Dictionnaire Vezo-Français (Poirot Gérard, Santio Emilien)

ZA
s. Variété de plante. (Adansonia za Baill.). (On utilise son liber pour les cordages).

ZAE
s. Cadet, cadette, plus jeune que —> ekipe, takay.

ZAFE
ZAFY
s. Descendant, petit-fils, petite-fille —> fara, kelena, kitso, niny, taranake, tarike. Ampizafy, grands-parents et leurs petits-enfants —> pizafy. Manan-jafe, devenu grand-père ou grand-mère —> loa-jafe. Zafe lahy, petit-fils. Zafe vave, petite fille. Zafy anake, enfants qui n'ont pas de père et qui sont à la charge de leurs grands-parents. Zafy doria, septième génération. Zafiafy, arrières-petits-enfants —> ana-jafy. Zafin-dohalike, quatrième génération. Zafin-kitso, cinquième génération. Zafin-niny, sixième génération. Roze zafe^e ro tsatse zao. Ce sont ses descendants qui en supportent les conséquences.

ZAHA
s. (Tiliacée, Grevia microcyclea (Burr.) R. Capuron). Manche d'un instrument tranchant ou pointu. Zaham-pamake, manche de hache. Zahan-defo, hampe de lance. Zahañ'antsoro, manche de pioche.

ZAHAY = ZAHAE
pr. pers. Nous exclusif —> tsika. Zahay mianake, moi et mes enfants. Zahay mivale, moi et ma femme. Ka takona zahay. Ne nous mettez pas dans l'obscurité. Niarake nañam-bazary añe zahay. Nous étions ensemble au marché.

ZAHO
pr. pers. Je, moi —> aho, teña. Zaho raike, moi seul. Zaho zay. Présent, je suis là. Zaho henanike zao voho mahare sambatse zao. Je connais maintenant le bonheur. Kinabokabo^e zaho le fa ho nimate. Il m'a frappé très fort et j'ai failli mourir.

ZAY1
pr. dém. Maintenant, terme d'acquiescement, de commandement, voilà —> enzao, hanane, he, iñe, inge, ingo, inty, io, ite, nao, nay, nhea, njoy, ntia, reñe, reroa, reroy, retike, roa, roy, tia, tike, zao. Fa roso ie zay. Il est parti. Soa zay. C'est bien, c'est assez, ça suffit. Zay ie roso añe zay. Le voilà parti. Zay ro ie. C'est cela.

ZAY2
(v. Zae).

ZAITSE ZAIJAITSE
s. Couture, ouvrage à aiguilles —> tsebeke, vitsa. Raty zaitse, mal cousu. Mivio zaitse raha toy. Cette couture n'est pas droite. Soa vata^e ty zaitse nata^ao oñe. La couture que vous avez faite est très bien. 
AMPANJAIRE AMPANJAIRO AMPANJAIJAIRE AMPANJAIJAIRO v.p. Qu'on fait coudre, raccommoder. 
ANJAIRA ANJAIRO ANJAIJAIRA ANJAIJAIRO v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANJAIRA FAMPANJAIJAIRA s. Manière de faire coudre, raccommoder. 
FANJAIRA FANJAIJAIRA s. Couture, façon de coudre, l'instrument, le lieu. Masiny fanjaira, machine à coudre. 
FANJAITSE = FINJAITSE s. Aiguille. Anaka fanjaitse = anaka finjaitse, petite aiguille. Fanjai-be = finjai-be, grande aiguille. Fanjaitse fati-tsoño, aiguille moyenne. Tsañom-panjaitse, boîte, étui à aiguilles —> boatim-panjaitse. Atsebeke an-tombo^e eñe ty fanjaitse marañitse iñe. On recoud son pied avec cette aiguille acérée. 
FIZAIRA FIZAIZAIRA s. Etat de ce qui est cousu. 
MAHAZAITSE MAHAZAIZAITSE v.a.s. Pouvoir coudre, suffisant pour la couture. 
MAMPANJAITSE MAMPANJAIRA MAMPANJAIJAITSE MAMPANJAIJAIRA v.a.s. Faire coudre, raccommoder. 
MANJAITSE
MANJAIRA MANJAIJAITSE MANJAIJAIRA v.a.s. Confectionner, coudre, raccommoder, tailler. Ohatsino zao ty manjaitse kompile henane zao ? Combien faut-il payer maintenant pour la confection d'un costume ? 
MIZAITSE MIZAIZAITSE v.a.s. Etre cousu. 
PANJAITSE PANJAIJAITSE s. Couturière, tailleur. 
PIZAITSE PIZAIZAITSE s. Tailleur. 
VOAZAITSE VOAZAIZAITSE p. Cousu —> zinaitse zinaijaitse. 
ZAIRE
ZAIRO ZAIZAIRE ZAIZAIRO v.p. Qu'on coud, raccommode. Fa tsy hay zaire patalo toy. On ne peut plus raccommoder ce pantalon.

ZAKA
ZAKAZAKA (Or. mer.)
adj. Dont on est capable, qu'on peut, qu'on peut gouverner, porter, réglementer, supporter —> atitse, babe, enga, fehe, lanja, lay, leo, loloha, oitse, ongake, sese, tako, tao, tarazo, tinte, tsotso, voa. Tsy zakako toy. Je ne peux pas porter ceci. Tsy zaka^i tazera io ty boky maro retoa. Cette étagère ne peut pas supporter beaucoup de livres. Tsy zakako ty hafana. Je ne puis supporter la chaleur. Tsy zakako fianara sarotse zao. Je ne peux pas étudier des choses aussi difficiles. 
AHAZAKA AHAZAKAO
AHAZAKAZAKA AHAZAKAZAKAO v.c. (tr.
MAHA~). Ahazakako aze soa. Je peux bien le supporter. 

AMPANJAKA s. Reine, roi, souverain. Hita^i ampanjaka be zao koa ie avaratse ao. Le grand roi le rencontra alors au nord. Prov. Aleo hala^i ty ampanjaka te^e ty ho hala^i ty fokonolo. Il vaut mieux être haï par le souverain que d'être haï par le peuple. Ty laka tsy mitingy nje ampanjaka, lafa renjike, le iabe. Une pirogue ne connaît pas de souverain, quand elle chavire, tout le monde est mouillé. 

ANJAKA ANJAKAO ANJAKAZAKA ANJAKAZAKAO v.c. (tr.
MAN~). Anjaka^i ty Karany ty a Morombe etoa. Les Indo-Pakistanais règnent à Morombe. 

FAHAZAKA FAHAZAKAZAKA s. Patience, pouvoir de gouverner. 

FANJAKA FANJAKAZAKA s. Façon de gouverner, de régner. Fanjaka andesin-bahoake, état démocratique. Fitonja-panjaka, régime. Mba ho avy lahy ty fanjaka^ao. Que votre règne arrive. 

FANJAKANA
FANJAKAZAKANA s. Administration, état, gouvernement, règne, royaume, le lieu, le temps. Fanjakana mianke ami^i ty fokonolo, état démocratique. Lakilasim-panjakana, école publique. Lilim-panjakana, loi gouvernementale. Mikasike ty raharaham-panjakana, administratif. Panjaharaha ty fitonja-panjakana, agent du gouvernement. Piasam-panjakana, fonctionnaire. Piasam-panjakana irahe ho an-tane hafa, ambassadeur. Pitonja fanjakana, autorités —> piasam-panjakana añ'abo. Ty fokonolo ro feheze^i ty fanjakana. La population est dirigée par l'administration. Pianatse ami^i lekôlim-panjakana^ay etoa ie. Elle est étudiante à notre école publique. Ty piasam-panjakana raha raty karama. Les fonctionnaire sont mal payés. Nala^i fanjakana ty hanaña^e. Le gouvernement a confisqué ses biens. 

MAHAZAKA MAHAZAKAZAKA v.a.s. Pouvoir disposer, gouverner, porter, supporter. Mahazaka aly, supporter une dispute. Tsy mahazaka riake, avoir le mal de mer. Tsy mahazaka enta maro laka toy. Cette pirogue ne peut pas porter autant de bagages. 

MAMPANJAKA MAMPANJAKAZAKA v.a.s. Faire gouverner, régner. 

MANJAKA
MANJAKA
MANJAKAZAKA
MANJAKAZAKA v.a.s. Gouverner, régner. Fa manjaka mare roze ami^ay eto. Mais ils ont beaucoup régné chez nous. Sambe manjaka an-tani^e. Chacun gouverne chez soi. 
MIHAMANJAKA MIHAMANJAKAZAKA v.a.s. Commencer à gouverner, régner. 
PANJAKA PANJAKAZAKA s. Reine, roi, souverain. Fañasiña panjaka, couronnement. 

VOAZAKA VOAZAKAZAKA p. Gouverné supporté —> zinaka zinakazaka. 

ZAKA
ZAKAO
ZAKAZAKA ZAKAZAKAO v.p. Qu’on supporte. Zaka^ay ze anjara^ay. Nous supportons chacun notre part. Tsy zaka ty aja retoa. Les enfants sont insupportables.

ZALAHY = ZALAHE
(v.
JALAHY).
ZALENGE
s. Terme argotique employé par les jeunes (v.
JALAHY).
ZALIMETE = ZALOMETE (Or. fr.)
s. Allumette —> afokasoke.
ZAMAKE
adj. Consumé, renversé en grande quantité, détruit en masse, exterminé. 
ZAMAHE ZAMAHO v.p. Qu’on consume, extermine, renverse en grande quantité. Nizamaha^i ty aja ty manga^ay. Les enfants ont dévoré nos mangues. Nizamaha^i ty fanompoa ty olo ka maro ty mate. La population a été terrassée par la petite vérole et il y a eu beaucoup de morts.
ZAMALA
s. Chanvre indien, haschisch.
ZANAKE
s. Enfant —> aja, aka, anake, zaza. Razanake, mon enfant, mon fils.
ZANAVILY
s. Alevin jompo.
ZANDARIMA (Or. fr.)
s. Gendarme.
ZANDARO = 
ZANDARY ZANDARE (Or. fr.)
s. Gendarmerie.

ZANGA
s. Concombre de mer, holothurie (Holothuria scabra) —> benono, borosy, manta. Zangam-bato, zanga foty, zanga mainty, variétés d’holothurie.

ZANY
IZANY
pr. dém. Ce, cela, cet, voici —> iñe, inge, ingo, io, ite, njeroa, njoa, ntia, oñe, retike, roy, tia, tike, toy, zao. Zany hoe, c’est-à-dire. Lafa vita zany la mila siramamy amy zao koa. Quand c'est fini, alors on cherche aussi du sucre. Io zany ro natao laoke. C’est avec cela qu’on a préparé un plat. Iñe zany ro nailitse ao. C'est lui qui a remplacé les bourreaux.
ZANTY (Or. fr.)
s. Jante de roue de voiture. Zanty afara, jante arrière. Zanty aloha, jante avant.

ZANVIE (Or. fr.)
(v. JANVIE).

ZAÑAHARE
NAÑAHARE
s. Créateur, dieu —> ae, foro, hare, ngorike.

ZAO = EZAO
IZAO
pr. dém. Ce, cela, cet, cette, maintenant, voilà( iñe, inge, ingo, io, ite, njeroa, njoa, ntia, oñe, retike, roy, tia, tike, toy, zay. Henane zao, aujourd’hui. Ho zao, à cette heure-ci, comme cela. Ela lia koa lera zao. La montre retarde. Zao avao ty safako ami^ao. Voici seulement ce que j'ai à vous dire. Lohan-kane zao ! Quelle grande variété de plats ! Nao ie avy ao zao. Le voilà qui arrive. Zao avao. Ni bien, ni mal, comme vous voyez. Avy ie zao. Il est arrivé maintenant.

ZARA
ZARAZARA
s. 1. Distribution, division, lot, part, partage —> anjara, paritake, sampa, sasake, toko, vake. Fa vita zara ty hane. Le dîner est servi. Mihaampe avao ty zara raha reto. Le partage de ces choses devient simplement suffisant. 2. Bonheur, bonne chance. Zara^ao tsy nimate. Par bonheur, vous n'êtes pas mort. Zara^ao aza mbo naha-tombo^e. Vous avez eu de la chance dans le commerce. Zara^e mbo nivelo. Il a eu de la chance d'avoir la vie sauve. 
AHAZARA AHAZARAZARA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMPIZARA AMPIZARAO AMPIZARAZARA AMPIZARAZARAO v.p. Qu'on fait se diviser, se partager, se séparer. 
FAMPIZARA FAMPIZARAZARA s. Manière de faire se diviser, se partager, se séparer. 

FIZARA FIZARAZARA s. Classification, découpage, dé, façon de diviser, de partager, le moyen, répartition, structure. Fizara tao, saison. Fizara taratasy, courrier. Fizara^i ty tane, circonscription. Fizarañ’asa, répartition des tâches. Fizarazara am-polo^e, fraction décimale. Fizarazara ty tanembole, structure agraire. Fizarazaram-pahefa, décentralisation. Fizarazaran-dala, carrefour. Tsy nahavoaza^i ty fizara io. Le partage n’a pas été à son avantage. Hisy fizara^e telo ty famelabelara hanoviko. Mon exposé comportera trois parties. 
IFAMPIZARA IFAMPIZARAZARA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IFANJARA IFANJARAZARA v.c. (tr.
MIFAN~). 
IZARA IZARAO IZARAZARA IZARAZARAO v.c. (tr. MI~). Maro mare raha toy ka mila izara amiñ‘olo hafa. Ces objets sont trop nombreux, donc il faut les partager avec d’autres personnes. 

MAHAZARA MAHAZARAZARA v.a.s. Pouvoir distribuer, partager. 

MAMPIZARA
MAMPIZARA MAMPIZARAZARA MAMPIZARAZARA v.a.s. Déconnecter, faire se diviser, se partager, se séparer. 

MIFAMPIZARA MIFAMPIZARAZARA v.a.s. Se partager mutuellement. 
MIHAMIZARA MIHAMIZARAZARA v.a.s. Se diviser, se partager, se séparer peu à peu. 

MIZARA
MIZARA MIZARAZARA MIZARAZARA v.a.s. Distribuer, diviser, donner, être distribué, partagé, faire des lots, partager, se diviser. Ty tao raike ro mizara efatse. Pour l'année, elle se divise en quatre. Lafa toko^e amy roe ambiny folo ale, mizara ty kafe. On distribue le café vers minuit. Mizara bisiky ami^i pianatse reo ie. Il partage des biscuits entre les élèves. Mizara telo zao tanimbari^ay io. Notre rizière est maintenant partagée en trois. 
PIZARA PIZARAZARA s. Distributeur, diviseur, séparateur. Pizara taratasy, facteur. 

VOAZARA VOAZARAZARA p. Divisé, partagé —> zinara zinarazara. 

ZARA
ZARAO
ZARAZARA
ZARAZARAO v.p. Dividende, qu’on divise, partage. Folo zara valo, ty vali^e raike, ambi^e roe. Dix divisé par huit, quotient un, reste deux. Lafa vita lily la zarao. Une fois découpé, partagez. Fa nizara^ay efa-dahe ty tanimbare lova^ay. Nous nous sommes partagés entre nous quatre les rizières reçues en héritage (v.
ANJARA).

ZARE
ZARY ZARIZARE = 
ZARIZARY
adj. Apte, existant, convenable, formé, propre à, sortable —> afake, azo, efa, eo, eva, mete, sabo. 
AMPANJARIE AMPANJARIO AMPANJARINJARIE AMPANJARINJARIO v.p. Qu’on fait devenir, changer, transformer. 
ANJARIA ANJARIO ANJARINJARIA ANJARINJARIO v.c. (tr. MANJ~). 
FAMPANJARIA FAMPANJARINJARIA s. Manière de faire changer, devenir, transformer. 
FANJARIA FANJARINJARIA s. Façon de changer, transformation. 
MAMPANJARE MAMPANJARIA MAMPANJARINJARY MAMPANJARINJARIA v.a.s. Faire changer, devenir, transformer. 
MANJARE MANJAREA MANJARENJARE MANJARINJARIA v.a.s. Devenir, se changer, se transformer. Manjare ranofoty, provoquer une inondation. Manjare setsoke, s’évaporer. Manjare sira. Devenir sel (Insulte). Manjare talio. Devenir tourbillon (Insulte). Manjare vato, se cristalliser. Tsy manjary, qui ne réussit pas, qui ne vaut rien. Ka manjare migaja ie, manjary voarohy. Et ils vont en prison, sont enchaînés. Nanjary adala ie. Il est devenu fou. Velon-katake ampela reo ka manjare raty fihina. Ces femmes vivent d'aumône si bien qu'elles ne mangent qu'à demi. Ka aia raha eñe no mandeha ka la manjare tsaho amy zao ? Quelle est cette chose qui se met en route et devient rumeur ? Fa nanjare dahalo koa ie. Il a passé à l'ennemi. Manjare kililoke ty olitse. La chenille se transforme en papillon. Manjary lemboke ty vata^i ty olo lafa mate. Le corps humain devient poussière après la mort. Ty vy ro manjare lelañ'antsoro. C'est avec le fer qu'on fait les bêches. Ty voaloboke ro manjare divay. C'est avec le raisin qu'on fabrique le vin. 
MIHAMANJARY MIHAMANJARINJARY v.a.s. Se former peu à peu, réussir peu à peu. 
PANJARE PANJARINJARE s. Ce qui se transforme comme les chrysalides.

ZAREO
pr. pers. Eux, ceux-ci, ceux-là —> ie, iñe, ite, reto, roze, ry. Fa zareo bakaia ? Mais d’où viennent-ils!!!
ZARIDAY
(V. JARIDAY)
ZATY
adj. Fano zaty, variété de tortue de mer —> ampombo, fano, hara, kapike, sokake, tsakafy, tsipioke, valo, zoro.

ZATO
adj. num. Cent. Ampahazato^e, centième partie —> fahazato^e. An-jato^e, une centaine. An-jato^e maromaro, plusieurs centaines. Fahazato, centième. Fañinjato zay, pour la centième fois. In-jato, cent fois. Lafa afake zato mete bakeo, une centaine de mètres après. Mahazato, qui complète cent. Mandaza ty fahazato tao, célébrer un centenaire. Tsako zato, gerbe d’épis de maïs. Vaky zato, centième. Ty ampahazato^i ty hanaña^e, le centième de sa fortune. Zato tao anjoany ty nahafate aze. C'est aujourd'hui le centenaire de sa mort. Ahavita mofo zato lafariny toy. Cette farine suffit pour faire cent pains. Tami^i ty niantonta^i ty rapolany io, nisy olo pasazy mañaly ho zato tañati^i tao. Quand l’avion s’est écrasé, il y avait une centaine de passagers à bord. Sokafo boki^areo o ami^i ty pazy zato. Ouvrez votre livre à la page cent. Nisy olo zato eoeo. Il y avait une centaine de personnes.

ZATOVO
I. adj. Beau, belle —> manja, masay, soa, tovo, tsakoberoke, tsara, vareake. Tovolahe, charmant. Sady zatovo ie ro soa fañahe. Non seulement, il est beau de figure, mais encore il a une bonne conduite. II. s. Jeune garçon, jeune homme. Zatovo tsaño nasa^e io. Il a bâti une belle maison. 
HAZATOVO s. Beauté, jeunesse.
ZATSE = ZATSY ZAJATSE = ZAJATSY ZATSIZATSE ZATSIZATSY
adj. Accoutumé, ancien, apprivoisé, familiarisé, habitué —> antetse, ela, gola, hambo, tama, tanjeña. Fanomboha ho zatse, initiation. Olo zatse, connaissance. Olo fa zatse, clientèle. Sarotse ty fiaiña toy fe fa zatse ty olo. La vie est chère, mais les gens sont habitués à cela. Za-jaty ie. Il a de mauvaises habitudes. Ze zatse avao ro ampititihe aponga. C'est seulement par les habitués qu'on fait jouer du tambour. Sôvali^ao oñe tsy zatse ahy. Votre cheval ne s’habitue à moi. Zatsy asa ie. Il a l'habitude du travail. Tsy zatse ahy ty halatse. Je ne connais pas le vol. Zatsy aze soa ty amiko. Il est bien habitué avec moi. Mbo tsy za-tane iha. Tu n'es pas encore accoutumé au pays. Zatsy aze ty fivolaña forase. Il est familiarisé avec la langue française. Fa zatse sivake toy. Ce maki est bien apprivoisé. 
AHAZARA AHAZAZARA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMPIZARE AMPIZARO AMPIZAJARE AMPIZAJARO v.p. Qu'on apprivoise, entraîne, habitue. 
AÑAZARA AÑAZARO AÑAZAZARA AÑAZAZARO v.c. (tr
MAÑ~). 
FAHAZARA FAHAZAZARA s. Habitude. Fahazaran-jate, mauvaise habitude. Mañalak'olo ami^i ty fahazaran-jaty, arracher quelqu'un à ses mauvaises habitudes. Olo reto, azo^e fahazara tsy fifohaza maray io. Ces gens ont pris l’habitude de ne pas se lever tôt. 
FAMPIZARA FAMPIZAJARA s. Façon d'accoutumer, d'habituer. 
FAÑAZARA FAÑAZAZARA s. Entraînement, exercice, façon d'accoutumer, d'habituer, la cause, le moyen. 
FIFANKAZARA FIFANKAZAZARA s. Familiarité. 

FIZARA FIZAZARA s. Accoutumance, apprentissage, entraînement, façon d'apprendre. 
IFANKAZARA IFANKAZAZARA v.c. (tr.
MIFANKA~). 
IZARA IZARO IZAZARA IZAZARO v.c. (tr. MI~). 
MAHAZATSE MAHAZAJATSE v.a.s. Accoutumé, ancien, banal, coutumier, habitué, usuel. Arake ty mahazatse, à l'accoutumée. Lala mahazatse, chemin habituel. Mihoatse ami^i ty mahazatse, plus que de coutume. Miavake ami^i ty mahazatse, bizarre —> tsy mahazatse. Raha tsy mahazatse, bizarrerie. Mitao an-tsoroke ro mahazatse aze. Il est habitué à porter des charges sur l’épaule. Raha mahazatse ty fifañolañ'aja. C'est chose banale que la dispute des enfants. Prov. Nahita tsako beroke, la naria mahazatse. Abandonner ce à quoi on est habitué (Maïs bien grillé) pour la nouveauté 
MAMPIZATSE
MAMPIZARA MAMPIZAJATSE MAMPIZAJARA v.a.s. Accoutumer, apprivoiser, habituer. 
MAÑAZATSE MAÑAZAJATSE v.a.s. Accoutumer, aguerrir, apprivoiser, habituer. Mañazatse hialy, aguerrir au combat. Mañazatse maramila amiñ'aly, aguerrir une troupe. 
MIFANKAZATSE
MIFANKAZARA MIFANKAZAJATSE MIFANKAZAJARA v.a.s. Familier, s’accoutumer, se familiariser l'un avec l'autre. Olo mifankazatse mete handatsa baraka, fréquentation compromettante. Mifankazatse soa roze roe. Ces deux individus sont très familiers entre eux. 
MIHAZATSE MIHAZAJATSE v.a.s. S’accommoder, se familiariser, s’habituer peu à peu. Mihazatse manao, faire l'apprentissage de. Fa mihazatse ty asa toy tsika. Nous commençons à nous habituer à ce travail. 
MIZATSE
MIZARA MIZAJATSE MIZAZARA v.a.s. Apprendre, être habitué, s'entraîner, s'exercer, s’habituer. Mizatse finoman-toake avao rabe toy. Ce garçon est habitué à boire constamment de l’alcool. 
PAÑAZATSE PAÑAZAJATSE s. Celui qui entraîne, habitue, entraîneur. 
PIFANKAZATSE PIFANKAZAJATSE s. Ceux qui se familiarisent, s'habituent. 
PIZATSE PIZAJATSE s. Ce qui est habitué. 

ZARY
ZARO ZAJARE = 
ZARIZARY ZAJARO = ZAROZARO v.p. Qu'on accoutume, apprivoise, familiarise, habitue. Zaro ionjana sôvaly io. Habituez ce cheval à se laisser monter.

ZAVA ZAVAZAVA
s. Clarté, lumière, netteté, transparence —> lio. Zava-vola, clair de lune. 
AMPAÑAZAVA AMPAÑAZAVAO AMPAÑAZAVAZAVA AMPAÑAZAVAZAVAO v.p. Qu'on fait éclairer, expliquer. 
AÑAZAVA AÑAZAVAO AÑAZAVAZAVA AÑAZAVAZAVAO v.c. (tr.
MAÑ~). 

FAHAZAVA FAHAZAVAZAVA s. Clarté, lumière. 
FAMPAÑAZAVA FAMPAÑAZAVAZAVA s. Explication. 

FAÑAZAVA FAÑAZAVAZAVA s. Eclairage, explication, façon d'éclairer, d'illuminer, de rendre distinct, illumination. Fañazava am-bava, explication orale. Fañazava an-taratasy, explication écrite. Fañazava njake fañadihadia, commentaire. Fañazavan-kevitse, élucidation, exposé. Fañazavazavan-kevitse, conférence. Janjiño voho tanjemo ty fañazava^i ty Ramose. Ecoutez et faites attention aux explications du maître. Ty fañazava^areo tsy mianky ami^i ty raha natao hisy nje raike. Votre explication n’est basée sur aucun fait réel. 
FIFAÑAZAVA FIFAÑAZAVAZAVA s. Façon de s'expliquer mutuellement. 

HAZAVA HAZAVAZAVA s. Etat de ce qui est clair, net. 

HAZAVA
HAZAVAO HAZAVAZAVA HAZAVAZAVAO s. Qu'on éclaircit, éclaire, explique, rend clair. Hazavao efitse toy. Eclairez cet appartement. Hazavao soa ze raha vinola^ao. Expliquez bien ce que vous avez dit. 
IFAÑAZAVA IFAÑAZAVAZAVA v.c. (tr.
MIFAÑ~). 

MAMPAZAVA = MAMPAÑAZAVA MAMPAÑAZAVAZAVA v.a.s. Eclairer. Ty vaky anjo ro mampazava ty anjo. C'est le soleil qui éclaire la terre. 

MAHAZAVA MAHAZAVAZAVA v.a.s. Pouvoir éclairer, explication. Laha zay ro mahazava vola ty fo^e, si ça lui chante. ?
MAÑAZAVA
MAÑAZAVA MAÑAZAVAZAVA MAÑAZAVAZAVA v.a.s. Bien expliquer, éclairer, débrouiller, expliquer, illuminer, rendre distinct. Mañadihady njake mañazava, commenter. Mañazava tsaño, allumer une chambre. Ty kinta noho ty vola eñy ro mañazava ty haly. Ce sont les étoiles et la lune qui éclairent la nuit. Mañazava moramora soa iha. Explique-toi calmement. 

MAZAVA
MAZAVAZAVA v.a.s. Blanc, brillant, clair, comprendre, évidemment, franc, lumineux, net, ouvert, transparent. Mazava ale, phosphorescent. Mazava antiñana, aurore, —> tsirik’anjo. Mazava ho aze, couler de source. Mazava loha, qui une tache clair sur le front (bœuf). Mazava tsy amantaram-bolon-tsiky, lueur après le coucher du soleil. Mivola mazava, parler clair. Tsy mazava loatse, ambigu. Mazava soa. C’est bien clair. Mazava avao ty anjo nje ie ro maintsy. Le soleil brille même s'il fait un peu froid. Atavo mazava soa ty ametaha^ao aze. Eclaire bien ce que tu colles. Mazava va ? C'est clair ? 
MIFAÑAZAVA MIFAÑAZAVA MIFAÑAZAVAZAVA MIFAÑAZAVAZAVA v.a.s. S'expliquer mutuellement. 

MIHAMAZAVA MIHAMAZAVAZAVA v.a.s. Devenir plus intelligible, serein, s’éclaircir, se découvrir. Fa mihamazava ty lañitse. Le ciel s’éclaircit. 
PAÑAZAVA PAÑAZAVAZAVA s. Celui qui éclaire. 
PIFAÑAZAVA PIFAÑAZAVAZAVA s. Ceux qui s'expliquent mutuellement. 

VOAZAVA VOAZAVAZAVA p. Eclairé, illuminé, rendu clair, distinct —> zinava zinavazava. 

ZAVA ZAVAO ZAVAZAVA ZAVAZAVAO v.p. Qu'on éclaircit, laisse libre de passer. Zavazavao lala io. Enlevez tout ce qui gêne dans le passage.
ZAVILO
s. Variété de plante.

ZAVO
ZAVOZAVO
s. Brouillard, bruine, ce qui est indistinct, obscur, trouble, nuage de poussière —> aizy, ale, erike, ike, lodoke, ndodoke, ngokoke, riko. Tsy afake zavo, brouillard perpétuel. Marainjay iñe voho anaka misy zavo. C'est le matin seulement qu'il y a assez de brouillard. Misava ty zavo oñe. Les brouillards se dissipent. 
AMPAÑAJAVOÑE AMPAÑAJAVOÑO AMPAÑAJAVONJAVOÑE AMPAÑAJAVONJAVOÑO v.p. Qu'on rend indistinct, obscur. 
ANJAVOÑA AJAVONJAVOÑA v.c. (tr.
MAN~). 
FAMPANJAVOÑA FAMPANJAVONJAVOÑA s. Manière de rendre indistinct, obscur. 

FANJAVOÑA FANJAVONJAVOÑA s. Disparition, fuite. Fanjavoña tampotampoke, disparition inattendue. 
MAMPANJAVO MAMPANJAVOZAVO v.a.s. Rendre indistinct, trouble. 
MANJAVO
MANJAVOZAVO v.a.s. Etre confus, flou, obscur, trouble, qui se dessine vaguement. Ie alohaloha eroy ie, fa nanjavozavo ie bakeñe koa. Un peu en avant, il y a du brouillard venant de là-bas. Manjavo ty masoko. Mes yeux voient trouble. Manjavozavo ty anjo. Le temps est un peu sombre. Manjavazavo ty masoko. Mes yeux voient trouble. Manjavozavo soratse toy. Cette écriture se distingue mal. 
MIHAMANJAVO MIHAMANJAVONJAVO v.a.s. Devenir obscur, trouble, s'effacer peu à peu. 
PANJAVO PANJAVONJAVO s. Ce qui est obscur, trouble.

ZAZA
s. 1. Grands-parents —> dady. Manjary zaza, devenir grands-parents. Zaza ampela, grand-mère. Zaza johary, grand-père. Zaza^ay zay koahe le fa mijokojoko voho nimate. Nos grands-parents se courbent avant leur mort. Iha, zaza, nañino nijobo añate rano ao. Dis-moi, grand-mère, pourquoi es-tu tombée dans l'eau. 2. Jeune enfant. Afa-jaza, qui a fait des fausses couches. Manangan-jaza, adopter quelqu'un. Mangala zaza, avortement. Mihetsi-jaza, sentir l'enfant remuer dans le ventre. Mila zaza, chercher à avoir un enfant. Zaza tsy an-tsañon-jene, enfant dont la mère n'est plus sous le toit maternel. Zaza hamba, jumeaux. Zaza kamboty, orphelin —> zaza benje. Zaza maota, enfant sevré. Zaza mena, nouveau-né. Zaza niarake fisa, personnes de même âge qui ont joué ensemble étant enfants —> zaza nihazo fisa. Zaza rano, enfant de moins de deux ans. Zaza sampo, enfant monstre, paralysé. Zaza vao, apprenti, conscrit, novice. 
HAZAZA = 
FAHAZAZA s. Enfance. 

MIHAZAZA v.a.s. Retomber en enfance, s'amuser comme un enfant.
ZE
 rel. Ce qui, qui. Ami^i ze andehana^ao añe. Là où tu vas. Ze raha mana^ay iabe. Tous les êtres vivants. Aia eo koa... Lani^i iaby ze vola nandesi^e. Mais il ne reste pas un sou de tout l'argent qu'il a porté. Manañ'anjo ami^i ze raha atao^e ie. Il a beaucoup de chance dans ce qu'il fait. Ze olo mainte ho tampa iaby ty sofi^e. Ceux qui sont noirs, il va leur couper leurs oreilles. Andeso amy zay ze biriky fa vita^areo. Apportez maintenant les briques que vous avez fini de fabriquer. Afaha^e iaby ze tavela tao. Il libère tous ceux qui sont restés là-bas. Ze raty aria alavitse. On jette au loin ce qui est mauvais. Mahazo misinjike ze miasa. Celui qui travaille peut manger. Ze mangina volamena. Le silence est d'or. Avia bakao ze marary. Venez ici ceux qui sont malades. Ze mañenke, manangana taña. Ceux qui sont d'accord, levez la main. Alao ze tea^ao. Choisissez. Ze raha volañiko, volañi^e koa. Il imite tout ce que je dis.
ZEHATSE
adj. En admiration, étonné, interdit, stupéfait, surpris —> bango, enjake, gehake, taitse, tofotse, tsatse, tsereke, tsikake, vamba. Zehatse ami^ao zaho. Je vous admire. Zehatse ami^i ty raha nata^ao zaho. J'admire ce que vous avez fait. Zehatse zaho laha raha nahasaky nanao raty ho zao ie. Je suis étonné qu'il ait osé se conduire aussi mal. 
MAHAZEHATSE v.a.s. Admirable, étonnant, surprenant. Nahazehatse ahe ty fahasakisakia^e. Son audace m'a étonné.
ZEHE
s. Empan, largeur d’un doigt. Zehene, mesurer un empan. Roa tsatsa misy zehe^e, deux bras plus un empan. Roen-jehe, deux empans. Tsatsa raike noho zehe roe, une brasse et deux empans. Zehe telo noho tampa^e. Trois empans et demi. 

ANJEHEÑA ANJEHEÑO ANJEHEJEHEÑA ANJEHEJEHEÑO v.c. (tr. MANJ~). 

FANJEHEÑA FANJEHEZEHEÑA s. Façon de mesurer par empans, la cause, le moyen. Zehe lime ty fanjeheñako an'i latabo o. D'après mes mesures, cette table a une longueur de cinq empans. 
MAHAZEHE MAHAZEHEZEHE v.a.s. Pouvoir mesurer. 
MANJEHE MANJEHEÑA MANJEHIZEHE MANJEHIZEHEÑA v.a.s. Mesurer par empans. 
PANJEHE PANJEHEZEHE s. Celui qui mesure par empans. 
ZEHEÑE ZEHEÑO ZEHEZEHEÑE ZEHEZEHEÑO v.p. Qu'on mesure par empans. Zeheño latabo o. Mesurez par empans cette table.
ZEKE1 ZEKEZEKE
s. Action d'appuyer, de peser sur, de presser —> anky, botitike, sere, koboke, rampe, taitse, tandetse, tavanja, tere, tinjy, toha, vahatse. 
AMPIZEKENE AMPIZEKENO AMPIZEKEZEKENE AMPIZEKEZEKENO v.p. Qu'on fait presser, s'appuyer. 
FAMPIZEKENA FAMPIZEKEZEKENA s. Manière de faire presser, de s'appuyer. 
FIZEKENA FIZEKEZEKENA s. Façon d'appuyer, de presser, pesage, pression. 
IZEKENA IZEKENO IZEKEZEZENA IZEKEZEZENO v.c. (tr. MI~). Izekena^i ty nintsy soa ami^i maray iñe. Le froid frappe dur le matin. 
MAHAZEKE MAHAZEKEZEKE v.a.s. Pouvoir appuyer, presser. 
MAMPIZEKE MAMPIZEKENA MAMPIZEKIZEKE MAMPIZEKIZEKENA v.a.s. Faire presser, s'appuyer. 
MIZEKE MIZEKENA MIZEKEZEKE MIZEKEZEKENA v.a.s. Appuyer, peser sur, presser. Tay la nahi^e voho nahi^e mizeke leroa. Ce n'est pas possible, le tremblement augmente. 
PIZEKE PIZEKIZEKE s. Celui qui presse, s'appuie. 
VOAZEKE VOAZEKIZEKE p. Pressé —> zineke zinekezeke. 
ZEKENE ZEKENO ZEKEZEKENE ZEKEZEKENO v.p. Qu'on appuie, presse. Tsy azo zekene latabo o fa folake. Il ne faut pas s'appuyer sur cette table car elle est cassée. Ka zekeni^ao soro^i ty aja io fa maharare aze. Ne vous appuyez pas sur l'épaule de cet enfant car vous lui faites mal.
ZEKE2 ZEKEZEKE
s. Aggravation —> sarotse, tombo. 
AMPANJEKENE AMPANJEKENO AMPANJEKENJEKENE AMPANJEKENJEKENO v.p. Qu'on fait aggraver. 
AMPIZEKENE AMPIZEKENO AMPIZEKEZEKENE AMPIZEKEZEKENO v.p. Qu'on fait s'aggraver. 
ANJEKENA ANJEKENO ANJEKENJEKENA ANJEKENJEKENO v.c. (tr. MANJ~). Anjekena^ao koa ty raha nilamy iñe. Tu mets le désordre dans les affaires qu’on a rangées. 
FAMPANJEKENA FAMPANJEKENJEKENA s. Manière de faire aggraver. 
FAMPIZEKENA FAMPIZEKEZEKENA s. Manière de faire s'aggraver. 
FANJEKENA FANJEKENJEKENA s. Aggravation, façon d'aggraver. Mahatserike ahe ty fanjekena^i afera toy. L'aggravation de cette affaire m'inquiète. 
FIZEKENA FIZEKEZEKENA s. Aggravation, façon de s'aggraver. 
IZEKENA IZEKENO IZEKEZEKENA IZEKEZEKENO v.c. (tr. MI~). 
MAMPANJEKE MAMPANJEKENA MAMPANJEKENJEKE MAMPANJEKENJEKENA v.a.s. Aggraver, déclencher, le faire, la cause. Mampanjeke aly, déclencher une guerre. Raha miboake mampanjeke ty lanja^i ty raike hafa, circonstances aggravantes. Mampanjeke mare ty helo^i baba safa^ao zao. Vos paroles augmentent la colère de vos parents. 

MANJEKE MANJEKEA = MANJEKENA MANJEKENJEKEA MANJEKENJEKENA = MANJEKENJEKENA v.a.s. Aggraver, amplifier, augmenter, devenir fort, mettre de l’huile sur le feu, reprendre. Manjekenjeke fahatane, aggraver inutilement. Manjeke ty hadala^e. Sa folie le reprend. La nahi^e nanjeke tsioke io. Le vent devient de plus en plus fort. Nanjeke mare ty helo^e tami^io. Alors il fut transporté de colère. Manjeke ty fangilia^e raha an-dambosiko ato reto. J'ai de vives démangeaisons au dos. Manjeke ty fitomba^i ty hazo toy. Cet arbre pousse rapidement. Manjeke ty fahihira^e. Son intelligence se développe. 
MIHAMANJEKE MIHAMANJEKENJEKE v.a.s. Aggraver peu à peu. 
MIHAMIZEKE MIHAMIZEKEZEKE v.a.s. S'aggraver peu à peu. 
MIZEKE MIZEKENA MIZEKEZEKE MIZEKEZEKENA v.a.s. S'aggraver. 
PANJEKE PANJEKENJEKE s. Celui qui aggrave. 
PIZEKE PIZEKEZEKE s. Ce qui s'aggrave.
ZELA ZELAZELA
s. Apparition, visibilité —> boake, solea, tilike. 
AMPIZELA AMPIZELAO AMPIZELAZELA AMPIZELAZELAO v.p. Qu'on montre, fait paraître. 
FAMPIZELA FAMPIZELAZELA s. Façon de montrer, l'instrument, le lieu, spectacle. 

FIZELA FIZELAZELA s. Apparition, façon d'apparaître, la cause, le lieu. 
IZELA IZELAO IZELAZELA IZELAZELAO v.c. (tr. MI~). 
MAMPIZELA MAMPIZELA MAMPIZELAZELA MAMPIZELAZELA v.a.s. Faire montrer, paraître. 
MIZELA MIZELA MIZELAZELA MIZELAZELA v.a.s. Apparaître, devenir visible, être en vue, se montrer. Mizelazela ta-ho hita, vantard. Ie mahia iñe ro mizela. Il est vantard, mais ne voit pas ses défauts. 
PIZELA PIZELAZELA s. Ce, celui qui apparaît.
ZEMBO
adj. Exterminé, renversé en grande quantité —> lane, rembo, ripake, ritse. Zembo^i ty hehy iabe ty olo. Le rire s'empare de tous. 
MAHAZEMBO v.a.s. Pouvoir exterminer, renverser. 
MANJEMBO v.a.s. Consumer, exterminer par la guerre ou une maladie, renverser en grande quantité. 
VOAZEMBO p. Consumé, exterminé, renversé en masse —> zinembo. Zinembo^i ty afo, consumé par le feu. Zinembo^i ty malaso iabe ty olo tan-tana ao. Les ennemis ont exterminé tous les habitants du village. Zinembo^i ty fanompoa iaby ty olo ka maro ty mate. La population a été terrassée par la petite vérole et nombreux furent les morts.
ZENERALE (Or. fr.)
s. Général.
ZEOGIRAFY (Or. fr.)
s. Géographie.

ZERA (Or. fr.)
s. Heure —> lera. Toroa zera reñe, namango antiñana zay tsioke iñe. Vers trois heures, le vent vient de l'est.
ZERIKA (Or. angl.)
s. Jerricane.

ZERO (Or. fr.)
s. Nul, rien, zéro —> foa, laby, leva. Ie ami^io sigara, zerô. Et en plus, on n'a pas eu de cigarettes. Kipi^i Morombe niresy tami^i toroa, zerô. L’équipe de Morombe s’est fait battre par trois à zéro.
ZETSIKE ZETSIZETSIKE
s. Action d'aller de haut en bas, de descendre, de faire descendre, recul —> ambane, hemotse, ole, tsororoke, vary, votsake, zotso. 
AMPANJETSEFE AMPANJETSEFO AMPANJETSEZETSEFE AMPANJETSEZETSEFO v.p. Qu'on fait faire descendre, reculer. 
AMPIZETSEFE AMPIZETSEFO AMPIZETSEZETSEFE AMPIZETSEZETSEFO v.p. Qu'on fait descendre, se reculer. 
ANJETSEFA ANJETSEFO ANJETSEZETSEFA ANJETSEZETSEFO v.c. (tr.
MAN~). 
AZETSIKE AZETSEFO AZETSIZETSIKE AZETSEZETSEFO v.i. A abaisser, à faire reculer. Azetsefo taña^ao tike. Fais descendre ta main. Azetsefo malaky ie. Faites-le reculer rapidement. 
FAMPANJETSEFA FAMPANJETSEZETSEFA s. Manière de faire faire descendre, reculer. 
FAMPIZETSEFA FAMPIZETSEZETSEFA s. Atténuation, manière de faire descendre, reculer. 
FANJETSEFA FANJETSEZETSEFA s. Abaissement, réduction. 
FIZETSEFA FIZETSEZETSEFA s. Affaiblissement, affaissement, baisse, chute, diminution, réduction. Fizetsefam-bilia, remise. 
IZETSEFA IZETSEFO IZETSEZETSEFA IZETSEZETSEFO v.c. (tr. MI~). 
MAMPANJETSIKE MAMPANJETSEFA MAMPANJETSIZETSIKE MAMPANJETSIZETSEFA v.a.s. Faire faire descendre, reculer. 
MAMPIZETSIKE MAMPIZETSEFA MAMPIZETSIZETSIKE MAMPIZETSEZETSEFA v.a.s. Atténuer, faire descendre, reculer. 
MANJETSIKE MANJETSEFA MANJETSINJETSIKE MANJETSEZETSEFA v.a.s. Faire descendre, reculer, ramener en arrière, rétrograder. Manjetseke vitesy ty sôfera. Le chauffeur rétrograde de vitesse. 
MIHAMIZETSIKE MIHAMIZETSIZETSIKE v.a.s. Descendre, reculer peu à peu. 
MIZETSIKE MIZETSEFA MIZETSIZETSIKE MIZETSEZETSEFA v.a.s. Baisser, descendre, reculer. Hafana mizetsike, température qui baisse. Mba mijetsefa kelikely iha, tsy misy raha hita nja raike. Baisse-toi un peu, on n’y voit rien. Mizetsefa malaky nareo. Vite, reculez. Mizetsike ty vilim-bare. Le prix du riz diminue. 
PANJETSIKE PANJETSIZETSIKE s. Celui qui fait descendre, reculer. 
PIZETSIKE PIZETSIZETSIKE s. Celui qui descend, recule habituellement. 
ZETSEFA ZETSEZETSEFA ZETSEFO ZETSEZETSEFO v.p. Qu’on fait descendre, reculer. 
VOAZETSIKE VOAZETSIZETSIKE p. Abaissé, reculé —> zinetsike zinetsizetsike.
ZEZIKE
s. 1. Engrais, fumier. Zezi-bazaha, engrais chimique. Zezike taiñ'aombe, fumier. Mañasoa tane ty zezike. Le fumier améliore la terre. 2. Blagueur, insensé, sot.
ZIKY ZIKIZIKY
s. 1. Charpente, poutre, poutre faîtière —> anjiambo, rafitse, saripate. 2. Région où il y a des algues et des coraux.
ZINJA ZINJAJINJA
1. Action, opération. 2. Action d'arriver avec violence comme la pluie, la grêle —> tao, zizike. 
ANJINJAÑA ANJINJAZINJAÑA v.c. (tr.
MAN~). 
FANJINJAÑA FANJINJAZINJAÑA s. Façon de faire par acquit de conscience. 
FIFANJINJA FIFANJINJAZINJA s. Bataille, dispute, rencontre. 
FIZINJAÑA FIZINJAZINJAÑA s. Façon de tomber abondamment. 
IFANJINJA IFANJINJAZINJA v.c. (tr.
MIFAN~). 
IZINJAÑA IZINJAZINJAÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPANJINJA MAMPANJINJAZINJA v.a.s. Faire se battre. 
MAMPIZINJA MAMPIZINJAZINJA v.a.s. Faire tomber abondamment. 
MANJINJA MANJINJAJINJA v.a.s. 1. Crier contre. Manjinja fahatane, parler avec véhémence. 2. Faire à contre-cœur, par obligation. 

MIFANJINJA MIFANJINJAZINJA v.a.s. Crier les uns contre les autres, s'affronter à tort et à travers. 
MIHAMIZINJA MIHAMIZINJAZINJA v.a.s. 1. Commencer à tomber à verse. 2. Commencer à parler violemment. 
MIZINJA MIZINJAZINJA v.a.s. 1. Tomber violemment. Mizinja ty ora. La pluie tombe à verse. 2. Parler avec violence. 
PANJINJA PANJINJAZINJA s. Celui qui fait par manière d'acquit. 
PIFANJINJA PIFANJINJAZINJA s. Ceux qui se battent, se disputent. 
PIZINJA PIZINJAZINJA s. Ce qui tombe abondamment. 
VOAZINJA VOAZINJAZINJA p. Commencé, fait —> zininja zininjazinja.

ZIPO (Or. fr.)
s. Jupe.
ZISIKE (Or. fr.)
prép. A, jusque —> amy, añate, añe, ñ. Bak’ami^i fara^i ambane zisike añ’abo añe, de la base au sommet. Fiaiña zisike fara^e, vie éternelle. Mino zisike ami^i ty ranoñ'afero, boire le calice jusqu'à la lie. Voasazy zisike maty, condamné à mort. Zisike aia, à quel stade. Zisike ami^i ty hiaiña, la vie durant. Zisike fara^e, jusqu’à la fin. Zisike fisia^i ty fivolaña vao, jusqu'à nouvel avis. Mijanoña eto iha zisike mampieñe ty ora. Arrêtez-vous ici jusqu'à ce que la pluie cesse. Fire mete ty baketoa zisike añe ? Combien y a-t-il de mètres depuis ici jusqu'à là-bas ? Mañale misy ezaeza^e avao ty baketoa zisike Andevitse añe. C’est un peu loin d’ici à Andevitse. Feka^e tsy mahazo misarake zisike mate. La raison, c'est qu'on ne peut se séparer qu'à la mort. Ohatse ty aia ty halavira^i Toamasina zisike Antananarivo ? Quelle distance y a-t-il entre Tamatave et Tananarive ? Nirehitse zisike marainjay jiro o. La lumière est restée allumée toute la nuit.
ZISITOARA (Or. fr.)
s. Bagarre, dispute, histoires, querelle, violence —> ale, ankane, bagara, bodongero, kabary, koronta, kotaba, siake, tandetse, tao, tere, toy, vango, zinja. Mila zisitoara, provoquer une bagarre. Ndao, avia, ka manao zisitoara. Allez, viens, ne fais pas d'histoires.
ZITIZITY
s. Démarche fière, orgueilleuse. 
FIZITIZITIA s. Façon de marcher avec orgueil, le motif. 
IZITIZITIA v.c. (tr. MI~). 
MAMPIZITIZITY v.a.s. Faire s'avancer avec fierté. 
MIZITIZITY v.a.s. S'avancer avec fierté, orgueil. 
PIZITIZITY s. Celui qui s'avance avec fierté.

ZIVA ZIVAZIVA (Or. Tuléar)
s. Imprécation, insulte, malédiction d'inceste, menace —> baty, ebo, horohoro, hozo, kororoke, latsa, ofoke, ompa, timbo, titike, tiva, toky, tsivotse. 
AMPANJIVA AMPANJIVAO AMPANJIVANJIVA AMPANJIVANJIVAO v.p. Qu'on fait maudire d'inceste, menace. 
ANJIVA ANJIVAO ANJIVANJIVA ANJIVANJIVAO v.c. (tr.
MAN~). Ty anabavi^e ro nanjavi^e aze. Il l'a maudit d'inceste avec sa sœur. 
FAMPANJIVA FAMPANJIVANJIVA s. Manière de faire maudire d'inceste, de menacer. 
FANJIVA FANJIVANJIVA s. Façon de maudire. 
FIFANJIVA FIFANJIVANJIVA s. Façon de se lancer mutuellement des imprécations, de se maudire mutuellement. 
IFANJIVA IFANJIVANJIVA v.c. (tr.
MIFAN~). 
MAHAZIVA MAHAZIVAZIVA v.a.s. Pouvoir lancer des imprécations, maudire. 
MAMPANJIVA MAMPANJIVA MAMPANJIVAZIVA MAMPANJIVAZIVA v.a.s. Faire maudire d'inceste, menacer. 
MANJIVA MANJIVA
MANJIVAZIVA
MANJIVAZIVA v.a.s. Maudire d'inceste, menacer d'un malheur. Manjiva rene, maudire quelqu'un d'inceste avec sa mère —> manjiva olo ami^i ty rene^e. Nanjiva aze tami^i ty anabavi^e ie. Il l'a maudit d'inceste avec sa sœur. 
MIFANJIVA MIFANJIVAZIVA v.a.s. Se maudire mutuellement. 
PANJIVA PANJIVAZIVA s. Celui qui maudit. 
PIFANJIVA PIFANJIVAZIVA s. Ceux qui se lancent mutuellement des imprécations, qui se maudissent. 
VOAZIVA VOAZIVAZIVA p. Maudit —> ziniva zinivaziva. 

ZIVA ZIVAO ZIVAZIVA ZIVAZIVAO v.p. Qu'on maudit d'inceste, menace. Ziva^e ami^i ty rene^e ie. Il le maudit d'inceste avec sa mère.
ZIZY (Or. fr.)
s. Juge, président du tribunal. Ginaja^i zizy añate^i enem-bola ie. Il a été condamné par les juges à six mois de prison.
ZIZIKE ZIZIZIZIKE
s. Action d'arriver avec violence, de tomber serré comme la grêle, une forte pluie —> zinja. 
MAMPIZIZIKE MAMPIZIZIZIZIKE v.a.s. Faire tomber abondamment. 
MIZIZIKE MIZIZIZIZIKE v.a.s. Tomber abondamment et violemment comme la grêle, la pluie. 
PIZIZIKE PIZIZIZIZIKE s. Ce qui tombe abondamment et violemment.
ZIZO ZIZOZIZO
s. Entêtement, obstination, opiniâtreté —> akenje, here, ola, reñe, rijike, toko. 
AMPIZIZOE AMPIZIZO AMPIZIZOZIZOE AMPIZIZOZIZO v.p. Qu'on fait s'obstiner. 
FAMPIZIZOA FAMPIZIZOZIZOA s. Manière de faire s'obstiner. 
FIZIZOA FIZIZOZIZOA s. Façon de s'obstiner, le motif. 
IZIZOA IZIZO IZIZOZIZOA IZIZOZIZO v.c. (tr. MI~). 
MAHAZIZO MAHAZIZOZIZO v.a.s. Pouvoir s'obstiner. 
MAMPIZIZO MAMPIZIZOA MAMPIZIZOZIZO MAMPIZIZOZIZOA v.a.s. Faire s'obstiner. 
MIZIZO MIZIZOA MIZIZOZIZO MIZIZOZIZOA v.a.s. Rester sur place, s'entêter, s'obstiner. Mizizo aombe toy. Ce boeuf s’entête à rester sur place. 
PIZIZO PIZIZOZIZO s. Celui qui a pour habitude de s'obstiner.
ZO1
adj. Dont on se souvient. Tsy zo, dont on ne se souvient plus.
ZO2
s. Action de rentrer, de séjourner chez quelqu'un —> fitake, vanta. 
AMPANJOÑE AMPANJOÑO AMPANJOÑJOÑE AMPANJOÑJOÑO v.p. Qu'on fait entrer dans la maison de quelqu’un, héberge. 
FAMPANJOÑA FAMPANJONJOÑA s. Manière d'héberger. 

MAMPANJO MAMPANJOÑA MAMPANJONJO MAMPANJONJOÑA v.a.s. Héberger. 

MANJO MANJOÑA MANJONJO MANJONJOÑA v.a.s. Séjourner dans la maison de quelqu'un. 

PANJO PANJONJO s. Celui qui est habituellement hébergé, qui séjourne.
ZOE (Or. fr.)
s. Action de jouer —> hate, hisa, hosa, loka, sañaña, seritse, somonga, titike. 
FIZOEVA s. Rôle. Fizoeva filima, façon de jouer un film. 
IZOEVA v.c. (tr. MI~). 
MIZOE v.a.s. Jouer un rôle. Mahay mizoe filima, bon acteur. Mizoe filima, tenir un rôle dans un film. 
PIZOE s. Acteur, celui qui joue un rôle.
ZOERA (Or. fr.)
s. Joueur —> hisa, loka.
ZOHITSE
s. Action de se grouper, de se réunir, état de ce qui est entassé —> forokoko, haro, kobo, komba, rokoroko, tangoro, toboro, vonjo, vorovoro, vory. 

FIZOHITSE s. Etat de ce qui est entassé, réunion d'un grand nombre. 
MIZOHITSE v.a.s. Beaucoup, être entassé, réuni en grand nombre. La mizohitse ty fia ie an-daka ao. Il y a beaucoup de poissons dans la pirogue.
ZOHO
s. Vieille de palétuvier, vivaneau des mangroves (Lutjanus argentimaculatus, Forsskal, 1775).

ZOKE
ZOKY
s. Aîné, grand frère, plus âgé, supérieur —> abo, ambony, koke, loha, raoke, tala. Ty pitankazomanga tsy ia fa ty olo zoke mare añate fianakavia ao. Le détenteur de l'arbre sacré est l'homme le plus âgé de la famille. Ty zai^e ro fibabe^i ty zoke. C'est le cadet qui est porté sur le dos par son aîné. Tsy mifampilitse tsaño roze moro zoke. Ces deux frères n'entrent pas dans la maison de l'autre. Rafese^i ty zai^e koa zoke io. Le petit frère est en rivalité avec son aîné. Nja ie ro zoky nja ie ro zay ty anova azy faie renilahy na babakely. Même s'il est l'aîné ou s'il est le cadet, on l'appelle toujours tonton. Zoky lahilahy, frère aîné. 
FIZOKIA s. Aînesse.

ZOMA
s. Vendredi. Ami^i zoma heri^e ty filira. Vendredi prochain aura lieu la rentrée. Prov. Ty nahavy ty akoho tsy hitily io ty tsy fahaliñisa^i ty anjo zoma. Si la poule ne peut pas voler, c'est qu'elle n'a pas su attendre le vendredi.
ZOPENGE (Or. fr.)
s. Epingle —> sisike. Songiro ami^i zopenge fatike an-tomboko ato toy. Enlevez avec une épingle cette épine de mon pied.
ZORAZORA
s. Action de se tenir debout, position droite. 

FIZORAZORA s. Position droite. 
IZORAZORA v.c. (tr. MI~). 
MIZORAZORA v.a.s. Etre debout, fixé droit. Nareo aja retia ka mizorazora añ'abon-tsaño eñe. Enfants, ne restez pas perchés sur le sommet de la maison. 
PIZORAZORA s. Celui qui se place habituellement debout, droit.

ZORO1 (Or. fr.)
s. Jour —> anjo. Toroa zoro soa zahay ta Manahy avao. Nous étions à Manahy pour trois jours.

ZORO2
ZOROZORO
s. Angle, arête, coin, côté —> ila, lafy. An-joro, à l'angle, au coin. Be zoro, anguleux. Efa-joro, carré, rectangulaire. Folo zoro, décagone. Misy zoro, angulaire —> misy sisi^e. Telo zoro, triangulaire. Valo zoro, variété de tortue. Zoro mahity, angle droit. Zoro mifañampe ho 90’ na sila^i ty fari-bola mifañampe ho 90’, angles complémentaires ou arcs complémentaires. Irioriova^ao iabe zoron-tane toy. Tu te balades aux quatre coins du monde.

ZOTO
ZOTOZOTO
s. Activité, ardeur, assiduité, bonne volonté, diligence, empressement, zèle —> ezake, hetseke, risike, roa, vantake. Manaña zotom-po ! Aie du courage ! 
AMPAZOTOE AMPAZOTO AMPAZOTOZOTOE AMPAZOTOZOTO v.p. Qu'on encourage, excite. 
FAMPAZOTOA FAMPAZOTOZOTOA s. Encouragement, excitation. 
FAZOTOA FAZOTOZOTOA s. Assiduité, contentement, courage, diligence, zèle. Amim-pazotoa, assidûment. Fazotoa mialy, combativité. Manjambe nama am-pazotoa, fêter un ami. Toreom-pazotoa, cri de joie. Zaho mbo mazoto o ro anjioriovako aze. C'est parce que je suis encore assidu que je le trimbale partout. 
FAMPAZOTOA FAMPAZOTOZOTOA s. Manière d’amuser, contenter, encourager, exciter, rendre agréable. 
HAZOTO = HAZOTOA s. Allégresse. 
MAMPAZOTO MAMPAZOTOZOTO v.a.s. Amusant, contentement, encourager, exciter, rendre agréable. Ami^i ty fomba mampazoto, agréablement. Enjike mampazoto, visage attrayant. Mampazoto homa, appétissant. Raha mampazoto entea, une chose agréable à voir. Nampazoto ty safa nata^e ka nirombo^i ty olo ie. Son discours a été magnifique et le peuple l’a applaudi. Ty fihevera^i ty hifankahita ami^i ty nama^e reo njaike ro nampazoto ty fo^e. C’est l'idée de voir ses camarades qui lui remettait de la joie au coeur. Tsy la mampazoto ty fisafoa an-dapotaly etoy toy. Ces visites à l'hôpital ne sont pas amusantes. 

MAZOTO
MAZOTOA MAZOTOZOTO MAZOTOZOTOA v.a.s. Assidu, content, diligent, empressé, heureux, laborieux, se contenter, zélé. Mazoto fo, courageux, persévérant. Mazoto homa, avoir de l'appétit. Mazoto mañatsike fivoria, être assidu aux réunions. Mazoto mare, déborder de joie. Nahoda antitse mazoto miasa, un vieillard actif. Tsy diso mazoto, assidu. Sambe mazoto mañatitse ty boky voavaki^e. Que chacun s’empresse de rapporter les livres qu’il a lus. Hotovoñako ty karama^ao laha iha ro mazoto miasa. J’augmenterai votre salaire si vous travaillez bien. Mazoto aho safe nareo lehe niave koa. Je suis content parce que vous êtes arrivé. Mazoto misakafo ! Bon appétit —> Mazotoa homa ! Ty vitike ro hañoharako ty olo mazoto miasa. Je compare l’homme laborieux à la fourmi. Mazoto mianatse ie. Il ne manque jamais la classe. Prov. Jike mitsatsik’anjo : mazoto^i ty hafana^e fe tsy mahita famirapirata^e. Un aveugle se chauffant au soleil : il est content de sentir sa chaleur, mais ne peut voir son éclat. 
MIHAMAZOTO MIHAMAZOTOZOTO v.a.s. Devenir actif, courageux, diligent, zélé.

ZOTSO ZOTSOZOTSO
s. Action d’atterrir, d’être en pente, de dégringoler, de descendre, de jeter en bas —> ambane, gororosy, korisa, tsororoke, vary, vorotsake, votsake, zetsike. Zotso botsy, baptême d'un boutre. 
AMPANJOTSOE AMPANJOTSO AMPANJOTSOZOTSOE AMPANJOTSOZOTSO v.p. Qu'on fait descendre, diminuer. 
AMPIZOTSOE AMPIZOTSO AMPIZOTSOZOTSOE AMPIZOTSOZOTSO v.p. Qu'on fait descendre, diminuer. Ampizotso malake ie. Faites-le descendre promptement. 
ANJOTSOA ANJOTSO ANJOTSONJOTSOA ANJOTSONJOTSO v.c. (tr.
MAN~). 
AZOTSO AZOTSO AZOTSOZOTSO AZOTSOZOTSO v.i. A faire descendre, à rabattre (prix), à verser. Azotso rano ty valañy. Verse de l’eau avec la marmite. Nazotso ami^izao any ty enta rety nazotso. On a fait descendre là tous les bagages. Manjombo iabe ty olo la azotso ty tsomba. Tout le monde applaudit quand on fait descendre le tromba. Nazotso ty laka. La pirogue est amenée au bord de l'eau. Azotso aho. Faites-moi descendre. Nazotso ty karamako ka niala zaho. On a diminué mon salaire, alors je suis parti. 
FAMPANJOTSOA FAMPANJOTSOZOTSOA s. Manière de faire faire descendre, diminuer. 
FAMPIZOTSOA FAMPIZOTSOZOTSOA s. Manière de faire descendre, diminuer. 
FANJOTSOA FANJOTSONJOTSOA s. Abaissement, baisse, façon de faire descendre, la cause, l’instrument, le lieu, le moyen. Fanjotsoa enta, déchargement. Fanjotsoa tsomba, façon de faire descendre les esprits. 
FIZOTSOA FIZOTSOZOTSOA s. Baisse, descente, réduction. Fizotsoa bak'an-tsambo, débarquement. Fizotsoam-bily, réduction des prix. Ty fizotsoa^i ty kalon-jaha ie hamaray. La baisse de prix est pour demain. 
IZOTSOA IZOTSO IZOTSOJOTSOA IZOTSOZOTSO v.c. (tr. MI~). Izotsoako eñe iha laha tsy mete. Je te rejoins en bas si tu n’es pas d’accord. 
MAHAZOTSO MAHAZOTSOZOTSO v.a.s. Pouvoir descendre. 
MAMPANJOTSO MAMPANJOTSOA MAMPANJOTSOZOTSO MAMPANJOTSOZOTSOA v.a.s. Faire faire descendre, diminuer. 
MAMPIZOTSO MAMPIZOTSOA MAMPIZOTSOZOTSO MAMPIZOTSOZOTSOA v.a.s. Baisser, débarquer, faire descendre, diminuer. Mampizotso lay, caler la voile. Mampizotso pandeha, débarquer des passagers. 

MANJOTSO = MAÑAZOTSO MANJOTSOA = MAÑAZOTSOA MANJOTSOZOTSO = MAÑAZOTSOZOTSO MANJOTSOZOTSOA = MAÑAZOTSOZOTSOA v.a.s. Abattre, baisser, débarquer, faire descendre, diminuer. Manjotso botsy, baptiser un boutre. Manjotso lay, caler la voile. Manjotso nanga, jeter l'ancre. Manjotso tsomba, faire descendre les esprits. 
MIHAMIZOTSO MIHAMIZOTSOZOTSO v.a.s. Descendre, diminuer peu à peu. 

MIJOTSO
MIZOTSO MIJOTSOA = MIZOTSOA MIJOTSOZOTSO = MIZOTSOZOTSO MIJOTSOJOTSOA = MIZOTSOZOTSOA v.a.s. Atterrir, baisser, décroître, dégringoler, descendre, diminuer, en pente, s’abattre. Laha mizotso, en aval. Mijotso an-dasikaly malaky, dégringoler un escalier. Lafa mokotse le mizotso laha mbo tsy mahita tana hafa. Lorsqu'on est fatigué, on descend jusqu'à ce qu'on rencontre une agglomération. Hizotso ty avio oñe. L’avion va atterrir. Araho lala mijotso mañambane roy. Suivez le chemin qui est en pente là-bas. Ingo ie mijotso tsy taitse. Elle descendit sans hâte. Mizotsoa ambanembane. Descendez plus bas. Mizotso ty kalon-jaha. Le prix des denrées diminue. 
PANJOTSO PANJOTSONJOTSO s. Celui qui fait descendre. 
PIZOTSO PIZOTSOZOTSO s. Ce qui descend. 
VOAZOTSO VOAZOTSOZOTSO p. Abaissé, descendu, jeté à terre —> zinotso zinotsozotso.