Dictionnaire Vezo-Français (Poirot Gérard, Santio Emilien)

TA1
= TE adv. Exprime le désir devant le futur ou un souhait —> avaly, hane, hetaheta, ila, iry, jangobo, laolao, tea. Maha-ta-hihina, appétissant. Ta-handeha ie. Il veut partir. Ta-hihina ie. Il désire manger. Ta ho ave iha. Tu désires venir. Ta-holay aho. Je désire courir. Ta-hanjihanjy aho zao. Je veux faire la sieste. Prov. « Tsy mahaliñe raha ela », hoy ty ambiasa te-hihinan-kena. « Je n’ai pas la patience d’attendre longtemps », dit le sorcier qui veut manger de la viande.
TA2
TATA
r. Idée d’empêcher, de retenir, saisir, tenir —> baha, barazy, fihy, hehetse, hemotse, rambe, resake, saka, sambotse, sentse, takatse, tampike, tanjake, tante, tomboke, tsatse. 
AMPITANE AMPITANO AMPITATANE AMPITATANO v.p. Qu’on fait retenir, saisir, tenir. Ka ampitane^ao aja raha mora vaky io. Ne fais pas tenir cette chose fragile par un enfant. 

ATA ATATA v.i. A retenir. 

FAMPITANA FAMPITATANA = FAMPITANATANA s. Manière de faire retenir. 
FIFAMPITANA FIFAMPITATANA = FIFAMPITANATANA s. Façon de faire la chaîne, de se porter mutuellement. 

FITANA FITATANA = 
FITANATANA
FITANTANA s. Caution, détention, façon de tenir, l’instrument, le motif, le lieu, gage, garantie. Fitana peratse, bague laissée en gage. Fitana taratase, croc ou pointe pour enfiler des lettres reçues. Tsy latsake koa laha fitana^ao aze io. Si tu le tiens, il ne tombera plus. Pamitake vata^i iha foto^e ty antsasa^i ty jalako ami^i nanaovako fitana peratsy nataoko fitana tami^ao kinapo^ao. Vraiment vous me roulez, car la somme que j'espérais obtenir de la bague que je vous ai laissée en gage s'est trouvée réduite de moitié. Ino ty raha hatao^ao fitana ami^i jalako oñe ? Qu'est-ce que vous me donnez en garantie de mon argent ? 
IFAMPITANA IFAMPITATANA = IFAMPITANATANA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 

ITANA ITANO ITATANA = ITANATANA
ITATANO = ITANOTANO v.c. (tr. MI~). Ino itana^ao aze añe ela io ? Pourquoi le retiens-tu longtemps là-bas ? Valo anjo ty nitana azy le navotsoke. On l'a incarcéré pendant huit jours et après on l'a libéré. 

MAHATA MAHATATA v.a.s. Pouvoir tenir. Sambe tsy nahata roze morovaly fa la nisinjake. Lui et sa femme ne tinrent plus et se mirent à danser. 

MAMPITA MAMPITANA MAMPITATA MAMPITANATANA v.a.s. Faire tenir. 
MIFAMPITA MIFAMPITATA v.a.s. Faire faire la chaîne, se porter mutuellement. 

MITA
MITANA
MITATA
MITATANA
MITANATANA v.a.s. Empêcher, retenir, saisir. Mita vata, se dominer. Eo roze mita an’i raha eñe. Ils sont là en train de tenir cette chose. Mita ty fañambara natao^e ie. Il maintient ses affirmations. 
PIFAMPITA PIFAMPITATA s. Celui qui fait se porter mutuellement. 
PITA PITATA s. Celui qui détient, retient. 

TANA
TANO
TATANA
TANATANA
TANTANA
TATANO
TANTANO TANOTANO v.p. Qu’on détient, retient, tient. Ka tanatana^ao sôvali^ao o. Ne retenez pas votre cheval. Toy ty hazo hitana^ao kitsele mañaly ho folake io. Voici un morceau de bois pour soutenir le lit qui est sur le point de tomber. Tano ty akanjoko toy. Tiens ma chemise. Tano ty fo. Ayez bon courage. Tano am-poso^ao añe jala toy. Gardez cet argent dans votre poche. 
VOATA
VOATATA p. Retenu, tenu. Voata an-kalatse, accusé de vol. Voata soa la tsy miboaboake. On peut bien le tenir s'il ne sort pas. Nareo ze voata, mitsangana nareo. Vous qui êtes accusés, levez-vous. Namotake ami^i ty voata roze. Ils ont renoncé à l'accusation (v.
TANJAKE).

TABAKE1
s. Poisson perroquet (Scare sp.).

TABAKE2 TABATABAKE
s. Emplâtre, masque de beauté. 
AMPITABAHE AMPITABAHO AMPITABATABAHE AMPITABATABAHO v.p. A qui on fait mettre un emplâtre, un masque de beauté, qu’on fait oindre. 
ATABAKE
ATABAHO ATABATABAKE ATABATABAHO v.i. Ce qui sert comme emplâtre, masque de beauté. Hihisa ty vaha^e la atabake aze eo. On gratte la racine et on en fait un emplâtre. 
FAMPITABAHA FAMPITABATABAHA s. Manière de faire mettre un emplâtre, un masque de beauté, de faire oindre. 

FATABAKE FATABATABAKE s. Ce qui sert d’emplâtre. 
FITABAHA FITABATABAHA s. Façon de mettre un emplâtre, un masque de beauté, la matière, le lieu. Fitabaha ty masonjoane. On se sert du « masonjoane » pour faire le masque de beauté. 
ITABAHA
ITABAHO ITABATABAHA ITABATABAHO v.c. (tr. MI~). 

MAHATABAKE MAHATABATABAKE v.a.s. Pouvoir mettre un emplâtre, un masque de beauté, oindre. 

MAMPITABAKE MAMPITABAHA MAMPITABATABAKE MAMPITABATABAHA v.a.s. Faire mettre un emplâtre, un masque de beauté, faire oindre. 

MITABAKE
MITABAHA MITABATABAKE MITABATABAHA v.a.s. Mettre un emplâtre, un masque de beauté, oindre. Nitabake are ie. Il a mis de la suie sur sa figure. 

PITABAKE PITABATABAKE s. Celui qui a mis un emplâtre, un masque de beauté. 
TABAHE TABAHO TABATABAHE TABATABAHO v.p. Qu’on couvre d’un masque de beauté, à qui on met un emplâtre, qu’on oint. 

VOATABAKE VOATABATABAKE p. A qui on a mis un emplâtre, un masque de beauté, oint —> tinabake tinabatabake.

TABALAKE (Or. sak. Menabe)
s. Chat —> kary, mimy, piso, tsaka.

TABAÑAKE
r. Idée de desserrer les dents —> lalake, potake. Anovo tabañake aja io fa hampinome aoly. Desserrez les dents de ce garçon pour lui faire boire le remède.

TABATABA
s. Agitation, bruit, clameur, confusion, désordre, révolution, tapage, trouble, tumulte —> babababa, bae, barabadebake, barabay, deboke, dero, doy, eno, fanto, feo, fonta, hetseke, himpa, hobake, kadeboke, kantsy, karatake, katsapoke, kipake, koaike, kodoy, kofoke, koitsake, kontsa, kopike, koronta, koropake, koropoke, kotaba, lelalela, ola, remojemoke, revo, sabadida, taitse, tatatata, tavoaly, tezontezo, voenje. Tea tabataba, turbulent. Ka ino iaby va tabataba atoa toy ? Mais qu'est-ce que c'est que toute cette agitation ? 

AMPANABATABA AMPANABATABAO v.p. Qu’on fait bouleverser, importuner, troubler. 
AMPITABATABA AMPITABATABAO v.p. A qui on fait faire du bruit, qu’on fait mettre en désordre. 
ANABATABA
ANABATABAO v.c. (tr.
MAN~). Ino avao anabataba^ao olo mbo maray io ? Pourquoi réveilles-tu encore les gens de bon matin ? 

ATABATABA
ATABATABAO v.i. A importuner, à troubler. 

FAMPANABATABA s. Manière de faire bouleverser, importuner, révolutionner. 

FAMPITABATABA s. Manière de faire faire du bruit, semer le désordre, la révolution. 

FANABATABA s. Façon de bouleverser, troubler, la cause, le lieu. 

FITABATABA s. Désordre, façon de faire du bruit, du tapage, révolution. 
ITABATABA
ITABATABAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATABATABA v.a.s. Pouvoir bouleverser, faire du tapage, importuner. 

MAMPANABATABA
MAMPANABATABA v.a.s. Faire bouleverser, importuner, semer la révolution, troubler. 

MAMPITABATABA
MAMPITABATABA v.a.s. Faire faire du bruit, du tapage, faire importuner. 

MANABATABA
MANABATABA v.a.s. Bouleverser, faire la révolution, importuner en faisant du bruit, mettre en désordre, troubler. Ka manabataba ahe. Ne m’importune pas. 

MIHAMITABATABA v.a.s. Commencer à faire du tapage, à mettre du désordre, à semer la révolution. 

MITABA
MIKOTABA
MITABATABA
MIKOTABATABA v.a.s. Etre troublé, faire la révolution, réveiller, semer le désordre. Ka mitabataba. Ne faites pas de bruit. Mitabataba avao aja retoa. Ces enfants font continuellement du tapage. 

PANABATABA s. Agitateur, perturbateur. 

TABATABA
TABATABAO v.p. Qu’on importune par des cris, un grand tapage, met en désordre, trouble. Ka tabataba^areo fety io. Ne troublez pas cette fête. 

VOATABATABA p. Importuné, troublé.

TABERABERA
s. Lenteur —> ada, lao. 

ATABERABERA v.i. A faire aller lentement, à ralentir. 

FITABERABERA s. Lenteur. 
ITABERABERA v.c. (tr. MI~). 

MAMPITABERABERA v.a.s. Faire aller lentement. 

MITABERABERA v.a.s. Aller, faire, parler lentement. 
PITABERABERA s. Celui qui est malhabile, va lentement.

TABIKA
TABIKE
s. Canal, canal de drainage, d’irrigation —> ifitse, kanale, laka, lala, vava.
TABILO = TABOLO
s. Tableau, tableau noir.

TABOARA1
s. Citrouille —> betsenta. Foto-taboara, courge. Taboaram-bazaha, courgette.

TABOARA2
s. Cratère.

TABOKY
s. Jabot.

TABOREBORE
s. Bave, écume, mousse —> ive, roatse, vore. 

ATABOREBORE A faire mousser. 

FITABOREBORE s. Façon d’écumer, de mousser, la cause. 

MAMPITABOREBORE v.a.s. Faire écumer, rendre mousseux. 

MITABOREBORE v.a.s. Ecumer, mousseux. Ranoñ'ive mitaborebore, bave. Tea^e ty labiera mitaborebore. Il aime la bière mousseuse. 

PITABOREBORE s. Ce qui écume, mousse.

TAE1
(v.
TAY).

TAE2 TAETAE
r. Idée d’alimenter, d’attiser le feu —> soro, tsioke. 
TAENA TAENO TAETAENA TAETAENO s. Qu’on alimente, attise. Ka lafa taena afo ie, le mandeve. Lorsqu'on le chauffe avec beaucoup de feu, ça déborde. Taeno ranom-bary io fa hiketseha vare. Faites bouillir l'eau dans laquelle il faut faire cuire le riz. Taeno bolo io. Attisez le feu.

TAFETAFE
r. Idée de ressemblance —> enjike, eva, hamba, inje, ira, sare, taha. 

MANAFETAFE v.a.s. Etre semblable, ressembler, reproduire l’original. Manafetafe an-ja^e ie. Il ressemble à son père. 

MIFANAFETAFE v.a.s. Ressemblant, pareil, semblable. Mifanafetafe roze. Ils sont pareils.

TAFIKE TAFITAFIKE
s. Armée, expédition, grand nombre —> forokoko, kisitse, kobo, lefa, maramila, rokoroko, toboro. Tinafike, attaqué chez lui —> tinafitafike. Tinafiki^i ty fahavalo tana eñe la niazo^e. Les ennemis attaquèrent la ville et s'en emparèrent. 
AHATAFIHA AHATAFITAFIHA v.c. (tr.
MAN~). Tsika tsy teto iaby io ro ahatafihan-joze io. C'est parce que nous n'étions pas tous là qu'ils peuvent faire la guerre. 
AMPANAFIHE AMPANAFIHO AMPANAFITAFIHE AMPANAFITAFIHO v.p. Qu’on fait attaquer, envahir. 
AMPITAFIHE AMPITAFIHO AMPITAFITAFIHE AMPITAFITAFIHO v.p. Qu’on envoie pour attaquer. Ampitafihe^areo bakao koa rafe^ay rey. Vous allez aussi faire envoyer une armée contre nos ennemis. 
ANAFIHA ANAFIHO ANAFITAFIHA ANAFITAFIHO v.c. (tr.
MAN~). Nisisa kele ty vatian-joze miaraka ami^i ty bala hanafihan-joze. Il restait peu de provisions et de balles de fusils pour les combattre. 

ATAFIKE ATAFIHO ATAFITAFIKE ATAFITAFIHO v.i. A utiliser pour attaquer. 
FAMPANAFIHA FAMPANAFITAFIHA s. Manière de faire attaquer, envahir. 
FANAFIHA FANAFITAFIHA s. Abordage, assaut, attaque, conquête, façon de faire la guerre, le moyen, le lieu, le temps. Mahere mare ty fanafiha nahazoa anay teto zay. L'attaque que nous avons subie ici fut très forte. 

FANAFIKE FANAFITAFIKE s. Attaque. Amy anjo hale avao ro fanafike sarotse. C'est seulement durant la nuit que l'attaque est difficile. 
FIFANAFIHA FIFANAFITAFIHA s. Façon de s’attaquer mutuellement. 
IFAMPANAFIHA IFAMPANAFITAFIHA v.c. (tr.
MIFAMPAN~). 
IFANAFIHA IFANAFITAFIHA v.c. (tr.
MIFAN~). Hamaray ty hifanafiha^ay. Nous nous affronterons demain. 
ITAFIHA ITAFIHO ITAFITAFIHA ITAFITAFIHO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAFIKE MAHATAFITAFIKE v.a.s. Pouvoir envahir, faire une expédition. 

MAMPANAFIKE MAMPANAFIHA MAMPANAFITAFIKE MAMPANAFITAFIHA v.a.s. Faire envahir, expédier, faire faire la guerre. 

MANAFIKE
MANAFIHA MANAFITAFIKE MANAFITAFIHA v.a.s. Assaillir, envahir un pays, faire la guerre, piller. Manafike ty pandalo an-dala eñe, assaillir un passant dans la rue. 

MIANTAFIKE
MIANTAFIHA MIANTAFITAFIKE MIANTAFITAFIHA v.a.s. Aller à la guerre. Nandeha miantafike iaby ty lahilahy etoa. Tous les hommes sont partis à l'attaque. 

MIFANAFIKE MIFANAFIHA MIFANAFITAFIKE MIFANAFITAFIHA v.a.s. S'affronter, s'attaquer, s'opposer mutuellement, se faire la guerre. Mifanafike tana roe reo. Ces deux villages se font la guerre. 

MIHAMANAFIKE MIHAMANAFITAFIKE v.a.s. Commencer à faire la guerre, une expédition. 

PANAFIKE PANAFITAFIKE s. Assaillant, conquérant, envahisseur, guerrier. Fara^e, mokotse ty panafike reto. A la fin, les assaillants sont fatigués. 

PIFANAFIKE PIFANAFITAFIKE s. Ceux qui se font la guerre. 
TAFIHE
TAFIHO TAFITAFIHE TAFITAFIHO v.p. Qu’on attaque, envahit. Tafihe^i ty malaso matetike zahay eñe. Souvent, les bandits nous attaquent chez nous là-bas. Nitafihi^i ty maramila ty tana. Le village a été pillé par les soldats. 

VOATAFIKE VOATAFITAFIKE p. Attaqué —> tinafike tinafitafike. Voatafike soa tana kelekele io. On a attaqué avec succès ce petit village.

TAFO
s. Couverture du toit, toit. 

MANAFO v.a.s. Couvrir. Manafo tsaño ami^i ty kaky, couvrir un toit de zinc. 

PANAFO s. Couvreur. Panafo tsaño, couvreur.

TAFONJO
s. Canon.

TAHA1 = TAHAKE TAHATAHA = TAHATAHAKE
adj. Pareil, ressemblant, semblant —> ira, memo, sare, somare, tafetafe. Mangala tahake, calquer, copier, reproduire, tricher. Mangala tahake fahatane fihetsiñ'olo, calquer ses gestes sur ceux d'un autre. Mangala tahake sonia, contrefaire une signature. La entea^e ka misy vahabaha^e bevata tahake ty ranjo-taña. Alors il regarde, il y a des racines grosses, disons, comme des avant-bras. 
AMPANAHAFE AMPANAHATAHAFE v.p. Qu’on fait photocopier, ressembler. 
AMPINAHAFE AMPIFANAHATAHAFE v.p. Qu’on compare. Mila raha azo ampifanahafe ami^i ravake toy. Trouvez quelque chose de comparable à ce bijou. 
ANAHAFA
ANAHAFO ANAHANAHAFA ANAHANAHAFO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANAHAFA FAMPANAHATAHAFA s. Façon de faire photocopier, de rendre semblable. 

FANAHAFA FANAHATAHAFA s. Façon de ressembler, ressemblance. 
IFANAHAFA IFANAHATAHAFA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAMPANAHAKE MAMPANAHAFA MAMPANAHATAHAKE MAMPANAHATAHAFA v.a.s. Faire photocopier, ressembler. 

MANAHAKE MANAHATAHAKE v.a.s. Etre égal, semblable, ressembler. Manahake ty fatao, comme à l'accoutumée. Manahake zay, ainsi. Manahake an’i baba^e ie. Il ressemble à son père. Manahake an’i tsañoko o ty tsaño^ao. Votre maison ressemble à la mienne. Heñatse bevata ho ahi^i ty Vezo ty atao^i ty nama^e manahake ty Masikoro. C'est honteux pour le Vezo si un ami le compare à un Masikoro. Manahake zay ty fandeha^i ty fiaiña. Ainsi va la vie. Nañino iha tea manjatiraty olo manahake an’io o ? Pourquoi faites-vous ainsi du mal aux gens ? Aia ! Tsy mafana manahaky zao ty ami^ay añe. Non ! Il ne fait pas chaud comme ça chez nous. Ty raike misy ty enta havily manahake ty sira noho siramamy voho labozy. Le premier contenait les marchandises à vendre tels que sel, sucre, bougies. Manahake laron-tsarete ty fiaiñantsika ka mivalibalike. Notre vie sur terre est comme les roues d’une charrette dont les hauts et les bas alternent. Prov. Tsy hanahake an’i Manombo manjoake aombe mañamboho. On ne fait pas comme Manombo qui conduit une charrette le dos tourné. 

MIFANAHAKE MIFANAHATAHAKE v.a.s. Etre semblable à l’original, se ressembler. Mifanahake sare roe reo. Ces deux images sont semblables. Mifanahake ami^i ty ahy toy lera^ao oñe. Votre montre ressemble à la mienne. 
PANAHAKE PANAHATAHAKE s. Ce qui ressemble. 
TAHAFE TAHAFO TAHATAHAFE TAHATAHAFO v.p. A quoi on ressemble.

TAHA2 TAHATAHA
s. Soins, thérapie, traitement —> aro, kara, teza, tsabo. Taha gasy, soins traditionnels comme l’absorption de tisanes. Ndao ho taha ami^i ty dokotera ty marary io. Allons soigner chez le docteur ce malade. 

AMPITAHA
AMPITAHAO AMPITAHATAHA AMPITAHATAHAO v.p. Qu’on fait soigner. 

ATAHA
ATAHAO ATAHATAHA ATAHATAHAO v.i. A soigner. 

FAMPITAHA FAMPITAHATAHA s. Façon de faire soigner. 
FATAHA FATAHATAHA s. Ce qui sert pour soigner. 
FIFAMPITAHA FIFAMPITAHATAHA s. Façon de se soigner mutuellement. 

FITAHA FITAHATAHA s. Cure, façon de soigner, le motif, le lieu, remède, soin, traitement. Tsaño fitaha, établissement de cure, hôpital, hospice. 
IFAMPITAHA IFAMPITAHATAHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITAHA ITAHAO ITAHATAHA ITAHATAHAO v.c. (tr. MI~). Andeso bakao itaha^ay aze koa. Amène-le ici pour que nous le soignions aussi. 

MAHATAHA MAHATAHATAHA v.a.s. Pouvoir soigner. 

MAMPITAHA
MAMPITAHA MAMPITAHATAHA MAMPITAHATAHA v.a.s. Faire soigner. 

MANAHA MANAHATAHA v.a.s. Protéger, soigner. 

MITAHA
MITAHA MITAHATAHA MITAHATAHA v.a.s. Soigner, traiter un malade. Mitaha ba, panser une blessure, une plaie —> mitaha fere. Misy mitaha anao va ? Quelqu'un vous soigne-t-il ? 

PITAHA PITAHATAHA s. Celui qui soigne, docteur, infirmier, médecin. 

TAHA
TAHAO TAHATAHA TAHATAHAO v.p. Qu’on soigne. Azo taha, curable. 

VOATAHA VOATAHATAHA p. Bien soigné —> tinaha tinahataha.

TAHEZA TAHEZATAHEZA
s. Côtes d’un animal, d’un homme —> taola. Mañanike tahezam-bohitse, gravir une côte. Mañehitse an-taheza ao, avoir un point de côté. Tahezam-bohitse, coteau. Tahezan-kena, côte —> taheza^e. Tahezan-kenañ'aombe kilô raike, un kilo de côtes de bœuf. Tahezan-tane, pente d’une colline, plage. Taolan-taheza, côte. Fa toly mban-tahezan-tane mbetoy. On aborde ici sur la côte. Manevike mare ty an-tahezako ato zao. Ce point de côté me pique fortement. 
ANAHEZA ANAHEZATAHEZA v.c. (tr.
MAN~). 

MANAHEZA MANAHEZATAHEZA v.a.s. S’élargir, se mettre en travers. Anteako koa, manaheza riake mañ'antimonk'anjefa. Je vois qu'il y a une barre qui s'élargit toujours au sud-ouest lorsqu'on progresse. Han ! Ie hanao aze any, ho aho, zao. Ka hanaheza tsika. Hum ! il commence à être embêtant, on est obligé de se mettre en travers. Nanibala laka reñe fa manaheza an'i raha^e tsioke io. La pirogue se met en travers et le vent aussi souffle en travers de cette chose.

TAHY TAHITAHY
s. Bénédiction, chance, faveur —> ara, benefisy, hanta, saotse, toka, tsipe. Kitahitahy, courir sa chance. 
AMPITAHIE AMPITAHIO AMPITAHITAHIE AMPITAHITAHIO v.p. Qu’on fait bénir, protéger. 
FAMPITAHIA FAMPITAHITAHIA s. Manière de faire bénir, protéger. 
FITAHIA FITAHITAHIA s. Assistance, bénédiction, chance, façon de protéger, le motif, le moyen, prospérité, protection. 
ITAHIA ITAHIO ITAHITAHIA ITAHITAHIO v.c. (tr. MI~). 

MANAHY
MANAHIA MANAHITAHY MANAHITAHIA v.a.s. Avoir sous sa protection, bénir, favoriser, rendre prospère. 

MITAHY
MITAHIA MITAHITAHY MITAHITAHIA v.a.s. Bénir, protéger, soigner. Njañahary le hitahy ahe. Dieu me protège. Ka mba mitahia nareo mba tsy hañaly ty zafe. Bénissez pour que les petits aillent bien. Mitahia iha, Njañahare, mba tsy hañahy zahay. Bénissez-nous, Dieu, pour que nous nous portions bien. 

PITAHY PITAHITAHY s. Celui qui bénit, protège, rend prospère. 
TAHIE
TAHIO TAHITAHIE TAHITAHIO v.p. Qu’on bénit, qui a de la chance. Tahin-Jañahare nareo. Que Dieu vous bénisse, vous protège. Tahio aho, Njañahre ! Protégez-moi, Dieu ! Mba ho tahen-Jañahare. Bonsoir, que Dieu vous protège. Ho tahi^i Njañahare ! Adieu ! 

TINAHY TINAHITAHY p. Béni, protégé.

TAHIRY
s. Semence —> ketsa. Hajario soa antsaño ao voton-tsako folo reto fa hatao tahiry. Conservez soigneusement dans la maison ces dix épis de maïs dont on plantera les graines.

TAHO
s. Epi, manche, tige, tronc —> kitsoake, kitsoboke, tomboke, tsora. Taho noho raven-jaha maike, fane. Taho noho ravin-karôte maike, fanes de carottes.

TAHOTSE = TAHOKE TAHOTAHOTSE = TAHOTAHOKE
s. Angoisse, crainte, frayeur, peur —> atse, jale, taitse, tofotse, vaka. Afake tahotse, libéré de la peur. Matin-tahotse, saisi de peur. Saro-tahotse, peureux. Ty tahotsi^i ty loza, l'appréhension du malheur. Tsy tahotse, tsy heñatse, sans crainte, ni vergogne. Mamokovoko ty lay ie noho ty tahotse. Saisi de peur, il fuit. Mangitikitike ty tahotse nahoda eñe. Le monsieur tremble de peur. Tahotse ro nahafate aze. Il est mort de peur. Vetsevetseo avao ty ho tahotsi^e. Jugez de ses alarmes. Ty tahotsiko aze ro nilaiako. J’ai fui parce que j’ai eu peur de lui. 
AMPITAHORE AMPITAHORO AMPITAHOTAHORE AMPITAHOTAHORO v.p. A qui on fait peur, qu’on effraie. Nampitahore kobay ie le nijosy añe. On lui a fait peur avec ce bâton et il s'est esquivé. 
ATAHORA ATAHORO ATAHOTAHORA ATAHOTAHORO v.c. (tr. MA~). Arete tsy atahora, maladie bénigne. Tsy atahora, bénin, nul doute que, sans aucun doute. Tsy misy atahora. Il n'y a pas de danger. Ka tsy atahora^ao ty mandeha laka ? Est-ce que vous n’avez pas peur d’aller en pirogue ? Raha atahora^i ty Gasy mare ty anjo raty. Les jours mauvais font très peur aux Malgaches. 
FAMPITAHORA FAMPITAHOTAHORA s. Dramatisation, manière d’effrayer. 
FATAHORA FATAHOTAHORA s. Couardise, crainte, frayeur. Ty fatahora ro nampilay aze. Il s’enfuit par peur. 
FIFAMPITAHORA FIFAMPITAHOTAHORA s. Façon de se faire peur mutuellement. 
HATAHORA HATAHOTAHORA s. Crainte, peur. 
IFAMPITAHORA IFAMPITAHOTAHORA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 

MAMPATAHOTSE MAMPATAHORA MAMPATAHOTAHOTSE MAMPATAHOTAHORA v.a.s. Dramatiser, faire peur, inspirer la crainte. Tsy mampatahotse, sans conséquences. Afake ty raha rate nampatahotse azy. Le malheur qui l'a menacé s'est éloigné. Mampatahotse ty mandeha an-jiake. Ça fait peur d'aller en mer. Fere tsy mampatahotse io. C'est une blessure sans conséquence. Mampatahotse ora toy. La pluie menace. Ka atao mampatahotse anao arete io. Ne dramatisez pas sa maladie. 

MAMPITAHOTSE MAMPITAHORA MAMPITAHOTAHOTSE MAMPITAHOTAHORA v.a.s. Alarmer, angoissant, apeurer, faire peur. 

MATAHOTSE = MATAHOKE MATAHORA MATAHOTAHOTSE = MATAHOTAHOKE MATAHOTAHORA v.a.s. Craintif, être effrayé, inspirer l’horreur. Matahotse zaho tsy ho afara mare. J'appréhende qu'il ne soit trop tard. Matahotse hifankatoje ami^e zaho. J'appréhende de le rencontrer. Lafa nahita aze namonje ahe reki-base aho le fa natahotse. Lorsque je l'ai vu venir vers moi avec un fusil, je fus saisi de frayeur. Natahotse mare aja eñe ka nisangatoke tami^i nene^e eñe. L'enfant a eu très peur et s'accrocha à sa mère. Matahotse hotsoke va iha ? Avez-vous peur du tonnerre ? Prov. Matahotse ty maso^e ka ta-hikalo ty loha^e. Effrayé de ses yeux et pourtant vouloir acheter sa tête. 

MIFAMPITAHOTSE MIFAMPITAHOTAHOTSE v.a.s. Se faire peur mutuellement. 

MIHAMATAHOTSE MIHAMATAHOTAHOTSE v.a.s. S’effrayer de plus en plus. 

PATAHOTSE PATAHOTAHOTSE s. Celui qui craint, peureux. 

PIFAMPITAHOTSE PIFAMPITAHOTAHOTSE s. Ceux qui se font peur mutuellement.

TAY
TAE
s. Bouse, dépôt, excrément, fiente, merde, résidu, selles —> badamena, fako, kafo, loto, sanabave, sisa, tay. Fasia tain-tsigara, cendrier. Fiodaha taibe, virages dangereux. Taibe, dangereux, difficile, fort, grave, merde. Taibe ami^i ty tantara, calé en histoire. Taibe avao, être tout chose. Taim-balavo, crotte de rat. Taim-by, scorie de fer. Taim-biby, crotte. Taim-borake, nourriture qui se trouve dans la panse des ruminants tués, qui ne vaut rien. Taim-pirake, gélatine qui se trouve au fond de la marmite quand on fait cuire la viande. Taim-pore, mauvais garnement. Tain-dalitse, chiure de mouche. Tain-delo, morve. Tain-delon-karana, colle pour papier. Tain-jabô, copeau. Tain-ky, saleté qui colle aux dents. Tain-koho, saleté qui s’accumule sous les ongles. Tain-tsoavaly, crottin. Tain-tsofe, cérumen. Taiñ’aja, excrément d’un enfant. Taiñ'aombe, bouse —> taim-borake. Taitaiñ'olo, déchet de la société. Tay ! Zut —> taibe ! Ty fiaiña henany toy le mañaly hampihinan-tay an-teña. La vie, maintenant, me cause des emmerdements. Homan-tay ! Mange de la crotte (Injure) ! Mba raha taibe ! C'est le bouquet ! Tike olo ho kapohe zao, taibe iñe. Voilà l’homme à abattre, il est très dangereux. Prov. Horita mangere, vato feno tay. Le poulpe crotte et la pierre est pleine d'excréments (Obligé de subir le défaut de quelqu'un). Tsy hanao ty tay benge mivarabarake. Ne faites pas comme les crottes de chèvres qui se séparent. Fisa amiñ'aja, laha tsy tay ka amany. Jeux avec les enfants, si ce n'est pas de la merde, c’est de l'urine. Hatea mandavo an-tay. L'amour fait tomber dans la merde. Aombelahy mialy, vositse tera-tay. Taureaux qui se battent, le châtré a des coliques. Tay lava tsy arak'amany. Du long caca, l'urine en a assez. Kobay azon-tay, tsy hita ty anjambesañ'aze. Bâton plein de merde, on ne peut le toucher. Tay ro hozatse. La merde, c'est de la force (Le ventre plein donne des forces).

TAIKE
s. Climat, temps —> anjo, tao. Tai-jaty, mauvais temps. Tai-tsoa, beau temps. Soa ty taike. Il fait beau.

TAIKELE
s. Dé, jeu de dé —> lide, tosike, zara.

TAITSE1 TAITAITSE
adj. Affolé, épouvanté subitement, surpris —> delira, enjake, kapeke, ola, tampoke, tinga, tofotse, zehatse. Tai-jonono mandeve, facile à s’émouvoir, à s’épouvanter. Toa-taitse, sursauter. Mbo miay koahe ie ao fa ka taitse iha. Il est encore en vie, n'en sois pas étonné. Ka taitse iha. Soyez tranquille, calmez-vous. 
AMPANAIRE AMPANAIRO AMPANAITAIRE AMPANAITAIRO v.p. Qu’on fait effrayer subitement, qu’on fait surprendre. 
AMPITAIRE AMPITAIRO AMPITAITAIRE AMPITAITAIRO v.p. Qu’on effraie, épouvante, surprend. Nampitaire pizo iñe la nitily. On a épouvanté les pigeons et ils se sont enfuis. 
ANAIRA ANAIRO ANAITAIRA ANAITAIRO v.c. (tr.
MAN~). 
FAHATAIRA FAHATAITAIRA s. Agitation. 
FAMPANAIRA FAMPANAITAIRA s. Manière de faire alarmer, alerter, effrayer, surprendre. 
FAMPITAIRA FAMPITAITAIRA s. Dramatisation, manière d’effrayer. 
FANAIRA FANAITAIRA s. Alarme, alerte, avertissement, façon d’avertir, de surprendre. Mandefa fanaira, donner l'alerte. Fanaira^i ty Piera antsika ro tsy nahavoan-jaha antsika. L'avertissement de Pierre nous a évité l'accident. 
FIFANAIRA FIFANAITAIRA s. Façon de s’avertir, de s’effrayer mutuellement. 
FITAIRA FITAITAIRA s. Façon d’être épouvanté, surpris, frayeur subite, surprise. 
HATAIRA HATAITAIRA s. Alarme, alerte, angoisse, crainte subite, fébrilité. Hataira mahadehedehe, affolement. 
IFANAIRA IFANAIRO IFANAITAIRA IFANAITAIRO v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITAIRA
ITAIRO ITAITAIRA ITAITAIRO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAITSE MAHATAITAITSE v.a.s. Alarmant, attirer l'attention, pouvoir surprendre. Ampela mahataitaitse, femme fatale. Vaovao mahataitse, nouvelle alarmante. Fe tsy mahataitse ahy ie, ie tsy matave hentea. Mais il ne m'attire pas, il n'a pas de charme. 

MAMPANAITSE MAMPANAIRA MAMPANAITAITSE MAMPANAITAIRA v.a.s. Faire alerter, effrayer, surprendre. 

MAMPITAITSE MAMPITAIRA MAMPITAITAITSE MAMPITAITAIRA v.a.s. Alarmer, dramatiser, effrayer subitement, produire une alerte. 

MANAITSE
MANAIRA MANAITAITSE MANAITAIRA v.a.s. Alarmer, effrayer, épouvanter, surprendre. Manaitse mare didike, affolant. Nanaitse anay vata^e ty horohoron-tane teo oñe. Le tremblement de terre qui a eu lieu ici nous a vraiment surpris. 

MIFANAITSE MIFANAITAITSE v.a.s. Se surprendre mutuellement. 

MIHATAITSE MIHATAITAITSE v.a.s. S’affoler peu à peu. 

MITAITSE
MITAIRA MITAITAITSE MITAITAIRA v.a.s. Etre alarmé, épouvanté, surpris. Zaho tsy nitaitse zaho fa nanampo ami^i ty ho vali^i toy. Je n'ai pas été surpris, je m'attendais à ce résultat. Ie tsy raha nitaitse nje^e. Il n'a pas surpris d'ailleurs. 

PANAITSE PANAITAITSE s. Avertisseur, celui qui surprend, charmeur. 

PIFANAITSE PIFANAITAITSE s. Ceux qui se font peur mutuellement. 

PITAITSE PITAITAITSE s. Celui qui s’effraie souvent. 
TAIRE
TAIRO TAITAIRE TAITAIRO v.p. Qu’on épouvante, surprend, que la peur saisit subitement. Ka taire^ao aonjy reo. N'épouvantez pas les brebis. 

VOATAITSE VOATAITAITSE p. Effrayé —> tinaitse tinaitaitse.

TAITSE2 TAITAITSE
s. Empressement, hâte, impatience, réveil —> foha, jale, laky, lisa, meke, raparapa, tapatapa, tefa, zoto. Vango soa ho taitse. Frappe-le pour qu’il se réveille. Ingo ie mijotso tsy taitse. Elle descendit sans hâte. 
AMPANAIRE AMPANAIRO AMPANAITAIRE AMPANAITAIRO v.p. Qu’on fait réveiller. 
ANAIRA ANAIRO ANAITAIRA ANAITAIRO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANAIRA FAMPANAITAIRA s. Manière de faire réveiller. 

MAHATAITSE MAHATAITAITSE v.a.s. Attirer l’attention, couper le sommeil, faire réveiller, pouvoir presser. Tsy mahataitse anao ty sinema te^e ty tele ? Le cinéma ne t'intéresse-t-il pas autant que la télévision ? Tsy mahataitse ahe ie. Il ne m’attire pas (Il n’a pas de charme). 

MANAITSE
MANAIRA MANAITAITSE MANAITAIRA v.a.s. Faire hâter, presser, réveiller. Ampela tike manaitse ty olo iaby. Cette fille attire tout le monde. 

MIHATAITSE MIHATAITAITSE v.a.s. Devenir peu à peu conscient, commencer à se presser. 

PANAITSE PANAITAITSE s. Celui qui fait hâter, fait réveiller. 
TAIRE
TAIRO TAITAIRE TAITAIRO v.p. Qu’on fait hâter, presse, réveille.

TAKAY
s. Cadet, petit frère, petite sœur —> zay.

TAKALITSE TAKALITAKALITSE
r. Idée de regarder sur le côté. 
AMPANAKALIRE AMPANAKALIRO AMPANAKALIKALIRE AMPANAKALIKALIRO v.p. Qu’on fait regarder à la dérobée. 
AMPITAKALIRE AMPITAKALIRO AMPITAKALITAKALIRE AMPITAKALITAKALIRO v.p. Qu’on fait regarder sur le côté. 
ANAKALIRA ANAKALIRO ANAKALIKALIRA ANAKALIKALIRO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANAKALIRA FAMPANAKALIKALIRA s. Manière de faire regarder à la dérobée. 
FAMPITAKALIRA FAMPITAKALITAKALIRA s. Manière de faire regarder sur le côté. 
FANAKALIRA FANAKALIKALIRA s. Façon de regarder sur le côté. 
FIFANAKALIRA FIFANAKALIKALIRA s. Façon de ceux qui se regardent à la dérobée. 
FITAKALIRA FITAKALITAKALIRA s. Façon de regarder sur le côté. 
IFAMPITAKALIRA IFAMPITAKATAKALIRA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANAKALIRA IFANAKALIKALIRA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITAKALIRA ITAKALIRO ITAKALITAKALIRA ITAKALITAKALIRO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAKALITSE MAHATAKALITAKALITSE v.a.s. Pouvoir regarder sur le côté. 

MAMPANAKALITSE MAMPANAKALIRA MAMPANAKALIKALITSE MAMPANAKALIKALIRA v.a.s. Faire regarder sur le côté. 

MAMPITAKALITSE MAMPITAKALITAKALITSE v.a.s. Faire regarder à la dérobée. 

MANAKALITSE MANAKALIRA MANAKALIKALITSE MANAKALIKALIRA v.a.s. Regarder sur le côté. Tea manakalitse ty sangorita. Le caméléon aime regarder sur le côté. 

MIFAMPITAKALITSE MIFAMPITAKALITAKALITSE v.a.s. Faire se regarder à la dérobée. 

MIFANAKALITSE MIFANAKALIKALITSE v.a.s. Se regarder à la dérobée. 

MITAKALITSE MITAKALIRA MITAKALITAKALITSE MITAKALITAKALIRA v.a.s. Etre dirigé sur, regarder sur le côté. Nitakalitse ty maso^i ty gaga eñe ka le ingo hita^e ty tapa-mofo raike fa mipipiki^i ty anjo. Les yeux du corbeau se dirigèrent sur les ordures et virent un morceau de pain asséché par le soleil. 

PANAKALITSE PANAKALIKALITSE s. Celui qui regarde sur le côté. 

PIFANAKALITSE PIFANAKALIKALITSE s. Ceux qui se regardent à la dérobée. 

PITAKALITSE PITAKALITAKALITSE s. Celui qui regarde sur le côté. 
TAKALIRE TAKALIRO TAKALITAKALIRE TAKALITAKALIRO v.p. Qu’on regarde sur le côté. Takaliriko ty laka raike ka... J'ai vu l'autre pirogue... Takaliri^ay ty anjefa koa. Nous jetons un coup d'oeil vers l'ouest. Takalire, tsy hita. On a regardé, mais on n'a rien vu. 

VOATAKALITSE VOATAKALITAKALITSE p. Regardé sur le côté.

TAKALO1 TAKATAKALO
s. Echange, troc —> ame, inja, lamone, solo. Manao takalo jala dôlara ho jala gasy. Faire l’échange de dollars en francs malgaches. 
AMPANAKALOZE AMPANAKALOZO AMPANAKALOKALOZE AMPANAKALOKALOZO v.p. Qu’on fait échanger. 
ANAKALOZA ANAKALOZO ANAKALOKALOZA ANAKALOKALOZO v.c. (tr.
MAN~). 

ATAKALO ATAKALOZO ATAKALOTAKALO ATAKALOTAKALOZO v.i. A échanger, à troquer. Jala azo atakalo, convertible —> azo afanakalo. Natakaloko patalo ty kiraroko. J'ai échangé mes souliers contre un pantalon. 
FAMPANAKALOZA FAMPANAKALOKALOZA s. Manière de faire échanger. 
FANAKALOZA FANAKALOKALOZA s. Change, façon de changer, de troquer, la cause, le lieu. 
FIFANAKALOZA FIFANAKALOKALOZA s. Façon d’échanger. Fifañakalozan-kevitsi^i ty ankohoña, conseil de famille. 
IFANAKALOZA IFANAKALOKALOZA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITAKALOZA ITAKATAKALOZA v.c. (tr. MI~). 
MAMPANAKALO MAMPANAKALOZA MAMPANAKALOTAKALO MAMPANAKALOTAKALOZA v.a.s. Faire échanger, troquer. 

MANAKALO MANAKALOZA MANAKALOTAKALO MANAKALOTAKALOZA v.a.s. Echanger, troquer. Manakalo jala dôlara ho jala frantsay, convertir du dollar en francs français. Manakalo lamba roze. Ils échangent du linge. Tsy mba azo^ao atao va ty manakalo ho ahy ty jala roam-polo vy toy ho jala folo taratasy roe ? Vous ne pourriez pas me changer cette pièce de cent francs contre deux billets de cinquante ? 

MIFANAKALO MIFANAKALOZA MIFANAKALOTAKALO MIFANAKALOTAKALOZA v.a.s. Echanger. Nifanakalo sabaka roze roe. Ces deux individus ont changé de chapeau. 

PANAKALO PANAKALOTAKALO s. Celui qui échange. Panakalo jala, changeur. 

PIFANAKALO PIFANAKALOTAKALO s. Ceux qui s’échangent. 
TAKALOZE TAKALOZO TAKALOTAKALOZE TAKALOTAKALOZO v.p. Qu’on échange, troque. 

VOATAKALO VOATAKATAKALO p. Echangé —> tinakalo tinakatakalo.

TAKALO2
s. Tétrodon, poisson gonfleur (Tetrodontidés, Arothron spp.).

TAKATSE TAKATAKATSE
adj. Atteint, perçu —> ave, azo, re, tsatse, varivare, voa. Taka-maso, visible. Takatsy kaike, à portée de voix. Takatsi^i ty balam-basy, à portée des balles. Takatsi^i ty say, compréhensible. Tsy takatse, hors d'atteinte. Tsy takatse ala, hentea, dinihe, hors d’atteinte (Main, vue, esprit). Tsitakalore, omoplate. Fa tsy takatse koa ty halale^i rano toy. Mais on ne peut sonder la profondeur de cette eau. Tsy takatse papay io. On ne peut pas atteindre ce papaye avec la main. Tsy takatsi^i ty saintsika zao. Notre intelligence ne peut pas comprendre cela. Tsy takatsi^i ty jalako zao. Je n’ai pas assez d’argent pour le prix proposé. 
AHATAKARA AHATAKATAKARA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMPANAKARE AMPANAKARO AMPANAKATAKARE AMPANAKATAKARO v.p. Qu’on fait atteindre, saisir, toucher. 
ANAKARA ANAKARO ANAKATAKARA ANAKATAKARO v.c. (tr.
MAN~). 
ATAKATSE
ATAKARO ATAKATAKATSE ATAKATAKARO v.i. A atteindre, saisir, toucher. 
FAMPANAKARA FAMPANAKATAKARA s. Manière de faire atteindre, saisir, toucher. 

FANAKARA FANAKATAKARA s. Façon d’atteindre, l’instrument. 
FIFAMPANAKARA FIFAMPANAKATAKARA s. Façon de faire se toucher. 
FIFANAKARA FIFANAKATAKARA s. Façon de se toucher. 
FITAKARE FITAKATAKARE s. Façon d’être touché. 
IFAMPANAKARA IFAMPANAKATAKARA v.c. (tr.
MIFAMPAN~). 
IFANAKARA IFANAKARO IFANAKATAKARA IFANAKATAKARO v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITAKARA ITAKARO ITAKATAKARA ITAKATAKARO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAKATSE MAHATAKARA MAHATAKATAKATSE MAHATAKATAKARA v.a.s. Pouvoir arriver à, atteindre. Pañirike mahatakatse rano, un bon plongeur. Tsy mahatakatse hazo toy fa toko^e hotohiza. Cette planche ne suffit pas si l'on n'ajoute pas un autre bois. 

MAMPANAKATSE MAMPANAKARA MAMPANAKATAKATSE MAMPANAKATAKARA v.a.s. Faire atteindre, saisir, toucher. 

MANAKATSE
MANAKARA MANAKATAKATSE MANAKATAKARA v.a.s. Atteindre, chercher à atteindre, saisir, toucher. Ka manakatakatse safañ'olo iha. Ne vous mêlez pas des paroles d'autrui. 

MIFAMPANAKATSE MIFAMPANAKARA MIFAMPANAKATAKATSE MIFAMPANAKATAKARA v.a.s. Faire se toucher. 

MIFANAKATSE MIFANAKARA MIFANAKATAKATSE MIFANAKATAKARA v.a.s. Se toucher du bout des doigts en se tenant à une certaine distance l’un de l’autre. 

MIHATAKATSE MIHATAKATAKATSE v.a.s. Parvenir à se toucher peu à peu. 

PAMPANAKATSE PAMPANAKATAKATSE s. Celui qui fait toucher. 

PANAKATSE PANAKATAKATSE s. Celui qui atteint, touche. 

PIFAMPANAKATSE PIFAMPANAKATAKATSE s. Celui qui fait se toucher. 

PIFANAKATSE PIFANAKATAKATSE s. Ceux qui se touchent. 
TAKARE
TAKARO TAKATAKARE TAKATAKARO v.p. Qu’on atteint. Sarotse takare, abstrait. Takare an-tsay, abstrait. Fahalala takare an-tsay, sciences abstraites. 

VOATAKATSE VOATAKATAKATSE p. Atteint, saisi, touché —> tinakatse tinakatakatse.

TAKE
TAKY TAKITAKE = TAKITAKY
s. Réclamation d’une dette, d’un prêt. Taky botitike, action de harceler pour obtenir le remboursement d’une dette —> takiñ’olo adala. 
AMPITAKIE AMPITAKIO AMPITAKITAKIE AMPITAKITAKIO v.p. Qu’on fait réclamer. 
FAMPITAKIA FAMPITAKITAKIA s. Façon de faire réclamer. 
FIFAMPITAKIA FIFAMPITAKITAKIA s. Façon de faire se réclamer mutuellement. 
FITAKIA = FITAKEA FITAKITAKIA s. Façon de réclamer, l’individu, la cause, le lieu, réclamation. Fitakea fahafaha, réclamation de l’indépendance. 
IFAMPITAKIA IFAMPITAKITAKIA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITAKIA ITAKIO ITAKITAKIA ITAKITAKIO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAKE MAHATAKITAKE v.a.s. Pouvoir réclamer une dette. 

MAMPITAKE MAMPITAKIA MAMPITAKITAKE MAMPITAKITAKIA v.a.s. Faire réclamer une dette. 

MIFAMPITAKE MIFAMPITAKITAKE v.a.s. Faire se réclamer une dette, un prêt. 

MIHAMITAKE MIHAMITAKITAKE v.a.s. Commencer à réclamer. 

MITAKE
MITAKY
MITAKIA = MITAKEA MITAKITAKE = MITAKITAKY MITAKITAKIA v.a.s. Demander, implorer, réclamer une dette, un prêt. Mitake firaisan-kina njake fiaraha-miasa ami^i ty sambe pitinjoke raha zay. Cela exige une unité et l'entraide entre les pêcheurs. Ka mitake ahy mare iha. Ne me pressez pas trop pour le paiement de ma dette. Mitaky ty lova^e ie. Il exige son héritage. Mitaky ty fimarina ami^i ty ramose ty pianatse. Les élèves réclament la vérité au maître. 

PITAKE PITAKITAKE s. Créancier, encaisseur. Avy misafo anareo ty pitaky tsosa. L'encaisseur vient vous rendre visite. 
TAKIE
TAKIO TAKITAKIE TAKITAKIO v.p. Qu’on réclame. Zao takiako any jala tami^i le velilahiko ity zay. Alors, j'exige mon argent que j'ai confié à mon beau-frère. 

VOATAKE VOATAKITAKE p. Réclamé —> tinake tinaketake.

TAKELAKE
s. Feuille mince. Ampitsosao taratasy takelake raike aho. Prêtez-moi une feuille de papier. Mana taratasy takelake va rahalahi^ao ? Votre frère a-t-il du papier ?

TAKY
(v.
TAKE).

TAKIHOTSE TAKIHOTAKIHOTSE
s. Action de donner un coup de coude, parole de provocation. 
FITAKIHORA = FANAKIHORA FITAKIHOTAKIHORA = FANAKIHOTAKIHORA s. Façon de provoquer verbalement. 
ITAKIHORA = ANAKIHORA ITAKIHORO = ANAKIHORO ITAKIHOTAKIHORA = ANAKIHOTAKIHORO ITAKIHOTAKIHORA = ANAKIHOTAKIHORO v. (tr. MI?,
MAN~). 

MITAKIHOTSE
MANAKIHOTSE MITAKIHORA = MANAKIHORA MITAKIHOTAKIHOTSE = MANAKIHOTAKIHOTSE MITAKIHOTAKIHORA = MANAKIHOTAKIHORA v.a.s. Provoquer verbalement. 

PITAKIHOTSE = PANAKIHOTSE PITAKIHOTAKIHOTSE = PANAKIHOTAKIHOTSE s. Celui qui provoque verbalement. 
TAKIHORE TAKIHORO TAKIHOTAKIHORE TAKIHOTAKIHORO v.p. Qu’on provoque verbalement. 

VOATAKIHOTSE VOATAKIHOTAKIHOTSE p. Provoqué verbalement.

TAKINANA
s. Estomac —> vava, vavony. Takinana mama, estomac chargé.
TAKISAKE
(v.
KISAKE).
TAKISY
(Or. fr.) s. Taxi.

TAKO1
TAKOTAKO
adj. Caché, dérobé à la vue, secret —> ambara, bisike, epoke, etake, hajare, kafitse, kapike, leve, otake, otsoke, sekire, vony. An-takotako, en cachette, en-dehors de la vue, en secret. Mampanao tako-maso, fiancer. Manao tako-maso, se fiancer. Tako-maso, ce qu’on donne à la famille de la jeune fille le jour de ses fiançailles, ce qu’on donne aux témoins, aux juges pour les corrompre. Tako avao ty masoanjo. Le soleil est toujours caché. Tsy hitako fa tako an-dambosi^i tsaño menamena io. Je ne vois pas car c'est caché derrière la maison rouge. Añate^i zay manao tako-maso lelahy iñe. Alors le garçon fait le « tako-maso » (Il se cache les yeux pour éviter l'union en cachette). Tako^i ty vala ie ka tsy hita. Il est caché par la muraille et on ne le voit pas. 
AMPANAKONE AMPANAKONO AMPANAKOTAKONE AMPANAKOTAKONO v.p. A qui on fait faire de l’ombre, qu’on fait cacher, couvrir. 
ANAKONA ANAKONO ANAKOTAKONA ANAKOTAKONO v.c. (tr.
MAN~). 

ATAKO ATAKONO ATAKOTAKO ATAKOTAKONO v.i. A cacher. Handay hazo tsika hatako aze. Nous emmènerons du bois pour le cacher. 
FAMPANAKONA FAMPANAKOTAKONA s. Manière de faire faire de l’ombre, cacher, couvrir. 

FANAKONA FANAKOTAKONA s. Camouflage, façon de cacher, la cause, l’instrument. Fanakona masoanjo, éclipse de soleil. Fanakonam-bola, éclipse de lune. 
FIFANAKONA FIFANAKOTAKONA s. Façon de jouer à la cachette. 
IFANAKONA IFANAKOTAKONA v.c. (tr.
MIFAN~). 

MAHATAKO MAHATAKOTAKO v.a.s. Pouvoir arrêter la lumière, cacher, couvrir. 

MAMPANAKO MAMPANAKONA MAMPANAKOTAKO MAMPANAKOTAKONA v.a.s. Faire faire de l’ombre, cacher, couvrir. 

MANAKO
MANAKONA MANAKOTAKO MANAKOTAKONA v.a.s. Cacher, couvrir, faire de l’ombre. Ka manako azy iha fa mba ta-hañenty koa ie. Ne lui fais pas d'ombre car il veut voir aussi. Misy tsaño be manako ty raha hantea. Il y a un immeuble qui bouche toute la rue. 

MIFANAKO MIFANAKOTAKO v.a.s. Jouer à la cachette. 

MIHAMANAKO MIHAMANAKOTAKO v.a.s. Commencer à faire ombre, cacher, couvrir. 

PANAKO PANAKOTAKO s. Celui qui cache. 

PIFANAKO PIFANAKOTAKO s. Ceux qui jouent à la cachette. 

TAKONA TAKONO TAKOTAKONA TAKOTAKONO v.p. A qui on fait de l’ombre, qu’on cache. Ka takona nareo. Ne vous mettez pas dans l'obscurité. Takona^i vala io ie ka tsy hita. Il est caché par la muraille et on ne le voit pas. Takona^i ty raho ty anjo oñe. Les nuages cachent le soleil. Ka takona^areo aho. Ne me faites pas de l'ombre. 

VOATAKO VOATAKOTAKO p. Caché, couvert —> tinako tinakotako.

TAKO2
TAKOTAKO
r. Idée de porter à plusieurs un paquet lourd, un mort pour l’ensevelir —> atitse, babe, lanja, lay, loloha, ongake, tao, tarazo, tinte. 
AMPITAKONE AMPITAKONO AMPITAKOTAKONE AMPITAKOTAKONO v.p. Qu’on fait porter à plusieurs. 

ATAKO ATAKONO ATAKOTAKO ATAKOTAKONO v.i. A porter à plusieurs. 
FAMPITAKONA FAMPITAKOTAKONA s. Manière de faire porter à plusieurs. 

FITAKONA FITAKOTAKONA s. Façon de porter à plusieurs, la cause, l’instrument. Tsy mete fitakona^areo azy io. Votre façon de le porter n’est pas bonne. 
ITAKONA ITAKONO ITAKOTAKONA ITAKOTAKONO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAKO MAHATAKOTAKO v.a.s. Pouvoir porter. 

MAMPITAKO MAMPITAKONA MAMPITAKOTAKO MAMPITAKOTAKONA v.a.s. Faire porter à plusieurs. 

MIFAMPITAKO MIFAMPITAKOTAKO v.a.s. Jouer à se porter les uns les autres sur un bâton. 

MITAKO
MITAKONA MITAKOTAKO MITAKOTAKONA v.a.s. Porter à plusieurs un paquet lourd, un mort à ensevelir. Alao^areo añe olobe reo hitakotako aze. Allez chercher les grandes personnes pour qu’elles les emportent. Lasa moa zahay. La nitakotako ty enta rety. Nous sommes partis. Alors j’ai porté ces bagages. Mitakon-daka marainjay… En mettant la pirogue à l'eau, le matin… 

PITAKO PITAKOTAKO s. Celui qui porte. 
TAKONE TAKONO TAKOTAKONE TAKOTAKONO v.p. Qu’on porte à plusieurs. Takono malaky lakañ’olo o. Apportez vite cette pirogue appartenant à autrui.
TAKOBASE
(v.
KOTABA,
TABA).

TAKOBIKA
s. Tétrodon, poisson gonfleur (Tetrodontidés, Arothron spp.). Tako takobika, poisson-lune (Carangidé trachynotus falcatus).

TAKOSIKE TAKOSITAKOSIKE
r. Idée de fréquenter, de toucher —> arake, hosa, kasa, kasike, kitike, koboke, ranto, takatse, tolo, tsapa. 
AMPITAKOSEHE AMPITAKOSEHO AMPITAKOSITAKOSEHE AMPITAKOSITAKOSEHO v.p. Qu’on fait se fréquenter, se toucher. 
ATAKOSIKE ATAKOSEHO ATAKOSITAKOSIKE ATAKOSITAKOSEHO v.i. A fréquenter, toucher. 
FAMPITAKOSEHA FAMPITAKOSITAKOSEHA s. Manière de faire fréquenter, toucher. 
FIFAMPITAKOSEHA FIFAMPITAKOSITAKOSEHA s. Façon de se fréquenter mutuellement. 
FITAKOSEHA = FANAKOSEHA FITAKOSITAKOSEHA = FANAKOSITAKOSEHA s. Façon de fréquenter, de toucher. 
IFAMPITAKOSEHA IFAMPITAKOSETAKOSEHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITAKOSEHA = ANAKOSEHA ITAKOSEHO = ANAKOSEHO ITAKOSITAKOSEHA = ANAKOSITAKOSEHA ITAKOSITAKOSEHO = ANAKOSITAKOSEHO v.c. (tr. MI?,
MAN~). 

MAHATAKOSIKE MAHATAKOSITAKOSIKE v.a.s. Pouvoir fréquenter, toucher. 

MAMPITAKOSIKE MAMPITAKOSEHA MAMPITAKOSITAKOSIKE MAMPITAKOSITAKOSEHA v.a.s. Faire fréquenter, toucher. 

MIFAMPITAKOSIKE MIFAMPITAKOSEHA MIFAMPITAKOSITAKOSIKE MIFAMPITAKOSITAKOSEHA v.a.s. Se fréquenter, se toucher mutuellement. Tsy mifampitakosike sase roze roe. Ils ne se fréquentent plus. 

MIHAMITAKOSIKE MIHAMITAKOSITAKOSIKE v.a.s. Fréquenter, toucher peu à peu. 

MITAKOSIKE = MANAKOSIKE MITAKOSEHA = MANAKOSEHA MITAKOSITAKOSIKE = MANAKOSITAKOSIKE MITAKOSITAKOSEHA = MANAKOSITAKOSEHA v.a.s. Fréquenter, toucher. Ka mitakosike ahe. Ne me touche pas. Ka mitakosike an’i afera zao iha. Ne t’occupe pas de cette affaire. Ka mitakosike ty tsy fitakosehe. Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas. Ka mitakosike ahy sasy. Ne me fréquentez plus. 

PIFAMPITAKOSIKE PIFAMPITAKOSITAKOSIKE s. Ceux qui se fréquentent mutuellement. 

PITAKOSIKE = PANAKOSIKE PITAKOSITAKOSIKE = PANAKOSITAKOSIKE s. Celui qui a pour habitude de fréquenter, de toucher. 
TAKOSEHE TAKOSEHO TAKOSITAKOSEHE TAKOSITAKOSEHO v.p. Qu’on fréquente, touche. 

VOATAKOSIKE VOATAKOSITAKOSIKE p. Fréquenté, touché —> tinakosike tinakositakosike.

TALA
s. Gros tubercule —> kabija, moky. Talañ’olo, aîné.

TALAHAKE
s. Bassin, diguette —> finga, tandeo, teva.

TALANTALA
s. Poisson-lune (Carangidé, Trachynotus falcatus).

TALATA
temp. Mardi.

TALATALA
s. Poisson dactylidé (Monodactylidé, Monodactylus falciformis et argenteus).

TALE
s. 1. Directeur. 2. Thème de recherche, consultant d’une séance de sikily (Terme de sikily).

TALENTA (Or. mer.)
s. Talent. Mana talenta, qui a du talent.

TALY1 TALITALY
s. Action de tresser, tresse des cheveux —> ranja, rare. Manao taly, tresser. Taly kiraoke, cheveux tressés en petites tresses. Taly ranja, tresses transversales. Taly vao, cheveux fraîchement tressés. Prov. Tomañe taly maeva ty hafa. Pleurer les tresses des cheveux qui parent les autres. 
AMPANALIE AMPANALIO AMPANALITALIE AMPANALITALIO v.p. Qu’on fait entrelacer. 
AMPITALIE AMPITALIO AMPITALITALIE AMPITALITALIO v.p. Qu’on fait tresser. 
ANALIA ANALIO ANALITALIA ANALITALIO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANALIA FAMPANALITALIA s. Manière de faire entrelacer. 
FAMPITALIA FAMPITALITALIA s. Façon de faire tresser. 
FANALIA FANALITALIA s. Façon d’entrelacer, l’instrument, le lieu. 
FIFAMPITALIA FIFAMPITALITALIA s. Façon de se tresser mutuellement les cheveux. 
FITALIA FITALITALIA s. Façon d’être tressé. 
IFAMPITALIA IFAMPITALITALIA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 

ITALIA ITALIO ITALITALIA ITALITALIO v.c. (tr. MI~). Nitalia^e tañ‘abo an-doha hafa ty tsokotsoko telo ty. Il a tressé trois touffes sur l’autre tête. Kiraoke ro italiantsika aze. On lui fait de petites tresses en longueur. 

MAHATALY MAHATALITALY v.a.s. Pouvoir tresser. 

MAMPANALY MAMPANALIA MAMPANALITALY MAMPANALITALIA v.a.s. Faire entrelacer. 

MAMPITALY MAMPITALIA MAMPITALITALY MAMPITALITALIA v.a.s. Faire tresser. 

MANALY MANALIA MANALITALY = MANALINALY MANALITALIA = MANALINALIA v.a.s. Entrelacer. Manaly hosy, tresser une corde —> mitaly hosy. 

MIFAMPITALY MIFAMPITALIA MIFAMPITALITALY MIFAMPITALITALIA v.a.s. Se tresser mutuellement. 

MIHAMITALY MIHAMITALITALY v.a.s. Commencer à entrelacer. 

MITALY
MITALIA MITALITALY MITALITALIA v.a.s. Avoir les cheveux tressés, être entrelacé, tressé, tresser. La nihentse soa, nitaly. Elle se prépara, tressa. 

PANALE PANALITALE s. Celui qui entrelace. 

PIFAMPITALY PIFAMPITALITALY s. Ceux qui se tressent les cheveux mutuellement. 

PITALY PITALITALY s. Celui qui tresse. 
TALIE
TALIO TALITALIE TALITALIO v.p. Qu’on entrelace, tresse. Talio hosy toy. Faites une corde. Talio njaike voloko toy fa hisy vahine ray. Tressez une nouvelle mes fois mes cheveux car il y aura un invité. 

VOATALY VOATALITALY p. Entrelacé, tressé —> tinaly tinalitaly.

TALY2 TALITALY
s. Câble, corde, ficelle, fil —> dirisy, fehe, filidefera, fily, fole, hose, kabole, kofehy, rambo, rohe, tarike, tohy, vy, vo. Anaka taly, ficelle. Talim-bato, chaîne de l’ancre. Taliñ’oro, bride. Talirano, ligne de pêche. Tariho taliñoro io. Tirez la bride. Nongosi^i taly rano bakao reñe. Il a soulevé la ligne. Afehezo añ'abo eñe taly io. Attache cette corde en haut. Maleme taly toy. Le fil est détendu. Prov. Ty resake nama^i ty taly hosy, tsy mentsy arakarake. Parole comme la corde, il faut la suivre.

TALILY = TANDILY TALITALILY = TALILITALILY TANDITANDILY.
Annonce, conte, histoire —> tantara, vola. Zay rolahy ty talily ho antsika. Voici mes frères une histoire pour nous. Tsy nahare talily roze fa tara. Ils n'ont pas entendu ces histoires car il était tard. 
AMPITALILIE AMPITALILIO AMPITALITALILIE = AMPITALILITALILIE AMPITALITALILIO = AMPITALILITALILIO v.p. Qu’on fait annoncer, dire, raconter. 

ATALILY ATALILIO ATALILILILY = ATALITALILY ATALILITALILY ATALITALILIO = ATALILITALILIO v.i. A dire, raconter. Tsy misy raha hatalily anareo ty añe. Il n'y a rien à vous raconter là-bas. 
FAMPITALILIA FAMPITALITALILIA = FAMPITALILITALILIA s. Façon de faire annoncer, raconter. 

FITALILIA FITALITALILIA = FITALILITALILIA s. Façon de raconter, le motif. Fañambara fitalilia, annonce. Azo ialian-kevitse fitalilia^ao zao. Votre récit est contestable. Ami^e avao ro fitandiliako ty hasosorako. C’est à lui seulement que j’ai raconté mes problèmes. 
ITALILIA ITALILIO ITALITALILIA = ITALILITALILIA ITALITALILIO = ITALILITALILIO v.c. (tr. MI~). Italilia^areo tsy nandeha noho tsy tañe io. Vous racontez que vous n'y êtes pas allés. 

MAHATALILY MAHATALITALILY = MAHATALILITALILY v.a.s. Pouvoir dire, raconter. 

MAMPITALILY MAMPITALILIA MAMPITALITALILY = MAMPITALILITALILY MAMPITALITALILIA = MAMPITALILITALILIA v.a.s. Faire annoncer, raconter. 

MITALILY MITALILIA MITALILILILY = MITALITALILILY MITALILITALILY MITALITALILIA = MITALILITALILIA v.a.s. Annoncer, aviser, conter, dire, raconter, se souvenir. Mitandily raha fahatane, raconter n’importe quoi, s’attacher bêtement aux usages. Mitandily vaovao, rapporter des nouvelles. Mifitake ty olo mitalily ty raha nisy nanjoany. Les gens assis racontent les choses qui se sont passées aujourd'hui. 

PITALILY PITALITALILY = PITALILITALILY s. Celui qui prend la parole, conteur, narrateur. Toko^e hisy pitalily, handeha alohantsika añe sanja^e. Il est bon d'envoyer quelqu'un pour annoncer notre arrivée. 
TALILIE TALILIO TALILITALILIE = TALITALILIE TALITALILIO = TALILITALILIO v.p. Qu’on dit, raconte. Talilio ami^i ano safa zao. Dis à un tel cette parole. Ntoy raha soa teako talilie. Voici une belle chose que je veux vous raconter. 

VOATALILY VOATALITALILY = VOATALILITALILY p. Annoncé, raconté.

TALINJO
s. Image, ombre —> aloke, enjike, sare, sorake, tako. Mañara-talinjo, qui a une vue faible. Tinombotombon-joze lefo talinjoñ'olo ambane añe fa tsy hitan-joze ie añ'abo añe. Ils transpercèrent avec des lances l'ombre de l'homme qui était en bas, mais ils ne le voyaient pas là-haut. Prov. Ty fañahe tsy misy talinjo fa ty vata ro misy talinjo. L'âme n'a pas d'ombre, seul le corps en a une.

TALOHA
I. adj. Ancien —> antetse, ela, gola, hambo, karera, molale, zatse. II. adv. Anciennement —> aloha, ela.

TAMA1 TAMATAMA
adj. Accoutumé, apprivoisé, familier, habitué, qui se plaît dans une position, dans un endroit —> nama, tanjeña, zatse. Diso tama, déchanter. Tama fahatane, qui s’habitue facilement, qui reste sans motif —> mora tama. Tama tsy to, espoir déçu. Tsy tama tañe ie la nifalo atoy. Il n'a pas pu s'habituer là-bas et a déménagé ici. Tama an-katsake atoy ie. Il se plaît ici à la campagne. Tama soa ty sihotse toy. Ce perroquet est bien apprivoisé. 

MAHATAMA MAHATAMATAMA = MAHATAMANTAMA v.a.s. Plaire, pouvoir s’accoutumer. Tsy mahatama aze ty valia. La vie conjugale ne lui plaît pas. 

MIHATAMA MIHATAMATAMA v.a.s. S’accoutumer, s’apprivoiser, s’habituer.

TAMA2 TAMATAMA
s. Attente, espérance —> ambe, ampo, jale, liñe. 
AMPITAMANE AMPITAMANO AMPITAMATAMANE AMPITAMATAMANO v.p. Qu’on fait attendre, espérer, qu’on promet. Nampitamaniko laboly ie. Je lui ai promis un ballon. 
FAMPITAMANA FAMPITAMATAMANA s. Façon de faire attendre, espérer, promesse. Mita ty fampitamana^e ie. Il tient sa promesse. 
FIFAMPITAMANA FIFAMPITAMATAMANA s. Façon de faire s’attendre mutuellement. 
FITAMANA FITAMATAMANA s. Attente, espérance, espoir. Fahadisoam-pitamana, déception. Tsy arake ty fitamana, contre toute attente. Ie ro fitamanantsika. Il est notre espérance. 
IFAMPITAMANA IFAMPITAMATAMANA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITAMANA ITAMANO ITAMATAMANA ITAMATAMANO v.c. (tr. MI~). Iha ro itamana raha soa zao. C’est de vous qu’on espère ce bienfait. 
MAMPITAMA MAMPITAMANA MAMPITAMATAMA MAMPITAMATAMANA v.a.s. Faire une promesse, promettre. Nampitama hañatitsy ahy ie. Il m’a promis de m’accompagner. 
MIFAMPITAMA MIFAMPITAMATAMA v.a.s. Faire s’attendre mutuellement. 

MITAMA MITAMANA
MITAMATAMA MITAMATAMANA v.a.s. Attendre, espérer. Mitama olo, attendre après quelqu'un. Mitama raha, attendre quelque chose. Tsy mametsevetse ze mitama fa ho velo manjakizae. Ceux qui espèrent vivre éternellement se trompent. Aliovo ty vata^ao ka mitama olo iha. Débrouille-toi et n'attends personne. Mitama aze ho avy va iha ami^i vola toy ? Attendez-vous à ce qu'il vienne ce mois-ci ? Ka mitama an'izay. N'espérez pas cela. Mitama hahazo karama be ie. Il espère gagner un gros salaire. Eñe moa, afara koa mitama zaho. Au revoir, à bientôt j'espère. Mitama aho fa ho avy iha hamaray. J’espère que vous viendrez demain. 

PITAMA PITAMATAMA s. Celui qui espère. 
TAMANE
TAMANO TAMATAMANE TAMATAMANO v.p. Qu’on attend, espère. Tsy azo tamane, déçu. Tsy misy raha tamane fa le nafoy ty ay. Il n'y a plus rien à espérer car on y a sacrifié la vie. Tamano raha eo mba ho vita soa. Prenez à coeur ce travail pour qu'il soit bien terminé. Prov. Aloke anjefa ka tsy tamane ho ñ'an-teña. Ombre à l'ouest, on n'espère pas que c'est pour soi.

TAMANGO
s. Bière, cercueil —> kesike.

TAMBATSE TAMBATAMBATSE
r. Idée d’assemblage, de rassemblement —> haro, ilitse, pitike, rafitse, tohy, vorovoro. 
FAMPITAMBARA FAMPITAMBATAMBARA s. Addition. 

FANAMBARA FANAMBATAMBARA s. Constitution. 
FITAMBARA FITAMBATAMBARA s. Conformation. Fitambara^i soritsori-doko, bariolage —> fitambara^i ty fandokoa ami^i ty loko maro. Ty hazomanga tsy ino fa fitambara^i ty fitaova ampiasa ami^i ty soro. Le hazomanga n’est autre que l’ensemble des instruments employés lors du sacrifice. 

FITAMBATSE FITAMBATAMBATSE s. Cohésion. 
ITAMBARA ITAMBATAMBARA v.c. (tr. MI~). Rakitse itambara, cagnotte. 

MAHATAMBATSE MAHATAMBATAMBATSE v.a.s. Pouvoir assembler. 

MAMPITAMBATSE MAMPITAMBATAMBATSE v.a.s. Additionner. 

MANAMBATSE
MANAMBARA MANAMBATAMBATSE MANAMBATAMBARA v.a.s. Assembler, composer. 

MITAMBATSE MITAMBATAMBATSE v.a.s. S’assembler. Mitambatse ho raike añate nose ty Gasy. Tous les Malgaches sont rassemblés sur une île.

TAMBAVE
s. Tisane —> aole.

TAMBETAMBE = TAMBITAMBE
s. Cadeau pour allécher, caresse, consolation, flatterie, leurre —> eñe, fangoloha, kike, kizake, roboke, safo, savo, somonga, tsiriry. 
AMPANAMBETAMBEZE AMPANAMBETAMBEZO v.p. Qu’on fait allécher, cajoler, caresser, consoler, flatter. 
ANAMBETAMBEZA ANAMBETAMBEZO v.c. (tr.
MAN~). 
ATAMBITAMBE ATAMBITAMBEZO v.i. A attirer, flatter, séduire. 
FANAMBETAMBEZA s. Câlinerie, façon de cajoler, caresser, flatter, le motif. Fanambetambeza aja ty bobo. On console les enfants avec des bonbons. 
FIFANAMBITAMBEZA s. Façon de ceux qui se caressent, se consolent mutuellement. 
IFAMPITAMBETAMBEZA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANAMBITAMBEZA v.c. (tr.
MIFAN~). 

MAHATAMBITAMBY = MAHATAMBITAMBE v.a.s. Pouvoir caresser, flatter, séduire. 
MAMPITAMBITAMBY MAMPITAMBETAMBEZA v.a.s. Faire caresser, consoler. 
MANAMBITAMBE = 
MANAMBITAMBY MANAMBETAMBEZA v.a.s. Amadouer, cajoler, câliner, caresser, consoler, flatter, s’aplatir. Nje ie ro mana hadisoa, manambitambe avao ie mba hahazoa ty hato. Même quand il a tort, il s'arrange toujours pour avoir raison. 
MIFANAMBITAMBY MIFANAMBETAMBEZA v.a.s. Se caresser, se consoler mutuellement. 

MIHAMANAMBETAMBE v.a.s. Cajoler, caresser peu à peu. 

PANAMBETAMBE s. Celui qui caresse, console. 
PIFANAMBITAMBE s. Ceux qui se caressent, se consolent mutuellement. 
TAMBETAMBEZE TAMBETAMBEZO v.p. Qu’on cajole, caresse, console, flatte. Mañarake soa sôvaly io lafa tambatambaze. Ce cheval obéit bien quand on le caresse. 
VOATAMBITAMBE p. Attiré, caressé, flatté, séduit —> tinambetambe. Fa tsy nitañy koa aja io lafa tinambetambe. Ce petit enfant a cessé de pleurer quand on l’a caressé.

TAMBOHO
s. Clôture —> kimana, lakoro, vala.

TAMBOKE TAMBOTAMBOKE
s. Contraction, resserrement, retrait, rétrécissement —> ae, bory, fenjoke, fihy, finty, fy, hemotse, horo, kombo, konotse, ngonotse, njonoke, sinto, tere, voke. 
AMPITAMBOKENE AMPITAMBOKENO AMPITAMBOTAMBOKENE AMPITAMBOTAMBOKENO v.p. Qu’on fait contracter, resserrer, replier, rétrécir. 

ATAMBOKE ATAMBOKENO ATAMBOTAMBOKE ATAMBOTAMBOKENO v.i. A contracter, replier. Atambokeno tombo^ao o. Repliez vos jambes. 
FAMPITAMBOKENA FAMPITAMBOTAMBOKENA s. Manière de faire contracter, resserrer, replier, rétrécir. 
FITAMBOKENA FITAMBOTAMBOKENA s. Façon de se contracter, de se replier, rétrécir. Fitambokena^i alika eñe ty etoa. C’est ici que le chien se met en boule. 
ITAMBOKENA ITAMBOKENO ITAMBOTAMBOKENA ITAMBOTAMBOKENO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAMBOKE MAHATAMBOTAMBOKE v.a.s. Pouvoir contracter, replier. 

MAMPITAMBOKE MAMPITAMBOKENA MAMPITAMBOTAMBOKE MAMPITAMBOTAMBOKENA v.a.s. Faire contracter, resserrer, replier, rétrécir. 

MITAMBOKE MITAMBOKENA MITAMBOTAMBOKE MITAMBOTAMBOKENA v.a.s. Etre contracté, se contracter, se recroqueviller, se replier. Mitamboke ty hozatsiko. Mes nerfs se contractent. Mitamboke firoroa aja io. Cet enfant dort les jambes repliées. Mitamboke ty tambotsike lafa kasihe. Le hérisson se recroqueville quand on le touche. 

PITAMBOKE PITAMBOTAMBOKE p. Celui qui est contracté.

TAMBOROKIKY
r. Idée de se ramasser sur soi, de se recroqueviller —> fihy. 

ATAMBOROKIKY v.i. A ramasser sur soi, recroqueviller. 

FITAMBOROKIKY s. Etat de ce qui se recroqueville. 

MAMPITAMBOROKIKY v.a.s. Faire recroqueviller. 

MITAMBOROKIKY v.a.s. Se ramasser sur soi-même, se recroqueviller. 

PITAMBOROKIKY s. Celui qui se ramasse sur lui-même, se recroqueville.

TAMBOTSIKE
s. Espèce de hérisson (Tenrecidé, Echinops telfairi O. Thomas) —> sora, tanjake.

TAMENAKE.
Aigrette de Madagascar —> karaza, tsikotsy.

TAMPAKE = TAPAKE TAMPATAMPAKE = TAPATAPAKE
I. adj. 1. A qui on coupe la parole, coupé en plusieurs morceaux, dévié, discontinu, interrompu, manqué, qui cesse —> bae, dy, eñe, fengoke, fira, ito, jano, lily, odake, rofoke, teñateña, tolake. Mahere tampake, résistant. Tampa-bare, moisson de riz. Tapak’anake, circoncision, la fête. Tapak’anjo, demi-journée. Vala raty tapa^e, clôture à demi détruite. Tampake ty hosi^e. Sa corde est cassée. Vasa misy raha tampake ty añate ao. Peut-être y a-t-il quelque chose de cassé à l’intérieur. Tampake ami^izao ty safa^ay. Alors, notre conversation a été interrompue. Tsy tampake misafo anay san-tao ie. Chaque année, il ne manque pas de venir nous voir. Tampake lala io. Ce chemin est coupé. Tsy tapake ty ora tañati^i ty hereñanjo. La pluie n’a pas discontinué pendant une semaine. Tsy tapake mandeha an-dakilasy ie. Il ne manque jamais la classe. 2. Conclu, décidé, jugé, tranché —> asara, domo, dy, eke, fara, tampitse, vita. Fandehana fa tampake, départ définitif —> lia fa tampake. Tampa-kevetse, décision. Tapa-kolo, jeu d’enfant consistant à faire parler des objets. Fara^e tampa-kevetse amy zao aho. Enfin, j'ai pris alors une décision. Tsy tampa-kevetse aho. Je suis embarrassé. Mbo tsy tampa^i ty be afera io. Les chefs n’ont pas encore tranché cette affaire. Njaik'anjo ami^izao vory iaby ty olo ka ho^e zao ty hevitse tampaken-joze. Un jour que tous se sont rassemblés, ils ont décidé ceci. II. s. Moitié, morceau, partie. Efats’anjo noho tapa^e, quatre jours et demi. Fotoa tampak'anjo, mi-temps. Manao raha tapa^e, faire les choses à demi. Tampa-kazo, morceau de bois. Tampak’anake, circoncision. Tampatampa-kazo, branchage. Tampatampan-tsiky, chute de tissu —> voro-tsiky. Tapa-bola, quinze jours. Tapa^e, à demi, fraction, partie. Tapatapa^e, déchet. Aseho aze avao ty tampatampa^e. On lui en montre seulement quelques parties. 
AMPANAMPAHE AMPANAMPAHO AMPANAMPATAMPAHE AMPANAMPATAMPAHO v.p. 1. Qu’on fait couper, interrompre, partager en deux, suspendre. 2. Qu’on fait conclure, décider. 
ANAMPAHA ANAMPAHO ANAMPATAMPAHA ANAMPATAMPAHO v.c. (tr. MANAM~). Hazo toy toko^e hanampaha. Il faut ébrancher cet arbre. Mofo toy nanampaha. On a enlevé un morceau de ce pain. Anampaha vare ty meso. On coupe le riz avec le couteau. 

ATAMPAKE ATAMPAHO ATAMPATAMPAKE ATAMPATAMPAHO v.i. A couper. Atampake ty tombo^ao reto laha iha mahere loha. On te coupe les pieds si tu es têtu. 
FAMPANAMPAHA FAMPANAMPATAMPAHA s. 1. Façon de faire couper, interrompre, suspendre. 2. Façon de faire conclure, décider. 
FANAMPAHA FANAMPATAMPAHA s. 1. Circoncision, cisaillement, coupe, découpage. Fanampaham-bozo, décapitation. Fanapaha-tsatsango, fenaison. Ozine fanampaha hazo, scierie. 2. Façon de décider, l’instrument, pouvoir. Fanampahan-kevitse, décision. 
FIFANAMPAHA FIFANAMPATAMPAHA s. Croisement, façon de se croiser. Fifanampahan-dala, croisée des chemins. 
FITAMPAHA FITAMPATAMPAHA s. Cassure, circoncision, façon de couper, l’instrument, le lieu. 
ITAMPAHA ITAMPAHO ITAMPATAMPAHA ITAMPATAMPAHO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAMPAKE MAHATAMPATAMPAKE v.a.s. 1. Pouvoir couper. Mahatampa-doha, qui entraîne la peine capitale. 2. Pouvoir décider. 

MAMPANAMPAKE MAMPANAMPAHA MAMPANAMPATAMPAKE MAMPANAMPATAMPAHA v.a.s. 1. Faire couper, interrompre, suspendre. 2. Faire conclure, décider. 

MAMPITAMPAKE MAMPITAMPAHA MAMPITAMPATAMPAKE MAMPITAMPATAMPAHA v.a.s. Faire circoncire. 

MANAMPAKE MANAMPAHA MANAMPATAMPAKE MANAMPATAMPAHA v.a.s. 1. Amputer, circoncire, débiter, découper, faucher, fendre, moissonner, réduire en charpie. Manampa-bare, faucher le riz. Manampa-bozo, décapiter. Manampak’anake, circoncire. Manampake hazo, couper un arbre, débiter du bois. Manampake safa, couper une conversation. Manampake siky, découper du tissu. 2. Conclure, décider, trancher. Afake manampake, compétent. Manampa-kevitse, décider, se déterminer. 

MIFANAMPAKE MIFANAMPATAMPAKE v.a.s. Se croiser, se partager quelque chose. Misy lala mifanampake ty ao. Il y a là des routes qui se croisent. 

MIHATAMPAKE MIHATAMPATAMPAKE v.a.s. 1. Couper peu à peu. 2. Formuler peu à peu sa décision. 

MITAMPAKE MITAMPATAMPAKE v.a.s. 1. Etre circoncis, coupé, découpé, divisé, partagé en deux. Mitampake roe, coupé —> tapa-joe. Mitampake ty filongoa. L’amitié est coupée. Nitapake hereñanjo ty karamako. On m’a enlevé le salaire d’une semaine. Nitapake ty fandefasa siky baka Tamatave añe azo^i ty pesita. On a interdit de faire monter les étoffes de Tamatave à cause de la peste. Nitapake ty loha^i ty malaso oñe. On a tranché la tête de ce brigand. 2. Décider, trancher. Nitapake nomale fañekea io. Cette convention a été conclue hier. 

PANAMPAKE PANAMPATAMPAKE s. 1. Celui qui coupe, interrupteur. Panampa-doha, bourreau. Panampake hazo, coupeur de bois. 2. Celui qui détient l’autorité, décideur. 

PITAMPAKE PITAMPATAMPAKE s. Celui qui est circoncis. 
TAMPAHE TAMPAHO TAMPATAMPAHE TAMPATAMPAHO p. 1. Qu’on arrête, coupe, enlève, interdit, interrompt, suspend. Tampahe^ay ty vonjo. Nous coupons les roseaux. Tampatampaho hena toy. Découpez cette viande. Ho tampahe aia raha toy ? Où coupe-t-on cette chose ? Nañino vari^ao toy fa tampahi^ao o, nefa mbo tsy masake ? Pourquoi moissonnez-vous votre riz alors qu'il n'est pas encore mûr ? Nitampahiñ’olo ty rano. On a coupé l’eau. Nitampahi^i lehy raty iñe zana-kazo toy. Ce coquin a coupé ce plant d’arbre. Nitapahe telo vola ty fañamboara lala. On a suspendu le travail des routes pendant trois mois. 2. Qu’on conclut, décide, juge, tranche. Tampaho ty heve^ao. Décide-toi. Ka tampahe^ao safa^ay zao. Ne coupe pas notre conversation. Nitapahi^i ty zizy ty ali^ay. Les juges ont jugé notre procès. 

VOATAPAKE VOATAPATAPAKE p. Coupé, circoncis. 2. Décidé. —> tinampake tinampatampake. Tinapake tañati^i ty telo vola ty fañamboara lala. On a suspendu le travail des routes pendant trois mois.

TAMPASIRY
TAPASIRY
s. Anecdote, conte, fable, histoire, légende —> arira, talily, tantara, vande. Pamoro tapasire, fabulateur. Famoromporoña tapasire, fabulation.

TAMPE

TAMPY TAMPETAMPE = TAMPITAMPY I. adj. 1. Bouché, fermé, obstrué —> feo, gegoke, hily, hiry, katoke, kombo, rinjy, sentse. Lala tampe, cul-de-sac. Oro tampe, nez bouché —> tampe oro. Tampeñ’aole, capsule. Tampe ty vava^i ba toy. La plaie est refermée. Tampy lavake io. Ce trou est bouché. Tampe lala io. Ce chemin est obstrué. Tsy soa tampe laka toy. Cette barque fait eau. 2.  Badaud, imbécile, niais —> adala, amboa, be, fate, foka, gege, leñaleña, manke, sañaña, seritse. Tampem-pory, imbécile. II. s. Action de boucher, bouchon, ce qui bouche, obstrue —> boso, hafo, sentse. Betampe, coquillage (Turbo marmoratus). Kitampe maso, jeu des enfants consistant à se bander les yeux et à chercher quelque chose. Mangala tampe, déboucher. Tampe^e, bouchon. Tampem-baravaña, battant. Tampem-bava, bâillon —> sarom-bava, fehe vava. Tampen-dala, barricade. Tampen-davarangan-tsaño abo, balustrade. Tampi-maso, argent donné ou menaces faites aux témoins oculaires pour les empêcher de parler. Tampim-bava, action de garder la main sur la bouche, de garder le silence, de garder le secret, de ne pas répondre. Tampim-pilakoho, bouchon de bouteille. Tampin-jano, écluse, mottes de terre ou pierres avec lesquelles on arrête l’eau. Ilao tampe^e mbao hasaro aze. Cherche son couvercle pour la couvrir. Asio tampi^e folako. Mettez un bouchon au flacon. 
AMPANAMPENE AMPANAMPENO AMPANAMPETAMPENE AMPANAMPETAMPENO v.p. Qu’on fait boucher, fermer, obstruer. 
ANAMPENA ANAMPENO ANAMPETAMPENA = AMPANAMPITAMPENE = ANAMPETAMPENE AMPANAMPITAMPENO = ANAMPETAMPENO v.c. (tr.
MAN~). Ampiasa atao hanampena laka. On l’utilise pour boucher les trous de la pirogue. 

ATAMPE
ATAMPENO ATAMPETAMPE ATAMPETAMPENO v.i. A boucher, à fermer. Atampe aze avao reto nja kelekele. On les bouche même s’ils sont petits. 
FAMPANAMPENA FAMPANAMPETAMPENA s. Manière de faire boucher, fermer, obstruer. 
FANAMPENA FANAMPETAMPENA s. Calfeutrage, façon de boucher, fermer, la cause, l’instrument. Fanampenam-bava, bâillonnement —> fanaroñam-bava, fameheam-bava. Fanampenan-dala ata^i ty polisy, barrage de police. 

FATAMPE FATAMPITAMPE s. Ce qui sert à boucher, obstruer. 
FITAMPENA FITAMPETAMPENA s. Façon d’être bouché, la cause, l’instrument, le lieu. 

HATAMPE HATAMPETAMPE s. 1. Qualité de ce qui est bouché, obstrué. 2. Folie, imbécillité, sottise. Hatampem-pory, crétinisme, folie, sottise. 
ITAMPENA ITAMPENO ITAMPETAMPENA ITAMPETAMPENO v.c. (tr. MI~). Tsy misy ty raha itampena aze ato. Il n’y pas l’outil pour le boucher. 

MAHATAMPE MAHATAMPETAMPE v.a.s. 1. Pouvoir boucher, fermer, obstruer. 2. Rendre enragé, imbécile. 

MAMPANAMPE MAMPANAMPENA MAMPANAMPITAMPE MAMPANAMPITAMPENA v.a.s. Faire boucher, fermer, mettre une barrière, obstruer. 

MAMPITAMPE MAMPITAMPETAMPE v.a.s. Boucher, fermer. 

MANAMPE
MANAMPENA MANAMPITAMPE MANAMPETAMPENA v.a.s. Boucher, calfeutrer, colmater, mettre des pierres pour boucher un trou dans le mur. Manampe rinjy vaky, calfeutrer un mur lézardé. Manampe vaky ami^i ty digy, colmater une brèche sur une digue. Manampe vava, bâillonner. Manampen-dala, barricader —> mananga tampen-dala. Manampen-tsofy, se boucher les oreilles. 

MIHATAMPE MIHATAMPETAMPE v.a.s. 1. Se boucher, se congestionner, se fermer, s’obstruer peu à peu. 2. Devenir badaud, niais. 

MITAMPE MITAMPENA MITAMPETAMPE MITAMPETAMPENA v.a.s. Etre barricadé, bouché, fermé, obstrué. Mitampiñ’oro, se boucher le nez. 

PANAMPE PANAMPITAMPE s. Celui qui ferme, obstrue. 

PITAMPE PITAMPITAMPE s. Ce qui est bouché, fermé, obstrué. 
TAMPENE = TAMPENA
TAMPENO TAMPETAMPENE = TAMPETAMPENA TAMPETAMPENO v.p. Qu’on bouche, ferme, reprise. Mila tampena raha toy fa tatake. Il faut repriser cette chose car elle est déchirée. Tampeno rano o tsy handeha an-tanim-bare atoy. Arrêtez cette eau pour l'empêcher de venir dans cette rizière. Tampeno lafonete io. Bouchez cette fenêtre. 

VOATAMPE VOATAMPITAMPE p. Barré, bouché, fermé, obstrué. Lala voatampe, rue barrée —> tinampe tinampetampe.

TAMPY TAMPITAMPY
s Action de faire le contrepoids sur le balancier, personne ou objet qui le fait. 
AMPANAMPINE AMPANAMPINO AMPANIMPITAMPINE AMPANAMPITAMPINO v.p. Qu’on fait équilibrer. 
ANAMPINA ANAMPINO ANAMPITAMPINA ANAMPITAMPINO v.c. (tr.
MAN~). 

ATAMPY ATAMPINO ATAMPITAMPY ATAMPITAMPINO v.i. A faire le contrepoids, à équilibrer. 

FANAMPINA FANAMPITAMPINA s. Manière de faire équilibrer. 

MAHATAMPY MAHATAMPITAMPY v.a.s. Pouvoir faire le contrepoids. 

MAMPANAMPY MAMPANAMPINA MAMPANAMPITAMPY MAMPANAMPITAMPINA v.a.s. Faire équilibrer. 

MANAMPY
MANAMPINA MANAMPITAMPY MANAMPITAMPINA v.a.s. Faire le contrepoids sur le balancier d’une pirogue. Manampin-daka, équilibrer le balancier de la pirogue. Raike manampe afara eo. Un autre contrebalance derrière. 

MITAMPY MITAMPITAMPY v.a.s. Etre équilibré. 

PANAMPY PANAMPITAMPY s. Aide piroguier, celui qui contrebalance. 
TAMPINE TAMPINO TAMPITAMPINE TAMPITAMPINO v.p. Qu’on balance, équilibre, sur quoi on fait le contrepoids. Tampino fañare io. Fais le contrepoids sur le balancier de la pirogue. 

VOATAMPY VOATAMPITAMPY p. Equilibré —> tinampy tinampitampy.

TAMPIFY
s. Baffe, claque, gifle. Mahazo tampify, recevoir une claque. Riato tampify io. Appliquez un soufflet à celui-là —> Asio tampify ie. 
AMPANAMPIFIE AMPANAMPIFIO v.p. Qu’on fait claquer, gifler. 
ANAMPIFIA = ITAMPIFIA ANAMPIFIO = 
ITAMPIFIO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANAMPIFIA s. Manière de faire gifler. 
FANAMPIFIA = FITAMPIFIA s. Façon de gifler. 

MAHATAMPIFY v.a.s. Pouvoir gifler. 

MAMPANAMPIFY MAMPANAMPIFIA v.a.s. Donner une gifle, faire gifler. 

MANAMPIFY
MITAMPIFY
MANAMPIFIA
MITAMPIFIA v.a.s. Donner une claque, gifler. 

PANAMPIFY s. Celui qui gifle. 
TAMPIFIE TAMPIFIO v.p. Qu’on claque, gifle. Notampifie kelekele avao ie la notañy. On lui a donné un petit soufflet et il s'est mis à pleurer. Tampifio añe io. Giflez celui-là. 

VOATAMPIFY p. Giflé —> tinampify.

TAMPIKE TAMPITAMPIKE
 s. Barrière, ce qui est mis en travers pour faire obstacle, défense, prohibition —> aro, baha, efetse, eñe, falapala, rara, rinjy, saka, tampe. 
AMPANAMPIHE AMPANAMPIHO AMPANAMPITAMPIHE AMPANAMPITAMPIHO v.p. Qu’on fait arrêter, défendre, prohiber. 
ANAMPIHA = ITAMPIHA
ANAMPIHO = ITAMPIHO ANAMPITAMPIHA = ITAMPITAMPIHA ANAMPITAMPIHO = ITAMPITAMPIHO v.c. (tr.
MAN~). 

ATAMPIKE ATAMPIHO ATAMPITAMPIKE ATAMPITAMPIHO v.i. A arrêter, défendre, prohiber. 
FAMPANAMPIHA FAMPANAMPITAMPIHA s. Qu’on fait arrêter, prohiber. 
FANAMPIHA = FITAMPIHA FANAMPITAMPIHA = FITAMPITAMPIHA s. Défense, façon d’empêcher, de mettre un obstacle. Fitampiha^ao aho oñe ro nañavotse ahe. C’est ton empêchement qui m’a sauvé. 

MAHATAMPIKE MAHATAMPITAMPIKE v.a.s. Pouvoir arrêter, défendre. 

MAMPANAMPIKE MAMPANAMPIHA MAMPANAMPITAMPIKE MAMPANAMPITAMPIHA v.a.s. Faire arrêter, prohiber. 

MANAMPIKE
MITAMPIKE
MANAMPIHA = MITAMPIHA MANAMPITAMPIKE = MITAMPITAMPIKE MANAMPITAMPIHA = MITAMPITAMPIHA v.a.s. Arrêter, défendre, empêcher, faire opposition, mettre un obstacle, prohiber. 

PANAMPIKE
PITAMPIKE PANAMPITAMPIKE = PITAMPITAMPIKE s. Celui qui défend, prohibe. 
TAMPIHE
TAMPIHO TAMPITAMPIHE TAMPITAMPIHO v.p. Qu’on arrête, défend, empêche, prohibe. Nitampihiko tsy hañ’atoy sasy ie. Je lui ai défendu de ne plus venir ici. Tampiho ie tsy hanahira antsika. Arrêtez-le pour qu’il ne nous cause pas de problème. 

VOATAMPIKE VOATAMPITAMPIKE p. Défendu, prohibé —> tinampike tinampitampike.

TAMPITSE = TAPITSE TAMPITAMPITSE = TAPITAPITSE (Or. mer.)
adj. Accompli, achevé, fini, terminé —> dobo, domo, efa, fara, ito, lefe, rava, rompe, tanterake, vaño. Tapitsisa, million. Fa tampitse ty heren-tao nifañaraha. Le contrat sur un an est fini. Tapitse nangata-baly azy iabe ty johary zatovo. Tous les beaux garçons l’avaient déjà demandée en mariage. Tami^i kamisy voho tampitse ty fararano. L'automne s'est achevé jeudi dernier. Tapitse ty anjo^e. Il a fini son temps —> Domo ty anjo^e. Tapitse ty fivoria. La réunion est close. Tampitse ty tao. Nous sommes à la fin de l’année. 
AMPANAMPERE AMPANAMPERO AMPANAMPITAMPERE AMPANAMPITAMPERO v.p. Qu’on fait achever, finir, terminer. 
FAMPANAMPERA FAMPANAMPITAMPERA s. Façon de faire achever, terminer. 
FANAMPERA FANAMPITAMPERA s. Manière de faire achever, finir, terminer. 
FITAMPERA FITAMPITAMPERA s. Achèvement, façon de terminer, fin. Para-pitampera^e, jusqu’à la fin. Para-pitampera^i aritory zay la mamono aombe. A la fin de la veillée mortuaire, on tue des bœufs. 
ITAMPERA ITAMPERO ITAMPETAMPERA ITAMPETAMPERO v.c. (tr. MI~). Avy zao ty fotoa itampera^i ty fianarantsika. Le moment est venu de terminer notre étude. 

MAHATAMPITSE MAHATAMPITAMPITSE v.a.s. Pouvoir finir, terminer. 

MAMPANAMPITSE MAMPANAMPERA MAMPANAMPITAMPITSE MAMPANAMPITAMPERA v.a.s. Faire accomplir, achever, finir. 

MANAMPITSE MANAMPERA MANAMPITAMPITSE MANAMPITAMPERA v.a.s. Achever, conclure, finir, terminer. Manampits'ay ty biby fere, achever un animal blessé. Manampitse kabare, conclure un discours. Lafa bakeo le mionja masiny nareo nanampitse ty fitsangatsangana^areo. Tout à l'heure, vous prendrez le train pour terminer votre promenade. Fa hanampitse ty kabari^i ty poresida. Le président est sur le point de terminer son discours. 

MIHATAMPITSE MIHATAMPITAMPITSE v.a.s. Terminer peu à peu. 

PANAMPITSE PANAMPITAMPITSE s. Celui qui achève. 
TAMPERE = TAPERE TAMPERO = 
TAPERO TAMPITAMPERE TAMPITAMPERO v.p. Qu’on accomplit, complète, termine. Tampero ty hira^areo. Terminez votre chanson. Tapero malake soratsy io. Achevez vite cette écriture. 

VOATAMPITSE VOATAMPITAMPITSE p. Achevé —> tinampitse tinampitampitse.
TAMPO
(v. FO).
TAMPO
s. Cachet, tampon —> kase. Ty tampo^i posite ro mañamarine. Le cachet de la poste fait foi.

TAMPOKE TAMPOTAMPOKE
I. adv. A l’improviste, brusquement, par accident, soudain —> ambe. Avy tampoke, arrivée à l’improviste. Hatofora tampoke, choc. Hatsipiha tampoke, apoplexie. Havozara tampoke, coup de barre. Kitampotampoke, aventure. Loza tampoke, accident. Mampieñe motera tampoke, caler un moteur. Mampihena tampoke ty vilin-jaha, casser les prix. Mañetseke tampoke, déclencher. Tsy nampoiziko ho niave tampoke iha. Je ne m'attendais pas à votre arrivée subite. Tampoke, entean-joze fa tsy ao olo oñe. Soudain, ils regardent, mais la personne n'est pas là. II. s. Action d’ajouter de l’eau, dilution, produit dilué. 
AMPANAMPOHE = AMPITAMPOHE AMPANAMPOHO = AMPITAMPOHO AMPANAMPOTAMPOHE = AMPITAMPOTAMPOHE AMPANAMPOTAMPOHO = AMPITAMPOTAMPOHO v.p. 1. Qu’on fait arriver à l’improviste, surprendre. 2. Qu’on fait délayer, diluer. 
ANAMPOHA = ITAMPOHA ANAMPOHO = ITAMPOHO ANAMPOTAMPOHA = ITAMPOTAMPOHA ANAMPOTAMPOHO = ITAMPOTAMPOHO v.c. (tr.
MAN~). 

ATAMPOKE ATAMPOHO ATAMPOTAMPOKE ATAMPOTAMPOHO v.i. 1. A surprendre. 2. A ajouter, diluer. 
FAMPANAMPOHA = FAMPITAMPOHA FAMPANAMPOTAMPOHA = FAMPITAMPOTAMPOHA s. 1. Manière de faire arriver à l’improviste, de surprendre. 2. Manière de faire délayer, diluer. 

FANAMPOHA
FITAMPOHA FANAMPOTAMPOHA = FITAMPOTAMPOHA s. 1. Façon de surprendre. 2. Dilution, façon d’ajouter de l’eau, de diluer. 
IFANAMPOHA IFANAMPOTAMPOHA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITAMPOHA ITAMPOHO ITAMPOTAMPOHA ITAMPOTAMPOHO v.c. (tr. MI~). 

KITAMPOKE KITAMPOTAMPOKE s. Aventure. 

MAHATAMPOKE MAHATAMPOTAMPOKE v.a.s. 1. Pouvoir surprendre. 2. Diminuer la chaleur, la force par ajout d’eau. 

MAMPANAMPOKE = MAMPITAMPOKE MAMPANAMPOHA = MAMPITAMPOHA MAMPANAMPOTAMPOKE = MAMPITAMPOTAMPOKE MAMPANAMPOTAMPOHA = MAMPITAMPOTAMPOHA v.a.s. 1. Faire arriver à l’improviste, surprendre. 2. Faire délayer, diluer. 

MANAMPOKE
MANAMPOHA MANAMPOTAMPOKE MANAMPOTAMPOHA v.a.s. 1. Arriver à l’improviste, surprendre. 2. Ajouter de l’eau, délayer, diluer. Manampoke alekole, alcooliser. Manampoke divay, couper du vin. 

MITAMPOKE MITAMPOHA MITAMPOTAMPOKE MITAMPOTAMPOHA v.a.s. Diminué en chaleur, force à cause de l’eau ajouté, être dilué. Ronono mitampoke, lait coupé d’eau. Nitampoke toake toy. On a ajouté de l’eau à ce rhum. Mitampon-jano toake toy sa nisy nanampoke raha hafa ? Ce rhum est coupé d'eau ou y a-t-on ajouté quelque chose ? 

PANAMPOKE PANAMPOTAMPOKE s. 1. Celui qui surprend. 2. Celui qui ajoute de l’eau, qui dilue. 

PITAMPOKE PITAMPOTAMPOKE s. 1. Celui qui est surpris. 2. Ce qui est dilué. 
TAMPOHE TAMPOHO TAMPOTAMPOHE TAMPOTAMPOHO v.p. 1. Qu’on surprend en arrivant à l’improviste. Nitampohi^i ty fahavalo tana eñe. Les ennemis attaquèrent le village à l’improviste. Nitampohi^i ty polisy tan-tsaño^e ao ie. Il a été surpris par la police chez lui. 2. Auquel on ajoute de l’eau, du rhum, du vin, qu’on délaie, dilue. Nitampohe alekole, alcoolisé. Toko^e ho tampohe anaka rano ty kafe io. Il faudrait ajouter un peu d'eau dans le café. Nitampoha rano ronono toy. On a ajouté de l’eau à ce lait. Tampoho kelekele. Ajoutez un peu. 

VOATAMPOKE VOATAMPOTAMPOKE p. 1. Surpris par l’arrivée de quelqu’un. 2.  Ajouté, dilué —> tinampoke tinampotampoke.

TAMPOLY
s. Crochet —> hanto, hily, hy, komonjo, korosy.

TANA
TANATANA
s. Bourg, hameau, village —> rova. Anake tana, banlieue, petit village. Añivon-tana, au milieu du village. Fañasoava tana, amélioration de l'habitat. Fiharoan-tana, communauté urbaine. Filamina^i ty piray tana, convivialité. Johary iriñ'ampela an-tana, coq du village. Mbami^i tana marinejine reñe, dans les villages alentour. Olo an-tana be, citadin. Piray tana, collectivité. Safan-tana, langue. Tana an-tsoñin-jiake, arrière-pays. Tana iveloma^i ty pañarivo, quartier bourgeois. Tana rava, village abandonné. Tana^i ty pañarivo, quartier bourgeois. Tanam-be, agglomération, village principal, ville. Valala pifalo tana, criquet migrateur. Vonjon-tana, communauté urbaine. Ia ty añara^i tana toy ? Quel est le nom de ce village ? Fivonjoñam-poko ty tana. Un village forme une collectivité. Tana be malalake Antananarivo. Antananarivo est une vaste agglomération. Prov. Olobe an-tana tsy atao hala. Les anciens au village, on n'en fait pas des objets de haine. Ranovory an-tana tsy atao hala. On ne déteste pas une mare dans un village.
TANDEO TANDETANDEO
s. Bassin, cuvette à fond sableux dans le récif corallien, fosse —> inga, kodeo, kovete, lavake, talahake, teva.

TANDETSE TANDETANDETSE
s. Action de faire violence, de forcer, dureté de la tête, force, obligation, pression —> azize, forose, mentsy, ndevo, rongatse, sere, tere, tinjy. Valia tandetse, mariage forcé. 
AMPANANDERE AMPANANDERO AMPANANDETANDERE AMPANANDETANDERO v.p. Qu’on fait forcer, obliger, presser. 
ANANDERA = ITANDERA ANANDERO = ITANDERO ANANDETANDERA = ITANDETANDERA ANANDETANDERO = ITANDETANDERO v.c. (tr.
MAN?, MI~). 
FAMPANANDERE FAMPANANDETANDERE s. Manière de faire forcer, obliger, presser. 
FANANDERA = FITANDERA FANANDETANDERA = FITANDETANDERA s. Façon d’opérer une pression, l’instrument. Fanandera ro nañarahako aze. Je l’ai suivi par force. 

KITANDETSE KITANDETANDETSE s. Manière de s’obstiner, de s’opiniâtrer. 

MAHATANDETSE MAHATANDETANDETSE v.a.s. Pouvoir forcer, obliger, presser. 

MAMPANANDETSE MAMPANANDERA MAMPANANDETANDETSE MAMPANANDETANDERA v.a.s. Faire presser, user de la force. 

MANANDETSE
MITANDETSE MANANDERA = MITANDERA MANANDETANDETSE = MITANDETANDETSE MANANDETANDERA = MITANDETANDERA v.a.s. Forcer, obliger, presser, s’opiniâtrer, user de la force. 

MIHAMANDETSE MIHAMANDETANDETSE v.a.s. S’opiniâtrer, user peu à peu de la force. 

PANANDETSE
PITANDETSE PANANDETANDETSE = PITANDETANDETSE s. Celui qui presse, entêté. 
TANDERE TANDERO TANDETANDERE TANDETANDERO v.p. Qu’on force, oblige, presse. 

VOATANDETSE VOATANDETANDETSE p. Forcé, pressé.

TANE1 = 
TANY TANITANE = TANITANY
s. Action de faire sécher, de s’exposer au soleil. Taniñanjoke, soleil. 
AMPANANIÑE AMPANANIÑO AMPANANITANIÑE AMPANANITANIÑO v.p. Qu’on met au soleil, sèche. 
ANANIÑA ANANIÑO ANANITANIÑA ANANITANIÑO v.c. (tr.
MAN~). Tsy misy toera ananiña aze toy. Il n'y a pas d'endroit pour le sécher. 

ATANE
ATANIÑO ATANITANE ATANITANIÑO v.i. A mettre au soleil, sécher. Ataniño vare io. Etendez le riz au soleil pour le faire sécher. Ataniño pataloko toy. Faites sécher mon pantalon. Ataniño soa an-kama eo. Faites-les bien sécher au soleil. 
FAMPANANIÑA FAMPANANITANIÑA s. Manière de faire mettre au soleil, de faire sécher. 

FANANIÑA FANANITANIÑA s. Façon de sécher, séchoir. 

FITANIÑA FITANITANIÑA s. Façon de se chauffer au soleil, le lieu, le motif. 
ITANIÑA
ITANIÑO ITANITANIÑA ITANITANIÑO v.c. (tr. MI~). Malalake va ty toera itaniña^e raha reto ? Est-ce que l'endroit est assez vaste pour qu'elle sèche ces choses au soleil ? 

MAMPANANE MAMPANANIÑA MAMPANANITANE MAMPANANITANIÑA v.a.s. Faire dessécher, mettre au soleil. 

MANANE
MANANIÑA MANANITANE
MANANITANIÑA v.a.s. Faire sécher, mettre au soleil. Manany siky, mettre à sécher le linge. 

MIHAMANE MIHAMANITANE v.a.s. Sécher peu à peu. 

MITANE
MITANIÑA MITANITANE MITANITANIÑA v.a.s. Se chauffer, se mettre au soleil, sécher au soleil. Mitaneñ'anjo, se chauffer au soleil. Mitany amonto ao vare zay. Le riz est mis à sécher au soleil. 

PANANE PANANITANE s. Celui qui fait sécher, séchoir. 
PAÑATANE PAÑATANITANE s. 

PITANE PITANITANE s. Celui qui se chauffe aux rayons du soleil. 

TANIÑA TANITANIÑA v.p. Qu’on chauffe, sèche au soleil. 

VOATANE VOATANITANE p. Desséché, mis au soleil.

TANE2 TANITANE
s. Contrée, pays, région, royaume, sol, terrain, terre —> faritse, heake, romba, tonda. Ambane tane, sous-sol. An-tane eto = an-tane etoy, ici-bas, par terre, sur la surface du globe. An-tane hafa, ailleurs. An-tane lavitse, au loin. Bak'an-tane hafa, d'ailleurs. Bokin-tsarin-tane, atlas. Bongan-tane, motte de terre. Bon-tane, poussière —> lemboke. Dongon-tane, dos d’âne, dune. Famolaha tane, pacification. Fanjefesa tane, arpentage. Fikoromahan-tane, éboulement. Fizarazara ty tanembole, structure agraire —> lalañam-pizaran-tane. Hahabon-tane, altitude. Hamain-tane, sécheresse. Hasoan-tane, fertilité. Horohoron-tane, tremblement de terre. Iaby zoron-tane toy, aux quatre coins du monde. Lalana^i ty fañandesan-tane, loi agraire. Lilin-tane, coutumes du pays. Main-tane, saison sèche. Manan-tane be, posséder un vaste domaine. Mangatake ty ho olo-tera-tane gasy, demander la citoyenneté malgache. Miasa tane, bêcher. Mikasike ty tane, agraire. Olo tera-tane, citoyen. Ondon-tane, cap. Rano ambane tane, eau souterraine. Tahezan-tane, côte. Tane an-tsoñin-jiake, côte littorale. Tane azo ambolea, sol arable. Tane be vato, sol pierreux, caillouteux, rocailleux. Tane fasifase, terre sablonneuse. Tane fotake, terrain argileux. Tane foty, argile blanche, chaux —> tane mahavelo (Terre qui rend la vie). Tane ifitaha, habitat, milieu d'implantation. Tane mainte, terreau noir. Tane malalake, large endroit. Tane mena, latérite. Tane milame, pays en paix. Tane nahabe, pays natal. Tane soa, terre fertile, grasse. Tane tineteke, terre défrichée. Tane tsy misy akata, terrain pelé. Tanem-bare, rizière. Tanem-bole, champ, jardin. Tanen-jaza, patrie, terre des ancêtres. Tanibe, vaste terrain. Tanin-jaza, concitoyen. Ty an-tane eto, ce bas monde. Tokotane, cour. Tompon-tane, autochtone, originaire d’ici, propriétaire. Zanatane, colon. Afitake an-tane eo iaby aja reo. On met tous les enfants par terre. Fa milame ty tane henane. Le pays est en paix maintenant. Tsy hitako ty tane nomba^e. Je n'ai pas vu où il est passé. Enteo an-tane hafa. Cherchez ailleurs. Prov. Ka manao finaman-bongan-tane. Ne fais pas comme l'amitié des mottes de terre. Sakaviro miova tane : taloha fa tsy hanare. Gingembre qui change de terre n’est plus comme avant.

TANGA
s. Palétuvier (Rhizophora sp.). Tanga lahe = tangan-dahe, bois de la mangrove (Rhizophoracées, Rhizophora mucronata Lamarck). Tanga vave = tangam-bave, bois de la mangrove (Rhizophoracées, Ceriops tagal Perr. C. B. Rob.).Vala tanga, clôture en bois de palétuvier. Prov. Tanga raike tsy mba honko. Un seul bois ne fait pas la forêt.

TANGY TANGITANGY
s. Argent, biens donnés par amour à un époux ou une épouse, salaire donné à quelqu’un qu’on aime. 
AMPANANGE AMPANANGIO AMPANANGITANGE AMPANANGITANGIO v.p. Qu’on fait salarier. 
ANANGIA
ANANGIO ANANGETANGIA ANANGETANGIO v.c. (tr.
MAN~). 

ATANGY
ATANGIO ATANGITANGY ATANGITANGIO v.i. A rémunérer. 
FAMPANANGIA FAMPANANGINTANGIA s. Façon de faire rémunérer. 
FANANGIA FANANGITANGIA s. Façon de salarier, la cause. 
FATANGE FATANGITANGE s. Argent, cadeau. 
ITANGIA ITANGIO ITANGETANGIA ITANGETANGIO v.c. (tr. MI~). 

MAHATANGY MAHATANGITANGE v.a.s. Pouvoir donner de l’argent, des cadeaux. 

MAMPANANGY MAMPANANGIA MAMPANANGITANGY MAMPANANGITANGIA v.a.s. Faire rémunérer. 

MANANGY
MANANGIA MANANGITANGY MANANGITANGIA v.a.s. Donner des cadeaux à son amant, son amante, salarier. Manangy ampela, lahe, entretenir son amante, son amant. 
PANANGY PANANGITANGY s. Celui qui donne de l’argent, des cadeaux à son amante (L’inverse). 
TANGIE
TANGIO TANGETANGIE TANGETANGIO v.p. Qu’on rémunère. 

VOATANGY VOATANGITANGY p. Ayant reçu des cadeaux, rémunéré —> tinangy tinangitangy.

TANGIRIKE TANGIRITANGIRIKE
r. Idée d’être curieux, d’épier à la dérobée, d’espionner, de faire une petite visite, de guetter, de regarder en passant —> hay, jere, kea, kitike, tilike, tinga, tsikilo. 
AMPITANGIRIFE AMPITANGIRIFO AMPITANGIRITANGIRIFE AMPITANGIRITANGIRIFO v.p. Qu’on fait épier, espionner, observer, regarder. 
FAMPITANGIRIFA FAMPITANGIRITANGIRIFA s. Manière de faire épier, espionner, observer, regarder. 
FIFAMPITANGIRIFA FIFAMPITANGITANGIRIFA s. Façon de s’épier, de s’espionner mutuellement. 
FITANGIRIFA FITANGITANGIRIFA s. Façon d’épier, d’espionner, d’observer, de regarder, le lieu. Etoa ty fitangirifako an-joze. C’est ici que je les épie. 
IFAMPITANGIRIFA IFAMPITANGIRITANGIRIFA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITANGIRIFA ITANGIRIFO ITANGITANGIRIFA ITANGITANGIRIFO v.c. (tr. MI~). Ino itangirifa^ao ahe io ? Pourquoi m’espionnez-vous ? 

MAHATANGIRIKE MAHATANGIRITANGIRIKE v.a.s. Pouvoir épier, espionner, regarder. 

MAMPITANGIRIKE MAMPITANGIRIFA MAMPITANGIRITANGIRIKE MAMPITANGIRITANGIRIFA v.a.s. Faire épier, espionner, observer, regarder. 

MIFAMPITANGIRIKE MIFAMPITANGIRITANGIRIKE v.a.s. Faire s’épier, s’espionner mutuellement. 

MITANGIRIKE MITANGIRIFA MITANGIRITANGIRIKE MITANGIRITANGIRIFA v.a.s. Epier, espionner, observer. Nitangirike aze kelekele teo dokotera la nandeha nañ'añ'abo ami^e tañe. Le docteur la contempla un moment et remonta chez lui. Ka mitangirike am-baravaña eo iha. Ne montrez pas votre tête à la porte. 
PIFAMPITANGIRIKE PIFAMPITANGIRITANGIRIKE s. Celui qui fait s’épier, s’espionner mutuellement. 

PITANGIRIKE PITANGITANGIRIKE s. Espion, observateur, voyeur. 
TANGIRIFE
TANGIRIFO TANGIRITANGIRIFE TANGIRITANGIRIFO v.p. Qu’on épie à la dérobée, espionne, observe, regarde. Tangirife ao, leva, nja olo raike. On jette un coup d'œil, personne, même pas une. Tangirifo soa ze atan-joze roe lahe. Observez bien ce que font ces deux individus. 

VOATANGIRIKE VOATANGIRITANGIRIKE p. Epié, espionné —> tinangirike tinangiritangirike.

TANGORO TANGOROTANGORO = 
TANGORONGORO (Or. mer.)
r. Idée de se grouper, de se réunir, de se mettre tout autour —> foro, forokoko, haro, horo, kobo, komba, rokoroko, toboro, vory. 
AMPITANGOROÑE AMPITANGOROÑO AMPITANGORONGOROÑE AMPITANGORONGOROÑO v.p. Qu’on fait se grouper, se réunir. 

ATANGORO ATANGOROÑO ATANGOROTANGORO ATANGOROTANGOROÑO v.i. A grouper, réunir. 
FAMPITANGOROÑA FAMPITANGORONGOROÑA s. Manière de faire grouper, réunir. 

FITANGOROÑA FITANGORONGOROÑA s. Façon de se grouper tout autour, la cause, le lieu. Etoa ty fitangoroña^i ty aja reo. C’est ici que les enfants se groupent habituellement. 
IFAMPITANGOROÑA IFAMPITANGOROÑO IFAMPITANGOROTANGOROÑA IFAMPITANGOROTANGOROÑO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITANGOROÑA ITANGOROÑO ITANGORONGOROÑA ITANGORONGOROÑO v.c. (tr. MI~). Nitangoroña^i ty aja reñe iaby ie. Tous les enfants se groupèrent autour de lui. 

MAHATANGORO MAHATANGORONGORO v.a.s. Pouvoir grouper, réunir. 

MAMPITANGORO
MAMPITANGOROÑA MAMPITANGORONGORO MAMPITANGORONGOROÑA v.a.s. Faire grouper, réunir. 

MIFAMPITANGORO MIFAMPITANGORONGORO v.a.s. Faire se réunir, se grouper. 

MITANGORO
MITANGOROÑA MITANGOROTANGORO MITANGOROTANGOROÑA v.a.s. Etre entassé, groupé, réuni comme des abeilles, fourmis, poussins. 

PITANGORO PITANGORONGORO s. Ceux qui se groupent autour. 

VOATANGORO VOATANGORONGORO p. Groupé, réuni —> tinangoro tinangorongoro.

TANGORONGORO
s. Ciseau à bois —> antsoro, fanjake, sizô.

TANIKE TANITANIKE (Or. mer.)
r. Idée de fondre à cause de la chaleur du soleil. 
AMPITANEHE AMPITANEHO AMPITANETANEHE AMPITANETANEHO v.p. Qu’on fait fondre. 
FAMPITANEHA FAMPITANETANEHA s. Façon de faire fondre. 

MAMPITANIKE MAMPITANEHA MAMPITANITANIKE MAMPITANETANEHA v.a.s. Faire fondre. 

MITANIKE MITANITANIKE v.a.s. Brûler, fondre. Ndeha hañ'añ'aloke zaho, ty anjo tike fa manomboke mitanike. Je vais à l'ombre, le soleil commence à brûler. 

PITANIKE PITANITANIKE s. Ce qui est fondu. 
TANEHE
TANEHO TANETANEHE TANETANEHO v.p. Qu’on fond. 

VOATANIKE VOATANITANIKE p. Fondu.

TANJAKE1
s. Espèce de hérisson (Tenrecidé, Tenrec ecaudatus Schreber) —> sora, tambotsike. Prov. Vy be navikoviko tanjake : vy tsobo, tanjake tsy azo. Fer qu'on a lancé sur un hérisson : le fer est perdu, le hérisson n'est pas tué.

TANJAKE2 TANJATANJAKE
s. Ce qui rend un édifice solide, énergie, force, puissance, richesse, vigueur —> ae, ana, arivo, fatsake, hasy, here, hozatse, male, re, tandetse. 

ATANJAKE ATANJAHO ATANJATANJAKE ATANJATANJAHO v.i. A consolider, rendre fort. Sisiho vato lavake io soa hatanjake rinjy toy. Fourrez une pierre dans ce trou pour consolider la muraille. 
FAÑATANJAHA FAÑATANJATANJAHA s. Façon de rendre fort. Panao fañatanjaham-bata, athlète. 
FATANJAHA FATANJATANJAHA s. Etat de celui qui courageux, fort, robuste. 
HATANJAHA HATANJATANJAHA s. Courage, force, vigueur. 

MAHATANJAKE MAHATANJATANJAKE v.a.s. Fortifier, rendre fort. Mahatanjake ty ai^e, se dominer. 

MAMPATANJAKE MAMPATANJAHA MAMPATANJATANJAKE MAMPATANJATANJAHA v.a.s. Fortifier, rendre courageux, solide, vigoureux. Mampatanjake vata ty hane soa. La bonne nourriture fortifie le corps. Nampatanjake an’i maramila reo ty safa nata^e. Ses paroles ont donné du courage aux soldats. Sisiho vato lavake io soa hampatanjake an’i rinjy toy. Fourrez des pierres dans ce trou pour consolider la muraille. 

MATANJAKE MATANJAHA MATANJATANJAKE MATANJATANJAHA v.a.s. Courageux, fort, robuste, solide. Ze bevata matanjake ampiasa hanaova zaham-pamaky. Le bois le plus gros et le plus fort sert à faire des manches de hache. 

MIHAMATANJAKE MIHAMATANJATANJAKE v.a.s. Se fortifier peu à peu. 

PATANJAKE PATANJATANJAKE s. Celui qui est fort, solide.

TANJAKE3 TANJATANJAKE
s. Action d’empêcher, de mettre obstacle, de retenir —> baha, barazy, fihy, hemotse, resake, saka, sentse, ta. 
AMPITANJAHE AMPITANJAHO AMPITANJATANJAHE AMPITANJATANJAHO v.p. Qu’on fait retenir. 

ATANJAKE ATANJAHO ATANJATANJAKE ATANJATANJAHO v.i. A retenir. 
FAMPITANJAHA FAMPITANJATANJAHA s. Manière de faire retenir. 
FIFAMPITANJAHA FIFAMPITANJATANJAHA s. Façon de faire la chaîne. 
FITANJAHA FITANJATANJAHA s. Ce qu’on retient, détention, façon de tenir, frein, outil de maintien. Fitanjaha fiasa, détention de matériel. Fitanjaha-taratase, croc ou pointe pour enfiler des lettres qu’on reçoit. 
IFAMPITANJAHA IFAMPITANJAHO IFAMPITANJATANJAHA IFAMPITANJATANJAHO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITANJAHA ITANJAHO ITANJATANJAHA ITANJATANJAHO v.c. (tr. MI~). Mila hosy bevata itanjaha aze eto. On a besoin d'une grande corde pour le tenir ici. 

MAHATANJAKE MAHATANJATANJAKE v.a.s. Pouvoir retenir. 

MAMPITANJAKE MAMPITANJAHA MAMPITANJATANJAKE MAMPITANJATANJAHA v.a.s. Faire retenir. 

MIFAMPITANJAKE MIFAMPITANJATANJAKE v.a.s. Faire la chaîne. Mifampitanjake manao biradeso, bras dessus, bras dessous. 

MITANJAKE
MITANJAHA MITANJATANJAKE MITANJATANJAHA v.a.s. Etre en possession. Mahay mitanjake ty asa aman-jaharaha^i ty vata, bien conduire, bien mener sa barque —> mahay manday asa aman-jaharahan-teña. Mitanja-jaharaha, administrer. Mitanjake faritse, administrer une région. Mitanjake gaja am-pirizo, détenir un prisonnier. Mitanjake heloke, rancunier. Vali^e iñe tsy hitanjake heloke am-po. Sa femme ne gardera pas rancune. Ty olo maro mitanjake ty asa^e vasa la manahake ahe iaby. Tous les hommes occupés peut-être sont comme moi. Atako fa nianatse zay hoe mitanjake ranomaso zaho. Je crois que j'ai déjà appris à retenir mes larmes. Misy raha mitanjake aze ka mandehana iha. Partez, car je suis occupé. Zandaro nañisy teny ro nitanjak'aze. Ce fut un gendarme en grande tenue qu'il arrêta. Nitao ahy hihaza zaiko reo faie nisy raha nitanjake ahe avao. Mon frère cadet m'invite à aller à la pêche avec lui, mais je suis occupé à autre chose. 

PITANJAKE PITANJATANJAKE s. Celui qui retient. Pitanjake aja malinike, aide maternelle. 
TANJAHE
TANJAHO TANJATANJAHE TANJATANJAHO v.p. Qu’on empêche, retient. Tanjaho ao labarontsika eo. Tiens notre gouvernail. Tanjaho mare tañako toy. Tenez bien ma main. 

VOATANJAKE VOATANJATANJAKE p. Retenu —> tinanjake tinanjatanjake.

TANJEÑA TANJETANJEÑA
adj. Absorbé, captivé, distrait, embarrassé, préoccupé —> añate, asa, bada, gege, hemba, lañake, leleke, lente, renoke, revo, sahira, sosotse, toantoa, vere. Zaho tanjeña, honde. Vraiment, j’étais distrait. La tanjeña fihina ty tantele iñe olo reñe. Les gens font attention en mangeant le miel. Zahay lehe tanjeña amy rano Mangoke iñe. L'eau du fleuve Mangoky nous distrait. 
AMPANANJEÑA AMPANANJEÑAO AMPANANJEÑANJEÑA AMPANANJEÑANJEÑAO v.p. Qu’on fait apprivoiser, captiver, distraire, qu’on rend préoccupé. 
ANANJEÑA ANANJEÑAO ANANJETANJEÑA ANANJETANJEÑAO v.c. (tr.
MAN~). Mba hananjeña aze ro añasafosafoako aze. C’est pour le distraire que je le caresse. 
ATANJEÑA ATANJEÑAO ATANJETANJEÑA ATANJETANJEÑAO v.i. A distraire. Atanjeña aze avao fisa maro retoa. On le distrait seulement grâce ces nombreux jeux. 

FAMPANANJEÑA FAMPANANJEÑANJEÑA s. Manière de faire apprivoiser, distraire, de rendre préoccupé. 

FANANJEÑA FANANJETANJEÑA s. Façon d’apprivoiser, de captiver, de distraire, la cause, le lieu. 

HATANJEÑA HATANJETANJEÑA s. Fascination. 

MAHANJEÑA = MAHATANJEÑA MAHANJEÑANJEÑA = MAHATANJETANJEÑA v.a.s. Qui distrait ou peut distraire, occupe l’esprit. Fisa mahatanjeña, spectacle fascinant. Loka avao ty mahatanjeña aze. Il a l'habitude du jeu. Mahatanjeña aze ty miasa. Il est passionné de travail. Loka avao ty mahatanjeña aze. Il a l'habitude du jeu. Mahatanjeña aze ty miasa. Il est ravi de travailler. 

MAMPANANJEÑA
MAMPANANJEÑA MAMPANANJETANJEÑA MAMPANANJETANJEÑA v.a.s. Faire apprivoiser, distraire, rendre préoccupé. 

MANANJEÑA
MANANJEÑA MANANJETANJEÑA MANANJETANJEÑA v.a.s. Absorber, apprivoiser, captiver, distraire, ravir —> mangalake morimoritse. Mananjeña alika, apprivoiser un chien. Mananjeña aze mare fisa io. Ce jeu le distrait beaucoup. Mba hananjeña aze ro anavosavoako aze io. C’est pour le distraire que je le caresse. 
MIHAANJEÑA = 
MIHATANJEÑA MIHAANJENJEÑA = MIHATANJETANJEÑA v.a.s. Devenir distrait. 
PIANJEÑA PIANJEÑANJEÑA s. Celui qui est toujours dans la lune. 

PANANJEÑA PANANJETANJEÑA s. Celui qui apprivoise, rend préoccupé. 

TANJEÑA TANJEÑAO TANJETANJEÑA TANJETANJEÑAO v.p. Qu’on absorbe, captive, distrait, occupe. Tanjeñam-petsake, qui oublie ses affaires, qui se plaît quelque part. Tanjeñam-pisa ie. Il est distrait par le jeu. Tanjeñan-jesake, captivé par la conversation. Tanjeñao tsy noho azo^i ty nintsy iha. Prenez bien garde de ne pas attraper froid. Tanjeñao tsono ho voadoa elo misokatsy io. Faites attention à ne pas heurter ce parapluie ouvert. Aja reñe mbo tanjeña misa. Les enfants sont en train de jouer. Tanjeñam-tsafa aho. Je suis captivé par la conversation. La tanjeña^i ty fisa avao iha. Vous ne faites que vous amuser. Tanjeñao ty tônabile. Attention aux voitures. 

VOATANJEÑA VOATANJETANJEÑA p. Absorbé, apprivoisé, préoccupé —> tinanjeña tinanjetanjeña.

TANJIFE TANJITANJIFE
adj., prép. A l’opposé, concevable, de même condition, en face, en rapport, juste, proportionné, propre à, qui va droit au but, vis-à-vis —> arake, enjike, eretseretse, eva, fotetse, hity, lanja, rinike, sabo, toje, toko. Manjo liroa roze am-bavarano tanjife ami^i vato zay eo. Ils se baignent dans l'embouchure face à la pierre. Lafa tanjife an'i honko o soa… Une fois face à la mangrove… Tanjife ami^i ty asa teako toy. Cet emploi cadre bien avec mes goûts. Tanjife ty tsaño^ay ro misy aze. Ma maison est vis-à-vis de la sienne. La matoky iha fa fikontea^ao o la tanjify ? Tu es sûr que tes calculs sont justes ? 
AMPANANJIFIE = AMPIFANANJIFIE AMPANANJIFIO = AMPIFANANJIFIO AMPANJIFINJIFIE = AMPIFANANJIFINJIFIE AMPANJIFINJIFIO = AMPIFANANJIFINJIFIO v.p. Qu’on fait cadrer, fait face à, fait mettre vis-à-vis. 
ANANJIFIA ANANJIFIO ANANJIFINJIFIA = ANANJITANJIFIA ANANJIFINJIFIO = ANANJITANJIFIO v.c. (tr.
MAN~). 

ATANJIFE ATANJIFIO ATANJITANJIFE ATANJITANJIFIO v.i. A mettre en face de. Atanjifio an'i honko roy tsika. Fais-nous prendre le cap sur la mangrove. 
FAMPANANJIFIA = FAMPIFANANJIFIA FAMPANANJIFINJIFIA = FAMPIFANANJIFINJIFIA s. Manière de faire cadrer, faire face à. 
FANANJIFIA FANANJIFINJIFIA s. Façon de faire face, la cause, le lieu. 
FIFANANJIFIA FIFANANJIFINJIFIA v.a.s. Cadre, coïncidence, contiguïté, proportion. Fifananjifian-jaha, coïncidence. Tsy fifananjifia tao, disproportion d’âge. 
IFANANJIFIA IFANANJIFIJIFIA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHATANJIFY MAHATANJITANJIFY v.a.s. Pouvoir cadrer avec, correspondre à. 

MAMPANANJIFE = MAMPIFANANJIFE MAMPANANJIFIA = MAMPIFANANJIFIA MAMPANANJITANJIFE = MAMPIFANANJITANJIFE MAMPANANJITANJIFIA = MAMPIFANANJITANJIFIA v.a.s. Faire cadrer, faire face à. 

MANANJIFE MANANJIFIA MANANJIFINJIFE MANANJIFINJIFIA v.a.s. Deviner, être vis-à-vis, faire face à, tomber juste. Henteo ty raha adala tike la mamoko ami^i ty ai^e iaby mananjify antsika. Regarde ce fou qui avance vers nous à toute vitesse. Fa mananjife manao hoe zay koa ie ao. Lui aussi prend la même direction que celui-là. 

MIFANANJIFE MIFANANJIFIA MIFANANJITANJIFE MIFANANJITANJIFIA v.a.s. Assorti, cadrer avec, coïncider, correspondre, être en face l’un de l’autre, en rapport, face-à-face. Mifananjife soa, coïncider parfaitement. Tsy mifananjife, disproportionné. Mifananjify ami^i ty hateako asa toy. Cet emploi cadre bien avec mes goûts. Tsy mifananjife ami^i ty varivare ho natao ty vokatse azo. Les résultats acquis ne cadrent pas avec les prévisions. Ty loko^e reo tsy mifananjife ami^i ty sisy io. Ces couleurs ne vont pas du tout avec le cadre. Nifananjife ami^e zaho tam-pihinana eo. J’étais en face de lui à table. Tsy mifananjife ami^i kadira^e io ty loko^e io. Ces couleurs ne vont pas du tout avec le cadre. 

MIHAMANANJIFE MIHAMANANJITANJIFE v.a.s. Commencer à faire face à. 

PANANJIFE PANANJITANJIFE s. Ce, celui qui fait face à. 

PIFANANJIFE PIFANANJIFINJIFE s. Ceux qui cadrent avec, sont en rapport, sont proportionnés. 
TANJIFIE TANJIFIO TANJITANJIFIE TANJITANJIFIO p. A qui on fait face, en face de quoi on se trouve. 

VOATANJIFE VOATANJITANJIFE p. Mis en face —> tinanjife tinanjitanjife.

TANJOY
s. Peuplade qui vit à l’extrême sud de Madagascar.

TANJOKARA
s. Variété de plante.

TANORA
adj., s. Adolescent, jeune, se dit d’une couleur légère —> somonjara. Tanora minjy manao voankasy, colonie de vacances. Ty tanora a Morombe ao miboake sake hariva. Les jeunes de Morombe sortent tous les soirs. Baraña mbo tanora ie. Il est édenté quoique jeune. Prov. Rafoza tanora, mahafake hasosora. Belle-mère jeune, pas de souci. 

FAHATANORA s. Adolescence.

TANTA TANTATANTA
s. Action de croquer le manioc non cuit —> karepoke. 

AMPITANTA AMPITANTAO AMPITANTATANTA AMPITANTATANTAO v.p. Qu’on fait mâcher (Manioc non cuit). 

FAMPITANTA FAMPITANTATANTA s. Manière de faire mâcher du manioc non cuit. 

FITANTA FITANTATANTA s. Ce qui sert à mâcher, façon de mâcher. 
ITANTA ITANTAO ITANTATANTA ITANTATANTAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATANTA MAHATANTATANTA v.a.s. Pouvoir mâcher du manioc non cuit. 

MAMPITANTA
MAMPITANTA MAMPITANTATANTA MAMPITANTATANTA v.a.s. Faire mâcher du manioc non cuit. 

MITANTA
MITANTA MITANTATANTA MITANTATANTA v.a.s. Mâcher (Du manioc non cuit). 

PITANTA PITANTATANTA s. Celui qui a pour habitude de mâcher du manioc non cuit. 

TANTA TANTAO TANTATANTA TANTATANTAO v.p. Qu’on mâche (Manioc non cuit). 

VOATANTA VOATANTATANTA p. Mâché.

TANTARA TANTATANTARA
s. Anecdote, conte, histoire, légende, récit —> ambara, arira, talily, tampasiry, vande. Tantara fitiava, roman d’amour. Tantara hatea, histoire d’amour. Tantara mahatanjeña, histoire très drôle. Tantara tsy misy dika^e, histoire banale. 

AMPITANTARA AMPITANTARAO AMPITANTATANTARA AMPITANTATANTARAO v.p. Qu’on fait raconter. 

FAMPITANTARA FAMPITANTATANTARA s. Manière de faire raconter. 

FIFAMPITANTARA FIFAMPITANTATANTARA s. Façon de se faire raconter. 

FITANTARAÑA FITANTATANTARAÑA s. Façon de raconter, le motif, récit. Fitantara^i ty pandinike, chercheur. Fitantaraña tsikiraijaike, description. Minje ami^i ty fitantara^i ty rahalahi^e ty aze. Son récit coïncide avec celui de son frère. Mahatsereke ahe ty fitantara^e an’i raha toy. Ce qu’il dit à propos de cette affaire m’étonne. 
IFAMPITANTARA IFAMPITANTATANTARA v.c. (tr. MI~). 

ITANTARAÑA ITANTARAÑO ITANTATANTARAÑA ITANTATANTARAÑO v.c. (tr. MI~). Avia mañ’etoa nareo, ry aka, fa hitantarako tapasiry. Venez par ici, les enfants, que je vous narre un conte. 

MAHATANTARA MAHATANTATANTARA v.a.s. Pouvoir raconter. 

MAMPITANTARA
MAMPITANTARA MAMPITANTATANTARA MAMPITANTATANTARA v.a.s. Faire raconter. 

MIFAMPITANTARA MIFAMPITANTATANTARA v.a.s. Se faire raconter des histoires. 

MIHAMITANTARA MIHAMITANTATANTARA v.a.s. Raconter peu à peu. 

MITANTARA
MITANTARA MITANTATANTARA MITANTATANTARA v.a.s. Conter, raconter, rendre compte. Mitantara raha tsy misy dika^e, raconter des banalités. Mitantara tapasiry, narrer un conte. Mitantara vande, raconter une blague. Le nitantara tapasiry manahaky ty fatao^e ty dadilahy. Ensuite, le grand-père raconte des contes comme à l'accoutumée. Lafa niavy tañe la nitantara ty lian-joze roze. En arrivant là-bas, ils firent part de leur mission. Tsy mety zao, iha mitantara vandy amiko. Ce n'est pas possible, tu me racontes une blague. 

PITANTARA PITANTATANTARA s. Narrateur. 

TANTARA = TANTARAÑE
TANTARAO TANTATANTARA = TANTATANTARAÑE TANTATANTARAO v.p. Qu’on raconte. Tantarao ze raha nihita^ao tantimo añe. Racontez ce que vous avez vu dans le sud. Misy raha tantarañe mahatserike ty mahazo ahe. Il m'est arrivé une drôle d'aventure. 

VOATANTARA VOATANTATANTARA p. Raconté.

TANTE
TANTY TANTETANTE = TANTITANTY
adj. I. Action de recevoir, ce qui sert à recevoir, panier —> azo, garaba, isy, paiñe, rambe, sobike. Ameo ahe tanty io. Donne-moi ce panier. II. Qu’on peut endurer, supportable —> aretse, hafy, laitse, lefetse, leo, liñe, zaka. Kiepoke io tsy tante^ay. Nous ne pouvons supporter de nous cacher. Tsy tante mare hafana toy. La chaleur est insupportable. Fijalea tsy tante^areo zao. Vous ne pouvez pas supporter ces souffrances. Tsy tante ty nintsy lafa avy ty asotsy. L’hiver est dur. Tsy tantiko ty raha ata^ao. Je ne puis endurer ce que vous faites. 
AMPANANTAZE AMPANANTAZO AMPANANTITANTAZE AMPANANTITANTAZO v.p. Qu’on fait recevoir, soutenir ce qui tombe. 
AMPITANTAZE AMPITANTAZO AMPITANTATANTAZE AMPITANTATANTAZO v.p. Qu’on place pour recevoir. 
ANANTAZA ANANTAZO ANANTATANTAZA ANANTATANTAZO v.c. (tr.
MAN~). 

ATANTE
ATANTAZO ATANTITANTE ATANTATANTAZO v.i. A recevoir. 
FAMPANANTAZA FAMPANANTATANTAZA s. Manière de faire recevoir, soutenir ce qui tombe. 
FAMPITANTAZA FAMPITANTANTAZA s. Manière de faire recevoir. 
FANANTAZA = FITANTAZA FANANTATANTAZA = FITANTATANTAZA s. Façon de recevoir, l’instrument, le lieu, le motif. 
ITANTAZA ITANTAZO ITANTATANTAZA ITANTATANTAZO v.c. (tr. MI~). 

MAHATANTE MAHATANTETANTE v.a.s. Pouvoir recevoir, supporter, résistant. Tsy mahatante ty fanañañ’asa ie. Il ne supporte pas d’être au chômage. Mahatante mosare ie. Il sait endurer la faim. 

MAMPANANTE MAMPANANTAZA MAMPANANTITANTE MAMPANANTITANTAZA v.a.s. Faire recevoir, soutenir avec les mains ce qui est jeté. 

MAMPITANTE MAMPITANTAZA MAMPITANTITANTE MAMPITANTATANTAZA v.a.s. Faire recevoir avec les mains ou un récipient. 

MANANTE MANANTAZA MANANTETANTE MANANTETANTAZA v.a.s. Recevoir ce qui tombe, saisir, soutenir. 

MITANTE
MITANTAZA MITANTETANTE MITANTATANTAZA v.a.s. Détenir, se mettre dessous pour recevoir quelque chose, tenir. Mitanty rakitse ro mititike harimony Santio. Santio ramasse la quête en même temps qu'il joue de l'harmonium. 

PANANTE = PITANTE PANANTITANTE = PITANTITANTE s. Celui qui a pour habitude de recevoir, de soutenir. 
TANTAZE
TANTAZO TANTATANTAZE TANTATANTAZO v.p. Qu’on reçoit, saisit. Tantazo ami^i satso^ao jala toy. Tenez cet argent dans votre chapeau. Hatorako mbañ'abo^i vala toy ato lakile toy ka tantazo. Je vais faire passer la clef par-dessus le mur, recevez-la. Tantazo soa ami^i siky toy rano o. Passez bien l'eau à travers ce linge. Loza fa hita^e ro tantaza^e. Il voit le malheur et l’affronte. Nitantaza^i alika eñe ty hena^i piso oñe. Le chien a pris la viande du chat. Tantaza^e soa ze safa iaby ata^i ty ramose pañanatse. Il retient bien tout ce que dit le maître d’école. Tantazantsika soa ze amea^e. Nous devons bien recevoir ce qu’il donne. 

VOATANTE VOATANTITANTE p. Placé sur quelque chose de plat, reçu dans les mains.

TANTEHE TANTETANTEHE
s. Culte rendu aux ancêtres, prière, souhait —> enga, hanta, hatake, lonike, rano, salama, saotse, ta, tompo. 
AMPITANTEHEÑE AMPITANTEHEÑO AMPITANTETANTEHEÑE AMPITANTETANTEHEÑO v.p. Qu’on fait prier, souhaiter. 
FAMPITANTEHEÑA FAMPITANTETANTEHEÑA s. Manière de faire prier, souhaiter. 
FITANTEHEÑA FITANTETANTEHEÑA s. Adoration, prière. Ry roaza avao ro fitanteheña. On ne doit adorer que les ancêtres. Fitanteheña^ay aze zay lahy la mbo marary ie. Malgré nos prières, il est encore malade. 
ITANTEHEÑA ITANTEHEÑO ITANTETANTEHEÑA ITANTETANTEHEÑO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITANTEHE MAMPITANTEHEÑA MAMPITANTETANTEHE MAMPITANTETANTEHEÑA v.a.s. Faire prier, souhaiter. 

MITANTEHE MITANTEHEÑA MITANTETANTEHE MITANTETANTEHEÑA v.a.s. Prier, souhaiter. 

PITANTEHE PITANTETANTEHE s. Celui qui prie, souhaite. 
TANTEHEÑE TANTEHEÑO TANTETANTEHEÑE TANTETANTEHEÑO v.p. Qu’on souhaite. Tanteheño avao ie mba tsy hañahe. Priez pour lui afin qu’il soit guéri. 

VOATANTEHE VOATANTETANTEHE p. Béni.

TANTELE
s. Miel. Fiharea tantele, apiculture. Fivovo^i ty tantele, bourdonnement des abeilles. Loko tantele, cire d'abeille. Mila tantele, chercher du miel. Panjaka^i ty tantele, la reine des abeilles. Papi-tantele, gâteau de miel, rayon d'abeille. Pihare tantele, apiculteur. Pila tantele, collecteur de miel. Renitantele, abeille. Tantele mifalo, essaim d’abeilles qui déménage. Tantele hare, abeilles domestiques. Toake tantele, alcool de miel. Tohoky tantele = toho-tantele, essaim d'abeilles, ruche. Ami^i ty folera eñe ty tantele ro mila mami^e. Les abeilles butinent sur les fleurs. Prov. Vary niliña tantele. Du riz au lait qu'on arrose de miel (Souligne la perfection). Tantele afa-dimboke ka ilira^i ty adala iabe. Une fois le pot de miel ouvert, tous les fous s'y précipitent. Tantele vake enta, ze tea mitselake. Miel sorti de la calebasse, celui qui aime lèche. Vare amin-jonono asia tantele, tea hatane. Si on met du miel sur le riz au lait, c’est qu’on désire qu’il soit exquis.

TANTERAKE TANTERATANTERAKE
adj. Abouti, accompli, achevé —> azo, dafitse, dobo, domo, efa, fara, hao, lefe, mañ’, rinike, tampitse, vaño. Tanterake soa, sans bavure. Tsy tanterake, avorté. Tsy tanterake raha nidinihin-joze iñe. Leurs projets ont été anéantis. Mba ho tanterake arake zay ! Ainsi soit-il ! Diso tanterake zay. Ceci est absolument faux. Tsy tanterake ty raha ho natako iñe. Mes projets n'ont pas abouti. Tsy tanterake ty fañiria^ay. Notre projet a avorté. 
AÑATANTERAHA AÑATANTERAHO AÑATANTERATANTERAHA AÑATANTERATANTERAHO v.c. (tr.
MAN~). Faie aloha^i ty hañatanteraha an'i fomb’eo, mamonje ambiasa tse. Avant de faire la cérémonie, on doit recourir au devin. 
FAÑATANTERAHA FAÑATANTERATANTERAHA s. Accomplissement. Fañatanteraham-pañiria, concrétisation d'un désir. 

MAHATANTERAKE MAHATANTERATANTERAKE v.a.s. Venir à bout. 

MAÑATANTERAKE
MAÑATANTERAHA MAÑATANTERATANTERAKE MAÑATANTERATANTERAHA v.a.s. Accomplir, achever. Mañatanterake baiko, accomplir les ordres. Mañatanterake fikasa, concrétiser un projet. 

MIHATANTERAKE MIHATANTERATANTERAKE v.a.s. En voie d’accomplissement. 

PAÑATANTERAKE PAÑATANTERATANTERAKE s. Celui qui mène à terme. 
TANTERAHE
TANTERAHO TANTERATANTERAHE TANTETANTERAHO v.p. Dont on vient à bout. Azo tanterahe, réalisable. Laha zay ro tsy tanteraha^ao, zaho holy. Si tu ne viens pas à bout de cela, je rentrerai. Toko^e ho tanteraha lalaña zay. Il faut agir selon la loi. 

VOATANTERAKE VOATANTERATANTERAKE p. Accompli, mené à terme.

TAÑA
s. Main, manche d’un habit, patte de devant chez les quadrupèdes —> akanjo, otse, taho, vake. Akanjoñ'ampela bory taña, corsage. Asa an-taña, artisanat, travaux pratiques. Ata tolo-taña, payer comptant. Bory taña, manche courte. Bosin-taña, bras. Falakin-taña, avoir les doigts crochus. Fanasan-taña, ablution. Fehen-taña, anneau. Fifaninjian-taña, croisement des bras. Foto-taña, avant-bras —> hato-taña, katsikatsi-taña. Lava taña, qui a les doigts longs, voleur. Lelan-taña, paume. Lera an-taña, bracelet-montre. Mafana taña, dont la main est raide, malheureux. Malaky taña, habile. Mamitsoke vandi-taña, décroiser les bras. Mangata-taña, demander de l’aide, mettre quelqu'un à contribution. Manjambe taña, distribuer des poignées de mains. Mañome taña, aider. Maro taña, pattes d’araignée. Mibabe taña, mettre les mains derrière le dos. Mifañome taña, s’entraider. Mitsotso taña, croiser les bras. Oro-taña, baisemain. Panao asa-taña, artisan. Ratsa-taña, doigt. Siky famoran-taña, essuie-mains. Siran-taña, biceps. Somizin-johary bory taña, chemisette. Soran-taña, écriture. Taña mengoke, bakchich. Taña njake tomboke, membres. Taña^i seze miebotsebotsy, bras de fauteuil. Taña-dasikaly, barreau. Taña-karo, anse d'un panier. Tañañ'akanjo, manche. Tañan-jakake, pince de crabe. Tañan-kazo, branche. Taolan-jantsan-taña, phalange. Vohon-taña, revers de main. Vozon-taña, poignet. Mba meo^areo taña tse koahe zaho. Veuillez m'aider, s'il vous plaît. Malaky taña ie lafa manao raha. Il fait rondement les choses. Prov. Tañan-jahalahy, tsy ahaotse. On ne se sert pas de la main de son frère pour se gratter (On ne doit pas abuser des gens). Valala tsy an-taña, tsy atoro aja. Sauterelles qui ne sont pas dans la main, on ne montre pas aux enfants. Maro fahatane ka tañan-jakake. Nombreuses mais inutiles comme les pinces de crabe.

TAÑAKE TAÑAÑAKE
r. Idée de ce qui est béant, grand ouvert —> bary, daña, hañahaña, sañasaña, sokatse. 

MITAÑAÑAKE v.a.s. Béant, chose largement ouverte, pleurer en ouvrant grand la bouche. Mitañataña iabe ty lafonety noho ty varangara. Toutes les fenêtres et les portes sont ouvertes.

TAÑALAÑA
s. Cultivateurs et éleveurs de chèvres et moutons, établis entre les fleuves Onilahy et Fiherena en arrière de la dune littorale.

TAÑE
TAÑY TAÑITAÑE = TAÑITAÑY
s. Gémissements, larmes, pleurs, regrets —> alahelo, babababa, emboke, hany, hololoike, jangobo, kehenkehe, neñe, rano, taray. Miraha^i ty tañe, se mettre à pleurer. Tañe mantsitiñe, pleurer à chaudes larmes —> mitoreotoreo^i ty tañe. Notampifie kelekele avao ie la notañy. On lui a donné un petit soufflet et il s'est mis à pleurer. Roha^i ty tañy ami^izao vali^iñe. Son mari se mit à pleurer. Tañe avao ty raha ata^e. Il n’arrête pas de pleurer. 
AMPITAÑIE AMPITAÑIO AMPITAÑITAÑIE AMPITAÑITAÑIO v.p. Qu’on fait pleurer. 
FAMPITAÑIA FAMPITAÑITAÑIA s. Manière de faire pleurer. 
FITAÑIA FITAÑITAÑIA s. Façon de pleurer, la cause, le temps, pleurs. 
ITAÑIA ITAÑIO ITAÑITAÑIA ITAÑITAÑIO v.c. (tr. MI~). Ino raha itañia^e aja io o ? Pourquoi cet enfant pleure-t-il ? Ty reni^e ro itañia^e. Il pleure sa mère. Prov. Sikile soa tsy isinisinia, sikile raty tsy itañia. Un oracle favorable ne fait pas danser comme un oracle défavorable ne fait pas pleurer. 

MAHATAÑE MAHATAÑETAÑE v.a.s. Pouvoir pleurer. 

MAMPITAÑE MAMPITAÑIA MAMPITAÑITAÑE MAMPITAÑITAÑIA v.a.s. Faire pleurer. Ino raha mampitañy anao toy ? Qu’est-ce qui te fait pleurer ? 

MIHAMITAÑE MIHAMITAÑITAÑE v.a.s. Commencer à pleurer. 

MITAÑE = TOMAÑE MITAÑIA = TOMAÑIA MITAÑITAÑE = TOMAÑITAÑE MITAÑITAÑIA = TOMAÑITAÑIA v.a.s. Demander avec insistance, pleurer. Tomañy mare, chialer. Ino ty dika^e tomañy ? Pleurer veut dire quoi ? Ty longo^i ty mate la sambe tomañy iaby. La famille de celui qui est mort, pleure. Ka tomañy fa toy ty mofo. Ne pleurez pas car voici le pain. Nañino aja io tomañy io ? Pourquoi cet enfant pleure-t-il ? 

PITAÑE PITAÑETAÑE s. Pleureur, pleurnicheur.

TAO1
TAOTAO
s. Action d’aller chercher quelqu’un, de passer, de pousser, de prendre quelqu’un, invitation —> ala, antso, invite, ongake, roso. 
AMPITAONE AMPITAONO AMPITAOTAONE AMPITAOTAONO v.p. Qu’on fait aller chercher, inviter, fait passer pour aller prendre quelqu’un. 
FAMPITAONA FAMPITAOTAONA s. Manière de faire aller chercher, inviter, de faire passer prendre. 

FITAONA FITAOTAONA s. Invitation, le lieu, le temps. Etoa ty fitaonako aze. C’est ici que je viens le prendre d’habitude. La tsy nidarea^e ty fitaonako aze hihina. Il n’a pas écouté ma proposition d’invitation. Nitao ahe hihaza zaiko reo. Mes frères cadets m’ont invité à aller à la pêche. 
ITAONA ITAONO ITAOTAONA ITAOTAONO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITAO MAMPITAONA MAMPITAOTAO MAMPITAOTAONA v.a.s. Faire aller chercher, envoyer quelqu’un, inviter, prendre quelqu’un. 

MITAO
MITAONA MITAOTAO MITAOTAONA v.a.s. Aller chercher, entraîner, inviter, passer prendre quelqu’un, pousser. Ty nama^e avao ro nitao aze hangalatse. C’est son ami qui l’a poussé à voler. Zaho avao ro nitao azy mba hifitake atoy. C’est moi-même qui l’ai poussé à rester ici. Nitao ty longo^e ie. Il est allé chercher ses parents. 

PITAO PITAOTAO s. Celui qui invite, passe prendre, va chercher. 
TAONE TAONO TAOTAONE TAOTAONO v.p. Qu’on invite, va chercher. Mandeha tsy taone, venir sans être invité.

TAO2
TAOTAO
s. Attention, soin qu’on prend pour soi-même, vigilance —> ambe, dare, ehe, hale, hevitse, jano, mane, taitse, tanjeña. 

ANOVE
ANO v.p. A quoi on fait attention, on prend garde, qu’on soigne. Ano soa aja io. Fais bien attention à cet enfant. Ano soa lakako io. Fais bien attention à ma pirogue. Ano soa zanakazo reo. Soignez bien ces plants d’arbre. Ano soa marary io. Ayez bien soin de ce malade. 
FITAOVA FITAOTAOVA s. Façon d’observer, de soigner, de surveiller, la cause, le motif, méfiance, prudence, soin de soi-même. 
ITAOVA ITAOVO ITAOTAOVA ITAOTAOVO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITAO MAMPITAOVA MAMPITAOTAO MAMPITAOTAOVA v.a.s. Faire faire attention, faire observer, surveiller, veiller. 

MIHAMITAO MIHAMITAOTAO v.a.s. Faire attention, tenir compte peu à peu. 

MITAO
MITAOVA MITAOTAO MITAOTAOVA v.a.s. Avoir soin de son honneur, de sa fortune, faire attention, tenir compte de. Mitao mare ie lafa hanampa-dala. Il est prudent quand il traverse la rue. Mitaova soa. Soyez prudent. 

PITAO PITAOTAO s. Celui qui fait attention, prend soin de son honneur.

TAO3
TAOTAO
loc. Passé de ao.

TAO4
TAOTAO
r. Idée de faire, d’opération, de travail —> asa, efa, isy, kiba. 
AMPANAOVE AMPANAOVO AMPANAOTAOVE AMPANAOTAOVO v.p. 1. Qu’on fait agir, bâtir, construire, fabriquer, mettre, placer. Kelikely tavela le vita ty asa nampanaovi^ao ahy. Il n'en reste que très peu pour que finisse le travail que vous m'avez confié. Raha nampanaove^ao iñe fa mate. La chose que tu lui as fait faire n'existe plus. Voaasa iaby ze nampanaove^e. Tout ce qu’il a donné à faire a été fait. 2. Qu’on fait appeler, donner le nom de, parler. 3. Qu’on fait se proposer. 
ANAOVA = ANOVA ANAOVO = ANOVO ANAOTAOVA = ANAOTAOVO v.c. (tr.
MAN~). Etoa ro hanovako tsaño. C’est ici que je vais construire une maison. Amonto eroa ro nanovako an’i kata reñe. J’ai mis le bois de chauffage dehors. Anovo patalo minjy ami^i toy aho. Faites-moi un pantalon comme celui-ci. Anovo vary vahiny reo. Faites cuire du riz pour l’étranger. 

ATA
ATAO
ANOVE
ATAVO = ANOVO ATATA
ATAOTAO = ANOVONOVO v.i. 1. Avec quoi on fait, qu’on bâtit, construit, fabrique, fait, met, place. Atao atoly, ovoïde. Atao ho soa fe raty, cahin-caha. Atao kiloloke, qui a la forme d'un papillon. Biby atao kiroejoe, accoupler. Natao pare, fourni. Soa natao, bienfait. Hatao ino jala toy ? Quelle sera la destination de cet argent ? Atao mare bakao. Va plus fort. Tsy natao^ao varavara toy. Vous n’avez pas bien fait cette porte —> Tsy nanovi^ao soa varavara toy. Tompoñ'anake ami^i ty ata^e ty kiraijaike. Chacun est responsable de ses actes. Mete ty raha nata^e. Ce qu’il a fait est bien. Ata^ao akory ty famoha ty varavara io ? Comment faites-vous pour ouvrir cette porte ? Soa ty tsaño nata^e. Il a bâti une belle maison. Anova tateza bevata ty etoa. On construit ici un grand pont. Atako tsaño fanjambesa vahine efitse toy. Je vais faire de cet appartement une salle de réception. Natao tan-daka eo sira eñe. On mettait le sel dans la barque. Natao am-pirizo ie. Il a été mis en prison. Ataovo an-doha^ao soa zay. Fixez dans votre esprit ce que vous avez entendu. Natako tam-bata ao ty satso^ao oñe. J’ai mis votre chapeau dans la malle. Toy ty aole hatao ami^i maso^ao o. Voici le remède qu’il faut mettre à vos yeux. Hatako foty ty loko^i tsaño toy. Je vais mettre de la peinture blanche à cet appartement. Prov. Ana-baly, tsy atao anake. Le fils d'une femme, on n'en fait pas son enfant. 2. Qu’on croit, pense, prend pour, regarde. Ataoko raha olo nanao soa olo. Je pense que je suis une personne qui fait le bien. Atao^e fa mbo hanahake ty fomba^e mbo velo zao avao ro ho fomba^e an-dolo ao. Il croit que la vie au cimetière sera la même que la vie actuelle. Atako ho avy hamaray ie. Je crois qu’il viendra demain. Atako raha ho adala ie. Je le prends pour un imbécile. Natako raha ho Koto ie, honde, Boto ! Je croyais que c’était Koto, cependant c’était Boto ! Atavo ze hifañaraha^areo. Faites en sorte de vous mettre d’accord —> Anovo ze hifañaraha^areo. 3. A qui l’on dit, à qui on donne le nom de, qu’on appelle. Natako Pôle ty añara^e. Je lui ai donné le nom de Paul. Ze ata^i ty sasa^e hoe anjo raty lian-jaha koa ami^e. Ce que d'autres appellent mauvaise chance lui paraît la règle. Laha voho nihita^e zaho la nata^e ho zao : « Avia bakao malaky ». Aussitôt qu’il m’aperçut, il me dit : « Venez ici ». Miampe ty olo pitoka, olo o ro atao hoe « pitankazomana ». Cet homme qui en a la charge s’appelle le « détenteur de l’arbre sacré ». 
AÑANOVA = ANAOVA = 
ANOVE ANOVY ANOVO = ANAVO AÑANOVO AÑANOVANOVA v.c. (tr.
MAÑ~). Azo anove, applicable. Anovenove, artificiellement. Ze bevata matanjake ampiasa hanaova zaham-pamaky. Le bois le plus gros et le plus fort sert à faire des manches de hache. Ino ty anove ? De quoi s'agit-il ? Aia ty hanaova^e an'izay ! Il ne fera jamais cela ! Toy patalo toy hanaova^ao ty mezirako. Voici la mesure du pantalon que vous me ferez. Ty tompon-tane nañome lala antsika hanaova ty fety an-tani^e o. Le propriétaire nous a autorisés à faire la fête sur son terrain. Fe anovo ze hahita^ao ty bokiko fa zaho tsy mañeke. Fais en sorte de pouvoir retrouver mon livre car je ne suis pas d'accord. 

FAMPANOVA = FAMPANAOVA FAMPANAOTAOVA s. 1. Manière de faire agir, bâtir, construire, mettre, placer. 2. Manière de faire parler. 3. Manière de faire se proposer. 
FANAOVA = 
FANOVA FANAOTAOVA = FANOVANOVA s. 1. Façon d’agir, de bâtir, construire, fabriquer, faire, la cause, l’instrument, le lieu. Andeso ty fanaova borike io. Portez le moule qui sert à faire des briques. Ao ty tsaño fanaova labiera. Voilà la brasserie. Atoanjo mare ty fanova^areo raha. Vous arrivez trop tard pour travailler. Eto ro misy tsaño fanaova boky. L’imprimerie est ici. Fanovako sary io. Cela me sert à faire des images. 2. Façon d’appeler, de dire, de donner le nom de. 3. Croyance, façon de prendre pour, de regarder comme, pensée. 
FAÑANOVA FAÑANOVANOVA s. Application. 

FATAO FATAOTAO s. Ce qu’on fait, coutume, manière de faire, usage. Tsy fatao, interdit, sacré. Tsy fatao ty hoe : Ce n'est pas dans les règles que de dire : 
IFANAOVA = IFANOVA IFANAOTAOVA v.c. (tr.
MIFAN~). S'affronter, se voir face à face. Engao soa ifanaova^ay eto. Laisse-nous nous affronter ici. 

MAMPANAO MAMPANAOTAO v.a.s. 1. Faire agir, bâtir, construire, mettre, placer. 2. Faire se proposer. Mampanao vava, assermenter. 

MANAO
MANAOVA
MANOVA MANAOTAO MANOVANOVA v.a.s. 1. Bâtir, construire, fabriquer, faire, mettre, placer. Manao akanjo mafana, porter des vêtements chauds. Manao akore olo, saluer quelqu’un. Manao aloha, anticiper. Manao am-po, garder rancune. Manao ambanimbany ty radiô, baisser un peu la radio. Manao arime, arrimer. Manao arisaro, assiéger. Manao aze fa tsy misy koa ty añe, se croire au-dessus des autres. Manao badisa, baptiser. Manao borokonda mare, se gorger de nourriture. Manao filahara bevata, organiser un défilé monstre. Manao fisa, célébrer une fête. Manao forose, insister. Manao hazo lava, ameuter. Manao hereloha, s’obstiner. Manao kapo ale, voguer toute la nuit à la faveur des étoiles. Manao karata, jouer aux cartes. Manao karekare, arrondir. Manao kianjoanjo, agir au hasard. Manao kidaikiday, dormir à la dure. Manao kihozo, se balancer. Manao kiraro, porter des souliers. Manao kisare, faire semblant. Manao kitahentahe, agir au hasard. Manao kivony, jouer à cache-cache. Manao konte diso, faire une erreur de calcul. Manao laboly, jouer au football. Manao lafo, vendre cher —> manao sarotse. Manao lava ale, rouler toute la nuit. Manao liañ’aombe jike, marcher comme un bœuf aveugle. Manao liañ'olo ebo, aller lentement. Manao liañ'olo gege, avoir une démarche ridicule. Manao safañ'olo sañaña, s'exprimer de façon embarrassée. Manao takotakom-bitike, travailler en commun comme les fourmis. Manao tsaño, construire une maison. Manao tsaño lay, faire du camping. Manao tsiankañente, apprendre par cœur. Manao vava, promettre. Manao veloma, dire adieu. Manao volo, faire les cheveux. Manaonao = manaontao, faire comme ci, comme ça, un peu, ne pas bien faire. Manaontao fahatane, faire inutilement, vainement. Mikoike manao hazolava, ameuter. Tsy manao añe, malpoli. Nanao fia sira zahay. Nous faisions du poisson salé. Nanao akore ty nahita^ao ty tsaño^ao o ? Comment as-tu trouvé ton appartement ? Nanao ho nandeha aho fe nieñe. J'avais l'intention de partir, cependant je suis resté. Nanao mare ty nintsy tami^i tao toy. Il a fait très froid cette année. Ty manaontao fahatane noho ty tsy manao le minjy avao. Ce qu'il fait vainement ou rien, c'est pareil. Nanao ty fipozea^e iaby ie nanjoany. Elle a mis ses plus habits aujourd'hui. Manao an-dolompo amiko ie. Il me garde rancune. Prov. Ka manao sajoa roe lela. Ne soyez pas comme une cruche à deux têtes. Mañadala Vazaha, manao akore ty Karany. Il embête l'Européen, mais il dit bonjour à l'Indien. Manao tsapatsapañ'olo mate raha. Toucher ou caresser comme celui dont le pénis est mort. Ka manao finjamañ'olo rota. Ne prêtez pas à celui qui est en haillons. Ka manao finaman-bongan-tane. Ne fais pas comme l'amitié des mottes de terre. Manao helon-tsitsike. Se fâcher comme les crevettes (Impulsif). Manao fateja ta-hienga. Devenir frères de sang et vouloir manquer à ses engagements. Manao hatsoboan-tsahafa. Faire comme un van qu'on a perdu (Il est dans la maison, mais on ne le voit pas). Manao fihinan-jihy. Manger comme les poissons (Avoir de l'appétit, mais manger par toutes petites bouchées). Manao liñe andaka. Prendre son mal en patience (Faire l'attente en pirogue). Manao lian-janosira. Aller et venir comme la mer (Se séparer et se réconcilier sans cesse). 2. Appeler, dire, donner le nom de, parler. Laha voho niave ie, la nanao ho zao : Lorsqu’il arriva, il parla et dit ainsi : 3. Penser, prendre pour, regarder comme, se croire, se proposer. Manao nahoa, donner le bonjour. Manao veloma, dire au revoir. Manaova ty to avao. Dis toujours la vérité. Maro ty olo nimonomono ka nanao hoe : Beaucoup de gens ont murmuré disant : Manao safa tsy voadinike iha kinjainjaike. Tu dis parfois des choses sans avoir réfléchi. Manao aze ho henje ie, hombe adala. Il se croit sage et cependant il est bête. Manao handeha hamaray ie. Il pense partir demain. Manao aze ho mahitse ie. Il se croit sage —> Manao ty vata^e ho mahitse ie. 

MIFANAO MIFANAOVA MIFANAONTAO MIFANAONTAOVA v.a.s. Se battre, se disputer, se faire l’un à l’autre. Lafa bake nifanao nahoa ami^izao, après la salutation. Nifanao njeñe koa. On se poursuivait. Nifanao njeñe liroa nañavaratse ka. Nous sommes allés ensemble au nord. Nifanao soa roze roe. Ils se font du bien l'un à l'autre. Nifanao kisitsy an-tsaño ao ty olo. Le peuple se pressait dans la maison. La nifanao veloma hoe roze. Et ils se dirent au revoir. Nifanao kirava roze telo lahy fa hisafa. Ils se pressaient tous les trois pour prendre la parole. Mifanao aze amonto eo reo moro anake. Il se dispute dehors avec son fils. Engao roze hifanao. Laissez-les se disputer. 

PANAO PANAOTAO s. Acteur, agent, ouvrier, travailleur. Panao afera, affairiste, femme ou homme d’affaire. Panao labole, joueur de football. Panao rate, malfaiteur. Panao sipôro, sportif. Panao ino ty vali^ao ? Quelle profession exerce votre mari ? Ampela panao afera vata^e. C'est une vraie femme d'affaires.

TAO5
TAOTAO
s. Age, an, année, saison, temps —> anjo, zara. Ami^i tao roarivo, en l'an 2000. Arahaba tsatsi^i ty tao, souhaiter la bonne année. Mamoni-tao, cacher son âge. Manan-tao, âgé. Roampolo tao, être âgé de vingt ans. San-tao, annuel. Tao ara-dalana, âge légal. Tao ho ave, l’année prochaine. Tao toy, cette année-ci. Ty voka^i ty fahantera, les effets de l'âge. Jala militse san-tao, revenu annuel. Tami^i herintao ro nifankahitantsika. Nous nous sommes vus l'année dernière. Firy tao iha ? Quel âge avez-vous ?

TAO6
TAOTAO
r. Idée de charrier, de porter —> atitse, babe, enga, lanja, lay, leo, loloha, ongake, sese, tako, tarazo, tinte. 
AMPITAONE AMPITAONO AMPITAOTAONE AMPITAOTAONO v.p. Qu’on fait porter, transporter. 
FAMPITAONA FAMPITAOTAONA s. Manière de faire porter, transporter. 

FITAONA FITAOTAONA s. Façon de charrier, porter, transporter, l’instrument. 
ITAONA ITAONO ITAOTAONA ITAOTAONO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAO MAHATAOTAO v.a.s. Pouvoir porter, transporter. 

MAMPITAO MAMPITAONA MAMPITAOTAO MAMPITAOTAONA v.a.s. Faire porter, transporter. 

MIHAMITAO MIHAMITAOTAO v.a.s. Porter, transporter peu à peu. 

MITAO
MITAONA MITAOTAO MITAOTAONA v.a.s. Charrier, porter. Mitaom-bato, porter des pierres. 

PITAO PITAOTAO s. Celui qui charrie, transporteur. 
TAONE TAONO TAOTAONE TAOTAONO v.p. Qu’on charrie, porte.

TAOLA
s. Arête, noyau, os, squelette —> fatike, fo, kakapo, sisike, vihy. Be taola, osseux. Taola mahere, os dur. Taola maike, tibia. Taola mañehetse, rhumatisme. Taola maso, os de la cavité de l’œil. Taola mikarepoke, cartilage. Taola^e, carcasse. Taolam-balañora, os de la mâchoire inférieure. Taolam-bania, bassin. Taolam-bozo, os du cou. Taolam-pananga^e, os qui relie l’omoplate à l’épine dorsale. Taolam-pe, fémur. Taolam-pia, arête. Taolam-pory, coccyx. Taolan-dambose, colonne vertébrale depuis les reins jusqu’au cou. Taolan-doha, crâne. Taolan-dohalike, rotule —> taolam-pokopoko. Taolan-janjo, péroné. Taolan-jantsan-taña, phalange. Taolan-ky, ivoire. Taolan-taheza, côte. Taolan-taña, cubitus, os de la main, radius. Taolan-tomboke, tarse. Taolan-tsako, gond de maïs sans les grains. Taolan-tsanjy, humérus. Taolan-tsatsa, côte. Taolan-tsirake, os du bras. Taolañ’oro, os du nez. Tarehe mirakinjaky taola, visage anguleux. Taola^i sisa tavela tami^i ty aonje. Il n'est resté de l'agneau que la carcasse.
TAOLAPIA
s. Tilapia (Cichlidé, Tilapia mélanopleura et Tilapia macrochir).
TAPAPOARA
(v.
AMBITSY).

TAPATAPA
s. Empressement, mouvement irréfléchi, précipitation —> lisa, meke, raparapa, saba, taitse, zoto. 

AMPITAPATAPA AMPITAPATAPAO v.p. Qu’on fait avec empressement, précipitation. 

FAMPITAPATAPA s. Manière de faire avec précipitation, de faire troubler. 

FITAPATAPA s. Façon de s’empresser, de se précipiter, mouvement désordonné, précipitation. 
ITAPATAPA ITAPATAPAO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITAPATAPA
MAMPITAPATAPA v.a.s. Faire avec précipitation, faire faire troubler. 

MIHAMITAPATAPA v.a.s. Se précipiter peu à peu. 

MITAPATAPA
MITAPATAPA v.a.s. Faire avec empressement, trouble, se précipiter. Narare ty reni^e ka nitapatapa ie. Sa mère était malade et il s’empressait pour la soigner. Ka mitapatapa iha. Ne te précipite pas. 

PITAPATAPA s. Ce, celui qui a pour l’habitude de se précipiter. 

TAPATAPA TAPATAPAO v.p. Qu’on épouvante, fait avec empressement, avec précipitation, qu’on trouble. 

VOATAPATAPA p. Epouvanté.

TAPOAKE
KITAPOAKE
s. Grains de maïs grillés directement sur le sable brûlant, sorte de pop-corn.

TARA
TARATARA
adj. Etre en retard, tard —> epoke, fara, lao, lentike. Tara firoroa zaho nankale. Hier soir, je me suis couché tard. Tara loatse ty fañambara^ao ahe. Vous m’avez prévenu trop tard. Tsy maintsy avy larobia ie laha ho tara. Ils doivent arriver mardi au plus tard. Tara lerako toy. Ma montre retarde. Somare anovo marere, tsono ho tara tsika. Accélérez un peu, sinon on sera en retard. Tay ! Tara ami^i ty masiny iñe aho. Zut ! J’ai raté le train. 
HATARA HATARATARA s. Retard. 
MAHATARA MAHATARATARA v.a.s. Retarder. Aia ty nañiraha^ao aze mahatara aze io ? Où l’envoyez-vous si tard ?

TARABAO
s. Veau —> aombe.

TARABY
s. Merlan (Sillaginidé, Sillago sihama).

TARAY TARAITARAY
s. Air plaintif, demande importune, réitérée, plainte, pleurs, soupir, supplication —> alahelo, emboke, foay, hane = hany, hololoike, jangobo, kehenkehe, koaike, menemene, mombo, rohake, sarinto, tañe. Toko^e hametsake taray ami^i pikarakara ty pôsita iha. Il faut que tu te plaignes à l'administration des postes. Prov. Tsy taray ty erotse fa tsy arete koa ty tso-be. Le ronflement n'est pas une plainte, ainsi qu’être enceinte n’est pas une maladie. 
AMPITARAIÑE AMPITARAIÑO AMPITARATARAIÑE AMPITARATARAIÑO v.p. Qu’on fait demander avec insistance, se plaindre. 
FAMPITARAIÑA FAMPITARATARAIÑA s. Manière de faire demander avec insistance, de faire se plaindre. 

FITARAIÑA FITARATARAIÑA s. Doléance, façon de se plaindre, plainte. 
IFAMPITARAIÑA IFAMPITARATARAIÑA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITARAIÑA ITARAIÑO ITARATARAIÑA ITARATARAIÑO v.c. (tr. MI~). 

MAHATARAY MAHATARATARAY v.a.s. Pouvoir demander avec insistance, se plaindre. 

MAMPITARAY MAMPITARAIÑA MAMPITARATARAY MAMPITARATARAIÑA v.a.s. Faire demander avec insistance, de faire se plaindre. 

MIFAMPITARAY MIFAMPITARATARAY v.a.s. Faire s’adresser mutuellement des plaintes. 

MITARAY
MITARAIÑA MITARATARAY MITARATARAIÑA v.a.s. Demander avec insistance, rendre un son plaintif, se plaindre. Mametsake taratasy fitaraiña, déposer une plainte —> manao taratasy fitaraiña. Mitaray arete, se plaindre d’une maladie. Mitaray fahoria, crier misère. Mitaray mosare, crier famine —> mitoreo mosare. Laha afake nifily aho le aleoko mitaray ami^i ty moa. Si je peux choisir, je préfère me plaindre à un muet. Nitaray tami^i ty zizy ie. Il a porté plainte auprès du juge. 

PITARAY PITARATARAY s. Celui qui a pour habitude de se plaindre. 
TARAIÑE
TARAIÑO TARATARAIÑE TARATARAIÑO v.p. Dont on se plaint, qu’on demande plaintivement. 

VOATARAY VOATARATARAY p. Demandé.

TARANAKE
s. Descendant, génération, postérité, progéniture, race, rejeton —> karaza, kelena, raza, tarike, zafe. Angala taranake, faire reproduire (Animaux, plantes). Fahatsoboan-kasin-taranake, dégénérescence —> faharatian-taranake. Lany taranake, exterminé. Taranake rava hasy, race dégénérée. Manaranake, hériter des qualités de la race. Tsobo hasin-taranake, dégénéré. Ty taranake fahafito, la septième génération. Hangalako taranake soavaly toy. Je vais élever des chevaux de cette race. Tarana^ia iha ? Tu es le descendant de qui ? Hangalako taranake zana-tsoha reo. Je vais planter des rejetons de cet oranger.

TARARE TARARETARARE
adj. Anémié, faible, maladif —> ambane, leme, osa, ra, rare, vozo. Tarare ty antitse toy. Ce vieillard est faible et maladif. 

MAHATARARE MAHATARARETARARE v.a.s. Anémier. 

MIHATARARE MIHATARARETARARE v.a.s. Devenir faible, maladif.

TARATAKA
s. Mérou pintade (Epinephelus chlorostigma, Valenciennes, 1828)

TARATASY
s. Cahier, feuille, lettre, livre, papier —> boky, rave, takelake. Anaka taratasy, bout de papier. Fangala tahake jala taratasy, contrefaçon d'un billet de banque. Fañajaria taratasy, classeur. Fiasa taratasy, papeterie —> fañamboara taratasy. Fitatera taratasy, courrier —> fañatera taratasy, fizara taratasy. Hevitse vinola ao ami^i ty taratasy, contenu d'une lettre. Jala taratasy, billet de banque. Mametake taratase fañambaran-jaha, afficher. Mandefa taratasy kelekele ho añ'olo, envoyer un billet à quelqu'un. Mañavake taratasy, classer des papiers. Meson-taratasy, coupe-papier. Pizara taratasy, facteur. Taratase kalike, papier carbone —> taratasy faminjan-tsoratse. Taratasy ampañandese, lettre. Taratasy faminjan-tsoratse, papier carbone. Taratasy fañamarina, constat. Taratasy fañasa, billet d'invitation. Taratasy fikaiha, convocation, lettre d’invitation. Taratasy kelekele, billet. Taratasy mampipitike, papier adhésif. Taratasy mipitike, papier adhésif. Taratasy mirare, papier absorbant. Taratasy solon-jala, chèque. Taratasy takelake, papier. Taratasim-panjakana, livre, registre de l’Etat. Taratasin-jala, billet de banque —> jala taratasy. Taratasin-karito, feuille de carton. Timbira fandefasa taratasy, timbre-poste. Ze voasoratse an-taratase, contenu d’une lettre. Niazoko nomale taratasi^ao oñe. Hier, j’ai reçu votre lettre. Tsy azo amitiha taratasy. Défense d'afficher. Ampañaraho ahy ty taratasiko iaby. Faites suivre toute ma correspondance. Ka haliño ty mañisy date ami^i ty taratasi^ao. N'oubliez pas de dater votre lettre. Mana taratasy alefa va iha ? Avez-vous du courrier à expédier ? Asio daty taratasi^ao o. Datez votre lettre.

TARATSE TARATARATSE (Or. mer.)
s. Rayon de lumière, réfraction, reflet —> anjo, helatse. 
AMPITARAFE AMPITARAFO AMPITARATARAFE AMPITARATARAFO v.p. Qu’on fait se mirer. 
FAMPITARAFA FAMPITARATARAFA s. Manière de faire se mirer. 
FIFAMPITARAFA FIFAMPITARATARAFA s. Manière de faire se mirer. 
FITARAFA FITARATARAFA s. Façon de se mirer, la cause, le lieu, miroir. 

FITARATSE FITARATARATSE s. Glace, miroir. Fitaratsin-tônabile, rétroviseur. Mañenty fitaratse, se mirer. Vakim-pitaratse, débris, morceau de verre. Fitaratse iabe ty varavara voho ty lafonety ami^i tsaño abo raike añ'abo o. Les portes et les fenêtres de l'étage sont toutes vitrées. 
IFAMPITARAFA IFAMPITARATARAFA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITARAFA ITARAFO ITARATARAFA ITARATARAFO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITARATSE MAMPITARATARATSE v.a.s. Faire se mirer. 

MIFAMPITARATSE MIFAMPITARATARATSE v.a.s. Faire se mirer l’un l’autre. 

MITARATSE MITARAFA MITARATARATSE MITARATARAFA v.a.s. Se mirer, se réfléchir sur quelque chose. Ty anjo mitaratse ami^i ty rinjy foty io mamparare ty masoko. Le soleil qui tape sur ce mur blanc me fait mal aux yeux. 

PIFAMPITARATSE PIFAMPITARATARATSE s. Ce, celui qui fait se mirer. 

PITARATSE PITARATARATSE s. Celui qui regarde son image dans le miroir. 
TARAFE
TARAFO TARATARAFE TARATARAFO v.p. Qu’on regarde à travers quelque chose, sur quoi se réfléchit la lumière. Tarafe^i ty anjo oñe ty bak'añ'abon-tsaño ato. Il y a quelques rayons de soleil qui pénètrent par le toit. Tarafe^i ty anjo oñe ty rano o la mipiriapiriake. Le soleil se réfléchit sur l'eau et la fait étinceler.

TARAVE
s. Tout ce qui sert pour porter deux charges en équilibre sur l’épaule —> lanja. 
TARAVIÑE TARAVIÑO v.p. Charges qu’on porte en équilibre sur l’épaule. Andeso taraviño^areo ie. Transportez-le sur vos épaules.

TARAZO
s. Barre supportant deux charges et portée en équilibre sur l'épaule, chaise à porteur —> lanja. 
AMPITARAZOÑE AMPITARAZOÑO v.p. Qu’on fait porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 
FAMPITARAZOÑA s. Manière de faire porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 
FITARAZOÑA s. Façon de porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule, tout ce qui sert à porter des charges en équilibre sur l’épaule. 
ITARAZOÑA ITARAZOÑO v.c. (tr. MI~). 

MAHATARAZO v.a.s. Pourvoir porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 

MAMPITARAZO MAMPITARAZOÑA v.a.s. Faire porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 

MITARAZO MITARAZOÑA v.a.s. Porter des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 

PITARAZO s. Celui qui porte des charges accrochées à un bâton sur l’épaule. 
TARAZOÑE TARAZOÑO v.p. Qu’on porte en équilibre avec un bâton sur l’épaule.

TAREHE = TAREHA
s. Air, apparence, aspect, dessin, faciès, figure, forme, mine, visage —> ae, bika, enjike, eva, fomba, sare, seho, sorake, toetse, vinta. Fañovan-tarehe, déformation. Hasoan-tarehe, beauté. Holatsen-tarehe, balafre. Kirebake tarehe soa, concours de beauté. Lokon-tarehe, coloration du visage. Manjaty tarehe, défigurer. Manao tarehiñ’olo adala, avoir l’air d’un fou. Mate tarehe, difforme, laid, mal fait. Miharaty tarehe, se déformer —> miova tarehe. Minjy tarehe, semblable. Raty tarehe, grimaces drôles. Soa tarehe, beau, bien fait. Soli-tarehe, crème de beauté —> menake tarehe. Tarehe len-janomaso, visage baigné de larmes. Tarehe mahia, visage anguleux. Tarehe mañenjoke, visage chiffonné —> tarehe mihoronkoro, tarehe mangentso. Tarehen-tsoratse kelekele, caractère d’écriture. La mitovy vata^e ty tarehen-joze roe. Les traits de ces frères sont tout à fait semblables. Misy fotake ty tarehe^e. Son visage est barbouillé de boue. Nañova tarehi^e ty tahotse. La peur a décomposé son visage.

TARENGE
s. Chevron —> hara, loha, tsaño.

TARIKE1
TARITARIKE
s. Descendant, élément de lignage —> kelena, taranake, zafe.

TARIKE2
TARITARIKE
s. Action d’attirer, de diriger, d’entraîner, de montrer le chemin, de tirer, de traîner —> faoke, haoke, lala, ohatse, oitse, sarike, sinto, tao. Harata tarike, filet qu'on tire. Kompole ty tarike. L'équipe est complète. Tari-by, fil de fer. 
AHATARIHA AHATARIHO AHATARITARIHA AHATARITARIHO v.c. (tr.
MAHA~). Qu’on peut tirer. Mete ahatariha aze avao taly toy. On peut seulement le tirer avec cette corde. 
AMPITARIHE AMPITARIHO AMPITARITARIHE AMPITARITARIHO v.p. Qu’on fait attirer, conduire, diriger, tirer, traîner. Ampitariho olo bevata sarete io fa mavesatse. Fais tirer cette charrette par des gens corpulents car elle est lourde. 
ANARIHA ANARIHO ANARITARIHA ANARITARIHO v.c. (tr.
MAN~). 

ATARIKE
ATARIHO ATARITARIKE ATARITARIHO v.i. A diriger, tirer, traîner. Atarike^ay sarete ty aombe. Nous faisons tirer les charrettes par les boeufs. 
FAMPITARIHA FAMPITARITARIHA s. Manière de faire attirer, conduire, diriger, tirer, traîner. 
FANARIHA FANARITARIHA s. Façon d’attirer, de conduire, tirer, traîner. 
FIFAMPITARIHA FIFAMPITARITARIHA s. Façon de se remorquer. 
FIFANARIHA FIFANARITARIHA s. Façon de se tirailler mutuellement. 
FITARIHA FITARITARIHA s. Attirance, façon d’entraîner, de tirer. Tsy misy ty fitariha aze. Il n'y a pas moyen de le tirer. Malaky mare fitariha^ao aze. Vous le tirez rapidement. 

FITARIKE FITARITARIKE s. Ce qui sert à tirer. Ilao fitarike añandesantsika aze. Cherche quelque chose pour le tirer afin que nous l'emmenions. 
IFAMPITARIHA IFAMPITARIHO IFAMPITARITARIHA IFAMPITARITARIHO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANARIHA IFANARIHO IFANARITARIHA IFANARITARIHO v.c. (tr.
MIFAN~). Horita raike toy avao ro ifanarihan-joze. Chacun veut seulement s’approprier ce poulpe. 
ITARIHA ITARIHO ITARITARIHA ITARITARIHO v.c. (tr. MI~). Hamaray ro hitariha^ay botsy io. C'est demain qu'on tirera le bateau. Tsy hay ty hitariha azy. Il n’y a pas moyen de le tirer. 

KITARIKE KITARITARIKE s. Jeu consistant à tirer un objet. Eñeno fisa kitarike io. Arrête de jouer à tirer. 

MAHATARIKE MAHATARIHA MAHATARITARIKE MAHATARITARIHA v.a.s. Attachant, attirant, pouvoir conduire, tirer, traîner. Boky mahatarike, livre attachant. Mahavoatarike mare, affolant. Mahatarike aze taly toy. Cette corde est suffisante pour le tirer. 

MAMPITARIKE MAMPITARIHA MAMPITARITARIKE MAMPITARITARIHA v.a.s. Faire attirer, conduire, diriger, tirer, traîner. 

MANARIKE MANARIHA MANARITARIKE MANARITARIHA v.a.s. Attirer, conduire, diriger, tirer, traîner. Aja tsy manari-tsafañ'olo, un enfant désobéissant. 

MATARIKE MATARIHA MATARITARIKE MATARITARIHA v.a.s. Donner en plus, généreux, gratuit, pourboire. Mba matarike lahy vahine^ao o. Ton hôte est donc généreux. 

MIFAMPITARIKE MIFAMPITARIHA MIFAMPITARITARIKE MIFAMPITARITARIHA v.a.s. Se remorquer. 

MIFANARIKE MIFANARIHA MIFANARITARIKE MIFANARITARIHA v.a.s. Se tirailler les uns les autres. Nifanaritarike am-bazary añe iaby ty olo. La foule qui allait au marché se succédait sans interruption. Misy botsy mifanarike tao. Il y a des bateaux qui se remorquent. 

MIHAMITARIKE MIHAMITARITARIKE v.a.s. Attirer, conduire, tirer peu à peu. 

MITARIKE
MITARIHA MITARITARIKE MITARITARIHA v.a.s. Attirer, conduire, désigner, diriger, tirer, traîner. Mitari-jano bak'ambohitse añe zisike an-tana, amener l'eau de la montagne jusqu'au village. Mitarike aly, déclencher une guerre. Mitarike aly hevitse, provoquer une controverse. Mitarike fivoria, présider une réunion. Mitarike lahilahy raike ami^i tsaño bevata, désigner un homme dans une salle. Zaho hitarike polisy reo hañ'a Kotapike. Moi, je vais conduire les policiers à Kotapike. Folahe ty aombe voho mete hitarike sarete. On dompte le boeuf pour pouvoir tirer la charrette. Nisy olobe raike nitarike ty fivoria. Il y avait un vieillard qui présidait la réunion. Toy nitarike an-joze io. C'est ça qui les a attirées. 

PANARIKE PANARITARIKE s. Celui qui conduit, tire, traîne, leader. 

PIFAMPITARIKE PIFAMPITARITARIKE s. Ceux qui se remorquent. 

PIFANARIKE PIFANARITARIKE s. Ceux qui se tiraillent. 

PITARIKE PITARITARIKE s. Chef, chef de famille nucléaire, dirigeant, leader. Pitarike lagilizy, acolyte. Pitarike sarete, charretier —> panjoake sarete, panday sarete. 
TARIHE = TARITE
TARIHO
TARITO TARITARIHE = TARITARITE TARITARIHO = TARITARITO v.p. Qu’on conduit, dirige, entraîne, gouverne, tire, traîne. Azo tarihe, attirable. Nitarihi^i ty nama raty ie. Il a été entraîné par de mauvais amis. Tariho ty sofi^e. Tirez-lui les oreilles. Tariho lala ie. Conduisez-le, montrez-lui le chemin. Tariho soa hira io. Dirigez bien le chant. Tariho soa pianatsi^areo reo. Gouvernez bien vos élèves. 

VOATARIKE VOATARITARIKE p. Attiré, conduit, dirigé, tiré —> tinarike tinaritarike. Voatari^ay koa olo henje io. Nous avons aussi conduit cette personne sage.

TARITARIKE
s. Variété de plante rampante.

TAROKE TAROTAROKE
s. Bourgeon —> bontsy, tiry. 
ITAROHA ITAROHO ITAROTAROHA ITAROTAROHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITAROKE MAMPITAROTAROKE v.a.s. 

MITAROKE MITAROTAROKE v.a.s. Bourgeonner. Mitaroke ty hazo lafa loha faosa ty anjo. Les arbres bourgeonnent au printemps. 

PITAROKE PITAROTAROKE s. Ce qui bourgeonne.

TAROMA
s. Elément de boutre.

TAROSA
s. Chemin, piste, route, rue, sentier —> lala, leha.

TASY1
(v.
LATASY).

TASY2
TASITASY (Or. fr.)
s. Bavure, macule, spot, tache —> hamatse, leotse, loko, loto, pepo. Fañala tasy, détachage, détachant. Mangalake tasy, détacher. Mangalake tasy ami^i palitô, enlever une tache sur une veste. Tasy ty saloke. Ma chemise a une tache.

TATA
TATATATA
s. Terme d’encouragement adressé à un enfant qui apprend à marcher.

TATAKE TATATATAKE
adj. Déchiré, décousu, en lambeaux, gâté, usé —> domo, fere, fonga, hanta, jiake, konka, kopake, lamoka, lane, lilo, lo, lozitse, mohake, momoke, monda, pitsoke, ratse, robake, romiromy, rota, sera, simba. Tatake ty akanjo toy. Cet habit est usé. Mitsebeke siky tatake ro asa^i njarahy io. Le travail de cette dame est de coudre les habits déchirés. Prov. Saro-katea ka vorotsiky tatake, tsebehe, mikoniatse. Difficile à aimer comme le tissu déchiré, on coud et il se déchire facilement. 
AMPANATAHE AMPANATATAHO AMPANATATATAHE AMPANATATATATAHO v.p. Qu’on fait déchirer, découdre. 
ANATAHA ANATAHO ANATATATAHA ANATATATAHO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANATAHA FAMPANATATATAHA s. Manière de faire déchirer, découdre. 
FANATAHA FANATATATAHA s. Façon de déchirer, découdre. 
FITATAHA FITATATATAHA s. Etat de ce qui est déchiré, décousu. 
ITATAHA ITATATATAHA v.c. (tr. MI~). 

MAHATATAKE MAHATATATATAKE v.a.s. Pouvoir déchirer. Tsioke mare io ro nahatatake an’i lay io. C'est le vent fort qui a déchiré la voile. Fa ela ty nahatatake aze. Il y a longtemps qu’il a été déchiré. 

MAMPANATAKE MAMPANATAHA MAMPANATATATAKE MAMPANATATATAHA v.a.s. Faire déchirer, découdre. 

MANATAKE
MANATAHA MANATATATAKE MANATATATAHA v.a.s. Déchirer, découdre, user. Manatake sarotso, faire une césarienne. Nañino iha manatake ty ravi^i ty kahie^ao o ? Pourquoi as-tu arraché les pages de ton cahier ? Hanataka ami^i ala kininy toy tsika. Nous allons couper à travers ce bois d'eucalyptus. La nañiraha olo hanatake ty sarotso^i vali^i Tovo oñe. On envoya quelqu’un pour faire une césarienne à la femme de Tovo. 

MIHATATAKE MIHATATATATAKE v.a.s. Se déchirer, se découdre peu à peu. 

PANATAKE PANATATATAKE s. Celui qui déchire. Ty aja ro panatake fisikina. Ce sont les enfants qui déchirent les habits. 

PITATAKE PITATATATAKE s. Ce qui est déchiré, décousu. 
TATAHE
TATAHO TATATATAHE TATATATAHO v.p. Qu’on déchire, découd, use. Ka tataha boki^ao o. Ne déchirez pas votre livre. Naniño ravi^i ty kahie^ao o tataha^ao o ? Pourquoi arraches-tu les pages de ton cahier ? 

VOATATAKE VOATATATATAKE p. Déchiré, décousu —> tinatake, tinatatatake.

TATALA
s. Tréteau. Tatala fanasa finga, tréteau pour laver la vaisselle.

TATATATA
s. Bruit du moteur, fusillade, résonance, retentissement —> deboke, doboke, hotsoke, kantsy, katsapoke, kodoy, kovavake, tifitse. 
AMPITATATATA AMPITATATATAO v.p. Qu’on fait résonner, retentir. 

ATATATATA
ATATATATAO v.i. A résonner, retentir. 

FAMPITATATATA s. Manière de faire résonner, retentir. 

FITATATATA s. Façon de résonner, retentir, résonance, retentissement. 
ITATATATA ITATATATAO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITATATATA
MAMPITATATATA v.a.s. Faire résonner, retentir. 

MITATATATA
MITATATATA v.a.s. Résonner, retentir. 

PITATATATA s. Ce qui résonne, retentit. 

VOATATA VOATATATATA p. Fait résonner.

TATY = TATIA
loc. Passé de aty, atia.

TATY
s. Filtre, linge pour purifier un liquide, passoire. Taty kafe, filtre, passoire à café.
TATIKE
s. Taquet-de-liaison dans un voilier. Tatike afara, taquet-de-liaison arrière de la pirogue. Tatike aloha, taquet-de-liaison avant de la pirogue.

TATITSE TATITATITSE
s. Action de transporter en faisant plusieurs étapes ou plusieurs fois —> falo, finja, lay, sarombake, tao. Manao tatitse, rendre compte de. Tatitse roe mifañarake, deux rapports concordants. 
AMPITATERE AMPITATERO AMPITATETATERE AMPITATETATERO v.p. Qu’on fait transporter en plusieurs étapes. 
FAMPITATERA FAMPITATETATERA s. Façon de faire transporter. 
FIFAMPITATERA FIFAMPITATETATERA s. Façon de faire se transporter mutuellement. 
FITATERA FITATETATERA s. Façon de transporter, l’instrument, le lieu. Fitatera an-japolany, transport aérien. Fitatera taratasy, courrier. Fitateran-tsafa, délation. Milame soa ty fitatera anjenivohitse. Le transport est bien organisé ici à la capitale. Fitatera an-davile ty bisy. L'autobus est un moyen de transport urbain = Ty bisy raha fomba raike fitatera an-davile. 
ITATERA ITATERO ITATETATERA ITATETATERO v.c. (tr. MI~). Tañati^i ty hereñ’anjo ty nitatera^ay vato reo. Nous avons mis une semaine pour transporter ces pierres. Mila laka maro hitatera an-joze. On a besoin de beaucoup de pirogues pour les transporter. 

MAHATATITSE MAHATATITATITSE v.a.s. Pouvoir transporter en plusieurs fois. 

MAMPITATITSE MAMPITATERA MAMPITATITATITSE MAMPITATETATERA v.a.s. Faire transporter en plusieurs fois. Mampitatitse sambo, armer un navire. 

MIFAMPITATITSE MIFAMPITATERA MIFAMPITATITATITSE MIFAMPITATETATERA v.a.s. Faire se transporter mutuellement. 

MIHAMITATITSE MIHAMITATITATITSE v.a.s. Commencer à transporter en plusieurs fois. 

MITATITSE
MITATERA MITATITATITSE MITATETATERA v.a.s. Transporter en plusieurs fois. Mitatitse safa, rapporter —> manday safa. Nitatitse zahay enta an-jiake. Nous avons transporté les bagages au bord de la mer. Misy rapolany mitatits'olo mb'an-tana eñe san-kereñ'anjo. Il y a un avion qui dessert notre ville une fois par semaine. 

PITATITSE PITATITATITSE s. Transporteur. Pitati-jesake, délateur. 
TATERE
TATERO TATITATERE TATITATERO v.p. Qu’on transporte en plusieurs étapes. Fa aleo tsika toly an-tana eo, soa taterintsika enta reo. Mieux vaut accoster chez nous et on va transporter les bagages après. 

VOATATITSE VOATATITATITSE p. Transporté —> tinatitse tinatitatitse. Tinati^ay ty enta an-jiake. Nous avons transporté les bagages au bord de la mer.

TAVA TAVATAVA
s. Assistance, sauvetage —> ampe, atsike, dare, ente, janje, lomba, omba, sarombake, tahy, vonje. Tavañ’ay, action de sauver sa vie ou celle d’un autre. 

FITAVAÑA FITAVATAVAÑA s. Assistance, façon de sauver, secourir, le moyen, le motif. 
ITAVAÑA ITAVAÑO ITAVATAVAÑA ITAVATAVAÑO v.c. (tr. MI~). 

MAHATAVA MAHATAVATAVA v.a.s. Pouvoir sauver, secourir. 

MAMPITAVA MAMPITAVATAVA v.a.s. Pouvoir sauver, secourir. 

MITAVA
MITAVAÑA MITAVATAVA MITAVATAVAÑA v.a.s. Assister, sauver, secourir. Mitavañ’ay, protéger sa vie ou celle d’un autre, la sauver. Nilira^i ty maramila reo ty Sakalava reo la nitavañ’ay iaby. Les soldats se sont précipités sur les Sakalaves et les ont mis en fuite. 

PITAVA PITAVATAVA s. Celui qui assiste, secourt, sauveur. Pitavañ’ay, sauveur. 
TAVAÑE
TAVAÑO TAVATAVAÑE TAVATAVAÑO v.p. Qu’on assiste, sauve, secourt. 

VOATAVA VOATAVATAVA p. Assisté, sauvé, secouru —> tinava tinavatava.

TAVANJA TAVATAVANJA
s. Appui, dépendance —> anky, rampe, tehe, toha. 
AMPITAVANJAÑE AMPITAVANJAÑO AMPITAVATAVANJAÑE AMPITAVATAVANJAÑO v.p. Qu’on fait dépendre de. 
FAMPITAVANJAÑE FAMPITAVATAVANJAÑE s. Manière de faire dépendre. 
FITAVANJAÑA FITAVATAVANJAÑA s. Façon de dépendre, de s’appuyer sur, de compter sur, de se confier. 
IFAMPITAVANJAÑA IFAMPITAVATAVANJAÑA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITAVANJAÑA ITAVATAVANJAÑA v.c. (tr. MI~). 

MAMPITAVANJA MAMPITAVATAVANJA v.a.s. Faire dépendre de, faire se confier à. 

MITAVANJA MITAVATAVANJA v.a.s. Compter sur, dépendre de, s’appuyer, se confier à. Mitavanjañ'ay, s'affranchir. Mitavanja ty tama^i ty fiveloma^e. Il vit aux dépens de ses amis. Tsy mitavanja olo ie. Il ne dépend de personne. 

PITAVANJA PITAVATAVANJA s. Celui qui a l’habitude de dépendre de, qui compte sur, s’appuie sur, parasite. 
TAVANJAÑE TAVANJAÑO TAVATAVANJAÑE TAVATAVANJAÑO v.p. De qui on dépend, qu’on attend. Ty panan-kanaña ro tavanjañi^i ty latsa. Les pauvres comptent sur les riches. Iha ro tavanjañiko. Je compte sur vous.

TAVE TAVETAVE
s. Goût, saveur —> hasy, re, tsiro. Fahazoa tave, dégustation. Mahazo tave fia ho hane, déguster un plat de poisson. Matave vinta, charmant. Tsy matave, douceâtre. Zatave, aimé par sa mère, délicieux. Mahazo tave ty renibe^i mare ty Za. Jean est très attaché à sa grand-mère. 
FAÑATAVEZA FAÑATAVETAVEZA s. Assaisonnement. 

FATAVE FATAVITAVE s. Goût, saveur. 

MAMPATAVE MAMPATAVITAVE v.a.s. Faire assaisonner. Raha mampatave, assaisonnement. 

MAÑATAVE MAÑATAVETAVE v.a.s. Assaisonner. Mañatave hane, assaisonner un mets. 

MATAVE MATAVETAVE v.a.s. Agréable au goût, délicieux, savoureux. Matave vinta, charmant. Matavekele, poisson mulet (Mugilidés, Valamugil Seheli). Fe tsy mahataitse ahy ie, ie tsy matave hentea. Mais il ne m’attire pas, il n’a pas de charme. Matave ty vary amin-jonono. C'est bon le riz avec du lait. Prov. Atao matave ty foriry fe lakolako ty kary. Le poisson frit est bon à manger, encore plus le poisson en sauce.

TAVELA TAVETAVELA
adj., s. Abandonné, déchet, excédent, reste, surplus —> akata, ambe, daboke, enga, foe, here, kafo, karahoke, kimba, lilatse, loto, pitake, sarake, sisa, tay, tombo. Misy tavela, avoir plus qu’il n’en faut. Tavela afara, attardé. Tavelan-kena, déchet de viande. La nitavela eo Maka. Et il resta Maka. Vola raike avao ty tavela. Il ne reste qu’un mois. Ho tavela afara ie fa mbo maniky ty ana^e. Elle sera la dernière car elle habille encore son enfant (v.
VELA).

TAVO TAVOTAVO
r. Idée de couvrir, d’enduire, d’oindre —> bande, foño, hosotse, lalotse, lembeke, leme, limboke, pakotse, safotse, sarimbo, saro, savo, savoke, tabake, tafo, tako. 
AMPITAVOÑE AMPITAVOÑO AMPITAVOTAVOÑE AMPITAVOTAVOÑO v.p. Qu’on fait enduire. 

ANAVOÑA ANAVOÑO ANAVOTAVOÑA ANAVOTAVOÑO v.c. (tr.
MAN~). Anavo kelekele amy io aja io. Mets un peu de graisse à cet enfant. 

ATAVO ATAVOÑO ATAVOTAVO ATAVOTAVOÑO v.i. A graisser, oindre, peindre. 
FAMPITAVOÑA FAMPITAVOTAVOÑA s. Manière de faire enduire. 

FANAVOA = FAÑATAVOA FANAVOTAVOA = FAÑAVOTAVOA s. Barbouillage, façon d’enduire. 

FITAVOÑA FITAVOTAVOÑA s. Façon d’enduire son corps, la matière comme la graisse, l’huile, la pommade. Mena-boanio ty fitavoña^e. C’est avec l’huile de coco qu’il s’enduit. 
ITAVOÑA ITAVOÑO ITAVOTAVOÑA ITAVOTAVOÑO v.c. (tr. MI~). Laha hiboake iha, itavoño tseke raha io. Si tu sors, graisse donc cette chose. 

MAMPITAVO MAMPITAVOÑA MAMPITAVOTAVO MAMPITAVOTAVOÑA v.a.s. Faire enduire. 

MANAVO
MANAVOÑA MANAVOTAVO MANAVOTAVOÑA v.a.s. Barbouiller, enduire. Manavotavo rinjy, barbouiller un mur. Manavo menake ami^i ty vata^e ty ampela. Les femmes enduisent leur corps d'huile. 

MITAVO
MITAVOÑA MITAVOTAVO MITAVOTAVOÑA v.a.s. Badigeonné, barbouillé, enduit, graissé. Mitavo solike tarehe^ao o. On enduit ton visage d'huile. Ndana sasao ty vava iha la mitavo sôkôla. Va t'essuyer la bouche, tu es plein de chocolat. 

PAÑAVO PAÑAVOTAVO s. Barbouilleur. 

PITAVO PITAVOTAVO s. Celui qui a pour habitude d’oindre son corps. 

TAVOÑA TAVOÑO TAVOTAVOÑA TAVOTAVOÑO v.p. Qu’on enduit, peint, oint, sur quoi on passe un produit. Nitavoña^e fotake ty satsoko. Il a couvert mon chapeau de boue. Tavoño loko mena varavaña toy. Peignez la porte en rouge. 

VOATAVO VOATAVOTAVO p. Enduit, graissé, oint —> tinavo tinavotavo.

TAVOALY
s. Action d’agiter, bouleversement, confusion, désordre, discorde, fracas —> bae, barabadebake, barabay, fanto, fonta, hela, heñatse, hetseke, himpa, hintsa, hozo, kofoke, kontsa, koronta, koropake, koropoke, kotaba, ola, popoke, revo, sabadida, tabataba, tezontezo, voenje, zeke. 

ATAVOALY v.i. A bouleverser, mettre en désordre, troubler. Natavoali^i ty anak’aja reo iabe ty raha tan-tsaño atoa. Les enfants ont tout bouleversé dans la maison. 

FITAVOALY s. Agitation, trouble. Fitavoali^i ty riake eñe maha-renjike an-joze io. L’agitation de la mer les a fait se retourner. 

MAMPITAVOALY v.a.s. Faire agiter, mettre en désaccord. Ka zay any hoe nampitavoaly an'i riak'io o. C'est la raison pour laquelle la mer est agitée. 

MITAVOALY v.a.s. Etre agité, bouleversé, en désaccord, en désordre, rouler comme les vagues de la mer, s’agiter. Mitavoaly ty riake. La mer écume. La nahi^e nitavoaly riake iñe. La mer s'agitait un peu plus fort. 

PITAVOALY s. Celui qui agite, sème le désordre.

TAVOLO
s. Arrow-root, farine de manioc (Tacca pinnatifida), fécule, tapioca. Fiasa tavolo, féculerie. Prov. Olobe manday tavolo an-tsiky. Homme âgé qui porte la farine dans un tissu.
TAZE
(v. ETAZE).
TAZERA = ETAZERA (Or. fr.)
s. Etagère, rayon. Tsy mahaleo boky maro tazera toy. Cette étagère ne peut pas porter autant de livres.

TAZO1
TAZOTAZO
r. Idée de filtrer. 
AMPANAZOÑE AMPANAZOÑO AMPANAZOTAZOÑE AMPANAZOTAZOÑO v.p. Qu’on fait filtrer. 
ANAZOÑA ANAZOÑO ANAZOTAZOÑA ANAZOTAZOÑO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANAZOÑA FAMPANAZOTAZOÑA s. Manière de faire filtrer. 

FAÑAZOÑA FAÑAZOTAZOÑA s. Façon de filtrer, l’instrument, le lieu, le motif. 

MAMPANAZO MANAPANAZOÑA MAMPANAZOTAZO MAMPANAZOTAZOÑA v.a.s. Faire filtrer. 

MANAZO
MANAZOÑA MANAZOTAZO MANAZOTAZOÑA v.a.s. Décanter, filtrer, purifier. 

PANAZO PANAZOTAZO s. Celui qui filtre. 
TAZOÑE TAZOÑO TAZOTAZOÑE TAZOTAZOÑO v.p. Qu’on filtre. Tazoño ami^i siky toy kafe io. Passez le café à travers ce linge. 

VOATAZO VOATAZOTAZO p. Décanté.

TAZO2
TAZOTAZO
s. Fièvre, paludisme —> fievo, holitse. Azo^i ty tazo, attraper la fièvre —> voa^i ty tazo. Fangotsokotso^i ty tazo, crise de paludisme. Tazo mahere, fièvre de cheval. Tazo mihetsike tsy ela, accès de fièvre. Tazoe, fiévreux, qui a souvent la fièvre. Mihalatsake ty tazo. La fièvre tombe peu à peu. Iha ho voa^i ty tazo, hanji^ao zao la mafana. Tu dois avoir de la fièvre, ton front est brûlant. Latsake ty tazo oñe. La fièvre est tombée. Manjeke ty tazo^e, toko^e hikaike dokotera. Sa fièvre augmente, on devrait appeler le docteur.
TE1
(v. TA).
TE2
TETE
r. Idée de couler goutte à goutte, de fuite. 

ATE ATEZO
ATETE
ATETEZO v.i. A faire couler goutte à goutte. 
FITE
FITETE s. Etat de ce qui coule goutte à goutte, fuit. 

FITEZA
FITETEZA s. Façon de couler goutte à goutte, le lieu, le motif. 
ITEZA ITETEZA v.c. (tr. MI~). 
KITETE s. Goutte-à-goutte. Fañisaha kitete, compte-gouttes. 
MAMPITE MAMPITETE v.a.s. Faire couler goutte à goutte. 
MIHAMITE MIHAMITETE v.a.s. Commencer à couler goutte à goutte. 

MITE
MITETE v.a.s. Couler goutte à goutte, dégoutter, fuir, suinter. Mba volambolaño tseke ty resake hoe mitete. Dites d'abord ce qu'on entend par couler goutte à goutte. Lafa pirite la ino va ro miboake mitete ? Lorsqu'on presse, qu'est-ce qu'il sort goutte à goutte ? Mite laka toy. Cette barque fait eau. Mite iabe ty ami^i tsaño toy atoa. Ça coule partout dans la maison. 
PITE PITETE s. Ce qui coule goutte à goutte, fuit comme un fût percé.
TEˆE = 
ATE^E
I. adv. Te^e hañorike antsika ie laha mahefa. Il va nous suivre s’il veut. Te^e iha ramose zao ! Ah ! Tu es vraiment un grand professeur. II. sub. Tant… que. Tefeo vy io te^e ie mbo mafana io. Battez le fer tant qu’il est encore chaud.

TEA
TIA TEATEA = 
TIATIA
adj. Affectionner, agréer, aimer, approuver, désirer, vouloir —> avaly, eke, hane, ila, iry, jangobo, laolao, sitsake, te, to. Laha tea^ao, s'il vous plaît. Laha zay ro tea^e, si ça lui chante. Manao ze tea^e hatao, faire la fête. Mbo tea, faire durer le plaisir. Miambe an-katofora njake tsy tea raha ela, être sur des charbons ardents. Sinjake maro tea, danse favorite. Tea aliale, batailleur. Tea hane mare, boulimique, gourmand. Tea jala, avare. Tea lele, obsédé sexuel. Tea mare, chérir. Tea nama, affectueux —> be fitiava, tea rañitse. Tea olo, charitable. Tea sinjake mare, aimer danser. Tea tabataba, turbulent. Tea tañe, pleurard. Tea vola, bavard —> basy vava, be vava, tea safa. Team-bale, aimé de son époux. Tean-jafoza, aimé de la belle-mère. Tsy manao laha tsy ze tea^e, en prendre à son aise. Tsy tea, antipathique, défavorable, ne pas porter dans son coeur. Tsy tea vata^e, qui n’aime nullement. Ie ty tea^i ty be^e mare. Il est le favori du chef. Tea jala mare ie. Il aime beaucoup l'argent. Tea^e ty tsiririe. Il aime qu'on le flatte. Ino^e ty tea^ao, ty mena^e va ty nofo^e ? Que voulez-vous, du gras ou du maigre ? Laha tea^ao, ndao tsika hitsangatsanga. Si vous voulez, allons nous promener. Mba raha tea vola iñe ! Quel grand causeur ! ?AMPIFANKATEAVE AMPIFANKATEAVO AMPIFANKATEATEAVE AMPIFANKATEATEAVO v.p. Qu’on fait s’aimer. 
FAMPIFANKATEAVA FAMPIFANKATEATEAVA s. Manière de faire s’aimer. 
FIFANKATEAVA FIFANKATEATEAVA s. Amour réciproque. 
FITIAVA FITIATIAVA s. Amour, affection, bienveillance. Am-pitiava, affectueusement. Atsike fitiava, amical. Be fitiava, affectueux. Fihetsike atsike fitiava, geste amical. Fitiava am-po, cordialité. Fitiava nama, altruisme —> hatea nama. Fitiava te-hahay, curiosité. Fitiavan-jene, affection maternelle. Fitiavan-kanaña, cupidité. Tantara fitiava, roman d'amour. Ty fitiava aze ro amonjea^ay aze. Nous le secourons par amour pour lui. Ty fitiava ahavitan-jaha bevata. Quand on aime, on peut faire de grandes choses. 

HATEA HATEATEA s. Affection, amour, volonté. Be hatea, amoureux, bienveillant. Hatea am-po, cordialité. Hatea hanaña, cupidité. Hatea hane, gourmandise. Hatea ty hahay, curiosité. Hatea mandalo la rekitse, coup de foudre. Hatea nama, charité. Hatea tampotampoke, coup de foudre. Hatea vata, égoïsme. Hatea vola, bavardage. Hatea-teña, égoïsme. Hatean-jene, affection maternelle. Hatean-kanaña, cupide. Hatea^i ty kele rene, amour de marâtre, amour faux, hypocrisie. Mila hatea amiñ'olo, faire la cour à quelqu'un. Tantara hatea, roman d’amour. Ty hatea^i ty tanin-jaza^e ro namonoa fo. Il a sacrifié sa vie pour la patrie. Ty hatea^ay aze ro nisarombaha^ay aze. Nous le secourons par amour pour lui. Ahavitan-jaha bevata ty hatea. On est capable de faire de grandes choses par amour. 
IFANKATEAVA IFANKATEATEAVA v.c. (tr.
MIFANKA~). 

MAHATEA MAHATEATEA v.a.s. Aimable, qui attire l’amour. 
MAMPIFANKATEA MAMPIFANKATEAVA MAMPIFANKATEATEA MAMPIFANKATEATEAVA v.a.s. Faire s’aimer. 

MANKATEA MANKATEATEA v.a.s. Aimer, chérir, préférer, vouloir. Mankatea raha, amateur. 

MIFANKATEA
MIFANKATIAVA MIFANKATEATEA MIFANKATIATIAVA v.a.s. S’aimer les uns les autres. Mifankateava nareo. Aimez-vous les uns les autres. 

PIFANKATEA PIFANKATEATEA s. Amoureux. 

PITEA PITEATEA s. Amateur. Pitea moziky, amateur de musique.

TEBOKE TEBOTEBOKE
s. Point grammatical. Teboke telo, trois points de suspension. 
AMPITEBOHE AMPITEBOHO AMPITEBOTEBOHE AMPITEBOTEBOHO v.p. Qu’on fait marquer d’un ou plusieurs points. 

ATEBOKE ATEBOHO ATEBOTEBOKE ATEBOTEBOHO v.i. A marquer d’un ou plusieurs points, à pointer. 
FAMPITEBOHA FAMPITEBOTEBOHA s. Manière de pointer. 
FITEBOHA FITEBOTEBOHA s. Façon de pointer. 
ITEBOHA ITEBOHO ITEBOTEBOHA ITEBOTEBOHO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITEBOKE MAMPITEBOHA MAMPITEBOTEBOKE MAMPITEBOTEBOHA v.a.s. Faire mettre des points, faire pointer. 

MITEBOKE MITEBOHA MITEBOTEBOKE MITEBOTEBOHA v.a.s. Mettre un point, pointer. Miteboke an-kanjy, avoir une petite tache sur le front. 

PITEBOKE PITEBOTEBOKE s. Ce qui est pointé. 
TEBOHE TEBOHO TEBOTEBOHE TEBOTEBOHO v.p. Qu’on marque d’un ou plusieurs points. 

VOATEBOKE VOATEBOTEBOKE p. Marqué d’un ou plusieurs points, pointé.

TEFA TEFATEFA
 s. Calme, éveil, réveil —> ahe, foha, gy, kalime, katsoke, leme, masay, mora, taitse, tsatso. Nitsipike ie fe fa tefa ie henane zao. Il a perdu connaissance, mais il s'est réveillé maintenant. 

FITEFA FITEFATEFA s. Façon de se calmer, de se réveiller. 
ITEFA ITEFATEFA v.c. (tr. MI~). 

MAHATEFA MAHATEFATEFA v.a.s. Pouvoir calmer, réveiller. 

MAMPITEFA MAMPITEFATEFA v.a.s. Faire calmer, réveiller. 

MIHATEFA MIHATEFATEFA v.a.s. Calmer, réveiller peu à peu. 

MITEFA MITEFATEFA v.a.s. Se calmer, se réveiller. Nitefa ty aiko lafa nahita jala eñe. Mon calme est revenu lorsqu’on a trouvé l’argent. 

PITEFA PITEFATEFA s. Celui qui a l’habitude d’être calme, réveillé.

TEFE
TEFY TEFITEFE = 
TEFITEFY
s. Ouvrage de forge, de poterie, ouvrier travaillant les métaux. Raty tefe, mal fait. Soa tefe angady toy. Cette bêche a été bien forgée. 

AMPANEFE AMPANEFEO AMPANEFITEFE AMPANEFITEFEO v.p. Qu’on fait ciseler, forger. 
ANEFEA ANEFEO ANEFETEFEA ANEFETEFEO v.c. (tr.
MAN~). 

ATEFE
ATEFEO ATEFETEFE ATEFETEFEO v.i. A ciseler, forger. Atefe aze iaby firake reto. On le soude avec tout cet étain. 
FAMPANEFEA FAMPANEFITEFEA s. Manière de faire forger. 
FANEFEA FANEFETEFEA s. Façon d’arranger, de fabriquer, de forger, la cause, l’instrument, le lieu, forge. Fanefea ravake, bijouterie. 

MAHATEFE MAHATEFITEFE v.a.s. Pouvoir arranger, fabriquer, forger. 

MAMPANEFE MAMPANEFITEFE v.a.s. Faire forger. 

MANEFE
MANEFEA MANEFITEFE MANEFETEFEA v.a.s. Arranger, ciseler, fabriquer, forger. Manefe voloso, forger un harpon. 

PANEFE PANEFITEFE s. Ciseleur, forgeron. Panefe ravake, bijoutier. Prov. Sambe ana^i ty panefe ka tsy mifampidera taim-by. Fils d'un forgeron ne se vante pas d'un morceau de fer. 

TEFE
TEFEO TEFETEFE TEFETEFEO v.p. Qu’on cisèle, forge. Tefeo vy io te^e ie mbo mafana eo. Battez le fer tant qu'il est chaud. 

VOATEFE VOATEFITEFE p. Arrangé, fabriqué, forgé —> tinefe tinefetefe.

TEHAKE TEHATEHAKE
s. Applaudissement, claquement —> bisy, kapaike, kapake, korake, rombo. Tehake zao ! Que d'applaudissements ! 
AMPITEHAFE AMPITEHAFO AMPITEHATEHAFE AMPITEHATEHAFO v.p. Qu’on fait acclamer, applaudir. 
FAMPITEHAFA FAMPITEHATEHAFA s. Manière de faire acclamer, applaudir. 
FIFAMPITEHAFA FIFAMPITEHATEHAFA s. Façon de faire s’encourager mutuellement. 
FITEHAFA FITEHATEHAFA s. Applaudissement, claquement, façon de battre des mains, le motif, le lieu. 
IFAMPITEHAFA IFAMPITEHATEHAFA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITEHAFA ITEHAFO ITEHATEHAFA ITEHATEHAFO v.c. (tr. MI~). 

MAHATEHAKE MAHATEHATEHAKE v.a.s. Pouvoir battre des mains. 

MAMPITEHAKE MAMPITEHAFA MAMPITEHATEHAKE MAMPITEHATEHAFA v.a.s. Faire acclamer, applaudir. 

MIFAMPITEHAKE MIFAMPITEHAFA MIFAMPITEHATEHAKE MIFAMPITEHATEHAFA v.a.s. Faire s’encourager mutuellement. 

MITEHAKE
MITEHAFA MITEHATEHAKE MITEHATEHAFA v.a.s. Applaudir, battre des mains. 

PIFAMPITEHAKE PIFAMPITEHATEHAKE s. Celui qui pousse les autres à s’encourager mutuellement. 

PITEHAKE PITEHATEHAKE s. Celui qui applaudit, spectateur. 
TEHAFE
TEHAFO TEHATEHAFE TEHATEHAFO v.p. Qu’on applaudit, encourage. Nitefehi^i ty olo ie. Le peuple l’a applaudit. 

VOATEHAKE VOATEHATEHAKE p. Applaudi, encouragé —> tinehake, tinehatehake.

TEHE = TEHY TEHETEHE = TEHITEHY
s. Appui, bâton, béquille, canne, mât de pirogue, perche, soutien —> anky, beky, kobay, mongory, rampe, tavanja, toha. Tehe am-boli-tsioke, mât amovible. Tehe an-dohan-tsioke, mât avant. Tehe biby zay, un grand mât. Tehem-bato, perche de propulsion par petits fonds —> tehen-daka. Tehen-day, mât amovible. 
AMPITEHEÑE AMPITEHEÑO AMPITEHETEHEÑE AMPITEHETEHEÑO v.p. A qui on fait tenir une canne, qu’on fait avancer avec une perche. 
ATEHE
ATEHENO ATEHETEHE ATEHETEHENO v.i. A servir de bâton, de perche d’appui. Ilao hazo lava hatehe aze. Cherche un bois long pour qu'on puisse la propulser. 
FAMPITEHEÑA FAMPITEHETEHEÑA s. Manière de faire avancer avec une perche, de faire tenir une canne. 
FITEHEÑA FITEHETEHEÑA s. Façon de pousser une pirogue avec une perche, de tenir une canne, l’instrument. Malaky mare ty fiteheña^ao aze zao. Ta façon de le faire avancer au moyen de cette perche est très rapide. 
ITEHEÑA ITEHEÑO ITEHETEHEÑA ITEHETEHEÑO v.c. (tr. MI~). 

MAHATEHE MAHATEHEÑA MAHATEHETEHE MAHATEHETEHEÑA v.a.s. Pousser une pirogue au moyen d’une perche, pouvoir tenir une canne, 

MAMPITEHE MAMPITEHEÑA MAMPITEHETEHE MAMPITEHETEHEÑA v.a.s. Faire avancer la pirogue avec une perche, faire tenir une canne. 

MIHAMITEHE MIHAMITEHETEHE v.a.s. Commencer à pousser une pirogue avec une perche. 

MITEHE
MITEHEÑA MITEHETEHE MITEHITEHE MITEHETEHEÑA v.a.s. Etre manoeuvré au moyen d'une perche de propulsion par petits fonds. 

PITEHE PITEHETEHE s. Celui qui manie la perche de propulsion, qui porte une canne. 
TEHEÑE
TEHEÑO TEHETEHEÑE TEHETEHEÑO v.p. Qu’on fait avancer avec une perche, sur quoi on s’appuie (Comme un bâton). Teheñentsika avao toy zisk’eñe. Nous la propulsons seulement jusque là-bas. 

VOATEHE VOATEHITEHE p. Poussé avec une perche, à qui on a donné un bâton comme appui —> tinehe tinehetehe.

TELE = TELY TELETELE = TELITELY
r. Idée d’avaler —> epoke, kapake. 
AMPANELEÑE = AMPITELEÑE AMPANELEÑO = AMPITELEÑO AMPANELETELEÑE = AMPITELETELEÑE AMPANELETELEÑO = AMPITELETELEÑO v.p. Qu’on fait avaler. 
ANELEÑA ANELEÑO ANELETELEÑA ANELETELEÑO v.c. (tr.
MAN~). Mangala anaka rano mba haneleña^ao aoly. Prends un peu d’eau pour avaler ton cachet. 

ATELE ATELEÑO ATELETELE ATELETELEÑO v.i. A avaler. Tsy aviko atele aoly toy. Je ne peux pas avaler ce remède. Mba ameo njaike, vasa tsy natele^e. Donnes-en à nouveau, peut-être n'en a-t-il pas avalé. Prov. Voankazo añ'ala, ka ty mame, atele, ty mafaitse, aria. Faites comme avec les fruits de la forêt : on avale les doux et on jette les amers. 
FAMPANELEÑA = FAMPITELEÑA FAMPANELETELEÑA = FAMPITELETELEÑA s. Manière de faire avaler. 
FANELEÑA FANELETELEÑA s. Déglutition. 
FITELEÑA FITELETELEÑA s. Déglutition, façon d’avaler, gorge. 
ITELEÑA ITELEÑO ITELETELEÑA ITELETELEÑO v.c. (tr. MI~). Tsy raha ela avao ty iteleña^e aze. Il met toujours peu de temps pour l'avaler. 

MAHATELE MAHATELETELE v.a.s. Pouvoir avaler. Tsy mahatele nja inoino ie. Il ne peut rien avaler. Tsy nahatelen-kane ie nja vihim-bare raike. Il ne peut pas avaler un grain de riz. Manele katsañ’aole roe maray noho hariva. Prendre deux cachets matin et soir. 

MAMPANELE = MAMPITELE MAMPANELEÑA = MAMPITELEÑA MAMPANELETELE = MAMPITELETELE MAMPANELETELEÑA = MAMPITELETELEÑA v.a.s. Faire avaler. Mampiteleñ'ive, appétissant, faire désirer vivement, faire venir l’eau à la bouche. 

MANELE MANELEÑA MANELETELE MANELETELEÑA v.a.s. Avaler, consommer, déglutir. Manele, mitele boloki^e, avaler sans mâcher. Ty dokotera io nivola fa manele katsañ'aoly roe maray noho hariva. Le docteur a dit de prendre deux cachets matin et soir. 

MIHAMANELE = MIHAMITELE MIHAMANELETELE = MIHAMITELETELE v.a.s. Commencer à avaler. 

MITELE MITELEÑA MITELITELE MITELETELEÑA v.a.s. Avaler. Miteleñ’ive, avaler sa salive, désirer vivement, jouir d’avance. 

PANELE = PITELE PANELETELE = PITELETELE s. Celui qui avale. 
TELEÑA TELEÑO TELETELEÑA TELETELEÑO v.p. Qu’on avale. 

VOATELE VOATELETELE p. Avalé —> tinele tineletele.

TELE (Or. fr.)
s. Télévision.
TELEFONY (Or. fr.)
s. Téléphone. Nangatake telefone a Pary zaho. J'ai demandé une communication avec Paris.
TELIGIRAME (Or. fr.)
s. Télégramme. Mandefa telegirame, câbler. Mandefa telegirame a Forantsa añe, câbler en France.

TELO TETELO
adj. num. Fahatelo, troisième. Intelo = in-3, trois fois. Fahatelo^e, le tiers —> ampahatelo^e. Fañintelo^e, pour la troisième fois. Intelo, trois fois. Kitelotelo, par trois. Mampiboake tsiambarateloñ'olo, arracher son secret à quelqu'un. Mizara telo, être divisé en trois, se diviser en trois. Telo anjo, trois jours. Telompolo, trente. Tetelo, à trois. Tsiambaratelo, confidentiel, secret. Zara telo, qu’on partage en trois. Fahatelo ami^i tsaño abo io ty ipetsara^i ro Balita. La famille de Balita habite au troisième étage. Alaharo kitelotelo filakoho reto. Mettez ces bouteilles par rangées de trois.
TEMBIRA (Or. fr.)
s. Timbre.

TEMBO TEMBOTEMBO
r. Idée d’éjaculation, d’excitation, d’érection —> adala, ae, dangitse, risike, zoto. 

HATEMBOA HATEMBOTEMBOA s. Ejaculation, excitation. 
MAHATEMBO MAHATEMBOTEMBO v.a.s. Excitant.
TEMOA (Or. fr.)
s. Témoin —> vavolombelo. Temoa^i ty pitory, témoin à charge. Temoa^i ty voatory, témoin à décharge.

TEMPO
TEPO TEMPOTEMPO = 
TEPOTEPO
s. Battement du cœur, du pouls, pulsation, palpitation craintive ou joyeuse. 

FITEPO
FITEPOTEPO s. Façon de battre, la cause, le lieu, pulsation. Hafahafa ty fitepo^i ty fo^e. Les battements de son cœur sont bizarres. 

MAMPITEPO MAMPITEPOTEPO v.a.s. Faire battre, palpiter. 

MITEPO
MITEPOTEPO v.a.s. Avoir des pulsations, battre, palpiter de crainte ou de joie. Mbo mitepo ty fo^e, velo ie. Son coeur bat encore, il est vivant. Mitepotepo mare ty fo^e fa matahotse ie. La crainte fait battre son cœur, le fait palpiter. 

PITEPO PITEPOTEPO s. Celui qui a habituellement des palpitations.

TENA
adv. Tellement, sérieusement, très, vraiment —> any, kolahy, tokoa, vata. Tena^i ty marare marina zaho zao. Je suis très sérieusement malade. Reto ro tena volamena. C'est de l'or véritable. Ia ro ampela tena pizoe ty filime ? Qui est l’actrice principale du film ? Zaho la tena mila ty hiaivia^ao ie hamaray. J’ai absolument besoin que tu viennes demain.
TENAY (Or. fr.)
s. Tenailles.

TENDA
s. Gorge, gosier —> feo, tele. Arete tenda, mal de gorge. Be tenda, vorace. Kambi-tenda, amygdale. Tendan-kane, gourmand, vorace.

TENE TENETENE
s. Parole, mot —> asa, safa, vola. Famakian-tene, lecture. Fanaova toritene, pupitre. Fitanisana matoantene, conjugaison. Lohatene, titre. Mandika tene, traduire. Manolo « i » ty « e » ami^i ty tene toy. On remplace le « i » par le « e » dans ce mot. Mazava amiko tene^ao teo, rane. Tes paroles me sont claires, mon vieux. 

MITENE
MITENEÑA MITENETENE MITENETENEÑA v.a.s. Parler. Afake elaela voho nitene panjaka eñe. Après quelque temps, le roi parla. 
TENEÑE
TENEÑO TENETENEÑE TENETENEÑO v.p. Dont on parle.

TENGE
TENGY TENGETENGE = TENGITENGY
r. Idée d’aller en haut, de monter —> akatse, anike, ongake, onja, ranga, sanjake, sonjotse, tikitse, tsanga. 
AMPITENGENE AMPITENGENO AMPITENGETENGENE AMPITENGETENGENO v.p. Qu’on fait monter. 
ANENGENA ANENGENO ANENGETENGENA ANENGETENGENO v.c. (tr.
MAN~). 

ATENGE ATENGENO ATENGETENGE ATENGETENGENO v.i. A chevaucher, mettre en haut. Mbo atenge añ'abo eo avao raha fa tsy leo o. On met toujours en haut cette chose qu'on ne peut supporter. 
FAMPITENGENA FAMPITENGETENGENA s. Façon de faire monter. 
FANENGENA FANENGETENGENA s. Façon de chevaucher, de monter. 
FITENGENA FITENGETENGENA s. Façon d’être en haut. 
IFANENGENA IFANENGETENGENA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITENGENA ITENGENO ITENGETENGENA ITENGETENGENO v.c. (tr. MI~). Ka itengena^areo añ'abo ao. Ne vous mettez pas là-haut. 

MAMPITENGE MAMPITENGENA MAMPITENGETENGE MAMPITENGETENGENA v.a.s. Faire chevaucher, monter. 

MANENGE MANENGENA MANENGETENGE MANENGETENGENA v.a.s. Chevaucher, monter. 

MIFAMPITENGE MIFAMPITENGENA MIFAMPITENGETENGE MIFAMPITENGETENGENA v.a.s. Faire se chevaucher. 

MIFANENGE MIFANENGETENGE v.a.s. Se chevaucher. 

MITENGE MITENGENA MITENGETENGE MITENGETENGENA v.a.s. Etre à califourchon, monter à cheval. Mitenge misalika añ'abo tañan-kazo eo, être à califourchon sur une branche d'arbre. Mitenge sôvaly, faire du cheval. Handeha an-tomboke va tsika, va hitenge sôvaly ? Irons-nous à pied ou à cheval ? 

PANENGE PANENGETENGE s. Celui qui chevauche, monte. 

PITENGE PITENGETENGE s. Celui est à califourchon. Pitenge bisikilete, cycliste. 
TENGENE TENGENO TENGETENGENE TENGETENGENO v.p. Qu’on monte. Ka tengene^areo lahatse io tsy ho folake. Ne vous mettez pas sur cette planche de peur qu'elle ne casse. Tengeno sôvaly io. Montez sur ce cheval. 

VOATENGE VOATENGETENGE p. Chevauché, monté.

TENISY (Or. fr.)
s. Tennis.

TENJE TENJETENJE
r. Idée de choisir, de placer —> fily, fitake, isy, jobo, latsake, petsake, tao, timpo, tinge. 
FANENJEA FANENJETENJEA s. Affectation. Fanenjean-piasam-panjakana, affectation d'un fonctionnaire. 
FITENJEA FITENJETENJEA s. Désignation. 

MANENJE MANENJEA MANENJETENJE MANENJETENJEA v.a.s. Choisir, désigner, indiquer. 

VOATENJE VOATENJETENJE p. Arrêté, choisi —> tinenje tinenjetenje. Voatenje ho potsahe, en état d'arrestation.

TENJEKE
TENJIKE TENJETENJEKE TENJITENJIKE
adj. Contenu, entré —> atsike, lane, ombe, onja, sanda. Tenjeke olo roam-polo tsaño toy. Cette maison peut contenir vingt personnes. Tsy tenjike ty tomboko kiraro retoa. Ces souliers sont trop petits pour mes pieds.

TENJIKE TENJITENJIKE
adj. Rencontré —> sanda, toje. Tenjike azy aho. Je l’ai rencontré.

TENJO
s. Bout, cime, extrémité, faîte, point culminant, sommet —> abo, lañe, lany, loha. An-tenjo^e, à la pointe d’un arbre, d’un clocher. Mivahatse ami^i ty tenjon-jinjy, agripper le sommet d'un mur. Raha manam-pototse boribory misy tenjo marañitse, cône. Tenjo mihila an-kavana, accent aigu. Tenjo mihila an-kavia, accent grave. Tenjo satsoke, accent circonflexe. Tenjo tane, pôle. Tenjo^e, bout. Tenjo-bilava, dédommagement. Tenjom-bohitse, sommet d’une montagne. Tenjom-bolo mifamehe, se crêper les cheveux. Tenjon-tafon-tsaño, faîte d’un toit. Tenjoñ'elatse, aileron. Feheo ty tenjo^i hosy io. Faites un noeud au bout de la corde. Mifanipake ty tenjo-tane avaratse noho antimo. Le pôle nord et le pôle sud sont à l'antipode l'un de l'autre.

TENO TENOTENO
s. Fonte, notion de liquéfaction —> tanike. Mora teno ty saba. Le cuivre fond facilement. 
AHATENOA AHATENOTENOA v.c. (tr.
MAHA~). Qu’on peut faire fondre. 
AMPITENOE
AMPITENO AMPITENOTENOE AMPITENOTENO v.p. Qu’on fait fondre. 
FAMPITENOA FAMPITENOTENOA s. Manière de faire fondre. 
HATENOÑA HATENOTENOÑA s. Fonte, sublimation. 

MAHATENO MAHATENOTENO v.a.s. Pouvoir fondre, faire fondre. 

MIHATENO MIHATENOTENO v.a.s. Fondre peu à peu. 
TENOÑE = TENOE TENOÑO = 
TENO TENOTENOÑE = TENOTENOE TENOTENOÑO = TENOTENO v.p. Qu’on fait fondre. Tenoño basy eo. Faites fondre le plomb.

TEÑA
TEÑATEÑA
s. Ego, on, lui-même, personne, se, soi, soi-même, substance —> ae, ndate, olo, vata, vente. Fañambania teña, humilité. Hatea-teña, égoïsme. Lanin-teña, se dépenser jusqu'à épuisement. Manan-teña, espérer. Solo-teña, représentant. Ty mason-teña, mes yeux —> ty masoko. Tsy van-teña, dont a assez. Mampijale mare laha moa teña ro mareñe koa. C'est tellement dur d'être sourd-muet. Alan-teña vato oñe. On enlève la pierre. Soa ty anjon-teña. J'ai de la chance. Ka valevalea ty niterak'an-teña. Ne méprisez pas vos parents. La ty vatan-teña^e avao ro tao. Il est venu là en personne.

TEÑATEÑA
r. Idée d’aller à la rencontre de —> tohetse. 
AMPANEÑATEÑA AMPANEÑATEÑAO v.p. Qu’on fait aller au-devant, fait couper, parer, repousser, riposter. 
ANEÑATEÑA ANEÑATEÑAO v.c. (tr.
MAN~). 

ATEÑATEÑA ATEÑATEÑAO v.i. A envoyer au-devant, à opposer, à parer (Coup), à pousser, à riposter. 

FAMPANEÑATEÑA s. Manière de faire aller au-devant, de faire repousser, riposter. 

FANEÑATEÑA s. Façon d’aller au-devant, le lieu. 

MAMPANEÑATEÑA
MAMPANEÑATEÑA v.a.s. Faire aller au-devant, repousser, riposter. 

MANEÑATEÑA
MANEÑATEÑA v.a.s. Aller au-devant, couper (Parole), parer un coup, repousser. 

MIFANEÑATEÑA
MIFANEÑATEÑA v.a.s. S’affronter, s’en aller au-devant l’un de l’autre, se repousser. 

PANEÑATEÑA s. Celui qui va au-devant, qui accueille. 

TEÑATEÑA
TEÑATEÑAO v.p. Au-devant de qui on va, qu’on coupe (Parole), qu’on pare (Coup), repousse. Niteñateña^i ty olo ty porezida. Le peuple alla au-devant du président. Nitorake lefo ahy ie fe niteñateñako kobay. Il lança contre moi une sagaie, mais j’ai paré le coup avec un bâton. 

VOATEÑATEÑA p. Allé au-devant, interrompu, repoussé —> tineñateña.

TEÑATEÑA^E
s. Centre, milieu —> ampo, añate, fo, ivo, matoe. An-teñateña^e, au centre, au milieu.

TEPO
(v.
TEMPO).

TERA
(Or. fr.) s. Terre —> baibo, fotake, tane, tete. Pômodetera, pomme de terre.

TERAKE TERATERAKE
adj. Accouché, enfanté, levé (Astre), mis au monde, né, qui a produit des feuilles, fleurs, fruits, sorti —> afake, boake, foro, isy, monto, poitse, potake, potitse, rava, rompe, sarike, solea, voa, voake. Fametsea ty isa^i ty terake, contrôle des naissances. Fiavia^i ty fotoa lafa bake niterake, retour de couches. Maty tsy niterake, mort sans avoir eu d'enfant, d'héritier. Niterak'an-teña, parents. Rano terake, source. Tera-dahe, qui a enfanté d’un garçon. Tera-jano, suinter comme une plaie, la terre humide. Tera-ketotse, qui pète. Tera-tay, lâche, poltron. Terak’ampela, qui a enfanté d’une fille. Terake basiakoanjo, apparition de Vénus à l'est avant l'aube —> tera-basia. Terake rano^e fotifoty, d’où il sort une sève un peu blanche. Ty masoanjo ro milentike fa ty kinta voho ty vola ro terake. Le soleil se couche mais les étoiles et la lune se lèvent. Terake anak'ampela nomale hoe Lizety. On raconte que Lizety a accouché d'une fille hier. Terake tami^i kamisy iñe ie. Il est né jeudi dernier. Endaha ty holi^e, bakeo terake rano fotifoty. On enlève l’écorce, après, il sort une sève un peu blanche. Terake ty vare henane zao. Le riz forme maintenant son épi. Terake ty vola. La lune est levée. 
AHATERAHA AHATERATERAHA v.c. (tr.
MAHA~). Anjoany ty datiñ'anjo nahaterahako. C'est aujourd'hui la date de mon anniversaire. Ty nahateraha, la naissance. 
AMPITERAHE AMPITERAHO AMPITERATERAHE AMPITERATERAHO v.p. Qu’on fait enfanter, engendrer, mettre au monde, produire. 
ANERAHA ANERATERAHA v.c. (tr.
MAN~). 

ATERAKE ATERAHO ATERATERAKE ATERATERAHO v.i. A enfanter, engendrer, mettre au monde, produire, rapporter. Fito ty anake natera^i koso o. Cette truie a mis bas sept petits. Telo lahe, telo mirahalahe ty natera^e. Elle a enfanté, mis au monde trois garçons. Ty anake johare aterake voaloha^e mare ro atao hoe talañ'olo. Le premier fils qui naît est appelé l'aîné. Malinike ty vare natera^i tanimbary io. Cette rizière a produit des grains de riz très petits. Maro ty loza atera^i ty aly an-tsaño. La guerre civile engendre beaucoup de maux. 
FAMPITERAHA FAMPITERATERAHA s. Manière de faire enfanter, engendrer, mettre au monde, produire. 
FANERAHA FANERATERAHA s. Façon de causer, engendrer, produire, rapporter. 
FIFAMPITERAHA FIFAMPITERATERAHA s. Fécondation. 
FITERAHA FITERATERAHA s. Accouchement, couches, façon de produire, le lieu, le temps, maternité. Fiteraha mañara-bola, accouchement à terme. Fiteraha tara vola, accouchement retardé. Fiteraha tsy tonga vola, accouchement prématuré. Tsaño fiteraha, maternité —> lapotaly fiteraha. 
HATERAHA HATERATERAHA s. Accouchement, couches, maternité. Fañambara hateraha, faire-part de naissance. Tami^i gazete ty nahaiako ty nateraha^i ty ana^ao faralahy. C'est dans le journal que j'ai appris la naissance de ton dernier garçon. 
ITERAHA ITERAHO ITERATERAHA ITERATERAHO v.c. (tr. MI~). Datiñ’anjo niteraha, date de naissance. Tane niteraha, lieu de naissance. Nimbia ty niteraha^ao ? Quand êtes-vous né ? Voasere nañenga azy ie lia^i niteraha^e. Elle a été obligée de l’abandonner dès sa naissance. 

MAHATERAKE MAHATERATERAKE v.a.s. Pouvoir enfanter, produire. 

MAMPITERAKE MAMPITERAHA MAMPITERATERAKE MAMPITERATERAHA v.a.s. Faire accoucher, mettre au monde, produire. Ty dokotera ro nampiterake an'i neneko. C'est le docteur qui a accouché ma mère. 

MANERAKE MANERAHA MANERATERAKE MANERATERAHA v.a.s. Causer, engendrer, produire, rapporter. Manerake hasosora, causer des ennuis. 

MIHATERAKE MIHATERATERAKE v.a.s. Commencer à produire. 

MITERAKE
MITERAHA MITERATERAKE MITERATERAHA v.a.s. Accoucher, enfanter, mettre bas, produire, rapporter. Miterake ale, provoquer la guerre. Miterake fahavoaza bevata, causer des catastrophes. Miterake falahelo, causer du chagrin. Miterake hasosora ho añ'olo, créer des ennuis à quelqu'un. Miterake loza, avoir un accident. Matetike ty akisida giravy miterake fahavoaza bevata. Un grave accident est souvent qualifié de catastrophe. Miteraha fito lahy, fito vavy. Mettez au monde sept garçons et sept filles. Mete hiterake loza ty toera misy anao. Votre situation est critique. 

PAMPITERAKE PAMPITERATERAKE s. Accoucheur. 

PITERAKE PITERATERAKE s. Ce qui produit, parturiente. 

VOATERAKE VOATERATERAKE p. Accouché, causé, produit.

TERE
TERY TERETERE = 
TERITERY
adj. Accablé, dans l’embarras, dans la peine, contraint, étroit, forcé, gêné, petit, serré, trait —> adala, ambaka, bada, gege, hemba, ifitse, kalaokalao, reberebe, revo, sahira, sañaña, sempotse, sere, sosotse, tanjeña, tinjy, vesatse. Tery ty lala. Le chemin est étroit. Tery ty kiraroko. Mes souliers sont étroits. Tery tsaño toy. Cette maison est trop petite. Tery mare ty olo ami^i tsaño toy. Les gens sont très à l’étroit dans cette maison. 

AMPANERE AMPANEREO AMPANERETERE AMPANERETEREO v.p. Qu’on fait forcer, gêner, presser, serrer, traire. 
ANEREA ANEREO ANERETEREA ANERETEREO v.c. (tr.
MAN~). Ino anere^ao aze io ? Avec quoi le serres-tu ? 
FAMPANEREA FAMPANERETEREA s. Manière de faire forcer, presser, serrer, traire. 
FAMPITEREA FAMPITERETEREA s. Manière de faire traire. 
FANEREA FANERETEREA s. Chiffonnage, colonisation, compresseur, contrainte, presse, pression. Fanerea raha, outil de serrage. Fanerean-kane, détérioration d'un aliment. Tsatseko am-panerea ampela teo ie. Je l’ai attrapé au moment où il violait une femme. Fa tsy mete fanerea^areo olo toy. Votre façon de faire pression sur cette personne n’est pas bonne. 
FIFANEREA FIFANERETEREA s. Façon de se gêner, de se serrer. 
FITEREA FITERETEREA s. Façon de traire, l’instrument, le lieu. 
HATEREA HATERETEREA s. Difficulté, pression. Latsake an-katerea, sur la corde raide. Fa maraimaray ty haterea mahazo anay. Mais nous subissons constamment cette pression. 
IFANEREA IFANERETEREA v.c. (tr.
MIFAN~). Safa diso zay ro ifanerean-joze eo. Ils se disputent à cause de cette conversation néfaste. 
ITEREA ITEREO ITERETEREA ITERETEREO v.c. (tr. MI~). 
KITERETERE s. Contrainte. 

MAHATERE MAHATERETERE v.a.s. Pouvoir forcer, mettre dans la gêne, presser, serrer, traire. 

MAMPANERE MAMPANEREA MAMPANERETERE MAMPANERETEREA v.a.s. Faire forcer, pression, serrer, traire. 

MAMPITERE MAMPITEREA MAMPITERETERE MAMPITERETEREA v.a.s. Faire traire. 

MANERE MANEREA MANERETERE MANERETEREA v.a.s. Chiffonner, comprimer, contraindre, faire pression, forcer, obliger, presser. Manere enta añatin-tsandoke, comprimer des bagages dans une malle. Manere hañavaño ty mampitamane, mettre en demeure. Manere aze handeha vali^e io. Sa femme l’oblige à partir. 

MIFANERE MIFANEREA MIFANERETERE MIFANERETEREA v.a.s. Se disputer, se forcer mutuellement, se presser l'un l'autre, se serrer. Mifanere añate laka ao iaby roze. Ils se serrent tous dans la pirogue. 

MIHATERE MIHATERETERE v.a.s. Devenir étroit, petit, serré, se rétrécir. Mihatere ty tsaño lafa maro olo. La maison devient petite quand il y a beaucoup de monde. 

MITERE MITEREA MITERETERE MITERETEREA v.a.s. Traire. Fa nitere aombe va iha ? Avez-vous trait les vaches ? 

PANERE PANERETERE s. Celui qui fait pression. 

PIFANERE PIFANERETERE s. Ceux qui se pressent. 

PITERE PITERETERE s. Celui qui trait. 

TERE
TEREO TERETERE TERETEREO v.p. Qu’on force, presse, serre, trait. Sambe tere^i ty asa^e iabe ty olo. Tout le monde est pressé par le travail. Tere^i ty tsosañ’olo ie. Il est accablé de dettes. Tere^i ty halatsa ie ka mahafereñ’ay. Il est dans une misère noire et cela fait peine à voir. 

VOATERE VOATERETERE p. Comprimé, forcé, serré, trait —> tinere, tineretere. Tsaraha voatere avily jala iaby fia reo. Ils n’échangent pas forcément les poissons contre de l’argent. Zaho voatery hampalika ty dati^i ty fotoantsika. Je suis obligé d’avancer la date de notre rendez-vous. Zaho tinere handeha. Je suis obligé de partir.
TERIMOSY (Or. fr.)
s. Bouteille Thermos.

TERO TEROTERO
r. Idée de chanter, son —> antsa, beko, eno, feo, hira, hisa, kekeoke, keoke. 
AMPITEROÑE AMPITEROÑO AMPITERONTEROÑE AMPITERONTEROÑO v.p. Qu’on fait chanter. 
FITEROÑA FITEROTEROÑA s. Façon de produire un son. 
ITEROÑA ITEROTEROÑA v.c. (tr. MI~). Marainjay be ty fotoa iteroña^i ty akoho. De grand matin, c'est le moment où chante le coq. 

MAHATERO MAHATEROTERO v.a.s. Pouvoir chanter. 

MAMPITERO MAMPITEROTERO v.a.s. Faire chanter. 

MIHAMITERO MIHAMITEROTERO v.a.s. Commencer à chanter. 

MITERO MITEROÑA MITEROTERO MITEROTEROÑA v.a.s. Chanter (Coq), produire un son. Mitero akoho, au chant du coq, vers trois du matin. Mitero akoho voaloha^e, au premier chant du coq. Nakompo^e an-tsiki^e ao akoho oñe la nitero tampoke. Il cachait sous son lamba un poulet qui s'est mis tout à coup à crier. 

PITERO PITEROTERO s. Ce qui produit habituellement un son.

TESAKE = TESAKY TESATESAKE
adj. Plat (Assiette) —> leake. Finga tesake, assiette plate. Miloko ino va finga tesaky io ? Quelle est la couleur de cette assiette plate ?

TETE1 = 
TETY TETETETE = TETITETY
s. Campagne, bord de l’eau, plage, rivage, terre ferme —> ambane, taheza, tane, vohitse, volo. An-tete, à la campagne, sur la terre ferme. Miranga an-tete, gagner la terre ferme. Njanahare bak'an tete, dieux venant de l'intérieur des terres. Mandinike ho an-tete añe aho. Je me propose d’aller à la campagne. An-tete, ty malaso nanday aombe. Sur le rivage, les voleurs emportaient des boeufs. Prov. Tomboke avy an-daka, tsy mimpoly an-tete koa. Pieds dans la pirogue ne retournent plus au village.

TETE2 TETETETE
r. Idée d’aller les uns vers les autres, de parcourir —> hitsake. 
AMPITETEZE AMPITETEZO AMPITETETETEZE AMPITETETETEZO v.p. Qu’on fait parcourir. 

ATETE
ATETEZO ATETETETE ATETETETEZO v.i. A parcourir. 
FAMPITETEZA FAMPITETETETEZA s. Manière de faire parcourir. 

FITETEZA FITETETETEZA s. Façon de parcourir, la cause, le lieu. Fiteteza^ao ampela maro o avao mamparare anao o. Tu fréquentes beaucoup de femmes, c'est cela qui te rend malade. 
IFAMPITETEZA IFAMPITETETETEZA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITETEZA ITETEZO ITETETETEZA = ITETITETEZA ITETETETEZO = ITETITETEZO v.c. (tr. MI~). Ino ty anto^e iteteza^areo ty tane misy aze io ? Pour quelle raison passez-vous par l'endroit où ils se trouvent ? Misy lavake iñe ro iteteza^e ty rano maloto reo. Il y a un trou où s'écoulent les eaux usées. 

MAHATETE MAHATETETETE v.a.s. Pouvoir parcourir. 
MAMPITETE MAMPITETEZA MAMPITETETETE MAMPITETETETEZA = MAMPITETITETEZA v.a.s. Faire parcourir. 
MIHAMITETE MIHAMITETETETE v.a.s. Commencer à parcourir. 

MITETE
MITETEZA MITETETETE MITETETETEZA = MITETITETEZA v.a.s. Aller d’un endroit à un autre, parcourir. Mitete dokane, courir les magasins. Mitete zaza zao, parcourir la généalogie des ancêtres. 
PITETE PITETETETE s. Celui qui parcourt. 
TETEZE
TETEZO TETETETEZE = TETITETEZY TETETETEZO = TETITETEZO v.p. Qu’on parcourt. Tetezentsika iaby tsañon-joze reo. Nous visitons tous leurs maisons. 

VOATETE VOATETETETE p. Parcouru.

TETEKE1 TETETETEKE
r. Brûlis, défrichement de la forêt —> hatsake. 
AMPANETEHE AMPANETEHO AMPANETETETEHE AMPANETETETEHO v.p. Qu’on fait défricher. 
ANETEHA ANETEHO ANETETETEHA ANETETETEHO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANETEHA FAMPANETETETEHA s. Manière de faire défricher. 
FANETEHA FANETETETEHA s. Façon de défricher, l’instrument. Faneteha ala, défrichement de la forêt. 

MAHATETIKE MAHATETITETIKE v.a.s. Pouvoir défricher. 

MAMPANETEKE MAMPANETEHA MAMPANETETETEKE MAMPANETETETEHA v.a.s. Faire défricher. 

MANETIKE MANETEHA MANETITETIKE MANETETETEHA v.a.s. Couper et brûler les arbres, défricher la forêt. Manetike ala, défricher la forêt. 
MIHAMANETIKE MIHAMANETITETIKE v.a.s. Commencer à défricher. 

PANETEKE PANETETETEKE s. Celui qui a pour habitude de défricher. 
TETEHE
TETEHO TETETETEHE TETETETEHO v.p. Qu’on défriche. 
VOATETIKE VOATETITETIKE p. Défriché —> tineteke tineteteteke.

TETEKE2 TETETETEKE
s. Action de couper en petits morceaux, incision —> bae, fatitse, rasa. 
AMPANETEHE AMPANETEHO AMPANETETETEHE AMPANETETETEHO v.p. Qu’on fait couper en petits morceaux. 
FAMPANETEHA FAMPANETETETEHA s. Manière de faire couper en petits morceaux. 
FANETEHA FANETETETEHA s. Façon de couper en petits morceaux, l’instrument. 

MAHATETIKE MAHATETITETIKE v.a.s. Pouvoir couper en petits morceaux. 
MAMPANETIKE MAMPANETEHA MAMPANETITETIKE MAMPANETETETEHA v.a.s. Faire couper en petits morceaux. 

MANETIKE MANETITETIKE v.a.s. Couper en petits morceaux, inciser. 
MATETIKE MATETITETIKE v.a.s. Fréquent, souvent. Mateteke avy tara iha. Vous venez souvent tard. Voatompo mateteke njarahy misy tsomba eo. On est souvent au service de la femme possédée par le tromba 
MIHAMANETIKE MIHAMANETITETIKE v.a.s. Commencer à couper en petits morceaux. 
PANETIKE PANETITETIKE s. Celui qui coupe en petits morceaux. 
TETEHE
TETEHO TETETETEHE TETETETEHO v.p. A qui on fait une incision, qu’on coupe en petits morceaux. Ty bongan-kena tsy lilia malinike na tetehe. On ne découpe pas le gros morceau de viande. Lafa mamono akoho na voro la tetehe malinike reñe. Quand on tue une poule ou un oiseau, on le découpe en petits morceaux. Tetehi^i ty pamarotse hena ty hena akalo^e. Le boucher découpe la viande avant de la vendre. Teteho balahazo o. Coupez en petits morceaux le manioc. 
VOATETIKE VOATETITETIKE p. Découpé en petits morceaux.

TETEZA
s. Pont —> lipo. Fañoreña teteza, construction d'un pont. Tetezam-balavo, faîtage.

TEVA
TEVATEVA
s. Abîme, bassin, falaise, fossé, précipice, ravin —> hady, hale, kintsy, lavake, talahake, tandeo. Nikopake tsaño iñe la nivarimbary an-teva ao. La maison est tombée et a dégringolé dans le précipice. Nihodidiñi-teva ty tanañ'olo teto taloha. Nos anciens villages étaient entourés de fossés circulaires.

TEVE TEVETEVE
r. Idée de ce qui est épais —> be, rihitse. 

HATEVE = HATEVEÑE HATEVETEVE = HATEVETEVEÑE s. Epaisseur. 

MAMPATEVE MAMPATEVETEVE v.a.s. Rendre épais. 

MATEVE MATEVETEVE v.a.s. Corpulent, délicieux, dense, épais, gras. Bodo mateve, couverture épaisse. Mateve nofotse, épais comme l’étoffe, le papier, le verre. Raho mateve, de gros nuages. Riko mateve mare, brouillard à couper au couteau. Bodo mateve ty ila lafa manintsy ty anjo. Il faut des couvertures épaisses lorsqu'il fait froid. Mateventeve ty raho. Il y a beaucoup de nuages. 

MIHAMATEVE MIHAMATEVETEVE v.a.s. Devenir de plus en plus épais. 

VOATEVE VOATEVETEVE p. Rendu épais.

TEVEKE = TEVIKE TEVETEVEKE = TEVITEVEKE
s. 1. Point douloureux —> hehetse. 2. Trou fait au lobe de l’oreille pour y mettre une boucle. 
AMPANEVEHE AMPANEVEHO AMPANEVETEVEHE AMPANEVETEVEHO v.p. Qu’on fait percer (Oreille). 
AMPITEVEHE AMPITEVEHO AMPITEVETEVEHE AMPITEVETEVEHO v.p. Qu’on fait percer. 
ANEVEHA ANEVEHO ANEVETEVEHA ANEVETEVEHO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANEVEHA FAMPANEVETEVEHA s. Manière de faire percer (Oreille). 
FAMPITEVEHA FAMPITEVETEVEHA s. Manière de faire percer. 
FANEVEHA FANEVETEVEHA s. Façon de percer (Oreille), l’instrument. 
FITEVEHA FITEVETEVEHA s. Façon d’être percé (Oreille). 
ITEVEHA ITEVEHO ITEVETEVEHA ITEVETEVEHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATEVIKE MAHATEVITEVIKE v.a.s. Pouvoir percer. 
MAMPANEVIKE MAMPANEVITEVIKE v.a.s. 1. Causer une douleur poignante. 2. Faire percer les oreilles. 
MAMPITEVIKE MAMPITEVITEVIKE v.a.s. Faire percer l’oreille. 
MANEVEKE
MANEVEHA MANEVETEVEKE MANEVETEVEHA v.a.s. 1. Avoir un point de côté douloureux. 2. Percer l’oreille. 
MIHAMANEVIKE MIHAMANEVITEVIKE v.a.s. Commencer à ressentir une douleur poignante. 
MITEVIKE MITEVEHA MITEVITEVIKE MITEVETEVEHA v.a.s. Avoir les oreilles percées. 
PANEVIKE PANEVITEVIKE s. 1. Celui qui ressent une douleur tenace. 2. Celui qui perce. 
PITEVIKE PITEVITEVIKE s. Celui qui a les oreilles percées. 
TEVEHE
TEVEHO TEVETEVEHE TEVETEVEHO v.p. Qu’on perce (Oreille). Teveho ty sofi^i ana^ao o. Perce les oreilles de ta fille. 

VOATEVEKE VOATEVETEVEKE p. Percé —> tineveke tineveteveke.

TEZA1
s. Harpon proprement dit —> ana, kajomanta = kijamanta, larapo, vaike, voloso.

TEZA2 TEZATEZA
s. Idée d’éduquer, d’élever, de s’occuper des enfants —> be, dare, fehe, hare, kasike, kolokolo. 

AMPITEZA AMPITEZAO AMPITEZATEZA AMPITEZATEZAO v.p. Qu’on fait éduquer, élever, s’occuper de. 

FAMPITEZA FAMPITEZATEZA s. Manière de faire éduquer, élever, s’occuper de. 

FITEZA FITEZATEZA s. Education, façon d’allaiter, d’élever, d’entretenir, de soigner. Fiteza aja, soins donnés aux enfants. Fiteza ara-pitiava, éducation sexuelle. 
ITEZA ITEZAO ITEZATEZA ITEZATEZAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATEZA MAHATEZATEZA v.a.s. Pouvoir élever, prendre soin, s’occuper des enfants. 

MAMPITEZA
MAMPITEZA MAMPITEZATEZA MAMPITEZATEZA v.a.s. Faire éduquer, élever, s’occuper de. 

MITEZA
MITEZA MITEZATEZA MITEZATEZA v.a.s. Eduquer, élever, nourrir, prendre soin. Miteza anak’aja, nourrir son propre enfant. Miteza aja njaike ty neni^i Noro. La mère de Noro élève encore un enfant. 

PITEZA PITEZATEZA s. Celui qui éduque, élève, s’occupe des enfants. 

TEZA
TEZAO TEZATEZA TEZATEZAO v.p. Dont on a soin, qu’on éduque, élève. 

VOATEZA VOATEZATEZA p. Elevé, soigné —> tineza, tinezateza.

TEZONTEZO
s. Action de secouer, agitation —> fanto, haro, hetseke, himpa, hobake, hozo, kofoke, kontsa, koronta, koropoke, ola, popoke, tabataba, taitse, tavoaly. 

FITEZONTEZO s. Agitation, secousse. Fitezontezo^i tehentsika tike hamaky laka. L’agitation du mât de notre pirogue va la casser. 

MAMPITEZONTEZO v.a.s. Causer de l’agitation, des secousses. 

MITEZONTEZO v.a.s. Branlé, être remué, remuer, s’agiter, secoué. Laha anteako tehe eñe ami^i laka eo io, mitezontezo any. Quand je regarde le mât sur la pirogue, il a un peu bougé. Mitezontezo ty tehentsika tike. Notre mât s’agite beaucoup. 

PITEZONTEZO s. Ce qui branle, secoue.
TY
a.n. La, le, les. Tsipi^i ty hehe, éclater de rire. Ty fitsebeke, l’aiguille. Nandese^e ty kotsi^ay. Il a pris notre couverture. Toy, fa ela ty nahatatake aze. Il y a longtemps qu’il a été déchiré. Zaho ty mañirake. C’est moi qui envoie. Ino ty añenga^ao aze ? Pourquoi le laissez-vous ?

TIA
I. mod. dém. Ce, ceci, celle-là, celui-ci, celui-là, cet, voilà —> iñe, inge, ingo, inty, io, irao, ite, njeroa, njoa, oñe, rao, reroa, roa, roy, tike. Te^i ty hifamale, bango^areo tse ty sary tia. Au lieu de discuter, admirez un peu ce tableau. Matory etia tia aja zao. Voilà l’enfant qui dort. Andeso satsoke tia. Prends ce chapeau. II. pr. dém. Tia ty anako voho tia ty valiko. Voici mon enfant et voilà ma femme. Tia ie. Il est là.

TIARO TIAROTIARO
adj. Se rappeler, se réveiller, se souvenir —> foha, tabataba, taitse, talily, tefa, tsikake. Fanambaran-jaha soa mba ho tiaro, allusion. Kele tiaro, avoir la mémoire courte. Tsy tiaro sasy ty folia, ne plus se rappeler de rentrer. Fa tsy tiaroko sasy ty raha nianarako taloha. Je ne me souviens plus de ce que j’ai appris autrefois. 
AHATIAROVA AHATIAROTIAROVA v.c. (tr.
MAHA~). Soa hahatiarova^areo anay. Afin que vous gardiez un souvenir de nous. 
AMPITIAROVE AMPITIAROVO AMPITIAROTIAROVE AMPITIAROTIAROROVO v.p. Qu’on fait s’éveiller, se rappeler, se souvenir. 
FAHATIAROVA FAHATIAROTIAROVA s. Souvenir. Fahatiarova ho diso, culpabilisation. Fahatiarovam-bata, conscience. Fahatiarovam-bata ho diso, sentiment de culpabilité. Mahatiaro ty adidi^i ty vata, être conscient de ses devoirs. Mandaza ty fahatiarova ty mate, commémorer les morts. Tsy fahatiarova, anesthésie. Ho fahatiarova^ay anareo ty fañomea bak’ami^ay. Afin de garder un souvenir de nous, voilà un cadeau de notre part. 
FAMPAHATIAROVA FAMPAHATIAROTIAROVA s. Manière de faire se rappeler, se souvenir, rappel, reconfirmation. 
ITIAROVA ITIAROVO ITIAROTIAROVA ITIAROTIAROVO v.c. (tr. MI~). 

MAHATIARO MAHATIAROTIARO v.a.s. Conscient, s’aviser, s’éveiller, se rappeler, se souvenir. Mahatiaro ho diso, culpabiliser. Mahatiaro vata ami^i ty raha toko^e hata^e, être conscient de ses devoirs. Tsy mahatiaro, dont on perd le souvenir, perdre connaissance, tomber en syncope. Tsy mahatiaro nja ino nja ino ie. Il ne se souvient de rien. Mahatiaro matetike ie lafa miroro hale. Il se réveille souvent durant la nuit. 

MAMPAHATIARO MAMPAHATIAROVA MAMPAHATIAROTIARO MAMPAHATIAROTIAROVA v.a.s. Mémoriser. 

MAMPATIARO MAMPATIAROVA MAMPATIAROTIARO MAMPATIAROTIAROVA v.a.s. Faire se rappeler, se souvenir, reconfirmer. 

MIHAMAHATIARO MIHAMAHATIAROTIARO v.a.s. Commencer à s’éveiller, à se rappeler, à se souvenir. 

PAHATIARO PAHATIAROTIARO s. Celui qui se souvient. 
TIAROVE TIAROVO TIAROTIAROVE TIAROTIAROVO v.p. Dont on se souvient, qu’on doit se rappeler. Tiarovo ty fotoantsika hamaray zay. N’oubliez pas notre rendez-vous demain.
TIATIRE = TEATIRE (Or. fr.)
s. Théâtre. Manao teatira, jouer un drame. Pisa tiatire, comédien. Tiatire mampihehe, comédie.

TIFY TIFITIFY
r. Idée de minceur —> anaka, fisake, hia, kele, letse. 
FANIFIA FANIFITIFIA s. Amincissement. 

FATIFY FATIFITIFY s. Etat de ce qui est mince. 

MAMPATIFY MAMPATIFITIFY v.a.s. Amincir. 

MANIFY = MAÑATIFY
MANIFITIFY = MAÑATIFITIFY v.a.s. Amincir. Mañatify hazo, amincir une planche. 

MATIFY MATIFITIFY v.a.s. Fin, mince. Folera matify fafy, des fleurs clairsemées. Matifitify hena, se dit de tout ce qui est mince. Matify volo, qui a les cheveux clairsemés. Rinjy matify, cloison. Saloke matife, robe fine. Ty salo^ao le matify mare, njarahy, ka tanjemo. Votre robe est trop mince, madame, alors faites attention. 

MIHAMATIFY MIHAMATIFITIFY v.a.s. Devenir mince, s’éclaircir (Forêt).

TIFITSE TIFITIFITSE
s. Action de prendre une photo, de lancer une flèche, une pierre, de tirer un coup de fusil, tir —> kapoake, poake. Tifi-davitse, tir lointain. Tifitse sare, photographie. Voa^i ty tifitse, adroit au tir. Voa^i ty tifitsi^i ty fahavalo, essuyer les feux de l’ennemi. Tifitse injaike namonoako akanga telo. D'un seul coup de fusil, j'ai tué trois pintades. 
AMPITIFIRE AMPITIFIRO AMPITIFITIFIRE AMPITIFITIFIRO v.p. Qu’on fait bombarder, fusiller, tirer. 

ATIFITSE
ATIFIRO ATIFITIFITSE ATIFITIFIRO v.i. A chasser, fusiller, tirer au but. Atifitsiko voro bala toy. Je me sers de cette balle pour tirer sur l’oiseau. 
FAMPITIFIRA FAMPITIFITIFIRA s. Manière de faire bombarder, fusiller, tirer. 
FIFAMPITIFIRA FIFAMPITIFITIFIRA s. Bataille, duel, fusillade, guerre. 
FITIFIRA FITIFITIFIRA s. Décharge, façon de tirer, le but, l’instrument, le lieu. 
IFAMPITIFIRA IFAMPITIFITIFIRA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITIFIRA ITIFIRO ITIFITIFIRA ITIFITIFIRO v.c. (tr. MI~). Mijosia iha hitifirako aze. Pousse-toi pour que je lui tire dessus. 

MAHATIFITSE MAHATIFITIFITSE v.a.s. Pouvoir chasser, tirer. 

MAMPITIFITSE MAMPITIFIRA MAMPITIFITIFITSE MAMPITIFITIFIRA v.a.s. Donner l’ordre de tirer, faire bombarder, fusiller, ouvrir le feu. 

MIFAMPITIFITSE MIFAMPITIFITIFITSE v.a.s. Se bombarder, se chasser, se combattre, se massacrer, se tuer. 

MIHAMITIFITSE MIHAMITIFITIFITSE v.a.s. Commencer à chasser, tirer, ouvrir le feu. 

MITIFITSE
MITIFIRA MITIFITIFITSE MITIFITIFIRA v.a.s. Fusiller, passer par les armes, tirer. Mahay mitifitse, adroit au tir. Mamo ty sefo nampirisike ty malaso hitifitse. Les chefs qui avaient poussé les bandits à tirer étaient ivres. Nitifitse malaso ty zandaro. Les gendarmes ont fusillé des voleurs. Mitifira ! Feu ! Ta-hitifitsy sary aho. J’aimerais prendre une photo. 

PITIFITSE PITIFITIFITSE s. Chasseur, tireur. Pitifitse ami^i ty tafonjo, artilleur. Pitifitse kititse, archer, tireur à l’arc. Nahazo voroñ'ala ty pitifitse. Le chasseur a eu des oiseaux sauvages. 
TIFIRE
TIFIRO TIFITIFIRE TIFITIFIRO v.p. Qu’on tire, sur quoi on tire. Tifiro mañ'antiñana mitovy ami^izao. Vise à l'est comme ça. Nitifire^e basy dahalo io la nimate. Il a tiré un coup de fusil sur cet ennemi et il l'a tué. 

VOATIFITSE VOATIFITIFITSE p. Sur quoi on a tiré, touché par une balle, une flèche —> tinifitse tinifitifitse.

TIHE
TIHY TIHITIHE
s. Natte —> anje, kitsele, lafike. Manjare tihe, tresser une natte. Manje an-tihe, alité. Tihy be, grande natte. Miela teo tse nareo fa hamelarako tihe ty eo. Poussez-vous car je veux dérouler la natte ici. Ahimpaño tihe toy fa maro lemboke. Secouez la natte qui est couverte de poussière.

TIKE
I. mod. dém. Ce, celle-là, celui-là, cet, cette, tiens, voici —> iñe, inge, ingo, inty, io, irao, ite, njeroa, njoa, oñe, rao, reroa, roa, roy, tia. Boto retike, ces boutons. Mihamahia koso tike. Ce cochon maigrit. Alao ty boto^i ty vesita^ao retike. Enlève les boutons de ta veste de leurs boutonnières. Aja tike mahere loha. Cet enfant est têtu. II. pr. dém. Tike olo ho kapohe zao, taibe iñe. Voilà l’homme à abattre, il est très dangereux. Tike ie. Le voilà. Tike ñ’anao. Voici le tien.

TIKITSE TIKITIKITSE
r. Idée de monter dans, de s’asseoir sur —> onja. 
AMPITIKIRE AMPITIKIRO AMPITIKITIKIRE AMPITIKITIKIRO v.p. Qu’on fait asseoir, monter, poser sur. 

ATIKITSE ATIKIRO ATIKITIKITSE ATIKITIKIRO v.i. A faire monter, faire s’asseoir. Atikiro etoa boky reo. Placez ici ces livres. 
FAMPITIKIRA FAMPITIKITIKIRA s. Manière de faire asseoir, monter, poser sur. 
FITIKIRA FITIKITIKIRA s. Façon d’asseoir, de monter, place, siège. 
ITIKIRA ITIKIRO ITIKITIKIRA ITIKITIKIRO v.c. (tr. MI~). Nitikira valañe tihe io ka maloto. On a placé la marmite sur la natte et elle est sale. Itikiro seze io. Asseyez-vous sur cette chaise. 

MAMPITIKITSE MAMPITIKIRA MAMPITIKITIKITSE MAMPITIKITIKIRA v.a.s. Faire asseoir, monter, poser sur. 

MITIKITSE MITIKIRA MITIKITIKITSE MITIKITIKIRA v.a.s. Être assis sur, monter dans. Mitikitse an-tônabile, monter dans une voiture. Mitikitse añ’abo, placer en haut. Mitikira an-tseza eo iha. Asseyez-vous sur cette chaise. 

PITIKITSE PITIKITIKITSE s. Celui qui est assis, qui monte, pose sur.

TILY
TILITILY
r. Idée d’être frivole, de faire rapidement quelque chose, de passage rapide d’un corps traversant l’air, de vol. 
AMPITILIÑE AMPITILIÑO AMPITILITILIÑE AMPITILITILIÑO v.p. Qu’on épouvante (Oiseaux), qu’on fait voler. Ampitiliñi^ay baka lavitse añe pizo reto. Nous relâchons les pigeons de très loin. 
ANILIÑA ANILIÑO ANILITILIÑA ANILITILIÑO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPITILIÑA FAMPITILITILIÑA s. Manière de faire voler. 
FITILIÑA FITILITILIÑA s. Façon de flotter dans l’air, de s’élancer, de voler, le moyen, le lieu. 
ITILIÑA ITILIÑO ITILITILIÑA ITILITILIÑO v.c. (tr. MI~). Itiliña^e iaby ty manodidy anay etoa. Ils volent tous ici autour de nous. 

MAHATILY MAHATILITILY v.a.s. Pouvoir faire rapidement, s’élancer dans l’air, voler. 
MAMPITILY MAMPITILIÑA MAMPITILITILY MAMPITILITILIÑA v.a.s. Faire voler. 
MIHAMITILY MIHAMITILITILY v.a.s. Commencer à voler. 

MITILY = TOMILY
MITILIA = MITILIÑA
MITILITILY
MITILINTILY MITILITILIÑA v.a.s. Flotter dans l’air, passer rapidement, voler. Iha ro panjaka^i ty voro mitily iaby an-tany toy. C'est toi le roi des oiseaux sur cette terre. Niarake nitily mbeo iaby fole reñe tami^io. La bande de cardinaux s'envole aussitôt. 
PITILY PITILITILY s. Ce qui flotte dans l’air, passe rapidement, vole.

TILIKAMBO (Or. mer.)
s. Clocher, tour —> toro. Misy tilikambo mihatake an-dañitse roy. Un clocher se découpe sur le ciel.
TILIKE TILITILIKE
s. Action de mettre la tête à la porte, courte apparition, petite visite —> tangirike. 
AMPITILIHE AMPITILIHO AMPITILITILIHE AMPITILITILIHO v.p. Qu’on fait regarder, visiter en passant. 
FAMPITILIHA FAMPITILITILIHA s. Manière de faire regarder, visiter en passant. 
FITILIHA FITILITILIHA s. Façon de visiter en passant, le lieu. Lera fitiliha marare, heure de visite à l’hôpital. Saky lahade ro fitilihako an-joze. C’est le dimanche que je leur rend habituellement visite. 
IFAMPITILIHA IFAMPITILITILIHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITILIHA ITILIHO ITILITILIHA ITILITILIHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITILIKE MAMPITILIHA MAMPITILITILIKE MAMPITILITILIHA v.a.s. Faire regarder, visiter en passant. 
MAHATILIKE MAHATILITILIKE v.a.s. Pouvoir faire une courte visite, regarder en passant. 
MIFAMPITILIKE MIFAMPITILITILIKE v.a.s. Se rendre mutuellement visite. 
MIHAMITILIKE MIHAMITILITILIKE v.a.s. Commencer à visiter. 

MITILIKE MITILIHA MITILITILIKE MITILITILIHA v.a.s. Regarder, visiter en passant. Mitilike ty marare sañ’anjo ty dokotera. Le médecin visite les malades tous les jours. Nitilike tam-baravara eo ie. Il s’est montré à la porte. 
PITILIKE PITILITILIKE s. Celui qui visite en passant, visiteur. 
TILIHE TILIHO TILITILIHE TILITILIHO v.p. Qu’on regarde, visite en passant. 
VOATILIKE VOATILITILIKE p. Regardé, visité en passant.

TIMBO TIMBOTIMBO
s. Injure, insulte, parole blessante, obscène —> baty, ebo, kororoke, latsa, ofoke, ompa, titike, vola. Mamatsavatsa timbo amiñ'olo, abreuver quelqu'un d'injures. Timbo misesisese, chapelet d'injures. 
AMPITIMBOZE AMPITIMBOZO AMPITIMBOTIMBOZE AMPITIMBOTIMBOZO v.p. Qu’on fait injurier, insulter. 
ANIMBOZA = ITIMBOZA ANIMBOZO = ITIMBOZO ANIMBOTIMBOZA = ITIMBOTIMBOZA ANIMBOTIMBOZO = ITIMBOTIMBOZO v.c. (tr.
MAN?, MI~). 
FAMPANIMBOZA = FAMPITIMBOZA FAMPANIMBOTIMBOZA = FAMPITIMBOTIMBOZA s. Manière de faire injurier, insulter. 
FANIMBOZA = FITIMBOZA FANIMBOTIMBOZA = FITIMBOTIMBOZA s. Façon d’injurier, d’insulter. Tea fitimboza olo ty olo mamo. Les gens ivres aiment insulter les autres. 
IFAMPITIMBOZA IFAMPITIMBOTIMBOZA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANIMBOZA IFANIMBOTIMBOZA v.c. (tr.
MIFAN~). 
KITIMBOTIMBO s. Jeu d’injures, d’insultes. Tea kitimbotimbo ty olo bak’antimo. Les gens du Sud aiment jouer à s’injurier. 
MAHATIMBO MAHATIMBOTIMBO v.a.s. Pouvoir injurier, insulter. 

MAMPANIMBO = MAMPITIMBO MAMPANIMBOZA = MAMPITIMBOZA MAMPANIMBOTIMBO = MAMPITIMBOTIMBO MAMPANIMBOTIMBOZA = MAMPITIMBOTIMBOZA v.a.s. Faire injurier, insulter. 

MANIMBO = MITIMBO MANIMBOZA = MITIMBOZA MANIMBOTIMBO = MITIMBOTIMBO MANIMBOTIMBOZA = MITIMBOTIMBOZA v.a.s. Injurier, insulter. 
MIFAMPITIMBO MIFAMPITIMBOTIMBO v.a.s. Faire s’injurier, s’insulter mutuellement. 

MIFANIMBO MIFANIMBOZA MIFANIMBOTIMBO MIFANIMBOTIMBOZA v.a.s. S’injurier, s’insulter mutuellement. 
MIHAMITIMBO MIHAMITIMBOTIMBO v.a.s. Commencer à injurier, insulter. 

PANIMBO = PITIMBO PANIMBOTIMBO = PITIMBOTIMBO s. Celui qui injure, insulte. 

PIFANIMBO PIFANIMBOTIMBO s. Ceux qui s’insultent mutuellement. 
TIMBOZE TIMBOZO TIMBOTIMBOZE TIMBOTIMBOZO v.p. Qu’on injurie. 
VOATIMBO VOATIMBOTIMBO p. Injurié, insulté —> tinimbo tinimbotimbo.
TIMOKE TIMOTIMOKE
s. Nourriture tombée à terre et saisie avec le bec. 
AMPITIMOHE AMPITIMOHO AMPITIMOTIMOHE AMPITIMOTIMOHO v.p. Qu’on laisse picorer, fait ramasser et manger. 
FAMPITIMOHA FAMPITIMOTIMOHA s. Manière de faire picorer, ramasser et manger. 
FITIMOHA FITIMOTIMOHA s. Façon de picorer, de ramasser et de manger, le motif, le lieu. 
ITIMOHA ITIMOHO ITIMOTIMOHA ITIMOTIMOHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATIMOKE MAHATIMOTIMOKE v.a.s. Pouvoir picorer. 
MAMPITIMOKE MAMPITIMOHA MAMPITIMOTIMOKE MAMPITIMOTIMOHA v.a.s. Faire picorer, ramasser et manger. 
MIHAMITIMOKE MIHAMITIMOTIMOKE v.a.s. Commencer à picorer. 
MITIMOKE MITIMOHA MITIMOTIMOKE MITIMOTIMOHA v.a.s. Picorer, ramasser à terre pour manger. Ka mitimoke nareo, ry aka. Enfants, ne ramassez pas la nourriture tombée à terre pour la manger. Roaho akoho reo fa mitimoke ami^i vary io. Chassez les poules qui picorent le riz. Maro ty olo mitimoke hane am-pañaria fako eñe ty a Tananarivo ao. Il y a plein de gens pauvres qui ramassent et mangent les ordures à Tananarive. 
PITIMOKE PITIMOTIMOKE s. Celui qui picore, ramasse la nourriture tombée à terre pour la manger. 
TIMOHE TIMOHO TIMOTIMOHE TIMOTIMOHO v.p. Qu’on picore, ramasse à terre pour manger. 
VOATIMOKE VOATIMOTIMOKE p. Picoré, ramassé et mangé —> tinimoke tinimotimoke.
TIMPAKE = TIPAKE TIMPATIMPAKE = TIPATIPAKE
s. Coup de patte, de pied, ruade. Panao labole timpake, joueur de football. Laboly timpake ty fisa atao^i Bera. Le sport pratiqué par Bera est le football. Tanjemo ty timpaki^i aomby io. Faites attention au coup de patte de ce boeuf. 
FITIMPAHA FITIMPATIMPAHA s. Coup. Fitimpaham-pangataha, débouté. 
MAHAVOATIMPAKE MAHAVOATIMPATIMPAKE v.a.s. Buter, pouvoir jeter un coup de pied. Mahavoatimpake fatem-balavo raike, buter sur un rat mort. 
MITIMPAKE MITIMPAHA MITIMPATIMPAKE MITIMPATIMPAHA v.a.s. Donner des coups de pied, envoyer balader, refuser son consentement. Atahorako rambese soavaly io fa mitimpake. Je ne puis pas saisir ce cheval car il donne des coups de patte. 
TIMPAHE TIMPATIMPAHE TIMPAHO TIMPATIMPAHO v.p. Qu’on donne (Coup de pied). Kope iaby zao ami^i ty aly bole timpahe, coupe du monde de football. Lafa ie milimboke, timpaha^e mañafara añe avao siky toy. Celui-ci repousse toujours la couverture avec ses pieds. Ka timpaha^ao zai^ao io. Ne donne pas de coup de pied à mon cadet.
TIMPO TIMPOTIMPO
r. Idée de ramasser un à un, de trier —> fily. 
AMPITIMPONE AMPITIMPONO AMPITIMPOTIMPONE AMPITIMPOTIMPONO v.p. Qu’on fait ramasser, trier. 
ATIMPO ATIMPONO ATIMPOTIMPO ATIMPOTIMPONO v.i. A choisir, trier. Ty tañan-teña avao ro atimpo aze. On les trie toujours avec ses mains. 
FAMPITIMPONA FAMPITIMPOTIMPONA s. Manière de faire ramasser, trier. 
FITIMPONA FITIMPOTIMPONA s. Façon de choisir, ramasser un à un, trier, l’instrument, le lieu, triage. Ato ty tsaño fitimpona. C’est là la salle de triage. 
FITIMPO FITIMPOTIMPO s. Action de trier. Fitimpo kabaro ty velomam-po^i ty ampela^i Morombe. Les femmes de Morombe gagnent leur pain en triant les pois du Cap. 
ITIMPONA ITIMPONO ITIMPOTIMPONA ITIMPOTIMPONO v.c. (tr. MI~). Vato maro reto hombe, ka io itimpona aze io. C’est parce qu’il y a ces nombreux cailloux qu’on les trie. Tañan-teña avao ro itimpona aze. On les trie avec les mains seulement. 
MAHATIMPO MAHATIMPOTIMPO v.a.s. Pouvoir ramasser, trier. 
MAMPITIMPO MAMPITIMPONA MAMPITIMPOTIMPO MAMPITIMPOTIMPONA v.a.s. Faire ramasser, trier. 
MIHAMITIMPO MIHAMITIMPOTIMPO v.a.s. Commencer à ramasser, à trier. 
MITIMPO MITIMPONA MITIMPOTIMPO MITIMPOTIMPONA v.a.s. Choisir, ramasser un à un, trier. Mitimpo kabaro, trier les pois du Cap. 
PITIMPO PITIMPOTIMPO s. Celui qui choisit, ramasse un à un, trie. 
TIMPONE TIMPONO TIMPOTIMPONE TIMPOTIMPONO v.p. Qu’on choisit, ramasse un à un, trie. Timpone tseke raha eo zay voho mandeha. On trie un peu ces choses avant de partir. Timpono ze vato ami^i vare io. Enlevez les pierres mêlées au riz. Timpono tapa-mofo reo. Ramassez ces morceaux de pain. 
VOATIMPO VOATIMPOTIMPO p. Ramassé, recueilli, trié —> tinimpo, tinimpotimpo.
TINAY
s. Boyau, intestin. Anaka tinay, intestin grêle. Fivolelen-tinay, hernie. Kambin-tinay, appendice. Lohan-tinaibe, caecum. Tinay be, côlon, gros intestin. Tinaim-pory, rectum. Poésie. Tsikotsy lava tinay, mbo ho tsatsiko lafa hamaray. Fausse aigrette à longs intestins, je t'aurai demain.
TINAINE
s., temp. Lundi. Ami^i ty tinaine mañarake io, le lundi d'après. Tinaine ho avy, lundi prochain —> tinainy heri^e. Tinaine raike teo oñe, lundi dernier. Aia, tsy raha tinaine fara^e teo oñe ty nifankahita tsika. Non, ce n’est pas lundi dernier qu’on s’est vu. Fa tami^i tinaine taloha iñe. C’est le lundi avant.
TINGA TINGATINGA
r. Idée de démarche lente, traînante, de s’approcher doucement pour surprendre, voler —> halatse, kea, tangirike, tsikilo. 
AMPITINGANE AMPITINGANO AMPITINGATINGANE AMPITINGATINGANO v.p. Qu’on fait épier, surprendre. 
FAMPITINGANA FAMPITINGATINGANA s. Manière faire épier, surprendre. 
FITINGANA FITINGATINGANA s. Aguets, façon d’épier, de marcher avec précaution. Añati^i ty fitingana, être aux aguets. 
ITINGANA ITINGANO ITINGATINGANA ITINGATINGANO v.c. (tr. MI~). Itingatingana soa filira ao. On entre ici en marchant soigneusement sur la pointe des pieds. 
MAHATINGA MAHATINGATINGA v.a.s. Pouvoir épier, surprendre. 
MAMPITINGA MAMPITINGANA MAMPITINGATINGA MAMPITINGATINGANA v.a.s. Faire épier, marcher avec précaution, lentement. 

MITINGA MITINGANA MITINGATINGA MITINGATINGANA v.a.s. Avancer, être aux aguets pour voler, épier, marcher sur la pointe des pieds, sans bruit, s'approcher doucement. Mitingatinga ie laha amonto ao. Il marche doucement à l'extérieur. Mitinga valavo piso o. Ce chat guette un rat. 
PITINGA PITINGATINGA s. Celui qui cherche à surprendre, marche à pas comptés, guetteur. 
TINGANE TINGANO TINGATINGANE TINGATINGANO v.p. Qu’on épie, surprend sans bruit. 
VOATINGA VOATINGATINGA p. Pris sur le fait, surpris —> tininga, tiningatinga. Tininga^i ty pangalatse vari^ay io. Un voleur s’est glissé doucement près de notre riz.
TINGE = 
TINGY TINGITINGE = TINGITINGY
r. Idée de choisir, élire, préférer —> fily, jobo, lane, tea, tenje, timpo. 
AMPITINGINE AMPITINGINO AMPITINGITINGINE AMPITINGITINGINO v.p. Qu’on fait choisir, élire, voter. 
FAMPITINGINA FAMPITINGITINGINA s. Manière de faire choisir, élire, voter. 
FITINGINA FITINGITINGINA s. Choix, élection, façon de choisir. Fañafoaña ty fitingina, annulation d'une élection —> fañafoaña ty fijoboña. Fitingina malalake, élection libre. Fitingina porezida, élection présidentielle. Fitinginam-bita, apartheid. Zaho tsy mahay ty olo hilatsake ami^i ty fitingina an-tanantsika etoa. Je ne connais pas le candidat aux élections dans notre ville. 
ITINGINA ITINGINO ITINGITINGINA ITINGITINGINO v.c. (tr. MI~). Misy karaza^e maro azo itingina. Il y en a de plusieurs sortes ici pour pouvoir choisir. 
MAHATINGE MAHATINGITINGE v.a.s. Pouvoir choisir, élire, préférer. 
MAMPITINGE MAMPITINGINA MAMPITINGITINGE MAMPITINGITINGINA v.a.s. Faire choisir, élire, voter. Zaho tsy mampitingy anao ty siky io. Je ne te conseille pas ce tissu. 
MIHAMITINGE MIHAMITINGETINGE v.a.s. Commence à choisir, élire. 
MITINGE MITINGINA MITINGITINGE MITINGITINGINA v.a.s. Choisir, élire, préférer. Mitingy ty asa^i ty ramose, embrasser la carrière de professeur. Mitingim-binta, apartheid, racisme, ségrégation raciale. Sahira mitingy, n'avoir que l'embarras du choix. Iha tsy maintsy mitinge ty veran-tsolomaso ze tsy vaky. Tu devrais choisir des verres de lunettes qui ne cassent pas. Prov. Ty laka tsy mitingy panjaka, laha renjike le iaby. Une pirogue ne connaît pas de souverain, quand elle chavire, tout le monde est mouillé. 
PITINGE PITINGITINGE s. Celui qui choisit, électeur. 
TINGINE TINGINO TINGITINGINE TINGITINGINO v.p. Qu’on choisit, préfère. Pilatsake ho tingine, candidat aux élections. Teteke fanova poropagade^i ty pilatsake ho tingine, campagne électorale. Njeo anako, tingino ze tea^ao. Voici mes filles, choisis celle que tu veux. Aia ty ho tingini^ao ami^i meso kapike reto ? Lequel de ces couteaux choisirez-vous ? Toy ty tinginiko. Je préfère celui-ci. 
VOATINGE VOATINGITINGE p. Choisi, élu —> tininge, tiningetinge. Sombi^e voatingy, morceaux choisis. Ty olo tininge, les élus. Tiningi^i ty olo ie. Le peuple l’a choisi.
TINJY TINJITINJY
r. Idée d’appuyer, de faire pression, de mettre en valeur, objet ajouté à un autre, placé sur un autre —> anky, koboke, rampe, tandetse, tavanja, tehe, tere, toha. Ana-tsoratse misy tinji-peo, syllabe accentuée. Tinji-peo, accent aigu. Tinjiñ’ampela, qui se laisse mener par sa femme. 
AMPANINJIE AMPANINJIO AMPANINJITINJIE AMPANINJITINJIO v.p. Qu’on fait appuyer, comprimer, dominer, presser. 
ANINJIA ANINJIO ANINJITINJIA ANINJITINJIO v.c. (tr.
MAN~). Ilao vato bevata haninjia ty raha toy. Cherche ici une grosse pierre pour appuyer sur cette chose. 
ATINJY ATINJIO ATINJITINJY ATINJITINJIO v.i. A ajouter, appuyer, comprimer, dominer, presser. Atinjy aze eto avao vato reto. On ne fait qu’appuyer dessus avec ces pierres. 
FAMPANINJIA FAMPANINJITINJIA s. Manière de faire appuyer, comprimer, dominer, presser. 
FAMPIFANINJIA FAMPIFANINJITINJIA s. Réconciliation. 
FANINJIA FANINJITINJIA s. Accentuation, autoritarisme, chiffonnage, colonialisme, façon de comprimer, dominer, presser, l’instrument, le lieu. Faninji-lela, abaisse-langue. Faninji-peo, accentuation de la voix. Faninjiam-bata, contrôle. Mare loatse ty faninjia^ao. Ta pression est trop forte. 
FIFANINJIA FIFANINJITINJIA s. Accord. Fifaninjian-taña, croisement des bras. 
ITINJIA ITINJIO ITINJITINJIA ITINJITINJIO v.c. (tr. MI~). Mahere mare itinjia^ao raha io. Tu appuies trop fort sur cette chose. 
MAHATINJY MAHATINJITINJY v.a.s. Pouvoir appuyer, comprimer, dominer, presser. Mahatinjim-bata, se contrôler. Tsy mahatinjy fo, perdre le contrôle de soi. Tsy mahatinjy vata, perdre le contrôle de soi. Tsy mahatinjy arete aoly toy. Ce remède n'a pas été efficace. 
MAMPANINJY MAMPANINJIA MAMPANINJITINJY MAMPANINJITINJIA v.a.s. Faire appuyer, comprimer, dominer, presser. 
MANINJY MANINJIA MANINTINJY MANINJITINJIA v.a.s. Accabler, assujettir, comprimer, dominer, peser sur, presser. Maninjy loha ami^i ty onda, appuyer la tête sur un oreiller. Maninjitinjy akanjo, chiffonner un vêtement —> mamiripiritse akanjo. Maninjy aze mare ty enta. Les bagages pèsent beaucoup sur lui. 
MIFANINJY MIFANINJITINJY v.a.s. Etre sens dessus dessous, se mêler. 
MIHAMANINJY MIHAMANINJITINJY v.a.s. Commencer à appuyer, comprimer, dominer, presser. 
MITINJY MITINJIA MITINJITINJY MITINJITINJIA v.a.s. Etre appuyé, comprimé, pressé. Mitinjy aze mare iha. Tu pèses trop sur lui. 
PANINJY PANINJITINJY s. Celui qui appuie, comprime, domine, presse. 
TINJIE TINJIO TINJITINJIE TINJITINJIO v.p. A quoi on ajoute, qu’on comprime comme la colère, qu’on domine, presse. Tinjio mare soa hilenteha^e. Appuie fort pour qu’il s’enfonce. Ka tinjie^ao satsoko o. Ne comprimez pas mon chapeau. Tinjio vato angozy reo. Mettez des pierres sur ces cuirs. 
VOATINJY VOATINJITINJY p. Accablé, appuyé, comprimé, dominé, pressé —> tininjy, tininjitinjy.
TINJOKE TINJOTINJOKE
s. Butin, produit de la chasse, de la pêche, proie —> haza. Pangalatse tinjoke raha rara, braconnier. Tinjoke tanjake, chasse aux hérissons. Ty filiran-jala^i ty Vezo ami^i tana io, ty an-kamaroa^e bak’ami^i ty tinjoke. L’argent, pour les Vezo de cette région, vient pour la plupart, de la pêche. 
AMPITINJOHE AMPITINJOHO AMPITINJOTINJOHE AMPITINJOTINJOHO v.p. Qu’on fait chasser, pêcher. 
FAMPITINJOHA FAMPITINJOTINJOHA s. Manière de faire chasser, pêcher. 
FITINJOHA FITINJOTINJOHA s. Façon de chasser, de pêcher, l’instrument, le lieu, la saison. Fitinjoha raha rara, braconnage. Misokatse ty fitinjoha añ'ala. La chasse en forêt est ouverte —> Manomboke ty foto^i ty fitinjoha añ'ala. Ka mbeo lehe maromaro tsañotsaño fitinjohañ'olo koa. Alors, par là, il y a beaucoup de petites maisons pour les nomades vezo. 
ITINJOHA ITINJOHO ITINJOTINJOHA ITINJOTINJOHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATINJOKE MAHATINJOTINJOKE v.a.s. Le meilleur à la pêche, savoir chasser, pêcher. 
MAMPITINJOKE MAMPITINJOHA MAMPITINJOTINJOKE MAMPITINJOTINJOHA v.a.s. Faire chasser, pêcher. 
MITINJOKE MITINJOHA MITINJOTINJOKE MITINJOTINJOHA v.a.s. Chasser, pêcher. Mitinjoke raha rara, braconner —> mangalatse tinjoke raha rara. Laha mitinjoke roze ampe ty hohane anjoany avao. Ils pêchent juste pour le pain quotidien. Nitinjoke zahay la nahazo tsitsike. Nous sommes allés à la pêche et nous avons attrapé des écrevisses. 
PITINJOKE PITINJOTINJOKE s. Chasseur, pêcheur. Pitinjoke añ'ala, chasseur. Pitinjoke voarara, braconnier. 
TINJOHE TINJOHO TINJOTINJOHE TINJOTINJOHO v.p. Qu’on chasse, pêche. 
VOATINJOKE VOATINJOTINJOKE p. Chassé, pêché —> tininjoke, tininjotinjoke.
TINTE1
s. Cisticole (Cisticola cherina).
TINTE2 TINTITINTE
r. Idée de porter —> atitse, babe, enga, lanja, lay, leo, loloha, ongake, sese, tako, tao, tarazo. 
AMPITINTIÑE AMPITINTIÑO AMPITINTITINTIÑE AMPITINTITINTIÑO v.p. Qu’on fait porter. 
FAMPITINTIÑA FAMPITINTITINTIÑA s. Manière de faire porter. 

FITINTIÑA FITINTITINTIÑA s. Façon de porter. Tsy mete fitintiña^ao an’i raha toy. Ta façon de porter cette chose n’est pas bonne. 
ITINTIÑA ITINTIÑO ITINTITINTIÑA ITINTITINTIÑO v.c. (tr. MI~). 
MAHATINTE MAHATINTITINTE v.a.s. Pouvoir porter. 
MAMPITINTE MAMPITINTIÑA MAMPITINTITINTE MAMPITINTITINTIÑA v.a.s. Faire porter. 
MITINTE
MITINTIÑA MITINTITINTE MITINTITINTIÑA v.a.s. Porter. Mitinte haro, porter un panier. Mitinte siho feno rano, porter un seau plein d’eau. 
PITINTE PITINTITINTE s. Porteur. 
TINTIÑE TINTIÑO TINTITINTIÑE TINTITINTIÑO v.p. Qu’on porte.
TIÑO TIÑOTIÑO
s. Action de suivre une trace. Tiñon-dia, action de suivre quelqu’un à la trace. 
AMPITIÑOE AMPITIÑO AMPITIÑOTIÑOE AMPITIÑOTIÑO v.p. Qu’on fait suivre à la trace. 
FAMPITIÑOA FAMPITIÑOTIÑOA s. Manière de faire suivre à la trace. 
FITIÑOA FITIÑOTIÑOA s. Façon de suivre à la trace. 
ITIÑOA ITIÑO ITIÑOTIÑOA ITIÑOTIÑO v.c. (tr. MI~). 
MAHATIÑO MAHATIÑOTIÑO v.a.s. Pouvoir suivre une trace. 
MAMPITIÑO MAMPITIÑOA MAMPITIÑOTIÑO MAMPITIÑOTIÑOA v.a.s. Faire suivre à la trace. 
MITIÑO MITIÑOA MITIÑOTIÑO MITIÑOTIÑOA v.a.s. Suivre une trace. Mitiñon-dia, poursuivre. Mitiñon-diañ’aombe tsobo, suivre les traces du bœuf perdu. 
PITIÑO PITIÑOTIÑO s. Celui qui suit à la trace. 
TIÑOE TIÑO TINOTIÑOE TINOTIÑO v.p. Qu’on suit à la trace. Tiñoen-dia, qu’on poursuit. Nitinoñi^e lia^i lambo oñe. Il suivit les traces du sanglier. 
VOATIÑO VOATIÑOTIÑO p. Suivi à la trace —> tiniño tiniñotiño. Nitiniño^e ty lia^i lambo oñe. Il a suivi les traces du sanglier.
TIO = 
TIHO (Or. fr.)
s. Conduit, tuyau —> lavake, loake, setsoke, sofy. Fampilira tiô, tuyau d'admission. Tiô fanonjaha, tuyau d'arrosage.
TIOTIOKE
r. Idée de ce qui est pointu comme une aiguille, une lance —> nionioke, rañitse. 
MANIOTIOKE = MITIOTIOKE v.a.s. Pointu. Hazo mitiotioke, bois pointu. Vy mitiotioke, fer pointu.
TIRAKITERA (Or. fr.)
s. Tracteur.
TIRANTE (Or. fr.)
adj. num. Trente —> telo-polo.

TIRY TIRITIRY
s. Pousse, semis —> ketsa, vole. 
AMPITIRIÑE AMPITIRIÑO AMPITIRITIRIÑE AMPITIRITIRIÑO v.p. Qu’on fait croître, pousser. 
FITIRIÑA FITIRITIRIÑA s. Façon de bourgeonner, poindre, pousser, le lieu, le temps. 
ITIRIÑA ITIRIÑO ITIRITIRIÑA ITIRITIRIÑO v.c. (tr. MI~). Holitse itiriñam-bolo, chevelu. Tsy ampe ty toera itiriña^e eto. Il n’y a pas assez de place ici pour qu’elles poussent. Ty hazo ro vañe ho laka, ka tane nitiriña^e ro soa. Si avec un arbre, on peut faire une pirogue, c'est grâce à la forêt où il a poussé. 
MAMPITIRY MAMPITIRIÑA MAMPITIRITIRY MAMPITIRITIRIÑA v.a.s. Faire croître, pousser. 

MITIRY = TOMIRY MITIRIÑA
MITIRITIRY = TOMIRITIRY MITIRITIRIÑA v.a.s. Bourgeonner, croître, germer, pousser (Arbre, herbe, ongle, poil). Koboñan-kazo mitiry, buisson. Ty raha mitiry, les plantes. Vonjoñan-kazo mitiry, buisson. Fa mitiry soa ty ketsa. Les semis de riz poussent bien. Mamoa iaby ty hazo mitiry. Tous les arbres sont chargés de fruits. Voho mitiry ty hazo. Les arbres commencent à bourgeonner.
TIRIBINE (Or. fr.)
s. Tribune.
TIRIGAJA
s. Gale —> lagaly.
TITE TITITITE
r. Idée d’avarice, de parcimonie —> hetse, mahe, sarotse. 

ATITY ATITIO ATITITITY ATITITITIO v.i. Avec quoi on est avare. 
FATITIA FATITITITIA s. Avarice, parcimonie. 
MAMPATITY MAMPATITITITY v.a.s. Rendre avare, parcimonieux. Ami^i tao o ty mampatity aze. A cet âge-là, on est assez égoïste. 

MATITY
MATITIA MATITITITY MATITITITIA v.a.s. Etre avare, parcimonieux. Mahake ro matite lafa homan-kane. Il est gourmand et ne partage pas quand il mange. 
MIHAMATITY MIHAMATITITITY v.a.s. Devenir avare. 
PATITY PATITITITY s. Avare.
TITIKE1 TITITITIKE
s. Injure, malédiction, promesse, serment consistant à se lancer des imprécations en frappant, en même temps, avec une verge, une lance plantée dans une fontaine sacrée —> hozo, latsa, ofoke, ompa, tama, timbo, toky, vola. 
AMPITITIHE AMPITITIHO AMPITITITITIHE AMPITITITITIHO v.p. Qu’on fait s’injurier, se maudire, se promettre. 
FAMPITITIHA FAMPITITITITIHA s. Manière de faire jurer, promettre. 
FITITIHA FITITITITIHA s. Façon de jurer, le motif, le lieu, injure, serment. Etoa ty fititiha^i ty fokonolo. C’est ici que les gens du village font leur serment. 
IFAMPITITIHA IFAMPITITITITIHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITITIHA ITITIHO ITITITITIHA ITITITITIHO v.c. (tr. MI~). 

MAMPITITIKE MAMPITITIHA MAMPITITITITIKE MAMPITITITITIHA v.a.s. Faire jurer, promettre. 
MIFAMPITITIKE MIFAMPITITIHA MIFAMPITITITITIKE MIFAMPITITITITIHA v.a.s. S’injurier l’un l’autre, se faire des promesses. 

MITITIKE MITITIHA MITITITITIKE MITITITITIHA v.a.s. Faire le serment de fidélité, jurer, lancer des imprécations. Mititike kisarisare, faire un faux serment. 
PITITIKE PITITITITIKE s. Celui qui jure, maudit. 
TITIHE TITIHO TITITITIHE TITITITIHO v.p. Qu’on maudit. 
VOATITIKE VOATITITITIKE p. Juré, maudit, promis —> tinitike, tinitititike.
TITIKE2 TITITITIKE
s. Action de jouer d’un instrument, de toucher légèrement —> eno. 
AHATITIHA AHATITIHO AHATITITITIHA AHATTITITIHO v.c. (tr.
MAHA~). Qu’on peut jouer, toucher. Ahatitiha aze avao kobay reto. On peut seulement la gratter avec ces bouts de bois. 
AMPITITIHE AMPITITIHO AMPITITITITIHE AMPITITITITIHO v.p. Qu’on fait jouer d’un instrument. Ze zatse avao ro ampititihe aponga. C’est seulement par les habitués qu’on fait jouer du tambour. 
ATITIKE ATITIHO ATITITITIKE ATITITITIHO v.i. Atitike aponga ty hazo. On joue du tambour avec les baguettes. 
FAMPITITIHA FAMPITITITITIHA s. Manière de faire faire de la musique, de jouer d’un instrument. 
FITITIHA FITITITITIHA s. Baguette, façon de jouer d’un instrument, de la musique, le lieu, le style. Tsy mete fititiha^ao aze zao. Ta façon de jouer est inadmissible. Tampatampake iabe fititiha langoro reñe. Toutes les baguettes sont cassées. 
FITITIKE FITITITITIKE s. Baguette. Tampatampake iaby fititike reñe. Toutes les baguettes sont cassées. 
ITITIHA ITITIHO ITITITITIHA ITITITITIHO v.c. (tr. MI~). Tsy mete ty fomba ititiha^ao aze. Ta façon d’en jouer ne convient pas. 
MAHATITIKE MAHATITITITIKE v.a.s. Pouvoir jouer avec les doigts. 

MAMPITITIKE MAMPITITIHA MAMPITITITITIKE MAMPITITITITIHA v.a.s. Faire jouer d’un instrument. 
MIHAMITITIKE MIHAMITITITITIKE v.a.s. Commencer à jouer avec les doigts. 

MITITIKE MITITIHA MITITITITIKE MITITITITIHA v.a.s. Faire de la musique, jouer d’un instrument. Tsy ty hai^e mare ty mititike marovane fa ! Il joue à merveille de la valiha ! Mititik’aponga aja reo. Les enfants jouent du tambour. Mahay mititike ôriga ie. Il sait jouer de l’harmonium. 
PITITIKE PITITITITIKE s. Celui qui joue d’un instrument, musicien. Pititike gitara, guitariste. Pititike gorodomo, accordéoniste. Pititike langoro, joueur de tambour. Tsy avy ty pititike mozike. Les musiciens ne sont pas venus. 
TITIHE TITIHO TITITITIHE TITITITIHO v.p. Qu’on joue (Instrument), qu’on touche des doigts. Titiho soa aponga eo. Joue bien du tambour. Titiho arimonia io ihira^ay. Jouez de l’harmonium pour que nous chantions. Titihe amin-kazo ty langoro. On joue du tambour avec des baguettes. 
VOATITIKE VOATITITITIKE p. Joué, touché —> tinitike tinitititike. Voatitike soa daba eo la vaky. On a bien frappé sur ce bidon qui s’est disloqué.
TITSE TITITSE
r. Idée de ce qui est raide, tendu —> ampatse, henja, heza. Jakatitsy, variété de crabe. 
AMPITIRE AMPITIRO AMPITITITSE AMPITITIRO v.p. Qu’on fait raidir, tendre. 

ATITSE ATIRO ATITITSE ATITIRO v.i. A raidir. Atitiro hosy io. Tendez cette corde. Natititsi^e ty taña^e. Il a tendu son bras. 
FAMPITIRA FAMPITITIRA s. Manière de faire raidir, tendre. 
FITITSE FITITITSE s. Etat de ce qui est raide, tendu. 
ITIRA ITITIRA v.c. (tr. MI~). 

KITITSE s. Flèche. 
MAMPITITSE MAMPITIRA MAMPITITITSE MAMPITITIRA v.a.s. Faire raidir, tendre. 
MIHAMITITSE MIHAMITITITSE v.a.s. Commencer à être raide. 
MITITSE MITITITSE v.a.s. Etre raide, tendu, se raidir. Mitititse hosy io. La corde est tendue. 
PITITSE PITITITSE s. Ce, celui qui raidit, tend.

TIVA TIVATIVA
adj. Sale, impur, souillé —> loto, mavo, monditse. Raha tiva, outil souillé. 
AMPANIVA AMPANIVAO AMPANIVATIVA AMPANIVATIVAO v.p. Qu’on fait salir, souiller. 

ANIVA
ANIVAO ANIVATIVA ANIVATIVAO v.c. (tr.
MAN~). Ino anivativa^ao raha masy io ? Pourquoi souilles-tu cette chose sainte ? Ilao raha maloto hanivantsika aze. Va chercher quelque chose de sale pour que nous le souillions. Ino ty anto^e aniva^ao ty lolo^ay io o ? Pourquoi salis-tu nos tombeaux ? 
ATIVA ATIVAO ATIVATIVA ATIVATIVAO v.i. A salir. Ilao raha maloto hativantsika aze. Cherche quelque chose de sale pour que nous le souillions. 
FAMPANIVA FAMPANIVATIVA s. Manière de faire salir, souiller. 

FANIVA
FANIVATIVA s. Calomnie, façon de salir, profanation. 
ITIVA ITIVAO ITIVATIVA ITIVATIVAO v.c. (tr. MI~). Ino itiva^ao ty lolo^ay io ? Pourquoi souilles-tu nos tombeaux ? 
MAHATIVA MAHATIVATIVA v.a.s. Pouvoir salir. 

MAMPANIVA
MAMPANIVA MAMPANIVATIVA MAMPANIVATIVA v.a.s. Faire salir, souiller. 

MANIVA
MANIVA
MANIVATIVA
MANIVATIVA v.a.s. Altérer, calomnier, insulter, plaisanter, profaner une chose interdite, salir, souiller. Faly ty maniva amy ty hazomanga. Il est interdit de souiller l’emplacement des bois sacrés. 
MIHATIVA MIHATIVATIVA v.a.s. Devenir sale, souiller. 
MITIVA MITIVA MITIVATIVA MITIVATIVA v.a.s. Etre sali, souillé. 
PANIVA PANIVATIVA s. Ce qui salit. 

TIVA TIVAO TIVATIVA TIVATIVAO v.p. Qu’on calomnie, salit. Ka tiva^ao ty raza^ay. Ne souille pas (la mémoire) de nos ancêtres. Faly tiva ty hazomanga. Il est interdit de souiller l’emplacement des bois sacrés. 
VOATIVA VOATIVATIVA p. Sali, souillé, —> tiniva tinivativa.
TIVALA TIVATIVALA
s. Action de mettre en travers, traverse —> bata, deka, falapala, saka, tampike, tsaha. 
AMPITIVALAÑE AMPITIVALAÑO AMPITIVATIVALAÑE AMPITIVATIVALAÑO v.p. Qu’on fait barrer, mettre en travers. 
ATIVALA ATIVALAÑO ATIVATIVALA ATIVATIVALAÑO v.i. A mettre en travers. Ativalaño am-baravañam-bala eo hazo reto soa tsy hiboake aombe reo. Mettez des traverses à l'entrée du parc pour empêcher les boeufs de sortir. 
FAMPITIVALAÑA FAMPITIVATIVALAÑA s. Manière de faire barrer, mettre en travers. 
FITIVALAÑA FITIVALATIVALAÑA s. Façon de mettre en travers, de mettre obstacle, le lieu, le motif. 
ITIVALAÑA ITIVATIVALAÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPITIVALA MAMPITIVALAÑA MAMPITIVATIVALA MAMPITIVATIVALAÑA v.a.s. Faire barrer, mettre en travers. 
MANIBALA = MANTIVALA MANIBALAÑA = MANTIVALAÑA MANIBATIBALA = MANTIVATIVALA MANIBATIBALAÑA = MANTIVATIVALAÑA v.a.s. Mettre en travers. Laka manibala, pirogue qui se met en travers des vagues. Asio tsipike manibala eto. Tracez là une ligne en travers. Tsioke mihamare fa niare ampala, fa manibala ty laka. Le vent devient plus fort se changeant à l'ouest et soufflant sur le côté de la pirogue. Manibala botsy iñe ie aloha^ay ao. Le boutre se met en travers devant nous. 
MITIVALA MITIVALAÑA MITIVATIVALA MITIVATIVALAÑA v.a.s. Etre en travers, mettre un obstacle. Mitivala fanjea, se coucher en travers du lit. Asio tsipike mitivala eo. Tracez là une ligne en travers. 
PANIBALA PANIBATIBALA s. Celui qui met en travers. 
PITIVALA PITIVATIVALA s. Ce qui est mis habituellement en travers. 
TIVALAÑE TIVALAÑO TIVATIVALAÑE TIVATIVALAÑO v.p. Qu’on empêche, met en travers. Tivalaño hazo vavahadi^i valañ’aomby io tsy hiboahañ’aombe. Mettez les traverses à l’entrée pour empêcher les bœufs de sortir. 
VOATIVALA VOATIVATIVALA p. Empêché, mis en travers.
TO1
ZAY
comp. Plus… que, plutôt… que. Aleo avao aho mienga to zay hipetsake etoa. Je préfère m'en aller là-bas plutôt que de rester ici. Sarotse ty aombe to zay ty sôvaly. Le boeuf est plus cher que le cheval.
TO2
adj. Accepté, conforme à la justice, véritable, vrai —> antoke, are, marina, sitsake. Mahazo ty to, être cru, inspirer confiance. Mañambara ty to, assurer, dire la vérité. To safa, dont on accepte les paroles parce qu’inspirant confiance. Vata^e to, franchement. La to vata^e an'izao. C'est tout à fait vrai. Safa to iñe ka tsy hai^ay andana. C’est vrai et nous ne pouvons le nier. To ñ’anao. Vous avez raison —> Marina ty ñ’anao. Laha ty to, nenga^i tam-poso añe ie. En réalité, il l’avait laissé dans sa poche. Tami^i ty raha iaby, sabo^e ho to ty anao. Après tout, c'est peut-être toi qui as raison. Ambarao ahe ty to. Dis-moi la vérité. Le to fa ty kafe^ao o mafaitse. Bien sûr que ton café est amer. Tsy to zay. Ce n’est pas vrai. 

HATO
HATOTO s. Justice, raisonnement. Mahazo ty hato, avoir raison. Mamoro hira momba ty hato avao tsika. Nous composons toujours des chants se rapportant à la justice. 

MAHATO
MAHATOTO v.a.s. Justifier, prouver. Tsy misy raha mahato aze. Il n’y a rien qui le prouve. Ka iñe tsy misy mahato azy. Ce n’est pas vrai en fait. 

MANKATO
MANKATOTO v.a.s. Accepter, approuver, tenir pour vrai. Sady mankato ty safa^ao tokoa fa olo mahitsy iha. On approuve tes paroles car tu es un homme sage. 

VOATO
VOATOTO p. Accepté, approuvé, puni par sa faute.

TOA
(v.
DAY).
TOAKE
s. Boisson alcoolique, rhum —> hamo, makoasy, raniny, romo. Afake tami^i ty fañandevoza^i ty toake, être affranchi de la servitude de l'alcool. Malay pinon-toake, antialcoolique —> manohitse finoman-toake. Mañara ami^i ty finoman-toake, s'adonner à la boisson. Mañarañ'ay ami^i ty finoman-toake, abuser d'alcool. Miboboke toake maro, absorber une forte dose d'alcool. Mifangaro toake, qui contient de l’alcool. Miketsike toake, distiller du rhum. Minon-toake maro mare, abuser d'alcool. Olo tsañon-toake, alcoolique —> pino toake. Toadoto, rhum de miel. Toake fare, rhum de canne à sucre. Taoke gasy = toa-gasy, rhum local, rhum malgache. Toake mame, punch. Toake siramame, rhum de sucre. Toakem-pome, cidre. Tsaño finoman-toake, bar. Lany tami^i ty finoman-toake ty hanaña^e. Il a épuisé sa fortune en buvant du rhum. Miketsike toake sañ’anjo ie. Il distille du rhum tous les jours. Mifangaro anaka toake ty labiera. La bière contient un peu d'alcool. Ty olo mino toake mare ro tsañon-toake. Une personne qui boit trop d'alcool est alcoolique. Mahadehedehe ty toake. Le rhum abrutit. Mihozonkozo minje ami^i ty ninon-toake. Je chancelle comme si j'avais bu.
TOANTOA
r. Idée de courir çà et là —> karioke, rio. 
AMPITOANTOAÑE AMPITOANTOAÑO v.p. Qu’on fait courir de côté et d’autre. 
ATOANTOA ATOANTOAÑO v.i. A faire courir de côté et d’autre. 
FAMPITOANTOAÑA s. Manière de faire courir de côté et d’autre. 
ITOANTOAÑA ITOANTOAÑO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITOANTOA MAMPITOANTOAÑA v.a.s. Faire courir çà et là. 
MITOANTOA v.a.s. Courir de çà, de là. La mitoantoa mare teña ami^i ty afera toy. Je suis très préoccupé à cause de ce procès. Mitoantoa vata^e ie mba hanan-tsaño. Il se donne beaucoup de peine pour avoir une maison. 
PITOANTOA s. Façon de courir çà et là, la cause.

TOBE
TOBY TOBITOBE = 
TOBITOBY
r. Idée de puiser comme de l’eau —> kapoake, tsaka. 
AMPANOBIZE AMPANOBIZO AMPANOBITOBIZE AMPANOBITOBIZO v.p. Qu’on fait puiser. 
ANOBIZA ANOBIZO ANOBITOBIZA ANOBITOBIZO v.c. (tr.
MAN~). Toy ty filakoho hanobiza^ao rano. Voici une bouteille pour puiser de l’eau. Anobizo rano aho, anake. Puise de l’eau pour moi, mon enfant. 
ATOBE ATOBIZO ATOBITOBE ATOBITOBIZO v.i. A puiser. 
FAMPANOBIZA FAMPANOBITOBIZA s. Manière de faire puiser. 
FANOBE = FANOVE FANOBITOBE = FANOVITOVE s. Façon de puiser, l’instrument, le lieu, seau. Loake fanoby toy. Ce seau est troué. 

MAHATOBY MAHATOBITOBY v.a.s. Pouvoir puiser. 
MAMPANOBE MAMPANOBIZA MAMPANOBITOBE MAMPANOBITOBIZA v.a.s. Faire puiser. 

MANOBY MANOBIZA MANOBITOBY MANOBITOBIZA v.a.s. Puiser. 
MIHAMANOBY MIHAMANOBITOBY v.a.s. Commencer à puiser. 
PANOBE PANOBITOBE s. Celui qui puise. 
TOBIZE TOBIZO TOBITOBIZE TOBITOBIZO v.p. Qu’on puise. 
VOATOBE VOATOBITOBE p. Puisé —> tinobe tinobitobe.
TOBILY
(v. TONABILY).
TOBOKE TOBOTOBOKE
s. Attitude, comportement, configuration, emplacement, mobilité, position —> bika, fitake, hetseke, poze, rio, toetse. Manao toboñ’olo marary, avoir l’air malade. Tobo-jaha, circonstance. Toboken-jaha mampatahotahotse, situation angoissante. Manao ho'e zao avao ty toboko. J'ai toujours été comme ça.
TOBORO TOBOTOBORO
s. Amas, réunion d’un grand nombre comme les fourmis, les poissons —> kobo, rokoroko vory. Toborom-basia, amas d'étoiles. Toboron-tsaño, appartement. Toboroñ'ala, buisson. 
AMPITOBOROÑE AMPITOBOROÑO AMPITOBOTOBOROÑE AMPITOBOTOBOROÑO v.p. Qu’on fait entasser, grouper, réunir. 
ATOBORO ATOBOROÑO ATOBOTOBORO ATOBOTOROÑO v.i. A amasser, grouper, réunir. Atoboroño hazo reo. Entassez ces bois. 
FAMPITOBOROÑA FAMPITOBOTOBOROÑA s. Manière de faire entasser, grouper, réunir. 

FITOBOROÑA FITOBOTOBOROÑA s. Façon de se grouper, la cause, le lieu. 
MAHATOBORO MAHATOBOTOBORO v.a.s. Pouvoir grouper, réunir. 
MAMPITOBORO MAMPITOBOTOBORO v.a.s. Faire amasser, grouper, réunir. Mampitoboro akata an-tsisin-tokotane eo, amasser des ordures dans un coin de la cour. 
MAÑATOBORO MAÑATOBOTOBORO v.a.s. Amasser, grouper, mettre en tas, réunir. 
MIHAMITOBORO MIHAMITOBOTOBORO v.a.s. Commencer à se grouper, à se réunir. 
MITOBORO MITOBOTOBORO v.a.s. Etre entassé, réuni. Anteo vitike mitoboro reo. Regardez ces fourmis groupées ensemble. Misy lahatse maro mitoboro an-tokotane eo. Il y a là dans l'emplacement un grand tas de planches. Nitoboro tami^i polasy kelekele raike ty olo. La foule s'est concentrée sur une petite place. Maro ty olo mitoboro am-bazary ao. Il y a beaucoup de gens qui se sont réunis au marché. 
PITOBORO PITOBOTOBORO s. Ce qui est entassé, groupé, réuni.
TOETSE = TOERA TOETOETSE = TOETOERA
s. 1. Aspect, attitude, caractère, condition, état —> antoke, bika, enjike, fomba, hetseke, tarehe, toboke, vinta. Fiharatia^i ty fomba njake toetse, dégradation des mœurs. Toets'anjo, climat. Toetse malaky meloke, caractère coléreux. Toetse mampiavake, caractéristique. Ka mba manao akore ty toetse^e ? Et comment se conduit-il ? Iha la vata^e raty toetse ! Tu as vraiment mauvais caractère ! Mampalahelo ahe ty toetsi^ao. Ta conduite me cause du chagrin. 2. (Or. mer.). Endroit, lieu, place. Pamari-toetse, adjectif. Toets'aombe, parc à boeufs. 
ATOETSE
ATOERO ATOETOETSE ATOETOERO v.i. A ranger. Atoero ambani^i latabatse ao vata io. Mettez cette caisse en bas de la table. 
FITOERA FITOETOERA s. Chaise, emplacement, place. Fitoera malalake, emplacement large. Misy fitoera roampolo azo ifitara ty añati^i ty tônabily bisy. Il y a vingt places où l'on peut s'asseoir dans l'autobus. 
ITOERA ITOERO ITOETOERA ITOETOERO v.c. (tr. MI~). 
MITOETSE
MITOERA MITOETOETSE MITOETOERA v.a.s. 1. Se conduire. Mahay mitoetse soa ie. Il sait bien se conduire. 2. Habiter, résider. Vitsy ty olo mitoetse a Manahy ao. Les habitants de Manahy sont peu nombreux. 
PITOETSE PITOETOETSE s. Habitant. Olo pitoetse, habitant. 
TOERA TOETOERA s. 1. Attitude, comportement. La tsy soa loatse ty fahitako ty toera^ao. Vous ne me paraissez pas être en bonne santé. Mbo tsy ami^i ty toerako soa zao. Je suis un peu indisposé. Manao akore ty toera^i ty anjo ? Quel temps fait-il ? Mba manao akore ty toera^i valera^e ? De quel milieu social est-elle ? 2. Endroit, état, lieu. Ami^i toera io ao, là-dedans. Fifamadihan-toera, permutation. Mifanjevo an-toera, vivre comme chien et chat. Mifinja toera, déménager. Pisolo toera, pronom locatif. Soa toera, placé de niveau, constant. Ty toera ifitaha^e, leur milieu. Toera ambane, bas-fond. Toera fañoroam-pate, crématorium —> fitsoforam-pate. Toera ifankatojea, lieu de rencontre. Toera mifanipake, antipode. Taliavo malaky ty toera nametsaha^ao aze. Cherche vite l’endroit où tu l’as posé. Manolotse riake ro toera misy ty tana^i Morombe. Morombe se situe au bord de la mer. Olo malaza an-toera ao Tibare. Tibare est une célébrité locale. Mete hiterake loza ty toera misy anao. Votre situation est critique. Nionga tami^i ty toera^e ie. Il a été déchu de ses fonctions.
TOFOTSE TOFOTOFOTSE
adj. Epouvanté, saisi par la peur, surpris —> enjake, tahotse, taitse, tapatapa, tinga, voa, voko, zehatse. Mangitikitike tofotofotse, battre la chamade. Tofotse iaby ty olo an-tana ao fa marine dahalo reñe. Tout le monde est dans l'anxiété car les ennemis approchent. Ka tofotofotse fahatane. Ne vous troublez pas inutilement. 
FITOFORA FITOFOTOFORA s. Frayeur subite, surprise. 
HATOFORA HATOFOTOFORA s. Angoisse, crainte subite, surprise. Amin-katofora, anxieusement. Añati^i ty hatofora, dans l’anxiété. Hatoforan-tsay, agitation des esprits. Miambe an-katofora njake tsy tea raha ela, être sur des charbons ardents. Miambe añati^i ty hatofora, attendre dans l'anxiété. Hatofora mare tampoke ho aze vaovao raty io. Cette mauvaise nouvelle a été pour lui un choc très dur. 
ITOFORA ITOFORO ITOFOTOFORA ITOFOTOFORO v.c. (tr. MI~). 
MAHATOFOTSE MAHATOFOTOFOTSE v.a.s. Angoissant, inquiétant, qui épouvante, surpris. 
MAMPATOFOTSE MAMPATOFOTOFOTSE v.a.s. Alarmer, angoisser. 
MIHATOFOTSE MIHATOFOTOFOTSE v.a.s. Commencer à craindre, devenir peureux. 
PITOFOTSE PITOFOTOFOTSE s. Celui qui est habituellement angoissé.

TOHA1
TOHATOHA
s. Négation, obstacle, opposition, refus —> alo, ankane, baha, barazy, falapala, la, ola, saka, setsa, tampike, tanjake, tivala, tohetse. Toha-jano, barrage. Tsy misy toha^e, absolument. Eka, tsy misy toha^e toy. D’accord, rien ne s’y oppose. Tsy misy toha^e ty fahatokiko aze. J’ai absolument confiance en lui. 
ATOHA
ATOHAÑO ATOHATOHA ATOHATOHAÑO v.i. A opposer, refuser. 

FITOHAÑA FITOHATOHAÑA s. Opposition, refus. 

ITOHAÑA ITOHAÑO ITOHATOHAÑA ITOHATOHAÑO v.c. (tr. MI~). Fahañosa tsy itohatoha, succès certain. 

MAHATOHA MAHATOHATOHA v.a.s. Pouvoir opposer, refuser. 
MAMPITOHA MAMPITOHAÑA MAMPITOHATOHA MAMPITOHATOHAÑA v.a.s. Faire refuser, opposer. 
MIFANOHA
MIFANOHAÑA MIFANOHATOHA MIFANOHATOHAÑA v.a.s. S’opposer mutuellement. 

MITOHA
MITOHATOHA
MITOHAÑA MITOHATOHAÑA v.a.s. Mettre un obstacle, opposer, refuser. Mitohañ'olo, être aux côtés de quelqu'un. Tsioke mitoha ty andehena, vent debout. La tsy zay fa mitoha tam-boaloha^e zahay. Sinon, nous aurions dû refuser dès le début. 
PIFANOHA PIFANOHATOHA s. Ceux qui s’opposent mutuellement. 
PITOHA PITOHATOHA s. Celui qui refuse, opposant. 

VOATOHA VOATOHATOHA p. Refusé.

TOHA2
TOHATOHA
s. Appui, étai, pilier, tuteur —> anky, antoke, rampe, sampa, tavanja, tehe. 
AMPANOHAÑE AMPANOHAÑO AMPANOHATOHAÑE AMPANOHATOHAÑO v.p. Qu’on fait aider, appuyer, étayer, soutenir. 

ANOHAÑA ANOHAÑO ANOHATOHAÑA ANOHATOHAÑO v.c. (tr.
MAN~). 
ATOHA
ATOHAÑO ATOHATOHA ATOHATOHAÑO v.i. A aider, étayer, soutenir. 
FAMPANOHAÑA FAMPANOHATOHAÑA s. Manière de faire aider, appuyer, étayer, soutenir. 
FAMPITOHAÑA FAMPITOHATOHAÑA s. Manière de faire s’appuyer. 

FANOHAÑA FANOHATOHAÑA s. Façon d’aider, étayer, soutenir, la cause, l’instrument. 

FITOHAÑA FITOHATOHAÑA s. Aide, étai, façon de s’appuyer sur, le lieu, le motif. Fitohaña bisikilete, béquille de vélo. Fitohaña tomboke, cale-pied. 
IFANOHAÑA IFANOHAÑO IFANOHATOHAÑA IFANOHATOHAÑO v.c. (tr.
MIFAN~). 

ITOHAÑA ITOHAÑO ITOHATOHAÑA ITOHATOHAÑO v.c. (tr. MI~). Tsy nitohaña ty pôtô^i telefony iñe la niantonta. On n’a pas étayé le poteau télégraphique et il est tombé. 
MAMPANOHA
MAMPANOHAÑA MAMPANOHATOHA MAMPANOHATOHAÑA v.a.s. Faire appuyer, soutenir. 
MAMPITOHA MAMPITOHAÑA MAMPITOHATOHA MAMPITOHATOHAÑA v.a.s. Faire s’appuyer. 

MANOHA
MANOHAÑA MANOHATOHA MANOHATOHAÑA v.a.s. Aider, appuyer, caler, conjurer, soutenir. Manoha pilatsake ho joboñe, appuyer un candidat à une élection. 
MIFANOHA
MIFANOHAÑA MIFANOHATOHA MIFANOHATOHAÑA v.a.s. S’appuyer, s’entraider, se soutenir mutuellement. 

MITOHA
MITOHAÑA
MITOHATOHA MITOHATOHAÑA v.a.s. Etre aidé, appuyé, étayé. Tsioke mitoha, vent contraire. 
PANOHA PANOHATOHA s. Celui qui étaie, soutient. 
PITOHA PITOHATOHA s. Ce qui est appuyé, étayé, soutenu. 

TOHAÑA
TOHAÑO TOHATOHAÑA TOHATOHAÑO v.p. Qu’on appuie, assiste, soutient. Tohan-tomboke, cale-pied. Amea kobay. Bakeo tohaña^e, folaha^e. On donne un bâton. Après, il l’arrête et le brise. Tohaño aho fa fane. Soutenez-moi, car j’ai des vertiges. Tohaño loha-tsaño o fa vake. Etayez ce chevron qui est fendu. 

VOATOHA VOATOHATOHA p. Aidé, étayé, soutenu —> tinoha tinohatoha.
TOHAKE
s. Hanche —> vania. Mitan-tohake, tenir sa hanche, mettre la main sur la hanche.
TOHAKE TOHATOHAKE
s. Action d’être ébahi, de s’esclaffer, de rire aux éclats. Tea tohake ty ampela vezo. Les femmes vezo aiment rire aux éclats. 
AMPITOHAFE AMPITOHAFO AMPITOHATOHAFE AMPITOHATOHAFO v.p. Qu’on fait s’esclaffer, rire aux éclats. 
FAMPITOHAFA FAMPITOHATOHAFA s. Manière de faire s’esclaffer, de faire rire aux éclats. 
FITOHAFA FITOHATOHAFA s. Façon de s’esclaffer, de rire aux éclats, le motif. Fitohafa avao ro nampiale an-joze. Ils se disputent seulement à cause des éclats de rire moqueurs. 
FITOHAKE FITOHATOHAKE s. Action de rire. 
ITOHAFA ITOHATOHAFA v.c. (tr. MI~). 
MAHATOHAKE MAHATOHATOHAKE v.a.s. Pouvoir rire aux éclats. 
MAMPITOHAKE MAMPITOHAFA MAMPITOHATOHAKE MAMPITOHATOHAFA v.a.s. Faire s’esclaffer, rire aux éclats. 

MITOHAKE MITOHAFA MITOHATOHAKE MITOHATOHAFA v.a.s. Eclater de rire, être ébahi, s’esclaffer. 
PITOHAKE PITOHATOHAKE s. Celui qui s’esclaffe, rit aux éclats.
TOHATSE TOHATOHATSE
s. Echelle, escalier —> anike, lasikaly = lesikale.
TOHETSE2 = TOHITSE TOHITOHITSE
r. Idée d’opposition, de résistance —> alo, ankane, baha, falapala, fatsake, saka, setsa, tampike, toha. 
AMPANOHERE AMPANOHERO AMPANOHETOHERE AMPANOHETOHERO v.p. Qu’on fait repousser, résister, s’opposer à. 
ANOHERA ANOHERO ANOHETOHERA ANOHETOHERO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANOHERA FAMPANOHETOHERA s. Manière de faire repousser, résister, s’opposer à. 
FANOHERA FANOHETOHERA s. Contradiction, façon de résister, le motif. Fanohera ty manam-pahefa, défi aux autorités. Fanoheram-pahefa, anarchie. Fanoheram-pangataha, débouté. 
FIFANOHERA FIFANOHETOHERA s. Antagonisme, désaccord. 
IFANOHERA IFANOHERO IFANOHETOHERA IFANOHETOHERO v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHATOHITSE MAHATOHITOHITSE v.a.s. Pouvoir repousser, résister. 
MAMPANOHETSE MAMPANOHERA MAMPANOHETOHETSE MAMPANOHETOHERA v.a.s. Faire repousser, résister, s’opposer à. 
MAMPIFANOHITSE MAMPIFANOHITOHITSE v.a.s. Faire se mettre en désaccord. Fizotsan-kevitse mampifanohitse, raisonnement par l'absurde. 
MANOHETSE = MANOHITSE
MANOHERA MANOHETOHETSE MANOHETOHERA v.a.s. Contester, contrarier, contrecarrer, contredire, être contraire, repousser, résister, s’opposer à. Manohitse varivare, contrer une proposition. Zaho manohitse. Je suis contre. Nañaly hilitse tan-tsañoko ao ie fe nanohitse aze zaho. Il cherchait à entrer dans ma maison, mais je l’ai repoussé. Anako o nañiry ho nandeha fe nanohitse aho. Mon fils voulait partir, mais je m’y suis opposé. Manohitse lily zao. Cela est contraire à la loi. 
MIFANOHETSE = MIFANOHITSE
MIFANOHERA MIFANOHETOHETSE MIFANOHETOHERA v.a.s. Absurde, contrairement, contraster avec, être en désaccord, s’opposer. Manao ze mifanohitse ami^i ty atoroñ'olo, faire le contraire de ce que l'on conseille. Toera mifanohitse, antipode. Ty mifanohitse ami^e zay, au contraire —> ty manohitse zay. Mifanohitse ty safa^ao. Vous vous contredisez. Mifanohitse roze roe lahe. Ces deux individus sont en désaccord. Mifanohitse ami^i ty lily ty raha natao^ao. Ce que vous faites est contraire à la loi. 
MIHAMANOHITSE MIHAMANOHITOHITSE v.a.s. Commencer à repousser, résister. 
PANOHITSE = PANOHETSE PANOHETOHETSE s. Adversaire, contradicteur, opposant, résistant. Panohi-pahefa, anarchiste. 
PIFANOHETSE PIFANOHETOHETSE s. Adversaires, ceux qui sont en désaccord, s’opposent. 
TOHERE
TOHERO TOHETOHERE TOHETOHERO v.p. A quoi résiste, qu’on repousse. Azo tohere, contestable. 
VOATOHITSE VOATOHITOHITSE p. Opposé, repoussé —> tinohitse tinohitohitse.

TOHY
TOHITOHY
s. Ajout, ce qui continue, qui fait suite, reprise —> ampe, hetseke, sesy. Tohi^i ty teo oñe, suite de ce qui précède. Mbo tsy vita dika ty tohi^i boky toy. On n’a pas encore imprimé la suite de ce livre. Tsy mahatakatse lahatse toy laha tsy misy tohi^e. Cette planche ne suffit pas si on n’en ajoute pas une autre. 
AMPANOHIZE AMPANOHIZO AMPANOHITOHIZE AMPANOHITOHIZO v.p. Qu’on fait ajouter, continuer, enfiler, unir. 
ANOHIZA ANOHIZO ANOHITOHIZA ANOHITOHIZO v.c. (tr.
MAN~). Anohizako ty resa^ao teo zay moa. Je poursuis ta conversation de toute à l’heure. 

ATOHY
ATOHIZO ATOHITOHY ATOHITOHIZO v.i. A ajouter, continuer, unir. Ilao hazo hafa njaike atohy aze. Cherche un autre arbre pour le continuer. Atohizo hosy toy fa boriborike. Ajoutez une autre corde à celle-ci parce qu'elle est trop courte. Atohizo ami^i kaky io vy fotsy toy. Ajoutez ce fer-blanc à ce zinc. 
FAMPANOHIZA FAMPANOHITOHIZA s. Manière de faire ajouter, connecter, continuer, enfiler, unir. 
FAMPITOHIZA FAMPITOHITOHIZA s. Accouplement. 
FANOHIZA FANOHITOHIZA s. Branchement, continuation, façon d’ajouter, l’instrument, fil, raccordement. Fanohiza fia, fil dont on se sert pour enfiler des poissons. Fanohizan-kena, ficelle pour enfiler des morceaux de viande. 
FIFAMPITOHIZA FIFAMPITOHITOHIZA s. Connexion, continuité, succession, union. 
FIFANOHIZA FIFANOHITOHIZA s. Succession. 
FITOHIZA FITOHITOHIZA s. Assemblage, continuité, façon d’enfiler, l’instrument. 
IFAMPITOHIZA IFAMPITOHITOHIZA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANOHIZA IFANOHITOHIZA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITOHIZA ITOHIZO ITOHITOHIZA ITOHITOHIZO v.c. (tr. MI~). Enteo soa ty itohiza^e. Regarde bien comment il se prolonge. 

MAHATOHY MAHATOHITOHY v.a.s. Pouvoir ajouter, continuer, enfiler, unir. 
MAMPANOHY MAMPANOHIZA MAMPANOHITOHY MAMPANOHITOHIZA v.a.s. Faire ajouter, connecter, continuer, unir. 

MAMPITOHY MAMPITOHITOHY v.a.s. Allier, connecter. Mampitohy kora, mettre le contact. 

MANOHY
MANOHIZA MANOHITOHY MANOHITOHIZA v.a.s. Ajouter, assembler, connecter, continuer, enfiler, raccorder, rebouter, unir. Laha zao ro mitohy, si ça continue. Manohy fia, enfiler des poissons. Manohy harea, enfiler des perles. Manohy latabo, allonger une table. Manohy lia, continuer sa route. Manohy ty safa, continuer la conversation. Manohy vy, souder du fer. Ty pandeha manohy ty lia^e. Les marcheurs continuent leur route. 

MIFAMPITOHY
MIFAMPITOHITOHY v.a.s. Consécutif, conséquent, continu, en chaîne. 

MIFANOHY MIFANOHIZA MIFANOHITOHY MIFANOHITOHIZA v.a.s. Cohérent, se succéder, se suivre, successivement. Mifanohitohy ty nañodiña^i ty ramose^ay anay. Notre maître nous a interrogés successivement —> Nodiñi^i ty ramose^ay mifanohitohy zahay. 

MITOHY
MITOHIZA MITOHITOHY MITOHITOHIZA v.a.s. Allié, bout à bout, consécutif, continuel, défiler, être enfilé, s’allier à, se suivre. Mitohy ty fete. La fête continue —> Mitohy ty fisa. Tsy ela ty higaja^e laha mitohy raha ata^e io. Dans peu de temps, il sera emprisonné s’il continue ce genre de chose. Nitohy tañati^i ty herañ’anjo ty ora. La pluie n’a pas discontinué pendant une semaine. Nitohy soa ty kabare nata^e. Son discours se poursuivait correctement. 
PAMPITOHY PAMPITOHITOHY s. Conjonction de coordination. 
PANOHY PANOHITOHY s. Connecteur, celui qui ajoute, continue, enfile. 
PIFANOHY PIFANOHITOHY s. Eléments qui s’ajoutent. 
PITOHY PITOHITOHY s. Ce qui est ajouté, allié, continué, enfilé. 
TOHIZE
TOHIZO TOHITOHIZO TOHITOHIZO v.i. Qu’on ajoute, continue, enfile, unit. Tohizo hosy toy, fa boribory. Ajoutez une corde à celle-ci car elle trop courte. Tohizo ty lia^ao. Continuez votre chemin. Tohizo fia reo. Enfilez ces poissons. Tohizo ty safa^areo. Continuez votre conversation. 

VOATOHY VOATOHITOHY p. Ajouté, continué —> tinohy tinohitohy.
TOHITSE TOHITOHITSE
adj. Etre pleine comme la chatte, la vache, etc.

TOHO = TOHOFOTSY
s. (Gobiidés et Eléotridés, Gobius spp. et Eleotris spp.).
TOHOKE1
s. Ruche. Toho-tantele, essaim d'abeilles.
TOHOKE2 TOHOTOHOKE
r. Idée de boire sans verre, de porter aux lèvres (Bouteille, micro) —> boboke, gaga, ino, latasy, tolo. 
AMPITOHOFE AMPITOHOFO AMPITOHOTOHOFE AMPITOHOTOHOFO v.p. Qu’on fait porter aux lèvres. 
ATOHOKE ATOHOFO ATOHOTOHOKE ATOHOTOHOFO v.i. A porter aux lèvres. Ka atohoke am-bava^ao oñe folako o. Ne porte pas la bouteille à tes lèvres pour boire. 
FAMPITOHOFA FAMPITOHOTOHOFA s. Manière de faire porter aux lèvres. 
FIFAMPITOHOFA FIFAMPITOHOTOHOFA s. Façon de se faire face. 
FITOHOFA FITOHOTOHOFA s. Façon de porter aux lèvres, d’effleurer avec les lèvres. 
IFAMPITOHOFA IFAMPITOHOTOHOFA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANOHOFA IFANOHOTOHOFA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITOHOFA ITOHOFO ITOHOTOHOFA ITOHOTOHOFO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITOHOKE MAMPITOHOFA MAMPITOHOTOHOKE MAMPITOHOTOHOFA v.a.s. Faire porter aux lèvres. 
MIFAMPITOHOKE MIFAMPITOHOFA MIFAMPITOHOTOHOKE MIFAMPITOHOTOHOFA v.a.s. Se faire face. 
MITOHOKE
MITOHOFA MITOHOTOHOKE MITOHOTOHOFA v.a.s. Etre porté aux lèvres. Mitohoke filakoho, boire à la bouteille. Mitohoke sofe, approcher la bouche de l’oreille. 
PIFAMPITOHOKE PIFAMPITOHOTOHOKE s. Ceux qui se font face. 
PITOHOKE PITOHOTOHOKE s. Ce qui est très proche des lèvres. 
TOHOFE TOHOFO TOHOTOHOFE TOHOTOHOFO v.p. Qu’on approche des lèvres, qu’on boit à la régalade. Ka tohofa^ao vava fanjaka io. Ne bois pas directement à la bouche l’eau de la fontaine. 
VOATOHOKE VOATOHOTOHOKE p. Porté à la bouche —> tinohoke tinohotohoke.
TOHOMPASE
s. Variété de poisson (Platycéphalidés, Platycephalus spp.).
TOHOVAHO
s. Cabot (Poisson).

TOY1
I. mod. dém. Ce, ceci, celle-ci, celui-ci, cet, cette, tiens, voici —> iñe, inge, ingo, io, irao, ite, njeroa, njoa, ntia, oñe, rao, reroa, retike, roa, roy, tia, tike, zany, zao. Raike toy, celle-ci, celui-ci. La tsy mea^ao ahe lie mofo toy ? Tu ne me donnes pas ce pain ? Ino avao raha mahamarikarike anao toy ? Que soupçonnes-tu au juste ? II. pr. dém. Toy ty anjara^ao. Voici ta part. Toy ñanao. Tiens, c’est pour toi.

TOY2
TOITOY un. as. Réponse à un appel. 

ANOIÑA ANOIÑO ANOITOIÑA ANOITOIÑO v.c. (tr.
MAN~). 

FANOIÑA FANOINOIÑA s. Façon de répondre, réponse. 
FIFANOIÑA FIFANOITOIÑA s. Dispute. 
IFANOIÑA IFANOITOIÑA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAMPANOY MAMPANOINOY v.a.s. Faire répondre. 

MANOY
MANOIÑA MANOINOY MANOINOIÑA v.a.s. Répondre à un appel, répondre comme l’écho. Lafa mikaike Jimobe, Rebirike ro manoy. À chaque fois que Jimobe appelle, c'est Rebirike qui répond. 
MIFANOY MIFANOINOY v.a.s. Se disputer, se répondre. 
PANOY PANOINOY s. Celui qui répond. 
PIFANOY PIFANOITOY s. Ceux qui se disputent. 
TOIÑE
TOIÑO TOITOIÑE TOITOIÑO v.p. Qu’on répond (à un appel).

TOIRA TOIRATOIRA
adj. Evanoui, tombé en syncope, saisi par un fort sentiment de joie ou de tristesse —> enjake, hehe, rembo, ripake, tahotse, toa, tofotse, tsipike, voa. Toira^i ty hehe, qui se pâme de rire. 
ITOIRA ITOITOIRA v.c. (tr. MI~). La nitoira^i ty hehe ie laha nahare raha zay. Il s’est pâmé de rire en apprenant cela. 
MAHATOIRA MAHATOIRATOIRA v.a.s. Capable de faire perdre connaissance, chloroformer.
TOJE = 
TOJY TOJITOJE = TOJITOJY
adj. Rencontré. Nañontanea^e ze olo toje aze. Elle a interrogé toutes les personnes qu'elle a rencontrées. Toje ty mahare manahak'aze koa ie. Il a rencontré son pareil. Prov. Aleo toje pañosave te^e toje pavande. Mieux rencontrer un sorcier qu'un menteur. 
AHATOJEA AHATOJETOJEA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMPITOJE AMPITOJITOJE v.p. Qu’on fait rencontrer. 
FAMPITOJEA FAMPITOJITOJEA s. Manière de faire rencontrer. 
FIFANKATOJEA FIFANKATOJITOJEA s. Rencontre. Fifankatojea masiny roe, croisement de deux trains. Fifankatojean-jaha, coïncidence. 
IFAMPITOJIA IFAMPITOJITOJIA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANKATOJEA IFANKATOJITOJEA v.c. (tr.
MIFANKA~). Tane ifankatojea, lieu de rencontre. Kisenjasenja avao ty nifankatoje^ay tan-dala eñe. Nous nous sommes rencontrés par hasard sur la route. 
ITOJEA ITOJITOJEA v.c. (tr. MI~). 
MAHATOJE MAHATOJETOJE v.a.s. Pouvoir rencontrer. 
MIFANKATOJE MIFANKATOJITOJE v.a.s. Converger, se rencontrer, se trouver en face l’un de l’autre. Mifankatoje amiñ'olo, croiser quelqu'un. Nifankatoje ty lala^ay. Nos routes se sont croisées. Niodikodike tami^i faritsi^i ty tana tao zaho fe tsy nifankatoje tami^e. J'ai circulé dans le quartier sans l'avoir rencontré. Matahotse hifankatoje ami^e zaho. J'appréhende de le rencontrer. 
MITOJE MITOJITOJE v.a.s. Rencontrer. Nitoje aze aho. Je l’ai rencontré. 
PITOJE PITOJETOJE s. Celui qui rencontre.

TOKA1
TOKATOKA
I. adj. Isolé, seul, unique —> irery, raike. Akanjo toka volo, robe de couleur unie. Anake toka, enfant unique. Fehezan-tene tokan-jafitse, phrase simple. Olo toka, individu. Tokamaso, sarda (Plotosidé, Plotosus anguillaris). Tokan-tsaño, foyer, maison paternelle. Tokan-tsaño maso, concubinage. Anak'ampela toka zaho, ka sady ampela ro johary. Je suis fille unique donc en même temps fille et garçon. Ie lehe toka-maso ka. Car elle n'a qu'un seul oeil. Raha toka avao ty tsatsari^i ty havoria toy. Cette réunion n’a qu’un but. II. s. Bénédiction, inauguration, supplique. Hena tsy vita toka, viande non bénie. 
AMPANOKANE AMPANOKANO AMPANOKATOKANE AMPANOKATOKANO v.p. 1. Qu’on fait isoler, mettre à part, séparer. 2. Qu’on fait consacrer. 
AMPITOKANE AMPITOKANO AMPITOKATOKANE AMPITOKATOKANO v.p. 1. Qu’on isole, met à part, sépare. 2. Qu’on inaugure. 

ANOKAÑA = AÑATOKAÑA ANOKAÑO = AÑATOKAÑO ANOKATOKAÑA = AÑATOKATOKAÑA ANOKATOKAÑO = AÑATOKATOKAÑO v.c. (tr.
MAN~). Ilao tsaño malalake hanokava^ay aze. Cherche une maison vaste pour que nous le bénissions. 

ATOKA
ATOKAÑO
ATOKATOKA ATOKATOKAÑO v.i. 1. Qu’on isole, met à part, sépare. Aoly natoka ho ñan’ampela, médicament réservé aux femmes. Varotse atoka ho ñan'i ty pihina avao, vente exclusive aux consommateurs. Vare kovete raike ro atoka ho aze. On lui réserve une cuvette de riz. Atokaño ty anjara^e. Réservez sa part. Natoka tami^i efitse io ao ie. On l’a isolé dans cet appartement. Hatokako ñan’i mahantsa jala toy. Je vais réserver cet argent pour les pauvres. Atokaño ho ñan’i vahiny reto. Réservez ceux-ci pour les étrangers. 2. Qu’on consacre, inaugure. 
FAMPANOKANA FAMPANOKATOKANA s. 1. Manière de faire isoler, mettre à part. 2. Manière de faire consacrer. 
FAMPITOKANA FAMPITOKATOKANA s. 1. Manière de faire se mettre à part, de séparer. 2. Manière de faire inaugurer. 

FANOKAÑA = FAÑATOKAÑA FANOKATOKAÑA = FAÑATOKATOKAÑA s. Façon de mettre à part, le motif. 

FITOKAÑA FITOKATOKAÑA s. 1. Isolement, séparation. 2. Discours pour un sacrifice, inauguration. Fitokañantsaño, installation dans une maison neuve. 

ITOKAÑA
ITOKAÑO ITOKATOKAÑA ITOKATOKAÑO v.c. (tr. MI~). Mijiña soa nareo hitokavako aze. Ecoutez bien pour que je le bénisse. Fa nitokaña tsaño toy. L’inauguration de cette maison est déjà faite. Ami^i lahady ho avy io ty hitokaña^ay ty lagilizy toy. Nous ferons la dédicace de cette église dimanche prochain. 

MAHATOKA MAHATOKATOKA v.a.s. Pouvoir rester seul, mettre à part. Tsy mahatoka lia ie. Il ne peut pas aller seul. Mahatoka petsake ie. Il habite seul. 
MAMPANOKA MAMPANOKAÑA MAMPANOKATOKA MAMPANOKATOKAÑA v.a.s. 1. Faire séparer. 2. Faire consacrer. 

MAMPITOKA MAMPITOKAÑA MAMPITOKATOKA MAMPITOKATOKAÑA v.a.s. 1. Faire mettre à part. 2. Faire inaugurer. 

MAÑATOKA
MANOKA MAÑATOKAÑA = 
MANOKAÑA
MAÑATOKATOKA = MANOKATOKA MAÑATOKATOKAÑA = MANOKATOKAÑA v.a.s. Isoler, mettre à part, réserver, se consacrer à, séparer, spécial. Manokam-bata ami^i ty fikarakara ty mijale, se consacrer au service des pauvres. 
MIHAMITOKA MIHAMITOKATOKA v.a.s. Commencer à s’isoler, devenir solitaire. 

MITOKA
MITOKAÑA
MITOKAVA
MITOKATOKA MITOKATOKAÑA = MITOKATOKAVA v.a.s. Isoler, mettre à part. Mitoka petsake, s'isoler. Mitokan-tsaño, faire lit à part, s’installer dans une maison neuve. Pianjaikitse asa mitoka, chargé de mission. Tea mitoka ie. Il est toujours solitaire. Nitoka roze roe lahe soa hiresake. Ces deux individus se sont mis à part pour causer. 
PANOKA PANOKATOKA s. Celui qui isole, sépare. 
PITOKA PITOKATOKA s. Solitaire. 
VOATOKA VOATOKATOKA p. 1. Isolé, mis à part —> tinoka tinokatoka. Voatoka ho ahi^i ty olo be filime toy. Ce film est réservé aux adultes. 2. Consacré, dédié, inauguré.

TOKA2
TOKATOKA
adj. Appeler les ancêtres pour demander leur bénédiction, asperger, communiquer avec les dieux, crier pour attirer l’attention des morts —> fenjake, ifikifike, sinjake, tsipe. Hena tsy vita toka, viande non bénie. Tokamaso, sarda (Plotosidé, Plotosus anguillaris). 
AMPITOKAVE AMPITOKAVO AMPITOKATOKAVE AMPITOKATOKAVO v.p. Qu’on fait demander aux ancêtres, qu’on fait supplier. 
FAMPITOKAVA FAMPITOKATOKAVA s. Manière de faire demander aux ancêtres, de faire supplier. 

FITOKAVA FITOKATOKAVA s. Demande, façon de demander, de supplier les ancêtres, supplique. Ami^i ty roaza ro fitokavako. C’est aux ancêtres que j’ai l’habitude d’adresser une supplique. 
ITOKAVA ITOKAVO ITAOKATOKAVA ITOKATOKAVO v.c. (tr. MI~). Ilao tsaño hitokava^ay aze. Cherche une maison pour que nous le bénissions. Mijiña soa nareo hitokavako aze. Ecoutez bien pour que je le bénisse. 

MAHATOKA MAHATOKATOKA v.a.s. Pouvoir demander, supplier les ancêtres. 

MAMPITOKA MAMPITOKAVA MAMPITOKATOKA MAMPITOKATOKAVA v.a.s. Faire demander aux ancêtres, faire supplier. 

MITOKA
MITOKAVA
MITOKATOKA MITOKATOKAVA v.a.s. Adresser une supplique aux ancêtres, crier pour attirer l’attention des morts. Mitoka valy, demander en mariage à l'aide du recours à une lecture par les graines divinatoires. Miantso an-Jañahare roze lafa hitoka. Ils appellent Dieu pour faire une offrande. Mangatake mitoka zany. On demande à être béni. 
PITOKA PITOKATOKA s. Détenteur de l’arbre sacré, officiant, vieux. Miampe ty olo pitoka, olo o ro atao hoe « pitankazomana ». Cet homme qui en a la charge s’appelle le « détenteur de l’arbre sacré ». 
TOKAVE TOKAVO TOKATOKAVE TOKATOKAVO v.p. Qu’on bénit, supplie (Ancêtres). Tokavo^areo soa raha eo mba henkeñen-joze. Bénissez bien cette chose pour qu’ils acceptent. 
VOATOKA VOATOKATOKA p. Demandé, supplié —> tinoka tinokatoka.

TOKY1 = TOKE
adj. Enfoncé dans l’eau, plongé, submergé —> epoke, irike, jobo, lentike, poly, revo, tsopo. 

ATOKE v.i. A enfoncer dans l’eau, à plonger. Natoki^i an-jano añe vato oñe. Il a plongé la pierre dans l’eau. 

FITOKE s. Plombs qui lestent la ligne de pêche. 
MAMPITOKE v.a.s. Enfoncer dans l’eau, plonger. E ! Izay ty ho nampitoky anay. Hé, ça va nous couler. 
MIHAMITOKE v.a.s. Commencer à s’enfoncer dans l’eau. 
MITOKE v.a.s. Couler, être plongé dans l’eau. Tsy mete mitoke ty laka vezo. La pirogue vezo ne peut couler. 
PITOKE s. Ce, celui qui s’enfonce dans l’eau.

TOKY2 = TOKE
s. Imprécation, malédiction —> hozo, ompa, titike. 
AMPITOKIE AMPITOKIO AMPITOKITOKIE AMPITOKITOKIO v.p. Qu’on fait maudire. 
FAMPITOKIA FAMPITOKITOKIA s. Manière de faire maudire. 
FITOKIA FITOKITOKIA s. Imprécation, malédiction. Fitokia^i ty ambiasa aze naha-adala azy io. Il est fou car un sorcier l’a maudit. 
ITOKIA ITOKIO ITOKITOKIA ITOKITOKIO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITOKY MAMPITOKIA MAMPITOKITOKY MAMPITOKITOKIA v.a.s. Faire maudire. 
MITOKE
MITOKIA MITOKITOKE MITOKITOKIA v.a.s. Maudire. Mitoky vata, se maudire soi-même. 
PITOKE PITOKITOKE s. Imprécateur. 
TOKIE
TOKIO TOKITOKIE TOKITOKIO v.p. Qu’on maudit. Tokio ie. Maudissez-le. 
VOATOKE VOATOKITOKE p. Maudit —> tinoke tinokitoke.

TOKY3 TOKITOKY (Or. mer.)
s. Assurance, confiance, encouragement —> antoke, asiransy, tata. Fañomeza toky, engagement, promesse. Mañome toky, faire espérer. Mañome toky i Radoko fa tsy hañahy koa zao. Le médecin nous fait espérer que ce ne sera rien. 
ATOKISA ATOKISO ATOKITOKISA ATOKITOKISO v.i. Avec qui on a confiance. Azo atokisa, crédible. Olo azo itokisa, homme de confiance. Atokisa^ao va olo miarak’ami^ao reñe ? As-tu confiance en ces gens qui t’accompagnent ? Zaho tsy atokisa^ao. Tu n’as pas confiance en moi. Mba atokiso ty safako. Fiez-vous à ma parole. 
FATOKISA FATOKITOKISA s. Assurance, confiance, courage. Fahatokisa lisatse, mare, certitude. Fañararaotam-patokisa, abus de confiance. Tsy misy toha^e ty fahatokisako aze. J’ai absolument confiance en lui. 
FIFAMPITOKISA FIFAMPITOKITOKISA s. Confiance réciproque. 
FITOKIA FITOKITOKIA s. Fañararaotam-pitokia, abus de confiance. 
IFAMPITOKISA IFAMPITOKITOKISA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITOKISA ITOKISO ITOKITOKISA ITOKITOKISO v.c. (tr. MI~). Olo azo itokisa, homme sûr —> olo azo antoke. Mifotetse ty nama^e koa, ie olo itokisa eñe. Cet homme en qui on a confiance trahit son ami. Ka itokisa^ao loatse johary io. N'ayez pas trop confiance en cet homme. 

MAHATOKY MAHATOKITOKY v.a.s. Fidèle, qui inspire confiance. Olo mahatokitoky raha liroa. Elles ont facilement confiance. 
MAMPATOKY MAMPATOKITOKY v.a.s. Assurer, inspirer confiance. 

MATOKY
MATOKISA MATOKITOKY MATOKITOKISA v.a.s. Avoir confiance, compter sur, courageux, espérer. Matoky vata, avoir confiance en soi. Matoky aho fa tsy hampañino anao zao. J’espère que cela ne sera pas grave pour vous. Matokisa iha. Aie confiance. Zaho tsy matoky nja ia nja ia. Je ne me fie à personne. 
MIFAMPATOKY MIFAMPATOKITOKY v.a.s. S’épancher réciproquement, se confier, se faire des confidences. 
MIHAMATOKY MIHAMATOKITOKY v.a.s. Commencer à avoir confiance, devenir courageux. 
PATOKY PATOKITOKY s. Celui qui inspire confiance. 
PIFAMPATOKY PIFAMPATOKITOKY s. Ceux qui se font confiance.

TOKO^E
adv. Convenir, il faut, juste —> ao, arake, are, enjike, eva, hity, leha, marina, mete, ombe, pile, sabo, sanda, tanjife. Iha ro toko^e ho tanjife an'i asa toy. Ce travail est juste pour toi. Ie avao ty toko^e hambara^ao zay. C'est à lui que vous devez parler de cela. Toko^e hasonjotse lehilahy io. Cet homme mérite d'être promu à un grade plus élevé. Hazo toy toko^e hanampaha. Il faut ébrancher cet arbre. Atoro ahy ty toko^e hataoko. Indiquez-moi ce que je dois faire. Toko^e holanja hena havily reo. On est obligé de peser le viande qu'on vend. Toko^e hampea ie fa mahantsa vata^e. Il convient de le secourir car il est vraiment pauvre.

TOKO1
TOKOTOKO
s. Bande, chapitre, lot, part, tas —> anjara, fehe, kipy, kobo, vange. An-toko^e, catégorie. Añisa^i ty antoko panohitse, de l'autre côté de la barricade. Fikaloa an-toko^e, achat sur pied —> fikaloa am-poto^e. Laisoa raike voho tongolo toko roe, un chou et deux tas d'ails. Toko faha-9, chapitre 9. Toko voaloha^e, première partie. Tokotane, cour. Toko fahafiry io ? C'est quel chapitre ? Vakio ty toko faha-dime. Lisez le cinquième chapitre. Anovo toko folo ami^i paiso retoa. Faites dix tas de ces pêches. Anovo toko telo hena io. Faites trois parts de cette viande. 
AMPANOKONE AMPANOKONO AMPANOKOTOKONE AMPANOKOTOKONO v.p. Qu’on fait disposer en tas. 
ANOKONA ANOKONO ANOKOTOKONA ANOKOTOKONO v.c. (tr.
MAN~). Anokona toko raike njaike zahay. On nous groupe à nouveau. 

ATOKO ATOKONO ATOKOTOKO ATOKOTOKONO v.i. A disposer, à mettre en tas, à partager. Atoko^i ty Vezo ty fia. Les Vezo mettent en tas les poissons. Natoko avao ami^io tehe iñe any. Nous avons seulement levé le mât. 
FAMPANOKONA FAMPANOKOTOKONA s. Manière de faire disposer en tas. 

FANOKONA FANOKOTOKONA s. Façon de partager, l’instrument, le lieu, partage en plusieurs tas, partition. Fanokotokoan-jaha, groupement d'objets. 

MAHATOKO MAHATOKOTOKO v.a.s. Pouvoir disposer en lots, tas. 
MAMPANOKO MAMPANOKONA MAMPANOKOTOKO MAMPANOKOTOKONA v.a.s. Faire partager en tas. 

MANOKO
MANOKONA
MANOKOTOKO MANOKOTOKONA v.a.s. Disposer en bandes, lots, tas. 
MIHAMANOKO MIHAMANOKOTOKO v.a.s. Commencer à disposer en tas. 

MITOKO
MITOKOA
MITOKOTOKO MITOKOTOKOA v.a.s. Etre en lots, en tas. 
PANOKO PANOKOTOKO s. Celui qui dispose en tas. 

VOATOKO VOATOKOTOKO p. Partagé en tas —> tinoko tinokotoko.

TOKO2
s. 1. Action de préparer le matériel pour la cuisson des aliments, trépied. An-toko, au feu. Toko fitsoforam-pate, four crématoire. Toko lava, pierres disposées en grand nombre pour recevoir plusieurs marmites. Anovo an-toko eo valañy io. Mettez la marmite sur le feu. Prov. Nila toko ka sanda vato. Il cherchait un trépied et il trouve juste les pierres qu’il faut. 2. Action de rester à la même place, entêtement, opiniâtreté. 
AMPANOKONE AMPANOKONO AMPANOKOTOKONE AMPANOKOTOKONO v.p. Qu’on fait établir, préparer pour la cuisson, mettre sur le feu. 
AMPITOKOE AMPITOKO AMPITOKOTOKOE AMPITOKOTOKO v.p. Qu’on fait s’obstiner. 
ANOKONA ANOKONO ANOKOTOKONA ANOKOTOKONO v.c. (tr.
MAN~). 

ATOKO ATOKONO ATOKOTOKO ATOKOTOKONO v.i. A gréer, à préparer pour la cuisson. Atokono vare io. Préparez le riz pour la cuisson. Atokono valañy io. Mettez la marmite sur le feu. Ka ho zao ty atao, aloha^i ty hanokona aze. C’est comme ça qu’il faut faire avant de le cuire. Natoko ty tehe, ty lay. On a établi le mât, la voile. 
FAMPANOKONA FAMPANOKOTOKONA s. Manière de faire établir le mât, la voile, de faire mettre sur le feu, de faire préparer ce qu’on doit cuire. 
FAMPITOKOA FAMPITOKOTOKOA s. Manière de faire s’obstiner. 

FANOKONA FANOKOTOKONA s. Façon d’établir le mât, la voile, de préparer le matériel pour la cuisson, l’instrument, le lieu. Fa lera fanokona vare zao. C’est le moment de préparer le riz pour la cuisson. 
FIFAMPITOKOA FIFAMPITOKOTOKOA s. Façon de se mettre face à face sans bouger. 

FITOKOA FITOKOTOKOA s. Façon de s’obstiner, le motif, le lieu, obstination. Fitokoa^i ty piasa, grève des employés. 
IFAMPITOKOA IFAMPITOKOTOKOA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITOKOA = ITOKONA ITOKO ITOKOTOKOA = ITOKOTOKONA ITOKOTOKO v.c. (tr. MI~). 
MAMPANOKO MAMPANOKONA MAMPANOKOTOKO MAMPANOKOTOKONA v.a.s. Faire mettre sur le feu, faire préparer pour la cuisson. 
MAMPITOKO MAMPITOKOA MAMPITOKOTOKO MAMPITOKOTOKOA v.a.s. Faire s’obstiner. 

MANOKO
MANOKONA
MANOKOTOKO MANOKOTOKONA v.a.s. Gréer. Manokon-day, gréer mâts et voile. Vato manoko, rocher. 
MIFAMPITOKO MIFAMPITOKOTOKOA MIFAMPITOKOTOKO MIFAMPITOKOTOKOA v.a.s. Se mettre face à face sans bouger. Prov. Mifampitoko ka horita noho ty lovo. Se regarder comme le poulpe et le cabot (Chacun craint l'autre). 

MAHATOKO MAHATOKOTOKO v.a.s. 1. Pouvoir préparer la nourriture. 2. Pouvoir s’obstiner. 

MANOKO
MANOKONA
MANOKOTOKO MANOKOTOKONA v.a.s. Etablir (Mât, voile), préparer le matériel pour la cuisson. Manokom-bare, préparer le riz pour la cuisson. 
MIHAMITOKO MIHAMITOKOTOKO v.a.s. Commencer à s’obstiner. 

MITOKO
MITOKOA
MITOKOTOKO MITOKOTOKOA v.a.s. Ne pas bouger de place, s’obstiner. Mitoko tsy mandeha, ne pas vouloir marcher. Mitoko tsy mete miasa, faire la grève. Mitoko aja toy. Cet enfant s’obstine à ne pas bouger. 
PANOKO PANOKOTOKO s. Celui qui établit le mât, la voile, qui prépare la cuisson des aliments. 
PIFAMPITOKO PIFAMPITOKOTOKO s. Ceux qui se mettent face à face sans bouger. 
PITOKO PITOKOTOKO s. Celui qui s’obstine. 

VOATOKO VOATOKOTOKO p. Gréé, mis sur le feu, préparé —> tinoko tinokotoko.

TOKOA
adv. Assurément, certainement, exactement, indubitablement, vraiment —> ane, are, aza, honde, ka, kay, kolahy, la, tena, vanta, vata. Olo tokoa, personne sage, sensée, avisée —> olobe, olo mahihitse. Mahihitsy tokoa va aja toy ? Est-ce que cet enfant est bien sage ? Nanaitse anay tokoa ty horohoron-tany tami^i 4 mahery 33 teo oñe. Le tremblement de terre qui s'est passé à 4 h 33 nous a vraiment surpris. Zaho tokoa ty nanao an’io. C’est bien moi qui ai fait cela.

TOKOTOKO
adv. A peu près, devoir, environ, vers —> sabo. Tokotoko^e, approximatif. Tokotoko^e fa folo tao eo ho eo aho. J'ai environ dix ans. Iha fa ie ty mikaike ahe amiko ao tokotoko^e ho dezera. Tu n’as qu’à m’appeler chez moi vers deux heures. Tokotoko^e ho aia zay ty fianarantsika safam-bezo ? Où en est notre étude en vezo ?

TOLA
TOLATOLA
s. Fermentation du lait —> leve. Ronono tola, lait caillé, fermenté. Tola laha voho azon-tsioke, se coaguler à l'air libre. Mete tola ty ra. Le sang peut coaguler —> Mete mibonga ty ra. 

FITOLA
FITOLATOLA s. Coagulabilité. 
MAMPITOLA MAMPITOLATOLA v.a.s. Coaguler.
TOLAKE TOLATOLAKE
s. 1. Sabotage. Arete bak’ami^i tolake natañ’olo, maladie causée par un maléfice. 2. Déviation d’une embarcation avec la perche —> odake, oitse. 
ANOLAHA ANOLAHO ANOLATOLAHA ANOLATOLAHO v.c. (tr.
MAN~). 
ATOLAKE ATOLAHO ATOLATOLAKE ATOLATOLAHO v.i. 1. A ensorceler, saboter. 2. A faire dévier. Atolaho laka eo. Virez la pirogue. 
FAMPANOLAHA FAMPANOLATOLAHA s. 1 Manière de faire saboter. 2. Manière de faire dévier. 
FANOLAHA FANOLATOLAHA s. 1. Sabotage. Fanolaha fisa, sabotage d’une fête. Ty pamorike ro tea fanolaha ty nama^e. C’est le sorcier qui ne craint pas d’ensorceler ses amis. 2. Façon de dévier, virer. Tehe ro fanolaha laka. C’est avec une perche qu’on dévie une pirogue. 
IFANOLAHA IFANOLATOLAHA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHATOLAKE MAHATOLATOLAKE v.a.s. 1. Pouvoir ensorceler. 2. Pouvoir dévier. 
MAMPANOLAKE MAMPANOLAHA MAMPANOLATOLAKE MAMPANOLATOLAHA v.a.s. 1. Faire saboter. 2. Faire dévier, virer. 

MANOLAKE
MANOLAHA
MANOLATOLAKE MANOLATOLAHA v.a.s. 1. Ensorceler, jeter un maléfice, saboter. 2. Dévier avec une perche, virer. 
MIFANOLAKE MIFANOLATOLAKE v.a.s. S’envoyer des maléfices. 
PANOLAKE PANOLATOLAKE s. 1. Sorcier. 2. Celui qui dévie une embarcation à l’aide d’une perche. 
PIFANOLAKE PIFANOLATOLAKE s. Ceux qui s’envoient des maléfices. 
VOATOLAKE VOATOLATOLAKE p. 1. Saboté. 2. Dévié —> tinolake tinolatolake.

TOLY TOLITOLY
s. Accostage, arrivage au port —> ave, rampe, vonje. Tsy toly, vent qui dure vingt-quatre heures et redouté car il pousse au large et non à la côte. Tsitoly, testicule. La toly zahay ami^i saraña zay eo. Nous avons accosté au port. 
AMPANOLIE AMPANOLIO AMPANOLITOLIE AMPANOLITOLIO v.p. Qu’on fait faire aborder, entrer au port. 
AMPITOLIE AMPITOLIO AMPITOLITOLIE AMPITOLITOLIO v.p. Qu’on fait aborder, accoster. 

ATOLY ATOLIO ATOLITOLY ATOLITOLIO v.i. Qu’on fait accoster, arriver au port. 
FAMPANOLIA FAMPANOLITOLIA s. Manière de faire faire accoster, entrer au port. 
FAMPITOLIA FAMPITOLITOLIA s. Manière de faire aborder, entrer au port. 
FANOLIA FANOLITOLIA s. Façon de faire aborder, entrer au port, le lieu. 
FITOLIA FITOLITOLIA s. Ancrage, façon d’aborder, la place, port. Fitolian-daka, emplacement de pirogue. Fitolian-tsambo, port. 
ITOLIA ITOLIO ITOLITOLIA ITOLITOLIO v.c. (tr. MI~). 
MAHATOLY MAHATOLITOLY v.a.s. Pouvoir aborder, accoster. 
MAMPANOLY MAMPANOLIA MAMPANOLITOLY MAMPANOLITOLIA v.a.s. Faire faire aborder, entrer au port. 
MAMPITOLY MAMPITOLIA MAMPITOLITOLY MAMPITOLITOLIA v.a.s. Ancrer, faire aborder, entrer au port. Mampitoly sambo, ancrer un navire. 

MANOLY MANOLIA MANOLITOLY MANOLITOLIA v.a.s. Faire aborder, entrer au port. Manoly sambo = mampitoly sambo, faire entrer un navire au port. 
MIHATOLY MIHATOLITOLY v.a.s. Entrer peu à peu. 

MITOLY MITOLIA MITOLITOLY MITOLITOLIA v.a.s. Accoster, entrer au port, se diriger vers. Mitoly a nosy, aborder une île. Mitoly aia botsy toy ? Où se dirige ce bateau ? Mitoly an-tsitsi^i ty nose raike, aborder dans une île. 
PANOLY PANOLITOLY s. Celui qui fait aborder, entrer au port. 
PITOLY PITOLITOLY s. Ce qui aborde, entre au port.
TOLIKE TOLITOLIKE
r. Idée de revenir vers, de tourner la tête —> here, ole. 
AMPITOLIHE AMPITOLIHO AMPITOLITOLIHE AMPITOLITOLIHO v.p. Qu’on fait retourner dans son pays, revenir sur ses pas, tourner la tête vers quelque chose. 
ANOLIHA ANOLIHO ANOLITOLIHA ANOLITOLIHO v.c. (tr.
MAN~). Soa mba hahihitse ro anoliha^ay aze io. Nous le dirigeons afin qu’il reste dans la bonne direction. 
ATOLIKE ATOLIHO ATOLITOLIKE ATOLITOLIHO v.i. A tourner la tête vers. Azo atolike, orientable. Tsy azo atolike (hevitse), s’obstiner, tenir bon. Karazañ’olo tsy mete atolike toy. La position de ce dernier était catégorique. Atoliho atoy ty loha^ao. Tournez la tête de ce côté-ci. 
FAMPITOLIHA FAMPITOLITOLIHA s. Manière de faire retourner dans son pays, revenir sur ses pas, tourner la tête vers quelque chose. 
FIFAMPITOLIHA FIFAMPITOLITOLIHA s. Façon de se retourner pour se regarder. 
FITOLIHA FITOLITOLIHA s. Façon de tourner la tête, la direction, le motif, orientation. Fitolitoliha^e avao anotoa^e olo o. Il tourne sa tête çà et là, voilà pourquoi il a heurté quelqu’un. 
IFAMPITOLIHA IFAMPITOLITOLIHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITOLIHA ITOLIHO ITOLITOLIHA ITOLITOLIHO v.c. (tr. MI~). Ino itoliha^ao afara añe io ? Pourquoi regardes-tu en arrière ? 
MAHATOLIKE MAHATOLITOLIKE v.a.s. Pouvoir revenir, tourner la tête. 
MAMPITOLIKE MAMPITOLIHA MAMPITOLITOLIKE MAMPITOLITOLIHA v.a.s. Retourner dans son pays, revenir sur ses pas, tourner la tête vers quelque chose. 
MIFAMPITOLIKE MIFAMPITOLIHA MIFAMPITOLITOLIKE MIFAMPITOLITOLIHA v.a.s. Se retourner pour se regarder mutuellement. 

MITOLIKE MITOLIHA MITOLITOLIKE MITOLITOLIHA v.a.s. Mettre en face, faire revenir, se diriger vers, se tourner. Mitoli-doha ho añe, mettre le cap sur. Mitolike amy añe iaby, tous azimuts. Mitolike antimo anjefa, orienté sud-ouest. Mitolik'aty laka eñe, mitolik'aroy. On dévie la pirogue çà et là. Ka mitolitolike iha. Ne regardez pas de côté et d'autre. Nitolitolike zaho nila ze nañaria^areo ty daba feno fako. J'ai tourné la tête dans tous les sens pour chercher où vous avez mis le bidon plein d'ordures. Mitoliha atoy iha. Tournez la tête de ce côté-ci. 
PIFAMPITOLIKE PIFAMPITOLITOLIKE s. Ceux qui se retournent pour se regarder mutuellement. 
PITOLIKE PITOLITOLIKE s. Celui qui tourne souvent la tête. 
TOLIHE TOLIHO TOLITOLIHE TOLITOLIHO v.p. Où l’on revient, vers quoi on tourne la tête. Ino tolihe^ao afara añe io ? Pourquoi regardes-tu en arrière ? Toliho olo o. Tournez la tête du côté de cette personne. Toliho ie, vasa mbo afara ao. Retourne-toi vers lui, peut-être est-il encore derrière. 
VOATOLIKE VOATOLITOLIKE p. Qu’on a fait revenir, vers quoi on a tourné la tête —> tinolike tinolitolike.
TOLO TOLOTOLO
r. Idée de fréquenter, de toucher —> arake, hay, hosa, kasa, kasike, kitike, koboke, ranto, takatse, takosike, titike, tsapa. 
AMPITOLOÑE AMPITOLOÑO AMPITOLOTOLOÑE AMPITOLOTOLOÑO v.p. Qu’on fait toucher, travailler. Tsy nampitolotoloñe^e raha ie nja raike. Il lui est interdit de toucher à quoi que ce soit. 
ATOLO ATOLOÑO ATOLOTOLO ATOLOTOLOÑO v.i. A fréquenter, toucher. 
FAMPITOLOÑA FAMPITOLOTOLOÑA s. Manière de faire fréquenter, toucher. 
FIFAMPITOLOÑA FIFAMPITOLOTOLOÑA s. Fréquentation mutuelle. 

FITOLOÑA FITOLOTOLOÑA s. Façon de fréquenter, toucher, fréquentation. 
IFAMPITOLOÑA IFAMPITOLOTOLOÑA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITOLOÑA ITOLOÑO ITOLOTOLOÑA ITOLOTOLOÑO v.c. (tr. MI~). Ela ty tsy nitoloñako toake. Il y a longtemps que je n’ai pas touché au rhum. 
MAHATOLO MAHATOLOTOLO v.a.s. Pouvoir fréquenter, toucher. 
MAMPITOLO
MAMPITOLOÑA MAMPITOLOTOLO MAMPITOLOTOLOÑA v.a.s. Faire fréquenter, toucher. 
MIFAMPITOLO MIFAMPITOLOTOLO v.a.s. Se fréquenter, se toucher mutuellement. Tsy mifampitolo sasy roze roe lahe. Ces deux individus ne se fréquentent plus. 
MITOLO
MITOLOÑA MITOLOTOLO MITOLOTOLOÑA v.a.s. Se battre, boire, étreindre, fréquenter, s’occuper, toucher. Ka mitolo ahe. Ne me touchez pas. Mitolo toake sañ’anjo nahoda io. Ce monsieur boit tous les jours du rhum. Ka mitolo an’i afera zay iha. Ne vous occupez pas de cette affaire. 
PIFAMPITOLO PIFAMPITOLOTOLO s. Ceux qui se fréquentent. 
PITOLO PITOLOTOLO s. Celui qui touche souvent. 
TOLOÑE TOLOÑO TOLOTOLOÑE TOLOTOLOÑO v.p. Qu’on fréquente, touche. Boky toy ahi^i Piera, ka toloñe. Ce livre est à Pierre, n’y touche pas. Ka toloñe ty raha tsy marine an-teña. Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas. 
VOATOLO VOATOLOTOLO p. Touché —> tinolo, tinolotolo.

TOLOHO
s. Coucou de Madagascar (Toulou ou coucal centropus). Mañaren-toloho, variété de plante. Prov. Toloho roe vonjo : mitsopoke mañ'eroa, mitsopoke mañ'aty. Coucou ayant deux abris de roseaux : il rentre par ici, il rentre par là. Tao ho ave koa, hoy ty toloho nañatoly telo. L'année prochaine aussi, dit le coucou qui a pondu trois oeufs. Tabokin-toloho, tsy veravera maro olo. Jabot du coucou, on ne montre pas devant le monde.
TOLOTSE TOLOTOLOTSE (Or. mer.)
s. Cadeau, don en nature —> ame, enga, faha, kadô, sitsake, tambetambe, tangy.
TOMABILE = TONABILE TOMOBILE (Or. fr.)
s. Auto, voiture. Anaka tônabile, voiturette. Tônabile be, camion. Tômôbile mahafa-pase, voiture double pont. Tômôbile panday fate, corbillard. Tômôbile panday marare, ambulance
TOMAÑE
(V.
TAÑE).
TOMATESA (Or. fr.)
s. Tomate.

TOMBO
TOMBOTOMBO
s. Augmentation, croissance, excédent, surplus —> akatse, ambe, ampe, be, enatse, fatsake, here, lilatse, maro, sonjotse, tavela, tovo, zeke. Amea tombo^e, à qui on donne quelque chose en sus. Hetsa ami^i ty tombom-barotse, impôt sur les bénéfices. Mahazo tombo^e, bénéficier. Mampinje ty fatiantoke njake ty tombom-barotse, compenser les pertes et les profits. Mana tombo^e, avoir de l’avance sur, avoir quelque avantage sur, excéder. Mañome tombo^e, donner davantage. Pahazo tombo^e, bénéficiaire. Tombo^e, avantage, bénéfice, gain —> benefisy. Tombom-barotse, bénéfice, profit commercial. Tombon-jala folo porosan, intérêts de dix pour cent. Tombontsoa, avantage. 
AMPITOMBOE AMPITOMBO AMPITOMBOTOMBOE AMPITOMBOTOMBO v.p. Qu’on augmente, multiplie. Efatse ampitomboe ene, folo efats'ambe. Quatre multiplié par six font vingt-quatre. Safa ampitomboe, mensonge. Toy raha safa ampitomboe zao. Ce n'est pas un mensonge. 

ANOMBOA ANOMBOTOMBOA v.c. (tr.
MAN~). 
ATOMBO ATOMBO ATOMBOTOMBO ATOMBOTOMBO v.i. Qu’on augmente. Natombo njaike lay iñe. On a élargi un peu plus la voile. 
FAMPITOMBOA FAMPITOMBOTOMBOA s. Aggravation, augmentation, multiplication. Fampitomboan-tsafa, exagération —> fahaizam-bava. 
FANOMBOA FANOMBOTOMBOA s. Aggravation d’un mal, exagération. 
FITOMBOA FITOMBOTOMBOA s. Accroissement, aggravation, agrandissement, augmentation, croissance. Fidomoña^i ty fitomboa, arrêt de croissance. Fitomboa^i ty hadisoa bevata, recrudescence de la criminalité. Toko^e fire tao ty lahilahy mieñeñe fitomboa ? A quel âge les hommes cessent-ils de grandir ? 
ITOMBOA ITOMBOTOMBOA v.c. (tr. MI~). 

MAMPITOMBO MAMPITOMBOA MAMPITOMBOTOMBO MAMPITOMBOTOMBOA v.a.s. Agrandir, aggravant, augmenter, multiplier, le faire. Hane mampitombo, aliment de croissance. Mampitombo fahaiza, se cultiver. Ty varotse ro mampitombo ty hanaña. La vente fait progresser les richesses. 

MANOMBO
MANOMBOA
MANOMBOTOMBO MANOMBOTOMBOA v.a.s. Augmenter, s’aggraver (Maladie). 
MAÑATOMBO MAÑATOMBOA MAÑATOMBOTOMBO MAÑATOMBOTOMBOA v.a.s. Faire croître, multiplier. 
MIHAMITOMBO MIHAMITOMBOTOMBO v.a.s. Commencer à augmenter, grandir, pousser, se développer. 

MITOMBO
MITOMBOA MITOMBOTOMBO MITOMBOTOMBOA v.a.s. Augmenter, corser, croître, être abondant, grandir, pousser, se développer. Mitombo be ty ranoñ’ora. La pluie est abondante. Mitombo ty halava^i ty antoanjo ie henane zao. Les jours deviennent plus longs maintenant. La nahi^e mitombo ty areteko. Je vais évidemment plus mal. Hazo malaky mitombo io. Cet arbre croit rapidement. Mitombo lafariny toy. La pâte du gâteau gonfle. Mitombo mañarake ty kirizy ty tsy fisiañ’asa. Le chômage a augmenté avec la crise. Ie la nitombo tonjo telo tami^i ty vola fara iñe. Il a pris trois centimètres le mois dernier. Mitombo loha ie. Son intelligence se développe. 
PITOMBO PITOMBOTOMBO s. Ce, celui qui croît.

TOMBOKE1 TOMBOTOMBOKE
s. Jambe, patte, pied —> fe, lela, lia, ranjo, taña, votativo. Fandilia tomboke, amputation d’une jambe. Fola-tomboke, estropié. Foñon-tomboke, bas. Haton-tomboke, jarret. Katsiky rantsan-tomboke, cor. Manao tomboke an-katoke, prendre ses jambes à son cou. Mandeha tombo-dy, marcher à cloche-pied —> mitsambotsamboke tomboke raike. Pandeha an-tomboke, piéton. Solon-tomboke, béquille. Taña njake tomboke, membres. Taolan-jantsan-tomboke, phalange. Taolan-tomboke, os du pied. Tohan-tomboke, cale-pied. Tomboke biko, jambe arquée. Volin-tomboke, talon. Vozon-tomboke, cou-de-pied. Prov. Tomboke fa an-daka tsy mimpoly koa. Une fois que le pied est dans la pirogue, on ne revient plus en arrière. Tomboke vakivake, sady maharare ro mahameñatse. Les pieds qui se fendillent non seulement font mal, mais rendent honteux.

TOMBOKE2 TOMBOTOMBOKE
s. 1. Action d’injecter, de lancer, percer, poignarder, transpercer —> foe, hirike, hotsoke, irike, loake, sonjoke, teveke. 2. Apposition d’un cachet à une pièce officielle. 3. Accusation fausse. 
AMPANOMBOHE AMPANOMBOHO AMPANOMBOTOMBOHE AMPANOMBOTOMBOHO v.p. Qu’on fait commencer. 
AMPITOMBOHE AMPITOMBOHO AMPITOMBOTOMBOHE AMPITOMBOTOMBOHO v.p. Qu’on fait couper avec la bêche, frapper, percer, sagayer, saisir avec quelque chose de pointu. 
ANOMBOHA ANOMBOHO ANOMBOTOMBOHA ANOMBOTOMBOHO v.c. (tr.
MAN~). Ameo hazo marañitse bakao hanombohako aze. Donne un bois pointu pour que je le pique. Ami^i roe ty anombohantsika aze. Nous le commençons à deux heures. Ami^i larobia ty anomboha^i ty faosa. C'est mercredi en huit que commence le printemps. Tami^i lahade iñe ro nanombohako nanday palitô toy. J'ai porté pour la première fois ce paletot dimanche dernier. 
ATOMBOKE ATOMBOHO ATOMBOTOMBOKE ATOMBOTOMBOHO v.i. A transpercer, travailler la rizière. Natomboke fia vasa voloso reo. On a peut-être transpercé les poissons avec ces harpons. Ka atomboke vato angady io. Ne donne pas des coups sur les pierres avec la bêche. Natomboko nomale ty niasako ty tanim-bariko. J’ai commencé à travailler ma rizière hier. Hatomboko fia voloso reo. On va se servir de ces harpons pour attraper les poissons. Ka atomboke vato antsoro o. Ne coupe pas des pierres avec cette bêche. Atomboho ami^i zay. Mettons-nous-y —> Ndao ami^i zay tsika. 
FAMPANOMBOHA FAMPANOMBOTOMBOHA s. Manière de faire commencer. 
FAMPITOMBOHA FAMPITOMBOTOMBOHA s. Manière de faire couper avec la bêche, frapper, percer, sagayer, saisir avec quelque chose de pointu. 
FANOMBOHA FANOMBOTOMBOHA s. 1. Façon de commencer, l’instrument, le lieu. Fanomboha ho zatse, initiation. Ty fanomboha^i ty fianara, le commencement des cours. 2. Façon d’accuser injustement, le motif. 
FIFAMPITOMBOHA FIFAMPITOMBOTOMBOHA s. Façon de se battre avec un objet pointu. 

FITOMBOHA FITOMBOTOMBOHA s. Façon de briser les mottes, de piquer, l’instrument. Atoa ty fitombohako pikira. C’est ici que j’ai fait mes piqûres. Fitomboha laoke, fourchette. 
IFAMPITOMBOHA IFAMPITOMBOHO IFAMPITOMBOTOMBOHA IFAMPITOMBOTOMBOHO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANOMBOHA IFANOMBOTOMBOHA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITOMBOHA ITOMBOHO ITOMBOTOMBOHA ITOMBOTOMBOHO v.c. (tr. MI~). Tanjemo fa marañitse raha itomboha^ao aze iñe. Attention, cette chose que tu perces est coupante. Ino itomboha^ao aze io ? Avec quoi le transperces-tu ? 

KITOMBOKE
KITOMBOTOMBOKE s. Tige à brochette. 
MAHATOMBOKE MAHATOMBOTOMBOKE v.a.s. 1. Pouvoir commencer. 2. Pouvoir percer, saisir avec quelque chose de pointu. 
MAMPANOMBOKE MAMPANOMBOHA MAMPANOMBOTOMBOKE MAMPANOMBOTOMBOHA v.a.s. Faire commencer. 
MAMPITOMBOKE MAMPITOMBOHA MAMPITOMBOTOMBOKE MAMPITOMBOTOMBOHA v.a.s. Faire couper avec la bêche, frapper, percer, sagayer, saisir avec quelque chose de pointu. 
MANOMBOKE
MANOMBOHA MANOMBOTOMBOKE
MANOMBOTOMBOHA v.a.s. 1. Commencer. Manomboke ami^i fivavaha ty fivoria, débuter la réunion par une prière. Manomboke eroy zisike etoy, depuis là-bas jusqu'ici. Nanomboke zay, jusqu'alors. Nanomboke hitañy ie. Il a commencé à pleurer. Manomboke anjoane fa hariva zahae voho militse. A partir d'aujourd'hui, c'est le soir que nous avons classe. Manomboke ty foto^i ty fitinjoha añ'ala. La chasse est ouverte. Mahatserike laha mbo tsy nanomboke an’i asa zay nareo. Il est étonnant que vous n’ayez pas encore commencé ce travail. 2. Accuser faussement. 3. Harponner, poignarder. Manomboke meso, poignarder. Manomboke voloso amy fia, harponner le poisson. 
MIFAMPITOMBOKE MIFAMPITOMBOHA MIFAMPITOMBOTOMBOKE MIFAMPITOMBOTOMBOHA v.a.s. Se donner des coups réciproquement avec un objet pointu. Mifampitombo-defo roze eñe. Ils se donnent des coups de lance là-bas. 
MIFANOMBOKE MIFANOMBOHA MIFANOMBOTOMBOKE MIFANOMBOTOMBOHA v.a.s. S’envoyer des coups, se transpercer. Mifanomboke voloso reo. Ils s’envoient des coups de harpon. 
MIHAMITOMBOKE MIHAMITOMBOTOMBOKE v.a.s. Commencer à couper avec la bêche. 
MITOMBOKE
MITOMBOHA MITOMBOTOMBOKE MITOMBOTOMBOHA v.a.s. 1. Briser les mottes de terre avec la bêche, donner des coups avec un instrument pointu, harponner, saisir avec quelque chose de pointu, transpercer. Mitomboke meso, poignarder. Mitomboke ty ai^e, se suicider à l’aide d’un objet pointu. Mitomboke ty fo, attendrissant. Mitomboke fia amy voloso, harponner le poisson. 2. Adresser des paroles blessantes, réclamer injustement. Nitomboke ahe mare ty safa nata^e. Les paroles qu’il a prononcées m’ont fortement blessé. 
PANOMBOKE PANOMBOTOMBOKE s. Celui qui commence. 
PIFAMPITOMBOKE PIFAMPITOMBOTOMBOKE s. Ceux qui se battent avec un objet pointu. 
PITOMBOKE PITOMBOTOMBOKE s. Celui qui aiguillonne, brise, injecte, pique, sagaie. 
TOMBOHE TOMBOHO TOMBOTOMBOHE TOMBOTOMBOHO v.p. Qu’on aiguillonne, bêche, perce, sagaie, saisit avec quelque chose de pointu. Tombohe^e voloso oñe raha eñe. Il y enfonce le harpon. Mañandesa hosy fa lafa masiake i, tombohe^areo voloso. Apportez des cordes, mais s'il est méchant, donnez-lui un coup de harpon. Tomboho akata reo. Coupez ces herbes avec la bêche. Tomboho forosety hena am-balañe ao o. Saisissez la viande qui est dans la marmite avec la fourchette. 
VOATOMBOKE VOATOMBOTOMBOKE p. Commencé, percé, piqué, saisi —> tinomboke tinombotomboke. Voatomboke lefo, transpercé par une lance. Tinomboky voloso, percé avec le harpon. Tinomboko komonjo ie. Je lui ai donné un coup de poing. Voatomboke meso ie. Il a été poignardé.
TOMEMONTSE
s. Plat (Maïs + melon).

TOMITSE
s. Clitoris —> isy, kabaro, lite, oteke, tsango, tsingo.
TOMOBILE
(v. TONABILE).

TOMPA TOMPATOMPA
adj. Coulé, débordé, rejeté —> dobo, ily, latsake, rarake, renjeke. La tompa mbañ’abo atoy solike iñe. Et la graisse déborde par-dessus. Tompa mban-tane eñe rano maloto oñe. Les eaux usées sont répandues sur le sol. 

AMPANOMPA AMPANOMPAO AMPANOMPATOMPA AMPANOMPATOMPAO v.p. Qu’on fait couler, déborder, rejeter, répandre. 
ANOMPA ANOMPAO ANOMPATOMPA ANOMPATOMPAO v.c. (tr.
MAN~). Ino anompa^ao aze rano mafana io ? Pourquoi lui jettes-tu cette eau chaude ? 

ATOMPA ATOMPAO ATOMPATOMPA ATOMPATOMPAO v.i. A faire couler, répandre, verser. Atompao^areo añe toy fa tsy raha ho hane toy, fa raha toy raha raty. Jetez-la au loin, car ce n'est pas une chose à manger, c'est une chose mauvaise. 

FAMPANOMPA FAMPANOMPATOMPA s. Manière de faire couler, déborder, rejeter, répandre. 

FANOMPA FANOMPATOMPA s. Façon de faire couler, déborder, rejeter, répandre. Etoa ty fanompa rano maloto. C’est ici qu’on jette l’eau usée. 
FITOMPA
FITOMPATOMPA s. Coulée. Fitompan-janom-potake, coulée boueuse. 
ITOMPA ITOMPAO ITOMPATOMPA ITOMPATOMPAO v.c. (tr. MI~). La itompa^i ty solike iñe raha eñe. Et la graisse déborde dessus. 
MAHATOMPA MAHATOMPATOMPA v.a.s. Pouvoir couler, déborder, rejeter, répandre. 

MAMPANOMPA
MAMPANOMPA MAMPANOMPATOMPA MAMPANOMPATOMPA v.a.s. Faire couler, déborder, rejeter, répandre. 

MANOMPA
MANOMPA MANOMPATOMPA MANOMPATOMPA v.a.s. Faire couler, déborder, rejeter, répandre. Manompa sasenta amonto añe. Jette l’eau usée à l’extérieur. Tsy atao ty mandoro noho ty manompatompa rano añaty lakozy. Défense de cracher et de jeter de l'eau dans la cuisine. 
MIHATOMPA MIHATOMPATOMPA v.a.s. Se répandre peu à peu. 
MITOMPA MITOMPATOMPA v.a.s. Etre répandu. Mitompa mban-tane eñe rano maloto oñe. Les eaux usées sont répandues sur le sol. 

PANOMPA PANOMPATOMPA s. Celui qui rejette, répand. 
TOMPAE TOMPAO TOMPATOMPAE TOMPATOMPAO v.p. Qu’on jette, répand, verse. Ka tompa^ao rano aja io. Ne jette pas de l’eau sur cet enfant. 
VOATOMPA VOATOMPATOMPA p. Répandu, versé —> tinompa tinompatompa. Tinompako rano ty tarehe^e. Je lui ai jeté de l’eau à la figure.

TOMPO
TOMPOTOMPO
s. Maître, propriétaire, seigneur —> anatse, fonjo, ramose, roanjiañe, tane. Fiova^i ty tompo^e, changement de propriétaire. Piarake tompon-tsaño raike, copropriétaire. Tompom-bale, époux qui ont des droits l’un sur l’autre. Tompon-jano, animaux légendaires qui vivaient dans l’eau (Pieuvre géante, sirène…). Tompon-tane, habitants d’un village, d’une ville. Tompoñ'antoki^i ty fijaleam-bata^e, être l'artisan de son malheur. Ty tompon-tane nañome lala antsika hanaova ty fete an-tani^e o. Le propriétaire nous a autorisés à faire la fête sur son terrain. Tompoñ'anake ami^i ty ata^e ty kiraijaike. Chacun est responsable de ses actes. Prov. Ty safa ohatse ty sadia, teña tompo^e ro ivandira^e. La parole est comme un pagne qui embrasse soi-même. 
AMPANOMPOE AMPANOMPO AMPANOMPOTOMPOE AMPANOMPOTOMPO v.p. Qu’on fait obéir, servir. 
AMPITOMPOE AMPITOMPO AMPITOMPOTOMPOE AMPITOMPOTOMPO v.p. Qu’on fait suivre. 
ANOMPO ANOMPOA ANOMPOTOMPOA ANOMPOTOMPO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANOMPOA FAMPANOMPOTOMPOA s. Manière de faire obéir, servir. 

FANOMPOA FANOMPOTOMPOA s. 1. Corvée, obéissance, servitude. Fanompoa Njañahare, culte. Fanompoa raza, culte des ancêtres. Fa ty fanompo^ay aze manahake zao o. Nous avons l’habitude de le servir ainsi. 2. Rougeole, variole. 
FIFANOMPOA FIFANOMPOTOMPOA s. Façon de s’aider, se servir mutuellement. 
IFANOMPOA IFANOMPOTOMPOA v.c. (tr.
MIFAN~). Ifanompoa^ay iaby ze raha atao eo. Nous nous entraidons quoiqu’on fasse ici. 
ITOMPOA ITOMPOTOMPOA v.c. (tr. MI~). 

MAHATOMPO MAHATOMPOTOMPO v.a.s. Pouvoir obéir, servir. 
MAMPANOMPO MAMPANOMPOA MAMPANOMPOTOMPO MAMPANOMPOTOMPOA v.a.s. Adorer, faire obéir, servir, procurer. Mampanompo olo ty raha sarotse ie. Il fait servir aux gens des choses compliquées. 

MANOMPO
MANOMPOA
MANOMPOTOMPO MANOMPOTOMPOA v.a.s. 1. Obéir, servir. 2. Atteint par la variole. Teto ty nandeveña an'i aja nanompo iñe. Celui qui est mort dernièrement de la petite vérole a été enterré ici. 

MIFANOMPO MIFANOMPOA MIFANOMPOTOMPO MIFANOMPOTOMPOA v.a.s. S’entraider, se rendre service. Mifanompo ty olobe noho ty aja. Les sages et les enfants se rendent service mutuellement. 
PANOMPO PANOMPOTOMPO s. Domestique, esclave, serviteur. Vinangovango^e tami^i tehe^e iñe panompo^e io. Il frappa fortement son serviteur avec la canne. 
PIFANOMPO PIFANOMPOTOMPO s. Ceux qui s’entraident. 
TOMPOE
TOMPO TOMPOTOMPOE
TOMPOTOMPO v.p. A qui on obéit, qu’on sert. 

VOATOMPO VOATOMPOTOMPO p. Servi —> tinompo tinompotompo.

TONA
s. Anguille —> amalo.
TONABILE
(v. TOMABILY).

TONDA (Or. Tuléar)
s. Champ, terrain à planter (Sauf le riz) —> baibo, hatsake, horake, moka. Handeha an-tonda añe zaho. J’irai aux champs.

TONGA
TONGAVA TONGATONGA TONGATONGAVA (Or. mer.)
adj. Arrivé, emporté, pris, raflé —> afake, ave, faoke, himpa, horo, lasa, ongake, raoke. Tonga de roso, parti subitement. Tonga say, convaincu. Tongan-joze aombe raike iñe. Ils ont apporté un boeuf. Tonga miatseke fivoria iaby ty fokonolo. Tout le monde est arrivé pour assister à la réunion. Tongava soa añe an-tana añe. Bienvenue au village. Tonga de ao. Ça y est. Tonga de mivalike ôtômatike avao o. Ça tourne automatiquement —> Tonga de mivalike ho aze. 

MAHATONGA MAHATONGATONGA v.a.s. Arriver. Nahatonga, arrivée, origine. Zao koa ty nahatonga^i sakay io. Voilà l'origine du piment. Zay ro nahatonga an-joze. Voilà ce qui leur est arrivé.
TONGALIKE TONGALIKALIKE = TONGALITONGALIKE
s. Action de demander pardon, de se mettre à genoux —> fona, lohalike, soloho. 
AMPITONGALIFE AMPITONGALIFO AMPITONGALITONGALIFE AMPITONGALITONGALIFO v.p. Qu’on fait s’agenouiller. 
ANONGALEFA ANONGALEFO ANONGALETONGALEFA ANONGALETONGALEFO v.c. (tr.
MAN~). 
ATONGALIKE ATONGALIFO ATONGALIKALIKE ATONGALIKALIFO v.i. A fléchir le genou. 
FAMPITONGALEFA FAMPITONGALETONGALEFA s. Manière de faire s’agenouiller. 
FITONGALEFA FITONGALITONGALEFA s. Agenouillement, façon de demander pardon, de s’agenouiller, le lieu, prie-Dieu. 
MAHATONGALIKE MAHATONGALITONGALIKE v.a.s. Pouvoir s’agenouiller. 
MAMPANONGALIKE MAMPANONGALEFA MAMPANONGALITONGALIKE MAMPANONGALITONGALEFA v.a.s. Faire s’agenouiller. 
MANONGALIKE = MITONGALIKE MANONGALEFA = MITONGALEFA MANONGALITONGALIKE = MITONGALITONGALIKE MANONGALITONGALEFA = MITONGALITONGALEFA v.a.s. Demander pardon, être à genoux. 
PANONGALIKE PANONGALITONGALIKE s. Celui qui s’agenouille. (v. LOHALIKE)
TONGILA TONGITONGILA
adj. 1. Incliné d’un côté, penché —> hila, horira, reke. 2. Partial. 
AMPANONGILAÑE AMPANONGILAÑO AMPANONGITONGILAÑE AMPANONGITONGILAÑO v.p. Qu’on fait pencher, s’incliner. 
AMPITONGILAÑE AMPITONGILAÑO AMPITONGITONGILAÑE AMPITONGITONGILAÑO v.p. Qu’on incline, fait pencher. 
ANONGILAÑA ANONGILAÑO ANONGITONGILAÑA ANONGITONGILAÑO v.c. (tr.
MAN~). 
ATONGILA
ATONGILAÑO ATONGITONGILA ATONGITONGILAÑO v.i. A incliner, à pencher, le faire. Ka atongila^ao sajoa io. Ne faites pas pencher la cruche. Atongilaño tehy io. Inclinez le mât. 
FAMPANONGILAÑA FAMPANONGALITONGILAÑA s. Manière de faire faire pencher, s’incliner. 
FAMPITONGILAÑA FAMPITONGITONGILAÑA s. Manière de faire pencher, s’incliner. 

FANONGILAÑA FANONGITONGILAÑA s. Façon de faire incliner, l’instrument, le lieu. Mañatoy ty fanongilaña^e an’i raha. C’est de ce côté qu’on fait habituellement incliner cette chose. 
FATONGILA FATONGITONGILA s. Ce qui est habituellement penché. 

FITONGILAÑA FITONGITONGILAÑA s. 1. Inclinaison, perte de l’aplomb. 2. Partialité, penchant. Migorisa mañarake fitongilaña, couler le long d'une pente. Raty ty fitongilaña^i sampa toy. L’inclinaison de cette colonne est dangereuse. 
ITONGILAÑA ITONGILAÑO ITONGITONGILAÑA ITONGITONGILAÑO v.c. (tr. MI~). 
MAMPANONGILA MAMPANONGILAÑA MAMPANONGITONGILA MAMPANONGITONGILAÑA v.a.s. Faire faire pencher. 
MAMPITONGILA MAMPITONGILAÑA MAMPITONGITONGILA MAMPITONGITONGILAÑA v.a.s. Faire pencher, incliner. 
MANONGILA
MANONGILAÑA MANONGITONGILA MANONGITONGILAÑA v.a.s. Faire écouter, regarder en penchant la tête sur le côté, faire incliner. Manongila valañy io. La marmite penche. 
MIHAMITONGILA MIHATONGITONGILA v.a.s. Commencer à s’incliner. 
MITONGILA
MITONGILAÑA MITONGITONGILA MITONGITONGILAÑA v.a.s. 1. Incliné, oblique, se coucher, se pencher, tendre vers. Fanente mitongila, regard de côté. Mitongila sampa io. Cette colonne penche. 2. Etre partial. Nanao fitsara mitongila ie. Il a jugé avec partialité. 
PANONGILA PANONGITONGILA s. Celui qui fait pencher. 
PITONGILA PITONGITONGILA s. Ce qui est incliné. 
VOATONGILA VOATONGITONGILA p. Incliné. (v. Hila)
TONGO TONGOTONGO
s. Accouplement, amour physique, rapport sexuel —> kamba, lele, tohy, vale. 
AMPITONGOE AMPITONGO AMPITONGOTONGOE AMPITONGOTONGO v.p. Qu’on accouple. 
FAMPITONGOA FAMPITONGOTONGOA s. Accouplement. 

FITONGOA FITONGOTONGOA s. Accouplement. Atoa ty tsaño fitongoa^ay. C’est ici que nous faisons habituellement l’amour. Bak’ami^i ty fitongoa^i ty sôvaly lahe noho vavi^e ty niforoña^i ty anaka sôvale. Le poulain est le résultat de l’accouplement du cheval et de la jument. 
ITONGOA ITONGOTONGOA v.c. (tr. MI~). 
MAHATONGO MAHATONGOTONGO v.a.s. Capable d’avoir des rapports sexuels, pouvoir s’accoupler. 
MAMPITONGO MAMPITONGOA MAMPITONGOTONGO MAMPITONGOTONGOA v.a.s. Accoupler. 
MITONGO
MITONGOA MITONGOTONGO MITONGOTONGOA v.a.s. Avoir un rapport sexuel, coucher, faire l’amour, s’accoupler. Nitongo anaka aja ty nahagaja aze. Il est emprisonné pour détournement de mineur. 
PITONGO PITONGOTONGO s. Amoureux, couple. 
TONGOE TONGO TONGOTONGOE TONGOTONGO s. Avec qui on couche, on fait l’amour. 
VOATONGO VOATONGOTONGO p. Avec qui on a couché, eu un rapport sexuel —> tinongo tinongotongo.

TONGOA TONGOTONGOA
s. 1. Pièces de bois ou morceaux de pierre que l’on met sous la pirogue pour la protéger du sable et la faire sécher vite. 2. Action d’ajouter, d’entasser, de mettre dessus —> ampe, hararaotse, isy, sosoke, tinjy, tohy, tovo. 
AMPANONGOAVE AMPANONGOAVO AMPANONGOTONGOAVE AMPANONGOTONGOAVO v.p. Qu’on fait mettre sous la pirogue (Pièces de bois). 
AMPIFANONGOAVE AMPIFANONGOAVO AMPIFANONGOTONGOAVE AMPIFANONGOTONGOAVO v.p. Qu’on fait mettre l’un sur l’autre. Ampifanongoavo hazo io. Mettez ces planches les unes sur les autres. 
ANONGOAVA ANONGOAVO ANONGOTONGOAVA ANONGOTONGOAVO v.c. (tr.
MAN~). Tsy mete ty fomba anongoava^ao aze zao. La façon dont tu les empiles ne convient pas. 

ATONGOA ATONGOAVO ATONGOTONGOA ATONGOTONGOAVO v.i. A ajouter, entasser, mettre dessus. Atongoa añ‘abo eo iaby kesike reo. On empile là-haut toutes ces caisses. Atongoavo laka eo. Mettez une cale sous la pirogue. 
FAMPANONGOAVA FAMPANONGOTONGOAVA s. Façon de faire mettre des pièces de bois sous la pirogue. 
FAMPIFANONGOAVA FAMPIFANONGOTONGOAVA s. Empilage. 
FANONGOAVA FANONGOTONGOAVA s. Accumulation, agglomération, façon d’ajouter, d’entasser, le lieu. Tsy mete fanongoava^ao aze io. La façon dont tu les empiles ne convient pas. 
FATONGOA FATONGOTONGOA s. Ce qui est habituellement empilé. 
FIFANONGOAVA FIFANONGOTONGOAVA s. Chevauchement. 
FITONGOAVA FITONGOTONGOAVA s. Entassement, façon d’être entassé, surplus. 
IFAMPITONGOAVA IFAMPITONGOTONGOAVA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANONGOAVA IFANONGOTONGOAVA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITONGOAVA ITONGOAVO ITONGOTONGOAVA ITONGOTONGOAVO v.c. (tr. MI~). Itongoavan-joze iaby io vatobe raike io avao. Ils se posent tous sur une seule grande pierre. 

MAHATONGOA MAHATONGOTONGOA v.a.s. Pouvoir empiler, entasser, poser sur. 
MAMPANONGOA MAMPANONGOAVA MAMPANONGOTONGOA MAMPANONGOTONGOAVA v.a.s. Faire mettre des cales sous la pirogue pour qu’elle sèche. 

MAMPIFANONGOA MAMPIFANONGOTONGOA v.a.s. Agglomérer, empiler. 
MAMPITONGOA MAMPITONGOAVA MAMPITONGOTONGOA MAMPITONGOTONGOAVA v.a.s. Faire ajouter, entasser, poser sur. 

MANONGOA
MANONGOAVA MANONGOTONGOA MANONGOTONGOAVA v.a.s. 1. Accumuler, ajouter, entasser, mettre des pièces de bois sous la pirogue. 2. Renchérir. 

MIFANONGOA
MIFANONGOAVA MIFANONGOTONGOA MIFANONGOTONGOAVA v.a.s. Concorder, être superposé, être les uns sur les autres. Tsy mifanongoa sare roe minje reto. Ces deux dessins semblables ne concordent pas. 

MITONGOA MITONGOAVA MITONGOTONGOA MITONGOTONGOAVA v.a.s. 1. Etre entassé, empilé, posé sur. 2. Renchéri. Mitongoa añ‘abo vare eo laoke^ao. Ta viande est posée sur le riz. 
PITONGOA PITONGOTONGOA s. Ce qui est entassé, posé sur. 
TONGOAVE
TONGOAVO TONGOTONGOAVE TONGOTONGOAVO v.p. Qu’on ajoute, entasse, empile, met dessus. Mbo tongoave raha mavesatse koa raha fa maleme io. On met encore des choses lourdes sur cette chose tendre. 

VOATONGOA VOATONGOTONGOA p. Entassé, empilé —> tinongoa tinongotongoa.

TONGOLO
s. Oignon. Tongolo lay, ail. Tongolo rave, oignon vert, échalote.
TONJAKE TONJATONJAKE
s. Action d’arroser, d’ajouter de l’eau —> tampoke, tsatso. 
AMPANONJAHE AMPANONJAHO AMPANONJATONJAHE AMPANONJATONJAHO v.p. Qu’on fait arroser. 
ANONJAHA ANONJAHO ANONJATONJAHA ANONJATONJAHO v.c. (tr.
MAN~). Ino mbo anonjaha^ao rano tane fa le io ? Pourquoi arrosez-vous encore cette terre déjà humide ? 
ATONJAKE ATONJAHO ATONJATONJAKE ATONJATONJAHO v.i. A ajouter, à répandre. Atonjake fase rano maloto o. On arrose le sable avec cette eau sale. Ty ro^e ro atonjake an-jano ao. C’est sa sève qu’on verse dans l’eau. 
FAMPANONJAHA FAMPANONJATONJAHA s. Manière de faire arroser. 
FANONJAHA FANONJATONJAHA s. Arrosage, façon d’arroser, l’instrument, la manière, le lieu. Siô fanonjaha, arrosoir. Tiô fanonjaha, un tuyau d'arrosage. 
FITONJAHA FITONJATONJAHA s. Façon d’être arrosé. 
ITONJAHA ITONJAHO ITONJATONJAHA ITONJATONJAHO v.c. (tr. MI~). Nitonjaha^e iabe zisike ambane añe. Il a tout arrosé jusqu’en bas. 
MAHATONJAKE MAHATONJATONJAKE v.a.s. Pouvoir arroser. 
MAMPANONJAKE MAMPANONJAHA MAMPANONJATONJAKE MAMPANONJATONJAHA v.a.s. Faire arroser. 
MANONJAKE
MANONJAHA MANONJATONJAKE MANONJATONJAHA v.a.s. Arroser, répandre. Lafa eo amy zay la manonjatonjake fase ze longo iaby. Après cela, chaque membre de la famille jette un peu de sable. 
MITONJAKE MITONJAHA MITONJATONJAKE MITONJATONJAHA v.a.s. Etre arrosé. Mitonjake mateteke folera reo. Ces fleurs sont souvent arrosées. 
PANONJAKE PANONJATONJAKE s. Arroseur. Panonjake folera, jardinier. Tônabile panonjake, arroseuse. 
PITONJAKE PITONJATONJAKE s. Ce qui est arrosé. 
TONJAHE TONJAHO TONJATONJAHE TONJATONJAHO v.p. Qu’on ajoute, arrose, répand. Ho tonjahe^ay rano ty tokotane io fa be lemboke. Nous arroserons la terre car c'est poussiéreux. Tonjaho folera reo. Arrosez ces fleurs. 
VOATONJAKE VOATONJATONJAKE p. Arrosé —> tinonjake tinonjatonjake.
TONJO TONJOTONJO
s. Action d’indiquer avec le doigt, doigt. Tonjo be, pouce. Tonjo fasia peratse, annulaire. Tonjo hatoke, être montré du doigt. Tonjo maso, action de désigner un coupable, indication avec l’œil. Tonjo raike, côté du carré d’une maille d’un filet de pêche, largeur d'un doigt —> fanonjo raike, zehe raike. Tonjo roe, trois centimètres (Largeur de deux doigts). Tonjo tomboke, orteil. Tonjogasy s. Carassin, cyprin doré (Cyprinidés, Carrassisus auratus). Nitotoatse am-bato ie, ka potake ty hohon-tonjobe iñe. Il a heurté une pierre et l'ongle de son orteil est tombé. Bolebole^i ty nintsy ty tonjoko. Mes doigts sont engourdis par le froid. Tonjo efatse. Ake ! Hamaroan-jano zao. Ça mesure quatre doigts. Ah ! Il y a beaucoup d'eau. Ami^i ty lera, ty tonjo lava iñe manonjo ty minite. Sur une montre, la grande aiguille indique les minutes. Ka ty anaka tonjo oñe mañambara ty lera. Et la petite aiguille indique les heures. Prov. Tonjo raike tsy mahazo hao. Un seul doigt n'attrape pas de poux. 
AMPANONJOE AMPANONJO AMPANONJOTONJOE AMPANONJOTONJO v.p. Qu’on fait montrer avec le doigt ou autre chose, se désigner, se diriger, s’orienter vers. 
ANONJOA ANONJO ANONJOTONJOA ANONJOTONJO v.c. (tr.
MAN~). Ino ro anonjoa^ao anay ? Que nous montres-tu ? 
ATONJO ATONJO ATONJOTONJO ATONJOTONJO v.i. A indiquer. Atonjo lañitse avao vavabasy reto. C’est seulement le ciel qu’on vise avec ces fusils. Natonjo^ay nañ’Anjanopase ty laka^ay. Nous avons mis le cap sur Andranopasy. 
FAMPANONJOA FAMPANONJOTONJOA s. Manière de faire montrer avec le doigt, de faire s’orienter vers. 
FANONJOA FANONJOTONJOA s. Façon d’indiquer avec le doigt ou autre chose, l’instrument, le lieu. 

FANONJO FANONJOTONJO s. Ce qui indique. Fanonjo adala, majeur. 
FIFANONJOA FIFANONJOTONJOA s. Façon de se désigner l’un l’autre. 
IFANONJOA IFANONJOTONJOA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITONJOA ITONJO ITONJOTONJOA ITONJOTONJO v.c. (tr. MI~). Itonjoako anao o mba iha handeha eñe. Je te montre cela pour que tu ailles là-bas. 
MAHATONJO MAHATONJOTONJO v.a.s. Pouvoir diriger vers, indiquer. 

MAMPANONJO MAMPANONJOA MAMPANONJOTONJO MAMPANONJOTONJOA v.a.s. Faire montrer avec le doigt, se diriger vers, s’orienter. 

MANONJO MANONJOA MANONJOTONJO MANONJOTONJOA v.a.s. Montrer. Manonjo lañitse, indiquer le haut —> manonjo añ’abo añe. Manonjo maso, désigner un coupable. Manonjo soñy amasoñ'olo maro, mettre quelqu'un au ban de la société. Manonjo varavara, indiquer la porte. Pameno manonjo ze amea, complément d'attribution. Tonjo soñe, indication faite en allongeant le bout des lèvres. Manonjo ty lera to va lera io ? Est-ce qu'elle donne l'heure exacte ? Manonjo ahe safa^e zao. Ses paroles s'adressent à moi. 
MIFANONJO MIFANONJOTONJO v.a.s. Se désigner l’un l’autre. Mifanonjo soñe, se désigner l’un l’autre pour s’accuser, se désapprouver. 
MIHAMANONJO MIHAMANONJOTONJO v.a.s. Commencer à se diriger vers, à s’orienter. 
MITONJO MITONJOA MITONJOTONJO MITONJOTONJOA v.a.s. Diriger vers, indiquer avec le doigt ou autre chose, se diriger, s’orienter. Mitonjo anjefa añe ty loha^i laka eo. La tête de la pirogue s’oriente vers l’ouest. 

PANONJO PANONJOTONJO s. Celui qui indique. Kara-panonjo, carte d'identité. Panonjo mikamba, article contracté. 
PIFANONJO PIFANONJOTONJO s. Ceux qui se désignent mutuellement. 
PITONJO PITONJOTONJO s. Ce qui est montré. 
TONJOE TONJO TONJOTONJOE TONJOTONJO v.p. Qu’on indique avec le doigt ou avec autre chose. Tsy hitako raha tonjo^areo zao. Je ne vois pas les choses que vous me montrez. Tonjo ty piso. Montre le chat. Hita^ao va tanim-kapike atsike fasy tonjoko o ? Apercevez-vous ce terrain d'arachides plein de sable que je montre du doigt ? Ze tonjoeko ami^i toy ro ie. Ce que je montre avec ça, c’est ça. 
VOATONJO VOATONJOTONJO p. Indiqué —> tinonjo tinonjotonjo. Raha la fa voatonjo soa ty anto^i ty niasan-joze. Ils ont travaillé dans un but bien précis. 

TONO
TONOTONO
s. Action de griller sur le feu, de rôtir, grillade —> ende, sale. Bele tono, patate douce grillée sous la braise. Tono hena, viande grillée directement sur la braise. Tsako tono, maïs grillé. Prov. Tono tsy eo tompo, laha tsy manta ka rehitse. Griller sans propriétaire, si ce n'est pas cuit, c'est brûlé. 
AMPANONOE AMPANONO AMPANONOTONOE AMPANONOTONO v.p. Qu’on fait griller. 
ANONOA
ANONO ANONOTONOA ANONOTONO v.c. (tr.
MAN~). Miala iha hanonoako aze. Pousse-toi pour que je le grille. 

ATONO
ATONO ATONOTONO ATONOTONO v.i. A griller, mettre sur le feu. Ty ho natonoko ro natono^e. Il a mis sur le feu ce que j’avais l’intention de griller. Lafa namelo bolo amy zao zahay, la natonoko fia eñe. Quand nous avons allumé le feu, j'ai grillé le poisson. Atono sale hena io. Mettez cette brochette de viande sur le feu. 
FAMPANONOA FAMPANONOTONOA s. Manière de faire griller. 
FANONOA FANONOTONOA s. Façon de faire griller, l’instrument, le lieu. Vy fanonoa hena, brochette. 

FATONO FATONOTONO s. Ce qu’on grille habituellement. 
FITONOA FITONOTONOA s. Façon d’être grillé, mis sur le feu. 
ITONOA ITONO ITONOTONOA ITONOTONO v.c. (tr. MI~). Anjeheto bolo amonto eo hitonoantsika aze. Allume du feu à l’extérieur pour que nous le grillions. 

MAHATONO MAHATONOTONO v.a.s. Pouvoir griller. 
MAMPANONO MAMPANONOA MAMPANONOTONO MAMPANONOTONOA v.a.s. Faire griller. 

MANONO MANONOA MANONOTONO MANONOTONOA v.a.s. Faire rôtir, griller. Nanono fia zaho ka nihaneko. J'ai grillé du poisson et je l'ai mangé. 

MITONO
MITONOA MITONOTONO MITONOTONOA v.a.s. Etre grillé, faire rôtir sur le feu, griller. Alao bele mitono am-bolo ao reo. Retirez les patates du feu. 
PANONO PANONOTONO s. Celui qui fait rôtir sur le feu. 
PITONO PITONOTONO s. Ce qui est mis sur le feu. 

VOATONO VOATONOTONO p. Grillé, rôti —> tinono tinononono.

TONTA
TONTATONTA
adj., s. Action de faire tomber, de frapper, de jeter à terre, tombé —> daboke, hintsa, koromake, kotsovoke, latsake, lavo, rarake, ravoke, sarakakoake, sitse, vary, zinja , zizike. Manao tontakele, détrousser, piller. Tonta kata, frais d'entretien de l'enfant. (Contrainte du bois à brûler). Tontakele, bande de brigands, pillards, de voleurs. Mivahara ami^i ty rinjy io iha, laha tsy zay, ho tonta iha. Appuie-toi sur le mur, sinon tu vas tomber. 
AMPANONTA AMPANONTAO AMPANONTATONTA AMPANONTATONTAO v.p. Qu’on fait frapper, jeter, lancer. 
ANONTA ANONTAO ANONTATONTA ANONTATONTAO v.c. (tr.
MAN~). Ino anonta^ao resake tsy voahentse zay io ? Pourquoi dis-tu des paroles irréfléchies ? 

ATONTA ATONTAO ATONTATONTA ATONTATONTAO v.i. A jeter. Atontao tihy iñe. Jetez la natte. Lafa meloke ie la atonta^e an-tane eo iaby ty raha hita^e. Quand il est en colère, il jette à terre toutes les choses qu’il trouve. 
FAMPANONTA FAMPANONTATONTA s. Manière de faire frapper, jeter, lancer. 

FANONTA FANONTATONTA s. Façon de battre, jeter à terre, faire tomber, la cause. 
FATONTA FATONTATONTA s. Ce qui est tombé à terre. 

FIANTONTA FIANTONTATONTA s. Façon de s’écrouler, de tomber de soi-même, la cause, le lieu. 
FIFANONTA FIFANONTATONTA s. Façon de se taper dessus mutuellement. 

FIANTONTA FIANTONTATONTA s. Chute, façon d’être tombé. Raty fiantonta, mal tombé. Ty fiantontan-bonga, la chute des corps. 
IANTONTA IANTONTAO IANTONTATONTA IANTONTATONTAO v.c. (tr. MI~). Rano manintsy io la niantonta^e tao. C’est de l’eau froide et il est tombé dedans. Niantontam-boriky ty loha^e. Une brique est tombée sur sa tête. 
IFANONTA IFANONTATONTA v.c. (tr. MI~). 
KIANTONTA KIANTONTATONTA s. Jeu de judo. Kiantonta avao ro hataontsika. On jouera seulement au judo. 

MAHATONTA MAHATONTATONTA v.a.s. Pouvoir faire tomber, jeter, lancer. 
MAMPANONTA MAMPANONTA MAMPANONTATONTA MAMPANONTATONTA v.a.s. Faire frapper, jeter, lancer. 
MAMPIANTONTA MAMPIANTONTATONTA v.a.s. Faire tomber. 

MANONTA
MANONTA
MANONTATONTA
MANONTATONTA v.a.s. Faire tomber, frapper, jeter, lancer. Manonta finga avao ie lafa meloke. Il casse toujours des assiettes quand il est en colère. 

MIANTONTA MIANTONTATONTA v.a.s. S’écrouler, tomber de soi-même. Miantonta bak'an-dafonete eñe, défenestré. Niantonta tan-davake ao ie. Il est tombé dans le fossé. Niantonta tan-jano ao soa handomba an’i nama^e iñe. Il se jeta dans l’eau pour sauver son ami. 

MIFANONTA MIFANONTATONTA v.a.s. Se battre mutuellement. 

MIHATONTA MIHATONTATONTA v.a.s. Tomber petit à petit. 
PANONTA PANONTATONTA s. Celui qui fait tomber, jette à terre, jette sur. 
PIFANONTA PIFANONTATONTA s. Ceux qui se battent. 
PIANTONTA PIANTONTATONTA s. Ce qui s’écroule, celui qui est tombé. 

TONTA TONTAO
TONTATONTA TONTATONTAO v.p. Qu’on frappe avec un bâton, une pierre, sur quoi on fait tomber, jette, lance. Tontao vato alika io. Lancez des pierres au chien. Nitonta^i ty birike ty loha^e. On a jeté la brique sur sa tête. 

VOATONTA VOATONTATONTA p. Battu, frappé, jeté à terre —> tinonta tinontatonta.

TONTO TONTOTONTO
adj. Saignement de nez. Tonto ie. Son nez saigne. 
MAHATONTO MAHATONTOTONTO v.a.s. Pouvoir faire saigner le nez. 
PITONTO PITONTOTONTO s. Celui qui a le nez qui saigne souvent.

TOÑE TOÑITOÑE
r. Idée de plomber un filet, d’y mettre les bouchons. 
ATOÑE
ATOÑO ATOÑITOÑE ATOÑITOÑO v.i. A plomber (Filet). 
MAHATOÑE MAHATOÑITOÑE v.a.s. Pouvoir plomber un filet. 
MAMPANOÑE MAMPANOÑA MAMPANOÑITOÑE MAMPANOÑITOÑA v.a.s. Faire plomber un filet. 

MANOÑE
MANOÑA MANOÑITOÑE MANOÑITOÑA v.a.s. Lester, plomber. 
MITOÑE MITOÑITOÑE v.a.s. Filet complet, plombé. 
PANOÑE PANOÑITOÑE s. Celui qui met les bouchons, les plombs au filet de pêche. 
VOATOÑE VOATOÑITOÑE p. Lesté, plombé.

TOÑO1
TOÑOTOÑO
s. Action de révéler, articulation, proclamation, prononciation —> ambara, boake, kaike, potike, sisy, toro. Raty toño-resake raike, mauvaise articulation d'un mot. 
AMPANOÑONE AMPANOÑONO AMPANOÑOTOÑONE AMPANOÑOTOÑONO v.p. Qu’on fait dire, proclamer, prononcer. 
ANOÑONA ANOÑONO ANOÑOTOÑONA ANOÑOTOÑONO v.c. (tr.
MAN~). Diso njaike anoñona^ao aze zao. Tu fais encore des fautes en le prononçant. 

FAMPANOÑONA FAMPANOÑOTOÑONA s. Manière de faire dire, proclamer, prononcer. 

FANOÑONA FANOÑOTOÑONA s. Articulation, façon de dire, prononciation, révélation. Fanoñona fivolaña, accent. Tsy fanoñona añara, anonymat. Raty ty fanoñona^ao ty safam-bazaha. Tu ne parles pas bien le français. 
FIFANOÑONA FIFANOÑOTOÑONA s. Dénonciation mutuelle. 

FITOÑONA = FIANTOÑONA FITOÑOTOÑONA s. Façon de dire son propre nom, le motif. 
IFANOÑONA IFANOÑOTOÑONA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITOÑONA ITOÑONO ITOÑOTOÑONA ITOÑOTOÑONO (tr. MI~). 

MAHATOÑO MAHATOÑOTOÑO v.a.s. Pouvoir articuler, prononcer. 
MAMPANOÑO MAMPANOÑONA MAMPANOÑOTOÑO MAMPANOÑOTOÑONA v.a.s. Faire dire, proclamer, prononcer. 

MANOÑO
MANOÑONA MANOÑOTOÑO MANOÑOTOÑONA v.a.s. Articuler, citer, dire, énumérer, parler, proclamer, prononcer, révéler. Manoño añara, décliner son identité, son nom. Manoño fanadina, proclamer le résultat d’un examen. Tsy manoño añara, garder l'anonymat. 
MIFANOÑO MIFANOÑONA MIFANOÑOTOÑO MIFANOÑOTOÑONA v.a.s. Se déclarer, se dénoncer mutuellement. 

MITOÑO
MITOÑONA MITOÑOTOÑO MITOÑOTOÑONA v.a.s. Dire soi-même son nom, se prononcer. Mitoño bilete zahay anjoany. Nous donnons le bulletin aujourd’hui. 
PANOÑO PANOÑOTOÑO s. Celui qui dit, proclame, prononce, révélateur. 
PIFANOÑO PIFANOÑOTOÑO s. Ceux qui se dénoncent mutuellement. 
PITOÑO PITOÑOTOÑO s. Ce qui se prononce. 
TOÑONE TOÑONO TOÑOTOÑONE TOÑOTOÑONO v.p. Dont on dit le nom, qu’on articule, proclame, prononce, révèle. Toñono ty nangalatse lerako iñe. Dénoncez celui qui a volé ma montre. Toñono soa safa iabe reo. Prononcez bien tous les mots. Toñono ty añara^ao. Dites votre nom. 

VOATOÑO VOATOÑOTOÑO p. Articulé, dit, proclamé, prononcé —> tinoño, tinoñonoño. Tinoño^e ty añara^i ty pangalatse iñe. Il a révélé le nom de celui qui a parlé.

TOÑO2
s. Canne —> tehe. Manday toño, porter une canne. Tonjo ami^i ty toño toy ty tsaño^ao. Indiquez votre maison avec la canne. Tapake toñoko toy. Ma canne est cassée. Anovo malasondaso toñoko toy. Polissez un peu ma canne.

TOÑOTOÑO
s. Petite soubique de deux à cinq kilogrammes de contenance (Utilisée surtout pour troquer le riz).

TOPY (Or. fr.)
s. Toupie.
TORAKE TORATORAKE
s. Jet, lancement —> porisike, sinjake. Torake labole, lancement de ballon. Torake vato, action de jongler avec des cailloux. Linapoko torake lefo lambo oñe la mate. J'ai lancé la sagaie contre le sanglier et je l'ai tué. Tora-bato ty namonoako an’i foly io. J’ai tué le cardinal d’un coup de pierre. 
AMPANORAHE AMPANORAHO AMPANORATORAHE AMPANORATORAHO v.p. Qu’on fait jeter, lancer. 
AMPITORAHE AMPITORAHO AMPITORATORAHE AMPITORATORAHO v.p. Qu’on fait lancer. 

ANORAHA = ITORAHA ANORAHO = ITORAHO ANORATORAHA = ITORATORAHA ANORATORAHO = ITORATORAHO v.c. (tr.
MAN~, MI~). Anorahako vatobe ty añivon-joze eo. Je jette la grosse pierre au milieu d’eux. Anoraho vare akoho reo. Jetez du riz aux poulets. 
ATORAKE ATORAHO ATORATORAKE ATORATORAHO v.i. A jeter, à lancer. Mivovo ty vatopilatse lafa atorake. La pierre lancée par la fronde siffle. Atoraho atoy laboly io. Jetez ici la balle. 
FAMPANORAHA = FAMPITORAHA FAMPANORATORAHA = FAMPITORATORAHA s. Manière de faire lancer quelque chose. 
FANORAHA = FITORAHA FANORATORAHA = FITORATORAHA s. Façon de jeter, lancer, l’instrument, le motif, le moyen, le lieu. Fitoraha lefo, lancement de sagaie. 
FIANTORAHA FIANTORATORAHA s. Façon de plonger sur, de se lancer contre. 
FIFAMPITORAHA FIFAMPITORATORAHA s. Façon de se lancer mutuellement quelque chose. 
IANTORAHA IANTORAHO IANTORATORAHA IANTORATORAHO v.c. (tr.
MIAN~). Niantoraha^i maramila reo ty pangalatse iñe. Les soldats se sont précipités sur l’ennemi. 
IFAMPITORAHA IFAMPITORATORAHA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANORAHA IFANORATORAHA v.c. (tr.
MIFAN~). Ifanoraha ty vato. On se lance des pierres. 
MAHATORAKE MAHATORATORAKE v.a.s. Pouvoir jeter, lancer. 
MAMPANORAKE = MAMPITORAKE MAMPANORAHA = MAMPITORAHA MAMPANORATORAKE = MAMPITORATORAKE MAMPANORATORAHA = MAMPITORATORAHA v.a.s. Faire jeter, lancer. 

MANORAKE = MITORAKE
MANORAHA
MITORAHA MANORATORAKE = MITORATORAKE MANORATORAHA = MITORATORAHA v.a.s. Jeter contre, lancer. Nanoratorake jala mban-dala eñe ie. Il semait de l’argent sur son passage. 
MIANTORAKE MIANTORATORAKE v.a.s. Se jeter contre. Voho betibety avao, ie iaby miantorake an-jano ao. Et aussitôt, tout le monde se jette à l’eau. 
MIFAMPITORAKE MIFAMPITORATORAKE v.a.s. Se lancer quelque chose mutuellement. Mifampitorake manga masake ty aja reo. Les enfants se lancent des mangues mûres. 
MIFANORAKE MIFANORATORAKE v.a.s. Se lancer. Mifanorake vato ty aja. Les enfants se lancent des pierres. 
MIHAMANORAKE MIHAMANORATORAKE v.a.s. Commencer à jeter un à un. 
MIHAMITORAKE MIHAMITORATORAKE v.a.s. Commencer à jeter contre. 
PANORAKE = PITORAKE PANORATORAKE = PITORATORAKE s. Lanceur. 
PIANTORAKE PIANTORATORAKE s. Celui qui se lance contre. 
TORAHE TORAHO TORATORAHE TORATORAHO v.p. Contre quoi, sur quoi on lance. Toratoraho^areo tse. Lancez donc un peu. Toraho vato alika maola io. Lancez des pierres au chien enragé. Nitorahe^aja reo vato paiso^ay reo. Les enfants ont lancé des pierres contre nos pêches. Prov. Alikam-balilahe tsy torahe. On ne lance pas des pierres au chien du beau-frère. 
PIFAMPITORAKE PIFAMPITORATORAKE s. Ceux qui se lancent quelque chose. 
VOATORAKE VOATORATORAKE p. Jeté, lancé —> tinorake tinoratorake. Tinorako lefo lambo oñe la nimate. J’ai jeté la sagaie contre le sanglier et je l’ai tué.

TOREO TOREOTOREO
s. Cris perçants, demandes faites avec insistance, plaintes, soupirs, supplications —> koike, sarinto, taray, tse. Toreom-pazotoa, cri de joie. Re^ay atoy ty toreo^ao. Nous entendons tes cris par ici. 
AMPITOREOVE AMPITOREOVO AMPITOREOTOREOVE AMPITOREOTOREOVO v.p. Qu’on fait crier, demander avec insistance, se plaindre. 
FAMPITOREOVA FAMPITOREOTOREOVA s. Manière de faire crier, demander avec insistance, se plaindre. 

FITOREO FITOREOTOREO s. Bêlement, cri. 
FITOREOVA FITOREOTOREOVA s. Façon de crier, de se plaindre. 
ITOREOVA ITOREOVO ITOREOTOREOVA ITORETOREOVO v.c. (tr. MI~). Ino raha itoreotoreova^ao zao ? Pourquoi te plains-tu de cela ? 

MAHATOREO MAHATOREOTOREO v.a.s. Demander avec insistance, pouvoir pousser des cris. 
MAMPITOREO MAMPITOREOVA MAMPITOREOTOREO MAMPITOREOTOREOVA v.a.s. Faire crier, demander avec insistance, gémir, se plaindre. Zao avao raha mampitoreotoreo anao mare io. C'est ça qui vous fait gémir tant. 

MITOREO
MITOREOVA MITOREOTOREO MITOREOTOREOVA v.a.s. Bêler, crier, murmurer, pousser des cris, se lamenter, se plaindre. Mitoreo arete, se plaindre d’une maladie, la raconter. Mitoreo fahavoaza, crier misère —> mitoreo halatsa. Mitoreo mosare, crier famine —> mitaray mosare. Mitoreotoreo mañarak'olo, crier après quelqu'un. Mitoreotoreo taña poake, se plaindre des ampoules qu’on a aux mains. Mitoreotoreo^i ty tañy, pleurer à chaudes larmes. Tsy mitoreotoreo, tsy mifiopioke ami^i nose reo fa faly. On ne murmure pas, on ne sifflote pas dans cette île car c’est interdit. Mitoreo tsy sake ty koso lafa vonoe. Le cochon pousse des cris perçants quand on le tue. Nitoreo tami^i ty be ami^i ty fanaña^e ala^i ty olo ie. Il a porté plainte auprès du juge car on lui a pris ses biens. 
PITOREO PITOREOTOREO s. Celui qui fait entendre des cris, se plaint.

TORY1 = 
TORIMASO
TORITORY (Or. mer.)
s. Sommeil —> konko, rembo, renoke, roro. Ari-tory, veillée mortuaire. Manao torimasoñ’akoho, sommeil feint, léger. Miari-tory, veiller. Niazon-tory aho. J'ai été surpris par le sommeil. 
AMPATORIE AMPATORIO AMPATORITORIE AMPATORITORIO v.p. Qu’on allonge, fait dormir. 
ATORIA ATORIO ATORITORIA ATORITORIO v.c. (tr. MA~). 
FAMPATORIA FAMPATORITORIA s. Manière de faire allonger, dormir, le lieu, sommeil. 

FATORIA FATORITORIA s. Façon de dormir, l’instrument, le lieu, le temps. Kitsele fatoriañ’olo roe, lit pour deux personnes. 

MAMPATORY MAMPATORIA MAMPATORITORY MAMPATORITORIA v.a.s. Faire allonger, dormir. Mampatory aja, bercer un enfant. 

MATORY
MATORIA
MATORITORY MATORITORIA v.a.s. Dormir, être couché. Matory mate, dormir d’un sommeil de plomb. Matory mijin-jaha, paraître dormir, mais écouter ce qu’on dit. Matorim-panafode, dormir sous l’effet d’un drogue, d’une somnifère. Lafa nihariva ty anjo fa natory iaby ty olo. La nuit tombée, tout le monde dormait. 
PATORY PATORITORY s. Celui qui dort, s’allonge.

TORY2
TORITORY
1. Action de couper, trancher —> bae, bory, dory, fira, hete, ito, lily, patsike, rasa, romiromy, sompira, tampake, teteke, tsatsake, vositse. 2. Accusation, dénonciation —> apanga, sara, tomboke, toño. 
AMPITORIE AMPITORIO AMPITORITORIE AMPITORITORIO v.p. 1. Qu’on fait découper. 2. Qu’on invite à porter plainte. 
FAMPITORIA FAMPITORITORIA s. 1. Manière de faire couper, découper. 2. Manière de faire déposer plainte. 
FIFAMPITORIA FIFAMPITORITORIA s. Façon de s’accuser, se dénoncer mutuellement. 
FITORIA FITORITORIA s. 1. Façon de couper, découper. 2. Accusation, façon d’accuser, le lieu, le temps, dénonciation. 
IFAMPITORIA IFAMPITORITORIA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
FITORIA FITORITORIA s. 1. Façon de couper. Sizô fitoria sike, ciseaux de couturière. 2. Accusation. Fanjava fitoria, désistement. Fotora^i ty fitoria, chef d'accusation. Taratasy fitoria, lettre d’accusation. 
ITORIA ITORIO ITORITORIA ITORITORIO v.c. (tr. MI~). 

MAHATORY MAHATORITORY v.a.s. Pouvoir couper, découper, inciser. 
MAMPITORY MAMPITORITORY v.a.s. 1. Faire couper, découper. 2. Faire déposer plainte. 

MIFAMPITORY MIFAMPITORITORY v.a.s. S’accuser, se dénoncer mutuellement. 

MITORY
MITORIA MITORITORY MITORITORIA v.a.s. Accuser, dénoncer. Mitory olo ami^i ty torobinaly, assigner quelqu'un devant un tribunal civil. Mitory olo panao raty ho tsara, traduire un criminel en justice. Mitory vandy, accuser à tort, accuser faussement. Nitory tami^i zizy añe ie fa nangalariñ'olo ty hanaña^e. Il a porté plainte auprès du juge car on lui a volé ce qui lui appartient. 
PITORY PITORITORY s. Plaignant, requérant. Nifañarake ty pitory. Les plaignants se sont arrangés. 
TORIE
TORIO TORITORIE TORITORIO v.p. 1. Qu’on coupe, découpe, tranche. Torio siky io. Coupez ce tissu. 2. Qu’on accuse, dénonce. Olo torie, accusé. Torio ty aze nangalatse aombe^ao reñe. Dénoncez celui qui a volé vos boeufs. 

VOATORY VOATORITORY p. 1. Coupé, découpé. 2. Accusé, dénoncé —> tinory tinoritory. Fañafaha ty voatory, acquittement d'un accusé —> fangala ty voan-keloke. Mañasazy ty olo tinory, condamner un accusé. Tinori^e ho pangalatse zaho. Il m’a accusé de vol.
TORITENE (Or. mer.)
s. Sermon. Fanaova toriteny, pupitre. 
FITORIA s. Façon de prêcher. Fitoria-tene, chaire, prédication, pupitre. 
MITORITENE v.a.s. Prêcher, prononcer un sermon. 
PITORITENE s. Orateur, prédicateur.

TORO1
TOROTORO
s. Action de dire, d’enseigner, de montrer, de révéler —> ambara, boake, laza, safa, sisy, talily, toño, volily. Toro hevitse, conseil. 
AMPANOROE = AMPAÑATOROE AMPANORO = AMPAÑATORO AMPANOROTOROE = AMPAÑATOROTOROE AMPANOROTORO = AMPAÑATOROTORO v.p. Qu’on fait indiquer, montrer. 
ANOROA = AÑATOROA ANORO = AÑATORO ANOROTOROA = AÑATOROTOROA ANOROTORO = AÑATOROTORO v.c. (tr.
MAN?,
MAÑA~). Diso koa ty anoroa^ao aze zao. Ta façon de lui montrer cela n’est pas bonne. Ndao fa hatoroko anareo. Je vous l’indiquerai. Prov. Aja natoro raha, des enfants à qui on a montré quelque chose (Ils prennent tout au sérieux, sont excessifs). 

ATORO
ATORO ATOROTORO ATOROTORO v.i. A indiquer, montrer. Manao ze mifanohitse ami^i ty atoroñ'olo, faire le contraire de ce que l'on conseille. Atoro^areo ahe lala zao. Montrez-moi le chemin. Atoro ahe ze sabo^e hatako. Indiquez-moi ce que je dois faire. Atoro ahy lolo nandeveña^areo aze zao. On me montre le tombeau où vous l’avez enterré. Prov. Aja natoro raha : toy, toy, koa. Des enfants à qui on a montré une chose, il la demande tout le temps. Manao ze raha mifanohitse ami^i ty atoroñ’olo. Faire le contraire de ce que l’on conseille. 
FAMPANOROA = FAMPAÑATOROA FAMPANOROTOROA = FAMPAÑATOROTOROA s. Manière de faire montrer. 
FANOROA = FAÑATOROA FANOROTOROA = FAÑATOROTOROA s. Façon d’indiquer, de montrer, l’instrument, le lieu. Fañatoroa boky fañomezam-boninahitse, dédicace. Sarotse ty fomba fañatoro^ao aze. Ta façon d’expliquer cette chose est difficile. 
FATORO FATOROTORO s. Ce qui est habituellement montré. 
FIFANOROA FIFANOROTOROA s. Echange d’idées, façon de se conseiller. 
IFANOROA IFANOROTOROA v.c. (tr.
MIFAN~). 

MAHATORO MAHATOROTORO v.a.s. Pouvoir conseiller, montrer 

MAMPANORO MAMPANOROA MAMPANOROTORO MAMPANOROTOROA v.a.s. Faire montrer. 

MANORO
MAÑATORO
MANOROA = MAÑATOROA
MANOROTORO = MAÑATOROTORO
MANOROTOROA = MAÑATOROTOROA v.a.s. Indiquer, montrer. Manoro hevetse, conseiller. Manoro vata, se constituer prisonnier. Manorotoro ty fomba fatao, dire ce qu’il faut faire, éduquer. Mañatoro hevitse, conseiller. Mañatoro hevitse tsy hanao, déconseiller. Manoro aze ty soa aho. Je lui montre ce qui est bien. Nanoro vata ty namono olo oñe. L'assassin s'est constitué prisonnier. 
MIANTORO MIANTOROTORO v.a.s. Se montrer, se présenter. 

MIFANORO MIFANOROTORO v.a.s. Echanger des idées, se conseiller mutuellement. 
MIHATORO MIHATOROTORO v.a.s. Montrer peu à peu. 

PANORO = PAÑATORO PANOROTORO = PAÑATOROTORO s. Celui qui indique, guide. Panoro hevitse, conseiller. 
PIFANORO PIFANOROTORO s. Ceux qui se conseillent, se partagent des idées. 
TOROE
TORO TOROTOROE
TOROTORO v.p. Qu’on dit, enseigne, indique, montre. Tsy azo toroe ty to ie. On ne peut lui montrer la vérité. Toro lala zaho. Indiquez-moi le chemin.

TORO2 (Or. fr.)
s. Tour. Manoro toro, faire le tour.

TORO3
TOROTORO
adj. Brisé, écrasé, fracassé, pulvérisé, moulu —> foe, folake, karepoke, kepoke, koboke, mintsike, potike, repoke, toto, vake. Malaky torotoro, friable. Torotoro^e, brisure. Torotoron-kena, viande hachée. Torotoron-kena fanova soasisy, chair à saucisse. Torotoro ty sajoko oñe. Ma cruche est brisée. Nilavo ie ka torotoro ty loha^e. Il est tombé et s’est fracassé la tête. Terake tsy manañ’anake, vaky tsy torotoro (Vola noho masoanjo). Enfanter (Se lever pour le soleil), mais pas d’enfant, se casser, mais pas se diviser (Lune). 
AMPANOROTOROE AMPANOROTORO v.p. Qu’on fait briser, écraser, moudre. 
ANOROTOROA ANOROTORO v.c. (tr
MAN~). 
FAMPANOROTOROA s. Manière de faire écraser, moudre, pulvériser. 
FANOROTOROA s. Concassage, façon de broyer, pulvériser, l’endroit, l’instrument. 
MAHATOROTORO v.a.s. Pouvoir briser, écraser, moudre. 
MAMPANOROTORO MAMPANOROTOROA v.a.s. Faire briser, écraser, moudre. 

MANOROTORO
MANOROTOROA v.a.s. Briser, écraser, moudre, pulvériser. Manorotoro ty taña^e ankavana masiny io. Cette machine a déchiqueté sa main droite. 
MIHATOROTORO v.a.s. Etre moulu peu à peu, s’écraser peu à peu. 

MITOROTORO v.a.s. se briser. Nitorotoro ty sajoko oñe. Ma cruche est brisée. 
PANOROTORO s. Broyeur, pulvérisateur. 
TOROTOROE
TOROTORO v.p. Qu’on brise, broie, écrase. Ho torotoro^e fahatane ie ka manova soa. Il va le mettre en morceaux pour rien, alors fais attention. Ka torotoro^ao taratasy reo. Ne déchirez pas ces papiers. 

VOATOROTORO Broyé, écrasé —> tinorotoro.
TOROBINALY (Or. fr.)
s. Tribunal —> tsara.

TORONA (Or. fr.)
s. Tournant —> odake.
TORONEVISY (Or. fr.)
s. Tournevis.

TOROSY (Or. fr.)
s. Trusquin.
TOROTOARA (Or. fr.)
s. Trottoir.
TOROVOKE
s. Variété de poisson(Mugilidé).

TOSY
TOSITOSY
adj. Echoué —> sanjake. Tosy ty sambo oñe. Le navire s’est échoué sur le rivage.
TOSIKE TOSITOSIKE
s. Impulsion —> disoke, kisitse, risike, ronje, sirisiry, sitse. 
AMPANOSEHE AMPANOSEHO AMPANOSETOSEHE AMPANOSETOSEHO v.p. Qu’on fait pousser. 
ANOSEHA ANOSEHO ANOSETOSEHA ANOSETOSEHO v.c. (tr.
MAN~). Tsy misy dika^e mba hikoraha noho hanoseha ty pifañefitsy tsaño ami^e. Ce n’est pas la peine de crier et de pousser ses voisins. Ino moa anoseha^ao aja kelekele io o ? Pourquoi pousses-tu ce petit enfant ? 
ATOSIKE
ATOSEHO ATOSITOSIKE ATOSITOSEHO v.i. A pousser. Atosi^i ty fitiava, amical. Atosi^i ty hatea^e, poussé par son amour. Anaka natosiko avao ie la nilavo. Je l'ai poussé un peu et il est tombé. Nañino aja io atosi^ao o ? Pourquoi pousses-tu cet enfant ? 
FAMPANOSEHA FAMPANOSETOSEHA s. Manière de faire pousser. 
FANOSEHA FANOSETOSEHA s. Dé à coudre, façon de pousser, l’instrument, le temps. Fanoseha^ao aze nahalavo aze io. Il est tombé car tu l’as poussé. 
FATOSIKE FATOSITOSIKE s. Ce qui est poussé habituellement. 
FIFANOSEHA FIFANOSETOSEHA s. Foule, mêlée. 
IFANOSEHA IFANOSETOSEHA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHATOSIKE MAHATOSITOSIKE v.a.s. Pouvoir pousser. 
MAMPANOSIKE MAMPANOSEHA MAMPANOSITOSIKE MAMPANOSETOSEHA v.a.s. Faire pousser. 
MANOSIKE = MAÑATOSIKE
MANOSEHA = MAÑATOSEHA MANOSITOSIKE = MAÑATOSITOSIKE MANOSITOSEHA = MAÑATOSITOSEHA v.a.s. Pousser. Manosike panafike, repousser les assaillants. Manosike tônabile, pousser une voiture. Ty baba^e ro nanosike aze hanjambe fanapahan-kevitsy io. C'est son père qui l'a amené à prendre cette décision. 
MIFANOSIKE MIFANOSEHA MIFANOSITOSIKE MIFANOSETOSEHA v.a.s. Se pousser mutuellement. 
MIHAMANOSIKE MIHAMANOSITOSIKE v.a.s. Pousser peu à peu. 
PANOSIKE PANOSITOSIKE s. Celui qui pousse. 
PIFANOSIKE PIFANOSITOSIKE s. Ceux qui se poussent. 
PITOSIKE PITOSITOSIKE s. Ce qui est poussé. 
VOATOSIKE VOATOSITOSIKE p. Poussé —> tinosike tinositosike.
TOTE
s. Nom provisoire des petites filles.

TOTO
TOTOTOTO
s. Choc, coup —> day, disoke, dodo, dofotse, katseke, paike, totoke. Vita toto ty kafe. Le café est pilé. Tsy liñe^e hena vita toto soa eñe. Il n'a pas attendu que la viande soit bien hachée. 
AMPANOTOE AMPANOTO AMPANOTOTOTOE AMPANOTOTOTO v.p. Qu’on fait heurter. 
ANOTOA ANOTO ANOTOTOTOA ANOTOTOTO v.c. (tr.
MAN~). Ie tsy nahita, io nanotoa^i ty tônabile aze io. Il est aveugle, c’est pourquoi l’automobile l’a heurté. 
ATOTO ATOTO
ATOTOTOTO
ATOTOTOTO v.i. A choquer, heurter. Ka atoto ami^i rinjy io ty tônabili^ao o fa tsono ho simba tsaño o. Ne heurte pas ta voiture contre le mur de peur d'abîmer la maison. Kizake avao ro atoto aze maraimaray. On le persécute avec des moqueries incessantes. 
FAMPANOTOA FAMPANOTOTOTOA s. Façon de faire heurter. 
FANOTOA FANOTOTOTOA s. Choc, coup, façon de heurter, l’instrument. Fanotoa^i tônabili^ao o aze nahafate aze io. Ta voiture l’a heurté, voilà pourquoi il est mort. 
FATOTO FATOTOTOTO s. Ce qui est habituellement heurté. 
FIFANOTOA FIFANOTOTOTOA s. Façon de se heurter, de s’entrechoquer. 
IFANOTOA IFANOTOTOTOA v.c. (tr.
MIFAN~). 
ITOTO ITOTOA ITOTOTOTOA ITOTOTOTO v.c. (tr. MI~). 

MAHATOTO
MAHATOTOTOTO v.a.s. Pouvoir choquer, heurter. 
MAMPANOTO MAMPANOTOA MAMPANOTOTOTO MAMPANOTOTOTOA v.a.s. Faire heurter. 

MANOTO
MANOTOA
MANOTOTOTO
MANOTOTOTOA v.a.s. Broyer, heurter, piler. Manoto aombe, heurter un boeuf. Manoto tsako, piler du maïs. Nanoto sambo hafa ty sambo^ay. Notre navire a heurté un autre navire. 

MIFANOTO MIFANOTOTO v.a.s. Se heurter, s’entrechoquer. Nifanoto sambo roe reo ka vaky ty raike. Les deux navires se sont heurtés et l’un d’eux a été brisé. 

MITOTO
MITOTOA
MITOTOTOTO
MITOTOTOTOA v.a.s. Choquer, heurter, se heurter. Mitoto tsioke, aller contre le vent. Mitoto ty aombe. Le boeuf donne des coups. Nitoto vato ty sambo ka vake. Le navire a heurté un rocher et il s’est brisé. 
PANOTO PANOTOTOTO s. Celui qui heurte souvent. 
PIFANOTO PIFANOTOTOTO s. Ceux qui se heurtent. 
TOTOE
TOTO TOTOTOTOE
TOTOTOTO v.p. Qu’on heurte, pile. Lafa vita amy zay la totoe ty kafe. Quand c'est fini, on pile le café. 

VOATOTO
VOATOTOTOTO p. Heurté —> tinoto tinotototo.
TOTOHATSE TOTOTOTOHATSE
s. Action de buter, de trébucher —> finga, timpake. 
MAHATOTOHATSE MAHATOTOTOTOHATSE v.a.s. Pouvoir trébucher. 
MAMPITOTOHATSE MAMPITOTOTOTOHATSE v.a.s. Faire buter, trébucher. 
MITOTOHATSE MITOTOTOTOHATSE v.a.s. Buter, trébucher. Nitotohatse tam-bato ie, ka potake ty hohon-tonjobe iñe. Il a trébuché sur une pierre et l'ongle de son orteil est tombé. Nitotohatse ie nahalavo azy io. C’est parce qu’il a trébuché qu’il est tombé. 
PITOTOHATSE PITOTOTOTOHATSE s. Celui qui trébuche souvent.

TOTOKE TOTOTOTOKE
s. Action de frapper contre comme les laveuses, de secouer pour faire sortir quelque chose, choc, coup —> day, disoke, dodo, dofotse, katseke, paike, toto. 
ANOTOHA ANOTOHO ANOTOTOTOHA ANOTOTOTOHO v.c. (tr.
MAN~). 
ATOTOKE ATOTOHO ATOTOTOTOKE ATOTOTOTOHO v.i. A battre, secouer. Atotoho ty siky sasa io. Battez le linge à laver. Atotoho tihy io fa maloto. Secouez la natte car elle est couverte de poussière. 
FANOTOHA FANOTOTOTOHA s. Façon de frapper, secouer, l’instrument, le lieu. 
MAHATOTOKE MAHATOTOTOTOKE v.a.s. Pouvoir frapper, secouer. 
MAMPANOTOKE MAMPANOTOHA MAMPANOTOTOTOKE MAMPANOTOTOTOHA v.a.s. Faire frapper contre, secouer. 

MANOTOKE
MANOTOHA MANOTOTOTOKE MANOTOTOTOHA v.a.s. Frapper contre, secouer. 
PANOTOKE PANOTOTOTOKE s. Celui qui frappe, secoue. 
TOTOHE TOTOHO TOTOTOTOHE TOTOTOTOHO v.p. Qu’on frappe, secoue. 
VOATOTOKE VOATOTOTOTOKE p. Frappé contre, secoué —> tinotoke tinotototoke.
TOTOTSE TOTOTOTOTSE
r. Idée de combler, couvrir —> atsike, feno, lembeke, leve. 
AMPANOTOFA AMPANOTOFO AMPANOTOTOTOFA AMPANOTOTOTOFO v.p. Qu’on fait combler. 
ANOTOFA ANOTOFO ANOTOTOTOFA ANOTOTOTOFO v.c. (tr.
MAN~). Ino anotofa^ao filakoho mbo tsy feno o ? Pourquoi bouches-tu cette bouteille qui n’est pas encore pleine ? 
ATOTOTSE ATOTOFO ATOTOTOTOSE ATOTOTOTOFO v.i. A boucher. Atototse lavake io añandesako reto fatike reto o. On emmène ces épines pour boucher ce trou. 
FAMPANOTOFA FAMPANOTOTOTOFA s. Manière de faire combler, couvrir. 
FANOTOFA FANOTOTOTOFA s. Façon de combler, couvrir, l’instrument, la matière. 
MAHATOTOTSE MAHATOTOTOTOTSE v.a.s. Pouvoir combler, couvrir. 
MAMPITOTOTSE MAMPITOTOFA MAMPITOTOTOTOTSE MAMPITOTOTOTOFA v.a.s. Faire combler, couvrir. 
MANOTOTSE
MANOTOFA MANOTOTOTOTSE MANOTOTOTOFA v.a.s. Combler, couvrir, recouvrir. 
MIHATOTOTSE MIHATOTOTOTOTSE v.a.s. Combler peu à peu. 

MITOTOTSE
MITOTOFA MITOTOTOTOTSE MITOTOTOTOFA v.a.s. Etre comblé, couvert. Mitototse ambane añe iaby akata reo. Toutes les ordures sont recouvertes en bas. 
PANOTOTSE PANOTOTOTOTSE s. Celui qui comble. 
PITOTOTSE PITOTOTOTOTSE s. Ce qui est comblé, couvert. 
TOTOFA TOTOFO TOTOTOTOFA TOTOTOTOFO v.p. Qu’on comble, couvre. Totofo lavake io. Comblez ce fossé. Totofa iaby ty lavake amonto eñe. On bouche tous les trous à l’extérieur. 
VOATOTOTSE VOATOTOTOTOTSE p. Comblé —> tinofotse tinofotofotse.
TOTOZE
s. Souris.
TOTSE TOTOTSE = 
TOTOKE
s. 1. Secousse —> hozo, kofoke, tezontezo. 2. Hésitation —> ake, atse, hafa, leñaleña, salasala. 
FITOTSE FITOTOTSE s. Action d’hésiter, hésitation. Fitototsi^ao avao nahararake anao o. C’est ton hésitation qui le fait tomber. 
MAMPITOTSE MAMPITOTOTSE v.a.s. Faire hésiter. 
MITOTSE
MITOTOTSE v.a.s. Hésiter. Mitototse ty olo añ’ala lafa mahita vazaha. Les gens de la forêt hésitent quand ils voient un étranger. 

PITOTSE PITOTOTSE s. Celui qui hésite.

TOVY1
TOVITOVY
r. Idée d’égalité, de ressemblance —> eva, inje, sare, tafetafe, taha. 
AMPITOVIE AMPITOVIO AMPITOVITOVIE AMPITOVITOVIO v.p. Qu’on compare, rend égal, semblable. Soa ty siramamy laha ampitovy ami^i ty sira. Le sucre est mieux que le sel. Ka ampitovi^areo ami^i ty alika zaho. Ne me comparez pas à un chien. Ampitovio latabo roe reo. Faites les deux tables semblables. 
FAMPITOVIA = FAMPITOVIZA FAMPITOVITOVIA = FAMPITOVITOVIZA s. Comparaison. 
FITOVIA = FITOVIZA FITOVITOVIA = FITOVITOVIZA s. Concordance, conformité, égalité, ressemblance. Fitoviañ'eritseritse, analogie de pensée —> fitoviam-betsevetse. 
ITOVIA = ITOVIZA ITOVIO = ITOVIZO ITOVITOVIA = ITOVITOVIZA ITOVITOVIO = ITOVITOVIZO v.c. (tr. MI~). Zay avao ty raha itoviza^ay. C’est pour cela seulement que nous nous ressemblons. 

MAMPITOVY MAMPITOVIA = MAMPITOVIZA MAMPITOVITOVY MAMPITOVITOVIA = MAMPITOVITOVIZA v.a.s. Assimiler, comparer, compenser, confronter, rendre égal, semblable. Mampitovy moron-tsike, égaliser le bord d’un tissu —> mampitovy soñin-tsike. 

MITOVY
MITOVIA = MITOVIZA
MITOVITOVY MITOVITOVIA = MITOVITOVIZA v.a.s. Analogue, autant, être égal, pareil, ressembler, s’adapter. Mitovitovy, approchant. Mitovy hena, égaux en embonpoint, force, volume. Mitovy rano, nivelé comme la surface de l’eau, uni. Mifandavo koa roze mitovy io. Eux, qui sont de même force, se font tomber mutuellement. Tsika mitovy iaby. Nous sommes tous pareils. Tifiro mañ'antiñana mitovy ami^izao. Tu vises à l'est comme ça. 
PITOVY PITOVITOVY s. Ce qui est ressemblant.

TOVY2
s. Variété de petits poissons qu’on trouve en bandes entre novembre et février.

TOVO1 TOVOTOVO
adj. Célibataire, jeune, beau, joli —> manja, masay, soa, tanora, tsakoberoke, tsara, vale, vareake, zatovo. Ampela tovo, femme célibataire. Antitse tovo, vieux célibataire. Lahy tovo, homme célibataire. Zatovo, beau, belle, charmant. 
HATOVOA HATOVOTOVOA s. Célibat. 
HAZATOVO HAZATOZATOVO s. Beauté, charme, jeunesse.

TOVO2 TOVOTOVO
s. Addition, ajout, augmentation, supplément —> ampe, be, enatse, konte, sonjotse, tambatse, tohy, tombo. Ty tovo^i ty fañontanea, les à-côtés d'une question. Tovo^e, addition, appendice, auxiliaire, supplément. Tovo^i ty lala azo omba, voie de dégagement —> lala fañampe^e azo omba. Io ty tovo^e ze nameako anao. Voici un supplément à ce que je vous ai déjà donné. Toy ty tovo^i ty karama^ao. Voici le complément de votre salaire. 
AMPANOVOÑE AMPANOVOÑO AMPANOVOTOVOÑE AMPANOVOTOVOÑO v.p. Qu’on fait ajouter, augmenter. 
ANOVOÑA ANOVOÑO ANOVOTOVOÑA ANOVOTOVOÑO v.c. (tr.
MAN~). 

ATOVO ATOVOÑO ATOVOTOVO ATOVOTOVOÑO v.i. A ajouter, augmenter. 
FAMPANOVOÑA FAMPANOVOTOVOÑA s. Manière de faire ajouter. 

FANOVOÑA FANOVOTOVOÑA s. Addition, appoint, façon d’ajouter, le moyen, le lieu. Fanovoñan-tsiramame, chaptalisation. 

MAHATOVO MAHATOVOTOVO v.a.s. Pouvoir ajouter. 
MAMPANOVO MAMPANOVOÑA MAMPANOVOTOVOÑA MAMPANOVOTOVOÑA v.a.s. Faire ajouter. 

MANOVO
MANOVOÑA MANOVOTOVO MANOVOTOVOÑA v.a.s. Additionner, ajouter, augmenter, compléter. Manovo lamone iaby, faire l'appoint. Manovo rano ty divay, additionner d'eau le vin. 
MIFANOVO MIFANOVOTOVO v.a.s. Etre ajouté. 

MITOVO MITOVOTOVO v.a.s. Augmenter. Nitovo ty jalako. Mon salaire a augmenté. Iñy ty fimpoli^e : jala lime mitovo telom-polo. Voici la monnaie à rendre : vingt-cinq
FMG plus cent cinquante
FMG
PANOVO PANOVOTOVO s. Celui qui ajoute. 
PITOVO PITOVOTOVO s. Ce qui est ajouté. 

TOVOÑA TOVOÑO TOVOTOVOÑA TOVOTOVOÑO v.p. Qu’on ajoute, augmente. Tsy azoko tovoña sasy karama^ao o. Je ne peux pas augmenter votre salaire. Tovoño, fa tsy ampe ahe. Ajoute, ça ne me suffit pas. Tovoño jala toy. Complétez ce qui manque à cet argent —> Feno ty jala toy. Hotovoñako ty karama^ao laha iha ro mazoto miasa. J’augmenterai votre salaire si vous travaillez bien. Tovoño roe kilô vary io. Ajoutez deux kilos à ce riz. Tovoño tsaño^ao o. Exhaussez votre maison. 

VOATOVO VOATOVOTOVO p. Additionné, ajouté —> tinovo tinovotovo.
TSABIBIKE
(v.
SABIBIKE).

TSABO TSABOTSABO (Or. mer.)
s. Soins donnés à un malade, traitement donné —> aro, kara, taha, teza. 
AMPITSABOE AMPITSABO AMPITSABOTSABOE AMPITSABOTSABO v.p. Qu’on fait soigner. 
FAMPITSABOA FAMPITSABOTSABOA s. Manière de faire soigner, traiter. 
FIFAMPITSABOA FIFAMPITSABOTSABOA s. Manière de faire se soigner mutuellement. 

FITSABOA FTSABOTSABOA s. Façon de soigner, le lieu, le motif, médicament, soin, traitement. Fitsaboa gasy, traitement traditionnel. Tsaño fitsaboa, hôpital, hospice. 
IFAMPITSABOA IFAMPITSABOTSABOA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSABOA ITSABO ITSABOTSABOA ITSABOTSABO v.c. (tr. MI~). Tsy hai^e ty hitsaboa^i ty hamamo lava^e. Il ne s'est pas guéri de son alcoolisme. 

MAHATSABO MAHATSABOTSABO v.a.s. Pouvoir soigner. 
MAMPITSABO MAMPITSABOA MAMPITSABOTSABO MAMPITSABOTSABOA v.a.s. Faire soigner, faire traiter. 
MIFAMPITSABO MIFAMPITSABOTSABO v.a.s. Faire se soigner mutuellement. 

MITSABO MITSABOA MITSABOTSABO MITSABOTSABOA v.a.s. Soigner, traiter un malade. 
PIFAMPITSABO PIFAMPITSABOTSABO s. Celui qui fait se soigner mutuellement. 
PITSABO PITSABOTSABO s. Devin-guérisseur, infirmier, médecin. 
TSABOE
TSABO TSABOTSABOE TSABOTSABO v.p. Qu’on soigne. Azo tsaboe, curable. Tsy hay tsaboe, incurable. Mampialoke tsaboe, abriter des sinistrés. 

VOATSABO VOATSABOTSABO p. Bien soigné —> tsinabo tsinabotsabo.
TSABOKE TSABOTSABOKE
r. Idée de peigner —> kome. 
FITSABOKE FITSABOTSABOKE s. Peigne. 
MITSABOKE MITSABOTSABOKE v.a.s. Se peigner. (Peu usité, v.
KOME).
TSABORIDA
s. Bouillie de farine de manioc sucrée donnée surtout aux bébés.
TSAFO
s. Bosse du zébu —> abo, bokinake, bongo, botsike, diry, dongo. Aombe misy tsafo, zébu à bosse. Olo misy tsafo, bossu. Tsafon-kena, viande de la bosse du zébu. Prov. Tokon-kena ty valia : ao ty toje ty tsafo^e voho ao koa ty toje ty pokopoko^e. Le mariage est comme un partage de viande, l'un attrape un morceau de la bosse, un autre le morceau du genou.
TSAHATSE TSAHATSAHATSE
(Or. mer.) Idée d’arrêt, de halte —> ake, eñe, jano. 
ATSAHATSE
ATSAHARO ATSAHATSAHATSE ATSAHATSAHARO v.i. A arrêter. Atsahatse tseke ty asa lafa midy. On arrête un peu le travail quand il est midi. 
MITSAHATSE
MITSAHARA MITSAHATSAHATSE MITSAHATSAHARA v.a.s. S’arrêter. Lafa nitsahatse amy zao ty aly, nisy amy zao irake^i panjaka eñe. Alors, quand la guerre fut finie, il y eut un messager du roi. Fa hitsahatse ty ora. La pluie va finir.

TSAHO
TSAHOTSAHO
s. Bruit, rumeur —> babake, bisike, bota, daboke, day, dero, eno, feo, fosa, kantsy, karatake, kipake, kotaba, mantsitsiñe, radiô, remojemoke, tabataba, tsakoreo. Feon-tsaho, coassement. Mañele tsaho, colporter des bruits, faire circuler une rumeur, propager, répandre —> mañele vaovao. Ka aia raha eñe no mandeha ka la manjare tsaho amy zao ? Quelle est cette chose qui se met en route et devient rumeur ?
TSAIDY
s. Variété de poisson (Leiognathidé, Leiognathus equula).

TSAKA1
s. Chat sauvage —> kary. Prov. Tolik'añe, tolik'añe ka tsaka nangere am-bato. Tourner à gauche et à droite comme le chat sauvage qui fait ses besoins sur la pierre.

TSAKA2
s. Brède, légume —> ana, benge, konko. Mitsongo tsaka, cueillir des brèdes. Ranovori-tsakan-jano, cressonnière. Ron-tsaka, bouillon de brèdes. Tsakam-bazaha, légume d’origine étrangère. Tsakan-jano, cresson. Vary amin-tsaka, bouillie de riz avec des brèdes.

TSAKA3
TSAKATSAKA
s. Action d’aller chercher, de puiser de l’eau —> tobe, tsobake. 
AMPANTSAKA AMPANTSAKAO AMPANTSAKANTSAKA AMPANTSAKANTSAKAO v.p. Qu’on fait puiser. Ampantsakao rano tseke aja reo. Fais donc chercher de l’eau par ces enfants. Prov. Amalo nampantsakan-jano, tsy mimpole. L'anguille qu’on a envoyé chercher de l'eau, ne revient pas. 
ANTSAKA
ANTSAKAO ANTSAKANTSAKA ANTSAKANTSAKAO v.c. (tr.
MAN~). Am-bovo ty antsaka^ay. Nous cherchons de l’eau dans le puits. 
FAMPANTSAKA FAMPANTSAKANTSAKA s. Manière de faire aller chercher de l’eau, de la puiser. 

FANTSAKA FANTSAKANTSAKA s. Façon d’aller chercher de l’eau, l’instrument, fleuve, fontaine, puits, robinet public, source. 

MAHATSAKA
MAHATSAKATSAKA v.a.s. Pouvoir chercher de l’eau. 
MAMPANTSAKA MAMPANTSAKA MAMPANTSAKANTSAKA MAMPANTSAKANTSAKA v.a.s. Faire aller chercher de l’eau, la faire puiser. Mampantsaka rano ty zai^e ie. Il fait chercher de l’eau par son petit frère. 

MANTSAKA
MANTSAKA MANTSAKANTSAKA MANTSAKANTSAKA v.a.s. Aller chercher de l’eau, la puiser, la porter. Tsy niambe^e ty niboaha^i ampela eñe nantsaka. Il n'a pas prêté attention à la fille sortie puiser de l'eau. Mantsaka rano am-bato eñe ty ampela. Les femmes puisent de l’eau dans les rochers. 
PANTSAKA PANTSAKANTSAKA v.a.s. Celui qui a pour habitude de puiser de l’eau.
TSAKABOKE
s. Dilatation, élasticité, rebondissement, soulèvement —> ae, ebotse, enatse, rirotse. 
FITSAKABOKE Action de rebondir, de se soulever. Fitsakabokin-jaha zao ! Quel rebondissement ! 
MAMPITSAKABOKE v.a.s. Faire rebondir. 
MITSAKABOKE v.a.s. Rebondir, se dilater comme un ressort. Mitsakaboke ty labole. La balle rebondit. Mitsakaboke ty resoro. Les ressorts se dilatent. 
PITSAKABOKE s. Ce qui rebondit.
TSAKAFY
s. Tortue de terre —> ampombo, fano, kapike, sokake, tsipioke, valo. Haran-tsakafe, carapace de tortue terrestre.
TSAKAPALE
s. Variété d'oiseau de mer à long bec et longues pattes —> kiokioke, samake, sambe, vaña, voro.
TSAKATOTO
s. Variété d’oiseau dont le mâle a le bec de couleur orange et la femelle de couleur gris-noir.
TSAKE TSAKITSAKE
s. Amuse-gueule.

TSAKY
r. Idée d’aller au-delà en mer, de franchir un fleuve, de traverser une rivière. 
AMPITSAHE AMPITSAHO v.p. Qu’on fait franchir. 
ATSAKY v.i. A faire passer au-delà. 
FAMPITSAHA s. Manière de faire franchir. 

FITSAHA s. Façon de franchir, de passer, ce qui sert à le faire. Etoa ro misy fitsaha soa. Il y a un gué correct ici. Ty tateza ro fitsaha soa mare. Le pont est le meilleur moyen de passer une rivière. 
ITSAHA = ITSAKIA v.c. (tr. MI~). Mora itsaha rano etoa toy. Il est facile de traverser la rivière ici. 
MAHATSAKY v.a.s. Pouvoir franchir une rivière. 
MAMPITSAKY MAMPITSAHA v.a.s. Faire franchir. Nampitsaky olo maro zaho nanjoane. J’ai fait passer la rivière à beaucoup de monde. 

MITSAKY MITSAHA v.a.s. Franchir un fleuve, passer à gué, traverser la mer. Mitsake rano be voa, passer une rivière peuplée de caïmans (= Passer par une dure épreuve). Nitsaky rano tao zahay. Nous avons passé l’eau par ici. Nitsake an-daka zahay. Nous avons traversé la rivière en pirogue. Nitsake ty rano oñe aombe reñe. Les bœufs ont passé la rivière. 
PITSAKE s. Celui qui franchit, passager.

TSAKO
s. Maïs en grains (Zea mays). Fotin-tsako, maïs décortiqué. Lilan-tsako, son de maïs. Mamolake tsako, récolter le maïs. Mandisa tsako, piler le maïs. Mitselike tsako, semer le maïs dans le trou. Somon-tsako, la barbe de maïs. Taolan-tsako, gond de maïs sans les grains —> kolakolan-tsako. Tirin-tsako, jeune plant de maïs. Tsako be ro, maïs bouilli. Tsako le, maïs vert sur pied. Tsako lisa, maïs écrasé grossièrement. Tsako matoe, maïs mûr. Tsako rarake, grain de maïs —> rara-tsako. Tsako sisy, maïs tendre. Tsako tono, maïs grillé. Tsako zato, épis de maïs attachés par cent, gerbe d'épis de maïs. Volontsako, barbe de maïs. Voton-tsako, maïs en épi. Araraho tsako reo. Détachez les grains de maïs de son épi. Prov. Nahita tsako beroke, la naria mahazatse. Abandonner ce à quoi on est habitué pour la nouveauté (Maïs bien grillé).
TSAKOBEROKE
adj. Beau, joli, nouveau —> manja, masay, soa, tovo, tsara, vao, vareake, zatovo.

TSAKODY
s. Coquillage de mangrove, huître (Potamides palustris) —> akora, angata, betampe, bevoly, bozeke, dizoity, dosodoso, fimpy, homahoma, jonka, kiforitse, kôkiazy, liva, marañimboly, riake, sonera, tampe. Tsakody ebo, coquillage (Epitonium).
TSAKOREO TSAKOTSAKOREO
s. Bruit, clameur, confusion, tapage, tumulte, trouble( babake, bisike, bota, daboke, day, dero, eno, feo, fosa, kantsy, karatake, kipake, kotaba, mantsitsiñe, radiô, remojemoke, tabataba, tsaho. 
AMPITSAKOREOVE AMPITSAKOREOVO AMPITSAKOTSAKOREOVE AMPITSAKOTSAKOREOVO v.p. Qu’on fait crier. 
FAMPITSAKOREOVA FAMPITSAKOTSAKOREOVA s. Façon de faire du bruit, du tapage. 
FITSAKOREO FITSAKOTSAKOREO s. Bruit, tapage. 
ITSAKOREOVA ITSAKOREOVO ITSAKOTSAKOREOVA ITSAKOTSAKOREOVO v.c. (tr. MI~). Tsy eto ty toera itsakoreova^areo. Ce n’est pas l’endroit ici pour faire du bruit. 
MAHATSAKOREO MAHATSAKOTSAKOREO v.a.s. Pouvoir faire du bruit. 
MAMPITSAKOREO MAMPITSAKOREOVA MAMPITSAKOTSAKOREO MAMPITSAKOTSAKOREOVA v.a.s. Faire faire du bruit, du tapage. 
MIHAMITSAKOREO MIHAMITSAKOTSAKOREO v.a.s. Commencer à faire du bruit, du tapage. 
MITSAKOREO MITSAKOREOVA MITSAKOTSAKOREO MITSAKOTSAKOREOVA v.a.s. Etre troublé, faire du bruit, du tapage. Nitsakoreo aja reñe lafa nahare ty feo^e. En entendant sa voix, les enfants crièrent. Ka mitsakoreo nareo, ry aka. Ne faites pas de bruit, les enfants. 
PITSAKOREO PITSAKOTSAKOREO s. Celui qui a pour habitude de faire du bruit.
TSALOKE TSALOTSALOKE
r. Idée d’aller à rebours, de changement, d’envers —> are, balihaoke, falo, fotetse, kisake, odake, otake, ova, valike, valo, voho. 
ATSALOKE ATSALOHO ATSALOTSALOKE ATSALOTSALOHO v.i. A changer de côté, à détourner, à mettre à l’envers. 
FIFAMPITSALOFA FIFAMPITSALOTSALOFA s. Permutation. 
MAMPIFAMPITSALOKE MAMPIFAMPITSALOFA MAMPIFAMPITSALOTSALOKE MAMPIFAMPITSALOTSALOFA v.a.s. Faire mettre à la place l’un de l’autre, transposer. 
MAMPITSALOKE MAMPITSALOFA MAMPITSALOTSALOKE MAMPITSALOTSALOFA v.a.s. Mettre à la place l’un de l’autre, transposer. 
MIFAMPITSALOKE MIFAMPITSALOFA MIFAMPITSALOTSALOKE MIFAMPITSALOTSALOFA v.a.s. Se mettre à la place l’un de l’autre. Asio famantara^e ty saloke reo tsy hifampitsaloke lafa sasa. Mettez une marque à ces chemises de peur que les unes ne soient remplacées par les autres lorsqu'on les lavera. Mifampitsalofa polase nareo roe lahy. Mettez-vous à la place l’un de l’autre. Misy mifampitsaloke ty safa ami^i soratse toy ato. Il y a des mots qui ne sont pas à leur place dans cette lettre. Mifampitsaloke ty satso^areo. Vous avez pris le chapeau l’un de l’autre. 
MITSALOKE MITSALOFA MITSALOTSALOKE MITSALOTSALOFA v.a.s. Changer, être à l’envers, transposé, ne pas être à sa place, se détourner.
TSAMBO
s. Mille-pattes.

TSAMBOKO TSAMBOTSAMBOKO
s. Bond, saut —> dinga, tsapike, voko. Tsamboko bak’añ'abo tsaño oñe, chute du haut d'un toit. 
AMPITSAMBOKONE AMPITSAMBOKONO AMPITSAMBOTSAMBOKONE AMPITSAMBOTSAMBOKONO v.p. Qu’on fait bondir, sauter. 
FAMPITSAMBOKONA FAMPITSAMBOTSAMBOKONA s. Manière de faire bondir, sauter. 
FITSAMBOKONA FITSAMBOTSAMBOKONA s. Bond, façon de sauter, le lieu, saut. Fitsambokona an-dasitike, saut en hauteur. Fitsambokona an-tane, saut en longueur. Fitsambokona an-tehe, saut à la perche. 
ITSAMBOKONA ITSAMBOKONO ITSAMBOTSAMBOKONA ITSAMBOTSAMBOKONO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSAMBOKO MAHATSAMBOTSAMBOKO v.a.s. Pouvoir bondir, sauter. 
MAMPITSAMBOKO MAMPITSAMBOKONA MAMPITSAMBOTSAMBOKO MAMPITSAMBOTSAMBOKONA v.a.s. Faire bondir, sauter. 
MIHAMITSAMBOKO MIHAMITSAMBOTSAMBOKO v.a.s. Sauter peu à peu. 

MITSAMBOKO MITSAMBOKONA MITSAMBOTSAMBOKO MITSAMBOTSAMBOKONA v.a.s. Bondir, sauter. Mitsamboko mihiry, sauter les yeux fermés. Mitsambotsamboko, aller par bonds, comme les puces, les grenouilles, sautiller. Nitsamboko an-dambosi^i rene^e ao ty aja iñe. L’enfant monta sur le dos de sa mère. Nitsamboko alika iñe la niazo^e ty hena iñe. Le chien sauta en l’air et saisit la viande. Prov. Tsy hanao an-Jañahare tsy misy, ka mitsamboko mihiry. N’agissez pas en aveugle, comme quelqu’un qui nie l’existence de Dieu. 
PITSAMBOKO PITSAMBOTSAMBOKO s. Celui qui saute.
TSANAKE TSANATSANAKE
r. Idée de fondre comme la cire, la graisse —> tanike, teno. 
AMPITSANAHE AMPITSANAHO AMPITSANATSANAHE AMPITSANATSANAHO v.p. Qu’on fait fondre. 
FAMPITSANAHA FAMPITSANATSANAHA s. Manière de faire fondre. 
FITSANAHA FITSANATSANAHA s. Façon de fondre, fusion. 
FITSANAKE FITSANATSANAKE s. Fusion. 
ITSANAHA ITSANATSANAHA v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSANAKE MAMPITSANAHA MAMPITSANATSANAKE MAMPITSANATSANAHA v.a.s. Fondre. 
MIHAMITSANAKE MIHAMITSANATSANAKE v.a.s. Commencer à fondre. 
MITSANAKE MITSANATSANAKE v.a.s. Se fondre, se liquéfier. Mitsanake ty savoke laha ampamana. La cire fond quand on la fait chauffer. Mitsanake ty labozy noho ty girese lafa azo^i ty hama. La bougie et la graisse fondent à la chaleur. Laha hamboatse an’i meday toy, tsy maintsy mampitsanake volamena. Pour fabriquer ces médailles, on doit fondre de l’or. 
PITSANAKE PITSANATSANAKE s. Ce qui fond à la chaleur. 
TSANAHE TSANAHO TSANATSANAHE TSANATSANAHO v.p. Qu’on fond. 
VOATSANAKE VOATSANATSANAKE p. Fondu —> tsinanake tsinanatsanake.
TSANGA TSANGATSANGA
adj., s. Action d’adopter, de monter, état de ce qui est debout, sur pied, hauteur, montage, taille, vertical —> abo, are, soro, zorazora. Lia tsangatsanga, voyage d'agrément. Tsangam-bato, pierre commémorative (Pierre levée). Tsangañ’olo, piastre. Tami^i fara^iñe, tsika la nanao tsangatsanga lava ami^i ty bisikilety. La dernière fois, nous avons fait de longues promenades à bicyclette. 
AMPANANGANE AMPANANGANO AMPANANGATSANGANE AMPANANGATSANGANO v.p. Qu’on fait adopter, dresser, hisser, lever. 
AMPITSANGANE AMPITSANGANO AMPITSANGATSANGANE AMPITSANGATSANGANO v.p. Qu’on dresse, lève, met debout. Ka mieñe ampitsangane avao moa, mipetsapetsara nareo. Ne restez donc pas debout, asseyez-vous 
ANANGANA = AÑATSANGANA
ANANGANO = AÑATSANGANO ANANGANANGANA = AÑATSANGATSANGANA ANANGANANGANO = AÑATSANGATSANGANO v.c. (tr.
MAN?,
MAÑA~). Tsy mete anangana lay ty añivo rano oñe. Il n’est pas possible de monter une voile au milieu de l’eau. 
ATSANGA
ATSANGANO ATSANGATSANGA ATSANGATSANGANO v.i. A adopter, arborer, hisser, mettre debout. Anake natsanga, enfant adopté —> anake pinatsike. Lafa nikatsoky iñe, eo natsanga ty lay. Quand le vent est tombé, on a relevé la voile. Atsangano ho ana^ao aja toy fa benje. Adoptez comme votre enfant cet orphelin. Atsangano anak’aja io. Mettez le petit enfant debout. Atsangano lasikaly io. Dressez l’échelle. Atsangano tsaño lay io. Dressez la tente. Atsangano darapô o. Hissez le drapeau. 
FAMPANANGANA FAMPANANGATSANGANA s. Manière de faire adopter, hisser, monter. 
FAMPITSANGANA FAMPITSANGATSANGANA s. Manière de faire se dresser, se lever. 

FANANGANA = FAÑATSANGANA FANANGATSANGANA = FAÑATSANGATSANGAÑA s. Adoption, constitution, construction, façon de mettre debout, de planter, la cause, l’instrument, le lieu. Fananganañ'aja, adoption —> fisoroña anake. Fanangana fitonjam-panjakana, constitution du gouvernement. 

FITSANGANA FITSANGATSANGANA s. Façon d’être debout, de se dresser, de se lever, le lieu. Aia lehe, lehe be noho abo soa fitsanga eñe. C'est comme cela parce qu'il est grand et costaud. Ty fitsangan-jaha tami^i ty nahafatesa^e. Les circonstances de sa mort sont suspectes. 
ITSANGANA ITSANGANO ITSANGATSANGANA ITSANGATSANGANO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSANGA MAHATSANGATSANGA v.a.s. Pouvoir dresser, mettre debout, se lever. Mahatsangatsanga, pouvoir se promener. 
MAMPANANGA MAMPANANGANA MAMPANANGATSANGA MAMPANANGATSANGANA v.a.s. Faire adopter, monter. 
MAMPITSANGA MAMPITSANGANA MAMPITSANGATSANGA MAMPITSANGATSANGANA v.a.s. Faire mettre debout, se dresser. 

MANANGA = MAÑATSANGA
MANANGANA = MAÑATSANGANA MANANGATSANGA = MAÑATSANGATSANGA MANANGANANGANA = MAÑATSANGATSANGANA v.a.s. Adopter, bâtir, construire, dresser, lever, mettre debout. Baba nananga, parents adoptifs. Mananga tampen-dala, barricader —> manampen-dala. Mananga-jinjy, se barricader. Manangam-pitobea, camper. Manangan-day, hisser la voile. Manangañ'aja kamboty, adopter un orphelin. Ra nañatsanga = ra nananga, père adoptif. Ho nañatsanga lay njaike roze. Ils sont sur le point de lever la voile. Manangana lay fa handeha. Dressez la voile car on part. 
MIHAMITSANGA MIHAMITSANGATSANGA v.a.s. Commencer à se lever. 
MITSANGA
MITSANGANA MITSANGANTSANGA MITSANGATSANGANA v.a.s. Debout, être debout, se dresser, se lever, paraître, se montrer. Fifanesean-jaha-mitsanga, chronologie. Miremarike raha mitsanga, marquer le coup. Mitsanga soa, d'aplomb —> mitsanga mahity. Rinjy tsy mitsanga mahity, mur qui n'est pas d'aplomb. Tsy mitsanga, s’absenter. Nitsanga any aho o, an-doha laka ao. Je me suis levé en tête de pirogue. Zaho lehe mbo nandeha nitsangatsanga eñe koa. Je suis encore allé me promener. Nareo ze voata, mitsangana nareo. Vous qui êtes accusés, levez-vous. Nitsanga ho lahilahy ie. Il se montra vraiment courageux. Nitsanga hivola ie. Il se leva pour prononcer un discours. Nitsanga ela teo ie. Il resta longtemps debout en cet endroit. Tsy mentsy atsehe ty raha mitsanga. Il faut regarder les choses en face. Mitsangana nareo, levez-vous. 
PANANGA = PAÑATSANGA PANANGANANGA = PAÑATSANGATSANGA s. Bâtisseur, constructeur. 
PITSANGA PITSANGATSANGA s. Celui qui est debout, qui se dresse. 

TSANGANA TSANGATSANGANA v.p. Forme, taille. Soa tsangana, de belle forme, de belle taille. 
VOATSANGA VOATSANGATSANGA p. Dressé, hissé, mis debout —> tsinanga tsinangatsanga.
TSANGAFIAFY
s. Chenille urticante —> biby, fandese.
TSANGARAHARAKE = TSANGARAKARAKE
I. adj. Mince, percé à jour, transparent —> anaka, fisake, hia, kele, tify, zava. Tsangarakarake ty siky mosy. La mousseline est une étoffe transparente. Tsangaraharake lohan-tsaño toy. Le toit est percé et laisse passer le jour. II. s. Etoffe transparente, grillage, persienne, treillis. Misy tsangarakarake vy ty ami^i fanjike valavo toy. Cette ratière a une grillage en fil de fer.
TSANGO = TSINGO
s. Clitoris —> isy, kabaro, lite, oteke, tomitse.
TSANGORITA
(v.
SANGORITA).
TSANJARAFY
s. Autel —> otele, ranja, soro.
TSAÑO
s. Boîte, cadre, casier, cocon, étui, fourreau, habitation, maison, nid, palais, tanière —> akane, boaty, ezeñeze, fetse, hara, kadire, kapoake, kipoa, kitapo, lapa, madikô, petsake, tanjife, vata. Aly an-tsaño, guerre civile. Ampela mibeko ze raha an-tsaño ao, porter la culotte. An-tsañoko ao, chez moi. Anaka poson-tsaño, pièce. Efi-tsaño fampanintsiña njake fañajarian-kane, chambre frigorifique. Anaka tsaño fangerea, cabinet de toilette. Efi-tsaño, chambre. Efi-tsaño fianara, salle de classe. Efi-tsaño fipetsaha, appartement. Efi-tsaño kele fangerea, cabinet de toilette. Efi-tsaño maifitse mare, cagibi. Famakian-tsaño, cambriolage. Fañarenan-tsaño, aménagement d'une chambre. Fañofa-tsaño mifañefitse, colocation —> fiaraha mañofa tsaño. Fañoreña tsaño, construction d’une maison. Fiharoa-tsaño, cohabitation. Foto-tsaño, fondation d’une maison. Haran-tsaño, chevron. Hazon-tsaño, chevron. Johary tompon-tsaño, chef de famille. Kapa fañisia an-tsaño, charentaise. Kiantsañotsaño, complicité, connivence, corruption. Kiantsañotsaño ami^i ty vatako, petite connivence avec moi-même. Kitsañotsaño, maison d’enfant. Koromotan-tsaño rava, décombres. Lela^i ty hilin-tsaño, clenche. Lipon-tsaño, parquet. Lohan-tsaño, charpente. Mahay mañamy ty tokan-tsaño^e, savoir décorer son intérieur. Mamaky tsaño, cambrioler. Mampihame tsaño, décorer une maison. Manao tsaño lay, faire du camping. Mangalake ty jala lany ami^i ty haramonjan-tokan-tsaño, déduire les dépenses d'un ménage. Manjaoke piasa an-tsaño, donner congé à un domestique. Mañaboake bitso bakami^i ty tsaño^e tao, débusquer un lièvre. Mañamafy ty foto^i ty tsaño, consolider les fondations d'une maison. Mañazava tsaño, allumer une chambre. Mañenga ty tsaño^e, abandonner son domicile. Miala ty tsaño fipetsaha^e, abandonner son domicile. Miambe tsaño, garder la chambre. Mifalo tsaño, déménager. Miova tsaño, changer d’adresse. Mitoka tsaño, inaugurer une maison, personne indépendante. Pahay tsaño, architecte. Pamaki-tsaño, cambrioleur. Pamonje tsaño ma, pompier. Panafo tsaño, couvreur. Panjaharaha tsaño, agent immobilier. Pañampe an-tsaño, aide ménagère. Pañofa tsaño, locataire. Pañofa tsaño mifañefitse, colocataire. Piambe tsaño, concierge. Piarake tompon-tsaño raike, copropriétaire. Piasa an-tsaño, domestique. Piasa lohan-tsaño, charpentier. Pifañefitse tsaño, voisin. Tafo-tsaño, toit. Tampen-davaranga^i ty tsaño abo, balustrade. Tokan-tsaño maso, concubinage. Tompon-tsaño, propriétaire. Tsaño abo, étage. Tsaño akalo, maison à vendre. Tsaño am-botsy, cabine de boutre. Tsaño añ’abo, étage au-dessus. Tsaño be, immeuble. Tsaño bevata, building. Tsaño bongo, baraque, chaumière —> tsaño raty. Tsaño efitse roe, appartement de deux pièces. Tsaño famakiam-boke, bibliothèque. Tsaño famarota, commerce. Tsaño famarota ravake, bijouterie. Tsaño famarota fanafody, dépôt de médicaments, pharmacie. Tsaño fampanintsiña njake fañajarian-kane, chambre frigorifique. Tsaño fanaova telefone, cabine téléphonique —> tsaño fitelefoneva. Tsaño fandehana amonto, cabinet. Tsaño fanjafeta, atelier de menuiserie. Tsaño fanjambesa olo, centre d'accueil. Tsaño fanjambesa vahine, salon. Tsaño fanjoa, salle de bains. Tsaño fanova sinema, cinéma. Tsaño fañamboara volo, salon de coiffure. Tsaño fañampe^e, bâtiment annexe —> tsaño tovo^e. Tsaño fialofa, hangar. Tsaño fiarova, asile. Tsaño fiasa, atelier de confection. Tsaño fiboaha, cabinet d'aisance. Tsaño fihinana, salle à manger. Tsaño fikofesea, confessionnal. Tsaño finomanoma raha, café. Tsaño fipetsaha, appartement. Tsaño fisinjaha, boîte de nuit, dancing. Tsaño fisinjaha njake finoman-toake, cabaret. Tsaño fitaha, établissement de cure, hôpital —> tsaño fitsaboa. Tsaño fitinjoha, cabane en roseau, case provisoire du Vezo semi-nomade. Tsaño fitsaboa, hôpital —> tsaño fitaha. Tsaño fitsebeha, maison de couture. Tsaño fotake, maison en terre. Tsaño hazo, maison de bois. Tsaño lahatse, maison en planches. Tsaño lay, tente. Tsaño lipo, cabane. Tsaño maifitse mare, cagibi. Tsaño makorele, bordel. Tsaño maramila, caserne. Tsaño mikasike ty fiasa volo, salon de coiffure. Tsaño raty enjike, bâtisse. Tsaño roe efitse, appartement de deux pièces. Tsaño sokay, maison en chaux. Tsaño vato, maison en béton, en pierre. Tsaño vonjo, maison en roseaux. Tsaño^i ty adala, asile d'aliénés. Tsaño^i ty botsy, cabine de bateau. Tsaño^i ty garidie, conciergerie. Tsaño^i ty marare^i ty arete mifalo, pavillon des contagieux. Tsaño^i ty piambe tsaño, conciergerie. Tsañom-biby, cage. Tsañom-bitso, cage à lapins. Tsañom-boro, cage, nid. Tsañom-boroke, maison provisoire des forestiers. Tsañom-panafody, boite de médicaments. Tsañom-pisa, cabaret —> tsaño fisinjaha njake finoman-jaha. Tsañom-pizo, colombier. Tsañoñ'afero, vésicule biliaire. Tsañoñ’afokasike, boite d’allumettes. Tsañoñ’akoho, poulailler. Tsañoñ'alika, chenil. Tsañon-dahe, maison de célibataire. Tsañon-gaja, maison d'arrêt. Tsañon-jano, château d'eau. Tsañon-jaza, maison ancestrale. Tsañon-kala, toile d'araignée. Tsañon-koronta, débarras. Tsañon-tsare, cadre d'une photo. Tsañon-tsôvaly, écurie. Tsañomaizy, prison. Tsy miboaboake ty tsaño, garder la chambre. Vaky tsaño = famakia tsaño, cambriolage. Feno setsoke ty an-tsaño ao. La fumée remplit la maison. Mifampikasike ty lohan-tsaño^ay. Les toits de nos maisons se touchent. Mana efitse efatse tsaño toy. Cette maison comporte quatre pièces. Atsike ty tsaño. La salle est comble. Molia an-tsaño^areo añe. Allez-vous en chez vous. An-tsaño, lehe, tsika. Allez, entrons, s’il vous plaît. Prov. Masiake an-tsañoñ'olo ka akoho mamana. Méchant dans la maison d'autrui comme la poule qui couve.
TSAOTSAOKE
s. Cadeau, petit salaire —> ame, ampe, enga, jala, kadô, karama, paie, parata, sitsake, tambetambe, tangy, tolotse.

TSAPA1
TSAPATSAPA
r. Idée d’éprouver, d’essayer, d’examiner, de palper, de sonder, de scruter, de tâter le pouls, de toucher —> ady, anja, bary, dinike, hevitse, hosa, kasike, kitike, koboke, ody, ohatse, ontane, sonde, takatse, takosike, tolo, vetsevetse. 
AMPITSAPA AMPITSAPAO AMPITSAPATSAPA AMPITSAPATSAPAO v.p. Qu’on fait examiner, palper, sonder, toucher. 

ATSAPA
ATSAPAO ATSAPATSAPA ATSAPATSAPAO v.i. A palper, à toucher. 
FAMPITSAPA FAMPITSAPATSAPA s. Faire examiner, palper, toucher. 
FIFAMPITSAPA FIFAMPITSAPATSAPA s. Concurrence, défi. 

FITSAPA FITSAPATSAPA s. Façon d’éprouver, d’examiner, de palper, l’instrument, le motif, le moyen. Prov. Manao fitsapañ’olo mate raha. Toucher ou caresser trop comme un impuissant. 
IFAMPITSAPA IFAMPITSAPAO IFAMPITSAPATSAPA IFAMPITSAPATSAPAO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSAPA ITSAPAO ITSAPATSAPA ITSAPATSAPAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSAPA MAHATSAPATSAPA v.a.s. Pouvoir caresser, palper, toucher. 

MAMPITSAPA
MAMPITSAPA MAMPITSAPATSAPA MAMPITSAPATSAPA v.a.s. Faire examiner, palper, sonder, toucher. 

MIFAMPITSAPA
MIFAMPITSAPA MIFAMPITSAPATSAPA MIFAMPITSAPATSAPA v.a.s. Se concurrencer, se lancer des défis. 
MIHAMITSAPA MIHAMITSAPATSAPA v.a.s. Commencer à essayer, examiner, palper, toucher. 

MITSAPA
MITSAPA
MITSAPATSAPA
MITSAPATSAPA v.a.s. Eprouver, essayer, examiner, palper, toucher. Mitsapa fañahe, éprouver, sonder les intentions de quelqu‘un. 
PIFAMPITSAPA PIFAMPITSAPATSAPA s. Ceux qui se lancent des défis, concurrents. 
PITSAPA PITSAPATSAPA s. Celui qui caresse, palpe, touche. 

TSAPA
TSAPAO
TSAPATSAPA TSAPATSAPAO v.p. Qu’on éprouve, essaie, examine, palpe, sonde, touche. Tsapao siky toy soa hahaiza^ao ty hafatsara^e. Palpez cette étoffe pour voir si elle est solide. Tsy azo^i ty taña tsapa ty fañahe. Un esprit ne peut pas être touché. Nitsapako ty hevi^e. J’ai sondé ses intentions. Hotsapako tse ty fandeha^i tônabily toy. Je veux essayer cette voiture. 

VOATSAPA VOATSAPATSAPA p. Examiné, palpé, sondé, touché —> tsinapa tsinapatsapa.

TSAPA2
TSAPATSAPA
r. Idée de prendre plusieurs à la fois par force, rapidement, de rafler avec précipitation —> faoke, horo, paoke, raoke, rava. 
KITSAPA KITSAPATSAPA s. Jeu d’enfant consistant à saisir prestement. Manao kitsapa, prendre par force, rapidement. 

MITSAPA
MITSAPA
MITSAPATSAPA
MITSAPATSAPA v.a.s. 1. Saisir par force, rapidement. 2. Couper la parole à quelqu’un. 
TSAPAE
TSAPAO TSAPATSAPAE TSAPATSAPAO v.p. 1. Qu’on saisit par force, vite. 2. Qu’on se hâte de dire quand un autre parle.
TSAPELAPELA
s. Estomac —> fo, takinana, vava, vavony.
TSAPIKE
s. Danse vezo —> hisa, jerike, jihe, mangenake, sinjake, sogade.
TSAPIKE TSAPITSAPIKE
s. Acrobatie, bond, saut agile du chimpanzé, du maki —> tsamboko, voko. 
FITSAPIHA FITSAPITSAPIHA s. Façon de sauter avec agilité. An-kazo ro fitsapitsapiha^i ty maky. Les makis sautent avec agilité et souplesse dans les arbres. 
FITSAPIKE FITSAPITSAPIKE s. Action de bondir, sauter agilement. 
ITSAPIHA ITSAPIHO ITSAPITSAPIHA ITSAPITSAPIHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSAPIKE MAHATSAPITSAPIKE v.a.s. Pouvoir bondir, sauter avec agilité. 
MAMPITSAPIKE MAMPITSAPIHA MAMPITSAPITSAPIKE MAMPITSAPITSAPIHA v.a.s. Faire bondir, sauter. 
MITSAPIKE MITSAPIHA MITSAPITSAPIKE MITSAPITSAPIHA v.a.s. Bondir avec agilité et souplesse, sauter. 
PITSAPIKE PITSAPITSAPIKE s. Acrobate, celui qui bondit avec agilité, maki.

TSARA1
TSARATSARA
adj. Beau, joli —> manja, masay, soa, tarehe, tovo, tsakoberoke, vareake, zatovo. Tsaramaso, haricot. Holin-tsaramaso, cosse de haricot.

TSARA2
TSARATSARA
s. Arbitrage, correction, jugement —> are, elañela, hevitse, hity, lilo, lily, vetsevetse. Tsaramaso, vieille ananas (Cephalopholis sonnerati Valenciennes, 1828). 
AMPITSARA AMPITSARAO AMPITSARATSARA AMPITSARATSARAO v.p Qu’on fait arbitrer, corriger, juger. 

ASARA ASARASARA v.p. Qu’on soupçonne. Asarako mangalatse iha. Je te soupçonne de vol. 
FAMPITSARA FAMPITSARATSARA s. Manière de faire arbitrer, corriger, juger. 

FAÑATSARA FAÑATSARATSARA s. Assainissement. 

FITSARA FITSARATSARA s. Arbitrage, condamnation, correction, jugement, tribunal, procès. Fitsara fahatane, façon de préjuger. Fitsara fara^e añ’abo, cour suprême. Fitsara hadisoa bevata, cour d'assises. Fitsara miangatse, partialité. Fitsara mitongila, jugement partial. Fitsara tampo^e, cour suprême. Fitsara ty leso an-tsoratse^i ty pianatse, correction des devoirs d'élèves. Mandalo fitsara, comparaître au tribunal. Minisiti^i ty fitsara, ministre de la justice. Miseho fitsara, comparaître. Pañaro añe ami^i ty fitsara, défense. Tsaño fitsara, palais de justice. Hitsara ty azy voata io ty fitsara. Le tribunal va juger cet accusé. Nisoa fitsara ty fisa laboly iñe. Le match de foot a été bien arbitré. Niola iabe ty pañente azo^i ty hadisoam-pitsara toy. Le public a protesté contre cette erreur d’arbitrage. 
ITSARA ITSARAO ITSARATSARA ITSARATSARAO v.c. (tr. MI~). Ty fomba fiaiñiña^ao ro itsarañ'olo anao. On vous juge sur votre comportement. 

MAHATSARA MAHATSARATSARA v.a.s. Pouvoir arbitrer, corriger, juger. 
MAMPITSARA MAMPITSARA MAMPITSARATSARA MAMPITSARATSARA v.a.s. Faire arbitrer, corriger, juger. 
MIHAMITSARA MIHAMITSARATSARA v.a.s. Commencer à arbitrer, corriger, juger. 

MITSARA
MITSARA MITSARATSARA MITSARATSARA v.a.s. Apprécier, arbitrer, condamner, corriger, critiquer, juger. Afake mitsara, compétent. Didim-pitsara, jugement, verdict. Mitsara aly, juger une affaire. Mitsara leso an-tsoratse, corriger un devoir. Natao hitsara ty pangala fanadina ty fañodina. Les examens permettent de juger les candidats. Tsy mahay mitsara ty anak’ampelako o. Ma fille n’a pas de jugeote. Mitsara ty diso ty ramose. Le maître corrige les fautes. Tsy mañarake ty fitsara^ao aho. Je ne partage pas ton jugement. —> Tsy mañeke ty fitsara^ao aho. 
PITSARA PITSARATSARA s. Arbitre, correcteur. Mitsoke sifole ty pitsara fisa mba hañambara hadisoa. L’arbitre siffle pour signaler une faute. 

TSARA
TSARAO
TSARATSARA
TSARATSARAO v.p. Qu’on corrige, juge. Azo tsara, analysable. Fikaiha ho tsara, assignation. Mampangalake olo ho tsara, assigner. Mitory olo panao raty ho tsara, traduire un criminel en justice. Taratasy ho tsara, copie à corriger —> soratse ho tsara. Roan-jato ty taratasy misy soratse ho tsara^e. Il y a deux cents copies à corriger. Tsika ho tsara ami^i ty asantsika. Nous serons jugés sur nos actions.
TSARALELA
s. Sargue doré (Rhabdosargus sarba Forsskal, 1775).

TSARAMASO1
s. Haricot.

TSARAMASO2
s. Vieille ananas (Cephalopholis sonnerati Valenciennes, 1828).

TSATOKE TSATOTSATOKE
s. Action de fixer, de planter —> isy, ketsa, ore, rijike, vahatse, vole. Tsato-kazo, pieu planté. 
AÑATSATOHA AÑATSATOHO AÑATSATOTSATOHA AÑATSATOTSATOHO v.c. (tr.
MAÑ~). 
ATSATOKE ATSATOHO ATSATOTSATOKE ATSATOTSATOHO v.i. A fixer, à planter. La atsatoke hazo oñe. Et on y installe le bois. La natsatotsaton-joze ami^i ty lala hiboahan-joze morovaly. Elles les enfoncèrent là où les jeunes mariés allaient sortir. 
FAÑATSATOHA FAÑATSATOTSATOHA s. Façon de fixer, de planter, le lieu. 

FITSATOHA FITSATOTSATOHA s. Façon de fixer, planter, le lieu. Ambani^i ty vili^e ty fitsatoha^ao. Votre appréciation est en-dehors du prix réel. 
ITSATOHA ITSATOHO ITSATOTSATOHA ITSATOTSATOHO v.c. (tr. MI~). Ty fahitako anao avao la fa ampe ho nitsatohako ty toetoetsa^e. Je me serais doutée de ce qu’il était, rien qu’en te voyant. Laha tsaño hazo ro atao la mora avao, safe atongoa am-bato na an-tanimanga eo ty hazo, na halie ty tane hitsatoha^e. Si on construit une maison de bois, c'est simple car on monte le bois sur la pierre ou sur l'argile ou on creuse la terre pour l’ériger. 
MAHATSATOKE MAHATSATOTSATOKE v.a.s. Pouvoir fixer, planter. 
MAMPITSATOKE MAMPITSATOHA MAMPITSATOTSATOKE MAMPITSATOTSATOHA v.a.s. Faire fixer, planter. 
MAÑATSATOKE MAÑATSATOHA MAÑATSATOTSATOKE MAÑATSATOTSATOHA v.a.s. Fixer, planter. Mañatsatoke pôtô hazo, planter un poteau en bois. Añati^i ty riko mandodoke zahay mañatsatoky an'i pôtô hazo retoa. C'est dans le brouillard obscur que nous avons posé le poteau de bois. 
MITSATOKE
MITSATOHA MITSATOTSATOKE MITSATOTSATOHA v.a.s. Etre fixé, planté. Tsy mitsatoke soa ty sampa io. Ce poteau n’est pas bien fixé. 
PAÑATSATOKE PAÑATSATOTSATOKE s. Celui qui plante. 
TSATOHE TSATOHO TSATOTSATOHE TSATOTSATOHO v.p. Qu’on fixe, plante. Nitsatoha^e hazo marañitse ty mañodidy ty tokotani^e. Il a planté des pieux pointus autour de son emplacement. 
VOATSATOKE VOATSATOTSATOKE p. Fixé, planté —> tsinatoke tsinatotsatoke.

TSATSA1
s. Poitrail, poitrine. Arete tsatsa, angine de poitrine, bronchite, toux, tuberculose. Hena^i ty tsatsan-koso, côtelette de porc. Rano an-tsatsa, de l’eau jusqu’à la poitrine. Taolan-tsatsa, cage thoracique. Tsatsa be, sternum. Tsatsan-giso, qui a le poitrail proéminent. Tsatsan-kena, côte de viande de bœuf. Ka aia lehe rano an-tsatsa ! Et il avait de l'eau jusqu'à la poitrine ! Nisy bongom-boñen-jaozy tan-tsatsañ’akanjo^e teo. Un bouton de rose pendait à sa boutonnière. Ndahana mikalo tsatsan-kena kilô roe ami^i ty bose iñe. Va acheter deux côtes de boeuf chez le boucher.

TSATSA2
s. Brasse. Roa tsatsa misy zehe^e, deux bras plus un empan. Tsatsa raike (tsatsa^e), longueur entre les bouts des index en écartant les deux bras. Tsatsa raike mamolake, une brasse et demie. Laka eñe lehe vasa roe tsatsa va telo tsatsa eñe. Cette pirogue mesure à peu près deux ou trois brasses.
TSATSAKE
s. Morceau, tranche de patate douce. Tsatsake bele, patates douces en tranches avec de l’eau (Plat). 
MANATSAKE
MANATSAHA v.a.s. Couper en morceaux, trancher. 
PANATSAKE s. Celui qui coupe en morceaux, tranche. 
TSATSAHE
TSATSAHO v.p. Qu’on découpe, tranche en morceaux.
TSATSAKE
s. Patates douces en tranches avec de l'eau (Plat).
TSATSANGO
s. Paille de riz. Asio lafike tsatsango ty ambane^i hena io soa tsy haloto. Mettez de la paille sous la viande pour qu'elle ne se salisse pas.
TSATSE TSATSITSATSE
adj. A portée de, atteint, attrapé, conquis, pris, saisi, surpris —> ave, azo, enjake, lazo, paoke, rambe, rava, rese, sambotse, taitse, takatse, tampoke, tofotse, toira, tomboke, tonga, tsiboke, tsikake, vamba, varivare, voa, zehatse. Tsa-para^e, attardé. Tsatse afara, après coup. Naraha^i polisy reo ty nomba^i pangalatse eñe ka nitsatsen-joze. Les agents de police poursuivirent le voleur et le saisirent. Mbo ho tsatsiko nja tsy anjoane. Je l’aurai même après de longs jours. Natao^i maramila reo arisaro tana io la tsatse. Les soldats cernèrent la ville et s'en emparèrent. Nitsatse ty vande^e. On a dévoilé ses mensonges. Poésie. Tsikotsy lava lela, mbo ho tsatsiko lafa ela. Fausse aigrette à langue longue, je t'aurai même après de longs jours. 
AHATSATSARA AHATSATSITSATSARA v.c. (tr.
MAHA~). Fe an-tanem-bele ao ro hahatsatsara^ao aze. Mais tu peux le rencontrer aux champs de patates. 
AMPAÑATSATSARE AMPAÑATSATSARO AMPAÑATSATSITSATSARE AMPAÑATSATSITSATSARO v.p. Qu’on fait atteindre, attraper, saisir, surprendre. 
AÑATSATSARA AÑATSATSARO AÑATSATSITSATSARA AÑATSATSITSATSARO v.c. (tr.
MAÑ~). 
FAHATSATSARA FAHATSATSITSATSARA s. Atteinte. 
FAMPAÑATSATSARA FAMPAÑATSATSITSATSARA s. Manière de faire atteindre, poursuivre, surprendre. 
FAÑATSATSARA FAÑATSATSITSATSARA s. Façon de courir après, de poursuivre, le lieu. 
FIFANKATSATSARA FIFANKATSATSITSATSARA s. Façon de ceux qui se surprennent. 
IFANKATSATSARA IFANKATSATSITSATSARA v.c. (tr.
MIFAÑ~). 
MAHATSATSE MAHATSATSITSATSE v.a.s. Pouvoir atteindre, saisir. Mahatsatse pangalatse, attraper un voleur. Tsy nahatsatse aze tañe ie. Elle ne l’a pas trouvé. Prov. Tao ho ave koa, hoy ty Karany tsy nahatsatse kontera. L'année prochaine aussi, dit l'Indien qui n'a pas eu le contrat. 
MAÑATSATSE MAÑATSATSARA MAÑATSATSITSATSE MAÑATSATSITSATSARA v.a.s. Courir après, poursuivre. 
MIFANKATSATSE MIFANKATSATSARA MIFANKATSATSITSATSE MIFANKATSATSITSATSARA v.a.s. Se surprendre mutuellement. 
PAÑATSATSE PAÑATSATSITSATSE s. Celui qui court après, poursuit. 
PIFANKATSATSE PIFANKATSATSITSATSE s. Ceux qui se surprennent. 
TSATSARE TSATSARO TSATSITSATSARE TSATSITSATSARO v.p. Qu’on poursuit, suit, tâche d’atteindre. Tsatsaro ie. Poursuivez-le. Mba oharo tsatsare zaho. Essaie un peu de m’attraper.
TSATSIKE TSATSITSATSIKE
r. Action d’exposer au soleil, de mettre au-dessus ou près du feu —> sale, tane. Mihamainte^i ty tsatsik'anjo, brunir au soleil. Tsatsik'anjo, bain de soleil. 
AMPITSATSIFE AMPITSATSIFO AMPITSATSITSATSIFE AMPITSATSITSATSIFO v.p. Qu’on fait se chauffer à la chaleur, s’exposer au feu. 
ATSATSIKE ATSATSIFO ATSATSITSATSIKE ATSATSITSATSIFO v.i. A exposer à la chaleur, au soleil, à mettre près du feu. 
FAMPITSATSIFA FAMPITSATSITSATSIFA s. Manière de faire se chauffer. 
FITSATSIFA FITSATSITSATSIFA s. Façon de se chauffer près du feu, de s’exposer au soleil, le lieu. An-dakozy ao ty fitsatsifa^ay lafa manintsy. C’est dans la cuisine que nous nous chauffons quand il fait chaud. 
ITSATSIFA ITSATSIFO ITSATSITSATSIFA ITSATSITSATSIFO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSATSIKE MAHATSATSITSATSIKE v.a.s. Pouvoir se chauffer près du feu, s’exposer au soleil. 
MAMPITSATSIKE MAMPITSATSITSATSIKE v.a.s. Faire se chauffer, s’exposer à la chaleur, au soleil. 
MITSATSIKE MITSATSITSATSIKE v.a.s. Se chauffer, s’exposer à la chaleur, au feu. Mitsatsike mare anjo toy. Le soleil est très chaud. Prov. Jike mitsatsik'anjo : mazoto ami^i ty hafana^e fe tsy mahita ty hazava^e. Un aveugle se chauffant au soleil : il est content de sentir sa chaleur, mais il ne peut voir son éclat. 
PITSATSIKE PITSATSITSATSIKE s. Celui qui se chauffe au feu, s’expose au soleil. 
TSATSIFE TSATSIFO TSATSITSATSIFE TSATSITSATSIFO v.p. Qu’on expose à la chaleur, chauffe. 
VOATSATSIKE VOATSATSITSATSIKE p. Chauffé, exposé —> tsinatsike tsinatsitsatsike.

TSATSO1 TSATSOTSATSO
adj. Calme —> efo, gy, kalime, katsoke, leme, masay, molenge, mora, tefa. Tsatso ty anjo. Le temps est beau, calme. Tsatso ty tsioke. Le vent est tombé.

TSATSO2 TSATSOTSATSO
r. Idée de fadeur, d’être insipide, sans goût —> boka, dao. 
FAÑATSATSOA FAÑATSATSOTSATSOA s. Adoucissement, façon de falsifier, de rendre fade, le motif. 
FATSATSO FATSATSOTSATSO s. Fadeur. 

MAHATSATSO MAHATSATSOTSATSO v.a.s. Amortir, apaiser, calmer. 
MAMPATSATSO MAMPATSATSOTSATSO v.a.s. Rendre fade, insipide. 

MAÑATSATSO
MAÑATSATSOA MAÑATSATSOTSATSO MAÑATSATSOTSATSOA v.a.s. Ajouter de l’eau, apaiser, décolorer, falsifier, rendre fade. 

MATSATSO MATSATSOTSATSO v.a.s. Décoloré, dilué, fade, qui a perdu son goût, saumâtre, solution diluée. Ro matsatso, bouillon de brèdes non salé. 
MIHAMATSATSO MIHAMATSATSOTSATSO v.a.s. Devenir fade, s’apaiser, se décolorer.
TSAVALIVALY
r. Idée de rouler sur soi-même. 
ATSAVALIVALY ATSAVALIVALIO v.i. A faire rouler sur le sol. 
FITSAVALIVALIA s. Façon de se rouler par terre, le lieu. 
ITSAVALIVALIA ITSAVALIVALIO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSAVALIVALY v.a.s. Pouvoir se rouler par terre. 
MAMPITSAVALIVALY MAMPITSAVALIVALIA v.a.s. Faire rouler par terre. 
MITSAVALIVALY MITSAVALIVALIA v.a.s. Se retourner sans cesse, se rouler par terre. Ty fere^e mae, mitsavalivaly an-kitsele eo ie. Sa blessure le brûle, il se retourne sans cesse dans le lit. Mitsavalivaly añ'aboñ'akata eo aja reo. Les enfants se roulent dans l'herbe. Nañino iha mitsavalivaly eto io ? Pourquoi te couches-tu ici par terre ? Nitsavalivaly tan-davake añe ie. Il a dégringolé dans la fosse. 
PITSAVALIVALY s. Celui qui se roule par terre.

TSE1
= TSEKE TSENJIKE adv. Avant tout, donc, d’abord, un peu (Souvent employé pour atténuer une prière, un ordre). Ndahana ! Mba henteo tsenjike ty nenibe. Allez ! Va voir un peu ta grand-mère. Ampantsakao rano tseke aja reo. Fais donc chercher de l’eau par ces enfants. Liñiso tse. Attends un peu. Ndahana mihina tse. Va manger d’abord.

TSE2
TSETSE
1. Beuglement, mugissement —> ma. Tseñ’aombe, mugissement d’un bœuf. 2. Demandes réitérées, plaintes, soupirs. Tsetsem-bezo, plainte d’un Vezo qui n’est jamais satisfait de ce qu’il a pêché. 

FITSE FITSETSE s. 1. Beuglement, mugissement. 2. Plainte. 
ITSEVA ITSETSEVA v.c. (tr. MI~). 
MAHATSE MAHATSETSE v.a.s. Pouvoir se plaindre. 
MAMPITSE MAMPITSETSE v.a.s. 1. Faire beugler. 2. Faire se plaindre. 
MITSE MITSETSE v.a.s. 1. Beugler, mugir. Aombe mitse, bœuf qui mugit. 2. Se plaindre. Mitsetse lava, ne pas cesser de se plaindre. Mitse taña poake, se plaindre des ampoules qu’on a aux mains. 

PITSE PITSETSE s. 1. Bœuf qui mugit sans cesse. 2. Celui qui se plaint continuellement.
TSEBEKE = TSEBIKE TSEBITSEBEKE
s. Couture, ouvrage à aiguille. Mangala-tsebike, découdre —> mamaha tsebike. 
AMPITSEBEHE AMPITSEBEHO AMPITSEBETSEBEHE AMPITSEBETSEBEHO v.p. Qu’on fait coudre, raccommoder. 
ATSEBEKE ATSEBEHO ATSEBETSEBEKE ATSEBETSEBEHO v.i. A coudre. Atsebeke an-tombo^e eñe ty fanjaitse marañitse iñe. On recoud son pied avec cette aiguille acérée. 
FAMPITSEBEHA FAMPITSEBETSEBEHA s. Manière de faire coudre, raccommoder. 
FITSEBEHA FITSEBETSEBEHA s. Façon d’être cousu, l’endroit, l’instrument. Tsaño fitsebeha, maison de couture. 
FITSEBEKE FITSEBETSEBEKE s. Aiguille. Boatim-pitsebeke, boîte, étui à aiguilles. Fitsebike fati-tsoño, aiguille moyenne —> kitsebike fati-tsoño. Ameo ahy ty kofehy noho fitsebike iñe. Passe-moi du fil et une aiguille. 
ITSEBEHA ITSEBEHO ITSEBETSEBEHA ITSEBETSEBEHO v.c. (tr. MI~). Intoy ty fitsebeke hitsebeha^ao aze. Voici l’aiguille avec laquelle tu vas la coudre. Ino moa ty raha itsebehako aze eto ? Avec quoi le perces-tu ici ? Itsebeho patalo manahake an'i toy aho. Faites-moi un pantalon comme celui-ci. 
KITSEBEKE KITSEBITSEBEKE s. Aiguille. Anaka kitsebeke, petite aiguille —> anaka fitsebeke. Fitsebi-be, grande aiguille —> kitsebi-gone. 
MAHATSEBIKE MAHATSEBITSEBIKE v.a.s. Pouvoir coudre, raccommoder. 
MAMPITSEBIKE MAMPITSEBEHA MAMPITSEBITSEBIKE MAMPITSEBETSEBEHA v.a.s. Faire coudre, la cause. 
MANEBEKE MANEBEHA MANEBETSEBEKE MANEBETSEBEHA v.a.s. Coudre. Manebetsebeke ty rota ampela tia. Les femmes recousent les habits déchirés. 
MITSEBIKE MITSEBEHA MITSEBETSEBIKE MITSEBETSEBEHA v.a.s. Coudre, être cousu, raccommoder. Fianara manapake njake mitsebeke, cours de coupe et de couture. Mitsebeke siky tatake ro asa^i njarahy io. Le travail de cette dame est de coudre les habits déchirés. 
PITSEBEKE PITSEBETSEBEKE s. Couturière, tailleur, tisserand. Fikambaña^i ty pitsebike, corporation des tailleurs. Nala^i tami^i pitsebeky iñe añe patalohako oñe. Il est allé chercher mon pantalon chez le tailleur. 
TSEBEHE TSEBEHO TSEBETSEBEHE TSEBETSEBEHO v.p. Qu’on coud, raccommode. Tsebehe iaby kila raha tatake. On coud tous les habits déchirés. Hotsebeheko vata^e liroa, ho asa^i Tovo. Bien sûr, je vais le coudre, dit Tovo. Prov. Sarotse tea ka vorotsiky tatake, tsebehe, mikoniatse. Difficile à aimer comme le tissu déchiré, on coud et il se déchire facilement. 
VOATSEBIKE VOATSEBITSEBIKE p. Cousu, raccommodé —> tsinebike tsinebitsebeke. Tsinebe^e angoziñ'aombe iñe. Il a cousu la peau du boeuf.
TSEHAKE
s. Melon.
TSELAÑE = TSILAÑE TSELATSELAÑE = TSILATSILAÑE
r. Idée d’être couché sur le dos. 
AMPITSILAÑESE AMPITSILAÑESO AMPITSILATSILAÑESE AMPITSILATSILAÑESO v.p. Qu’on fait mettre sur le dos, l’ouverture en haut. 
AÑATSILAÑESA AÑATSILAÑESO AÑATSILATSILAÑESA AÑATSILATSILAÑESO v.c. (tr.
MAÑ~). 
ATSELAÑE ATSELAÑESO ATSELATSELAÑE ATSELATSELAÑESO v.i. A mettre le dos en bas, l’ouverture en haut. Atselañeko eto tseke ty vatabe toy. Je mets donc cette caisse l’ouverture en haut. Atsilañeso valañy io fa ka ahohoke. Mettez l’ouverture de la marmite en haut, mais non en bas. 
FAMPITSILAÑESA FAMPITSILATSILAÑESA s. Manière de faire mettre sur le dos l’ouverture en haut. 
FAÑATSILAÑESA FAÑATSILATSILAÑESA s. Façon de mettre sur le dos l’ouverture en haut, le lieu. 
FITSILAÑESA FITSILATSILAÑESA s. Façon de se coucher sur le dos, le lieu. 
ITSILAÑESA ITSILAÑESO ITSILATSELAÑESA ITSILATSILAÑESO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSILAÑE MAHATSILATSILAÑE v.a.s. Pouvoir mettre sur le dos, l’ouverture en haut. 
MAMPANTSILAÑE = MAMPITSILAÑE MAMPANTSILAÑESA = MAMPITSILAÑESA MAMPANTSILATSILAÑE = MAMPITSILATSILAÑE MAMPANTSILATSILAÑESA = MAMPITSILATSILAÑESA v.a.s. Faire mettre, mettre sur le dos, l’ouverture en haut. 
MANTSELAÑE = MITSILAÑE MANTSELAÑESA = 
MITSILAÑESA MANTSELATSELAÑE = MITSILATSILAÑE MANTSELATSELAÑESA = MITSILATSILAÑESA v.a.s. Mettre sur le dos l’ouverture en haut. Manje mantselañe, dormir sur le dos. Mantsilañe ro mideka, se coucher sur le dos en ayant les bras et les jambes écartés. Ta-hantsilañe, agir selon son gré —> ta-hihorira. Nañino nareo mantselañe añ'aboñ'akata eto ? Pourquoi vous allongez-vous sur l'herbe en étendant les bras et les jambes ? 
PANTSILAÑE = PAÑATSILAÑE PITSILAÑE PANTSILATSILAÑE = PAÑATSILATSILAÑE PITSILATSILAÑE s. Celui qui met sur le dos. 
VOATSILAÑE VOATSILATSILAÑE p. Mis sur le dos l’ouverture en haut.
TSELEKE TSELETSELEKE
s. 1. Ce qu’on sème, plantation —> fafy. 2. Coup, frappe —> day, disoke, dofotse, fofoke, kaboke, kapoake, kapoke, lapoake, paike, patsike, ravoke, toto, totoke, vango. 
AMPITSELEHE AMPITSELEHO AMPITSELETSELEHE AMPITSELETSELEHO v.p. Qu’on fait semer. 
ATSELEKE
ATSELEHO ATSELETSELEKE ATSELETSELEHO v.i. A semer. Maro ty tsaramaso natselike tami^i tao toy. On a planté beaucoup de haricots cette année-ci. 
FAMPITSELEHA FAMPITSELETSELEHA s. Manière de faire semer. 
FITSELEHA FITSELETSELEHA s. Champ, façon de semer, la cause, le lieu, la saison, le temps. Fotoa fitseleha tsako, saison propice pour semer le maïs. 
ITSELEHA ITSELEHO ITSELETSELEHA ITSELETSELEHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSELIKE MAHATSELITSELIKE v.a.s. Pouvoir semer. 
MAMPITSELEKE MAMPITSELEHA MAMPITSELETSELEKE MAMPITSELETSELEHA v.a.s. Faire semer. 
MITSELIKE
MITSELEHA MITSELITSELIKE MITSELETSELEHA v.a.s. 1. Semer. Mitselike tsako, semer le maïs dans le trou. 2. Battre, frapper. 
PITSELIKE PITSELETSELEKE s. Celui qui sème dans un trou. 
TSELEHE
TSELEHO TSELETSELEHE TSELETSELEHO v.p. 1. Qu’on sème. Tseleho tsako tane toy. Semez du maïs sur ce terrain. 2. Qu’on bat, frappe. Nja fa isamborian-joze ie, la mbo tseletselehi^e avao roze. Malgré ce combat inégal, il arrive toujours à les battre. 
VOATSELIKE VOATSELETSELIKE p. Semé —> tsineleke tsineletseleke.

TSENA1
s. Bazar, marché, le jour, la place. Rava tsena, dégoûté, rassasié.

TSENA2 TSENATSENA
r. 1. Idée d’aller au-devant, à la rencontre de. 2. Idée de couper (Parole), interrompre, parer, repousser. 
AMPITSENA AMPITSENAO AMPITSENATSENA AMPITSENATSENAO v.p. 1. Qu’on fait accueillir, aller au-devant. 2. Qu’on fait couper (Parole), parer, repousser. 
FAMPITSENA FAMPITSENATSENA s. 1. Manière de faire accueillir, aller au-devant. 2. Manière de faire couper (Parole), parer, repousser. 

FITSENA FITSENATSENA s. 1. Façon d’accueillir, aller au-devant, le lieu. Etoa ty fitsenako aze. C’est ici que je viens le chercher habituellement. 2. Façon de couper la parole, interrompre. 
ITSENA ITSENAO ITSENATSENA ITSENATSENAO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSENA MAMPITSENA MAMPITSENATSENA MAMPITSENATSENA v.a.s. 1. Faire accueillir, aller au-devant. 2. Faire couper la parole, parer, repousser. 

MITSENA
MITSENA MITSENATSENA MITSENATSENA v.a.s. 1. Accueillir, aller au-devant, venir chercher. Mitsena porezida, accueillir un président. Afake mitsena ahy ami^i gara eñe va iha ? Est-ce que tu peux venir me chercher à la gare ? 2. Couper la parole, parer un coup. 
PITSENA PITSENATSENA s. Celui qui accueille, va au-devant. 

TSENA
TSENAO TSENATSENA TSENATSENAO v.p. 1. Au devant de qui on va, qu’on accueille, repousse. Nitsena^i ty olo ty Ratsiraka. Le peuple alla au-devant de Ratsiraka. Toko^e ho tsena^ao an-garan-japolane eñe aho. Il faut que tu viennes me chercher à l’aéroport. 2. Qu’on coupe (Parole). Ka tsena^ao ty safa^ay. Ne coupe pas notre conversation. 

VOATSENA VOATSENATSENA p. 1. Accueilli, allé au-devant. 2. Interrompu, paré, repoussé.
TSENGOKE TSENGOTSENGOKE
r. Idée d’avoir les doigts crochus, d’enlever prestement avec le bec, la main —> paoke. 
AMPITSENGOFE AMPITSENGOFO AMPITSENGOTSENGOFE AMPITSENGOTSENGOFO v.p. Qu’on fait becqueter, enlever prestement. 
ATSENGOKE ATSENGOFO ATSENGOTSENGOKE ATSENGOTSENGOFO v.i. A becqueter. Soñi^e marañitse iñe ro atsengo^e aze. C’est avec son bec pointu qu’elle lui donne des coups. 
FAMPITSENGOFA FAMPITSENGOTSENGOFA s. Manière de faire enlever lestement. 
FIFAMPITSENGOFA FIFAMPITSENGOTSENGOFA s. Façon de faire se donner mutuellement des coups de bec. 
FITSENGOFA FITSENGOTSENGOFA s. Façon de becqueter, d’enlever lestement, le lieu. 
IFAMPITSENGOFA IFAMPITSENGOTSENGOFA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSENGOFA ITSENGOFO ITSENGOTSENGOFA ITSENGOTSENGOFO v.c. (tr. MI~). Ino aza itsengofa^e ty sasa^e avao o ? Pour quelle raison donne-t-elle des coups de bec aux autres ? 
MAMPITSENGOKE MAMPITSENGOFA MAMPITSENGOTSENGOKE MAMPITSENGOTSENGOFA v.a.s. Faire becqueter, happer. 
MIFAMPITSENGOKE MIFAMPITSENGOTSENGOKE v.a.s. Faire se donner mutuellement des coups de bec. 
MITSENGOKE MITSENGOFA MITSENGOTSENGOKE MITSENGOTSENGOFA v.a.s. Becqueter, enlever lestement, happer. Tea mitsengoke hena ty akoho. Le poulet aime becqueter la viande. Prov. Voro lava soñe ka mitsengoke aloha. Oiseau à long bec becquette le premier (= sans patience). 
PITSENGOKE PITSENGOTSENGOKE s. Celui qui a les doigts crochus, qui becquette. 
TSENGOFE = TSENGOHE TSENGOFO = TSENGOHO TSENGOTSENGOFE = TSENGOTSENGOHE TSENGOTSENGOFO = TSENGOTSENGOHO v.p. Qu’on becquette, enlève prestement. Tsengohe^i ty rene^e ana^e reo. La poule donne des coups de bec à ses poussins. 
VOATSENGOKE VOATSENGOTSENGOKE p. Becqueté, enlevé prestement —> tsinengoke tsinengotsengoke.
TSENO TSENOTSENO^e
adj. Jeune.
TSEOTSEO
s. Oiseau supplieur des contes, (Leptosomus discolor).

TSEPA TSEPATSEPA
r. Idée de ramer —> ara, ve. 
AMPITSEPA AMPITSEPAO AMPITSEPATSEPA AMPITSEPATSEPAO v.p. Qu’on fait ramer. 
FAMPITSEPA FAMPITSEPATSEPA s. Manière de faire ramer. 
ITSEPA ITSEPAO ITSEPATSEPA ITSEPATSEPAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSEPA MAHATSEPATSEPA v.a.s. Pouvoir ramer. 
MAMPITSEPA MAMPITSEPA MAMPITSEPATSEPA MAMPITSEPATSEPA v.a.s. Faire ramer. 
MITSEPA MITSEPA MITSEPATSEPA MITSEPATSEPA v.a.s. Faire avancer en ramant, ramer. 
PITSEPA PITSEPATSEPA s. Rameur. 

TSEPA TSEPAO TSEPATSEPA TSEPATSEPAO v.p. Qu’on fait avancer en ramant, qu’on rame. 
VOATSEPA VOATSEPATSEPA p. Ramé —> tsinepa tsinepatsepa.
TSEPOKE TSEPOTSEPOKE
r. Idée d’enfoncer, de plonger dans. 
AMPITSEPOHE AMPITSEPOHO AMPITSEPOTSEPOHE AMPITSEPOTSEPOHO v.p. Qu’on fait plonger dans. 
AÑATSEPOHA AÑATSEPOHO AÑATSEPOTSEPOHA AÑATSEPOTSEPOHO v.c. (tr.
MAÑ~). 
ATSEPOKE ATSEPOHO ATSEPOTSEPOKE ATSEPOTSEPOHO v.i. Qu’on enfonce, plonge dans. Ka atsepoke an-jano ao ty taña^ao. Ne plonge pas ta main dans l’eau. 
FAMPITSEPOHA FAMPITSEPOTSEPOHA s. Manière de faire plonger dans. 
FAÑATSEPOHA FAÑATSEPOTSEPOHA s. Façon de plonger quelque chose dans, l’instrument, le lieu, le temps. 
MAMPITSEPOKE MAMPITSEPOHA MAMPITSEPOTSEPOKE MAMPITSEPOTSEPOHA v.a.s. Faire plonger dans. 
MAÑATSEPOKE MAÑATSEPOHA MAÑATSEPOTSEPOKE MAÑATSEPOTSEPOHA v.a.s. Plonger quelque chose dans. 
MITSEPOKE MITSEPOTSEPOKE v.a.s. Etre plongé dans. 
PAÑATSEPOKE PAÑATSEPOTSEPOKE s. Celui qui plonge quelque chose dans. 
PITSEPOKE PITSEPOTSEPOKE s. Ce qui plongé. 
VOATSEPOKE VOATSEPOTSEPOKE p. Plongé —> tsinepoke tsinepotsepoke.

TSERAKE
(V.
ANTSERAKE).

TSEREKE = TSERIKE TSERETSEREKE = TSERITSERIKE
adj. Abasourdi, ahuri, en admiration, étonné, stupéfait. Tsereke noho malahelo, s'apitoyer. Tsereke noho mazoto, dans l’admiration. Tsy tsereke amy zao aho. Je ne suis pas surpris. Tsereke ty raha nahazo anao ie. Elle s'est apitoyée sur votre sort. Tserike anao aho. Je vous admire. Tserike zaho laha nahasake nanao raty ho zao ie. Je suis étonné qu’il ait osé se conduire si mal. 

FITSEREHA FITSERETSEREHA s. Admiration, ahurissement, étonnement. Voka-pitsereha, d'un coup de baguette magique —> fahaiza niterake hatsereha. 

HATSEREHA HATSERETSEREHA s. Bizarrerie, consternation, miracle, prodige. 
ITSEREHA ITSEREHO ITSERETSEREHA ITSERETSEREHO v.c. (tr. MI~). Ino va ty anto^e itsereha^ao aze io ? Pourquoi es-tu étonné de lui ? Itserehañ‘olo ty hadala^ao toy. Les gens s’étonnent de votre folie. Ampela la fa nitsereha. C’est une fille tout à fait banale. Nitsereha^i ty olo ty soa nata^e. On a admiré le bien qu’il a fait. 
MAHATSEREKE MAHATSERETSEREKE v.a.s. Admirable, bizarre, consternant, déconcertant, étonnant, surprenant. Mahatsereke laha iha ro tsy mahay ty raha volañeñ’olo. Il est étonnant que vous ne sachiez pas ce qu’on dit. Nahatserek’ahe tsy fatahora^e. Son audace m’a étonné. 
MAMPITSEREKE MAMPITSERETSEREKE v.a.s. Ahurissant. 
MIHATSEREKE MIHATSERETSEREKE v.a.s. Commencer à admirer, à s’étonner. 
MITSEREKE MITSEREHA MITSERETSEREKE MITSERETSEREHA v.a.s. Admirer, être étonné. Nitsereke azy iaby ty olo. Tout le monde l’a admiré. 
PITSERIKE PITSERITSERIKE s. Admirateur.
TSETSAKE
s. Holothurie. Foty tsetsake, variété d'holothurie.
TSEVOKE TSEVOTSEVOKE
s. Chaleur suffocante, parfum tenace, odeur forte, vapeur. 
FITSEVOKE FITSEVOTSEVOKE s. Chaleur d’un endroit, fumée qui s’élève, odeur qui s’exhale, vapeur. 
ITSEVOHA ITSEVOTSEVOHA v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSEVOKE MAMPITSEVOHA MAMPITSEVOTSEVOKE MAMPITSEVOTSEVOHA v.a.s. Enfumer. 
MITSEVOKE MITSEVOTSEVOKE v.a.s. Enfumer, être très chaud, fumer, se répandre. Mitsevoke tsaño toy. Cette maison est très chaude. Misy setsoke mitsevoke ty ato. Il y a de la fumée qui s’élève là. Mitsevoke ty vare. Le riz fume. Mitsevoke tany io. Il s’élève des vapeurs de la terre. 
PITSEVOKE PITSEVOTSEVOKE s. Ce qui donne de la fumée.

TSY1
adv. Non, ne… pas, sans. Fivavaha tsy ie, religion fausse —> fivavaha tsy to. Laha tsy, si ce n’est. Mbo tsy, pas encore. Tsy afaki^i ty aombe, que les bœufs ne peuvent franchir. Tsy an-kañente, par cœur. Tsy an-kitinge, indifféremment. Tsy an-tsañon-jene, se dit d’un enfant dont la mère n’est plus au domicile conjugal. Tsy fahaia, ignorance. Tsy fahaliñasa, inconstance. Tsy fahamariña, faux, injustice. Tsy fihita, extraordinaire, prodigieux, qu’on ne voit pas, rare. Tsy mahatiaro vata, tombé en syncope. Tsy mieñe fihinana, qui ne cesse pas de manger. Tsy misy dika^e, sans motif. Tsy ro^e, tsy vente^e. Il n’y a ni jus ni substance (Néant, rien). Tsy sitsapo, involontairement —> tsy nahy. Tsy tenjeke, qui dépasse la capacité. Tsy to zao. Ce n’est pas vrai, c’est faux, c’est injuste. Tsiambaratelo, confidentiel, top secret. Tsy ñan’i Tote ro tsy ñan’i Boto. Ce n’est ni pour Tote ni pour Boto. Tsy raha lala eñe io. Ce n’est pas le bon chemin. Ka mianke ami^i ty raha tsy ie. Ne vous appuyez pas sur quelque chose de faux. Fa tsy ie koa zao. Cela dépasse les bornes. An-jy fa tsy ahe ! Que ce soit pour lui et non pour moi (Que Dieu m’en préserve) ! Masiake tsy saky ie. Il est excessivement cruel —> Tsy saky ty sia^e.

TSY2
r. Idée d’être assourdi, de garder le silence. 
FANTSITSIÑA s. Assourdissement des oreilles. Fantsitsiñan-jaha zao ! Quel bruit, quel tapage ! 
FITSIÑA s. Action de se taire. Fitsiña^ao toy mahatserike ahe. Votre silence m’étonne. 
ITSIÑA ITSIÑO v.c. (tr. MI~). 
MAMPANTSITSIÑE v.a.s. Causer du bruit, faire du tapage. 

MAMPITSY v.a.s. Causer du silence, faire taire. 

MANTSITSIÑE v.a.s. Assourdissant, tapage. Mantsitsiñe mare aja reto. Ces enfants crient trop. Mantsitsiñe nareo. Taisez-vous. Mantsitsiñe anay kipake ao zao. Ces chocs nous font mal. Mantsitsiñe ! Taisez-vous (Trop de bruit) ! 

MITSY MITSIÑA v.a.s. Cesser de pleurer, garder le silence. Mimany noho mitsy ty pianatse henane zao fa avy Ramose. Les élèves sont appliqués et silencieux maintenant car le maître arrive. Maro ty safa^e fe nitsy avao zaho. Il a beaucoup parlé et je n’ai rien dit. 

PITSY s. Celui qui est silencieux, solitaire, taciturne.

TSIAMBARATELO
s. Secret —> sekire, tsiambaravaly.
TSIAMBARAVALY
(v.
TSIAMBARATELO).

TSIASISA
(v.
ASISA).
TSIBOKE = TSOBOKE TSIBOTSIBOKE = TSOBOTSOBOKE
r. 1. Idée d’aiguillonner, de percer, de piquer, de transpercer avec un objet pointu. 2. Idée de faire signe pour prévenir quelqu’un. 
AMPITSIBOHE AMPITSIBOHO AMPITSIBOTSIBOHE AMPITSIBOTSIBOHO v.p. 1. Qu’on fait piquer, saisir. 2. Qu’on fait prévenir à l’aide d’un signal. 
ATSIBOKE ATSIBOHO ATSIBOTSIBOKE ATSIBOTSIBOHO v.i. A enfoncer, percer, piquer. Atsiboke aia raha zao ? Où enfonce-t-on cette chose ? 
FAMPITSIBOHA FAMPITSIBOTSIBOHA s. 1. Manière de faire piquer, saisir avec un objet pointu. 2. Manière de faire prévenir. 
FITSIBOHA FITSIBOTSIBOHA s. 1. Façon de piquer, de saisir, de transpercer, l’instrument. 2. Façon de prévenir. 
FITSIBOKE FITSIBOTSIBOKE s. Aiguillon. 
ITSIBOHA ITSIBOHO ITSIBOTSIBOHA ITSIBOTSIBOHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSIBOKE MAHATSIBOTSIBOKE v.a.s. Pouvoir piquer, saisir. 
MAMPITSIBOKE MAMPITSIBOHA MAMPITSIBOTSIBOKE MAMPITSIBOTSIBOHA v.a.s. 1. Faire piquer, saisir. 2. Faire prévenir. 
MIFAMPITSIBOKE MIFAMPITSIBOTSIBOKE v.a.s. 1. Faire se piquer mutuellement. 2. Faire se prévenir mutuellement. 
MITSIBOKE MITSIBOHA
MITSIBOTSIBOKE MITSIBOTSIBOHA v.a.s. 1. Faire une piqûre, piquer, saisir avec un objet pointu, transpercer. Ka mitsoboke ahy iha. Ne me pique pas. Nitsiboke ty ba^e ty hoho^e marañitse. Ses ongles pointus ont accroché son bas. 2. Prévenir quelqu’un en faisant signe. 
PITSIBOKE PITSIBOTSIBOKE s. 1. Celui qui pique. Iha avao pitsoboke meso reo o. C’est toi seulement celui qui enfonce ces couteaux. 2. Celui qui informe. 
TSIBOHE TSIBOHO TSIBOTSIBOHE TSIBOTSIBOHO v.p. 1. Qu’on perce, pique, saisit avec un objet pointu, transperce. Ka tsibohi^ao masomare tihy io. Ne perce pas la natte avec le clou. Tsiboho ami^i forosety hena am-balañe ao o. Saisissez avec la fourchette la viande qui est dans la marmite. Tsibohe^e fatike aja io. Il enfonce une épine (dans la peau) de cet enfant. 2. Qu’on prévient en faisant signe. 
VOATSIBOKE VOATSIBOTSIBOKE p. 1. Enfoncé, piqué, saisi. Voatsiboke ty fitsebike tañako toy. On a enfoncé une aiguille dans ma main. Masoñ’anako o i eo o nivoatsibo^i ty akata^i ty manga. Les yeux de ma fille étaient alors piqués par les feuilles de manguier. 2. Informé —> tsiniboke tsinibotsiboke.

TSIBOKO
s. Albinos, fantôme.

TSIFA
s. Corne. Anaka tsifa, antenne. Fian-tsifa, poisson-corne. Misy tsifa^e, cornu. Tsifañ’aombe, corne de bœuf. Korobo ty tsifa^i aombe io. Les cornes de ces boeufs sont recourbées. Nañapoapoake vango tsifa ty benge. La chèvre redoubla de coups de corne. Prov. Lala raike ka fian-tsifa. Même chemin comme des poissons-cornes. 
ITSIFA ITSIFATSIFA v.c. (tr. MI~). Tsifa^e iñe ty nitsifaha^e aze. Il l’a frappé avec ses cornes. 
MITSIFA MITSIFATSIFA v.a.s. Encorner. 
TSIFAHA TSIFAHO TSIFATSIFAHA TSIFATSIFAHO v.p. Qu’on encorne. Tanjemo tsy hotsifaha^i benge io iha. Prends garde que le bouc ne te donne des coups de corne.
TSIFOKE = TSIFOTSE TSIFOTSIFOKE = TSIFOTSIFOTSE
s. Action de péter en douce, sournoisement, pet. 
AMPITSIFOHE AMPITSIFOHO AMPITSIFOTSIFOHE AMPITSIFOTSIFOHO v.p. Qu’on fait péter. 
FAMPITSIFOHA FAMPITSIFOTSIFOHA s. Manière de faire péter. 
FITSIFOHA FITSIFOTSIFOHA s. Façon de péter en douce. 
ITSIFOHA ITSIFOHO ITSIFOTSIFOHA ITSIFOTSIFOHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSIFOKE MAMPITSIFOTSIFOKE v.a.s. Faire péter. 
MITSIFOKE MITSIFOHA MITSIFOTSIFOKE MITSIFOTSIFOHA v.a.s. Péter en douce, sournoisement. Mitsifoke an-kavoria, péter en douce en public. 
PITSIFOKE PITSIFOTSIFOKE s. Celui qui pète en douce.

TSIKA
pr. pers. Notre, le nôtre, nous inclusif. Faha-telo anjo, tsika nandeha eñy. Le troisième jour, nous sommes partis. Ambeno, hoy ie, lakantsika io fa zahay handeha mañ’an-tana aty tse. Garde notre pirogue car on va se rendre au village.
TSIKAKE TSIKATSIKAKE
adj. Epouvanté, saisi par la peur, surpris. 
FANIKARA s. Alarme, alerte. 
MAHATSIKAKE MAHATSIKATSIKAKE v.a.s. Epouvanter, surprendre. Ndahana moramora ami^i ty tsy hahatsikake aze avao. Vas-y doucement, il s'agit de ne pas lui faire peur. 
MAMPITSIKAKE MAMPITSIKATSIKAKE v.a.s. Alarmer, faire peur. Nampitsikake olo zay vaovao zay. Cette nouvelle a alarmé le peuple.
TSIKEKE
s. Grain de maïs non pilé cuit dans l'eau.

TSIKILO TSIKITSIKILO (Or. mer.)
r. Idée d’écouter, d’épier, d’espionner, de regarder. 
AMPITSIKILOVE AMPITSIKILOVO AMPITSIKITSIKILOVE AMPITSIKITSIKILOVO v.p. Qu’on fait espionner, observer. 
FAMPITSIKILOVA FAMPITSIKITSIKILOVA s. Manière de faire espionner, observer. 
FITSIKILOVA FITSIKITSIKILOVA s. Espionnage, façon d’épier, d’espionner, le lieu. 
ITSIKILOVA ITSIKILOVO ITSIKITSIKILOVA ITSIKITSIKILOVO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSIKILO MAHATSIKITSIKILO v.a.s. Pouvoir épier, espionner. 

MAMPITSIKILO MAMPITSIKILOVA MAMPITSIKITSIKILO MAMPITSIKITSIKILOVA v.a.s. Envoyer un espion, faire espionner. 
MIHAMITSIKILO MIHAMITSIKITSIKILO v.a.s. Commencer à épier, espionner. 

MITSIKILO MITSIKILOVA MITSIKITSIKILO MITSIKITSIKILOVA v.a.s. Etre aux aguets, épier, observer. Nisy fahavalo raike nitsikilo tatoy ka sinambotse. Un ennemi est venu espionner ici et on l'a saisi. 
PITSIKILO PITSIKITSIKILO s. Espion, observateur. 
TSIKILOVE TSIKILOVO TSIKITSIKILOVE TSIKITSIKILOVO v.p. Qu’on épie, espionne, observe. Tsikilovo soa ze atan-joze roe lahe. Observez bien ce que font ces deux individus. 

VOATSIKILO VOATSIKITSIKILO p. Epié, espionné.
TSIKO TSIKOTSIKO
s. Dénigrement, diffamation, médisance. Tsikotsiko^i ty ampela, causerie de femmes. Sambe mahay iabe tsiko zae. Nous savons tous cela. Prov. Ze mitsiko ro mokotse. Celui qui dénigre se fatiguera. 
AMPITSIKOE AMPITSIKO AMPITSIKOTSIKOE AMPITSIKOTSIKO v.p. Qu’on fait dénigrer, diffamer. 
FAMPITSIKOA FAMPITSIKOTSIKOA s. Manière de faire dénigrer, diffamer. 
FIFAMPITSIKOA FIFAMPITSIKOTSIKOA s. Façon de se décrier, de se diffamer mutuellement. 
FITSIKOA FITSIKOTSIKOA s. Dénigrement, diffamation, médisance. Fitsikoa olo avao ty ata^i ty ampela reo. Les femmes ne font que médire en cachette. 
IFAMPITSIKOA IFAMPITSIKOTSIKOA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSIKOA ITSIKO ITSIKOTSIKOA ITSIKOTSIKO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSIKO MAHATSIKOTSIKO v.a.s. Pouvoir décrier, dénigrer, diffamer, médire en cachette. 
MAMPIFAMPITSIKO MAMPIFAMPITSIKOTSIKO v.a.s. Faire dénigrer, diffamer, dire du mal en cachette. 
MIFAMPITSIKO MIFAMPITSIKOTSIKO v.a.s. Se décrier, se dénigrer, se diffamer l’un l’autre. 

MITSIKO MITSIKOA MITSIKOTSIKO MITSIKOTSIKOA v.a.s. Chuchoter, décrier, dénigrer, diffamer, exagérer en mal, médire en cachette, railler. Ze mitsiko ro mokotse. Celui qui chuchote est fatigué. Ty firesa^areo ro ahaizako fa mitsiko nareo. Je sais que, d’après vos paroles, vous pratiquez l’ironie méchante. 
PIFAMPITSIKO PIFAMPITSIKOTSIKO s. Ceux qui se dénigrent, se diffament. 
PITSIKO PITSIKOTSIKO s. Diffamateur, médisant. 
TSIKOE TSIKO TSIKOTSIKOE TSIKOTSIKO v.p. Qu’on dénigre. 
VOATSIKO VOATSIKOTSIKO p. Dénigré, diffamé —> tsiniko tsinikotsiko.

TSIKOMBA
TSIKOMBAKOMBA
s. Connivence. Fiaraha tsikombakomba, coalition. Mañore tsikombakomba hanohitse fahavalo, former une coalition contre un ennemi commun. 

MITSIKOMBA MITSIKOMBAKOMBA v.a.s. Comploter. Mitsikomba hañafere antsika ty pialo. Les envieux complotent notre perte. 
PITSIKOMBA PITSIKOMBAKOMBA s. Complice, comploteur.
TSIKOTSY
s. Pique-bœuf (Grand échassier blanc). Poésie. Tsikotsy lava lela, mbo ho tsatsiko lafa ela. Fausse aigrette à langue longue, je t'aurai même après de longs jours. Prov. Tsikotsy tsy lavitse aombe, vivy tsy lavitse rano. Grand échassier blanc pas loin du boeuf, canard sauvage pas loin de l'eau (Si une chose arrive, l'autre suit).
TSILATSILAKE
s. Très grosse moule (Pinna incurva).

TSILO
TSILOTSILO (Or. mer.)
s. Action d’éclairer. 
AMPITSILOVE AMPITSILOVO AMPITSILOTSILOVE AMPITSILOTSILOVO v.p. Qu’on fait éclairer. 

ATSILO ATSILOVO ATSILOTSILO ATSILOTSILOVO v.i. A éclairer. 
FAMPITSILOVA FAMPITSILOTSILOVA s. Manière de faire éclairer. 
FITSILOVA FITSILOTSILOVA s. Baladeuse, façon d’éclairer, l’instrument, le lieu. Fitsilova lala ty jiro^i ty tônabile. Les phares de voiture sont utilisés pour éclairer la route. 
ITSILOVA ITSILOVO ITSILOTSILOVA ITSILOTSILOVO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSILO MAHATSILOTSILO v.a.s. Pouvoir éclairer. 
MAMPITSILO MAMPITSILOVA MAMPITSILOTSILO MAMPITSILOTSILOVA v.a.s. Faire éclairer. 

MITSILO
MITSILOVA
MITSILOTSILO MITSILOTSILOVA v.a.s. Eclairer quelqu’un. Mitsilova ty lala. Eclairez le chemin. 
PITSILO PITSILOTSILO s. Celui qui éclaire. 
TSILOVE TSILOVO TSILOTSILOVE TSILOTSILOVO v.p. Qu’on éclaire. Tsilovo tse zaho fa maike. Eclairez-moi un peu car il fait noir. 

VOATSILO VOATSILOTSILO p. Eclairé. (v.
ILO).
TSILOPELOPE (Or. mer.)
s. Clignotement de l’œil, vacillation de la lumière.

TSIMALAHO = TSIMALAOKE
s. Milan, variété de rapace.
TSIMANELIKA
s. Sarda (Plotosidé, Plotosus anguillaris).
TSIMOKE TSIMOTSIMOKE
I. adj. Dont on a enlevé un morceau, ébréché. II. s. Fragment, miette, parcelle. 
AMPITSIMOHE AMPITSIMOHO AMPITSIMOTSIMOHE AMPITSIMOTSIMOHO v.p. Qu’on fait enlever (Parcelle). 
FAMPITSIMOHA FAMPITSIMOTSIMOHA s. Manière de faire enlever un fragment, une parcelle. 
FITSIMOHA FITSIMOTSIMOHA s. Façon d’enlever un fragment, une miette, une parcelle, l’instrument, le motif. 
ITSIMOHA ITSIMOHO ITSIMOTSIMOHA ITSIMOTSIMOHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSIMOKE MAMPITSIMOHA MAMPITSIMOTSIMOKE MAMPITSIMOTSIMOHA v.a.s. Faire enlever un fragment, une parcelle. 
MITSIMOKE MITSIMOHA MITSIMOTSIMOKE MITSIMOTSIMOHA v.a.s. Enlever un fragment, une miette, une parcelle. Ia nitsimotsimoke an’i gatô toy io ? Qui a rongé ce gâteau ? 
PITSIMOKE PITSIMOTSIMOKE s. Celui qui enlève un fragment, une parcelle. 
TSIMOHE TSIMOHO TSIMOTSIMOHE TSIMOTSIMOHO v.p. Qu’on enlève (Parcelle). Tsimoho hena io. Enlevez un morceau de cette viande. 
VOATSIMOKE VOATSIMOTSIMOKE p. Enlevé —> tsinimoke tsinimotsimoke.
TSINEFO
s. Jujube. (Rhamnacée, Zizyphus mucronata Willd.).
TSINGA TSINGATSINGA
r. Idée de relever d’un côté, de replier vers le haut, de se soulever. 
ATSINGA ATSINGAO ATSINGATSINGA ATSINGATSINGAO v.i. A relever. 
FITSINGA FITSINGATSINGA s. Façon de se replier vers le haut. 
MAMPITSINGA MAMPITSINGA MAMPITSINGATSINGA MAMPITSINGATSINGA v.a.s. Faire se relever. 
MITSINGA
MITSINGATSINGA v.a.s. Se relever d’un côté, se replier vers le haut. 
PITSINGA PITSINGATSINGA s. Ce qui se relève vers le haut.
TSINGAKAOKE
s. Mouche minuscule harceleuse et suceuse de sang.

TSINGALA
s. Nom de plusieurs insectes aquatiques mortels pour les animaux qui les avalent.
TSINGATSE
s. Gerçure.

TSINGY TSINGITSINGY
r. Idée de se tenir sur la pointe des pieds, de s’asseoir sur les talons. 
ATSINGY ATSINGIO ATSINGITSINGY ATSINGITSINGIO v.i. A mettre sur la pointe des pieds, en position accroupie. Atsingitsingy ty tomboke lafa hitsamboke. On se tient sur la pointe des pieds au moment de sauter. 
FITSINGIA FITSINGITSINGIA s. Accroupissement, façon de se tenir sur la pointe des pieds. 
ITSINGIA ITSINGIO ITSINGITSINGIA ITSINGITSINGIO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSINGY MAHATSINGITSINGY v.a.s. Pouvoir s’accroupir, se mettre sur la pointe des pieds. 
MAMPITSINGY MAMPITSINGITSINGY v.a.s. Faire s’accroupir, mettre sur la pointe des pieds. 

MITSINGY MITSINGIA
MITSINGITSINGY MITSINGITSINGIA v.a.s. Etre accroupi, sur la pointe des pieds. Nitsingitsingy ela teo ie. Il resta longtemps accroupi. Mitsingitsingy Paoly fa hisa kanete. Paul s’accroupit pour jouer aux billes. 
PITSINGY PITSINGITSINGY s. Celui qui est accroupi, sur la pointe des pieds.
TSINGILO
s. Variété de plante. Tsingilo foty, variété de plante (Salvadoracée, Azima tetracantha Lmk).
TSINGO
s. Clitoris.

TSINY (Or. mer.)
s. Blâme, censure, critique, culpabilité, défaut, reproche —> latsa. Afa-tsiny, exempt de blâme. Fiala tsiny, excuses. Mañome tsiny, accuser, blâmer, censurer, imputer —> mifosa. Miala tsiny, présenter ses excuses, se défendre. Misy tsini^e, défectueux. Olo tsy manan-tsiny, innocent. Omea tsiny, qu’on blâme. Voa tsiny, blâmé —> azo^i ty tsiny. Miala tsiny ami^areo zaho, nahoda. Je vous prie de m'excuser, messieurs. Faie tsy afake hañome tsiny an-joze fahatane tsika. Mais nous ne pouvons pas les critiquer bêtement. Ka mea tsiny fa zao ty vita^i ty longo^areo. Excusez, c'est tout ce que votre ami a préparé. Ty porofo ro hañambara ty hevitsi^i tsy fanaña^i tsiny. Les preuves décideront de son innocence. Tsy azo^ao iala-tsiny. Vous ne pouvez pas vous excuser. Tsy azo amea tsiny ami^i ty raha nata^e ie. On ne peut le blâmer de ce qu’il a fait.
TSININIKE
(v.
KININIKE).

TSINJAKE
(v.
SINJAKE).

TSIOKE TSIOTSIOKE
s. Atmosphère, brise, vent. An-tsiotsioke, en plein air. Anaka tsioke, un peu d'air. Aoly tsioke fampiroroañ'olo, chloroforme. Aron-tsioke, coupe-vent. Azon-tsioke, aéré. Fahaiza ty fandeha^i ty tsioke, connaissance du vent vingt-quatre heures à l’avance. Famantara tsioke, girouette. Fampiliran-tsioke, aération. Faninjin-tsioke, pression atmosphérique. Fañaria tsioke, dégonflement. Fañasoava tsioke, climatisation. Fañefohan-tsioke, dégonflement. Fañilira tsioke, aération. Fañomeza tsioke, compression. Fara^i ty tsioke, déchaînement des vents —> fikovovo^i ty tsioke. Faren-tsioke, force du vent. Fifintiñan-tsioke, compression de l'air. Fihodikodiñan-tsioke, circulation d’air. Fivolaña andesen-tsioke, promesse en l'air. Ilin-tsioke, courant d'air. Lalan-tsioke, trachée. Mampijobo tsioke, donner de l'air. Mampilitse tsioke, aérer. Maninto tsioke, aspirer l’air. Mañary tsioke, dégonfler. Mañilitse tsioke, aérer. Mañome tsioke, donner de l’air. Masine pañome tsioke, compresseur. Miain-tsioke, aspirer l'air. Mihota tsioke, mâcher dans le vide. Mikasike ty tsioke, atmosphérique. Mila tsioke, aller se promener, prendre l'air. Miova tsioke, changer d'air. Mitoto tsioke, aller contre le vent. Pañasoa tsioke, climatiseur. Ranon-tsioke, air liquide. Safa andesen-tsioke, promesse en l’air. Sampan-dalan-tsioke, bronche. Tinjin-tsioke, pression atmosphérique. Tola laha voho azon-tsioke, se coaguler à l'air libre. Tsioke ahanjefa = tsioke bak’an-jefa, brise de mer —> tsioke ampala = ampalañ'ahanjefa. Tsioke ajosy, vents contraires. Tsioke ampalañ’antimo, vent du sud-ouest. Tsioke ampalañ’avaratse, vent du nord-ouest. Tsioke an-dovoke, vent de sud-est de force 1 à 4. Tsioke antimo, vent de sud à sud-sud-ouest de force 4 à 7 (Vent du sud). Tsioke antiñana, brise de mer, vent d’est. Tsioke josie, vents contraires. Tsioke katsoke, chute du vent. Tsioke manempotse, atmosphère étouffante. Tsioke manintsy, air frais, bise. Tsioke mare, tempête. Tsioke miranga, air ascendant. Tsioke misonjotse, vent ascendant. Tsioke mitoha ty andehena, vent debout. Tsiotsio-jiake, brise de mer. Tsiotsioke mare, atmosphère dense. Tsiotsion-tane, brise de terre. Tsofin-tsioke, souffle aérien. Vile an-doha tsioke, écoute au vent, à l’allure grand largue. Rao tsioke ! Quel vent ! Nanjeke njaike tsioky iñe. Le vent s'est à nouveau renforcé. Nihakatsokatsoke tsioky iñe. Le vent a faibli de plus en plus. La azoazoko ty aiko tsatsi^i tsiotsioke zao. Cette brise me ranime. Nangalake tsiotsioke ambanevolo añe ie. Il est allé prendre l'air à la campagne. Latsake ty tsioke. Le vent se met à souffler. Mihota tsioke ty baña. Les édentés mâchent dans le vide. Ndahana mila tsiotsioke, hahasoa anao zay. Va prendre l’air, ça te fera du bien. Katsoke ty tsioke. Le vent est calme. Mivotsake ty tsioke. Le vent souffle de plus en plus fort. Raha bevata mare ho ñahi^e ty pihaza ty fahaiza ty fandeha^e ty tsioke. Pour les pêcheurs, savoir la direction du vent est très important. Mañily ty tsioke. Le vent souffle de plus en plus fort. Mitsioke ty anjo. Il fait du vent. Fa nivalike ty tsioke. Le vent a tourné. 
AMPITSIOFE AMPITSIOFO AMPITSIOTSIOFE AMPITSIOTSIOFO v.p. Qu’on fait souffler. 
FAMPITSIOFA FAMPITSIOTSIOFA s. Manière de faire souffler. 

FITSIOFA FITSIOTSIOFA s. Façon de souffler, l’endroit, l’instrument. 
ITSIOFA ITSIOFO ITSIOTSIOFA ITSIOTSIOFO v.c. (tr. MI~). Tami^i ty fisa labole fara^e, ty gôly iñe nitsiofa sifole. Au dernier match, le gardien de but s’est fait siffler. 
MAHATSIOKE MAHATSIOTSIOKE v.a.s. Pouvoir souffler. 
MAMPITSIOKE MAMPITSIOFA MAMPITSIOTSIOKE MAMPITSIOTSIOFA v.a.s. Faire souffler. 
MIHAMITSIOKE MIHAMITSIOTSIOKE v.a.s. Commencer à souffler. 

MITSIOKE MITSIOFA MITSIOTSIOKE MITSIOTSIOFA v.a.s. Jouer d’un instrument à vent, souffler dans quelque chose, ventiler. Mitsioke bolo, attiser le feu. Mitsioke zao. Il y a du vent. 
PITSIOKE PITSIOTSIOKE s. Celui qui souffle dans quelque chose. 
TSIOFE TSIOFO TSIOTSIOFE TSIOTSIOFO v.p. Dans quoi on souffle, qu’on souffle. Tsiofo latabo o fa feno lemboke. Soufflez sur la table car il y a beaucoup de poussière. Tsiofo antsiva io. Soufflez dans la conque. Tsiofo bolo io. Soufflez sur le feu pour l'allumer. 
VOATSIOKE VOATSIOTSIOKE p. Soufflé.

TSIOTA
adj. num. Six —> ene. Fa ty ana^e tsiota reñe nampiambene^e tsaño. Il faisait garder la maison par ses six enfants.
TSIPALO = TSIPALIMASO VOATSIPALIMASO
adj. Entrevu, vu rapidement. Tsipali-masoko tam-pañivoa^i ty olo tao ie. Je l’ai entrevu au milieu de la foule.
TSIPAPE
s. Point de côté.

TSIPIKE1 TSIPITSIPIKE
adj. 1. Evanoui, en syncope, sans connaissance. 2. Fou de joie. Tsipi^i ty hehe, éclater de rire. 

FITSIPIHA = HATSIPIHA FITSIPITSIPIHA = HATSIPITSIPIHA s. Evanouissement. Fitsipiha tampoke, apoplexie. 
ITSIPIHA ITSIPIHO ITSIPITSIPIHA ITSIPITSIPIHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSIPIKE MAHATSIPITSIPIKE v.a.s. Chloroformer, faire évanouir. Pitifitse tsipike, archer. Tsipike mahity, droite. 

MITSIPIKE
MITSIPIHA MITSIPITSIPIKE MITSIPITSIPIHA v.a.s. S’évanouir.

TSIPIKE2 TSIPITSIPIKE
s. Ligne, trait. Tsipike mahity, droite. 
AMPANIPIHE AMPANIPIHO AMPANIPITSIPIHE AMPANIPITSIPIHO v.p. Qu’on fait rayer, tracer. 
ANIPIHA ANIPIHO ANIPITSIPIHA ANIPITSIPIHO v.c. (tr.
MAN~). 
ATSIPIKE ATSIPIHO ATSIPITSIPIKE ATSIPITSIPIHO v.i. A rayer, tracer. 
FAMPANIPIHA FAMPANIPITSIPIHA s. Manière de faire rayer, tracer. 
FANIPIHA FANIPITSIPIHA s. Façon de rayer, tracer. 
FITSIPIKE FITSIPITSIPIKE s. Règle, règlement. Fitsipiki^i ty fiharoa mana, régime de copropriété —> fepetsi^i ty fiharoa mana. Lalaña^i ty fitsipike fañaja ty lala, code de la route. 
MAHATSIPIKE MAHATSIPITSIPIKE v.a.s. Pouvoir rayer, tracer. 
MAMPANIPIKE MAMPANIPIHA MAMPANIPITSIPIKE MAMPANIPITSIPIHA v.a.s. Faire rayer, tracer. 
MANIPIKE
MANIPIHA MANIPITSIPIKE MANIPITSIPIHA v.a.s. Rayer, souligner, tracer. Manipike seke, barrer un chèque. 

MITSIPIKE
MITSIPIHA MITSIPITSIPIKE MITSIPITSIPIHA v.a.s. Etre rayé, souligné, tracé, barrer, rayer. Mitsipike safa raike ami^i lahatsoratse ao, barrer un mot dans un texte. Mitsipike seke, barrer un chèque. 
PANIPIKE PANIPITSIPIKE s. Celui qui raie, trace. 
PITSIPIKE PITSIPITSIPIKE s. Ce qui est rayé, tracé. 
TSIPIHE
TSIPIHO TSIPITSIPIHE TSIPITSIPIHO v.p. Qu’on raye, trace. Tsipiho ze marina. Soulignez la bonne réponse. Tsipiho lahatsy io. Tracez une ligne sur cette planche. Engao ho tsipiheko ty taratasi^ao. Laissez-moi régler votre papier. Tsipitsipiho taratasy reto. Crayonnez ces papiers. 
VOATSIPIKE VOATSIPITSIPIKE p. Rayé, tracé —> tsinipike tsinipitsipike.
TSIPIOKE
s. Variété de tortue.
TSIPIRANO =
TSIPY
RANO
s. Aspersion, bénédiction. Soa tsipy rano, cédé volontiers, qui a bien reçu une bénédiction. 
FITSIPAZA
RANO s. Aspersion, bénédiction, l’instrument. 
ITSIPAZA
RANO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSIPY
RANO v.a.s. Pouvoir bénir. 
MITSIPE
RANO MITSIPAZA
RANO v.a.s. Bénir, céder, faire les adieux à un voyageur. Nitsipe rano ahy roze. Ils me bénissaient. Mitsipe taña ie lafa mandeha. Il balance les bras en marchant. 
TSIPAZE
RANO
TSIPAZO
RANO v.p. Qu’on bénit, cède. Nitsipazi^i ty baba^e rano ie. Il a été béni par son père. Nitsipaziko rano ty fanambalian-joze. J’ai béni leur mariage. Nitsipaziko rano ho azy raike ty fanañako iabe. Je lui ai cédé tous mes biens.

TSIPOY
s. Variété d’oiseau.
TSIPOKE = TSOPOKE TSIPOKIPOKE = TSIPOTSIPOKE TSOPOTSOPOKE
r. Idée d’entrer dans, de pénétrer —> boke, emotse, epoke, hemotse, kepoke, lentike, leve, revo, sonjoke, toky, tsepoke, tsiboke. 
AMPITSOPOHE AMPITSOPOHO AMPITSOPOTSOPOHE AMPITSOPOTSOPOHO v.p. Qu’on fait enfoncer, pénétrer, plonger. 
ANOPOHA ANOPOHO ANOPOTSOPOHA ANOPOTSOPOHO v.c. (tr.
MAN~). Mba anopohantsika tehe tseke rano toy vasa fa laleke. Nous allons donc essayer d’enfoncer la perche pour voir si l’eau est profonde. 
ATSOPOKE ATSOPOHO ATSOPOTSOPOKE ATSOPOTSOPOHO v.i. A enfoncer, plonger. 
FAMPITSOPOHA FAMPITSOPOTSOPOHA s. Manière de faire enfoncer, entrer, plonger dans. 
FITSOPOHA FITSOPOTSOPOHA s. Façon d’entrer, de pénétrer, le lieu, le motif, pénétration. 
FATSOPOKE FATSOPOTSOPOKE s. Ce qu’on plonge habituellement. 
ITSOPOHA ITSOPOHO ITSOPOTSOPOHA ITSOPOTSOPOHO v.c. (tr. MI~). Ino ty anto^e itsopoha^ao raha hamea^ao olo oñe io ? Pourquoi mets-tu les doigts dans les choses que tu vas donner à quelqu’un ? 
MAHATSOPOKE MAHATSOPOTSOPOKE v.a.s. Pouvoir pénétrer, plonger dans. 
MAMPITSOPOKE MAMPITSOPOHA MAMPITSOPOTSOPOKE MAMPITSOPOTSOPOHA v.a.s. Faire enfoncer, entrer, pénétrer. 
MANOPOKE MANOPOHA MANOPOTSOPOKE MANOPOTSOPOHA v.a.s. Ajouter, entrer dans. Manopoke sira añate laoke. On ajoute du sel dans le mets d’accompagnement. 

MITSOPOKE MITSOPOHA MITSOPOTSOPOKE MITSOPOTSOPOHA v.a.s. Enfoncer, entrer, pénétrer, se faufiler, tomber dans. Mitsopoke eroa, mitsopoke etia. On rentre ici, on rentre là. Ka mitsopoke laoke iha. Ne plonge pas ta cuiller dans le mets. Nitsopoke tam-pañivoa^i ty olo ao ie. Il se faufila au milieu de la foule. 
PITSOPOKE PITSOPOTSOPOKE s. Celui qui plonge quelque chose dans. 
TSOPOHE TSOPOHO TSOPOTSOPOHE TSOPOTSOPOHO v.p. Qu’on enfonce, pénètre. Ka tsopohe laoke io fa raty. Ne plonge pas la main dans le plat car c’est mal. Mba tsopohintsika tehe tseke rano toy vasa fa laleke. On va sonder l’eau avec une perche pour voir si elle est profonde. 
VOATSOPOKE VOATSOPOTSOPOKE p. Pénétré —> tsinopoke tsinopotsopoke.
TSIRAVERAVE
(v.
RAVIRAVY).
TSIRIK'
ANJO
temp. A l’aurore —> mazava antiñana.
TSIRIKE
s. Patate douce —> bele.

TSIRIRY TSIRIRITSIRIRY
s. Fanfaron, vantard —> boha, evotse, reboke, roboke, vantara. Havoan-tsiriry, caprice, fanfaronnade, vantardise. Matin-tsiriry, être présomptueux, orgueilleux —> matin-kaboha. Mitsiriry vata, content de soi. Voan-tsiriry, vantard —> vohaboha. Maeva ho tsiriry boky toy. Ce livre est digne d'être admiré. Voan-tsiriry ami^i ty hanaña^e ie. Il fait parade de sa fortune. 
ANIRIRIA = ITSIRIRIA ANIRIRITSIRIRIA = ITSIRIRITSIRIRIA v.c. (tr.
MAN?, MI~). Ho zao ty safa hitsiriri^ao aze. Voici les paroles que vous utiliserez pour le louer. 
FANIRIRIA = FITSIRIRIA FANIRIRITSIRIRIA = FITSIRIRITSIRIRIA s. Compliment, flatterie, indulgence, louange. Mahatsereke ty fitsiriri^i ty longo^e aze. L’éloge que sa famille fait de lui est remarquable. 
FIFANIRIRIA FIFANIRIRITSIRIRIA s. Façon de ceux qui s’admirent mutuellement, flatteries réciproques. 
IFANIRIRIA IFANIRITSIRIRIA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHATSIRIRY MAHATSIRIRITSIRIRY v.a.s. Rendre fanfaron, vantard. 

MANIRIRY = MITSIRIRY MANIRIRIA = MITSIRIRIA MANIRIRITSIRIRY = MITSIRIRITSIRIRY MANIRIRITSIRIRIA = MITSIRIRITSIRIRIA v.a.s. Accorder facilement, admirer, complimenter, être orgueilleux, exalter, féliciter, louer. Mitsiriry vata, content de soi. Vasa hisy hitsiriry aze ami^i ty raha soa nitingini^e io. On le félicitera peut-être d'avoir choisi ce beau métier. Mitsiriry ty fahihira^e ty olo iabe. Tout le monde vante sa sagesse.? MIFAMPITSIRIRY MIFAMPITSIRIRITSIRIRY v.a.s. Faire se louer mutuellement. 
MIFANIRIRY MIFANIRIRITSIRIRY v.a.s. S’admirer, se complimenter, se flatter réciproquement. 
PANIRIRY = PITSIRIRY PANIRIRITSIRIRY = PITSIRIRITSIRIRY s. Celui qui admire, félicite. 
PIFANIRIRY PIFANIRIRITSIRIRY s. Ceux qui s’admirent. 
PITSIRIRY PITSIRIRITSIRIRY s. Admirateur. Pitsiriry vata, compère. 
TSIRIRIE TSIRIRIO TSIRIRITSIRIRIE TSIRIRITSIRIRIO v.p. A qui on accorde tout, qu’on gâte, loue. Tea^e ty tsiririe. Il aime qu'on le flatte. Tsiriri^ao loatse ie. Vous le louez trop.

TSIRO TSIROTSIRO
s. Goût, saveur —> hasy, tave. Fara^i ty tsiro^e, arrière-goût. Soa tsiro, délicieux. Be fatike fe soa tsiro ty fia. Le poisson a beaucoup d'arêtes, mais il est d'une saveur agréable. 
FAÑATSIROA FAÑATSIROTSIROA s. Assaisonnement. 
FATSIRO FATSIROTSIRO s. Goût, saveur. 
MAMPATSIRO MAMPATSIROTSIRO v.a.s. Faire assaisonner. 

MAÑATSIRO MAÑATSIROTSIRO v.a.s. Assaisonner. 

MATSIRO MATSIROTSIRO v.a.s. Agréable au goût, délicieux, savoureux. Ia ro matsiro mare : ty mofo sa ty vary ? Lequel est le plus délicieux : le pain ou le riz ? 
PAÑATSIRO PAÑATSIROTSIRO s. Ce qui donne du goût. Pañatsiro hane, condiment. 
PATSIRO PATSIROTSIRO s. Ce qui est agréable au goût.
TSITAKALORE
s. Omoplate (v.
TAKATSE).

TSITOLY
s. Testicule.

TSITSY TSITSITSITSY
s. Economie, épargne, parcimonie —> dare, hajare, tite, vory. 
AMPITSITSIE AMPITSITSIO AMPITSITSITSITSIE AMPITSITSITSITSIO v.p. Qu’on fait économiser. 
FAMPITSITSIA FAMPITSITSITSITSIA s. Manière de faire économiser. 
FITSITSIA FITSITSITSITSIA s. Façon d’économiser, le motif, parcimonie. 
ITSITSIA ITSITSIO ITSITSITSITSIA ITSITSITSITSIO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSITSY MAMPITSITSIA MAMPITSITSITSITSY MAMPITSITSITSITSIA v.a.s. Faire économiser. 

MITSITSY
MITSITSIA MITSITSITSITSY MITSITSITSITSIA v.a.s. Economiser. Tsy mitsitsy, sans pitié. Tsy mahay mitsitsy ty jala^e ie. Il ne sait pas économiser son argent. Mitsitsy ie soa mba hahavily bisikilete ho azy. Il fait des économies pour s’acheter un vélo. 
PITSITSY PITSITSITSITSY s. Epargnant. 
TSITSIE
TSITSIO TSITSITSITSIE TSITSITSITSIO v.p. Qu’on économise. 

VOATSITSY VOATSITSITSITSY p. Economisé —> tsinitsy tsinitsitsitsy.

TSITSIKE
s. Camaron, crevette, langouste. Tsitsike mena, langouste rouge. Prov. Manao helon-tsitsike, se fâcher comme les crevettes (Sauter du bord pour se suicider).
TSIVE TSIVETSIVE
s. Eternuement. Anovo moramora tsive^ao zao. Fais doucement quand tu éternues. 
FITSIVE FITSIVETSIVE s. Eternuement, façon d’éternuement. 
MAHATSIVE MAHATSIVETSIVE v.a.s. Pouvoir éternuer. 
MAMPITSIVE MAMPITSIVETSIVE v.a.s. Faire éternuer. 
MITSIVE MITSIVETSIVE v.a.s. Eternuer. 
PITSIVE PITSIVETSIVE s. Celui qui éternue souvent.
TSIVOTSE TSIVOTSIVOTSE
s. Grognement, insulte —> baty, ebo, evoke, kororoke, latsa, ofoke, ompa, timbo, tiva, ziva. Tea tsivotsivotse ty baharea^e sefo io. Le chef aime beaucoup menacer ses subordonnés. 
AMPITSIVOTE AMPITSIVOTO AMPITSIVOTSIVOTE AMPITSIVOTSIVOTO v.p. Qu’on fait insulter. 
ATSIVOTSE ATSIVOTO ATSIVOTSIVOTSE ATSIVOTSIVOTO v.i. A insulter. Safa raty avao ro atsivotse^e ty olo an-tsaño ato. Il réprimande les gens de la maison par des paroles grossières. 
FAMPITSIVOTA FAMPITSIVOTSIVOTA s. Manière de faire insulter. 
FITSIVOTA FITSIVOTSIVOTA s. Façon de grogner, d’insulter, la cause, grognement, insulte. 
IFAMPITSIVOTA IFAMPITSIVOTSIVOTA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSIVOTA ITSIVOTSIVOTA v.c. (tr. MI~). Ino ty anto^e itsivotsivota^ao anay ? Pourquoi nous réprimandes-tu toujours ici ? 
MAHATSIVOTSE MAHATSIVOTSIVOTSE v.a.s. Pouvoir grogner, insulter. 
MAMPITSIVOTSE MAMPITSIVOTA MAMPITSIVOTSIVOTSE MAMPITSIVOTSIVOTA v.a.s. Faire grogner, insulter. 
MIFAMPITSIVOTSE MIFAMPITSIVOTA MIFAMPITSIVOTSIVOTSE MIFAMPITSIVOTSIVOTA v.a.s. S’insulter mutuellement. 
MIHAMITSIVOTSE MIHAMITSIVOTSIVOTSE v.a.s. Se mettre à grogner, à insulter. 
MITSIVOTSE MITSIVOTA MITSIVOTSIVOTSE MITSIVOTSIVOTA v.a.s. Grogner, insulter. Lafa meloke Ramose la mitsivotsivotse mare. Quand le maître est en colère, il nous réprimande beaucoup. 
PITSIVOTSE PITSIVOTSIVOTSE s. Celui qui grogne, insulte. 
TSIVOTE TSIVOTO TSIVOTSIVOTE TSIVOTSIVOTO v.p. Qu’on insulte. Zaho tsivotsivoti^i neniko. Ma mère m'a disputé. Aja io ka tsivote maraimaray. Ne dispute pas constamment cet enfant. 
VOATSIVOTSE VOATSIVOTSIVOTSE p. Insulté —> tsinivotse tsinivotsivotse.

TSO
s. Commisération, émotion, pitié —> antsa, ente, jilo. 
FITSO = FITSOÑA s. Clémence. 
ITSOÑA ITSOTSOÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSO v.a.s. Emouvoir, exciter la compassion, toucher. Mampitso ahe ty fijalia^ao. Vos souffrances me touchent. 
MITSO MITSOÑA v.a.s. Avoir pitié, clément, s’apitoyer. Nitso ty foko laha voho nahita aze. Mon cœur a fondu lorsque je l’ai vue. Mitso ty latsa ie. Il a pitié des pauvres. 
PITSO s. Celui qui s’apitoie.
TSOAKE TSOATSOAKE (Or. masik. et sak.)
r. Idée d’arracher, enlever, ôter, retirer —> ala, avotse, endake, hale, oitse, ombotse, onotse, potike, rokake, rongatse, songitse. 
AMPAÑATSOAHE AMPAÑATSOAHO AMPAÑATSOATSOAHE AMPAÑATSOATSOAHO v.p. Qu’on fait arracher, détacher, enlever, ôter, retirer. 
AÑATSOAHA AÑATSOAHO AÑATSOATSOAHA AÑATSOATSOAHO v.c. (tr.
MAÑ~). 
ATSOAKE ATSOAHO ATSOATSOAKE ATSOATSOAHO v.i. A enlever, ôter, retirer. 
FAMPAÑATSOAHA FAMPAÑATSOATSOAHA s. Manière de faire détacher, enlever, ôter. 
FAÑATSOAHA FAÑATSOATSOAHA s. Arrachement, façon d’enlever, ôter, retirer, l’instrument, le lieu, le temps. Fañatsoaha boso, tire-bouchon. 
FITSOAHA FITSOATSOAHA s. Décollage, détachement, façon de se déboîter, le motif, le lieu, le temps. 
ITSOAHA ITSOATSOAHA v.c. (tr. MI~). 
MAHATSOAKE MAHATSOATSOAKE v.a.s. Pouvoir arracher, enlever, retirer. 
MAÑATSOAKE
MAÑATSOAHA MAÑATSOATSOAKE MAÑATSOATSOAHA v.a.s. Arracher, enlever, ôter, retirer. Mañatsoake boto, déboutonner. Mañatsoake hy, arracher une dent. 
MITSOAKE
MITSOAHA MITSOATSOAKE MITSOATSOAHA v.a.s. Se déboîter, se décoller, se détacher, se dévisser. 
PAÑATSOAKE PAÑATSOATSOAKE s. Celui qui arrache, détache, enlève, ôte. 
PITSOAKE PITSOATSOAKE s. Ce qui est enlevé. 
TSOAHE TSOAHO TSOATSOAHE TSOATSOAHO v.p. Qu’on arrache, ôte, retire. Tsoaho kiraroko reo. Otez mes souliers. Tsoaho masomary io. Arrachez ce clou. 
VOATSOAKE VOATSOATSOAKE p. Arraché, enlevé, ôté —> tsinoake tsinoatsoake.
TSOBAKE TSOBATSOBAKE (Or. sak.)
. r. Idée de puiser, de ramasser avec un instrument —> kapoake, tobe, tsaka. 
AMPITSOBAHE AMPITSOBAHO AMPITSOBATSOBAHE AMPITSOBATSOBAHO v.p. Qu’on fait puiser, ramasser. 
ATSOBAKE ATSOBAHO ATSOBATSOBAKE ATSOBATSOBAHO v.i. A puiser, ramasser. 
FAMPITSOBAHA FAMPITSOBATSOBAHA s. Manière de faire puiser, ramasser. 
FITSOBAHA FITSOBATSOBAHA s. Façon de puiser, ramasser. 
ITSOBAHA ITSOBATSOBAHA v.c. (tr. MI~). 

KITSOBAKE KITSOBATSOBAKE s. Auge, bac, cristallisoir, récipient, seau à ficelle. 
MAHATSOBAKE MAHATSOBATSOBAKE v.a.s. Pouvoir puiser, ramasser. 
MAMPITSOBAKE MAMPITSOBAHA MAMPITSOBATSOBAKE MAMPITSOBATSOBAHA v.a.s. Faire puiser, ramasser. 
MITSOBAKE MITSOBAHA MITSOBATSOBAKE MITSOBATSOBAHA v.a.s. Puiser, ramasser avec une pelle. 
PITSOBAKE PITSOBATSOBAKE s. Celui qui puise, ramasse. 
TSOBAHE TSOBAHO TSOBATSOBAHE TSOBATSOBAHO v.p. Qu’on puise, ramasse. 
VOATSOBAKE VOATSOBATSOBAKE p. Puisé, ramassé —> tsinobake, tsinobatsobake.

TSOBO TSOBOTSOBO
adj. Disparu, échappé, égaré, perdu —> epoke, fonga, jebe, lentike, rava, vere, votsoke. Fotoa tsobo nipetsaha avao, temps perdu à ne rien faire. Taranake tsobo hasy, race dégénérée. Tsobo añ'afobe añe, damné. Tsobo lala, se tromper de chemin. Tsobo tsy hita ty nanjavoña^e, perdu corps et biens, porté disparu. Ty entako nitsobo tan-dala añe. J'ai perdu mes paquets en route. Telo ty nitsobo ami^i aombeko reo. J'ai perdu trois de mes boeufs. Misy tsobo. Il y a du déchet. Tsobo lala iha. Tu te trompes de chemin. Prov. Kobay nisañ’aja ka tsy tsobo fa haliño. L'enfant joue avec un bâton, oublié, mais pas perdu. Vy be navikoviko tanjake : vy tsobo, tanjake tsy azo. Fer qu'on a lancé sur un hérisson : le fer est perdu, le hérisson n'est pas tué. Vezo ka renjeke, Mikea ka tsobo. Vezo noyé, Mikea perdu (Même un spécialiste peut se tromper). 
ATSOBO ATSOBO ATSOBOTSOBO ATSOBOTSOBO v.i. A égarer, perdre. Natsobo^ao aia koa fiasako reñe ? Où as-tu perdu mes outils ? 
FAHATSOBOA FAHATSOBOTSOBOA s. Perdition. Fahatsoboa manjakizay, damnation —> fahatsoboa zisike fara^e. Fahatsoboan-kasin-taranake, dégénérescence —> faharatian-taranake. 
FIHATSOBOA FIHATSOBOTSOBOA s. Déchéance. 
FITSOBOA FITSOBOTSOBOA s. Façon d’égarer, de perdre. 
HATSOBOA HATSOBOTSOBOA s. Disparition, perdition. Prov. Manao hatsoboan-tsahafa. Faire comme un van qu'on a perdu (Il est dans la maison, mais on ne le voit pas). 
MAHATSOBO MAHATSOBOTSOBO v.a.s. Egarer, perdre, pouvoir le faire. Loake ty posoko ka zao nahatsobo ty jalako o. Ma poche était trouée et j’ai ainsi perdu mon argent. Mahatsobo hevitse, déconcertant. Tsy no hisy sampan-dala maro ka manjare hahatsobo ahy ? N’y a-t-il pas des embranchements qui pourraient me faire perdre ? 
MIHATSOBO MIHATSOBOTSOBO v.a.s. Disparaître peu à peu. Mihatsobo here amin-kasy, dégénérer. 
VOATSOBO VOATSOBOTSOBO p. Egaré, perdu —> tsinobo, tsinobotsobo.

TSOFA
TSOFATSOFA
s. Lime à métaux, râpe, scie —> amboze, larapo, somano. 
AMPITSOFA AMPITSOFAO AMPITSOFATSOFA AMPITSOFATSOFAO v.p. Qu’on fait aiguiser, limer. 
FAMPITSOFA FAMPITSOFATSOFA s. Manière de faire aiguiser, limer. 

FITSOFA FITSOFATSOFA s. Façon d’aiguiser, de limer, l’instrument, le lieu. 
ITSOFA ITSOFAO ITSOFATSOFA ITSOFATSOFAO v.c. (tr. MI~). 

MAHATSOFA MAHATSOFATSOFA v.a.s. Pouvoir aiguiser, limer. 

MITSOFA
MITSOFA
MITSOFATSOFA
MITSOFATSOFA v.a.s. Etre aiguisé, limé. 
PITSOFA PITSOFATSOFA s. Celui qui aiguise, lime. 

TSOFA
TSOFAO
TSOFATSOFA TSOFATSOFAO v.p. Qu’on aiguise, lime. Tsy mahalily hena vata^i ty meso^ao toy fa tsofao. Ton couteau ne coupe plus la viande, alors, aiguise-le. Tsofao soa lakile toy. Limez bien cette clef. 

VOATSOFA VOATSOFATSOFA p. Aiguisé, limé —> tsinofa tsinofatsofa.

TSOFOTSE1 TSOFOTSOFOTSE
adj. Etre couché comme la lune, le soleil. Tsofots’anjo, crépuscule.

TSOFOTSE2 TSOFOTSOFOTSE
r. Idée de brûler, carboniser, incendier, mettre le feu —> oro, rehitse, tanike. 
AMPITSOFORE AMPITSOFORO AMPITSOFOTSOFORE AMPITSOFOTSOFORO v.p. Qu’on fait brûler, incendier. Ampitsoforo aze taratasy io. Faites-lui brûler ce papier. 
ATSOFOTSE ATSOFORO ATSOFOTSOFOTSE ATSOFOTSOFORO v.i. A brûler, incendier. 
FAMPITSOFORA FAMPITSOFOTSOFORA s. Manière de faire brûler, incendier. 
MAHATSOFOTSE MAHATSOFOTSOFOTSE v.a.s. Pouvoir brûler, incendier. 
MITSOFOTSE MITSOFOTSOFOTSE v.a.s. Brûler, incendier. 
TSOFORA TSOFORO TSOFOTSOFORA TSOFOTSOFORO v.p. A qui on met le feu, qu’on brûle, incendie. 
VOATSOFOTSE VOATSOFOTSOFOTSE p. Brûlé, incendié —> tsinofotse tsinofotsofotse.

TSOHA
s. Agrume. Ranon-tsiramame nasia ron-tsoha madiro, citronnade. Ron-tsoha, orangeade. Ron-tsoha madiro, jus de citron. Tanin-tsoha, orangeraie. Tsoha madiro, citron. Tsoha mame, orange.
TSOKE1 =
TSOKY
s. Abdomen, ventre —> sarotso, vania. Amin-tsoke, enceinte. Amin-tsoke tao raike tafara^i ty fanambalia^e, concevoir après un an de mariage. Amin-tsoke telo vola, enceinte de trois mois. Anaki^i ty piharo tsoke, enfants des frères et soeurs. Arete tsoke, colique. Be tsoke, qui a un gros ventre. Fangala tsoke, avortement —> fanafaha anake. Hanja bak’an-tsoke, handicap de naissance. Jike bak’an-tsoke añe, aveugle de naissance. Mangala tsoke, avorter. Mañehitse tsoke, avoir des coliques —> mañehetse sarotso. Miharo tsoke, être enfants de même mère. Olo miharo tsoke, personnes issues d'une même mère —> olo miharo foetse. Sori-tsoke, fiançailles, raie-ventre (Nécessaire à la demande en mariage). Soron-tsoke, offrande en vue de l'adoption.
TSOKE2 TSOTSOKE
r. Idée d’absorber, aspirer, fumer, souffler —> boboke, borike, evoke, foke, hy, lane, lente, renoke, revo, rimbo, sintsike, tanjeña, tsioke, votavota. Paraky tsoke, tabac à chiquer. 
AMPITSOHE = AMPITSOFE AMPITSOHO = AMPITSOFO AMPITSOTSOHE = AMPITSOTSOFE AMPITSOTSOHO = AMPITSOTSOFO v.p. Qu’on fait absorber, aspirer, fumer, souffler. 
FAMPITSOHA = FAMPITSOFA FAMPITSOTSOHA = FAMPITSOTSOFA s. Manière de faire absorber, aspirer, fumer, souffler. 

FITSOHA
FITSOFA
FITSOTSOHA = FITSOTSOFA s. Façon d’absorber, d’aspirer, de fumer, de souffler, l’instrument, le lieu, pipe, porte-cigares. 
ITSOHA = ITSOFA ITSOHO = ITSOFO ITSOTSOHA = ITSOTSOFA ITSOTSOHO = ITSOTSOFO v.c. (tr. MI~). Ino itsoha^ao raha io ? Pourquoi fumes-tu cette chose ? 

KITSOKE KITSOTSOKE s. Jeu consistant à fumer un cigare. 
MAHATSOKE MAHATSOTSOKE v.a.s. Pouvoir absorber, aspirer, fumer, souffler. 
MAMPITSOKE MAMPITSOHA = MAMPITSOFA MAMPITSOTSOKE MAMPITSOTSOHA = MAMPITSOTSOFA v.a.s. Faire absorber, fumer, souffler. 
MITSOKE
MITSOHA
MITSOFA
MITSOTSOKE MITSOTSOHA = MITSOTSOFA v.a.s. Absorber, aspirer, fumer, souffler. Mitsoke antsiva, souffler dans une conque. Mitsoke sigara, fumer une cigarette. Mihira ty aja mitsoke sody. Les enfants chantent et soufflent dans une flûte. 

PITSOKE PITSOTSOKE s. Aspirateur, celui qui absorbe, fumeur. Pitsoke mozike ty zoki^ay voho ty zai^ay. Nos frères aînés et cadets sont musiciens. 
TSOHE = TSOFE
TSOHO = TSOFO TSOTSOHE = TSOTSOFE TSOTSOHO = TSOTSOFO v.p. Qu’on absorbe, aspire, fume. Ka tsofe^ao jiro o tsono ho maty. Ne soufflez pas la bougie de peur qu'elle ne s'éteigne. Tsy misy paraky ho tsohe ato. Il n’y a pas de tabac à fumer ici. 
VOATSOKE VOATSOTSOKE p. Absorbé, aspiré, fumé, soufflé —> tsinoke tsinotsoke.
TSOKENJOKE
(v.
SOKENJOKE).

TSOKO
s. Parasite intestinal, ténia, ver.

TSOKOTSOKO
s. Crête, exposant, queue, touffe de cheveux —> sanga. Tinali^e tsokotsoko telo ty tañ'abo^i ty loha^e ao. Il a tressé trois touffes sur sa tête.
TSOLOPO TSOLOPOTSOLOPO
s. Bruit d’un corps dur qui pénètre dans un corps mou, bruit de succion, plouf.
TSOMBA
s. Divinité, phénomène de possession —> bilo, vorombe. Olo azon-tsomba, personne possédée par une divinité. Manjotso tsomba, faire descendre la divinité. Mañafake tsomba, chasser, enlever la divinité. Tsomba doany, divinité marine, phénomène de possession —> tsomba vorombe. Afake ty tsomba. La divinité est partie. Azotso ty tsomba. On fait descendre le tromba.

TSONGA
s. Bois mort provenant d’une inondation et qu’on retrouve en mer. Tapa-tsonga, morceau de bois emporté par la mer. Vango tsonga ie mbami^i riake iñe. Il y a beaucoup de bois morts emportés par la crue sur la mer.
TSONGAY TSONGATSONGAY
r. Idée de boiter —> kolatsike, konjay. 
FITSONGAY FITSONGATSONGAY s. Boitement, claudication. Fitsongay kelekele, boitillement. 
MAMPITSONGAY MAMPITSONGATSONGAY v.a.s. Faire boiter. 
MITSONGAY MITSONGATSONGAY v.a.s. Boiter, claudiquer. Lia mitsongay, une démarche claudicante. Lia^i ty nahalavo azy iñe, nitsongay ie. Depuis sa chute, il boite.

TSONGO
TSONGOTSONGO
s. Action de cueillir en pinçant, de pincer. Tsongon-jene kele, action de pincer comme une marâtre qui tord la peau. Prov. Somonga, somonga fe ty tsongo voto maharare. Se moquer de quelqu'un, passe encore, mais lui pincer le pénis, c'est trop. 
AMPITSONGOE AMPITSONGO AMPITSONGOTSONGOE AMPITSONGOTSONGO v.p. Qu’on fait cueillir en pinçant, fait pincer. 

ATSONGO
ATSONGO ATSONGOTSONGO ATSONGOTSONGO v.i. A cueillir en pinçant, à pincer. Hoho marañitse iñe ro atsongo^e aze. Il le pince avec ces ongles acérés. 
FAMPITSONGOA FAMPITSONGOTSONGOA s. Manière de faire cueillir en pinçant, de faire pincer. 

FITSONGOA FITSONGOTSONGOA s. Cueillette, façon de cueillir, de pincer, l’instrument, pince. 
IFAMPITSONGOA IFAMPITSONGO IFAMPITSONGOTSONGOA IFAMPITSONGOTSONGO v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSONGOA ITSONGO ITSONGOTSONGOA ITSONGOTSONGO v.c. (tr. MI~). Ino ty anto^e itsongoa^ao aja io ? Pourquoi pinces-tu cet enfant ? Hoho oñe ro itsongoa^e aze. Il le pince avec ses ongles. 

MAHATSONGO MAHATSONGOTSONGO v.a.s. Pouvoir cueillir en pinçant, pouvoir pincer. 
MAMPITSONGO MAMPITSONGOA MAMPITSONGOTSONGO MAMPITSONGOTSONGOA v.a.s. Faire cueillir en pinçant, faire pincer. 
MIFAMPITSONGO MIFAMPITSONGOTSONGO v.a.s. Se pincer mutuellement (Jeu d’amoureux, d’enfants). 

MITSONGO
MITSONGOA MITSONGOTSONGO MITSONGOTSONGOA v.a.s. Cueillir en pinçant, pincer. Mitsongo injaike, une pincée. Mitsongo tsaka, cueillir des brèdes. Lafa nitsongo hasy amy zay roze, niarak'anjo aho. Pendant qu'ils cueillaient le coton, je gardais les boeufs. Ka mitsongo ty zai^ao o. Ne pince pas ton cadet. 
PITSONGO PITSONGOTSONGO s. Celui qui pince, cueilleur. 
TSONGOE
TSONGO TSONGOTSONGOE
TSONGOTSONGO v.p. Qu’on cueille en pinçant, pince. Tsongo^ao aja io la nitañy. Tu pinces cet enfant, alors il pleure. Prov. Tsongo fon-teña, tsongo foñ’olo. Pincez votre cœur et ensuite celui des autres (Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fit). 

VOATSONGO VOATSONGOTSONGO p. Cueilli, pincé —> tsinongo tsinongotsongo.
TSONIKE
(v. TSANAKE).
TSONO =
TSY NO (+ futur)
sub. Dans le cas où, dans l’espoir que, de crainte que, de peur que. Tsy maintsy saroña ty lavake tsono ho latsake ao ty aja. Les fosses doivent être recouvertes de peur que les enfants n'y tombent. Ambeno^areo vavahady io, lehireo, tsono hiboake ty reneñ'aomby noho reneñ'aonjy reo. Gardez le portail, les gars, de peur que ne sortent les vaches et les brebis. Anteo tsono ho biby. Regarde si ce n’est pas une bête. Tsono ho manan-jala iha fa hokonteko. Si par hasard, vous aviez de l’argent, je vous en emprunterai.
TSONTSO
s. Calebasse.
TSONTSO
s. Variété de poisson sans écaille.
TSOPOKE
(V. TSIPOKE).
TSORIAKE TSORIATSORIAKE
r. Idée de courir, fuir rapidement, rouler. 
AMPAÑATSORIAHE = AMPITSORIAHE AMPAÑATSORIAHO = AMPITSORIAHO AMPAÑATSORIATSORIAHE = AMPITSORIATSORIAHE AMPAÑATSORIATSORIAHO = AMPITSORIATSORIAHO v.p. Qu’on fait accélérer, courir, filer, fuir. 
AÑATSORIAHA AÑATSORIAHO AÑATSORIATSORIAHA AÑATSORIATSORIAHO v.c. (tr.
MAÑ~). 
ATSORIAKE
ATSORIAHO ATSORIATSORIAKE ATSORIATSORIAHO v.i. A faire courir, rouler rapidement. 
FAMPAÑATSORIAHA FAMPAÑATSORIATSORIAHA s. Manière de faire faire courir, filer, fuir rapidement. 
FAMPITSORIAHA FAMPITSORIATSORIAHA s. Manière de faire courir, filer, fuir rapidement. 
FAÑATSORIAHA FAÑATSORIATSORIAHA s. Façon de faire courir, filer, fuir rapidement, le lieu. 
FITSORIAHA FITSORIATSORIAHA s. Façon de courir rapidement, filer, fuir, le lieu. 
ITSORIAHA ITSORIAHO ITSORIATSORIAHA ITSORIATSORIAHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSORIAKE MAHATSORIATSORIAKE v.a.s. Faire courir, filer rapidement, fuir, rouler. 
MAMPAÑATSORIAKE MAMPAÑATSORIAHA MAMPAÑATSORIATSORIAKE MAMPAÑATSORIATSORIAHA v.a.s. Faire faire courir, filer, fuir rapidement. 
MAMPITSORIAKE MAMPITSORIAHA MAMPITSORIATSORIAKE MAMPITSORIATSORIAHA v.a.s. Faire courir, filer, fuir rapidement. 
MAÑATSORIAKE
MAÑATSORIAHA MAÑATSORIATSORIAKE MAÑATSORIATSORIAHA v.a.s. Faire courir, fuir. 
MITSORIAKE
MITSORIAHA MITSORIATSORIAKE MITSORIATSORIAHA v.a.s. Courir, débouler, filer, glisser, rouler. Nitsoriake am-bali^i vohitse io ao pangalatse iñe. Le voleur a filé de l'autre côté de la montagne. Nitsoriake ie nangalak'aze. Il s'élance pour le ramasser. Hineako bibilava iñe fe nitsoriake ami^i akata reo ao. J'ai poursuivi le serpent, mais il s'est glissé dans l'herbe. 
PAÑATSORIAKE PAÑATSORIATSORIAKE s. Celui qui fait courir, filer, fuir. 
PITSORIAKE PITSORIATSORIAKE s. Celui qui court, file, fuit. 
TSORIAHE TSORIAHO TSORIATSORIAHE TSORIATSORIAHO v.p. Avec quoi on court, roule rapidement.
TSOROPOKE TSOROTSOROPOKE (Or. sak.)
r. 1. Idée d’entrer dans, de se faufiler, de pousser dans —> ilitse, sifitse, sisike, tsipoke, vikavika. 2. Idée de s’asseoir dans une pirogue. 
AMPITSOROPOHE AMPITSOROPOHO AMPITSOROPOTSOROPOHE AMPITSOROPOTSOROPOHO v.p. 1. Qu’on fait entrer dans, s’introduire dans. 2. Qu’on fait s’asseoir dans une pirogue. 
AÑATSOROPOHA AÑATSOROPOHO AÑATSOROPOTSOROPOHA AÑATSOROPOTSOROPOHO v.c. (tr.
MAÑA~). 
ATSOROPOKE ATSOROPOHO ATSOROPOTSOROPOKE ATSOROPOTSOROPOHO v.i. A faire entrer dans, introduire, mettre dans. Natsoropoko tan-tsañoko ao ie ka tsy nihita^i polisy reo. Je l’ai fait entrer dans une maison et la police ne l’a pas trouvé. Atsoropoho ami^i lavaky io ty taña^ao. Introduisez votre main dans ce trou. 
FAMPITSOROPOHA FAMPITSOROPOTSOROPOHA s. 1. Manière de faire entrer dans, s’introduire. 2. Manière de faire asseoir dans une pirogue. 
FITSOROPOHA FITSOROPOTSOROPOHA s. 1. Façon d’entrer, de se faufiler, de pénétrer, le lieu, le motif, la place, pénétration. 2. Façon de s’asseoir dans une pirogue, la place. 
ITSOROPOHA ITSOROPOHO ITSOROPOTSOROPOHA ITSOROPOTSOROPOHO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSOROPOKE MAHATSOROPOTSOROPOKE v.a.s. Pouvoir entrer, pénétrer dans. 
MAMPITSOROPOKE MAMPITSOROPOHA MAMPITSOROPOTSOROPOKE MAMPITSOROPOTSOROPOHA v.a.s. 1. Faire entrer, s’introduire. 2. Faire s’asseoir dans une pirogue. 
MAÑATSOROPOKE MAÑATSOROPOHA MAÑATSOROPOTSOROPOKE MAÑATSOROPOTSOROPOHA v.a.s. Faire entrer, pénétrer dans. 
MITSOROPOKE MITSOROPOHA MITSOROPOTSOROPOKE MITSOROPOTSOROPOHA v.a.s. 1. Entrer dans, se faufiler, se glisser, pénétrer dans. 2. Etre assis dans la pirogue. Mitsoropoke an-daka, s’asseoir dans une pirogue. Ka mitsoropoke an-tsaño ao iha. Ne pénétrez pas dans cette maison. Ka mitsoropoke añ’ivoñ’olo ao iha. Ne vous faufilez pas au milieu de la foule. 
PITSOROPOKE PITSOROPOTSOROPOKE s. 1. Celui qui entre dans, s’introduit, se faufile. 2. Celui qui s’assoit dans une pirogue.
TSOROROKE TSOROROTSOROROKE
s. Idée de couler, de descendre perpendiculairement, de glisser —> dobo, epoke, gininike, goangoa, gorisa, gororosy, ily, kininike, korisa, kovovoke, latsake, rarake, te, tompa, vala. 
ATSOROROKE ATSOROROHO ATSOROROTSOROROKE ATSOROROTSOROROHO v.i. A couler, faire descendre perpendiculairement, glisser. Atsororoke añate kôpe ao iaby ronono o. On fait couler tout ce lait dans un saladier. 
FITSOROROKE FITSOROROTSOROROKE s. Action de couler, glisser. Fitsororoken-janoke, convection. 
ITSOROROHA ITSOROROTSOROROHA v.c. (tr. MI~). Itsororoha^i ty menake iaby lavaranga toy. L’huile s’est répandue dans toute la varangue. 
KITSOROROKE KITSOROROTSOROROKE s. Jeu consistant à surfer par exemple. 
MITSOROROKE MITSOROROHA MITSOROROTSOROROKE MITSOROROTSOROROHA v.a.s. Couler, fondre sur, se répandre. Ty masoko mitsororoke. Des larmes coulent de mes yeux. Ka iñe zao, lafa teña zao ro mañolotse bakato, mitsororoke mbeo oñe, la direkite lasa zay. Si on glisse dans le sens de la vague, on peut y aller directement. 
MAMPITSOROROKE MAMPITSOROROTSOROROKE v.a.s. Faire couler, glisser. 
PITSOROROKE PITSOROROTSOROROKE p. Ce qui coule, glisse habituellement.
TSOSA TSOSATSOSA
s. Caution, créance, dette, traite —> antoke, konte, ta. Afa-tsosa, libérer de toute dette. Anaña^i banke tsosa, être à découvert. Azon-tsosa, endetté, qui ne fait pas face à ses dettes —> tsan-tsosa. Fandoavan-tsosa, acquittement d'une dette. Kaloa tsy an-tsosa, payer comptant. Mandoa tsosa, acquitter une dette, régler un compte. Mañome tsosa olo, faire crédit à quelqu'un. Militse tsosa, contracter des dettes. Olo anaña tsosa, débiteur —> pitaky tsosa. Tsosa amiñ'olo, créance. Avy aho hitake tsosako zay. Je viens réclamer l'argent que vous me devez. Avy misafo anareo ty pitaky tsosa. L'encaisseur vient vous rendre visite. Tsy manao tsosa aho. Je ne fais pas crédit. Be tsosa ie. Il a beaucoup de dettes. Anañako tsosa ty Piera. Pierre me doit de l’argent. 
AMPITSOSA AMPITSOSAO AMPITSOSATSOSA AMPITSOSATSOSAO v.p. Qu’on prête. Ampitsosao taratasy takelake raike aho. Prêtez-moi une feuille de papier. Lani^e iaby ty jala nampitsosako aze. Il a dépensé tout ce que je lui ai prêté. Iha tsy mba mana sary hampitsosa^ao ahe ? Tu n’as pas cent balles à me prêter ? Tami^i anjo raiky iñe, nampitsosa jala be ahe ty Birinô. Bruno m'a emprunté l'autre jour une grosse somme d'argent. Ampitsosao roan-jato ariary aze ie. Avancez-lui mille francs. 
ATSOSA ATSOSAO ATSOSATSOSA ATSOSATSOSAO v.i. A emprunter, faire crédit. Varotse tsy atsosa, vente au comptant. 
FAMPITSOSA FAMPITSOSATSOSA s. Façon d’emprunter. 
FIFAMPITSOSA FIFAMPITSOSATSOSA s. Façon de s’emprunter de l’argent à tour de rôle. 
FATSOSA FATSOSATSOSA s. Ce qu’on prête ou emprunte habituellement. 
FITSOSA FITSOSATSOSA s. Celui à qui l’on prend à crédit, dette, façon de prendre à crédit. Karatsa fitsosa, carte de crédit. 
IFAMPITSOSA IFAMPITSOSATSOSA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
ITSOSA ITSOSAO ITSOSATSOSA ITSOSATSOSAO v.c. (tr. MI~). Fa nitsosa^i namako zay ty jalako. J’ai prêté mon argent à un ami. Tsy fire loatse ty olo nitsosako jala. J’ai emprunté à peu de personnes. 
MAHATSOSA MAHATSOSATSOSA v.a.s. Pouvoir faire des dettes. 
MAMPITSOSA MAMPITSOSA MAMPITSOSATSOSA MAMPITSOSATSOSA v.a.s. Emprunter. Iha tsy mba afake mampitsosa anaka jala ahy ? Tu ne pourrais pas me prêter un peu d’argent ? 
MIFAMPITSOSA MIFAMPITSOSA MIFAMPITSOSATSOSA MIFAMPITSOSATSOSA v.a.s. S’emprunter de l’argent à tour de rôle. 
MITSOSA MITSOSA MITSOSATSOSA MITSOSATSOSA v.a.s. Devoir, emprunter, prendre à crédit. Mitsosa enta, acheter à crédit. Nitsosa tamiko ie la napetsa^e eto lera^e toy ho fitana. Il a déposé chez moi sa montre comme caution de sa dette. Zahay hoe hitsosa aombe ami^ao. Nous voulons vous prêter un bœuf. 
PITSOSA PITSOSATSOSA s. Celui qui prend à crédit, débiteur. 
TSOSA TSOSAO TSOSATSOSA TSOSATSOSAO v.p. Qu’on doit, emprunte, prend à crédit. Maro ty jala tsosa^i johary io. Cet homme doit beaucoup d’argent. Ka tsosa^ao ze raha kalo^ao. Ne prenez pas à crédit ce que vous achetez. 
VOATSOSA VOATSOSATSOSA p. Dû, emprunté, reçu à crédit —> tsinosa, tsinosatsosa.
TSOTSO1
TSOTSOTSOTSO
adj. Qui a subi une perte —> robake, sera, simba. Laha tsy zay, ho tsotso jala ie. Sinon, il perdra de l’argent. 
MAHATSOTSO MAHATSOTSOTSOTSO v.a.s. Pouvoir faire perdre, ruiner. Zay la nahatsotso ahy tsy latsaki^i jala enempolo. Ça va au moins me coûter trois cents francs. Nahatsotso aze ty finoma toake. La boisson l’a perdu.
TSOTSO2
TSOTSOTSOTSO
r. Idée de porter dans les bras, avec les mains. 
AMPITSOTSOE AMPITSOTSO AMPITSOTSOTSOTSOE AMPITSOTSOTSOTSO v.p. Qu’on fait porter dans les bras, avec les mains, sur la poitrine. 
FAMPITSOTSOA FAMPITSOTSOTSOTSOA s. Manière de faire porter dans les bras, avec les mains, sur la poitrine. 
FITSOTSOA FITSOTSOTSOTSOA s. Façon de porter. 
ITSOTSOA ITSOTSO ITSOTSOTSOTSOA ITSOTSOTSOTSO v.c. (tr. MI~). 
MAHATSOTSO MAHATSOTSOTSOTSO v.a.s. Pouvoir porter dans les bras, sur la poitrine. 
MAMPITSOTSO MAMPITSOTSOA MAMPITSOTSOTSOTSO MAMPITSOTSOTSOTSOA v.a.s. Faire porter dans les bras, sur les mains, sur la poitrine. 
MITSOTSO MITSOTSOA
MITSOTSOTSOTSO MITSOTSOTSOTSOA v.a.s. Porter dans les bras, avec les mains, sur la poitrine. Mitsotso aja, porter un enfant dans les bras. 
PITSOTSO PITSOTSOTSOTSO s. Celui qui porte avec les mains, sur sa poitrine. 
TSOTSOE TSOTSO TSOTSOTSOTSOE
TSOTSOTSOTSO v.p. Qu’on peut porter dans les bras, avec les mains. Tsy haiko tsotsoe vata io. Je ne sais comment saisir cette malle avec les mains. 
VOATSOTSO
VOATSOTSOTSOTSO p. Porté avec les mains, sur la poitrine —> tsinotso tsinotsotsotso.
TSOTSOKE TSOTSOTSOTSOKE
s. Caresse, consolation, don, flatterie, leurre —> fangoloha, kike, kizake, roboke, safo, savo, somonga, tambetambe, tsapa. 
AMPITSOTSOHE AMPITSOTSOHO AMPITSOTSOTSOTSOHE AMPITSOTSOTSOTSOHO v.p. Qu’on fait cajoler, flatter. 
ATSOTSOKE ATSOTSOHO ATSOTSOTSOTSOKE ATSOTSOTSOTSOHO v.i. A attirer, flatter, séduire. 
FAMPITSOTSOHA FAMPITSOTSOTSOTSOHA s. Manière de faire cajoler, flatter. 

FITSOTSOHA FITSOTSOTSOTSOHA s. Façon de cajoler, caresser, consoler. 
ITSOTSOHA ITSOTSOHO ITSOTSOTSOTSOHA ITSOTSOTSOTSOHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSOTSOKE MAMPITSOTSOHA MAMPITSOTSOTSOTSOKE MAMPITSOTSOTSOTSOHA v.a.s. Faire cajoler, flatter. 

MITSOTSOKE MITSOTSOHA MITSOTSOTSOTSOKE MITSOTSOTSOTSOHA v.a.s. Allécher, cajoler, caresser, consoler, flatter. Nitsotsoke an-jeni^e ie ka azo^e ze raha nangataha^e. Il a cajolé sa mère et a obtenu ce qu’il demandait. 
PITSOTSOKE PITSOTSOTSOTSOKE s. Celui qui caresse, flatte. 
TSOTSOHE TSOTSOHO TSOTSOTSOTSOHE TSOTSOTSOTSOHO v.p. Qu’on cajole, caresse, flatte. Tsy mitañe sasy aja eo lafa tsotsohe. Cet enfant ne pleure plus quand on le caresse. Nitsotsohi^i nama^e reo ie ka zao nahavoa azy io. Ses camarades l’ont cajolé et ainsi l’ont possédé. 
VOATSOTSOKE VOATSOTSOTSOTSOKE p. Attiré, caressé, flatté, séduit —> tsinotsoke tsinotsotsotsoke.
TSOVOVOKE TSOVOVOTSOVOVOKE
1. Bourdonnement d’insecte, mouvement rapide faisant du bruit, sifflement d’un objet qui va à grande vitesse —> kovovoke, moemoe, monomono, vovo. 2. Colère vive, impétuosité. 
AMPITSOVOVOHE AMPITSOVOVOHO AMPITSOVOVOTSOVOVOHE AMPITSOVOVOTSOVOVOHO v.p. Qu’on fait se déplacer rapidement et avec bruit. 
ATSOVOVOKE ATSOVOVOHO ATSOVOVOTSOVOVOKE ATSOVOVOTSOVOVOHO v.i. A déplacer, lancer avec bruit et force. 
FAMPITSOVOVOHA FAMPITSOVOVOTSOVOVOHA s. Manière de faire déplacer avec force. 
FITSOVOVOKE FITSOVOVOTSOVOVOKE s. Action de bourdonner, de siffler. Fitsovovokin-jaha zao ! Quel bourdonnement ! 
FITSOVOVOHA FITSOVOVOTSOVOVOHA s. Allure bruyante et rapide. 
ITSOVOVOHA ITSOVOVOTSOVOVOHA v.c. (tr. MI~). 
MAMPITSOVOVOKE MAMPITSOVOVOHA MAMPITSOVOVOTSOVOVOKE MAMPITSOVOVOTSOVOVOHA v.a.s. Faire tourner et bourdonner, lancer avec force. 
MITSOVOVOKE MITSOVOVOTSOVOVOKE v.a.s. 1. Couler avec impétuosité, faire du bruit en se déplaçant. La nitsovovoke mbeo laka eñe. La pirogue a glissé très rapidement. Ora lehe zao, la mitsovovoke añ'abo eo. Il pleut maintenant et il souffle là-haut avec bruit. Mitsovovoke ty setsoke ami^i laforo fiasa sokay io ao. La fumée s'élève en masse du four à chaux. Mitsovovoke ty vatom-pilatse. La pierre lancée par la fronde siffle. Mitsovovoke ty sôvaly iñe. Le cheval galope à grande vitesse. Mitsovovoke ty riake. La mer s’agite violemment. 2. Etre impétueux, se livrer à une vive colère. Laha olave ty safa^e la mitsovovoke ie. Lorsqu’on le contredit, il est furieux. 
PITSOVOVOKE PITSOVOVOTSOVOVOKE s. 1. Ce qui bourdonne, siffle. 2. Celui qui s’énerve facilement.
TSOZO
s. Dugong. Tsozombe, baleine.