, unifier. 

MINAMA
MINAMA MINAMANAMA MINAMANAMA v.a.s. Familier. Ka minama amiñ'olo maro iha. Ne soyez pas familier avec tout le monde. 
NAMAE NAMAO NAMANAMAE NAMANAMAO v.p. Avec qui on se lie d’amitié. 

PINAMA PINAMANAMA s. Ami. Mifankahita koa pinama reto. Les amis se retrouvent. Fa lia^i ela ty naha-pinama anay. Nous sommes amis depuis longtemps.

NANA
s. Pus —> mote. Mamoro nana, abcès qui se forme. Mandeha nana ty sofi^e. Ses oreilles suppurent.

NANGA
s. Ancre —> ankira, rengo, vato. Manjanga nanga, hisser l'ancre —> mitarike nanga. Manjotso nanga, jeter l'ancre.

NAÑAHARE = NAHARE JANAHARE NJAÑAHARE JAÑAHARE JANAÑAHARE
ZAÑAHARE
s. Dieu —> hare, ngorike. Hazomangan-Janahare, mât de Dieu. Manompo Njañahare, adorer. Sadian-jañahare, arc-en-ciel. Tsaño Njañahare, maison de dieu. Tsy finoa an-Jañahary, athéisme. Tsy mino an-Jañahary, athée. Vitan-Jañahary, naturel. Njañahare ty mitahy an-teña. Dieu me protège. Ho tahin-Janañahare iha. Que dieu vous bénisse. Veloma samby, ho tahin-Janahary iaby. Soyez vivants tous et que Dieu vous bénisse. Prov. Varavañan-Jañahare tsy re mikapaike. La porte de Dieu ne claque pas. Atavo finoman-janoñ'akoho ka Njañahare ro anjanjae^e. Comme le poulet qui boit de l'eau en levant la tête, il espère en Dieu. Fañiria ro ñañ'olombelo, fa Njañahare ro mandahatse. L'homme propose, Dieu dispose.

NAÑE
NAÑENAÑE
r. Idée de divaguer, mentir —> delira, naonaoke, vande. 

MINAÑENAÑE, divaguer.
NAÑINO
(v.
INO).

NAO
un. as. Dis donc, hé, toi ! Voilà pourquoi. Pourquoi ? Nao lie anake ! Mba onjoño ho ahy lie entako toy. Et mon enfant ! Porte-moi mon paquet. Nao, nahoda ! Dis donc, monsieur ! Misy rano ty ambany ao, nao mando manahaky an’io ty eto. Il y a de l’eau là-dessous, voilà pourquoi cet endroit est si humide. Mosare ie, nao nangatake. Il a faim, voilà pourquoi il demande l’aumône.

NAONAOKE
r. Idée de crier —> babababa, kaike, kiokioke, koaike, koike, korake, taray, tero, toka, toreo. 

FINAONAOKE s. Criaillement. 

MINAONAOKE v.a.s. Brailler, criailler, divaguer.

NAREO
pr. pers. Vous —> anao, ao, areo, rohe. Nareo roe, vous deux. Mijosia lavitse ahe nareo tsy ho voambango. Eloignez-vous de moi, sinon je vous frappe. Akore nareo mianake ? Comment allez-vous, vous et votre père ? Akory nareo ato ? Comment allez-vous ? Nareo ty bakaia ? D'où venez-vous ? Eo nareo, au revoir —> eñe nareo. (v.
AREO,
ANAREO).

NATO
s. Tambalacoque (Sapotacée, Sideroxylon sp.). Hazo nato ro añamboara botsy. On construit les boutres avec du bois comme le nato.

NDAY
(v.
LAY).

NDATE
ONDATY
s. Personne —> ae, olo, teña. Ndate be, chef, notable. Ndate hafa, étranger.
NDEVO
(v.
ANDEVO).

NDODOKE
s. Obscurité —> aizy, ale, hale, ike, ngokoke. 

FANDODOKE s. Etat de ce qui est obscur. Fandodokin-jaha zao ! Quelle obscurité ! 

MAMPANDODOKE v.a.s. Assombrir, obscurcir, noircir. 

MANDODOKE v.a.s. Obscur, sombre, ténébreux, très noir comme le charbon. Añati^i ty riko mandodoke zahay mañatsatoky an’i pôtô hazo retoa. C’est dans le brouillard obscur que nous avons posé ces poteaux de bois. 

MIHAMANDODOKE v.a.s. Devenir noir, s’assombrir. Fa mihamandodoke lehe ie ami^io. Le temps commence à devenir noir à ce moment-là. 

PANDODOKE s. Ce qui est noir, obscur ordinairement.

NEFA
coord. Alors que, cependant, comme, or, mais, pourtant —> fa, fe, feka, kanefa, noho. Nefa ty ora tsy latsake. Mais néanmoins, il ne pleut pas. Nefa ie mbo tsy eto… Alors qu’il n’était pas encore là… Nefa ie la nahita ahy soa. Pourtant il m’a bien vu. Nefa raha tsy to. Cependant, ce n’est pas vrai. Nefa rano moly. Or, c’est marée basse.

NEHANEHA
s. Bêtise, blague, facétie, fantaisie, joyeux luron, orgueil, plaisanterie —> adala, avo, boha, eva, hehe, loha, ninitse, rehareha, saintsay, sangisangy, sare, sata, seho, setsa, somonga, vande. Ia ty fotora^i ty nehaneha raty toy ? Qui est l'auteur de cette plaisanterie stupide ? 

FINEHANEHA s. Bravade, cabotinage, plaisanterie. 
INEHANEHA INEHANEHAO v.c. (tr. MI~). 

KINEHANEHA s. Farce. 

MAHANEHANEHA v.a.s. Capable de plaisanter, de s’amuser. 

MAMPINEHANEHA v.a.s. Faire blaguer, plaisanter. 

MINEHANEHA v.a.s. Se montrer cabotin, fier, hardi, joyeux, orgueilleux. Ie tsy mieñe minehaneha. Il n'arrête pas de blaguer. 

PINEHENEHA s. Blagueur, cabotin, farceur.
NEMO
s. Nem (Sorte de pâté chinois).

NENE
s. Maman, mère —> rene. Baba amy nene, parents. Nenibe, grand-mère, terme respectueux adressé aux femmes âgées. Nenilahe, oncle. Nenikele, marâtre, tante. Nene ! Nene ! Nene ! Mañoro ahy toy. Aïe ! Aïe ! Aïe ! Ça me brûle.

NENITSE NENINENITSE
s. Action de tourner comme une roue —> himpa, hody, odake, sinjake. 
AMPINENERE AMPINENERO AMPINENENENERE AMPINENENENERO v.p. Qu’on fait tourner. Ampineneri^e ty topi^e eñe. Il fait tourner sa toupie. 

ANENITSE
ANENERO ANENINENITSE ANENENERO v.i. A faire tourner. Anenero kaneti^ao oñe. Fais tourner ta bille. 
FAMPINENERA FAMPINENENENERA s. Manière de faire tourner. 
FINENERA FINENENENERA s. Rotation, tour. Finenera^i ty tane. Rotation de la terre. 
INENERA INENERO INENENENERA INENENENERO v.c. (tr. MI~). 

MAMPINENITSE MAMPINENERA MAMPINENINENITSE MAMPINENENENERA v.a.s. Faire tourner. 

MINENITSE MINENINENITSE v.a.s. Tourner. Minenitse ty tane. La terre tourne. 
NENERE NENERO NENINENERE NENINENERO v.p. Qu’on tourne. 

PINENITSE PINENINENITSE s. Ce qui tourne sur soi-même.

NENO
s. Fourmilière.

NEÑE NEÑINEÑE
s. Désappointement, regret, remords —> alahelo, babababa, hane, jangobo. Prov. Ty neñe tsy aloha hañanatse fa afara handatsa. Le remords ne conseille pas avant, mais reproche après. 
ANEÑENA ANEÑENEÑENA v.c. (tr. MA~). 
FANEÑENA FANEÑENEÑENA s. Regret, remords, repentir. 

MAMPANEÑE MAMPANEÑINEÑE v.a.s. Faire regretter. 

MANEÑE
MANEÑENA MANEÑENEÑE MANEÑENEÑENA v.a.s. Battre sa coulpe, être désolé, regretter, se repentir. Naneñe ie. Il a regretté. 

PANEÑE PANEÑINEÑE s. Celui qui se repent.

NGATSOKATSOKE
s. 1. Etat de ce qui est mal fixé comme le manche de la hache, la hampe de la lance. 2. Faiblesse. 

FANGATSOKATSOKE s. Etat de ce qui est mal fixé. 

MAMPANGATSOKATSOKE v.a.s. Mal fixer. 

MANGATSOKATSOKE v.a.s. 1. Mal fixé. 2. Faible. 

PANGATSOKATSOKE s. Ce qui est mal fixé.

NGE
NGENGE
s. Mauvaise humeur —> montso, sarotse, sosotse. 
AMPANGEÑE AMPANGEÑO AMPANGENGEÑE AMPANGENGEÑO v.p. Qu’on met de mauvaise humeur, vexe. Ka ampangeñi^ao ho io zai^ao o. N’embête pas ainsi ton cadet. 
FAMPANGEÑA FAMPANGENGEÑA s. Manière de faire ennuyer, vexer. 
MAMPANGE MAMPANGEÑA MAMPANGENGE MAMPANGENGEÑA v.a.s. Ennuyer, mettre de mauvaise humeur, tracasser, vexer. 
MANGE
MANGEGE v.a.s. De mauvaise humeur, ennuyé, mécontent, qui a la larme à l’œil, vexé.
NGENTSO
r. Idée de ce qui est crispé. 
FANGENTSO s. Crispation —> fenjoke. 
MAMPANGENTSO v.a.s. Crisper. 

MANGENTSO v.a.s. Chiffonné, crispé. Tarehe mangentso, visage chiffonné.
NGETSOKE (Or. mer.)
s. Riche —> ana, arivo, fonike. Tana iveloma^i ty ngetsoke, un quartier bourgeois

NGITSY NGITSINGITSY
s. Agacement des dents ou des oreilles provoqué par un agent extérieur, énervement —> ay, sahira. 
AMPANGINTSIÑE AMPANGINTSIÑO AMPANGINTSINGINTSIÑE AMPANGINTSINGINTSIÑO v.p. Qu’on fait agacer, taquiner. 
ANGINTSIÑA ANGINTSIÑO ANGINTSINGINTSIÑA ANGINTSINGINTSIÑO v.c. (tr.
MAN~). Angitsiña^e fahatane ana^e reo. Il s’énerve pour rien avec ses enfants. 
FAMPANGINTSIÑA FAMPANGINTSINGINTSIÑA s. Manière de faire agacer, énerver, taquiner. 
FANGINTSIÑA
FANGINTSINGINTSIÑA s. Agacement, énervement. Tsy mahahina raha mahere zaho azo^i fangintsiña^i ty hiko retoa. Je ne peux manger de choses dures car elles agacent mes dents. 
MAMPANGINTSY MAMPANGINTSINGINTSY v.a.s. Enerver, mettre en colère. 

MANGINTSY
MANGINTSIÑA MANGINTSINGINTSY
MANGINTSINGINTSIÑA v.a.s. Agacé, énervé, irrité, nerveux. Mangitsy ty sofiko azo^i ty korakorake atao^i aja retoa. Les oreilles me font mal à cause du tapage que font les enfants. Mangitsy ty hiko retoa. Mes dents sont agacées. Mangintsy ie. Il est énervé. 
PANGINTSY PANGINTSINGINTSY s. Celui qui a les dents agacées, qui est assourdi, qui est nerveux.

NGOAY
ANGOAY NGOANGOAY = ANGOANGOAY
adj. Découragé, déçu, dégoûté —> alahelo, amoke, boboke, doroke, entsake = etsake, hamo, kamo, kivy, lay, lilo, tama, tsena. Mañaly ngoay ty Birinô fa tsy misy lala^e ty asa niri^e hatao. Bruno est un peu découragé car ses projets n’aboutissent à rien. Tserike sady angoay ampela iñe mahita ty hakelekele^i tondan-joze iñe. La femme fut très étonnée et angoissée en voyant leur champ si petit. 
FAHANGOAIÑA FAHANGOANGOAIÑA s. Désespoir. 

HANGOAY HANGOANGOAY s. Déception, découragement, désespoir. 

MAHANGOAY MAHANGOANGOAY v.a.s. Décevant, déconcertant, décourageant. Nata^ay raha fa tsy nahangoay anareo ie. Nous croyons également qu'elle ne vous a pas déçu. Nahangoay aze mare ty fahavoaza^e. Son échec l’a beaucoup abattu. 

MAMPANGOAY MAMPANGOANGOAY v.a.s. Désespérant. 

MIHANGOAY MIHANGOANGOAY v.a.s. Commencer à en avoir assez, se décourager. 
NGOAIÑE NGOANGOAIÑE v.p. Qu’on décourage, déconcerte. 

PINGOAY PINGOANGOAY s. Celui qui se décourage souvent.

NGOKOKE
s. Obscurité, ténèbres —> aizy, ale, hale, ike, ndodoke. 

FANGOGOKE s. Obscurité. 

MAMPANGOGOKE v.a.s. Noircir, obscurcir, plonger dans les ténèbres. Raho mateve ro mampangokoke an’i tana eñe. D’épais nuages plongent la ville dans les ténèbres. 

MANGOGOKE v.a.s. Obscur, ténébreux, très noir. Mangogoke ty tsaño o. La maison est obscure.

NGOLADAKE
r. Idée de ce qui est ample. 

FANGOLADAKE s. Ampleur. 

MANGOLADAKE v.a.s. Ample. Akanjo mangoladake, une robe ample.

NGONOTSE
r. Idée de contracter. 

FANGONOTSE s. Contraction. 

MANGONOTSE v.a.s. Contracter.

NGORIKE
s. Dieu du vent (On fait appel à lui pour avoir un vent favorable). Atao bakao tsioke zao, Ngorike. Donne-nous le bon vent, Ngorike.

NGORINTSY
r. Idée d’atrocité. 

MAMPANGORINTSY v.a.s. Affreux, atroce. Amim-pomba mampangorintsy, affreusement. 

MANGORINTSY v.a.s. Abominable.

NHEA
NHO
un. as. Tiens ! Voilà —> ake, kay, nay.
NIMERO
s. Numéro —> isake. Anovo nimerô toy la ho azo^ao ty pamonje tsaño ma. Composez ce numéro et vous aurez les pompiers.

NINY
s. Arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils.

NINITSE
s. Blague, plaisanterie, taquinerie —> hate, hehe, nehaneha, saintsay, sangisangy, sare, somonga, vande. 

FININITSE s. Blague, plaisanterie. 

MAHANINITSE v.a.s. Qui aime blaguer, plaisanter, s’amuser. 

MAMPININITSE MAMPININIRA v.a.s. Faire blaguer, plaisanter. 

MININITSE MININIRA v.a.s. Blaguer, plaisanter. 

PININITSE s. Blagueur.

NINTSY
NINTSININTSY
s. Fraîcheur, froid —> firo. Fangala nintsy, décongélation. Mangala nintsy, décongeler. Mangitikiti^i ty nintsy, claquer des dents. Bobo^i ty nintsy aho. Je gèle de froid. Bolebole^i ty nintsy ty tonjoko. Mes doigts sont engourdis par le froid. Izekea^i ty nintsy soa ami^i maray iñe. Le froid frappe dur le matin. La mamirofiro mare ty nintsy. Il fait un froid cuisant. Azo^i ty nintsy aho. J'ai pris froid. Tsatsi^i ty nintsy aho la mangitikitike. Je tremble de froid. 
AMPANINTSIÑE AMPANINTSIÑO AMPANINTSININTSIÑE AMPANINTSININTSIÑO v.p. Qu’on refroidit. 
FAMPANINTSIÑA FAMPANINTSININTSIÑA s. Congélation, manière de refroidir, réfrigérateur. Efi-tsaño fampanintsiña njake fañajarian-kane, chambre frigorifique. Larimoara fampanintsiña, congélateur. 

FANINTSIÑA FANINTSININTSIÑA s. Calmant, refroidissant. Rano fanintsina, eau de santé (Eau refroidissante). 

FANINTSY FANINTSININTSY s. Froid, froidure. 

MAMPANINTSY MAMPANINTSIÑA MAMPANINTSININTSY MAMPANINTSININTSIÑA v.a.s. Attiédir, refroidir, réfrigérer. Mampanintsy filakon-divay, chambrer une bouteille de vin. Mampanintsy hane, congeler des aliments. 

MANINTSY MANINTSININTSY v.a.s. Avoir froid, frais. Hanintsinintsy, souhait pour avoir une bonne santé. Manintsy mare, geler à pierre fendre. Manintsy taña, dont la main est froide, légère, heureuse. Rano manintsy, eau fraîche. Mba hanintsy ! Bonne santé ! Zaho amy io efa manintsinintsy. Je commençais à avoir un peu froid. Manintsy ty anjo lafa asotsy. Il fait froid en hiver. Tsy manintsy noho tsy mafana. Il ne fait ni chaud ni froid. 
MIHAMANINTSY MIHAMANINTSININTSY v.a.s. Mihamanintsy zaho ami^io. Je commence à avoir un peu froid. 

PANINTSY PANINTSININTSY s. Ce qui rafraîchit.

NIONIOKE
s. Etat de ce qui est aiguisé, pointu —> rañitse, tiotioke. 

FINIONIOKE s. Etat de ce qui est aiguisé, pointu. 

MINIONIOKE v.a.s. Aiguisé, effilé, pointu, tranchant.

NJA =
NJE
sub. Aussi bien, même, quoique —> avao, koa. Nja aia nja aia, en quelque lieu que ce soit, partout. Nja fa rate, même si c’est déjà usé. Nja ho ino nja ho ino, de toute façon. Nja ia, nja ia, n’importe qui, qui que ce soit, quiconque. Nja ie zay nja tsy ie zay, ceci dit. Nja ino nja ino, n’importe quoi, quoi que ce soit. Nja manao akore nja manao akore, de toute façon. Nja ty bevata nja ty kelekele, aussi bien les grands que les petits. Nja ty mialy varotse ka tsy hai^ao. Tu ne sais pas marchander. Tsy misy raha ho azo teña nja raike. Nous n'avons rien eu même pas un morceau. Zaho mbo tsy misy tane nandehanako nja taiaia. Moi, je ne suis allé nulle part. Andesentsika añe avao raha toy nja tsika mate. Nous allons quand même effectuer le transport de cette marchandise même si nous devons en mourir. Zaho mbo tsy misy tane nandehanako nja taia. Moi, je ne suis allé nulle part. Nje ie ka adala ! Mais il est fou !

NJAIKE
adv. De nouveau, encore, pour la seconde fois —> no, raike. Njaike anjo soa, un beau jour. Njaike mandeha, aller d’un seul coup. Njaike mipaoke, prendre d’un seul coup. Njaike mitorake, d’un seul coup de pierre. Njaikinarike, après quelques instants. Njainjaike, après quelques instants, de temps en temps, parfois. Miavia njaike hamaray. Venez de nouveau demain. Hovolañiko njaike ze fa vinolako. Je dirai une seconde fois ce que j’ai déjà dit.

NJAKE
adv. Aussi, avec, en plus, ensuite, et, surtout —> ama, ampe, amy, arake, baka, eñe, koa, la, lako, mba, njeko, sady. Fianara manapake njake mitsebike sike, cours de coupe et de couture. Fiharea akoho njake voro, aviculture. Njake… ro, aussi... que. Njake tsy, surtout pas. Taña njake tomboke, membres. Sambe misotso kafe iaby ty fianakavia njake ty olo am-balike. Toute la famille boit du café avec les invités.
NJAMANDENTA
(v.
ANJIANA,
LENTA).
NJAMBAHOAKE
(v.
ANJIANA, VAHOAKE).
NJANGORAKE
(v.
JANGORAKE).
NJAÑAHARE = NJANAÑAHARE
(v.
ANJIANA,
HARE).

NJARAHE
s. Dame, madame, vieille femme, terme de respect envers une supérieure —> ampela, ano, dame, madama. Njarahy be, femme âgée. Ka haliño fa mampamangy an’i njarahy reo ry nene. N'oubliez pas de présenter mes respects à madame votre mère. Akory, njarahy ? Bonjour, madame ? Ndao moa, njarahe, fa afara koa. Allons, madame, à plus tard.

NJEKO
coord. Aussi, en plus, mais —> fa, fe, feka, koa, mba, nefa, njake, sady. Njeko matoñale iaby ty niongaha^e. En plus, il partit la nuit. Njeko ie bevava. En plus, il est bavard. Iha njeko adala ! Mais tu es fou ! Mandehana añe njeko iha ! Allez-vous en !

NJEO
mod. dém. Celui, celle, ceux, celles —> aze, njeroa, njeroy, njeto, njoa.

NJEROA
mod. dém. Ce, cet, cette, ces, celui, celle, celles, ceux —> aze, njeo, njeroy, njeto, njoa.

NJEROY
mod. dém. Celui, celle, ceux, celles —> aze, njeroa, njeo, njeto, njoa.

NJETO
mod. dém. Celui, celle, ceux, celles —> aze, njeroa, njeroy, njeo, njoa.

NJITIKE NJITIJITIKE
adj. Adhérent, attaché, collé —> ritike, pitike. 
ANJITIHA ANJITIHO ANJITIJITIHA ANJITIJITIHO v.c. (tr.
MAN~). 

MAMPANJITIKE MAMPANJITIJITIKE v.a.s. Faire coller. 

MANJITIKE MANJITIHA MANJITIJITIKE MANJITIJITIHA v.a.s. Etre collé. Tsy hinaroharo^ao soa lakôle io ka manjitike ami^i kaserole io ao. Tu n'as pas bien remué la colle et elle a adhéré à la casserole. Tsy mentsy kapohe noho atao manjitike soa ty fotake mba hahere. Il faut bien battre la boue pour qu'elle durcisse.

NJOA
mod. dém. Ce, celle, celles, celui, ces, cet, cette, ceux. Aj’ampela njoa, cette fille.
NJOY
= INJOY présentatif —> roy. Njoy zahay nandeha amy zay nimpoly. Voici que nous étions revenus. Njoy ie eroiroy. La voilà là-bas. Njoy zahay nañ'antimo. Nous voici allant vers le sud. Injoy laka raike. Voici une pirogue.
NO
coord. Ainsi que, encore, non seulement, toujours —> anjo, arake, isake, njaike, raike, sady. Mba enteo tse aka nene tsy no ho fa bakao. Regarde donc si maman n'est déjà pas rentrée de là-bas. Tsaraha misy kimañavily zao fa no zara avao. Il n'y a pas de vente, mais on partage seulement. Aombe reo no mbao avao. Ces bœufs ne font qu’errer partout. No eo avao ie. Il reste toujours là. No iha avao, tsy helofako ie. A cause de toi, je ne le punirai pas.
NOELE
(Or. fr. ) s. Noël.

NOFY
NOFINOFY
s. Rêve, rêverie, songe —> enjike, hevy, reve. Miboake ohatse bak'añate nofy, rompre le charme. Nofy rate, cauchemar. Ty nofy voho ty nofinofy sambe hafa. Le rêve et la rêverie sont différents. 
FAÑONOFISA FAÑONOFINOFISA s. Façon de rêver, rêve. 
MAMPAÑONOFY MAMPAÑONOFINOFY v.a.s. Faire rêver. 

MAÑONOFY
MAÑONOFISA MAÑONOFINOFY MAÑONOFINOFISA v.a.s. Rêver. Mañonofy mivola, parler en songe. Nañonofy raty aho nankale. J’ai fait un rêve affreux cette nuit. 
NOFISE
NOFISO NOFINOFISE NOFINOFISO v.p. Qu’on rêve. 
PAÑONOFY PAÑONOFINOFY v.a.s. Rêveur.

NOFO

NOFOTSE NOFONOFO = NOFONOFOTSE s. Chair, pulpe, viande —> hena, kitoza. Be nofotse, charnu —> soa nofotse. Fia folako nofotse, poisson faisandé. Nofo-kena, faux filet, filet, tranche fine. Nofon-tatsañ'akoho, blanc de volaille. Nofotse mibotsibotsike an-dela, papille. Ino^e ty tea^ao : ty mena^e va ty nofo^e ? Que voulez-vous : du gras ou du maigre ?

NOHO
I. comp. Plus que —> abo, lilatse. Sarotse janga ty arety tenda noho ty areti-hy. Les maux de gorge sont plus difficilement guérissables que les maux de dents. Mba mamimame noho ty fare ty tantele. Le miel est plus doux que la canne. II. coord. A cause de, comme, et, parce que. Noho iha siloke ro hiviliko ronono roe jojoabo. Comme tu es malade, j'achèterai deux litres de lait. Misafo anao avao noho hanao akore anao ty nandehanako bakao. Je viens seulement pour vous voir et demander de vos nouvelles. Añandeso finga, sotso noho vera. Apportez les assiettes, les cuillers et les verres.

NONO NONONONO
s. Mamelle, pis, sein. Benono, variété d’holothurie. Bon-jonono, lait en poudre. Fangala soli-jonono, écrémage. Kapi-nono, seins plats. Raha finonoan-aja, biberon. Ronono, lait. Ronono am-boaty, lait en boîte. Ronono manjike, lait concentré —> soli-jonono. Ronono solike, lait condensé. Ronono tola, beurre. Rononoñ’aombe, lait de vache —> ronono velo. 
AMPINONOE
AMPINONO AMPINONONONOE AMPINONONONO v.p. Qu’on allaite. 
FAMPINONOA FAMPINONONONOA s. Allaitement, biberon. Fampinonoa amin-jene hafa, mise en nourrice. 
FANONOA FANONONONOA s. Allaitement. Fanonoan-jene, allaitement maternel. 
FINONOA FINONONONOA s. Biberon, façon de téter. Finonoa amin-jene, allaitement maternel. 
INONOA INONO INONONONOA INONONONO v.c. (tr. MI~). Tsy misy hevitse inonoa aze. Il n’y a pas moyen de la téter. 

MAHANONO MAHANONONONO v.a.s. Pouvoir sucer, téter. 

MAMPINONO MAMPINONOA MAMPINONONONO MAMPINONONONOA v.a.s. Allaiter. Ty piso noho ty aombe mampinono manahake olo o koa. La chatte et la vache allaitent comme la femme. 

MINONO
MINONOA MINONONONO MINONONONOA v.a.s. Sucer, téter. Prov. Manao firañeta tarabao : lafa minono tsy mifañomea. Comme l'amitié des veaux : ils tètent sans rien donner. 
NONOE
NONO NONONONOE NONONONO v.p. Qu’on suce, tète. Nonoe^e maraimaray rene^e io. Il tète souvent sa mère. 

PINONO PINONONONO s. Celui qui tète. 

VOANONO VOANONONONO p. Sucé, tété.

NONOKE
s. (Ficus megapoda Bak.).

NOSE
= ANOSE s. Ile, îlot. Nose maromaro, archipel.
NOTY
s. Note. Karine fanjambesa noty, carnet de notes.
NOVAMBIRA
s. Novembre.

NTIA
INTIA,
TIA
I. mod. dém. Voici, voilà —> ie, iñe, ntoy, reto, tike. Ty azy raike ntia, celui-là. II. pr. dém. Ntia ty pamarotse siky. Voici le marchand d'étoffes.

NTOY
INTOY,
TOY
pr. dém. Voici —> ie, iñe, ntia, reto, tike. Ntoy ntoy koa, qui revient toujours. Ntoy ty anto^e nifalia^i ty Vezo ty aonjy. Voici la raison pour laquelle les Vezo interdirent le mouton. Ntoy ty jala^ao. Voici votre argent.