Ohabolana : 7000 .. 7999
Fizahan-teny

Ohabolana7000 Tenin’ aina, tahaka ny salakan’ Atsimon-drova. [Cousins 1871 #3078]
Tenin' aina, tahaky ny salakan' atsimon-drova. [Veyrières 1913 #685]
Dikanteny frantsay Agir en maître ou avec force, comme la manière de porter le salaka autour des reins chez les gens qui habitent au sud du palais. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' autorité orgueilleuse, ou plus généralement un grand effort. [Veyrières 1913]

Ohabolana7001 Tenin' ny maty an-drano. [Veyrières 1913 #4825]
Dikanteny frantsay Paroles de noyé : on promet tout. [Veyrières 1913 #4825]
Fanazavana frantsay Dans danger on fait de belles promesses. [Veyrières 1913 #4825]

Ohabolana7002 Teny tanora tsy ambara amin' Andriana. [Rinara 1974 #4121]

Ohabolana7003 Teny tsy azo mampihazohazo. [Houlder 1895 #548, Cousins 1871 #3077]
Dikanteny frantsay Les paroles que l' on ne comprend pas produisent de l' hésitation. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Jeu de mots sur "azo" et "hazohazo" . [Houlder 1895]

Ohabolana7004 Teny zato, kabary arivo; fa iray ihany no marina. [Houlder 1895 #454]
Dikanteny frantsay Cent paroles, mille discours; un seul est vrai. [Houlder 1895 #454]

Ohabolana7005 Tentena nambenan’ ankoma : raha bitika be raha miambina. [Samson 1965 #T61]
Tentèña ambenan' akoma: raha bitika be raha miambina. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Tsintsina ambenan' akôma: zavatra kely ambenan' ny lehibe. + Akoma: bibilava goaibe. [Houlder 1895]

Ohabolana7006 Tentena nangatody amoron-dalana : tsy novonoin’ olona fa namono tena. [Samson 1965 #T66]

Ohabolana7007 Tera-bary, ka samy mamoaka ny tao am-pony. [Cousins 1871 #3079]

Ohabolana7008 Tera-bitro. [Veyrières 1913 #6785]
Dikanteny frantsay Portée de lapins. [Veyrières 1913 #6785]
Fanazavana frantsay Se disait des femmes enfantant souvent. [Veyrières 1913 #6785]

Ohabolana7009 Tera-dahy, ka hilevina ao an-dringiringim-bato ; tera-bavy, ka hilevina any an-tsola-bato. [Veyrières 1913 #941]
Tera-dahy ka hilevina ao an-dringiringim-bato; tera-bavy ka hilevina an-tsola-bato. [Houlder 1895]
Tera-dahy, ka hilevina ao an-dringiringim-bato; tera-bavy, ka hilevina ao an-tsola-bato. [Cousins 1871 #3080 ]
Dikanteny frantsay Celle qui a eu un fils sera ensevelie au sommet d' un haut rocher; celle qui a eu une fille sera ensevelie au bas d' un rocher en pente. [Houlder 1895 #1867]
Un fils vous est né : on vous enterrera sur une pierre élevée ; une fille vous est née : on ne vous couchera dans le tombeau que sur la pierre d' en bas. [Veyrières 1913 #941]
Fanazavana frantsay La naissance d'un fils était le grand bonheur ; la femme qui engendrait un fils était honorée. [Veyrières 1913]

Ohabolana7010 Teraka ny volana. [Veyrières 1913 #6611]
Dikanteny frantsay Quand la lune est levée et paraît au firmament. [Veyrières 1913 #6611]

Ohabolana7011 Terak’ omby fahavaratra : sady lalao no harena. [Veyrières 1913 #2250, Nicol 1935, Rajemisa 1985]
Toy ny terak' omby fahavaratra, ka sady lalao no harena. [Rinara 1974 #4336, Houlder 1895]
Toy ny terak’ omby fahavaratra : sady lalao no harena. [Cousins 1871]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fifanontonan-javatra izay sady mahasoa no mahafinaritra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Comme un veau qui naît en été (saison des pluies), c' est un plaisir et une richesse en même temps. [Houlder 1895]
Lorsqu' un veau naît à la saison des pluies c' est une joie et en même temps une fortune. [Veyrières 1913 #2250]
Veau né en plein été : joie et richesse à la fois. [Nicol 1935 #126]
Fanazavana frantsay Se disait de ce qui arrive à un moment favorable. [Veyrières 1913 #2250]
Se dit de tout ce qui arrive à propos. [Houlder 1895]

Ohabolana7012 Terak’ondry ririnina : izay ho donga tsy ierenana, fa zara raha misy tongotra efatra. [Veyrières 1913 #3143, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Brebis qui met bas en hiver : on ne demande pas que le petit soit dodu, c' est déjà bien qu' il ait quatre pattes. [Veyrières 1913 #3143]

Ohabolana7013 Tera-tsintsina : izay sahazan' ny tena no avoaka. [Veyrières 1913 #3755]
Dikanteny frantsay Enfantement de petit oiseau tsintsina : le produit est proportionné à la taille. [Veyrières 1913 #3755]
Fanazavana frantsay Se disait des gens capables de peu. [Veyrières 1913 #3755]

Ohabolana7014 Tera-tsintsina: izay sahazan’ ny tena no havoaka. [Cousins 1871 #3082]

Ohabolana7015 Tera-vary ny zaka : samy mamoaka ny an-kibony. [Samson 1965 #T63]

Ohabolana7016 Teren-doza, sa enjehin' antambo, no zanaky ny mpanan-karena ka mangataka ? [Veyrières 1913 #2562, Cousins 1871 #3083]
Dikanteny frantsay Est-on pressé par un malheur ou poursuivi par quelque calamité pour mendier, alors qu' on est enfant de riche? [Veyrières 1913 #2562]

Ohabolana7017 Tery lala ka fifitse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Parcourir un chemin étroit comme le papier toilette. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7018 Tery vay manta. [Veyrières 1913 #4452]
Dikanteny frantsay Presser un furoncle qui n' est pas mûr. [Veyrières 1913 #4452]
Fanazavana frantsay Réclamer son dû sans ménagement, presser le débiteur de rembourser sans délai. [Veyrières 1913 #4452]

Ohabolana7019 Tetezam-bakoka : miara-miempo. [Samson 1965 #T64]

Ohabolana7020 Tetezam-bato tsy tapaka; tanambona tsy maiton-drano. [Samson 1965 #T65]

Ohabolana7021 Tetezana tsy efa. [Veyrières 1913 #3370]
Dikanteny frantsay Une affaire interminable, c' est le pont qui n' est pas fait. [Veyrières 1913 #3370]

Ohabolana7022 Tety am--bava: na tsy tiana aza lelafina ihany. [Cousins 1871]

Ohabolana7023 Tezera-manatona, hoatry ny vady aman-janaka ; hala-mahatratra, hoatry ny ray aman-dreny. [Veyrières 1913 #5629]
Tezera-manatona ohatra ny vady aman-janaka, hala-mahatratra ohatra ny ray aman-dreny. [Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay S' approcher, bien qu' on soit grondé, comme l' épouse et les enfants ; assister et secourir, bien qu' on soit détesté, comme le père et la mère qui n' abandonnent pas leurs enfants ingrats. [Veyrières 1913 #5629]

Ohabolana7024 Tezi-dresaka ohatra an-dRainitsimaniry. [Houlder 1895, Veyrières 1913, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Parler avec colère comme Rainitsimaniry. [Veyrières 1913 #5630, Houlder 1895]

Ohabolana7025 Tezi-manina, ka misarintona ; tezitra alahelo, ka miasa alina. [Houlder 1895 #1477, Veyrières 1913 #5631, Rinara 1974 #4125, Cousins 1871 #3088]
Tezi-manina ka misarintona, tezitr' alahelo ka miasa alina. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Avoir des regrets et s' en aller en colère; être en colère d' être pauvre et travailler la nuit. [Houlder 1895 #1477]
Ceux que la passion excite vont vers l' objet de leur passion et de leurs soupirs ; ceux que le malheur excite travaillent nuit et jour pour sortir de la misère. [Veyrières 1913]
Quand on est de mauvaise humeur à la suite de soupirs et de regrets, on se démène de colère ; quand c' est par suite de la misère, on travaille la nuit. [Veyrières 1913 #5631]

Ohabolana7026 Tezitra alohan' ny rariny, ka tsy misy asiana ny hitsiny. [Houlder 1895 #401]
Tezitra alohan’ ny rariny, ka tsy misy hasiana ny hitsiny. [Veyrières 1913 #5632, Rinara 1974 #4125, Cousins 1871 #3086]
Dikanteny frantsay Se fâcher avant d' entendre raison : il n' y a plus de place pour la justice. [Veyrières 1913 #5632]
Si vous vous mettez en colère avant d' être jugé, on ne saura plus comment vous justifier. [Houlder 1895]

Ohabolana7027 Tezitra vao mivanika, toy ny alika. [Veyrières 1913 #5633, Cousins 1871 #3087]
Tezitra vao mivanika, toy ny amboa. [Rinara 1974 #4126]
Dikanteny frantsay Montrer les dents, quand on is' irrite, comme les chiens. [Veyrières 1913 #5633]

Ohabolana7028 Tia be, ka tsy nanokanany. [Rinara 1974 #4128, Cousins 1871 #3089]

Ohabolana7029 Tia ihany, ka be angola. [Cousins 1871]
Tia ihany ka be safary. [Rinara 1974 #4129, Cousins 1871]

Ohabolana7030 Tia ihany ka be malo. [Houlder 1895 #190, Veyrières 1913 #5143]
Dikanteny frantsay Il aime et il est timide. [Veyrières 1913 #5143]
Vous aimez et pourtant vous êtes timide. [Houlder 1895 #190]

Ohabolana7031 Tia kely ohatra ny amboninjato malahelo. [Rinara 1974]
Tia kely, tahaka ny ambonin-jato malahelo. [Houlder 1895 #650]
Tia kely, tahaky ny amboninjato malahelo. [Veyrières 1913 #5411]
Dikanteny frantsay Aimer les petits profits, comme le centenier de cent pauvres. [Veyrières 1913 #5411]
Qui aime les petits profits, comme le chef-de-cent pauvre. Ce fonctionnaire, comme bien d' autres, du reste, n' était pas payé sous l'ancien gouvernement malgache; il était donc obligé de vivre plus ou moins sur ses administrés. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il vit sur ses administrés. [Veyrières 1913 #5411]

Ohabolana7032 Tia kely ohatra ny lehilahy mikao-dranovola. [Rinara 1974]
Tia kely, tahaka ny lehilahy mikao-dranovola. [Cousins 1871 #3091]
Tia kely, tahaky ny lehilahy mikao-dranovola. [Veyrières 1913 #2327]
Dikanteny frantsay Chiche comme l' homme qui racle la croûte de riz où l' on a fait chauffer de l' eau. [Veyrières 1913 #2327]

Ohabolana7033 Tiako tahaky ny varavarana hianao, tiana ihany ka atosika. [Veyrières 1913 #5140]
Dikanteny frantsay Je vous aime comme la porte : on aime la porte, et pourtant on la pousse sans cesse. [Veyrières 1913 #5140]
Fanazavana frantsay Réponse de l'homme à la femme qui lui reproche de ne pas l' aimer. [Veyrières 1913 #5140]

Ohabolana7034 Tiako tahaky ny voatavo hianao : lena hianao haniko ; maina hianao ataoko zinga ; vaky hianao, ataoko toham-baliha hotendreko eroa amoron-dalana. [Veyrières 1913 #5142]
Dikanteny frantsay Je vous aime comme la citrouille : fraîche je vous mange, sèche je fais de vous une tasse à puiser l' eau, cassée je fais de vous un chevalet de guitare pour jouer doucement au bord des routes. [Veyrières 1913 #5142]
Fanazavana frantsay Paroles d' amoureux. [Veyrières 1913 #5142]

Ohabolana7035 Tiako tahaky ny vola hianao. [Veyrières 1913 #5141]
Dikanteny frantsay Je vous aime comme l' argent. [Veyrières 1913 #5141]

Ohabolana7036 Tiam-bady ka mahay miresaka. [Houlder 1895 #1776]
Dikanteny frantsay Qui est aimé de sa femme sait parler. [Houlder 1895]

Ohabolana7037 Tiam-bady, ka mahay miresaka; manan-tsira, ka mahay mahandro. [Cousins 1871]
Tiam-bady, ka mahay miteny; manan-tsira, ka mahay mahandro. [Cousins 1871]

Ohabolana7038 Tiam-bady ka mahay miteny, tsara rafozana ka mihaminkamina. [Rinara 1974 #4132]

Ohabolana7039 Tiana, ka tany lavitra natao folo hafatra, fa nony tonga tsy tian-kojerena. [Rinara 1974 #266]

Ohabolana7040 Tiana ny terak' ombin' Ikaky, fa raha mandaka kapohina. [Rinara 1974 #267, Cousins 1871 #3094, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay J' aime les veaux de mon père ; mais s' ils donnent des ruades, je les frappe. [Veyrières 1913 #6489]
Fanazavana frantsay On a beau aimer quelqu'un, on ne peut pas tout lui passer. [Veyrières 1913 #6489]

Ohabolana7041 Tiana ny zanaka, fa raha manaikitra ny nono akifika. [Rinara 1974 #4135]
Tiana ny zanaka ; nefa raha manaikitra ny nono, akifika. [Veyrières 1913 #942]
Tsy misy mamy hoatry ny zanaka, fa raha manaikitra ny nono akifika. [Houlder 1895 #1891]
Tsy misy mamy ohatra ny zanaka, fa raha manaikitra ny nono akifika. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa na dia izay tiana indrindra aza, raha tafaohatra ny toetra asehony dia akipaka. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La mère aime son enfant, mais lorsqu' il lui mord le sein en tétant, elle l' écarte. [Veyrières 1913 #942]
Rien n' est plus précieux (litt. doux) qu' un enfant, mais quand il mord le sein on le repousse. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens ingrats envers leurs bienfaiteurs ; se disait surtout pour montrer que l' affection ne doit pas empêcher les corrections et les réprimandes. [Veyrières 1913 #942]

Ohabolana7042 Tian’ ny vadiny, ka isan-jaton-dry rainy, isam-polon-dry rainy. [Cousins 1871 #3095]
Tian' ny vadiny, ka isan-jaton-dry rainy, isam-polon-dry reniny. [Veyrières 1913 #1333]
Tian' ny vadiny ka isan-jaton-dry rainy, sady isani-polon-dry reniny. [Rinara 1974 #4136]
Dikanteny frantsay Un homme aimé de son épouse est au nombre des nombreux amis du père et de la mère. [Veyrières 1913 #1333]
Fanazavana frantsay Se disait de la bonne entente du mari avec sa femme et les parents de sa femme. [Veyrières 1913 #1333]

Ohabolana7043 Ty aombe rohiza amiñi ty tomboñe, ty olo rohiza amiñi ty vavañe. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay On attache les boeufs par leurs pieds et les gens par leur langue. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7044 Tiatia ny takona, ka diso ny avaratry ny fasana. [Houlder 1895 #2134]
Tiatia no nitakona, ka diso avaratry ny fasana. [Cousins 1871 #3096]
Tiatia takona ka lasa avaratry ny fasana. [Rinara 1974 #4137]
Dikanteny frantsay Aimer à se cacher et manquer (c. à. d. ne pas avoir) le terrain qui est au nord du tombeau (endroit honorable et recherché). [Houlder 1895]

Ohabolana7045 Ty azo, bitotse, ty sambore, tsy azo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Ce qu'on a s'échappe, ce qu'on attrape, on ne le retient pas. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana frantsay Mieux vaut tenir que courir. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7046 Ty fañahe tsy misy talinjo fa ty vata ro misy talinjo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay L'âme n'a pas d'ombre, seul le corps en a une. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7047 Ty feno tsy mikontsa. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Celui qui est dans l' aisance n' est pas orgueilleux. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7048 Ty firoroa ty injaza amiñi ty pañarivo. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay En dormant, on ressemble aux riches. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7049 Tifitr' ilay osa, ka "tandrifiny va izao, Ranaotra?". [Houlder 1895]
Tifitr' ilay osa, ka tandrifiny ve izao Ranaotra? [Rinara 1974]
Tifitr' ilay osa : " tandrifiny va izao, ranaotra ? ". [Veyrières 1913 #5732, Cousins 1871 #3097]
Dikanteny frantsay Un peureux qui tire : est-ce bien la direction, mon beau-frère ? dit-il. [Veyrières 1913 #5732]
Un poltron en train de tirer, il dit: "Est-Ce que je vise bien comme ça, mon ami?" Il ne peut en juger lui-même, car il ferme les yeux par crainte de la détonation qui va se produire! [Houlder 1895]

Ohabolana7050 Ty fo raha rano mafana. [Poirot & Santio: Vezo]
Ty fo, rano mafana. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Le coeur est comme de l'eau chaude. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana frantsay Il bouillonne quand il s'échauffe mais finit toujours par se refroidir. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7051 Ty hitikitike tsy misinjake avao fa ao raha. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay La crécerelle ne danse jamais sans raison. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7052 Ty kibo voky ro valy mampantanjake. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Le ventre rassasié tient lieu de conjoint qui soutient. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7053 Ty laka tsy mitingy panjaka ka ze renjike, le iaby. [Poirot & Santio: Vezo]
Ty laka tsy mitingy panjaka, laha renjike le iaby. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Une pirogue ne connaît pas de souverain : quand elle chavire, tout le monde est mouillé. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7054 Ty mahalava moko ty akanga io ty fitaoñe. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay L'occiput de la pintade est long car elle se méfie. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7055 Ty miroro namañi ty mate. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Ceux qui dorment ressemblent aux morts. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7056 Tinain-kena raty vorake, miala teña raty soratse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Intestin mal découpé, je me déplace, moi qui ai une mauvaise figure. [Poirot & Santio: Vezo]
Intestin mal vidé, je me déplace, moi qui suis vilain. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7057 Ty neñe tsy aloha hañanatse fa afara handatsa. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Le remords ne conseille pas avant, mais reproche après. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7058 Tintely ambody mana : mahita olona fa tsy hitan’ olona. [Samson 1965 #T73]

Ohabolana7059 Tintely am-borovoka : varangarany aby. [Samson 1965 #T71]

Ohabolana7060 Tintely am-pahitr’ akoho : ny tranony ratsy fa ny haminy tsisy hafa. [Samson 1965 #T76]

Ohabolana7061 Tintely maro tompo : maro mamiafia. [Samson 1965 #T69]

Ohabolana7062 Tintely maty vony, fary maty vololona. [Samson 1965 #T74]

Ohabolana7063 Tintely sabadiana : tsy mahazo an’ ala, omana ny an-tanàna. [Samson 1965 #T72]

Ohabolana7064 Ty rano rarake, tsy azo raofe. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay L' eau répandue ne peut être recueillie. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7065 Ty resake namañi ty taly hosy, tsy mentsy arakarake. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Parole comme la corde, il faut la suivre. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7066 Ty safa raha atoly, ka laha foy manañ' elatse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un secret est comme un oeuf qui éclôt, lorsqu' il est divulgué, il vole partout. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7067 Ty safa raha manahake ty hena : laha tarihe, manjare hozatse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Les paroles sont comme la viande : si on tire trop dessus, elles perdent toute saveur. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7068 Ty sarotsoñe afara, lambosiñe aloha. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay La jambe a son ventre (le mollet) derrière, son dos (le tibia) devant. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7069 Ty voro tomily tsy raha fahana. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Les oiseaux qui volent ne sont pas de ceux qu' on nourrit. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7070 Toa an' ilay jamba nomena amalona: koa "Amalona, hono, ity, Andriamanitra!". [Cousins 1871 #3098, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Pareil à un aveugle auquel on a donné une anguille, alors: "Ô Dieu, on dit que ceci est une anguille!". [Houlder 1895]

Ohabolana7071 Toa hondrihondriny izy, kanjo bakaozatra. [Veyrières 1913 #3306]
Dikanteny frantsay On croit que c' est une maladie légère et elle est grave. [Veyrières 1913 #3306]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires. [Veyrières 1913 #3306]

Ohabolana7072 Toa mangarika anao aho, kanjo mahia ka miolana. [Rinara 1974 #4140]
Toa mangarika anao aza aho, kanjo mahia ka miolana. [Cousins 1871 #3099]

Ohabolana7073 Toa tenin-jaza tenin-draiolona. [Veyrières 1913 #1538]
Dikanteny frantsay Si un enfant parle ainsi, c' est qu' une grande personne le lui a dit. [Veyrières 1913 #1538]
Fanazavana frantsay Les enfants répètent ce qu'ils ont entendu dire. [Veyrières 1913 #1538]

Ohabolana7074 Toa tsy ary. [Veyrières 1913 #1716]
Dikanteny frantsay Un homme de rien, c' est comme s' il n'existait pas. [Veyrières 1913 #1716]
Fanazavana frantsay On employait aussi cette expression dans le sens de : puisses-tu n'avoir pas existé ! [Veyrières 1913 #1716]

Ohabolana7075 Todian' ny hasomparana, ka mosaren-tenany ihany. [Rinara 1974 #4143]
Todin' ny hasomparana, ka mosaren-tsamy irery. [Veyrières 1913 #2563, Nicol 1935 #459]
Dikanteny frantsay C' est le châtiment de sa malice : pauvre et solitaire, il est dans la plus grande disette. [Veyrières 1913 #2563]
Méchant que le malheur atteint à son tour : le voilà seul avec sa disette. [Nicol 1935 #459]

Ohabolana7076 Todihan-tsy hita ohatra ny sofina. [Rinara 1974]
Todihina tsy hita toy ny sofina. [Houlder 1895 #2188]
Todihin-tsy hita toy ny sofina. [Veyrières 1913 #6091]
Dikanteny frantsay Qu' on ne voit pas en se retournant, comme les oreilles. [Houlder 1895 #2188, Veyrières 1913 #6091]

Ohabolana7077 Todiho fa manina, tsingereno fa tia. [Veyrières 1913 #5144]
Dikanteny frantsay Regardez-le, car il vous regrette ; retournez-vous, car il vous aime. [Veyrières 1913 #5144]

Ohabolana7078 Todim-paty aza manody, fa todim-pitia manodiava. [Veyrières 1913 #5145]
Dikanteny frantsay Que mon mal ne vous arrive pas, que mon bien vous arrive. [Veyrières 1913 #5145]
Fanazavana frantsay Paroles dites à celui qui a été cause du mal ou du bien. [Veyrières 1913 #5145]

Ohabolana7079 Toerana ela maha-rey roy ary ny ela fanadinoana. [Rinara 1974 #4144]

Ohabolana7080 Toerana nahavokisana tsy itoerana ela. [Rinara 1974 #4145]

Ohabolana7081 Toeran-dratsy. [Veyrières 1913 #1334]
Dikanteny frantsay Des époux qui ne s' entendent pas, situation insupportable. [Veyrières 1913 #1334]

Ohabolana7082 Toha-bary tsindrian-tsovok' alina : miandro mialina ihany. [Veyrières 1913 #3144, Rinara 1974 #4146, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Riz en production d' épis sur lequel tombe tout à coup, la nuit, une pluie abondante : le travail se fait de nuit et de jour. [Veyrières 1913 #3144]
Fanazavana frantsay Se disait des bonnes occasions. [Veyrières 1913 #3144]

Ohabolana7083 Toha-bary tsindrian-tsovok' alina : voaka ampinga no tsy natao, fa ny fo dia miramirana. [Veyrières 1913 #3145, Cousins 1871 #3104]
Toha-bary tsindrian-tsovok' alina : voaka ampinga no tsy natao fa ny fo miramirana. [Rinara 1974 #4147]
Dikanteny frantsay Riz en production d' épis sur lequel tout à coup, la nuit, tombe une pluie abondante : on ne se réunit pas avec des boucliers pour se réjouir, mais le coeur est dans la joie. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des bonnes aubaines. [Veyrières 1913 #3145]

Ohabolana7084 Toha latsaka am-bovo: mazava andro idirana fa maizina andro ivoahana. [Rajemisa 1985]
Toho latsaka am-bovo : mazava andro idirana, fa maizina andro ivoahana. [Veyrières 1913 #3307]
Toho niditra am-bovo : mazava nidirana, fa maizina hivoahana. [Veyrières 1913 #3307]
Toy ny toho miditra am-bovo, ka mazava idirana fa maizin-kivoahana. [Rinara 1974 #4339]
Toy ny toho miditra am-bovo: mazava andro idirana, fa maizina andro ivoahana. [Cousins 1871 #3239, Nicol 1935 #234]
Toy ny toho miditra am-bovo: mazava idirana, fa maizina ivoahana. [Houlder 1895 #1142]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona mora sodokan-drendrarendra ka loza no miandry azy vokatr' izan. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Comme le toho entré dans la nasse : route claire pour entrer, moins claire quand il s’agit de sortir. [Nicol 1935 #234]
Pareil au poisson qui entre dans la nasse: c' est facile (litt. clair) d' y entrer, mais difficile (litt. sombre) d' en sortir. [Houlder 1895 #1142]
Poisson toho dans la nasse : le chemin pour entrer est facile à trouver mais la sortie est difficile. [Veyrières 1913 #3307]
Fanazavana frantsay Les commencements sont faciles, mais plus difficile la fin. [Veyrières 1913 #3307]

Ohabolana7085 Tohatr' akoho : ny vavany no amantarana azy. [Rinara 1974 #4148, Cousins 1871 #3105]

Ohabolana7086 Tohiloha landy : sady tsy takatry ny malahelo no tsy tian' ny mpanana. [Rinara 1974 #4149]

Ohabolana7087 Tohiloha natao takalo mindrana, ka ny manan-dratsy indray no manafatrafatra. [Rinara 1974 #4150]
Voro-damba atakalo mindrana, ka ny manana ny ratsy indray no manafatra. [Houlder 1895 #1309]
Voro-damba atakalo mindrana : ny manan-dratsy indray no manafatra. [Cousins 1871 #3740]
Voro-damba natakalo mindrana, ka ny manan-dratsy indray no manafatra. [Veyrières 1913 #2575]
Dikanteny frantsay C' est celui qui passe des guenilles à quelqu' un (en lui empruntant un meilleur vêtement), qui recommande à l' autre de prendre soin de ces guenilles. [Houlder 1895]
Échange de mauvais vêtements, et c' est celui qui a le plus mauvais qui recommande le plus expressément le sien. [Veyrières 1913 #2575]
Fanazavana frantsay Plus on est pauvre, et plus on tient au peu qu'on a. [Veyrières 1913 #2575]

Ohabolana7088 Tohin’ ny tavilona ny lafa. [Samson 1965 #T79]

Ohabolana7089 Tohy vakan’ Antalaotra, tsara lahatra. [Samson 1965 #T78]

Ohabolana7090 Toy fihavanan-jaza : raha miady, toa hifandaka ; fa raha mihavana, toa tsy hisaraka. [Nicol 1935 #427]
Toy ny fihavanan-jaza : miady toa tsy hiombona, ary raha mihavana toa tsy hisaraka. [Rinara 1974 #4279]
Toy ny fihavanan-jaza : raha miady, toa hifandaka ; fa raha mihavana, toa tsy hisaraka. [Cousins 1871 #3192]
Dikanteny frantsay Amitié d’enfants : la querelle semble aller jusqu’aux coups de pied; l’entente paraît sans retour. [Nicol 1935 #427]

Ohabolana7091 Toy ilay mihinana ontsy, ka am-bava homana, am-po mieritreritra. [Houlder 1895 #1159]
Toy ilay nihinana ontsy, ka am-bava homana am-po mieritreritra. [Rinara 1974 #4243]
Dikanteny frantsay Semblable à celui qui mange une banane (volée?): la bouche l' avale, mais le cœur a des doutes. [Houlder 1895]

Ohabolana7092 Toy ilay mitoto vary zato: fahenina sisa vao tsy fotsiny. [Houlder 1895 #1221]
Dikanteny frantsay Comme celui qui pile six cents mesures de riz: il en reste une mesure qui n' est pas faite (litt. blanchie). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il n' a pas complètement terminé; il a fait le plus mais pas le moins. [Houlder 1895]

Ohabolana7093 Toy ilay namatra isam-pangady : raha tsy tonga ny vola, dia vary no afatra. [Veyrières 1913 #738]
Toy ilay namatra ny isam-pangady : raha tsy tonga ny vola dia vary no afatra. [Houlder 1895 #2186, Rinara 1974 #4239]
Dikanteny frantsay C' est comme celui qui fixait l' impôt sur les rizières : à défaut d' argent il prenait du riz. [Veyrières 1913 #738]
Semblable à celui qui fixait l' impôt sur le riz (ou les rizières): quand l' argent ne venait pas, il recevait du riz (à la place). [Houlder 1895]

Ohabolana7094 Toy ilay namboly kely, vao tia dia lany. [Houlder 1895 #1368]
Toy ilay namboly kely : vao tia, koa lany. [Cousins 1871 #3169]
Dikanteny frantsay Pareil à celui qui avait peu planté, et lorsqu' il commençait à trouver bon (ce qu' il avait récolté), il n' y en avait déjà plus. [Houlder 1895]

Ohabolana7095 Toy ilay tongotr' ondry nahafahan-kodiny : ka sady kely no ankanifisana. [Rinara 1974 #4237]
Toy ny tongotr' omby ahafahan-kodiny, ka hariharin-taolana sisa. [Houlder 1895 #1476]
Toy ny tongotr' ondry nahafahan-kodiny : ka sady kely no an-kanifisana. [Rinara 1974 #4331]
Tongotr’ ondry ahafahan-kodiny : hariharin-taolana no sisa. [Rinara 1974 #4196, Cousins 1871 #3132]
Tongotr’ ondry ahafahan-kodiny, sady kely no an-kanifisana. [Cousins 1871 #3133]
Tongotr' ondry ahafan-kodiny, hariharin-taolana no sisa. [Houlder 1895 #1335]
Dikanteny frantsay Des pieds de mouton sans la peau, il n' y reste que les os. [Houlder 1895]
Pareil au pied écorché d' un bœuf: il n' y reste plus que les os. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce qui montre que le mouton n' est pas fameux à Madagascar. [Houlder 1895]

Ohabolana7096 Toy izay mandrara--boanjo an-tsihy vitrana, ka izay nanahy ihany no mahita izay nikatrahany. [Veyrières 1913 #3310]
Toy izay mandrara--boanjo an-tsihy vitrana; ka izay nanahy ihany no nahita izay nikatranany. [Houlder 1895 #1618]
Dikanteny frantsay Celui qui a répandu des arachides sur une natte : lui seul qui les a mises à sécher, les a entendues sonner. [Veyrières 1913 #3310]
Comme celui qui a répandu les arachides sur une natte: lui seul, qui les a mises sécher, en a entendu le bruit. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est celui qui s' est occupé d'me affaire qui la connaît bien. [Veyrières 1913 #3310]
C' est celui qui s' est occupé d' une chose qui sait comment elle s' est passée. [Houlder 1895]

Ohabolana7097 Toy ny adala manihika: atao ambany, mitondra fotaka; atao ambony, mitondra volon-drano. [Houlder 1895]
Toy ny fanihik' adala : atao ambany, mitondra fotaka ; ambony, mitondra volon-drano. [Veyrières 1913 #2119]
Dikanteny frantsay Imbécile qui fait la pêche au panier : ou bien il va en bas et ramasse de la vase, ou bien il va en haut et ramène des herbes. [Veyrières 1913 #2119]
Un imbécile qui pêche au panier: tantôt il l' enfonce trop et ramasse de la boue, tantôt il ne l' enfonce pas assez et attrape des herbes. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des imbéciles qui ne font jamais rien de bien. [Veyrières 1913 #2119]

Ohabolana7098 Toy ny adin-kisoa. ]

Ohabolana7099 Toy ny adin-kisoa, ka vitan' anjonanjona ihany. [Houlder 1895 #370, Veyrières 1913 #3525]
Toy ny adin-kisoa ka vitan' ny anjonanjona ihany. [Rinara 1974 #4247]
Dikanteny frantsay Combat de porcs : des grognements de dédain, et c' est tout. [Veyrières 1913 #3525]
Une bataille de porcs: un peu de dédain (les grognements) et c' est tout. [Houlder 1895]

Ohabolana7100 Toy ny adin' ny mpivady, ka ny tokoam-bary aza iadiana. [Houlder 1895 #1796]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokoam-bary aza iadiana. [Veyrières 1913 #1336, Cousins 1871]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokonam-bary aza iadiana. [Rinara 1974 #4245]
Dikanteny frantsay C'est comme les disputes entre époux : ils se disputent même sur le riz qui cuit sur le feu. [Veyrières 1913 #1336]
Pareil à une querelle d' époux, la marmite qui est sur le feu suffit à la provoquer. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des disputes incessantes et sans gravité. [Veyrières 1913 #1336]

Ohabolana7101 Toy ny adin' ny mpivady : kely niandohana fa mahavaky vovonana. [Rinara 1974 #4245]

Ohabolana7102 Toy ny akoho kely misotro rano : Andriamanitra no andrandrainy. [Veyrières 1913 #56]
Toy ny akohokely misotro rano, ka ny Andriamanitra no andrandrainy. [Houlder 1895 #27]
Toy ny akohokely misotro rano : ny Andriamanitra no andrandrainy. [Cousins 1871 #3174]
Toy ny akoho misotro rano, ka izay kely azo andrandraina. [Veyrières 1913 #860, Cousins 1871 #3172]
Toy ny akoho misotro rano : na kely na be azo iandrandrana an' Andriamanitra. [Rinara 1974 #4251]
Dikanteny frantsay Comme le poulet qui après avoir bu, lève la tête vers Dieu. [Veyrières 1913 #56]
Comme le poulet qui boit de l' eau, il ne s' attend qu' à Dieu. [Houlder 1895]
Imite la poule qui boit, elle lève la tête vers le ciel quand elle a bu. [Veyrières 1913 #860]
Fanazavana frantsay Il faut remercier de son sort. [Veyrières 1913 #860]
Le poulet lève la tête en avalant l'eau, comme s' il regardait en haut. [Houlder 1895]
Soyez content de la destinée qui vous est échue et remerciez Dieu qui vous l' a donnée. [Veyrières 1913 #56]

Ohabolana7103 Toy ny akotralahy : mibaby ny omby nohaniny, ka taitry ny ondry nandrasany, miloloha ny akoho nompiany. [Rinara 1974]
Toy ny ankotralahy : mibaby ny omby nohaniny, ka taitra ny ondry nandrasany, ary miloloha ny akoho nompiany. [Cousins 1871 #3183]
Toy ny ankotralahy : mibaby ny omby nohaniny, ka taitry ny ondry nandrasany, ary miloloha ny akoho nompiany. [Veyrières 1913 #460]
Dikanteny frantsay C' est comme les soldats portant giberne : ils portent sur le dos le boeuf qu' ils ont mangé, le mouton qu' ils ont gardé leur donne l' alarme, et ils portent sur la tête les poules qu' ils ont élevées. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Plaisanteries sur ces soldats et leur uniforme ; allusion à la giberne, au tambour, etc. [Veyrières 1913 #460]

Ohabolana7104 Toy ny alahelon-dreniomby : ka sady mimà no miraoka. [Rinara 1974 #4253]

Ohabolana7105 Toy ny alahelon-takatra : faly miara-mitakiky, ory miara-mitakoko, lohataona, toa manjokaiky, ririnina, manjoretra. [Rinara 1974 #4252]
Toy ny alahelon-takatra: raha faly, miara-mitokaka; ary raha ory, miara-mitokiky. [Houlder 1895]
Toy ny alahelon-takatra : raha faly miara-mitokaka ; raha ory miara-mitokiky. [Veyrières 1913 #5233, Cousins 1871 #3175]
Dikanteny frantsay C' est comme la tristesse des oiseaux takatra : contents, ils rient ensemble aux éclats ; tristes, ils sont malheureux ensemble. [Veyrières 1913]
Pareil au chagrin des "takatra" : (cigognes) quand ils sont joyeux ils s' égayent ensemble; et quand ils sont tristes ils le sont ensemble. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe, fait de ressemblance entre les mots mitokaka et mitokiky, disait l' union dans la bonne et dans la mauvaise fortune. [Veyrières 1913 #5233]

Ohabolana7106 Toy ny ambiaty : mahalala taona, nefa tsy misy voany hohanina. [Cousins 1871 #3176]

Ohabolana7107 Toy ny amboa: anana-mahavoafady, tsy anana-mahavoafady. [Houlder 1895 #1487]
Toy ny amboa : ananana mahavoafady, tsy ananana mahavoafady. [Rinara 1974 #4255]
Dikanteny frantsay Comme les chiens si on en a, on vous blâme; et si on n' en a pas, on vous blâme aussi. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Dans le premier cas, c' est parce qu' un chien peut incommoder les voisins; et dans le second, c' est parce qu' on dit de celui qui ne possède rien: il n' a pas même un chien. [Houlder 1895]

Ohabolana7108 Toy ny amboa : ananam-be, tsy malaza ; tsy ananana, maha-voafady. [Veyrières 1913 #2252, Cousins 1871 #3177]
Dikanteny frantsay C' est comme les chiens : en avoir beaucoup ce n' est pas une gloire, mais n' en plus avoir cela déshonore. [Veyrières 1913 #2252]
Fanazavana frantsay Dans certaines contrées il y avait beaucoup de chiens ; ce proverbe se disait des héritiers dissipateurs à qui il ne reste rien, pas même un chien. [Veyrières 1913 #2252]

Ohabolana7109 Toy ny amboakely voakapoka ny adala, ka mitondra teny mivoaka. [Rinara 1974 #4256]

Ohabolana7110 Toy ny amboa mainty vava, ka ataony ho nangala-pihinana ihany. [Houlder 1895 #1071, Cousins 1871]
Toy ny amboa ngerom-bava, ka ataony ho nangala-pihinana ihany. [Cousins 1871]
Toy ny amboa ngerom-bava, ka ohatra ny avy nangala-pihinana ihany. [Rinara 1974]
Toy ny saka ngerom-bava, ka ohatra ny avy nangala-pihinana ihany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Semblable à un chien à la gueule sale, qui est soupçonné d' avoir volé de la nourriture. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Parce que les apparences sont contre lui. [Houlder 1895]

Ohabolana7111 Toy ny andevolahy miandry faty : izay mahery vava ihany no amboninjato. [Veyrières 1913 #593, Cousins 1871]
Toy ny andevolahy miandry faty, ka izay mahery vava no lohany. [Houlder 1895]
Toy ny ankizilahy miandry faty, ka izay be vava no lohany. [Rinara 1974 #4262]
Dikanteny frantsay Esclaves qui veillent un mort : le plus fort en bouche est centenier. [Veyrières 1913 #593]
Semblables aux esclaves veillant un mort: c' est celui qui parle le plus qui est considéré comme chef. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les braillards l'emportent. [Veyrières 1913 #593]
Parce que chez les esclaves il n' y avait ni organisation ni hiérarchie. [Houlder 1895]

Ohabolana7112 Toy ny angidina: atao mahia, be tratra; atao matavy, kely rambo. [Houlder 1895 #991, Cousins 1871 #3182]
Dikanteny frantsay Semblable à une libellule: si on la considère comme maigre, elle a une grande poitrine; mais si on la regarde comme grasse, elle n' a qu' une petite queue. [Houlder 1895]

Ohabolana7113 Toy ny aretina ny alahelo : ao ny morainy, ao ny sarotiny. [Cousins 1871]
Toy ny aretina ny alahelo: ka ao ny morainy, ao ny sarotiny. [Houlder 1895 #1021]
Toy ny aretina ny alahelo, ka ao ny morainy ary ao ny sarotiny. [Rinara 1974 #4265]
Dikanteny frantsay Le chagrin est comme la maladie: pour les uns il est bénin, pour les autres il est aigu. [Houlder 1895]

Ohabolana7114 Toy ny aretin’ omby ny teny: izay mirehodrehoka ihany no ifindrany. [Cousins 1871]
Toy ny aretin' omby ny teny, ka izay mirehodrehoka no hifindrany. [Houlder 1895 #335]
Toy ny aretin' omby ny teny, ka izay mirehodrehoka no ifindrany. [Rinara 1974 #4266]
Dikanteny frantsay Les querelles sont comme les maladies des bœufs: elles atteignent ceux qui s' en mêlent (litt. beuglent). [Houlder 1895 #335]

Ohabolana7115 Toy ny bibilava sy ny olona, ka samy matahotra ihany. [Houlder 1895]
Toy ny bibilava sy olona, ka samy matahotra ihany. [Rinara 1974 #276]
Dikanteny frantsay Comme un serpent et un homme, tous les deux ont peur, lorsqu' ils se rencontrent subitement. [Houlder 1895 #921]

Ohabolana7116 Toy ny bibilava sy vitsika : samy hafa tarehy fa mianaka. [Rinara 1974 #4270]
Toy ny bibilava sy vitsika : samihafa tarehy ka mianaka. [Veyrières 1913 #1135, Cousins 1871 #3187]
Dikanteny frantsay C' est comme le serpent et les fourmis : ils n' ont pas la même forme, et pourtant ils sont parents. [Veyrières 1913 #1135]
Fanazavana frantsay Allusion au serpent renimandotra qu' on prétendait habiter les fourmilières et se faire nourrir par les fourmis ; ce proverbe se disait des parents de conditions différentes ou des gens de pays différents, qui contractent amitié. [Veyrières 1913 #1135]

Ohabolana7117 Toy ny dia heverina : raha miampy kely dia raikitra. [Rinara 1974 #4271]
Toy ny dihy heverina, ka raha miampy kely dia raikitra. [Houlder 1895 #1314, Veyrières 1913 #3311]
Toy ny dihin’ ny heverina: raha miampy kely dia raikitra. [Cousins 1871 #3188]
Dikanteny frantsay C' est comme la danse : encore un peu et c' est décidé. [Veyrières 1913 #3311]
Pareil à la danse de celui qui branle continuellement la tête (par suite d' un tic), encore un peu et ça y est. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Parce que souvent les danses malgaches sont du caractère le plus simple: quelques mouvements de la tête, des mains et des pieds, c' est tout. [Houlder 1895]
Se disait d' une chose sur le point d' être achevée. [Veyrières 1913 #3311]

Ohabolana7118 Toy ny dian' omby, ka ny alehan' ny tanany ihany no arahin' ny tongony. [Houlder 1895 #916, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay C' est comme la marche du boeuf : là où passent les pieds de devant, les pieds de derrière passent aussi. [Veyrières 1913]
Pareil à la marche du bœuf: où les pieds de devant passent, les pieds de derrière passent aussi. [Houlder 1895]

Ohabolana7119 Toy ny famaky mijinja hazo: ka ny ahy momba ny azy. [Houlder 1895 #258]
Toy ny famaky mikapa hazo, ka ny ahy no momba azy. [Rinara 1974 #4273]
Dikanteny frantsay Pareil à la hache qui abat les arbres: ce qui est à moi (c.à.d. la hache) s' en va avec ce qui est à eux. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les bois ébréche la hache et en détache ainsi des petits morceaux. [Houlder 1895]

Ohabolana7120 Toy ny fandiorano, ka mainty ambanin' ny rano. [Rinara 1974 #4275]

Ohabolana7121 Toy ny fanirim--bomanga : misy manohana miolaka, tsy misy manohana miolaka ihany koa. [Rinara 1974 #4277]

Ohabolana7122 Toy ny fanoto: antitra vao kely anarana. [Houlder 1895 #1942, Cousins 1871 #3191]
Dikanteny frantsay Pareil au pilon (à riz): c' est quand il est vieux qu' il est petit (litt. petit de nom). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A l' usage, le pilon s' use et se raccourcit; et c' est ainsi après qu' il a rendu de longs services qu' on en fait peu de cas. [Houlder 1895]

Ohabolana7123 Toy ny fotsimbary mahazo am-po ny vilany. [Houlder 1895 #2316, Cousins 1871 #3193]

Ohabolana7124 Toy ny foza : mana-maso, manam-bava, manan-tanana, fa tsy manam-bozona. [Rinara 1974]

Ohabolana7125 Toy ny harefo, ka mahitsy ivelany fa miefitra anatiny. [Rinara 1974 #276]
Toy ny harefo : mahitsy eo ivelany, fa miefitra an-kibo. [Veyrières 1913 #4958]
Toy ny harefo: mahitsy ivelany, fa miefitra an-kibo. [Cousins 1871]
Toy ny harefo: mahitsy ivelany fa miefitra an-kibony. [Houlder 1895 #498]
Toy ny harefo: marotsaka ivelany, fa miefitra an-kibo. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Les fourbes sont comme le jonc harefo qui a l' air droit extérieurement, mais a des noeuds à l' intérieur. [Veyrières 1913]
Pareil au "harefo" (petit jonc): il est bien droit au dehors, mais tout cloisonné en dedans. [Houlder 1895]

Ohabolana7126 Toy ny hazo kely atsinanan’ Angavo: indray mietry, indray misavoana. [Rinara 1974 #4285, Cousins 1871 #3197]
Toy ny hazokely atsinanan' Angavo : ka indray mietry, indray misavoana. [Houlder 1895 #1513, Veyrières 1913 #2752]
Dikanteny frantsay Comme les jeunes arbres à l' est de l' Angavo (montagne): tantôt ils s' abaissent (sous le passage du vent), tantôt ils se relèvent. [Houlder 1895]
Les hommes sont comme les arbustes à l' est d' Angavo : tantôt ils s' abaissent et tantôt ils s' élèvent. [Veyrières 1913 #2752]
Fanazavana frantsay Les hommes sont soumis à bien des vicissitudes, tantôt riches et tantôt pauvres, tantôt heureux et tantôt malheureux. [Veyrières 1913 #2752]

Ohabolana7127 Toy ny hazo, matin' ny hitsiny, ary toy ny omby, matin' ny taviny. [Rinara 1974 #4286]

Ohabolana7128 Toy ny hety: manam-bava, fa tsy misy kibo hasiana. [Cousins 1871 #3199]
Toy ny hety : manam-bava ihany, fa tsy manan-kibo hasiana. [Rinara 1974 #4288]

Ohabolana7129 Toy ny irai-tampo samy hafa ray, ka samy manana ny azy. [Houlder 1895 #1878]
Dikanteny frantsay Comme les enfants d' une même mère mais de pères différents, ils ne se ressemblent pas. [Houlder 1895]

Ohabolana7130 Toy ny jinja varin' ilay mondry ka ny tsy tapaka no be, ary ny tapaka indray misavorovoro. [Rinara 1974 #4291]

Ohabolana7131 Toy ny kamboty mivozihi-kibo, ka nahazo ny havokisana. [Houlder 1895 #1905]
Toy ny kamboty mivozihi-kibo, ka nomen' Andriamanitra ny fahavokisana. [Rinara 1974 #4294]
Toy ny kamboty mivozihi-kibo, nomen' Andriamanitra ny havokisana. [Veyrières 1913 #57, Cousins 1871 #3204]
Dikanteny frantsay L' orphelin qui a trouvé de quoi remplir son estomac : c' est Dieu qui lui a donné de quoi être rassasié. [Veyrières 1913 #57]
Pareil à l' orphelin qui a un énorme estomac, il est déjà plus que rassasié. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Certains enfants malgaches ont l'estomac fortement dilaté, et ce fait provient non de suralimentation, mais de maladie. [Houlder 1895]
Proverbe analogue au français : aux petits des oiseaux, Dieu donne la pâture. [Veyrières 1913 #57]

Ohabolana7132 Toy ny kamo mihinana akondro : Mba maniry va re ny hodiny. [Rinara 1974 #4295]
Toy ny kamo nihinana akondro: "Mba maniry va re ny hodiny ?". [Cousins 1871 #3205, Nicol 1935 #193]
Dikanteny frantsay Comme le paresseux qui a mangé une banane : " Peut-on en planter la peau ? ". [Nicol 1935 #193]

Ohabolana7133 Toy ny kitapo afaka entana, ka tsy tsaroan' ny olona intsony. [Houlder 1895]
Toy ny kitapo afaka entana : tsy tsaroan' ny olona intsony. [Veyrières 1913 #5480, Cousins 1871 #3206]
Toy ny kitapo nahafahan' entana : ka hadinodino (tsy tsaroana) nony foana ny atiny. [Rinara 1974 #4296]
Dikanteny frantsay C' est comme le sac dont on a retiré le contenu : personne ne pense plus à lui. [Veyrières 1913 #5480]
Pareil à un sac vide, personne ne s' en souvient plus. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le bienfait, me fois reçu, on ne pense plus au bienfaiteur. Se disait aussi des riches ruinés qu'on abandonne. [Veyrières 1913 #5480]

Ohabolana7134 Toy ny lamba : ny madio voninahitra, raha maloto henatra. [Rinara 1974 #4297]

Ohabolana7135 Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, fa apetrapetraka, kanefa raha raisin' ny olona itomaniana. [Rinara 1974]
Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, tsy apetrapetraka, kanefa raha raisin’ ny olona, itomaniana. [Veyrières 1913 #1539, Cousins 1871]
Toy ny lamban-jaza : tsy raisina, tsy apetrapetraka, kanefa raha raisin’ ny olona, taniana. [Veyrières 1913 #1539, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est comme le lamba d' un enfant : il ne le prend pas, il ne le dépose pas, mais si quelqu' un y touche, il le pleure. [Veyrières 1913 #1539]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui ne jouissent pas de ce qu'ils ont, mais le gardent avec jalousie. [Veyrières 1913 #1539]

Ohabolana7136 Toy ny lamba: raha tezitra, isikinana; raha mandry, irakofana; raha mandeha, itafiana. [Houlder 1895]
Toy ny lamba: tezitra, isikinana; mandry, irakofana : mandeba, itafiana ; faly, isampinana. [Cousins 1871 #3207]
Toy ny lamba : tezitra isikinana, mandry irakofana, mandeha itafiana faly isampinana. [Veyrières 1913 #1718, Rinara 1974 #4300]
Dikanteny frantsay C' est comme le lamba : dans la colère, on s' en ceint les reins ; couché, on s' en couvre ; en marche, on s' en revêt ; content, on s' en sert pour se draper. [Veyrières 1913]
Pareil au lamba: quand on est en colère, on s' en ceint les reins; pour dormir, il sert de couverture; quand on sort, il sert de vêtement. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le lamba, vêtement national, est une espèce de grand châle enveloppant tout le haut du corps et une partie des jambes, et pouvant même traîner jusqu' à terre, il est en toute espèce de tissus, et sert à plusieurs usages, comme le montre ce proverbe. [Houlder 1895]
Paroles d'éloge : ce proverbe était fréquemment employé dans les discours publics, par exemple dans les discours royaux. [Veyrières 1913 #1718]

Ohabolana7137 Toy ny lavaka am-pefiloha : raha ririnina dia tranom-boalavo, ary raha fahavaratra dia tranom-poza. [Veyrières 1913 #3147, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay C' est comme les trous des digues : en hiver les rats y habitent, et en été, les crabes. [Veyrières 1913 #3147]
Pareils aux trous dans les digues d' une rivière: en hiver (la saison sèche) les rats y demeurent, et en été les crabes (parce qu' alors ils sont remplis d' eau). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ils ont deux emplois. [Houlder 1895]
Se disait des choses à double emploi. [Veyrières 1913 #3147]

Ohabolana7138 Toy ny mamba noana, ka tsy mifidy harapaka. [Veyrières 1913 #739]
Dikanteny frantsay Comme le caïman affamé qui ne choisit pas sa proie. [Veyrières 1913 #739]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui ne reculent devant rien pour faire le mal. [Veyrières 1913 #739]

Ohabolana7139 Toy ny mamoaka omby tokana : vao mitehin-doha dia tapitra. [Houlder 1895 #1479, Veyrières 1913 #2253, Rinara 1974 #277, Cousins 1871 #3209]
Dikanteny frantsay C' est comme celui qui fait sortir un seul boeuf : dès que la tête apparaît à la porte, le défilé est terminé. [Veyrières 1913]
Faire sortir un bœuf unique, et à peine commencé c' est déjà fini. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce n' est pas comme lorsqu' il y a beaucoup de bœufs, car alors le défilé dure longtemps. [Houlder 1895]
Se disait des biens dont l'énumération est vite terminée ; quand un malheureux n' ayant qu' un boeuf, un esclave ou un enfant venait à le perdre, on lui disait ce proverbe comme paroles de condoléances. [Veyrières 1913]

Ohabolana7140 Toy ny mitari-drano ririnina: miala amin' izay nitoerany, fa tsy tonga amin' izay alehany. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Il en est comme de l' action de conduire de l' eau en hiver: l' eau quitte bien l' endroit où elle était, mais n' arrive pas jusqu' où il faudrait. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay L' hiver à Madagascar est la saison sèche: la terre est desséchée, et l'eau peu abondante, de sorte quelle est absorbée en route. [Houlder 1895]

Ohabolana7141 Toy ny mitondra sokona : ny fitondrana maivana ihany, fa ny anjananjana no tsy toha. [Veyrières 1913 #827]
Dikanteny frantsay C' est comme de porter des pièces de bois qui servent à protéger le bord des toits : elles ne sont pas d' un grand poids, mais leur longueur est insupportable. [Veyrières 1913 #827]
Fanazavana frantsay Ces paroles étaient dites par ceux qui avaient à leur charge des gens à mauvaise langue : les nourrir, passe encore ; mais supporter leur mauvaise langue, voilà le difficile. [Veyrières 1913 #827]

Ohabolana7142 Toy ny momba : noana tsy manan-kangatahana, voky tsy manan-kotolorana. [Houlder 1895 #1855, Veyrières 1913 #946, Cousins 1871 #3213]
Toy ny momba : noana tsy misy hangatahana, voky tsy manan-komena. [Rinara 1974 #4304]
Dikanteny frantsay Infortune des femmes stériles : affamées, elles n' ont personne à qui demander la nourriture ; rassasiées, elles n' ont personne à qui en offrir. [Veyrières 1913 #946]
Semblable à la femme stérile: si elle a faim, elle n' a personne à qui demander; si elle a de trop (litt. si elle est rassasiée), elle n' a personne à qui donner. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens sans famille, sans appui. [Veyrières 1913 #946]

Ohabolana7143 Toy ny mpirahalahy mianefitra : izy tokiko ary izaho tokiny. [Rinara 1974 #4305]

Ohabolana7144 Toy ny nenina: tsy mipetraka hatao "Mbay lalana", ary tsy mitsidika hatao "Mandrosoa" ; fa aoriana vao avy mandatsa. [Cousins 1871 #3217, Nicol 1935 #460]
Dikanteny frantsay Comme le regret (ou le remords) : il n’est pas assis, pour qu’on lui dise <« pardon ", il n'est pas à la porte pour qu’on lui dise " entre: " ; mais il vous suit pour vous railler. [Nicol 1935 #460]

Ohabolana7145 Toy ny njola marary ka tsy hita hamantaran-torana. [Rinara 1974 #4310]

Ohabolana7146 Toy ny ondrilahy diso ketsa, ka tsy mifanendrihendry amin' izay vidiny niheverana azy nony namidy. [Rinara 1974 #4311]

Ohabolana7147 Toy ny ondrilahy diso ketsa : tsy mifanitsy amy ny itadiavana azy. [Cousins 1871]
Toy ny ondrilahy diso ketsa : tsy mifanitsy amin' ny itadiavana azy. [Veyrières 1913 #3148]
Dikanteny frantsay C' est comme un mouton qui a manqué l' époque du repiquage : cela ne concorde pas avec le moment où on en a besoin. [Veyrières 1913 #3148]
Fanazavana frantsay Se disait de ce qui ne vient pas à temps ; à l' époque du repiquage on tuait un mouton pour nourrir les ouvriers. [Veyrières 1913 #3148]

Ohabolana7148 Toy ny ondrindrano, lefona dimy, fampohaza iray, famaky iray, ireo no nentina, nefa nosorohin' Itsaramanampy, ka tonga any an-karona fihazana. [Rinara 1974 #4341]
Tsy misy manao ho vazaha noho ny ondrindrano: lefona dimy no nentiny, fampohazarana no nentiny, ary famaky iray no nentiny; kandrefa raha nankao atsimon-drano, nosorohin' Itsaramanampy ka tonga any an-karona fihazana. [Houlder 1895 #2309]

Ohabolana7149 Toy ny parakin' Amboatany: misy ihany, fa ampandozaina. [Houlder 1895]
Toy ny parakin' Amboatany : misy ihany ka ampandozaina. [Veyrières 1913 #4224, Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay C'est comme le tabac d' Amboatany : il y en a et cependant à ce sujet on se souhaite du malheur. [Veyrières 1913 #4224]
Pareil au tabac des gens d' Amboatany: il y en a, mais ils jurent qu' ils n' en ont pas. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Allusion à ce qu' on jure avec imprécations qu' on n' en a pas. [Veyrières 1913 #4224]

Ohabolana7150 Toy ny ray aman-dreny: ny iray niteraka, ny iray niampofo. [Houlder 1895 #1876]
Toy ny ray aman-dreny : ny iray niteraka, ny iray niampofo, ka samy tiavo. [Veyrières 1913 #1005, Cousins 1871 #3223]
Toy ny ray aman-dreny : ny iray niteraka, ny iray niampofo, ka tsy asiana tombo sy hala. [Rinara 1974 #4319]
Dikanteny frantsay Comme le père et la mère: l' un a enfanté et l' autre a tenu sur ses genoux. [Houlder 1895]
Père et mère : l'un t' a engendré, l' autre t'a bercé sur son sein ; montre-leur à tous les deux un amour égal. [Veyrières 1913 #1005]
Fanazavana frantsay Donc, ils ont tous deux droit à la reconnaissance. [Houlder 1895]

Ohabolana7151 Toy ny ray aman-dreny : ny iray niteraka, ny iray nitaiza nanangana. [Veyrières 1913 #947]
Dikanteny frantsay Père et mère : celui qui n' a pas enfanté, a nourri, soigné, adopté les enfants de l' autre. [Veyrières 1913 #947]
Fanazavana frantsay Se disait de la manière égale de traiter les enfants. [Veyrières 1913 #947]

Ohabolana7152 Toy ny rambon' omby, ka na hipelika aiza, na hipelika aiza, mbola ao an-traingovazana ihany. [Houlder 1895]
Toy ny rambon' omby, ka na hipelika aiza, na hipelika aiza, tsy miala, fa eo amin' ny traingo vazany ihany no farany. [Veyrières 1913 #1136]
Toy ny rambon’ omby: na hipelika aiza, tsy hiala, fa ho an-traingovazana ihany no farany. [Cousins 1871]
Toy ny rambon' omby : na hipelika atsy na hipelika aroa, dia tsy aiza tsy akory fa eo an-traingovazana ihany. [Rinara 1974 #4343]
Dikanteny frantsay C' est comme la queue du boeuf : elle a beau se balancer çà et là, elle ne s' en va pas et s' arrête au jarret. [Veyrières 1913]
Comme la queue d' un bœuf: qu' elle s' agite à droite ou à gauche, elle retombe toujours sur ses jarrets. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait aux parents qui voulaient se tenir à l'écart. [Veyrières 1913 #1136]

Ohabolana7153 Toy ny rambon' osy : hanina mahavoafady, ariana rambon-karena. [Rinara 1974 #4315]

Ohabolana7154 Toy ny rano am--pasika: natao tsy hisy, fa misy ihany. [Houlder 1895]
Toy ny rano am--pasika: natao tsy hisy, fa nanodoka. [Houlder 1895]
Toy ny rano am--pasika : natao tsy hisy, ka manadoka. [Veyrières 1913 #3312]
Toy ny rano am--pasika: natao tsy hisy, ka misy ihany. [Cousins 1871]
Toy ny rano am--pasika : natao tsy hisy ka nanodoka. [Rinara 1974 #4316, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C'est comme l' eau dans le sable : on croit qu' il n' y en a pas et on se trompe car il y en a. [Veyrières 1913 #3312]
Pareil à l' eau dans le sable: on ne pensait pas qu' il y en aurait, et pourtant il y en a. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires qui semblent peu importantes et qui prennent de l'ampleur. [Veyrières 1913 #3312]

Ohabolana7155 Toy ny rano am--pasika; raha tataka omby tondro, dia tataka omby loha; ary raha tataka omby loha, dia tataka omby tena. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Comme de l'eau dans le sable: si elle trouve une ouverture grande comme le doigt, elle en fera bientôt une autre grande comme la tête; et enfin, une aussi grande que le corps. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se dit, au figuré, des fautes légères qui peuvent conduire aux péchés les plus graves. [Houlder 1895]

Ohabolana7156 Toy ny rano ny harena, ka tsy izay mahery mantsaka no manam-be, fa izay tsara sinibe. [Rinara 1974 #4318]

Ohabolana7157 Toy ny rano sy ny vary, ka tsy mahay mifanary. [Veyrières 1913 #4610]
Toy ny vary sy ny rano : ka an-tsaha tsy mifanary, an-tanàna tsy mifandao. [Nicol 1935 #432]
Dikanteny frantsay Comme le riz et l’eau : unis dans les champs, inséparables dans la maison. [Nicol 1935 #432]
Eau et riz vont ensemble : ils ne se séparent pas. [Veyrières 1913 #4610]
Fanazavana frantsay Se disait de deux personnes ou choses inséparables. [Veyrières 1913 #4610]

Ohabolana7158 Toy ny ratsy natao, ka dia miohatra ny tanteraka. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay C' est comme le mal qu' on a fait, cela dépasse ce qu' on croyait. [Veyrières 1913 #6256]
Fanazavana frantsay Se méfier des conséquences des mauvaises actions. [Veyrières 1913 #6256]

Ohabolana7159 Toy ny reni-hao, ny vavy indray no malaza. [Veyrières 1913 #1337, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay C' est comme la mère pou : la femme a plus de célébrité que le mari. [Veyrières 1913 #1337]
Comme la mère-pou, c' est la femme qui a le plus de célébrité. [Houlder 1895]

Ohabolana7160 Toy ny sahondra ambony vato, ka endrik' izay itoerany. [Houlder 1895 #1289, Veyrières 1913 #1791, Rinara 1974 #4322]
Dikanteny frantsay C' est comme la plante d' aloès sur un rocher : elle est l' ornement du lieu où elle se trouve. [Veyrières 1913 #1791]
Pareil à une plante d' aloès poussant sur un rocher, elle orne le lieu où elle se trouve. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se rapporte à une femme. [Houlder 1895]
Se disait des femmes. [Veyrières 1913 #1791]

Ohabolana7161 Toy ny saobakaka mitoetra ao am-body riana, ka tsy manana andro tsy ahatairana. [Houlder 1895 #922, Veyrières 1913 #5733]
Dikanteny frantsay C' est comme le crapaud qui habite au pied d' une chute d' eau ; il ne cesse pas d' être effrayé. [Veyrières 1913 #5733]
Comme un crapaud vivant au pied d' une chute d' eau, il est continuellement effrayé. [Houlder 1895]

Ohabolana7162 Toy ny sokina nanani-bato : tapi-dalana aleha. [Nicol 1935 #233]
Dikanteny frantsay Comme le hérisson qui escalade un rocher : chemin sans issue. [Nicol 1935 #233]

Ohabolana7163 Toy ny sotrobe : fialo, fa tsy tompon’ ny teny. [Veyrières 1913 #3432, Cousins 1871 #3227]
Toy ny sotrobe : fialozana ihany fa tsy tompon' ny teny. [Rinara 1974 #4326]
Dikanteny frantsay Je suis comme la grande cuiller qui sert à porter la nourriture et qui n' est qu' une intermédiaire : je suis intermédiaire et porte-parole, je ne suis pas le maître. [Veyrières 1913 #3432]
Fanazavana frantsay Paroles dites par les intermédiaires. [Veyrières 1913 #3432]

Ohabolana7164 Toy ny taky trosa amin' andriana, ka ny tompony indray no manambitamby. [Veyrières 1913 #4453, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Pareil à celui qui réclame à un noble le paiement de sa dette: c' est le créditeur qui supplie. [Houlder 1895]
Réclamation d' une dette à un noble : c'est le créancier qui supplie. [Veyrières 1913 #4453]
Fanazavana frantsay Celui qui réclame ce qu' on lui doit n' est pas de la noblesse, tandis que son débiteur est noble et donc plus puissant: c' est ce qui fait que c' est le premier qui supplie doucement l' autre, afin de ne pas l' offenser. [Houlder 1895]

Ohabolana7165 Toy ny taky trosa amin' androvo : raisina aloha izay omeny. [Rinara 1974 #4327]

Ohabolana7166 Toy ny tandomobe sarisarim-boka. [Veyrières 1913 #2027, Cousins 1871 #3229]
Toy ny tandomobe (tandomerina) sarintsarin' ny boka. [Rinara 1974 #4329]
Dikanteny frantsay C'est comme une grande éruption d' urticaire qui ressemble à la lèpre. [Veyrières 1913 #2027]

Ohabolana7167 Toy ny tandroky ny haolo: kirongo mahazo; baka mahavoa. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Toy ny tandroky ny haolo : Kirongo mahazo sady tsy azo idirana, baka mahavoa sady mahay manohana. [Rinara 1974 #4332]
Dikanteny frantsay Comme les cornes des bœufs sauvages: celles qui sont rentrantes sont solides, et celles qui sont divergentes frappent bien. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les unes et les autres ont leurs avantages. [Houlder 1895]

Ohabolana7168 Toy ny tavy : izay mandray mahavaky. [Veyrières 1913 #5878, Cousins 1871]
Toy ny tavy, ka izay niandray mahavaky. [Rinara 1974 #4335]
Dikanteny frantsay C' est comme un têt de pot cassé : qui le touche le brise. [Veyrières 1913 #5878]
Fanazavana frantsay Fragilité des désirs. [Veyrières 1913 #5878]

Ohabolana7169 Toy ny toho asesi-mamba. [Rinara 1974 #4338, Cousins 1871 #3238]

Ohabolana7170 Toy ny toho atosiky ny mamba, mandeha amin-tahotra. [Houlder 1895 #924]
Dikanteny frantsay Comme les petits poissons poussés (vers le bord) par le caïman, c' est par crainte qu' ils vont. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On dit que le caïman les pousse vers la rive pour saisir le pêcheur qui voudra les prendre. Ce proverbe servait d' excuses aux petits que les grands envoyaient voler. [Houlder 1895]

Ohabolana7171 Toy ny tongo-bakivaky, sady maharary no mahamenatra. [Veyrières 1913 #1719]
Toy ny tongo-bakivaky : sady manaintaina no mahamenatra, alana ny loto vao mitondra fasika mody. [Rinara 1974 #4328]
Toy ny tongotra vakivaky: sady maharary no mahamenatra. [Houlder 1895 #2074]
Tongo-bakivaky, ka sady maharary no mahamenatra. [Rinara 1974]
Tongo-bakivaky sady maharary no mahamenatra. [Veyrières 1913 #5311, Cousins 1871 #3135, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ilazana toetra ratsy izay sady ahitam-pahavoazana ho an' ny ankohonana no mahafa-baraka amin' ny any ivelany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay C' est comme les pieds gercés, cela fait mal et cela fait honte. [Veyrières 1913 #1719]
Comme des pieds tout crevassés, c' est douloureux et honteux en même temps. [Houlder 1895]
Les pieds qui se fendillent ne font pas seulement mal, mais encore il donne de la honte. [Veyrières 1913 #5311]
Fanazavana frantsay Se disait de ce qui donne de l' inquiétude et de la honte, par exemple une affaire entreprise et qui n' est pas achevée. [Veyrières 1913 #5311]
Se disait des malheurs qui étaient occasion de honte. [Veyrières 1913 #1719]

Ohabolana7172 Toy ny tongo-bintsy an-ala, ka madio lavi-drano. [Houlder 1895 #108]
Tongo-bintsy an' ala, ka madio lavi-drano. [Rinara 1974]
Tongo-bintsy an-ala: madio lavi-drano. [Cousins 1871 #3134]
Dikanteny frantsay Pareils aux pattes du martin-pêcheur de la forêt, qui sont propres quand même il est loin de l' au. [Houlder 1895 #108]

Ohabolana7173 Toy ny tongo-bitsy : madio mandrakariva. [Rinara 1974 #4329]

Ohabolana7174 Toy ny tongo-bositr' Ikanja : tsy soa fa majadona ; izay tsy enina azy dia bako. [Veyrières 1913 #1720]
Dikanteny frantsay C' est comme le pied de boeuf gras d'Ikanja : il n' est pas joli mais il se tient bien droit ; celui qui ne l' a pas en partage est faible. [Veyrières 1913]

Ohabolana7175 Toy ny tongotra mby an-dakana, ka tsy azo averina. [Cousins 1871 #3241, Nicol 1935 #235]
Toy ny tongotra mby an-dakana, ka tsy azo averina intsony. [Rinara 1974 #4330]
Tomboke avy an-daka tsy mimpoly an-tete koa. [Poirot & Santio: Vezo]
Tomboke fa an-daka tsy mimpoly koa. [Poirot & Santio: Vezo]
Tongotra mby an-dakana itý. [Rajemisa 1985]
Tongotra mby an-dakana, ka tsy mahazo mifody intsony. [Houlder 1895 #731]
Tongotra mby an-dakana ka tsy miverina intsony. [Rajemisa 1985]
Tongotra mby an-dakana, tsy azo averina intsony. [Veyrières 1913 #3309]
Tongotr' omby an-dakana, ka tsy mimpody intsony. [Veyrières 1913 #3309]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona efa eo am-pivononana handeha ka saro-miverina. [Rajemisa 1985]
Zavatra efa notinapaka ary efa vita daholo ny fiomanana ny amin' izany ka tsy azo ahemotra intsony. [Rajemisa 1985]
Dikanteny anglisy Your feet are already in the canoe. [Hallanger 1973]
Fanazavana anglisy You are on your way now. [Hallanger 1973]
Dikanteny frantsay Comme le pied déjà posé dans la pirogue : plus moyen de reculer. [Nicol 1935 #235]
Pieds dans la pirogue ne retournent plus au village. [Poirot & Santio: Vezo]
Une fois que le pied est dans la barque, on ne peut pas revenir en arrière. [Veyrières 1913 #3309]
Une fois que le pied est dans la pirogue, on ne revient plus en arrière. [Poirot & Santio: Vezo]
Une fois qu' on a les pieds dans le canot, on ne peut plus revenir en arrière. [Houlder 1895]
Vous avez les pieds dans la pirogue. [Hallanger 1974]
Fanazavana frantsay Il faut finir une affaire commencée et on ne revient pas sur me affaire conclue. [Veyrières 1913 #3309]
Proverbe très employé pour marquer la persévérance ou la ténacité; correspond à: quand le vin est tiré, il faut le boire. [Houlder 1895]
Vous voilà bien parti, vous ne pouvez plus reculer. [Hallanger 1974]

Ohabolana7176 Toy ny trano vaky vovonana ka mitondra teny mivoaka. [Houlder 1895 #551, Cousins 1871 #3242, Rajemisa 1985]
Toy ny trano vaky vovonana : ka mitondra teny mivoaka ary ny mitete ambiny ihany. [Rinara 1974 #4345]
Fanazavana malagasy Ilazana izay tsy mahatam-bava ka milazalaza any ivelany izay tsy tokony ho fantatry ny olona. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Semblable à une maison ouverte par le faîte et qui laisse échapper les paroles (dites à l' intérieur). [Houlder 1895]

Ohabolana7177 Toy ny tsatsa-kaotra : sitrapo ihany ka anenenana. [Cousins 1871]
Toy ny tsatsa-kaotra : sitrapo natao, ka anenenana ! [Rinara 1974]
Toy ny tsatsa-kaotra : sitrapony ihany ka anenenana. [Houlder 1895]
Toy ny tsontsan-kaotra : sitrapo ihany ka anenenana. [Cousins 1871]
Toy ny tsontsan-kaotra : sitrapony ihany ka anenenana. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Pareil à une égratignure qui s' étend (et que quelqu' un s' est faite en se grattant): il l' a fait de son plein gré et pourtant il le regrette (parce qu' elle le fait souffrir). [Houlder 1895]

Ohabolana7178 Toy ny tsy mahatafy tena : ny tena mba te-hitafy ihany, fa ny sain-kanao no tsy misy. [Houlder 1895 #1665, Veyrières 1913 #2120]
Dikanteny frantsay Comme celui qui est incapable de se vêtir: son corps ne demanderait pas mieux que d' être vêtu,, mais c' est la volonté qui manque pour le faire. [Houlder 1895]
Semblable à celui qui ne peut pas se vêtir : le corps désire bien être vêtu, mais la volonté fait défaut. [Veyrières 1913 #2120]

Ohabolana7179 Toy ny tsimbolavola ka ararany ihany. [Houlder 1895]
Toy ny tsimbolavola ka tsy vola akory. [Houlder 1895]
Toy ny tsimbolavola, ka tsy vola tsy akory. [Cousins 1871 #3246]
Toy ny tsimbolavola, ka tsy vola tsy akory fa anarany ihany. [Rinara 1974 #4348]
Dikanteny frantsay Semblable à la sauterelle "tsimbolavola" , elle n' a que le nom. ou, ce n' est pas de l' argent du tout. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe vient de la ressemblance du mot "tsimbolavola" (sauterelle brune) avec le mot "vola" qui veut dire argent. [Houlder 1895]

Ohabolana7180 Toy ny tsindranolahy an-keniheny: ka ny tamana miray ihany no miray. [Houlder 1895 #246]
Tsindranolahy an-keniheny : ka ny tama-miray ihany no miray. [Rinara 1974 #4440]
Tsindranolahy ankeniheny: ny tama-miray ihany no miray. [Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ny mitovitovy toetra sy saina ihany no miaraka. Izay miaraka amin' ny mpiasa dia mpiasa, izay miaraka amin' ny amboalambo dia amboalambo. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Comme des sauterelles dans un marais: ce sont ceux qui ont l' habitude d' être ensemble qui vont ensemble. [Houlder 1895 #246]

Ohabolana7181 Toy ny valalanamboa : lehibe vao hondrihondriny. [Rinara 1974 #4351, Cousins 1871 #3248]
Valalanamboa : lehibe vao hondrihondriny. [Veyrières 1913 #1746]
Dikanteny frantsay Sauterelles de chiens : grandes, elles deviennent inertes. [Veyrières 1913 #1746]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui étaient grands, mais ne savaient pas se tirer d'affaire ; les sauterelles de chiens étaient ainsi appelées parce que les chiens eux-mêmes ne voulaient pas les manger. [Veyrières 1913 #1746]

Ohabolana7182 Toy ny valalanamboa : ny elany indray no manavesatra azy tsy hanidina. [Rinara 1974 #4352]

Ohabolana7183 Toy ny valala: ny vavy no manaizana, ka ny lahy no tamamotamo. [Cousins 1871 #3247]

Ohabolana7184 Toy ny valin' ny voky noana, valin' ny fiakarana fidinana. [Veyrières 1913 #2754]
Toy ny valin' ny voky noana, valin' ny fidinana fiakarana. [Veyrières 1913 #2754]
Valin' ny noana, voky ; valin’ ny fiakarana, fidinana. [Nicol 1935]
Valin' ny voky noana; valin' ny fiakarana fidinana. [Houlder 1895]
Valin’ ny voky, noana; valin’ ny fidinana, fiakarana. [Cousins 1871 #3604]
Dikanteny frantsay Après la faim, le rassasiement ; après la montée, la descente. [Nicol 1935 #39]
Après le rassasiement vient la faim, après la montée la descente : il en est ainsi des vicissitudes de la vie. [Veyrières 1913 #2754]
La contre-partie du rassasiement est la faim; la contre-partie d' une montée est une descente. [Houlder 1895]

Ohabolana7185 Toy ny varialoha: mahatra-po fa tsy mahavita taona. [Rajemisa 1985]
Vary aloha : mahafatra-po fa tsy mahavita taona. [Rinara 1974 #4870]
Vary aloha ny an' ialahy, mahatra-po, fa tsy mahavita taona tsinona. [Veyrières 1913 #5943]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny zavatra izay mahavonjy amin' ny fotoana iray, fa tsy mahafapahasahiranana maharitra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Votre riz est du riz de la première saison : il calme la faim et satisfait les désirs en attendant l' autre, mais il ne suffit pas pour l' année. [Veyrières 1913 #5943]
Fanazavana frantsay Se disait de ce qui satisfait un moment, mais ne dure pas ; se disait du mensonge qui est bientôt découvert et devient nuisible. [Veyrières 1913 #5943]

Ohabolana7186 Toy ny vary amin--dronono tondrahan-tantely, ka tian-ko lalina indrindra. [Houlder 1895 #775]
Vary amin--dronono tondrahan-tantely : ampoky ny mamy, ampoky ny soa. [Rinara 1974 #4872]
Vary amin--dronono tondrahan-tantely ka tian-ko lalina indrindra. [Rajemisa 1985]
Vary amin--dronono tondrahan-tantely : tian-ko lalin ko fy indrindra. [Nicol 1935 #129, Cousins 1871]
Vary niliña tantele. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana malagasy Enti-milaza zavatra tiana ho amin' izay hahatsara azy indrindra. [Rajemisa 1985]
Enti-milaza zava-tsoa mitontohitra ka tiana sy ankasitrahana fatratra. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Du riz au lait qu'on arrose de miel. [Poirot & Santio: Vezo]
Pareil à du riz au lait arrosé de miel, on aime qu' il soit aussi profond que possible. [Houlder 1895]
Riz au lait aspergé de miel : le summum de l’exquis. [Nicol 1935]
Fanazavana frantsay Souligne la perfection. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7187 Toy ny varo-boangahazo an-tsena, ka tsy misy milaza ny azy ho mangidy. [Rinara 1974 #4354]

Ohabolana7188 Toy ny vato any Ambohimanga : milevina ila tsy lo, mitanina andro tsy haraka. [Veyrières 1913 #5312]
Toy ny vato any Ambohimanga: milevina ila tsy lo, mitanin' andro tsy haraka. [Houlder 1895]
Toy ny vato eny Ambohimanga: milevina ila fa tsy lo, mitanin' andro fa tsy haraka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay C' est comme les rochers d' Ambohimanga : la partie qui est dans la terre ne pourrit pas, et celle qui est exposée au soleil ne s' effrite pas. [Veyrières 1913]
Semblables aux rochers d' Ambohimanga: la partie enfoncée dans la terre ne pourrit pas, et la partie exposée au soleil ne s' effrite pas. [Houlder 1895]

Ohabolana7189 Toy ny vatsin' Andrianalabe, ka tsinjarain-kiombonana ihany. [Houlder 1895 #257]
Toy ny vatsin' Andrianalabe : tsinjarain-kiombonana ihany. [Rinara 1974 #4374, Cousins 1871]
Tsinjarain-kiombonana toy ny vatsin' Andrianalabe. [Veyrières 1913 #2332]
Vatsin' Andrianalabe, ka tsinjarain-kiombonana ihany. [Rinara 1974 #4895]
Dikanteny frantsay C' est comme les provisions de route d' Andrianalabe : il les distribuait en détail et les mettait en commun en même temps. [Veyrières 1913 #2332]
Pareil aux provisions (de voyage) du bûcheron: on ne les partage que pour les manger en commun. [Houlder 1895 #257]
Fanazavana frantsay Ce proverbe fait allusion à un homme de ce nom qui agissait ainsi ; on le disait des gens avares de leurs biens. [Veyrières 1913 #2332]

Ohabolana7190 Toy ny vava-basy ka izay idirany no ivoahany. [Houlder 1895 #2263]
Toy ny vava basy : ka ny idirany no ivoahany. [Rinara 1974 #4375]
Toy ny vava basy : ny idirany no ivoahany. [Veyrières 1913 #461, Cousins 1871]
Vava basy ka ny idirany ihany no ivoahany. [Rinara 1974 #4899]
Dikanteny frantsay C' est comme la gueule du fusil : par où entre la charge, par là elle sort. [Veyrières 1913 #461]
Comme la bouche d' un (vieux) fusil: elle sert d' entrée et aussi de sortie (pour la balle). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Formule proverbiale pour rendre compte de ce qui s' est passé chez soi. [Veyrières 1913 #461]

Ohabolana7191 Toy ny Vazaha matim-basy, ka matin-java-nataony. [Houlder 1895 #1393]
Vazaha matim-basy, ka matin-java-natao. [Veyrières 1913 #3627]
Vazaha matim-basy : matin-draha hainy. [Samson 1965 #V43]
Vazaha matim-basy : matin-java natao. [Rinara 1974 #319, Cousins 1871 #3654]
Vazaha matim-hasy : matin-java-natao. [Nicol 1935 #290]
Dikanteny frantsay Blanc tué par un fusil : il est tué par son propre ouvrage. [Veyrières 1913 #3627]
Pareil à un "Vazaha" tué par un fusil; il a été tué par une chose qu' il a faite lui-même. [Houlder 1895]
Quand un vazaha meurt d’un coup de fusil, il est victime de sa propre invention. [Nicol 1935 #290]
Fanazavana frantsay Allusion au fait que les fusils venaient des Européens ; ce proverbe se disait de l' homme pris dans ses propres paroles ou victime de ses propres actions ; dans la guerre franco-hova, le chef Rakoto se servait de ce proverbe pour dire que les Malgaches se serviraient du fusil pour tuer les Français. [Veyrières 1913 #3627]
Le terme de "Vazaha" ne s' appliquait pas à tous les étrangers, mais seulement aux blancs d' Europe et d' Amérique, et non aux Hindous ou aux Arabes. [Houlder 1895]

Ohabolana7192 Toy ny vero : tanora mandimandina, antitra main-dambana. [Rinara 1974 #4376]

Ohabolana7193 Toy ny voahangy: tsy mandry làlana; apetraka, ravaky ny trano; entina, endriky ny dia. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Pareilles à des perles: elles ne s' arrêtent jamais (d' être utiles): si on les dépose, elles sont l' ornement de la maison; et si on les porte, elle sont un ornement pour le voyage. [Houlder 1895]

Ohabolana7194 Toy ny voalavo manani-drindrina: ka ny akoralava no fatratra. [Houlder 1895 #1037, Rinara 1974 #4378]
Toy ny voalavo manani-drindrina: ny akoralava no fatratra. [Cousins 1871 #3254]
Dikanteny frantsay Pareil à un rat grimpant le long d' une muraille: les cris (des gens de la case qui le regardent) sont épouvantables. [Houlder 1895]

Ohabolana7195 Toy ny voalavo sy ny totozy : iray volo, fa tsy iray raharaha. [Nicol 1935 #428, Cousins 1871]
Toy ny voalavo sy ny totozy : iray volo, tsy iray raharaha. [Veyrières 1913 #400]
Totozy sy voalavo: iray volo, fa tsy iray raharaha. [Houlder 1895 #310]
Voalavo sy totozy : iray volo fa samy hafa raharaha. [Rinara 1974 #4980]
Dikanteny frantsay C' est comme les rats et les souris : ils ont même couleur, mais ils n' ont pas mêmes moeurs. [Veyrières 1913]
Les souris et les rats: ils sont de même couleur, mais ne travaillent pas ensemble. [Houlder 1895 #310]
Rat et souris : même apparence, métiers différents. [Nicol 1935 #428]
Fanazavana frantsay Tous, soldats et civils, doivent servir le souverain, mais chacun le sert à sa manière ; se disait de la division du travail. [Veyrières 1913 #400]

Ohabolana7196 Toy ny voara izy: jerena, toa mandina, fa raha verahina, vitsika daholo no ao anatiny. [Houlder 1895 #480]
Toy ny voara : jere-mandina, amboloina manitra, nony verahina feno vitsika. [Rinara 1974 #4379]
Dikanteny frantsay Il est comme le "voara" (fruit): il paraît beau au dehors, mais quand on l' ouvre il est plein de fourmis. [Houlder 1895 #480]

Ohabolana7197 Toy ny voasary : iray fonosana fa samy manana ny hasiny. [Rinara 1974 #4380]
Toy ny voasary : raha bangoina, iray fonosana ihany ; fa raha verahina, samy manana ny hasiny. [Veyrières 1913 #1721, Nicol 1935 #429, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est comme l' orange : si on la regarde en bloc, elle est dans une même enveloppe ; mais si on l'ouvre, chaque partie a sa gousse. [Veyrières 1913 #1721]
Comme les gousses de l’orange : à l’extérieur, c’est la même enveloppe ; à l’intérieur, les goûts sont différents. [Nicol 1935 #429]
Fanazavana frantsay Chacun a sa place et sa condition, bien que les hommes soient semblables. [Veyrières 1913 #1721]

Ohabolana7198 Toy ny voatavo tsy mifandraka, fa zaza bodo. [Rinara 1974 #4381, Cousins 1871 #3258, Houlder 1895]
Voatavo tsy mifandraka, fa zaza bodo. [Veyrières 1913 #1547]
Dikanteny frantsay Ces enfants sont comme des citrouilles que le ciseau n' a pas encore ouvertes : ils n' ont pas l' âge de raison. [Veyrières 1913 #1547]
Semblable à une courge: on ne peut s' en servir (litt. elle n' est pas encore évidée), car elle est trop jeune. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les courges ou calebasses doivent être mûres et sèches avant qu' on puisse les vider et s' en servir comme récipients. Ce proverbe s' emploie souvent sous la forme abrégée de "voatavo tsy mifandraka" , qui est alors une simple figure servant à désigner les petits enfants qui n' ont pas encore de raison. [Houlder 1895]

Ohabolana7199 Toy ny voatavo : tsy ny tahony marefo no jerena fa ny voany makadiry. [Rinara 1974 #4382]

Ohabolana7200 Toy ny vongan-tany ery an-dranolava, teo ihany fa levona. [Rinara 1974 #4383]

Ohabolana7201 Toy ny vorombazaha : ary elatra fa tsy ary fanidina. [Veyrières 1913 #722]
Toy ny vorombazaha: ary elatra, fa tsy arim-panidinana. [Houlder 1895]
Toy ny vorombazaha : arin’ elatra, fa tsy arim-panidinana. [Veyrières 1913 #2255, Cousins 1871 #3259]
Toy ny vorombazaha : hary elatra, fa tsy arim-panidinana. [Rinara 1974 #4384]
Dikanteny frantsay C' est comme le canard : il a des ailes mais il ne sait pas voler. [Veyrières 1913 #2255]
C' est comme le canard : il est pourvu d'ailes, mais il n' a pas un beau vol. [Veyrières 1913 #722]
Semblable au canard: il a des ailes, mais ne peut voler. [Houlder 1895 #1465]
Fanazavana frantsay Se disait des gens gros et gras mais petits et marchant difficilement. [Veyrières 1913 #722]
Se disait des gens qui ne savent pas profiter de ce qu'ils ont. [Veyrières 1913 #2255]

Ohabolana7202 Toy ny vorombazaha entina amin' ny tendany. [Rinara 1974 #4385]

Ohabolana7203 Toy ny zanak' omby kamboty. [Veyrières 1913 #1041]
Dikanteny frantsay L'orphelin est comme le veau privé de sa mère. [Veyrières 1913 #1041]

Ohabolana7204 Toy ny zaza be lelo ka samy manindrahindra ny azy. [Veyrières 1913 #1006, Rinara 1974 #4386]
Toy ny zaza be lelo: samy manindrahindra ny azy. [Cousins 1871 #3260]
Zaza be lelo, ka samy manindrahindra ny azy. [Rinara 1974 #5089, Abinal 1888]
Dikanteny frantsay Enfants morveux : ils dégoûtent tout le monde excepté leurs mères ; chaque mère est heureuse de moucher le sien. [Veyrières 1913 #1006]
Lors même qu'un enfant soit sale et morveux, la mère le berce avec plaisir. [Abinal 1888]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait des personnes qui n' aimaient pas les enfants, mais il avait plus ordinairement un sens de partialité ; sens plus général : c'est à chacun qu'il appartient de se tirer de ses difficultés. [Veyrières 1913 #1006]
Chacun aime et préfère ce qui est à lui. [Abinal 1888]

Ohabolana7205 Toy ny zozoro : mahitsy ihany, fa telo rirana. [Houlder 1895 #499, Veyrières 1913 #4959]
Zozoro : mahitsy ihany fa telo rirana. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Les fourbes sont comme la tige de jonc zozoro : la tige est droite, mais triangulaire. [Veyrières 1913 #4959]
Semblable à la tige du "zozoro" (espèce de souchet): elle est droite mais triangulaire. [Houlder 1895]

Ohabolana7206 Toka-maso manao solomaso : sady haingo no takon-kilema. [Rinara 1974 #267]

Ohabolana7207 Tokam-pilana hoatry ny siny : tsy manam-po afa-tsy ny rano. [Veyrières 1913 #6386]
Tokam-pilana ohatra ny siny: tsy manam-po afa-tsy ny rano. [Rajemisa 1985]
Tokam-pilana toy ny siny, tsy manam-po afa-tsy ny rano. [Houlder 1895]
Tokam-pilana, toy ny siny : tsy manan-po afa-tsy ny rano. [Cousins 1871 #3106]
Tokam-po ohatra ny siny, ka tsy manam-po afa-tsy rano. [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona tsy manan-javatra kinendry afa-tsy zavatra toisana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui ne veut qu' une chose, est comme la cruche destinée seulement à recevoir l' eau. [Veyrières 1913 #6386]
N' avoir qu' un seul et unique désir, comme la cruche: il ne lui faut que de l' eau. [Houlder 1895]

Ohabolana7208 Tokana anaka, ka sarin’ ny momba. [Veyrières 1913 #943, Cousins 1871 #3107]
Tokan' anaka ka sarin' ny momba. [Houlder 1895 #1880, Rinara 1974 #269]
Dikanteny frantsay Femme qui n' a qu' un enfant : elle ressemble à une femme stérile. [Veyrières 1913 #943]
N' avoir qu' un seul enfant c' est être presque stérile. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Avoir peu c' est presque n' avoir rien. [Veyrières 1913 #943]

Ohabolana7209 Tokantranon' angely, ka midrikina amin' izay ananana. [Rinara 1974 #270]

Ohabolana7210 Tokantranon' ny manano tena, ka otrikafo no mba ifaninanana. [Veyrières 1913 #1936]
Dikanteny frantsay Ménages de veuves : elles rivalisent de feu à conserver, et c' est tout. [Veyrières 1913 #1936]
Fanazavana frantsay Le sens est qu' elles sont très pauvres. [Veyrières 1913 #1936]

Ohabolana7211 Tokantrano tsy ampoizina, ka hanin-tonta no hanina. [Veyrières 1913 #1238, Cousins 1871 #3108]
Tokantrano tsy nampoizina, ka hanin-tonta no hanina. [Rinara 1974 #4155]
Dikanteny frantsay Ménage qu' on ne soigne pas : on s' y nourrit de mets grossiers. [Veyrières 1913 #1238]

Ohabolana7212 Tokantrano tsy àry mitovy, toe-karena samy manana ny azy. [Rinara 1974 #4157]

Ohabolana7213 Tokelaky ny rafy, ka na tsy eso aza filana ady. [Rinara 1974 #4158]

Ohabolana7214 Tokiñ' ambiasa jike : laha tsy lahe ka ampela. [Poirot & Santio: Vezo]
Tokiñi ty ambiasa goa : laha tsy johare ka ampela. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Bénédiction d'un sorcier aveugle : si ce n'est pas un garçon, c'est une fille. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7215 Tokoam-barin’ ny tiana : mantamanta, matàna am-bohoka; maditsadi-tsaka, manahy manelina. [Samson 1965 #T83]

Ohabolana7216 Toko fohatra, vilany mitongilana : izay tsy marina arenina. [Veyrières 1913 #3518]
Toko tapaka, vilany mitongilana, izay tsy mety arenina. [Rinara 1974 #4160, Cousins 1871 #3109]
Toko tapaka, vilany mitongilana, ka izay tsy mety arenina. [Houlder 1895 #153, Veyrières 1913 #3072]
Dikanteny frantsay Pierres du foyer brisées, marmite renversée : il faut redresser ce qui n' est pas bien. [Veyrières 1913 #3072]
Pierres du foyer qui ne sont pas affermies, marmite qui est inclinée : il faut redresser ce qui n' est pas droit. [Veyrières 1913 #3518]
Un trépied brisé, une marmite qui penche: on peut remettre d' aplomb ce qui ne l' est pas. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut corriger ce qui n' est pas bien. [Veyrières 1913 #3072]
Se disait des torts à redresser, des querelles à arranger. [Veyrières 1913 #3518]

Ohabolana7217 Toko folaka, vilany mitsikilana ; izay tsy mety aremina. [Samson 1965 #T81]

Ohabolana7218 Toko no notadiavina, ka vato no hita, nitady zanaka ka tera-dahy. [Rinara 1974 #4159]

Ohabolana7219 Toko no tadiavina, ka vato no hita. [Houlder 1895 #746]
Dikanteny frantsay On cherchait un trépied et on a trouvé des pierres. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. justement ce qu' il fallait pour faire un trépied. [Houlder 1895]

Ohabolana7220 Tokotany very mpangarina, very marivo karaha vazana. [Samson 1965 #T104]

Ohabolana7221 Toko vato, tapaka ihany, toko hazo, lo ihany, fa ny tokin' olombelona, sady tsy lo no tsy tapaka. [Rinara 1974]
Toko vato, tapaka ; toko hazo, lo ; fa ny tokin’ olombelona tsy mety tapaka sy lo. [Cousins 1871 #3110, Nicol 1935 #105]
Dikanteny frantsay Les trépieds en pierre se cassent, les trépieds en bois pourrissent, mais les promesses des hommes ne se cassent pas et ne ne gâtent pas. [Veyrières 1913]
Un trépied de pierre peut se briser, un trépied de bois se pourrir ; mais il en va autrement des assurances de l’homme fidèle. [Nicol 1935 #105]
Fanazavana frantsay Ce proverbe fait d' assonance entre toko et toky, dit la force des paroles de contrat et de promesse. [Veyrières 1913 #5310]

Ohabolana7222 Tolañolo matin' añina, ñy farany matin-tsiotsiotra; foñofoño koa be ka mañahy aho. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Ny matoa matin-drivotra; ny farany matin-tso-drivotra: rehefa be ny fonofono (fono faty) dia matahotra aho. + Añina : rivotra,- tsiotsiotra : rivotra malemy. [Houlder 1895]

Ohabolana7223 Tolik'añe, tolik'añe ka tsaka nangere am-bato. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Tourner à gauche et à droite comme le chat sauvage qui fait ses besoins sur la pierre. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7224 Toloho mirin’ iva : miharan-draha ho hanina iniany. [Samson 1965 #T89]

Ohabolana7225 Toloho miriotra : lasana mbola ho avy. [Samson 1965 #T88]

Ohabolana7226 Toloho roe vonjo : mitsopoke mañ'eroa, mitsopoke mañ'aty. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Coucou ayant deux abris de roseaux : il rentre par ici, il rentre par là. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7227 Tolo-kena alina : vintana no andrasana. [Veyrières 1913 #3217]
Tolo-kena maty alina : vintana no andrasana. [Cousins 1871 #3112]
Tolo-kena maty jiro, ka miandry izay anjara vintana. [Veyrières 1913 #3218]
Tolo-kena maty jiro, ka vintana no andrasana. [Houlder 1895 #90, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Tolo-kena maty jiro : vintana no andrasana. [Cousins 1871 #3112]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny toe-javatra izay ny anjara tokana ihany no mety hahazoana na tsy hahazoana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Dans une distribution de viande faite une fois que la lampe est éteinte, on attend la chance. [Houlder 1895]
Lorsque les portions de viande sont faites et distribuées dans la nuit, il faut s' en rapporter au hasard. [Veyrières 1913 #3217]
Lorsque les portions de viande sont faites et distribuées dans l' obscurité, c' est le hasard qui sert. [Veyrières 1913 #3218]
Fanazavana frantsay Se disait des partages faits sans aucun privilège. [Veyrières 1913 #3218]
Se disait des partages faits sans privilège. [Veyrières 1913 #3217]

Ohabolana7228 Tolom-boka, ka masoandro no fetra. [Rinara 1974 #4166]
Tolom-boka : masoandro no fetra. [Veyrières 1913 #3519, Cousins 1871 #3113]
Dikanteny frantsay Luttre entre lépreux : cela dure tout le jour. [Veyrières 1913 #3519]
Fanazavana frantsay Les lépreux ne peuvent pas se saisir, puisqu' ils n'ont pas de doigts ; ce proverbe se disait des querelles interminables. [Veyrières 1913 #3519]

Ohabolana7229 Tolon’ aomby an-tsavoka : tsy azoazoko tsara. [Samson 1965 #T84]

Ohabolana7230 Tolona tsy omby tratra. [Veyrières 1913 #795, Rinara 1974 #269]
Dikanteny frantsay La lutte contre les chefs est une lutte au-dessus des forces de la poitrine. [Veyrières 1913 #795]
Fanazavana frantsay Le pot de terre contre le pot de fer. [Veyrières 1913 #795]

Ohabolana7231 Tolon’ i Levia : ny an-tratra tsy lavo, ny hafa asahain-dreny. [Samson 1965 #T87]

Ohabolana7232 Tolon-ko lavo, marivo hadihady. [Samson 1965 #T85]

Ohabolana7233 Tolon' ombiny Manendy: masoandro no fetra. [Cousins 1871 #3114]
Tolon' ombin' ny Manendy, ka ny masoandro mody no fetrany. [Rinara 1974 #270]
Tolon' ombin' ny Manendy : masoandro no fetra. [Veyrières 1913 #3521]
Dikanteny frantsay Courses de boeufs des Manendy : cela dure toute la journée tellement ils s' y passionnent. [Veyrières 1913]

Ohabolana7234 Tolon--trova : ny an-tratra tsy lavo alao koa raiben’ ialahy. [Samson 1965 #T86]

Ohabolana7235 Toloran' olona vola hianao, tandremo ; toroana hevitra hianao, raiso ihany. [Veyrières 1913 #6528]
Dikanteny frantsay Quelqu' un vous offre de l' argent, prenez garde ; on vous suggère un avis, recevez-le. [Veyrières 1913 #6528]

Ohabolana7236 Tomany andro avy orana, kanefa mainandro tsy miasa. [Cousins 1871 #3115, Nicol 1935 #192]
Tomany andro avy orana, nefa fony maina andro tsy niasa. [Rinara 1974 #271]
Dikanteny frantsay Se plaindre de la pluie, et cependant se croiser les bras quand vient le beau temps. [Nicol 1935 #192]

Ohabolana7237 Tomany basy lasam-bazaha : tomany raha lasan-tompony. [Samson 1965 #T96]

Ohabolana7238 Tomany eo imasony, toa mila fitia noho iza, tomany takona aretina an-doha no azo (fa tsy hitany). [Rinara 1974 #4170]
Tomany eo imasony, toa mila fitia noho iza ; tomany takona azy, aretina an-doha no azo. [Cousins 1871 #3116, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Pleurer devant elle, c' est sembler chercher de l' amour plus que n' importe qui ; pleurer loin d' elle, on ne gagne qu' un mal de tête. [Veyrières 1913 #5146]

Ohabolana7239 Tomany faty tsy re anarana. [Samson 1965 #T98]

Ohabolana7240 Tomany ila reny toa akoho kely. [Veyrières 1913 #1004, Cousins 1871 #3117]
Dikanteny frantsay Enfant qui pleure pour être près de sa mère, comme le petit poussin. [Veyrières 1913 #1004]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui voulaient toujours être à côté de leurs parents ou de leurs chefs. [Veyrières 1913 #1004]

Ohabolana7241 Tomany zandry tsy manan-dreny. [Samson 1965 #T97]

Ohabolana7242 Tomañe taly maeva ty hafa. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Pleurer les tresses des cheveux qui parent les autres. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7243 Tombo-dambo alina : mahavoa tsara, tsy mahavoa tsara. [Samson 1965 #T101]

Ohabolana7244 Tom-bohoka tsy mahafanga havana. [Samson 1965 #T90]

Ohabolana7245 Tombokantsoron-drafanaloka : mangozohozo my fa lalina. [Samson 1965 #T100]

Ohabolana7246 Tombok-orona. [Veyrières 1913 #3522]
Dikanteny frantsay C' est un combat où les coqs se visent à la tête. [Veyrières 1913 #3522]
Fanazavana frantsay Se disait des ripostes instantanées, faites au fur et à mesure que les paroles sont prononcées. [Veyrières 1913 #3522]

Ohabolana7247 Tombom-barotra hita: fo afaka. [Houlder 1895 #1196, Veyrières 1913 #4407, Rinara 1974 #4172, Cousins 1871 #3118]
Dikanteny frantsay Gain commercial et profit qu' on aperçoit : cela satisfait le coeur. [Veyrières 1913]
La satisfaction équivaut à un bénéfice. [Houlder 1895]

Ohabolana7248 Tombom-barotry ny mpitrosa ny afa-baraka fa ny volan' olona tsy maintsy ho azo. [Rinara 1974 #4173]

Ohabolana7249 Tombon-dalana ny an’ ny lasana ; fa ny lalan-kiarahana ihany. [Nicol 1935]
Tombon-dalana ny lasa, fa lalan-kiarahana ihany. [Houlder 1895 #1229]
Tombon-dalana no any ny lasana; fa ny lalan-kiarahana ihany. [Cousins 1871]
Tombon-dalana no an' ny lasana, fa ny lalan-kiraisana ihany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ceux qui sont partis n’ont qu’une avance de temps ; car la route est commune. [Nicol 1935 #172]
Le chemin parcouru n' est qu' une étape, et nous serons encore longtemps en route. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Notre travail n'est jamais complètement terminé. [Houlder 1895]

Ohabolana7250 Tombotay am--bava, botsy an’ orona : izay tiana lilafina. [Samson 1965 #T99]

Ohabolana7251 Tombo-tsisina. [Veyrières 1913 #6628]
Dikanteny frantsay Gravée ou marquée au bord. [Veyrières 1913 #6628]
Fanazavana frantsay La pièce de cinq francs dont l'exergue, au lieu d' être en relief, est en caractères rentrants. [Veyrières 1913 #6628]

Ohabolana7252 Tombo-tsodina. [Veyrières 1913 #3219]
Dikanteny frantsay C est comme les trous de la flûte. [Veyrières 1913 #3219]
Fanazavana frantsay Se disait d' un partage fait selon le rang et la dignité ; il se disait aussi de la gradation hiérarchique des chefs. [Veyrières 1913 #3219]

Ohabolana7253 Tominjam-poana toy ny hazo natohan-karatra. [Rinara 1974 #4175, Cousins 1871 #3120]

Ohabolana7254 Tomitsika ny tombotay, mandihy ny mananina : izay tsy mbola naniny miesora akany. [Samson 1965 #T102]

Ohabolana7255 Tompoi-manompo tahaka ny andevo. [Rinara 1974 #4176]
Tompoi-manompo toy ny andevon' ny Manendy. [Veyrières 1913 #592, Cousins 1871 #3122]
Dikanteny frantsay Esclaves bien traités comme chez les Manendy. [Veyrières 1913 #592]
Fanazavana frantsay Se disait des maîtres qui traitaient bien leurs esclaves ; les Manendy étaient des serfs royaux. [Veyrières 1913 #592]

Ohabolana7256 Tompo milela-tanana. [Veyrières 1913 #6006]
Dikanteny frantsay Le marchand de miel vend aux autres et ne fait que se lécher les doigts. [Veyrières 1913 #6006]
Fanazavana frantsay Se disait des propriétaires ne jouissant pas de leurs biens, et de ceux qui se dépensent pour les autres, ou sont exploités par eux. [Veyrières 1913 #6006]

Ohabolana7257 Tompony mba mihono, toa zanak’ anabavy. [Cousins 1871 #3121]

Ohabolana7258 Tompon-tany mahay rano tsangana, ka mandrobo ny vahiny hilentika. [Rinara 1974]
Tompon-tany mahay rano tsangana: mandrobo ny vahiny hilentika. [Cousins 1871 #3123]

Ohabolana7259 Tondroi-mahalatsa, toa havan-dratsy. [Veyrières 1913 #1134, Cousins 1871 #3125]
Tondroi-mahalatsa, toy ny havan-dratsy. [Rinara 1974 #4178]
Dikanteny frantsay Capables de répondre par des moqueries ou des insultes lorsqu' on compte sur eux, comme de mauvais parents. [Veyrières 1913 #1134]

Ohabolana7260 Tondro iray tsy mahazo hao, hazo tokana tsy mba ala. [Veyrières 1913 #5232]
Tondro tokana tsy mahazo hao. [Houlder 1895 #238, Rinara 1974 #4182, Cousins 1871 #3124]
Tonjo raike tsy mahazo hao. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Un doigt ne suffit pas pour saisir un poux, un seul arbre ne constitue pas une forêt. [Veyrières 1913 #5232]
Un seul doigt n'attrape pas de poux. [Poirot & Santio: Vezo]
Un seul doigt ne peut attraper un pou. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il est nécessaire de s' unir et de s' entendre. Le roi Andrianampoinimerina appliquait ce proberbe à l' union du souverain et du peuple. [Veyrières 1913 #5232]
L' union fait la force. [Houlder 1895]

Ohabolana7261 Tondroko iray no maharary, ka ny tenako be no savihiny. [Rinara 1974 #4180]
Tondroko iray no marary, ka ny tenako be no savihiny. [Cousins 1871 #3126, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Un seul de mes doigts est malade et tout mon corps en est saisi. [Veyrières 1913 #2826]
Fanazavana frantsay Se disait de la solidarité. [Veyrières 1913 #2826]

Ohabolana7262 Tondro miandra reny. [Veyrières 1913 #944]
Dikanteny frantsay L' enfant paresseux a toujours les regards fixés sur sa mère et il compte sur elle. [Veyrières 1913 #944]
Fanazavana frantsay Se disait des enfants qui ne faisaient rien et comptaient sur leurs parents pour vivre. [Veyrières 1913 #944]

Ohabolana7263 Tondro mila zara. [Rinara 1974 #4181]

Ohabolana7264 Tonga amin' ny tsy afa-droa aman-telo. [Veyrières 1913 #3308, Houlder 1895]
Tonga amin' ny tsy afa-droa telo. [Rinara 1974 #4183]
Dikanteny frantsay Nous voici devant une chose que deux hommes ni même trois ne pourront faire. [Veyrières 1913 #3308]
Nous voici en face de quelque chose dont ni deux ni trois ne viendront à bout. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Grande difficulté. [Veyrières 1913 #3308]
Quelque chose de très difficile. [Houlder 1895]

Ohabolana7265 Tonga haka, ohatra ny jiro manao rehibe. [Cousins 1871, Rinara 1974]

Ohabolana7266 Tonga ranaotra, tsy misy laoka ; lasa ranaotra, vonoiny ny omby. [Veyrières 1913 #1165]
Tonga ranaotra, tsy misy ny laoka; lasa ranaotra, vonoiny ny omby. [Cousins 1871 #3128]
Tonga Ranaotra tsy misy ny laoka, lasa Ranaotra vonoy ny vositra. [Rinara 1974 #4185]
Tonga Ranaotra vao lany ny laoka. [Houlder 1895 #955]
Dikanteny frantsay Quand arrive le beau-frère il n' y a pas de mets à lui servir, et quand il est parti on tue un boeuf. [Veyrières 1913]
Quand le beau-frère (ou la belle-sœur) arriva, on venait de finir la viande. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Phrase servant à s' excuser auprès de ses parents de ne pouvoir leur offrir un meilleur repas. Ils sont arrivés trop tard! [Houlder 1895]

Ohabolana7267 Tonga tsy tonga karaha aomby nakarin-jaza. [Samson 1965 #T95]

Ohabolana7268 Tongoa mihonkon-drazana tsy alain' ny andriana. [Veyrières 1913 #399]
Dikanteny frantsay Ce sont des impôts et redevances que le souverain ne perçoit pas, parce qu' il accorde aux seigneurs le privilège de les percevoir à sa place. [Veyrières 1913 #399]

Ohabolana7269 Tongobolo vava. [Veyrières 1913 #2328]
Dikanteny frantsay Sa bouche est sa tabatière. [Veyrières 1913 #2328]
Fanazavana frantsay Le sens est qu'il chique, mais n' a pas de tabatière parce qu' il puise chez les autres ; se disait des avares. [Veyrières 1913 #2328]

Ohabolana7270 Tongo-boromahery : tsy maka ny an-kasarotana. [Houlder 1895 #726, Veyrières 1913 #6387, Cousins 1871 #3137]
Tongo-boromahery tsy maka tsy ny an-kasarotana. [Rinara 1974 #273]
Dikanteny frantsay Griffes d' épervier : elles ne lâchent pas ce qu' elles tiennent. [Veyrières 1913 #6387]
Les griffes de l' épervier ne saisissent pas ce qui est difficile. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay S' applique aux paresseux. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui s' obstinent dans leurs idées. [Veyrières 1913 #6387]

Ohabolana7271 Tongo-dava ahitan-kanina. [Houlder 1895 #659, Veyrières 1913 #3757]
Tongo-dava no ahitan-kanina. [Rinara 1974 #4190]
Dikanteny frantsay Celui qui a des longues jambes trouve à manger. [Houlder 1895]
Des longues jambes trouvent à manger. [Veyrières 1913 #3757]

Ohabolana7272 Tongo-dovian' i Kilepaka, ka mamerina ny efa takaitra. [Rinara 1974 #4191]

Ohabolana7273 Tongolo tapa-bilany: mangidy be fofona amy ny tany. [Cousins 1871 #3129]

Ohabolana7274 Tongo-misafelika : na an-tsakaiza aza mandavo. [Rinara 1974 #4194]

Ohabolana7275 Tongotra efatra tsy indray mamindra. [Houlder 1895 #1220]
Dikanteny frantsay Les quatre jambes (d' un quadrupède) ne se déplacent pas toutes les quatre à la fois. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut faire qu' une chose à la fois. [Houlder 1895]

Ohabolana7276 Tongotr' akoho tapaka, izay tsy azony manambatra. [Rinara 1974 #4195, Cousins 1871 #3131]

Ohabolana7277 Tongotry ny afo, ny rivotra ; vavan' ny adala, ny hendry. [Cousins 1871 #3130, Nicol 1935 #64]
Dikanteny frantsay C’est le vent qui emporte la flamme; c’est le sage qui parle pour l’insensé. [Nicol 1935 #64]

Ohabolana7278 Tongotr' olona. [Veyrières 1913 #3420]
Dikanteny frantsay L' envoyé est le pied de celui qui l' envoie. [Veyrières 1913 #3420]

Ohabolana7279 Tono lavi-tompo, ka raha tsy may dia matoato. [Rinara 1974 #4197]
Tono lavi-tompo: ka raha tsy may, manta. [Houlder 1895]
Tono lavi-tompo: raha tsy may, lozitra. [Cousins 1871]
Tono lavi-tompo: raha tsy may, manta. [Cousins 1871]
Tono tsy eo tompo, laha tsy manta ka rehitse. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Grillade sans propriétaire : si ce n' est pas cru, c' est brûlé. [Poirot & Santio: Vezo]
Un rôti dont le propriétaire est absent: s’il n’est pas brûlé, il n’est pas cuit. [Houlder 1895]

Ohabolana7280 Tono lavi-tompo : lah’ tsy manta, hiatra. [Samson 1965 #T77]

Ohabolana7281 Tono liana. [Veyrières 1913 #6180]
Dikanteny frantsay S empresser c'est imiter l' affamé qui fait cuire à la hâte. [Veyrières 1913 #6180]

Ohabolana7282 Tono mahafeno lavenona ahy, ka raha tsy masaka tsy avelako. [Rinara 1974 #4198]
Tono mahafeno lavenona ahy: raha tsy masaka, tsy avelako. [Cousins 1871]

Ohabolana7283 Tonom--bomangan' ny Merinatsimo : ny kapo-body leo ihany, fa ny tery valahana no tsy toha. [Veyrières 1913 #4606]
Tonom--bomangan' ny Merinatsimo: ny kapo-body leo ihany, fa ny tory valahana no tsy toha. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Le rôtissage des patates des gens du sud de l' Imerina: il leur est facile de frapper sur le gros bout (des patates, pour voir si elles sont cuites), mais les serrer au milieu (où il y a un rétrécissement) est insupportable (parce qu' elles crèvent). [Houlder 1895]
Patates rôties des gens qui sont au sud de l' Imerina : on peut les frapper sur le gros bout pour voir si elles sont cuites ; mais on ne peut pas les serrer par le milieu, car elles crèvent. [Veyrières 1913 #4606]

Ohabolana7284 Tonotono an-daka-mahilaka : samy mitana ny antsiny. [Samson 1965 #T93]

Ohabolana7285 Tonotonom-paza : ny maventy ndraika ambany. [Samson 1965 #T92]

Ohabolana7286 Tono voarasa tsy mahafaty afo. [Samson 1965 #T91]

Ohabolana7287 Tonta boka. [Veyrières 1913 #2025]
Dikanteny frantsay Traité sans ménagements comme le corps d' un lépreux qu' on jette à la fosse. [Veyrières 1913 #2025]

Ohabolana7288 Tonta ny ela, fa ho avy ny vao : ny maso mahita ny vao, fa ny ela tsy manaja ny vao. [Veyrières 1913 #3146, Cousins 1871 #3142]
Tonta ny ela, fa ho avy ny vao, ny maso no manaja ny vao fa ny ela tsy manaja ny vao. [Rinara 1974 #4201]
Dikanteny frantsay Ce qui dure depuis longtemps est vieux et usé, mais le neuf va venir : les yeux voient ce qui est nouveau, mais le temps ne respecte pas le neuf. [Veyrières 1913 #3146]
Fanazavana frantsay Tout passe. [Veyrières 1913 #3146]

Ohabolana7289 Topia-manana : nome-mahazaka. [Samson 1965 #T105]

Ohabolana7290 Torahan-kariana toy ny sorohitra ambony fasana. [Veyrières 1913 #2924]
Torahan-tsy hohanina, toy ny sorohitra ambony fasana. [Houlder 1895 #427, Cousins 1871 #3143]
Torahin-tsy ho hanina tahaka ny sorohitra ambony fasana. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay C'est comme l' alouette sur un tombeau : si elle est chassée avec des pierres et si elle est tuée, on ne peut pas la manger mais il faut la jeter. [Veyrières 1913 #2924]
Qu' on tue sans vouloir le manger, comme une alouette sur un tombeau. [Houlder 1895 #427]
Fanazavana frantsay C' était là une des nombreuses prescriptions superstitieuses ; se disait des gens sans pudeur. [Veyrières 1913 #2924]

Ohabolana7291 Toraka ankavanana, sady mahitsy no lasan-davitra. [Rinara 1974 #4204]
Toraka ankavanana, sady mahitsy nomahalasan-davitra; toraka ankavia, sady akaiky no melomeloka. [Veyrières 1913 #3758, Cousins 1871 #3144]
Toraka ankavia sady akaiky no melomeloka. [Rinara 1974 #4205]
Dikanteny frantsay Quand on lance avec la main droite, le coup est droit et porte bien ; quand on lance avec la main gauche, le coup ne porte pas loin et est courbe. [Veyrières 1913 #3758]
Fanazavana frantsay Il faut aller tout de bon, avec ardeur et franchise. [Veyrières 1913 #3758]

Ohabolana7292 Toraka Ibaka Isondenda. [Houlder 1895]
Torak' Ibaka i Sondenda. [Veyrières 1913 #1239, Cousins 1871 #3147, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ibaka et Isondenda sont dignes l'un de l' autre. [Veyrières 1913 #1239]
Isondenda ne vaut pas mieux qu' Ibaka. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe qui fait allusion à des boeufs, se disait de deux personnes également malheureuses ou de mauvaise conduite, qui se mariaient ou s'associaient : boeufs à grandes cornes et boeufs à cou long et étroit vont ensemble. [Veyrières 1913]
Noms qu' on donne aux boeufs dont les cornes sont divergentes, ce qu' on n' aime pas. [Houlder 1895 #338]

Ohabolana7293 Torak' Ibabay i Lohavohitra. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Torak' Ibabay Lohavohitra. [Veyrières 1913 #689, Cousins 1871 #3145]
Dikanteny frantsay Lohavohitra et Babay sont semblables. [Houlder 1895]
Lohavohitra et Ibabay sont semblables. [Veyrières 1913 #689]
Fanazavana frantsay Ces deux villages du Vonizongo avaient été donnés par le roi Andrianjaka à Andrianentoarivo, pour le dédommager de l' humiliation qu' il avait reçue lorsqu' il avait été frappé par un autre chef, pour n' avoir pas fait achever assez tôt la corvée par son escouade de travailleurs ; l' expression se disait de deux choses semblables. [Veyrières 1913 #689]
Ce sont deux montagnes du Vonizongo, au nord-ouest de Tananarive. [Houlder 1895 #1493]

Ohabolana7294 Toram-poana, tahaka an--drangahy Andriandambo, nolalovan' ny basin-dRabevitsika. [Rinara 1974 #270]
Toram-poana tahaka an--drangahy Andriandambo nolalovan' ny vava basin-dRabevitsika. [Veyrières 1913 #5734, Cousins 1871 #3146]
Dikanteny frantsay Défaillir pour un rien, comme monsieur Andriandambo près duquel a passé la gueule du fusil de Rabevitsika. [Veyrières 1913]

Ohabolana7295 Tori-hisatr' Imamo, ka tsy ilaozan' izay hanjilatra. [Rinara 1974 #271]

Ohabolana7296 Torimaso hariva : heviny ihany ny lasa. [Cousins 1871]
Torimaso hariva ka ara-keviny ihany. [Rinara 1974 #272]

Ohabolana7297 Torimasom--baviantitra ka vita am--pitsongoana anana ihany. [Rinara 1974 #273]
Torimasom-bavy antitra : vita am--pitsongoana anana ihany. [Veyrières 1913 #1937]
Torimasom--bavy antitra : vita am--pitsongoananana ihany. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Somme de vieille : il se passe en ramassant les légumes. [Veyrières 1913 #1937]
Fanazavana frantsay Elle somnole toujours. [Veyrières 1913 #1937]

Ohabolana7298 Torimason' akoho. [Veyrières 1913 #6786]
Dikanteny frantsay Sommeil des poules. [Veyrières 1913 #6786]
Fanazavana frantsay Se disait d' un sommeil léger. [Veyrières 1913 #6786]

Ohabolana7299 Torimason' akoho, ka vita an' anjona ihany. [Rinara 1974 #274]
Torimason’ akoho : vita an' anjona ihany. [Nicol 1935 #358, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Sommeil de poule : toujours sur ses gardes. [Nicol 1935 #358]

Ohabolana7300 Torimason-jamba : aina no fetra. [Cousins 1871 #3151, Nicol 1935 #173]
Torimason-jamba ka aina no fetra. [Rinara 1974 #275]
Torimason’ ny jamba : taolam-balo no fetra. [Samson 1965 #T106]
Dikanteny frantsay Le sommeil de l’aveugle dure jusqu’à sa mort. [Nicol 1935 #173]

Ohabolana7301 Torovok’ amboa maro mahalala, ny safeliky ny ohiny tsy maro mahay. [Samson 1965 #T103]

Ohabolana7302 Tosika arahim-bono handringana. [Veyrières 1913 #462]
Dikanteny frantsay Poursuivre et frapper jusqu' à extermination. [Veyrières 1913 #462]

Ohabolana7303 Totofany lainga ka dia miaritra ihany; ilazany ny ampitso lava ka dia miramirana. [Houlder 1895 #1767]
Totofany lainga ka miaritra ihany, ilazany ny ampitso lava ka miramirana. [Rinara 1974 #276]
Totofan' ny lainga, ka dia miaritra ihany ; ilazany ny ampitso lava, ka dia miramirana. [Veyrières 1913 #1240]
Dikanteny frantsay Trompé par des mensonges, il supporte tout ; il est toujours renvoyé au lendemain et il se montre content. [Veyrières 1913 #1240]
Trompé par des mensonges, il supporte tout, toujours renvoyé au lendemain, il est content! [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se rapporte à des promesses de mariage, qui restent sans effet. [Houlder 1895]
Se disait des promesses de mariage. [Veyrières 1913 #1240]

Ohabolana7304 Totohondry diavolana : izay mazava ray ihany no voa. [Rinara 1974 #280]
Totohondry diavolana : ny mazavaray ihany no voa. [Houlder 1895 #2038, Veyrières 1913 #3524, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Des coups de poing au clair de lune: seuls ceux qui ont le front découvert en sont atteints. [Houlder 1895]
Pugilat au clair de lune : c' est celui qui a le front large et brillant qui est frappé. [Veyrières 1913 #3524]
Fanazavana frantsay Parce que, comme ils ont le front découvert et brillant, ce sont eux qu' on voit le mieux. [Houlder 1895]
Se disait des gens donnant prise à la dispute. [Veyrières 1913 #3524]

Ohabolana7305 Totohondrim-boka: efa vita rahateo, fa hanainga no sisa. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Le poing d' un lépreux: il est déjà fait, il n' y a plus qu' à le lever. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Souvent aux mains des lépreux, les doigts ont disparu rongés petit à petit par la maladie, de sorte que leurs mains sont rondes comme des poings. [Houlder 1895]

Ohabolana7306 Totohondrim-boka : efa voavokin-drahateo. [Veyrières 1913 #2026]
Totohondrim-boka : efa voavonkin-drahateo. [Cousins 1871 #3158]
Totohondrim-boka ka efa voavonkin-drahateo. [Rinara 1974 #277]
Dikanteny frantsay Le poing du lépreux : il est déjà tout fermé, comme s' il était prêt à frapper. [Veyrières 1913 #2026]
Fanazavana frantsay Les doigts sont rongés par le mal, ce qui donne au membre l' aspect d' une main toujours fermée. [Veyrières 1913 #2026]

Ohabolana7307 Totohondrin' Ifanamaro : ny an-trano ihany no mifamoy maso. [Veyrières 1913 #3523, Cousins 1871]
Totohondrin' Ifanantaro, ka ny an-trano ihany no mifamoy maso. [Rinara 1974 #279]
Dikanteny frantsay Coups de poings d'Ifanamaro : ce sont ceux de la maison qui se pochent les yeux les uns des autres. [Veyrières 1913 #3523]
Fanazavana frantsay Se disait des batailles dans la maison. [Veyrières 1913 #3523]

Ohabolana7308 Totohondry voavonkina : hanainga no sisa. [Veyrières 1913 #3526, Cousins 1871 #3157]
Totohondry voavonkina, ka ny manainga no sisa. [Rinara 1974 #281]
Dikanteny frantsay Poing fermé : il n' y a plus qu' à le lever. [Veyrières 1913 #3526]
Fanazavana frantsay Le sens est : prêt à la lutte. [Veyrières 1913 #3526]

Ohabolana7309 Toton' omby bory : tsy loaka fa mibontsina. [Veyrières 1913 #3527, Cousins 1871 #3155]
Toton' omby bory : tsy vaky fa mibontsina. [Rinara 1974 #282]
Dikanteny frantsay Coups de boeufs qui n' ont pas de cornes : il n' y a pas de trou, mais il y a une enflure. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui agissent avec opiniâtreté, des gens obstinés. [Veyrières 1913 #3527]

Ohabolana7310 Toto vary diavolana : miala safoitra amin’ akoho. [Samson 1965 #T110]

Ohabolana7311 Toto-vary hariva, ka manari-dia ny akoho. [Houlder 1895 #1277]
Toto vary hariva : manary dia ny akoho. [Cousins 1871 #3152]
Dikanteny frantsay Piler le riz à la tombée de la nuit et frustrer ainsi les poules. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay On pile le riz ordinairement avant la tombée de la nuit: si on le fait après, les poules sont couchées, et ainsi ne peuvent pas picorer les grains qui tombent. [Houlder 1895]

Ohabolana7312 Toto vary ka tsy fotsy tsy an-daona. [Rinara 1974 #284]
Toto vary ka tsy vita tsy an-daona. [Houlder 1895 #1233, Veyrières 1913 #3761]
Vary ity, ka tsy fotsy tsy an-daona ; ary raharaha, ka tsy vita tsy dinika. [Nicol 1935 #492]
Dikanteny frantsay Le pilage du riz: il ne peut se faire que dans le mortier. [Houlder 1895 #1233]
Le riz a besoin du mortier pour devenir blanc ; une affaire importante a besoin de réflexion pour être mûrie. [Nicol 1935 #492]
Pilage de riz : on ne peut bien le faire que dans le mortier. [Veyrières 1913 #3761]

Ohabolana7313 Toto vary lena, ka ny kely no tonga tohany. [Rinara 1974 #285]

Ohabolana7314 Toto vary lena, ka samy miady ho lohany. [Rinara 1974 #286]

Ohabolana7315 Toto vary lena: ny kely no tonga tohany. [Cousins 1871 #3153]

Ohabolana7316 Toto vary maizina : ao am-bava vao mifantina akatatra. [Veyrières 1913 #3760, Cousins 1871 #3154]
Dikanteny frantsay Quand on pile le riz dans l' obscurité, c' est dans la bouche que se fera le triage des grains non décortiqués. [Veyrières 1913 #3760]
Fanazavana frantsay Se disait des travaux ébauchés, mal faits. [Veyrières 1913 #3760]

Ohabolana7317 Toto varin--dRenitsimanakaka : manovo-dava. [Samson 1965 #T109]

Ohabolana7318 Totozy batry nify sy voalavo tsindohaina, ka tafahoan-tsamy famantsiny. [Rinara 1974 #288]
Totozy batry nify sy voalavo tsindohaina : tafa-haon-tsamy gaginy. [Cousins 1871 #3161]
Totozy batry nify sy voalavo tsindohaina : tafahaon-tsamy gaiginy. [Veyrières 1913 #2117]
Dikanteny frantsay Souris qui a de grosses dents et rat teigneux : deux imbéciles se rencontrent. [Veyrières 1913 #2117]

Ohabolana7319 Totozy latsaka amy ny hero-dronono: maty, tsara fonosana; velona, fotsy volom-bava sady tsara lamba hitafy. [Cousins 1871 #3162]
Totozy latsaka amin' ny hero-dronono : maty tsara fonosana, velona fotsy volombava, sady tsara lamba fitafy. [Rinara 1974]
Totozy latsaka amin' ny hero-dronono : maty, tsara fonosana ; velona, fotsy volombava sady tsara lamba hitafy. [Veyrières 1913 #1588]
Dikanteny frantsay Souris qui tombe dans la crème du lait : morte elle est bien enveloppée ; vivante elle a la moustache blanche et le lamba qui la couvre est bien beau. [Veyrières 1913 #1588]
Fanazavana frantsay Se disait des parures des jeunes filles courtisées. [Veyrières 1913 #1588]

Ohabolana7320 Totozy mandalo ny saka ; sasatry ny miaina. [Veyrières 1913 #6326]
Dikanteny frantsay Souris qui passe devant le chat ; elle est fatiguée de vivre. [Veyrières 1913 #6326]

Ohabolana7321 Totozy nangala--dronono : tsy voky fa lendem-bolo. [Rinara 1974 #272, Cousins 1871]

Ohabolana7322 Totozy sy voalavo, ka tsy izay lehibe no zokiny, fa samy manana ny taonany ihany. [Rinara 1974 #273]
Voalavo sy totozy : tsy ny lehibe no zokiny ary tsy ny kely no zandriny, fa samy manana ny vahany. [Rinara 1974]

Ohabolana7323 Tovolahy irak’ andriana : vahatry ny ela tahatry ny tsy hahazo. [Samson 1965 #T111]

Ohabolana7324 Tovolahy len-damba ka mivoady ny masoandro hiposaka anahazana azy. [Rinara 1974 #4231]
Tovolahy len-damba : mivoady ny masoandro hiposaka hana-hazana azy. [Veyrières 1913 #1589, Cousins 1871 #3166]
Dikanteny frantsay Jeune homme qui a son lamba mouillé : il souhaite que le soleil se lève pour que son lamba sèche. [Veyrières 1913 #1589]
Fanazavana frantsay La jeunesse est toujours pressée. [Veyrières 1913 #1589]

Ohabolana7325 Tovolahy manambady antitra, ka ny loa-bary no hianteherana ; fa atositosika, toa renibe ; avela ihany, anjara vadin' ny tena, ka izay voky matanjaka. [Veyrières 1913 #1335]
Tovolahy manam-bady antitra, ka ny loa-bary no hiantehorana; fa atositosika, toa renibe; avala ihany, anjara vadin' ny tena, ka izay voky matanjaka. [Houlder 1895 #1790]
Dikanteny frantsay Jeune homme qui a épousé une vieille femme : c' est pour avoir une bonne cuisine ; car s' il veut s' amuser il semble que sa femme soit sa grand-mère, et s' il la laisse, elle reste sa femme et un homme rassasié est fort. [Veyrières 1913 #1335]
Un jeune homme qui a épousé une vieille femme: c' est pour avoir quelqu' un qui lui fasse bonne cuisine, car s' il veut s' amuser avec elle, il lui semble qu' elle est sa grand' mère; et s' il ne s' en occupe pas, elle est quand même sa femme, et un homme rassasié est fort. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. il a quand même de bons repas. [Houlder 1895]

Ohabolana7326 Tovolahin' Antananarivo : miasa tsy mahavadi-bainga, nony mihinana atosika ihany. [Rinara 1974 #4230]

Ohabolana7327 Tovolahin' Antananarivo : raha miasa mitsingina, fa raha milalao maka toerana. [Rinara 1974 #274]

Ohabolana7328 Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny alika gaigy. [Houlder 1895 #1921, Rinara 1974 #4234]
Tovolahy tsy mahalala ho an-tena, sakafon' ny amboa gaigy. [Veyrières 1913 #1592, Cousins 1871 #3167]
Dikanteny frantsay Jeune homme imprévoyant : il sera la pâture des chiens enragés. [Veyrières 1913 #1592]
Un jeune homme qui ne sait pas se conduire deviendra la proie des chiens enragés (c.à.d. de mauvais compagnons). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay L'imprévoyance conduit à la ruine et au déshonneur. Ne pas recevoir de sépulture, était considéré comme un mal redoutable. [Veyrières 1913 #1592]

Ohabolana7329 Tovony manaja tanana, ka antitra vao be fitsiriritana. [Rinara 1974]

Ohabolana7330 Tovony tsy nanao dia maika, ka miady lohalika vao hanao rarangy. [Rinara 1974 #4236]

Ohabolana7331 Tovontovona tsy dinin-tanty. [Samson 1965 #T114]

Ohabolana7332 Tovontovona tsy misasaka, vato fanongoa tsy mba iva. [Samson 1965 #T113]

Ohabolana7333 Tovovavy nasesin’ anakandiana : an-tanàna miharan-draha. [Samson 1965 #T112]

Ohabolana7334 Tovovavy tsy endrehin-damba sarika; tsy adidiko fa adidin-dreniny. [Rajemisa 1985]
Zanako tsy endrehina lamba sarika : tsy adidiko fa adidin-dreny. [Veyrières 1913 #897]
Zazavavy tsy endrehin-damba sarika : tsy adidiko, tsy adidin-drainy. [Cousins 1871 #3786, Houlder 1895, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza zavatra izay tsy miankina amin' ny hafa fa amin' ny tena ihany (eto, ny endrik' ilay zazavavy na ny tsy fahaizany mitafy no mahatsara na maharatsy azy; marihina fa toa manala ny rainy sy manadidy ny hafa eto ny ohabolana, ny antony an-gamba dia satria ny reniny no tokony ho efa nampianatra sy nanazatra an-janany hitafy lamba sarika hatry ny ela). [Rajemisa 1985]
Raha misy tanora tototry ny soa nefa mbola tsy mahomby ihany, ny ray aman-dreny no mahazo tsiny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si ma fille a un lamba de fibres de bananier qui ne lui va pas, ce n'est pas mon affaire, mais celle de sa mère. [Veyrières 1913 #897]
Une fille qui n' est pas jolie avec un lamba "sarika" : ce n' est ni ma faute, ni celle de son père. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C'est là affaire de femmes. [Veyrières 1913 #897]
Le lamba "sarika" est fait avec les fibres du bananier. [Houlder 1895]

Ohabolana7335 Trafon-kena ambony ravina : ny manindry malemy, ny tsindriana malemy. [Rinara 1974 #282]

Ohabolana7336 Trafon-kena amy ny vody sobiky : malaza ihany, fa afa-boninahitra. [Cousins 1871]
Trafon-kena amin' ny vody sobika : malaza ihany fa afa-boninahitra. [Veyrières 1913 #4612]
Dikanteny frantsay Bosse de boeuf dans un vieux fond de corbeille usée : elle est célèbre, mais déshonorée. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des grands, déchus de leur grandeur. [Veyrières 1913 #4612]

Ohabolana7337 Trafon-kena be rano : hanina amy ny lazany. [Cousins 1871 #3262]
Trafon-kena be rano : hanina amin' ny lazany. [Veyrières 1913 #4613]
Trafon-kena be rano ka hanina amin' ny lazany. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny zavatra tsara nefa tsy ny tokony ho izy no nandrahoana na nanaovana azy; ilazana ny olo-mahay nefa tsy dia manao ahoana akory ny zava-bitany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Bosse de boeuf cuite avec beaucoup d' eau : elle n' est pas bonne, mais on la mange parce qu' elle est célèbre. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay La bosse de boeuf était très appréciée. Le sens du proverbe est que la renommée supplée parfois à la beauté, à la qualité. [Veyrières 1913]

Ohabolana7338 Trafon-kena ome-mahery : am--bava homana, am-po mieritra. [Cousins 1871 #3263, Nicol 1935 #333]
Dikanteny frantsay Bosse de bœuf offerte à un homme puissant : sa bouche en mange, mais son cœur réfléchit. [Nicol 1935 #333]

Ohabolana7339 Trafon' omby ririnina, ka lasan' Andriamanitra nanao azy. [Veyrières 1913 #58, Cousins 1871 #3264]
Dikanteny frantsay La bosse du boeuf pendant l' hiver : elle est retournée à Dieu qui l' a faite. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay La bosse du boeuf, devenue plus maigre et plus légère en hiver, se redresse vers le ciel. On disait ce proverbe aux personnes qui maigrissaient. [Veyrières 1913]

Ohabolana7340 Trafon' omby ririnina : miara-ringitra tamin' ny ahitra. [Rinara 1974 #284]

Ohabolana7341 Traky nify latsaka an-kady : tsy heverin-ko torana fa mbola mitsiky. [Rinara 1974 #4375]

Ohabolana7342 Traky nify manao laniala : tsy haingo fa fanaon' ny olona ka dia manao koa. [Rinara 1974 #285]

Ohabolana7343 Trambo handadina tsy mihetsi-mahery. [Rinara 1974 #4376]

Ohabolana7344 Trambo hita tsy mba loza [Abinal 1888 #739]
Dikanteny frantsay Un cent-pieds vu n'est plus un malheur. [Abinal 1888 #739]
Fanazavana frantsay Un malheur prévu est facile à éviter. [Abinal 1888 #739]

Ohabolana7345 Trandra-binaky lahy, tsy hita izay halaina. [Veyrières 1913 #3220]
Dikanteny frantsay Se disait d' un partage strictement égal. [Veyrières 1913 #3220]
Fanazavana frantsay Tendrac ouvert de haut en bas pour le faire frire, et partagé en deux parties égales : on ne sait quelle part prendre. [Veyrières 1913 #3220]

Ohabolana7346 Trandraka am-bato : maro mangazana. [Samson 1965 #T123]

Ohabolana7347 Trandraka azon’ ny liana. [Samson 1965 #T125]

Ohabolana7348 Trandraka mileviña an-tany mena: izay volon-tany ka arahina. [Houlder 1895]
Trandra-milevina an-tanimena : volon-tany arahina. [Samson 1965 #T122]
Fanazavana malagasy Trandraka milevina an-tany mena: izay volon-tany no arahina. [Houlder 1895]

Ohabolana7349 Trangain' ny mamy, ka isafelehan' ny mangidy. [Rinara 1974]
Trangain’ ny mamy, ka safelehin’ ny mangidy. [Cousins 1871 #3265]

Ohabolana7350 Trany ity, hoy ilay mandringa tratry ny orana. [Rinara 1974 #284]
Trany ity, hoy ilay mandringa tratr’ orana. [Cousins 1871]

Ohabolana7351 Trano afindra tsy mitovy zoro. [Samson 1965 #T115]
Traño nafindra tsy mitovy zoro. [Houlder 1895]

Ohabolana7352 Tranoambo tsy feno tsy anim-bakelana ; vato fisaka an drano tsy mitsikempo. [Samson 1965 #T119]

Ohabolana7353 Trano am-pandraka niladinim-bahy: mankatomboka ny matomboka. [Samson 1965 #T118]

Ohabolana7354 Trano atsimo sy avaratra: izay tsy mahalena ialofana. [Cousins 1871 #3266]
Trano atsimo sy avaratra ka izay tsy mahalena hialofana. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Trano atsimo sy avaratra: ka izay tsy mahalena ialofana. [Houlder 1895 #268]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny fifanampian' ny mpifanolobody rindrina. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Une maison au sud et une au nord (rapprochées l' une de l' autre); on s' abrite sous celle qui ne coule pas. [Houlder 1895]

Ohabolana7355 Trano avo fisafon-drivotra, trano iva fisafom-bovoka. [Rinara 1974]

Ohabolana7356 Tranobongo be setroka, ny valo zoro be laza. [Rinara 1974 #4381]

Ohabolana7357 Tranobongo halan-tsetroka, olon' ory halan' ny mpanana. [Rinara 1974 #4382]

Ohabolana7358 Trano bongo misy ronono, ka sarotra atao malahelo. [Houlder 1895 #1363]
Trano bongo misy ronono: sarotra atao malahelo. [Cousins 1871 #3269]
Dikanteny frantsay Une cabane où il y a du lait ne peut guère être appelée pauvre. [Houlder 1895]

Ohabolana7359 Trano bongo misy ronono, ka tsy fantatry ny olon-ko manana. [Cousins 1871 #3268]

Ohabolana7360 Tranom-barin’ akoho : marivo fanaterana. [Samson 1965 #T121]

Ohabolana7361 Trano misy olona, misy afo, tany misy farihy, misy sahona. [Rinara 1974 #4384]

Ohabolana7362 Tranom-pitaratra. [Veyrières 1913 #6629]
Dikanteny frantsay Panneau vitré. [Veyrières 1913 #6629]
Fanazavana frantsay La pièce de cinq francs de Victor-Emmanuel d'Italie, parce que les armes ressemblent à un panneau vitré. [Veyrières 1913 #6629]

Ohabolana7363 Tranon' Antananarivo : malaza am-pahavitany, fa mbola hihoaran' ny hafa. [Rinara 1974 #4386]

Ohabolana7364 Tranon-takafra nidiram-borondolo, ka simban' ny olon-dratsy ny olon-tsy vanona. [Houlder 1895]
Tranon-takatra nidiram-borondolo, ka matin' ny olon-dratsy, ny olon-tsy vanona. [Veyrières 1913 #3073]
Tranon-takatra nidiram-borondolo, ka simban' ny olon-dratsy, ny olon-tsy vanona. [Veyrières 1913 #3073]
Tranon-takatra nidiram-borondolo : simban' ilay ratsy ny an' ilay tsy vanona. [Rinara 1974]
Tranon-takatra nidiram-borondolo : simban’ ny olon-dratsy ny olon-tsy vanona. [Cousins 1871 #3272]
Dikanteny frantsay Hibou qui s' est emparé d' un nid de takatra : c' est un bon à rien, victime d' un méchant. [Veyrières 1913 #3073]
Un nid de "takatra" , envahi par un hibou, c' est comme un homme de rien dérouté par un vaurien. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le takatra était censé porter malheur ; ce proverbe se disait des mauvais sujets victimes de leurs méfaits. [Veyrières 1913 #3073]

Ohabolana7365 Tranon-takatra : izay mandrava aloha no boka. [Veyrières 1913 #116, Cousins 1871 #3271]
Tranon-takatra, ka izay mandrava aloha no boka. [Rinara 1974 #282]
Tranon-takatra, ka izay mandrava azy aloha no boka. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Le nid du "takatra" : celui qui commence à le détruire devient lépreux. [Houlder 1895]
Nid de takatra : celui qui le premier le démolit devient lépreux. C. [Veyrières 1913 #116]
Fanazavana frantsay C' était une croyance superstitieuse très enracinée. [Veyrières 1913]

Ohabolana7366 Traotrao vandana, kibo voananto : izay tiam-bady tsara fanahy. [Samson 1965 #T128]

Ohabolana7367 Tratra aron' ny kibo, loha aron' ny vozona. [Rinara 1974 #4390]

Ohabolana7368 Tratran-gisa. [Veyrières 1913 #6787]
Dikanteny frantsay Poitrine d' oie. [Veyrières 1913 #6787]
Fanazavana frantsay Se disait d' une poitrine proéminente. [Veyrières 1913 #6787]

Ohabolana7369 Tratrarin' ny soa vao miendrika adala, ambinina vao manary harena. [Rinara 1974 #4391]

Ohabolana7370 Tratry ny tiana ka miarahaba tena, fa ny tratry ny hala be eritreritra. [Rinara 1974 #4392]

Ohabolana7371 Tritran' amboa. [Veyrières 1913 #6788]
Dikanteny frantsay Pet de chien. [Veyrières 1913 #6788]
Fanazavana frantsay Se disait des vauriens. [Veyrières 1913 #6801]

Ohabolana7372 Tsabo mararin' Antoby, ka ny marary indray no miandry sotro. [Rinara 1974 #4393, Houlder 1895]
Tsabo-mararin’ Antoby: ny marary indray no miandry sotro. [Cousins 1871 #3274]
Dikanteny frantsay Les malades soignés à Antoby: ce sont eux qui doivent attendre leur tour de saisir la cuiller (pour manger). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il n' y a pas assez de cuillers pour tous (malades et bien portants) et ce sont les malades qui doivent attendre. [Houlder 1895]

Ohabolana7373 Tsaka rano : ka ny aloha ihany no aloha na zokiny aza. [Rinara 1974 #4395]

Ohabolana7374 Tsaka rano, ka ny aloha tsy mitsaha-tsy feno, ny aoriana tsy mitondra tapany. [Rinara 1974 #4394]
Tsakarano : ny aloha tsy mitsaha-tsy feno, ny aoriana tsy mitondra tapany. [Cousins 1871]
Tsakarano : ny tonga aloha ihany no aloha. [Cousins 1871]

Ohabolana7375 Tsakitsaky am-pasina : kely manan-tsomotra. [Samson 1965 #T132]

Ohabolana7376 Tsakitsaky bodoka, maro ny olona. [Samson 1965 #T130]

Ohabolana7377 Tsakitsaky mibaby : hatao zanany izy manan-tsomotra, hatao reniny izy babena. [Samson 1965 #T129]

Ohabolana7378 Tsakitsaky natonon-jaza : sady tsy manta tsy masaka. [Samson 1965 #T134]

Ohabolana7379 Tsakitsakin-jaza: tompony indraika izarana. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Katsa-jaza: ny tompony indray no izarana. [Houlder 1895]

Ohabolana7380 Tsakitsakin-jaza : tompony irasàna. [Samson 1965 #T131]

Ohabolana7381 Tsakon' ondry. [Veyrières 1913 #6789]
Dikanteny frantsay Mastication de mouton. [Veyrières 1913 #6789]
Fanazavana frantsay Se disait des gens mangeant sans ouvrir la bouche. [Veyrières 1913 #6789]

Ohabolana7382 Tsangan' afon' Anjanana : mahita ny ambany, mahita ny ambony. [Rinara 1974 #4396]
Tsangan' afon’ Anjanana: mahita ny ambony, mahatazana ny ambany. [Cousins 1871 #3276]
Tsangan' afon' Anjanana : ny ambony mahita, ny ambany mahatazana. [Veyrières 1913 #3313]
Dikanteny frantsay Signaux de feu à Anjanana : ceux qui sont sur les hauteurs les voient, ceux qui sont dans les endroits bas les voient. [Veyrières 1913 #3313]
Fanazavana frantsay Se disait d'une chose évidente, d'une affaire claire. [Veyrières 1913 #3313]

Ohabolana7383 Tsangan' olona. [Veyrières 1913 #6630]
Dikanteny frantsay Où les personnages se tiennent debout. [Veyrières 1913 #6630]
Fanazavana frantsay Les pièces de cinq francs de la République française portant sur un côté des images allégoriques de personnes se tenant debout. [Veyrières 1913 #6630]

Ohabolana7384 Tsapa alahelon' Imaneva, ka vitan-kafatra ihany. [Houlder 1895 #1028, Veyrières 1913 #4069, Rinara 1974 #4397]
Dikanteny frantsay La visite de condoléance d' Imaneva, il la fait en envoyant simplement un message. [Houlder 1895]
Visites de condoléances d'Imaneva : il s' en acquitte en envoyant un message. [Veyrières 1913 #4069]
Fanazavana frantsay Ce qui est impoli au possible. [Houlder 1895]
C' était une impolitesse. [Veyrières 1913 #4069]

Ohabolana7385 Tsapa-sokin--dRainiboka, ka ny azo ihany no avadibadika. [Houlder 1895 #2014]
Tsapa sokin-dR... ka ny azo ihany no avadibadika. [Veyrières 1913 #3989]
Tsapa sokin' Ilaihavana, ka ny azo ihany no avadibadika. [Veyrières 1913 #3989]
Tsapa sokin' Ilaihavana : ny azo ihany no avadibadika. [Rinara 1974 #4398, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ayant pris un hérisson, N... se contente de le tourner et de le retourner. [Veyrières 1913 #3989]
Un lépreux tenant (ou palpant) un hérisson: il ne fait que le tourner et le retourner entre ses mains (au lieu de tâcher de le sortir, ce qui lui est difficile, vu l' état de ses mains). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui se contentent de peu et ne cherchent pas davantage. [Veyrières 1913 #3989]

Ohabolana7386 Tsaporetr’ akoho : tsy firenam-papango. [Samson 1965 #T139]

Ohabolana7387 Tsara aloha, fa ratsy aoriana, hoatry ny omby folona. [Veyrières 1913 #1723]
Tsara aloha fa ratsy aoriana, ohatra ny omby folona. [Cousins 1871]
Tsara aloha fa ratsy aoriana, toy ny omby bory rambo. [Rinara 1974]
Tsara aloha fa ratsy aoriana, toy ny omby folona. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Beau par devant mais laid par derrière, comme un boeuf dont la queue est coupée. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ce proverbe, outre son.sens matériel, avait un sens moral et se disait des gens qu' on encensait par devant et qu' on dénigrait par derrière. [Veyrières 1913 #1723]

Ohabolana7388 Tsara didy fa misy tangozany; tsara hatsaka fa misy volony. [Houlder 1895 #2307]

Ohabolana7389 Tsara fa tsy angatra. [Veyrières 1913 #5967]
Dikanteny frantsay Dont on ne peut nier la bonté sans mentir. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas pousser la bonté jusqu'à la faiblesse : on y perd toute autorité. [Veyrières 1913]

Ohabolana7390 Tsara hateloana, hoatry ny be volombava noharasana. [Veyrières 1913 #1724]
Tsara hateloana, ohatra ny be volom-bava noharasana. [Cousins 1871]
Tsara hateloana ohatra ny be volom-bava noharatana. [Rinara 1974]
Tsara hateloana ohatra ny volom-bava haratana. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Beau pendant trois jours comme un homme à forte barbe qu' on a rasée. [Veyrières 1913 #1724]
Bon pour trois jours, comme lorsqu' on vient de se raser. [Houlder 1895 #113]
Fanazavana frantsay Se disait de charmes de peu de durée. [Veyrières 1913 #1724]

Ohabolana7391 Tsara kely, hoatry ny zanak' Inamehana. [Veyrières 1913 #1541]
Tsara kely, ohatra ny zanak’ Inamehana. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Beau pendant l' enfance, comme les enfants de Namehana. [Veyrières 1913 #1541]

Ohabolana7392 Tsara lanitra karaha ranomasina. [Samson 1965 #T135]

Ohabolana7393 Tsara mahia, toa hitatra. [Houlder 1895 #1979]
Dikanteny frantsay Être bon une fois maigre, comme l' écorce du "zozoro" (espèce de souchet). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le "zozoro" est un jonc dont l' écorce sert à tresser des nattes: pour que cette écorce puisse servir, il faut quelle soit "maigre" , c.à.d. débarrassée de la partie intérieure du jonc qui est tendre, d' où le proverbe. [Houlder 1895]

Ohabolana7394 Tsara manitra afon' anjavidy, kitain' ny mpanjaka. [Veyrières 1913 #260]
Dikanteny frantsay Feu d'ambaville au doux parfum, feu de roi. [Veyrières 1913 #260]
Fanazavana frantsay L' ambaville était une haute bruyère très inflammable et de bonne odeur que les Malgaches appréciaient beaucoup pour le chauffage ; les meilleures choses sont pour le souverain ; elles sont dignes de lui. [Veyrières 1913 #260]

Ohabolana7395 Tsaramaso lohataona, tsy nalevinko ho lo, fa an-tenaiko hitsiry. [Rinara 1974]

Ohabolana7396 Tsaramaso mitsipika an-joro, ka tsy very fa niova toerana. [Rinara 1974 #285]
Voanemba mitsipika an-joro : tsy very fa nitady toerana. [Veyrières 1913 #2264]
Voanemba nitsipika an-joro : tsy very fa niova toerana. [Rinara 1974 #4988]
Voanemba nitsipika an-joro: tsy very, fa nitady toerana. [Cousins 1871 #3703]
Dikanteny frantsay Graine de cassia tombée dans le coin réservé aux animaux : elle n' est pas perdue, elle est allée chercher sa place. [Veyrières 1913 #2264]
Fanazavana frantsay Elle a trouvé une bonne place, bien grasse, dans le fumier. [Veyrières 1913 #2264]

Ohabolana7397 Tsara miankandrefana hoatry ny miaramila rombina. [Veyrières 1913 #4031]
Tsara miankandrefana, ohatra ny miaramila rombina. [Cousins 1871]
Tsara miankandrefana sahala amin' ny miaramila rombina. [Rinara 1974 #4405]
Dikanteny frantsay Qui se trouve bien quand il va vers l' ouest, comme un soldat qui a un bec-de-lièvre. [Veyrières 1913 #4031]
Fanazavana frantsay Allusion au vent de l'est très fréquent. [Veyrières 1913 #4031]

Ohabolana7398 Tsara mim-bahiny : tsara voadonan-dananana. [Samson 1965 #T136]

Ohabolana7399 Tsara min-tambako : tsara mahamamo. [Samson 1965 #T137]

Ohabolana7400 Tsara ny miezaka fa iaraha-manana amin' ny amboa. [Rinara 1974 #4408]
Tsara ny miezaka, kanefa omban' ny amboa manana. [Houlder 1895 #1242]
Tsara ny miezaka, saingy omban’ ny amboa manana. [Veyrières 1913 #3822, Cousins 1871 #3286]
Dikanteny frantsay C'est très beau d'aller vite, mais on a cela de commun avec les chiens. [Veyrières 1913 #3822]
Il est bon de courir (de toutes ses forces), mais un chien en fait autant. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Donc, il ne faut pas s' en vanter. [Houlder 1895]
Il ne suffit pas d' aller vite, mais il faut bien faire. [Veyrières 1913 #3822]

Ohabolana7401 Tsara ny tantana, fa ny rafozana no tsy enina. [Rajemisa 1985]
Tsara ny tantana fa ny rafozana no tsy henina. [Rinara 1974 #4409]
Tsara ny tantana, fa sangy ny rafozana no tsy enina. [Veyrières 1913 #1479]
Tsara ny tatana, fa saingy ny rafozana no tsy enina. [Cousins 1871 #3287]
Tsara ny tatana, fa taingy ny rafozana no tsy enina. [Houlder 1895 #1844]
Fanazavana malagasy Aza atao be ny raharaha ka ny voly vary indray no tsy efa. [Rajemisa 1985]
Ny tena zavatra indray no hadino. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La distribution de viande est parfaite mais les beaux-parents n' ont pas reçu leur part. [Veyrières 1913 #1479]
La viande (ou le riz) a été bien partagée, mais les beaux-parents n' ont pas eu leur part. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' était dire avec ironie que la distribution était mal faite. [Veyrières 1913 #1479]
Grave faute! [Houlder 1895]

Ohabolana7402 Tsara raha mangetaheta ka mahita rano. [Houlder 1895]
Tsara raha mangetaheta ka sendra rano. [Veyrières 1913 #5879, Rinara 1974 #4410, Cousins 1871 #3288, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay C' est une bonne chose quand on a soif, de rencontrer de l' eau. [Veyrières 1913 #5879]
Il est agréable de trouver de l' eau quand on a soif. [Houlder 1895]
Il est doux, quand on a soif, de rencontrer de l eau. [Nicol 1935 #127]
Fanazavana frantsay Désir comblé. [Veyrières 1913 #5879]

Ohabolana7403 Tsara raha maniry zaza ka tera-dahy. [Veyrières 1913 #948]
Tsara raha maniry zaza ka tera-dahy, naniry harena ka nahavita trano. [Rinara 1974 #4411]
Tsara raha naniry zaza ka tera-dahy. [Cousins 1871 #3289, Nicol 1935 #128]
Dikanteny frantsay Heureuse la femme qui désirait un enfant et qui a mis au monde un fils. [Veyrières 1913 #948]
Il est doux, quand on a désiré un enfant, d’avoir un garçon. [Nicol 1935 #128]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui voyaient leurs désirs se réaliser. [Veyrières 1913 #948]

Ohabolana7404 Tsararaka manenon' ny akanga eny ambonin' ny ala miandrandra; tsiatsiaka manenon' ny vorona eny anatin' ny ala maizina. [Veyrières 1913 #5148]
Dikanteny frantsay Tsararaka, chant des pintades au-dessus de la forêt aux arbres droits ; tsiatsiaka, chant des oiseaux dans la forêt sombre. [Veyrières 1913 #5148]
Fanazavana frantsay Le chant des pintades symbolise les regrets, celui des oiseaux symbolise les désirs. [Veyrières 1913 #5148]

Ohabolana7405 Tsara Ramatoa, tsara Raivo, fa i Fara manan-tombo kokoa. [Rinara 1974 #4412]

Ohabolana7406 Tsara tarehy petaka orona ka voatondro iray no tsy naha-izy azy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Zavatra kely matetika dia ampy hanimba zavatra iray izay mety ho tsara amin' ny ankapobeny. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7407 Tsara tarehy tsy endrehin-dravaka: aoka hitoetra amy ny vintan’ Anahary. [Cousins 1871 #3290]
Tsara tarehy tsy endrehin-dravaka : aoka hitoetra amin' ny vita-Nanahary. [Veyrières 1913 #2471, Rinara 1974 #4413]
Tsy endrehin-dravaka : aoka hitoetra amin' ny vita-Nanahary. [Veyrières 1913 #2471]
Dikanteny frantsay Beau visage auquel les parures ne vont pas : il n' a qu' à rester dans l' état où le Créateur l' a fait. [Veyrières 1913 #2471]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes sur qui les parures jurent. [Veyrières 1913 #2471]

Ohabolana7408 Tsaratsaran’ i Toamasina : tsy ialana parasy kankana. [Samson 1965 #T138]

Ohabolana7409 Tsara vava ka mahafa-kenatra, mahay mihatsaravelatsihy ka tsy hita kilema loatra. [Rinara 1974 #4414]

Ohabolana7410 Tsara volana imaso. [Veyrières 1913 #4960]
Tsara volana imaso, tahaka ny ombin' Imantasoa. [Rinara 1974 #4415]
Tsara volan’ imaso, ohatra ny ombin’ Imantasoa. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Qui donne de bonnes paroles en face. [Veyrières 1913 #4960]
Fanazavana frantsay Se disait des hypocrites. [Veyrières 1913 #4960]

Ohabolana7411 Tsara zanaka, ka afa-tondro-maso ary tsy mandry ama-nenina. [Rinara 1974 #4416]

Ohabolana7412 Tseroka an-tava iaraha-mahita, fa raha tsy ny tompony tsy mahafaka azy. [Rinara 1974 #4417, Cousins 1871 #3292, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Tout le monde voit la crasse qui est sur le visage, mais il n' y a que le maître du visage qui puisse l' enlever. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des choses on affaires personnelles. [Veyrières 1913 #1725]

Ohabolana7413 Tseroky ny maty. [Veyrières 1913 #3184]
Dikanteny frantsay Crasse du mort. [Veyrières 1913 #3184]
Fanazavana frantsay On appelait de ce nom l' héritage laissé par le défunt, surtout ses esclaves. [Veyrières 1913 #3184]

Ohabolana7414 Tsy adala monina Ankaratra aho ka tsy hahalala sahondra ho vaky. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Tsy adala monina Ankaratra, ka tsy hahalala sahondra ho vaky. [Veyrières 1913 #2046, Cousins 1871 #3333]
Fanazavana malagasy Olona mahalala ny ataoko aho. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas un insensé habitant la montagne Ankaratra pour ne pas connaître le bourgeon de l' aloès sur le point de s' épanouir. [Veyrières 1913 #2046]

Ohabolana7415 Tsy afa-bintana angaha iny no nalaim-bintana ihany, ka manoto ray aman-dreny. [Veyrières 1913 #118]
Tsy afa-bintana angaha iny no nalaim-bintana, ka ratsy fanahy ihany, koa mamosavy. [Veyrières 1913 #117]
Dikanteny frantsay Il n' a donc pas été bien exorcisé, que le sort n' est pas parti et qu' il broie père et mère. [Veyrières 1913 #118]
Il n'a donc pas été bien exorcisé, que malgré l'exorcisme il est méchant et sorcier. [Veyrières 1913 #117]
Fanazavana frantsay Allusion à la naissance sous le mauvais destin du mois d' Alakaosy ; les enfants nés sous ce destin devaient broyer père et mère, ou bien être eux-mêmes broyés. [Veyrières 1913 #118]

Ohabolana7416 Tsy afa-bintana no tsy mba mahazo, fa malahelo. [Veyrières 1913 #119]
Dikanteny frantsay Il n' a donc pas chassé le mauvais sort, qu' il n' acquiert rien et reste misérable. [Veyrières 1913 #119]

Ohabolana7417 Tsy ahafantarana ny maty ny alina an’ ahitra. [Samson 1965 #T157]

Ohabolana7418 Tsy ahazahoana atakalo kisoka. [Veyrières 1913 #2333]
Dikanteny frantsay Du ladre on n'obtient pas de quoi se procurer une chique de tabac. [Veyrières 1913 #2333]

Ohabolana7419 Tsy ahy, fa azy. [Veyrières 1913 #4225]
Dikanteny frantsay Que ce malheur soit pour lui et non pour moi. [Veyrières 1913 #4225]

Ohabolana7420 Tsy ahita-mitsinjo. [Veyrières 1913 #6612]
Dikanteny frantsay Au crépuscule, lorsqu' on ne peut plus voir au loin. [Veyrières 1913 #6612]

Ohabolana7421 Tsy alai-manatrika. [Veyrières 1913 #172]
Dikanteny frantsay Plantes qu' on a cueillies en leur tournant le dos. [Veyrières 1913 #172]
Fanazavana frantsay C'étaient des plantes que par superstition les empiriques cueillaient, disait-on, en leur tournant le dos et dont ils faisaient des remèdes. [Veyrières 1913 #172]

Ohabolana7422 Tsy alain' andriana tongoa mihonkona Antehiroka. [Veyrières 1913 #401]
Dikanteny frantsay Chez les Antehiroka le souverain ne perçoit pas certaines redevances et il n' hérite pas des biens de ceux qui meurent sans enfants. [Veyrières 1913 #401]
Fanazavana frantsay C' était un privilège accordé par le souverain aux gens de ce pays ; on appliquait ce proverbe à tous les privilèges qu' il était difficile de supprimer. [Veyrières 1913 #401]

Ohabolana7423 Tsy alako vodihena, nefa tsy andriana. [Veyrières 1913 #3372]
Dikanteny frantsay Je ne vous prive pas du derrière de boeuf réservé au souverain et aux princes, pourtant vous n' êtes pas mon prince. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Respect. [Veyrières 1913 #3372]

Ohabolana7424 Tsy ambara havana izay fanao laro no mahamety azy. [Veyrières 1913 #1338]
Dikanteny frantsay Le nom qui lui convient c' est le surnom de la plante taimborontsiloza dont la cendre est employée pour donner du goût au tabac : on l' appelle celle qui ne se montre pas aux siens. [Veyrières 1913 #1338]
Fanazavana frantsay Se disait des gens aimables en dehors de chez eux, mais détestables dans leur intérieur. [Veyrières 1913 #1338]

Ohabolana7425 Tsy amboa tsy lambo. [Veyrières 1913 #2565]
Dikanteny frantsay Sans chien ni cochon. [Veyrières 1913 #2565]
Fanazavana frantsay Cette expression se disait des malheureux, pauvres et solitaires. [Veyrières 1913 #2565]

Ohabolana7426 Tsy ampahafirin' ny omby nandrasana, ka hidingin-drambo mifatotra. [Rinara 1974 #4475]

Ohabolana7427 Tsy ampy be ohatra an' ilay mivaro-bady. [Veyrières 1913]
Tsy ampy be, toa any ilay mivaro-bady. [Cousins 1871 #3334]
Tsy ampy be toa an' ilay lava nivaro-bady. [Houlder 1895 #1825]
Tsy ampy be toy ilay nivaro-bady. [Rinara 1974 #4476]
Dikanteny frantsay Être loin de son compte comme celui qui vend sa femme pour couvrir ses dettes. [Veyrières 1913 #1340]
Qui est loin de se suffire à lui-même, comme un homme long qui a vendu sa femme. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Etant très grand, il pensait pouvoir se passer de l' aide d' une femme, mais il se trompe, vu que certains travaux ne peuvent être bien faits que par une femme. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui se lançaient dans des opérations risquées. [Veyrières 1913 #1340]

Ohabolana7428 Tsy ampy toy inona. [Veyrières 1913 #6654]
Dikanteny frantsay En un instant, même pas le temps de dire : quoi ? [Veyrières 1913 #6654]

Ohabolana7429 Tsy ampy tsy lany, ohatra ny vary be vato. [Cousins 1871, Nicol 1935]
Tsy ampy tsy lany, sahala amin' ny vary be akotry. [Rinara 1974]
Tsy ampy tsy lany, sahala amin' ny vary be vato. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Le riz pierreux peut être insuffisant, il y en a toujours trop. [Nicol 1935 #381]

Ohabolana7430 Tsy ampy tsy lany, toy ny sola somorina. [Cousins 1871 #3336]
Tsy ampy tsy lany, toy ny sola vaohina. [Cousins 1871 #3336]

Ohabolana7431 Tsy an-drano reny. [Veyrières 1913 #1042]
Dikanteny frantsay C' est un enfant qui n' a plus sa mère au foyer. [Veyrières 1913 #1042]

Ohabolana7432 Tsy ankaninona toy ny trondro maimbon-dReningaraka : hanina, mahamaimbo rezatra ; ariana, zava-manasatra ; tehirizina, lo ; ahahy, anozonan' ny olona. [Veyrières 1913 #6093]
Dikanteny frantsay Dont on ne sait quoi faire comme le poisson trondro de Reningaraka lorsqu' il sent mauvais : si on le mange, on a l' haleine mauvaise ; si on le jette, on le regrette comme une chose pour laquelle on s' est fatigué ; si on le conserve, il se pourrit ; si on le fait sécher, on est maudit par les gens. [Veyrières 1913 #6093]
Fanazavana frantsay La juste mesure est difficile à atteindre. [Veyrières 1913 #6093]

Ohabolana7433 Tsy antenaina tsy andraina, toy ny tantely am-body vintanina. [Houlder 1895]
Tsy antenain-tsy andraina, ohatra ny tantely am-body vintanina. [Rinara 1974]
Tsy antenain-tsy andraina, toy ny tantely am-body vintanina. [Houlder 1895 #952, Cousins 1871 #3337]
Dikanteny frantsay Ni espéré ni attendu, comme du miel qu' on trouve au pied d' un "vintanina" (arbre). [Houlder 1895]
Ni espéré ni attendu, comme d' un miel trouvé au pied d' un arbre. [Houlder 1895]
Qui n' est ni espéré ni regardé, comme le miel qui se trouve dans le tronc du gros arbre vintanina. [Veyrières 1913 #5830]
Fanazavana frantsay Se disait des choses auxquelles il fallait renoncer. On ne peut pas couper le tronc d' arbre pour arriver au trou où le miel se trouve. [Veyrières 1913 #5830]

Ohabolana7434 Tsiantsaha. [Veyrières 1913 #2469]
Dikanteny frantsay Les gilets en soie des riches de Tananarive ne se trouvent pas dans les campagnes, aussi s' appellent-ils : qui n' est pas dans la campagne. [Veyrières 1913 #2469]

Ohabolana7435 Tsy ary ambony tsy ary ambany. [Veyrières 1913 #1166]
Dikanteny frantsay Celui qui est seul, sans frères ni soeurs, n' a personne en haut et personne en bas. [Veyrières 1913]

Ohabolana7436 Tsy atakalo, tsy amidy resy, toa zana-drazana. [Rinara 1974 #4480]
Tsy atakalo, tsy amidy resy, toy ny andevon--drazana. [Houlder 1895 #1556, Veyrières 1913 #594, Cousins 1871 #3338]
Dikanteny frantsay C'est comme les esclaves de la famille : on ne les change pas, on ne les vend pas. [Veyrières 1913 #594]
Qu' on ne veut ni échanger ni vendre à perte, comme un esclave hérité. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut garder précieusement ce que les ancêtres ont laissé, et aussi amasser en vue de l' avenir. [Veyrières 1913 #594]
Un esclave né et élevé dans la famille était beaucoup plus apprécié qu' un esclave acheté. [Houlder 1895]

Ohabolana7437 "Tsia tia, tsy tia" , fa tsy manidy trano. [Houlder 1895 #502]
Tsy tia, tsy tia, kanefa tsy manidy trano. [Rinara 1974 #4804]
Tsy tia tsy tia, ka tsy manidy trano. [Cousins 1871 #3586]
Dikanteny frantsay Prétendre n' avoir pas d' amour, et pourtant laisser la porte ouverte. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Pour ne pas empêcher l' amoureux d' entrer. [Houlder 1895]

Ohabolana7438 Tsy atsehe ka bolo asotsy. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay On ne fait pas face comme le feu d'hiver. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7439 Tsy avelan' ny anaran-kisaraka, toa raty, efa lasa ka mbola ratin' akondro. [Rinara 1974 #4481]

Ohabolana7440 Tsy avelan’ ny ela tsy ho antitra. [Houlder 1895 #1938, Cousins 1871 #3340]
Dikanteny frantsay Avec le temps, on devient vieux. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est fatal! [Houlder 1895]

Ohabolana7441 Tsy avelan' ny ela tsy ho antitra, ary ny andro iray aza maha-zokiny. [Rinara 1974 #4482]

Ohabolana7442 Tsy avela tsy ho azo : an--danitra toharana, an-dafin-drano lakanina. [Rinara 1974 #4483]
Tsy avela tsy ho azo : an--danitra toharana, an-dafin-drano lakanina, an-tany hadina. [Cousins 1871 #3339, Nicol 1935 #34]
Dikanteny frantsay Il faut que je l’aie: s’il est au ciel, je prendrai une échelle; de l’autre côté de l’eau, je prendrai une pirogue; à l’intérieur de la terre, je prendrai une bêche. [Nicol 1935 #34]

Ohabolana7443 Tsy azo atao ahoana amin' ahoana. [Veyrières 1913 #6389]
Dikanteny frantsay L' obstiné : on ne peut rien en tirer. [Veyrières 1913 #6389]

Ohabolana7444 Tsy azo ho zavatra. [Veyrières 1913 #3998]
Tsy vanon-ko inona. [Veyrières 1913 #3998]
Tsy vanon-ko zavatra. [Veyrières 1913 #3998]
Dikanteny frantsay C' est un bon à rien. [Veyrières 1913 #3998]

Ohabolana7445 Tsy azom-batana, tsy azom-bikana, fa izay kely vatsy zandriny ihany. [Veyrières 1913 #1728]
Dikanteny frantsay On ne peut racheter ni par le corps ni par la beauté du visage : celui qui a peu de provisions est toujours inférieur aux autres. [Veyrières 1913 #1728]

Ohabolana7446 Tsy azon' ny olona ny lambo, raha tsy ny alika. [Veyrières 1913 #5415]
Dikanteny frantsay On ne peut pas prendre le sanglier si l' on n' a pas de chien. [Veyrières 1913 #5415]
Fanazavana frantsay On a souvent besoin d'un plus petit que soi. [Veyrières 1913 #5415]

Ohabolana7447 Tsy banga tsy rombina, ka no tia sarom-bava! [Rinara 1974 #288]
Tsy banga, tsy rombina, ka tia sarom-bava. [Veyrières 1913 #6465, Cousins 1871 #3342]
Tsy rombina, tsy banga, ka tia sarom-bava. [Houlder 1895 #1075]
Dikanteny frantsay Il n' est ni édenté ni bec-de-lièvre, et il aime à se couvrir la bouche avec le lamba. [Veyrières 1913 #6465]
N' avoir ni les lèvres crevassées ni de dents manquant, et pourtant se couvrir la bouche (avec le "lamba" ). Comme le font souvent les petits enfants. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est un fait propre à éveiller les soupçons. [Houlder 1895]
Se disait des gens timides et confus. [Veyrières 1913 #6465]

Ohabolana7448 Tsy be noho ny teo, hoy ny fively ampongan’ Ihavandahy. [Veyrières 1913 #3222, Rinara 1974 #289, Cousins 1871 #3343]
Dikanteny frantsay Il n'y en a pas autant que tout à l' heure, dit la façon de battre le tambour d' Ihavandahy. [Veyrières 1913 #3222]
Fanazavana frantsay Ce proverbe imite en malgache le son du tambour. [Veyrières 1913 #3222]

Ohabolana7449 Tsy bingibingy lah’ hanasa miady, tsy langorony lah’ hanasa hirebika. [Samson 1965 #T165]

Ohabolana7450 Tsiboboka sy rano, ka saro-mifanaratsy : raha maloto ny rano, maty ny tsiboboka ; raha maty ny tsiboboka, maimbo ny rano. [Veyrières 1913 #687]
Dikanteny frantsay Il est dangereux pour les chefs et les subordonnés de se nuire : ils sont comme l'eau et le têtard qui vit dedans : si l' eau est sale, le têtard meurt ; si le têtard meurt, l' eau sent mauvais. [Veyrières 1913 #687]

Ohabolana7451 Tsiboboka sy toho: rano no iraisana, fa ny tarehy samy hafa. [Houlder 1895 #314, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Un têtard et un poisson: tous deux sont dans l' eau, mais ils n' ont pas la même forme. [Houlder 1895 #314]

Ohabolana7452 Tsibàn-tsokina : tsy mahatakatra ny lavitra. [Samson 1965 #T140]

Ohabolana7453 Tsidimy nananika am-patsy : tsy narian’ olona fa nanary tena. [Samson 1965 #T142]

Ohabolana7454 Tsy dronga lah’ haneno aloham-borona, tsy bingy na hirebika alohan-dreniny. [Samson 1965 #T164]

Ohabolana7455 Tsy fetr’ anana fa afero vaky. [Samson 1965 #T162]

Ohabolana7456 Tsy fidiny ny akan-koririka, fa ny atao no tsy misy. [Houlder 1895 #2310]

Ohabolana7457 Tsy fidiny ny mahazo ny njola ka hangarika olon-tsy miady. [Rinara 1974]
Tsy fidiny omen’ ny njola, ka hangarika olon-tsy miady. [Cousins 1871 #3344]

Ohabolana7458 Tsy fidiny toy ny mialim--bomanga ary tsy filaza amin--drafy. [Rinara 1974 #291]

Ohabolana7459 Tsy fidin’ ny rombina, ka handraraka ny ro misy menaka. [Cousins 1871 #3345]
Tsy mba fidin' ny rombina ny handraraka ro misy sira. [Rinara 1974 #4540]

Ohabolana7460 Tsy filo tsy fihatsaka. [Veyrières 1913 #2566]
Dikanteny frantsay Celui qui est dénué de tout comme un tisserand qui n' aurait ni fil ni couteau de tisserand. [Veyrières 1913 #2566]

Ohabolana7461 Tsy folak’ andry natohy, tsy nibola maty vazaha nanano sambo : velona ny nanina, velona ny nanano. [Samson 1965 #T169]

Ohabolana7462 Tsy foly manga mitohy rofia, fa foly mena mitohy sily. [Houlder 1895 #2218, Veyrières 1913 #2979]
Tsy foly manga mitohy rofia, fa ny foly mena mitohy sily. [Rinara 1974 #4490]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas du fil de soie bleu auquel on ajoute du fil de raphia, mais c' est du fil de soie rouge (indigène) auquel on ajoute du fil de soie rouge (étranger). La première partie de ce proverbe veut dire: bien commencer et mal finir; et la seconde: bien commencer et bien finir. [Houlder 1895]
Ce n' est pas du fil de soie bleu auquel on ajoute du fil grossier de raphia, mais du fil de soie rouge auquel on ajoute un autre fil de soie rouge venant de l' étranger. [Veyrières 1913 #2979]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas seulement bien commencer pour mal finir, mais bien commencer et bien finir. [Veyrières 1913 #2979]

Ohabolana7463 Tsy hadalan' akoho no itoerany any an-joro, fa toeram-boazara. [Veyrières 1913 #866]
Tsy hadalan' ny akoho no itoerany an-joro fa toeram-boazara. [Rajemisa 1985]
Tsy hadalan' ny akoho no itoerany eo an-joro, fa toeram-boazara. [Rinara 1974 #4491, Cousins 1871 #3346, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Entimilaza ny fanekena ny anjaran' ny tena, na ratsy io na tsara. [Rajemisa 1985]
Tsy fidin' ny akoho ny anidiana azy eo an-joro (atsimo atsinanana) fa eo no tokony ho anjarany ka mandefitra izy. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Si les poules se placent dans l' angle qui leur est assigné, ce n' est pas par sottise, mais par conformité à l' ordre. [Veyrières 1913 #866]
Fanazavana frantsay Chacun à sa place. [Veyrières 1913 #866]

Ohabolana7464 Tsy hanahake an' i Manombo manjoake aombe mañamboho. [Poirot & Santio: Vezo]
Tsy hanao an' i Manombo ka manjoake sarete mañ' Amboho. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay On ne fait pas comme les gens de Manombo qui conduisent une charrette le dos tourné. [Poirot & Santio: Vezo]
On ne fait pas comme Manombo qui conduit une charrette le dos tourné. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7465 Tsy hanao an-Jañahare tsy misy, ka mitsamboko mihiry. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay N' agissez pas en aveugle, comme quelqu' un qui nie l' existence de Dieu. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7466 Tsy hanao tay benge mivarabarake. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay On ne fait pas comme les crottes de chèvres qui se séparent. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7467 Tsy hanondro basy an' Ambohimanga sy Antananarivo. [Veyrières 1913 #463]
Dikanteny frantsay Je ne dirigerai pas mon fusil contre Ambohimanga et Tananarive. [Veyrières 1913 #463]
Fanazavana frantsay Paroles dites par le roi de l' Imamo à Andrianampoinimerina pour l' assurer de ses intentions pacifiques. [Veyrières 1913]

Ohabolana7468 Tsy hata lavadavaka, ohatra ny boka misikidy rantsana. [Cousins 1871]
Tsy hita lavadavaka, hoatry ny boka misikidy rantsana. [Veyrières 1913 #2028]
Tsy hita lavadavaka, ohatra ny boka misikidy rantsana. [Houlder 1895]
Tsy hita lavadavaka ohatra ny boka misikidy rantsana haniry. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay "On n' y peut rien du tout" , s' écrie le lépreux consultant le devin pour se faire revenir des doigts (qu' il a perdus par la maladie). [Houlder 1895]
On n' y voit rien : c' est comme un lépreux qui consulte la divination pour voir s' il recouvrera ses doigts. [Veyrières 1913 #2028]
Fanazavana frantsay Le lépreux a les doigts rongés ; ce proverbe se disait de ceux qui prétendaient faire ce qu' ils ne savaient pas, et aussi de tout ce qui n'était pas clair. [Veyrières 1913 #2028]

Ohabolana7469 Tsy hena, fa rorohany. [Houlder 1895 #114]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas de la viande, mais des tripes. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se dit d' une personne qui s' abstient de commette une mauvaise action, mais que l'on sait être méchante. [Houlder 1895]

Ohabolana7470 Tsihy be lambanana ny ambanilanitra. [Houlder 1895 #13, Rinara 1974 #4421]
Tsihy be lambana ny ambanilanitra. [Cousins 1871 #3295, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ceux qui sont sous le ciel (les hommes) forment une grande natte. [Houlder 1895]
Les sujets du royaume hova sont comme la grande natte bien étendue et sans pli. [Veyrières 1913 #310]
Fanazavana frantsay C.à.d. sont solidaires. [Houlder 1895]
Le sens est que les Hova, hommes libres du royaume, sont tous égaux. [Veyrières 1913 #310]

Ohabolana7471 Tsy hifanary na an-kasoavana na an-karatsiana. [Veyrières 1913 #5313]
Tsy mifanary Tsimahafotsy na an-kasoavana na an-karatsiana. [Veyrières 1913 #498]
Dikanteny frantsay On ne s' abandonnera ni dans la prospérité ni dans l' adversité. [Veyrières 1913 #5313]
Soit dans la prospérité, soit dans l'adversité, les gens de la caste des Tsimahafotsy ne se rejettent pas. [Veyrières 1913 #498]
Fanazavana frantsay Ce proverbe fait allusion à la bonne entente des Tsimahafotsy l' une des castes hova ; se disait de tous ceux qui restaient unis dans la bonne et la mauvaise fortune. [Veyrières 1913 #498]
Paroles prononcées par les Tsima-hafotsy, caste de Hova ; elles sont passées en proverbe. [Veyrières 1913 #5313]

Ohabolana7472 Tsy hisy hanoarana, ohatra ny vikina ambany farafara. [Cousins 1871]
Tsy hita hanoarana, ohatra ny hazakazaka ambany farafara. [Rinara 1974]
Tsy hita hanoharana hoatry ny vikina ambany farafara. [Veyrières 1913 #5780]
Dikanteny frantsay Sans comparaison, comme faire un saut sous le lit. [Veyrières 1913 #5780]
Fanazavana frantsay Autre sens : chose impossible. [Veyrières 1913 #5780]

Ohabolana7473 Tsy hita hanaovana, hoatry ny ondry kely sarak' andro : avela an-tanàna, ivorian' ny lalitra ; entina an-tsaha, iangonan' ny tsipolitra. [Veyrières 1913]
Tsy hita hanaovana, ohatra ny ondrikely sarak’ andro: avela an-tanana, ivorian’ ny lalitra; entina an-tsaha, iangonan’ ny tsipolitra. [Cousins 1871]
Tsy hita izay hanaovana azy, ohatra ny ondry kely sarak' andro : avela an-tanàna ivorian' ny lalitra, aidina an-tsaha, iangonan' ny tsipolitra. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Une personne dont on ne sait pas quoi faire, c' est comme l' agneau que la mère n'allaite plus que le soir : si on le laisse à l' étable, il est couvert de mouches ; si on le conduit aux champs, il est couvert de graines de bident. [Veyrières 1913 #3990]
Fanazavana frantsay Se disait des bons à rien. [Veyrières 1913 #3990]

Ohabolana7474 Tsy hita hatanorana ohatra ny tana : tanora midreho, antitra midreho. [Rinara 1974]
Tsy hita hatanorana, toy ny tana: antitra midreho, tanora midreho. [Veyrières 1913 #1729, Cousins 1871 #3349]
Dikanteny frantsay Chez qui on n' aperçoit pas la jeunesse comme chez les caméléons : vieux, ils se traînent ; jeunes, ils se traînent. [Veyrières 1913 #1729]
Fanazavana frantsay Se disait des gens vieux avant l' âge. [Veyrières 1913 #1729]

Ohabolana7475 Tsy hita isay hatao; fa ny iray manao hoe: "Mivalana," ary ny iray manao hoe : "Valala". [Cousins 1871]
Tsy hita izay hatao, fa ny iray manao hoe : " mivalàna " ary ny iray manao hoe " valala " . [Veyrières 1913]
Tsy hita izay hatao, fa ny iray manao hoe : mivalàna, ny iray kosa manao hoe : valala. [Rinara 1974 #4495]
Dikanteny frantsay On ne sait que faire, car l' un dit : descendez, et l' autre dit : sauterelles. [Veyrières 1913 #5831]
Fanazavana frantsay Jeu de mots sur les assonances mivalana et valala. [Veyrières 1913 #5831]

Ohabolana7476 Tsy hita izay hatao, fa ny iray manao hoe : " mivalana ny lohasaha " ary ny iray : " mioriha " kosa. [Veyrières 1913 #5832]
Tsy hita izay hatao! Ny iray manao hoe: "Mivalàna ny lohasaha" ; ary ny iray: "Mioriha" kosa. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Comment faire! L' un dit: "descendez la vallée" ; l' autre dit: "remontez-là" . [Houlder 1895]
On ne sait que faire : l' un dit : descendez la vallée, et l' autre : remontez. [Veyrières 1913 #5832]

Ohabolana7477 Tsy hita izay hiainana, fa hoatry ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano ; mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Veyrières 1913 #5833]
Tsy hita izay hiainana, fa ohatra ny tsindretra anaty tambiazina: mankamy ny marivo, tsindrohin’ ny vano; mankamy ny lalina, paohin’ ny mamba. [Cousins 1871]
Tsy hita izay hiainana, fa toy ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano, mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Rinara 1974 #4496]
Dikanteny frantsay On ne sait comment vivre, car on est comme les larves de libellules dans une eau ferrugineuse : si elles sont dans les endroits peu profonds, le héron les prend une à une avec le bec ; si elles sont dans les endroits profonds, le caïman les rafle. [Veyrières 1913 #5833]

Ohabolana7478 Tsy hita izay ozany. [Veyrières 1913 #5052]
Dikanteny frantsay Chose dont on ne voit pas la fin ou le but : les nerfs ne paraissent pas. [Veyrières 1913 #5052]

Ohabolana7479 Tsy hitanareo va ny maty? Tatarobe miefi-damba, misaron-doha tsy ho aiza. Maraina tsy mba mifoha, hariva tsy mba mamindro; tany mena no ambony tratrany, rari-vato no an-dani-mandriny. [Houlder 1895 #2113]
Dikanteny frantsay Ne les voyez-vous pas, les morts? Us sont couchés tous ensemble, chacun enveloppé de ses lamba, et la tête couverte pour n' aller nulle part. Le matin ils ne se lèvent pas, et le soir ils ne se chauffent pas; sur leurs poitrines il y a de la terre rouge, et à leurs côtes une maçonnerie. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il s' agit des morts couchés et empilés dans le tombeau de famille. [Houlder 1895]

Ohabolana7480 Tsy hitan' olona izay ao am-po. [Veyrières 1913 #4961]
Dikanteny frantsay Ce qui est dans le coeur n' est vu de personne. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Les paroles sont souvent menteuses et ne disent pas les vrais sentiments. [Veyrières 1913 #4961]

Ohabolana7481 Tsy hivady angaha no manao : hianao? [Veyrières 1913 #1595]
Tsy hivady angaha no manao: Hianareo! [Cousins 1871 #3353]
Dikanteny frantsay Est-ce que vous ne devez pas vous marier, que vous ne vous tutoyez pas? [Veyrières 1913 #1595]

Ohabolana7482 Tsy ho an' Ikoto, tsy an' ny Vazaha. [Veyrières 1913 #3316]
Dikanteny frantsay Ce n' est ni pour Ikoto, ni pour le Blanc. [Veyrières 1913 #3316]
Fanazavana frantsay Ce n' est pour personne. [Veyrières 1913 #3316]

Ohabolana7483 Tsy ho azon-tsampona, tsy ho azon-tambany. [Veyrières 1913 #4176]
Dikanteny frantsay Puissiez-vous n' être arrêté par aucun obstacle, par aucun empêchement venant d' un sort. [Veyrières 1913 #4176]

Ohabolana7484 Tsy ho azon-tsampona tsy ho azon-tambàna, tambananao valala manatody. [Cousins 1871]
Tsy ho azon-tsampona, tsy ho azon-tambàna, tambanana valala manatody. [Rinara 1974 #4498]

Ohabolana7485 Tsy hofitahin' olon-tiana, tsy holaingain' olo-mahatoky ; fa ny ataon' izany no saro--pantarina. [Veyrières 1913 #4962, Cousins 1871 #3355]
Tsy ho fitahin' olon-tiana, tsy ho laingan' olo-mahatoky, fa ny ataon' izany no saro--pantarina. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Puissiez-vous n' être pas trompé par quelqu' un que vous aimez, ni devenir victime des paroles mensongères de quelqu'un en qui vous avez confiance ; car la conduite de ces personnes est difficile à discerner. [Veyrières 1913 #4962]

Ohabolana7486 Tsy ho tay tsy ho siritra. [Veyrières 1913 #2121]
Dikanteny frantsay Ni excréments ni urine. [Veyrières 1913 #2121]
Fanazavana frantsay Le sens est que d' un bon à rien on ne tirera jamais rien : ni solide, ni liquide. [Veyrières 1913 #2121]

Ohabolana7487 Tsy hotroñina karaha ñy ara-my, ary tsy rangaina karaha ñy ramihavoña, fa izañy manam-pañahy na dia bitika aza dia ray aman-drenin' olona. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Tsy hotronina toy ny ramy, ary tsy rangaina toy ny ramiavona; fa izay manam-panahy, na dia kely aza, dia ray aman-drenin' olona. + Ramy sy ramihavona: karazan-kazo. [Houlder 1895]

Ohabolana7488 Tsy ireo ankizy ireo no mivady, fa isika vaventy. [Veyrières 1913 #1480]
Dikanteny frantsay Ce ne sont pas tant ces enfants qui se marient, que nous leurs parents. [Veyrières 1913 #1480]
Fanazavana frantsay Ces paroles étaient prononcées par les parents dont les enfants se mariaient, pour dire que les parents comptent beaucoup dans le mariage. [Veyrières 1913 #1480]

Ohabolana7489 Tsy itondrana roa. [Veyrières 1913 #4091]
Dikanteny frantsay Celui qu' on traite sans égards, on ne fait pas avec lui comme si on portait deux choses à la fois. [Veyrières 1913 #4091]
Fanazavana frantsay Quand on porte deux choses à la fois il faut être soigneux. [Veyrières 1913 #4091]

Ohabolana7490 Tsy izay hajaina no andriana, ary tsy izay manaja no mpanompo. [Rinara 1974 #4500]

Ohabolana7491 Tsy jabany ny ainy. [Veyrières 1913 #6327]
Tsy tsapany ny ainy. [Veyrières 1913 #6327]
Dikanteny frantsay Il ne tient pas compte de sa vie et s' expose au péril. [Veyrières 1913 #6327]

Ohabolana7492 Tsikafokafona angaha aho no haniry tsy latsa-paka? [Rinara 1974]

Ohabolana7493 Tsy kamboty kely, fa kamboty lehibe. [Veyrières 1913 #1043]
Dikanteny frantsay Celui qui n' est pas orphelin dès son enfance, mais avait un âge assez avancé à la mort de ses parents, connaît les traditions de sa famille et il y est fidèle. [Veyrières 1913 #1043]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui connaissaient et respectaient les traditions de la famille. [Veyrières 1913 #1043]

Ohabolana7494 Tsy kasa ny longo hamono, fa ny felana no mby an-kandrina. [Rinara 1974 #4501, Cousins 1871]

Ohabolana7495 Tsy keliray aho fa iva dia ; tsy banga aho fa makaka nify ; tsy sola aho fa mazava ray. [Veyrières 1913 #1730, Cousins 1871 #3357]
Tsy keliray aho fa iva dia, tsy banga fa makaka nify, tsy sola fa mazava ray, ka izay niteraka anay nitera-dehilahy. [Rinara 1974 #4502]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas nain mais court sur pieds ; je ne suis pas édenté mais j' ai les dents espacées ; je ne suis pas chauve mais j' ai le front découvert. [Veyrières 1913 #1730]
Fanazavana frantsay Je n' ai pas les défauts dont on m'accuse. [Veyrières 1913 #1730]

Ohabolana7496 Tsikin' olon-tiana, ka sady toky no vahatry ny aina. [Rinara 1974]

Ohabolana7497 Tsikirity mitety riana: tsy tongo-boan-drano, tsy volom-body lena. [Rinara 1974 #4425, Cousins 1871 #3298]

Ohabolana7498 Tsikirity momba fody : tsy tompon-dia, fa mpanaraka. [Veyrières 1913 #690, Rinara 1974 #4426, Cousins 1871, Houlder 1895, Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Le bouvreuil suit le cardinal : il n' est pas en tête, il suit. [Veyrières 1913 #690]
Un bouvreuil accompagnant des cardinaux: ce n' est pas lui qui choisit la route, il suit les autres tout simplement. [Houlder 1895 #1440]
Fanazavana frantsay Les grands et les petits vivent ensemble, mais ils ne vivent pas de la même manière ; c' est comme le bouvreuil et le cardinal qui ont des moeurs différentes ; sens plus général : vivre dans une société sans en être membre. [Veyrières 1913]

Ohabolana7499 Tsy kivy tsy ketraka, fa homan-kena tsy lasam-bidy. [Veyrières 1913 #3077]
Tsy kivy tsy ketraka, ka homan-kena tsy lasam-bidy. [Houlder 1895 #116, Rinara 1974 #4503]
Tsy kivy, tsy ketraka, ka homan-kena tsy lasam-bidiny. [Cousins 1871 #3358]
Dikanteny frantsay Qui ne se soucie de rien comme celui qui mange de la viande qui n' a pas été payée. [Houlder 1895]
Rien ne l' arrête : il mange de la viande sans en avoir payé le prix. [Veyrières 1913 #3077]
Fanazavana frantsay Se disait des mauvais sujets et de ceux qui n' accomplissaient pas les formalités légales du mariage. [Veyrières 1913 #3077]

Ohabolana7500 Tsy kivy tsy ketraka, hoatry ny mpitari-bady tsy lasam-bodiondry. [Veyrières 1913 #1241]
Tsy kivy tsy mijokojoko, hoatry ny mpitari-bady tsy lasam-bodiondry. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Qui n' a nulle honte, nulle vergogne, comme celui qui prend une femme sans offrir à ses parents le derrière de mouton que la coutume exige pour qu' il y ait mariage. [Veyrières 1913 #1241]
Fanazavana frantsay Se disait des mauvais sujets. [Veyrières 1913 #6717]

Ohabolana7501 Tsy kofehy no nafehy trano, fa zaza no miandry trano, ka ny miditra hitany, ary ny mivoaka hitany. [Veyrières 1913 #1007, Cousins 1871 #3359]
Tsy kofehy no nafehy trano, fa zaza no miandry trano, ka ny miditra hitany, ny mivoaka hitany. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas une corde qui sert à fermer la maison, mais c' est un enfant qui garde la case : ce qui entre il le voit, ce qui sort il le voit. [Veyrières 1913 #1007]
Fanazavana frantsay C'était me grande pensée malgache que l' enfant consolidait le foyer et rendait plus stable l'union des parents ; on employait aussi ce proverbe pour dire qu'on savait tout ce qui s' était passé. [Veyrières 1913]

Ohabolana7502 Tsikohokoho nitety làlana : raha manan-doha fa tsy olona. [Samson 1965 #T155]

Ohabolana7503 Tsikondrikondry. [Veyrières 1913 #6790]
Dikanteny frantsay Maladroit comme la sauterelle tsikondry. [Veyrières 1913 #6790]

Ohabolana7504 Tsy koto tsy kala. [Veyrières 1913 #1341]
Dikanteny frantsay Ni garçon, ni fille. [Veyrières 1913 #1341]
Fanazavana frantsay Ikoto et Ikala étaient des noms de petit garçon et de petite fille. [Veyrières 1913 #1341]

Ohabolana7505 Tsikotsy tsy lavitse aombe, vivy tsy lavitse rano. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Grand échassier blanc pas loin du boeuf, canard sauvage pas loin de l'eau. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana frantsay Si une chose arrive, l'autre suit. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7506 Tsikovo-dohataona : manidina hanin' ny vorona, mipetraka hanin' ny androngo. [Rinara 1974 #4427]
Tsikovo-dohataona : manidina, lanin' ny vorona ; mipetraka, lanin' ny androngo. [Veyrières 1913 #7, Cousins 1871 #3303, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Dytiques du printemps : s' ils volent ils sont mangés par les oiseaux ; s' ils restent en place, ils sont mangés par les lézards. [Veyrières 1913 #7]
Un dytique au printemps (au moment de la sécheresse): s' il vole il est mangé par un oiseau, et s' il se tient sur la terre il est pris par un lézard. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Les petits, quoi qu'ils fassent, sont destinés à être victimes. [Veyrières 1913 #7]

Ohabolana7507 Tsikovoka am-bodo : matavy tsy mifahy. [Veyrières 1913]
Tsikovoka an-dobo: matavy tsy afahy. [Houlder 1895 #1435]
Tsikovoka an-dobo: matavy tsy afahy; tsindrahaka an-tatatra, mahia tsy marary. [Houlder 1895]
Tsikovoka an-dobo : matavy tsy mifahy. [Rinara 1974 #4429, Cousins 1871 #3301]
Dikanteny frantsay Dytiques de réservoir : ils sont gras, sans être mis en parc pour être engraissés. [Veyrières 1913 #4617]
Un dytique dans une mare: il s' est engraissé tout seul; un cancrelas aquatique dans une rigole: il est maigre sans être malade. [Houlder 1895]
Un dytique dans une mare: il s' est engraissé tout seul. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Qui profite bien. [Veyrières 1913 #4617]

Ohabolana7508 Tsikovoka sy fandiorano : rano no iraisana, fa ny fomba samy manana ny azy. [Rinara 1974 #4430]
Tsikovoka sy fandiorano : volo no iraisana, fa ny fomba samihafa. [Veyrières 1913]
Tsikovoka sy fandiorano : volo no iraisana, fa ny fomba samy manana ny azy. [Houlder 1895 #311, Cousins 1871 #3302, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Dytiques et insectes aquatiques fandiorano : ils ont même couleur mais leurs moeurs sont différentes. [Veyrières 1913]
Un dytique et un gyrin: ils sont de même couleur, mais n' ont pas les mêmes habitudes. [Houlder 1895 #311]
Fanazavana frantsay Les conditions des hommes sont différentes. [Veyrières 1913 #864]

Ohabolana7509 Tsikovo-mainty avara-tanàna : alahelo tsy entin' ny irery. [Rinara 1974 #4431]
Tsikovo-mainty avara-tanàna : alahelo tsy nentin’ irery. [Cousins 1871]

Ohabolana7510 Tsy lamokany izahay, fa atodiny; tsy atodiny izahay, fa zanany; tsy zanany izahay, fa naterany : izay namela anay namela lehilahy. [Cousins 1871 #3360]
Tsy lamokany izahay fa atodiny, tsy atodiny izahay, fa zanany, tsy zanany izahay fa naterany, ka izay namela anay, namela lehilahy. [Rinara 1974 #4505]

Ohabolana7511 Tsy lanim-Bazaha. [Veyrières 1913 #1731]
Dikanteny frantsay Celui dont les Européens ne peuvent rien faire, n' est vraiment bon à rien. [Veyrières 1913 #1731]
Fanazavana frantsay Les Européens avaient la réputation de tirer parti de tout. [Veyrières 1913 #1731]

Ohabolana7512 Tsy lanin-tsambo. [Veyrières 1913 #1732]
Dikanteny frantsay C' est comme les boeufs maigres dont les navires ne veulent pas. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des gens méchants, incapables et inutiles, et des choses dont on ne pouvait rien faire; les navires refusaient ces boeufs parce qu' ils n' auraient pas pu supporter la traversée ou bien auraient contaminé les autres. [Veyrières 1913]

Ohabolana7513 Tsy latsaka ohatra ny totom-patsa nahazoan-datsa. [Rinara 1974]

Ohabolana7514 Tsy lefitry ny kiboko ny tsy manana anao. [Veyrières 1913 #5149]
Dikanteny frantsay Mon coeur ne peut souffrir de ne pas vous avoir. [Veyrières 1913]

Ohabolana7515 Tsy leo entin-tody. [Veyrières 1913 #6441]
Dikanteny frantsay Mal dont on ne voudrait pas subir les conséquences, ou dont les conséquences sont insupportables. [Veyrières 1913 #6441]
Fanazavana frantsay Les parents répétaient cette expression aux enfants qui les maltraitaient. [Veyrières 1913 #6441]

Ohabolana7516 Tsy leon-toaka am--bavan’ olona hianao, fa ny am--bavanao no mankaleo anao. [Cousins 1871 #3361]
Tsy leon-toaka am-bavan' olona hianao, fa ny am--bavanao no mankaleony anao. [Rinara 1974 #4507]

Ohabolana7517 Tsy lesoka aza holesohina, ka mainka fa leso-drahateo. [Houlder 1895 #1296]
Tsy lesoka aza holesohiny, ka mainka fa leso-drahateo. [Cousins 1871 #3362]
Tsy lesoka aza lesohiny, ka mainka fa leso-drahateo. [Rinara 1974 #4508]
Dikanteny frantsay On traite de camarde celle qui ne l' est pas, et à plus forte raison celle qui l' est réellement. [Houlder 1895]

Ohabolana7518 Tsimadilo manao ratsy an-trano : ny iray no manao ka ny betsaka no voasoketa. [Rinara 1974 #4433]
Tsimadilo manao ratsy an-trano: ny iray no manao, ka ny maro no mahazo laza. [Houlder 1895 #1178]
Tsimadilo manao ratsy an-trano : ny iray no manao, ka ny maro no mahazo loza. [Veyrières 1913 #3074]
Dikanteny frantsay Un ouistiti salit sa maison : c' est lui seul qui l' a fait mais tous souffrent de la mauvaise odeur. [Veyrières 1913 #3074]
Fanazavana frantsay Un Tsimadilo qui salit la maison: c' est le fait d' un seul, mais plusieurs en sont blâmés (à cause de la mauvaise odeur). [Houlder 1895]

Ohabolana7519 Tsy madilom-boangy iray tanty. [Houlder 1895]
Tsy madilom-boangy tanty raika. [Samson 1965 #T160]
Fanazavana malagasy Tsy madilom-boasary iray harona. [Houlder 1895]

Ohabolana7520 Tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very (an-devon) telo-polo. [Cousins 1871 #3363, Nicol 1935 #99]
Tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very telopolo. [Rinara 1974 #4509, Houlder 1895]
Tsy mety raha tsy mahafoy kirobo hamidy gadra, ka very andevon-telopolo. [Veyrières 1913 #2337]
Tsy mety raha tsy mahafoy sasanangy hamidy gadra, ka hamoy telopolo. [Veyrières 1913 #2337]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas, pour économiser l' achat de fers de trente-trois sous, ou vingt-cinq sous, de perdre un esclave de trente piastres. [Veyrières 1913 #2337]
Ne pas oser sacrifier 1 fr. 20 pour l’achat d’une chaîne et perdre ainsi un esclave de 30 piastres. [Nicol 1935]
Ne pas vouloir dépenser un "kirobo" ( - 1 fr. 25) pour acheter une chaîne, et perdre ensuite trente piastres (150 frs.). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait de ceux qui ne voulant pas faire une petite dépense utile, perdent beaucoup plus ; l' esclave que le maître n' enchaîne pas est exposé à s' enfuir. [Veyrières 1913 #2337]
Cette dernière somme représentait le prix moyen d' un esclave. On attachait souvent avec une chaîne un esclave qu' on venait d' acheter, cela pour l'empêcher de s' échapper; celui qui, faute d'une chaîne, ne le faisait pas, courait le risque de le voir s' enfuir. [Houlder 1895]

Ohabolana7521 Tsy mahafoy lasiray hamidy takotra ka manta vary. [Rajemisa 1985]
Tsy mahafoy ny hamidy takotra, ka sendra ny manta mohaka. [Rinara 1974 #4510]
Tsy mahafoy vola hamidy takotra, ka manta vary. [Houlder 1895 #607, Veyrières 1913 #2334]
Fanazavana malagasy Tsy mahafoy zavatra kely toy inona, ka very soa lehibe nety ho azo tamin' io. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui ne veut pas dépenser de l' argent pour acheter un couvercle de marmite mange du riz mal cuit. [Veyrières 1913 #2334]
Qui ne veut pas dépenser de l' argent pour acheter un couvercle de marmite, mange du riz mal cuit. [Houlder 1895]

Ohabolana7522 Tsy mahafoy ny hividianan-drojo, ka namoy azy tanteraka. [Rinara 1974 #4511]

Ohabolana7523 Tsy mahafoy ny rojo aho. [Houlder 1895 #648, Cousins 1871 #3364]
Dikanteny frantsay Je ne peux pas donner mon meilleur riz! [Houlder 1895 #648]

Ohabolana7524 Tsy mahay nefa be tenitra. [Houlder 1895 #1654, Veyrières 1913 #2122]
Dikanteny frantsay C' est celui qui ne sait rien qui raille le plus les autres. [Houlder 1895 #1654]
C' est l' ignorant qui se moque le plus des autres. [Veyrières 1913 #2122]

Ohabolana7525 Tsy mahay sobika dia mahay fatambary. [Veyrières 1913 #867]
Dikanteny frantsay Ceux qui ne peuvent pas faire de grandes mesures de riz peuvent en faire de petites. [Veyrières 1913 #867]
Fanazavana frantsay Chacun doit faire ce qu'il peut et ainsi il est possible de se rendre service mutuellement. [Veyrières 1913 #867]

Ohabolana7526 Tsy mahalala atsimo sy avaratra intsony. [Veyrières 1913 #2828]
Dikanteny frantsay Qui ne connaît plus le nord et le sud. [Veyrières 1913 #2828]
Fanazavana frantsay Cette expression signifiait perdre connaissance. [Veyrières 1913 #2828]

Ohabolana7527 Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina, hoatry ny akoho amidy ao an-tsena. [Veyrières 1913 #2047]
Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina ohatra ny akoho amidy ao an-tsena. [Houlder 1895]
Tsy mahalala varavaran-kodiana, toy ny akoho vao novidiana teny an-tsena. [Rinara 1974 #4513]
Dikanteny frantsay Celui qui ne sait pas par quelle porte il entrera, est comme la poule à vendre sur le marché. [Veyrières 1913 #2047]
Qui ne sait pas par quelle porte il entrera, comme une poule sur le marché. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elle ne sait pas qui l' achètera ni, par conséquent, chez qui elle ira. [Houlder 1895]
La poule ne sait pas qui l'achètera ni où elle ira. . [Veyrières 1913 #2047]

Ohabolana7528 Tsy mahalala sasatra. [Veyrières 1913 #5416]
Dikanteny frantsay L' homme égoïste et exigeant ne connaît pas la fatigue pour les autres. [Veyrières 1913 #5416]

Ohabolana7529 Tsy mahaleo mora, ohatra ny mpantsaka. [Houlder 1895]
Tsy mahaleo mora, toa mpantsaka. [Rinara 1974 #4514, Cousins 1871]
Tsy mahaleo mora toy ny mpantsaka. [Veyrières 1913 #3992]
Dikanteny frantsay Celui qui ne sait pas choisir le moment favorable, est semblable aux porteuses d' eau qui renvoient au soir ou au dernier moment pour aller chercher de l' eau, alors qu' il y aura encombrement ou mauvais temps. [Veyrières 1913 #3992]
Qui ne peut pas résister à ce qui est faible, comme un porter d' eau. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce qui est faible, c' est l' eau, le fluide qu' on porte sur la tête, dans une cruche; c' est donc l' eau qui occupe la position la plus élevée, de là le proverbe. [Houlder 1895]
Laisser passer le moment favorable, par paresse ou négligeance. [Veyrières 1913 #3992]

Ohabolana7530 Tsy mahaleo mora, toa mpividy vary. [Veyrières 1913 #3991, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Celui qui ne sait pas choisir le moment favorable, est comme l' acheteur de riz qui ne sait pas choisir son temps, et remet au dernier moment, alors que le riz sera très cher ou qu' il n' y en aura plus. [Veyrières 1913 #3991]

Ohabolana7531 Tsy mahaleo ny mangidy voatondro, dia tsy hahazo ny mamy irain-jehy. [Veyrières 1913 #2755]
Dikanteny frantsay Il faut savoir supporter un doigt d' amertume pour gagner un empan de douceur. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay On n'a rien sans peine. [Veyrières 1913 #2917]

Ohabolana7532 Tsy mahaleo ny sarany ny vidiny. [Rinara 1974 #4515]

Ohabolana7533 " Tsy mahaliñe raha ela " , hoy ty ambiasa ta-hihinan-kena. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay " Je n'ai pas la patience d'attendre longtemps " , dit le sorcier qui veut manger de la viande. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7534 Tsy mahamafy fonosana Asabotsy kely. [Cousins 1871 #3366]

Ohabolana7535 Tsy mahamafy fonosana ohatra ny zavatra maharatsiana. [Rinara 1974]

Ohabolana7536 Tsy mahamafy rakitra. [Veyrières 1913 #2413]
Dikanteny frantsay Cela ne consolide pas le trésor. [Veyrières 1913 #2413]
Fanazavana frantsay Se disait de grandes dépenses faites pour une personne aimée ou pour un objet convoité. [Veyrières 1913 #2413]

Ohabolana7537 Tsy mahamendrika, hoatry ny saron-doha hariva, ka ny mody no soa. [Veyrières 1913 #173]
Tsy mahamendrika ohatra ny saron-doha hariva, ka ny mody no soa. [Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay C' est une chose inconvenante, comme le fait de se couvrir la tête le soir : le mieux c' est de rentrer chez soi. [Veyrières 1913 #173]
Fanazavana frantsay Il faut laisser aux sorciers cette habitude de sortir la nuit et de se couvrir la tête. [Veyrières 1913 #173]

Ohabolana7538 Tsy mahare rohona. [Veyrières 1913 #5735]
Dikanteny frantsay L' endurci, sourd à la crainte, n' entend pas le grondement du tonnerre. [Veyrières 1913 #5735]
Fanazavana frantsay Se disait au sens propre, des sourds qui n'entendent plus rien. [Veyrières 1913 #5735]

Ohabolana7539 Tsy mahari-boan-kena. [Veyrières 1913 #5314]
Dikanteny frantsay Ne pas résister à la tentation de manger des rognons, alors que c' est prohibé par les superstitions. [Veyrières 1913 #5314]
Fanazavana frantsay Se disait des impatients et des inconstants. [Veyrières 1913 #5314]

Ohabolana7540 Tsy mahasaraka fa tsy azo ho namana, tahaka ny tandindona. [Rinara 1974 #4518]
Tsy mahasaraka tsy azo ho namana, hoatry ny tandindona. [Veyrières 1913 #5346]
Tsy mahasaraka tsy azo ho namana, ohatra ny tandindona. [Cousins 1871, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Comme l’ombre : elle ne vous quitte pas et cependant ce n’est pas une compagnie. [Nicol 1935 #23]
Inséparable, mais sur l' amitié de qui on ne peut pas compter, comme l' ombre. [Veyrières 1913 #5346]
Fanazavana frantsay Se disait beaucoup des femmes qui ne s' entendaient pas avec leurs maris, et cependant ne voulaient pas les quitter. [Veyrières 1913 #5346]

Ohabolana7541 Tsy mahatsiaro ny be efa lany ohatra ny tenda. [Cousins 1871, Rinara 1974]

Ohabolana7542 Tsy mahavaly vava amboa. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Qui ne peut mettre à l' ordre son chien. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Qui ne sait pas réprimer, trop indulgent ; se disait aussi de ceux qui étaient vaincus par des paroles sans fin. [Veyrières 1913]

Ohabolana7543 Tsy mahita fetry ny lanitra, tsy manjehy ny masoandro, tsy mandrefy ny tany. [Veyrières 1913 #262]
Tsy nahita fetry ny lanitra, tsy nanjehy ny masoandro, tsy nandrefy ny tany. [Cousins 1871 #3557]
Tsy nahita ny fetry ny lanitra, tsy nahajehy ny masoandro, tsy naharefy ny tany, nefa hitan' ny maso sy nodiavin' ny tongotra isan' andro. [Rinara 1974 #4758]
Dikanteny frantsay On ne voit pas les bornes du firmament, on ne mesure pas le soleil par empans, on ne mesure pas la terre à la brasse. [Veyrières 1913 #262]
Fanazavana frantsay Se disait de la puissance et de la grandeur du souverain, afin d' inspirer au peuple crainte et confiance. [Veyrières 1913 #262]

Ohabolana7544 Tsy mahita masoandro. [Veyrières 1913 #2925]
Dikanteny frantsay Les morts et les prisonniers ne voient plus le soleil. [Veyrières 1913 #2925]

Ohabolana7545 Tsy maina tsy lena, toy ny andro ririnina. [Cousins 1871 #3371]

Ohabolana7546 Tsy maintsy lena hoatry ny andro ririnina. [Veyrières 1913 #6094]
Tsy maintsy lena tahaka ny andro ririnina. [Rinara 1974]
Tsy maintsy lena toy ny andro ririnina. [Houlder 1895 #1270, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza toetra tsy hita hatao tsara tsy hita hatao ratsy toy ny andro ririnina izay tsy maina mafana no tsy lena mandriaka fa manerika madinika lava. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay C' est comme un jour d' hiver : il n' est ni sec ni humide. [Veyrières 1913 #6094]
Ni sec ni mouillé, comme un jour d'hiver. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Pendant une partie de l' hiver - la saison sèche à Madagascar - il tombe pourtant une fine pluie, la bruine. [Houlder 1895]
Se disait du sage qui se tient dans le juste milieu, ou du médiocre. [Veyrières 1913 #6094]

Ohabolana7547 Tsy malaza ho lahy, ka handry an-efitra. [Cousins 1871 #1456]

Ohabolana7548 Tsy mamindrafom-boninahitra, ka milaza ratsy ny sasany. [Veyrières 1913 #4894, Cousins 1871 #3372, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Sans pitié pour l' honneur on dit du mal des autres. [Veyrières 1913 #4894]

Ohabolana7549 Tsy mamono anaka. [Veyrières 1913 #949]
Dikanteny frantsay Une mère enceinte qui meurt subitement ne tue pas son enfant. [Veyrières 1913 #949]
Fanazavana frantsay Cette expression était surtout employée pour les animaux, par exemple pour les vaches pleines qu'on tuait d'un seul coup ; on l' employait aussi dans le sens de mort subite. [Veyrières 1913 #949]

Ohabolana7550 Tsy mampandihy ampela. [Veyrières 1913 #2926]
Dikanteny frantsay Femme en deuil ne fait pas danser le fuseau. [Veyrières 1913 #2926]
Fanazavana frantsay Pendant le deuil on ne filait pas. [Veyrières 1913 #2926]

Ohabolana7551 Tsy mampandry fangady. [Veyrières 1913 #2927]
Dikanteny frantsay Épidémie qui ne laisse pas reposer la pioche. [Veyrières 1913 #2927]
Fanazavana frantsay Se disait d' une grande mortalité, parce qu' on était toujours occupé à travailler aux tombeaux. [Veyrières 1913 #2927]

Ohabolana7552 Tsy manaja hita ka lava hahoriana. [Veyrières 1913 #4092, Rinara 1974 #4523, Cousins 1871 #3373]
Tsy manaja hita ka lavo aoriana. [Veyrières 1913 #4092]
Dikanteny frantsay Celui qui ne salue pas les gens qu' il rencontre fait un faux pas et tombe : il est frappé de malheur. [Veyrières 1913 #4092]
Fanazavana frantsay C'était une grave impolitesse qui était censée attirer malheur. [Veyrières 1913 #4092]

Ohabolana7553 Tsy manam-pahavalo aho : ny mosary no fahavaloko ; ny rano koa no rafiko. [Veyrières 1913 #402]
Dikanteny frantsay Je n' ai pas d' ennemis : la famine et les inondations, voilà les ennemis qu' il me faut combattre. [Veyrières 1913 #402]
Fanazavana frantsay Paroles du roi Andrianampoinimerina à ses sujets pour les exciter à travailler les rizières et à construire des digues. [Veyrières 1913 #402]

Ohabolana7554 Tsy manana amboa akory. [Veyrières 1913 #2567]
Dikanteny frantsay Il est si pauvre qu'il ne possède même pas un chien. [Veyrières 1913 #2567]

Ohabolana7555 Tsy manana am-po. [Veyrières 1913 #5053]
Dikanteny frantsay L' homme franc ne garde rien au fond du coeur. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Pas de rancune. [Veyrières 1913 #5053]

Ohabolana7556 Tsy manana manahy tena, manana manantena, ohatra ny fahandroan-kena. [Rinara 1974]
Tsy manana manahy tena, manana manantena, toy ny fandrahoan-kena. [Cousins 1871 #3375]

Ohabolana7557 Tsy manana tany na dia tsivalan-dia aza. [Veyrières 1913 #2568]
Dikanteny frantsay Il n' a pas un coin de terre, pas même la longueur du pied. [Veyrières 1913 #2568]

Ohabolana7558 Tsy manan-damba ho entina any amin' ny mpanjaka aho. [Veyrières 1913 #4093]
Dikanteny frantsay Je n'ai pas de lamba pour me présenter devant le roi. [Veyrières 1913 #4093]
Fanazavana frantsay Excuses d' Andriamampandry pour ne pas aller à l' appel du roi. [Veyrières 1913 #4093]

Ohabolana7559 Tsy manan-kamidy, ka manontany, ambatry iray ka avezivezy, variraiventy ka omem-bazo. [Rinara 1974 #4525]
Tsy manan-kamidy, ka manontany ; varidimiventy, ka avezivezy. [Veyrières 1913 #4409, Cousins 1871 #3374]
Dikanteny frantsay On n' a pas de quoi acheter et on demande le prix, on n' a que quelques centimes et on les promène partout. [Veyrières 1913 #4409]
Fanazavana frantsay Se disait des vaniteux et des fanfarons. [Veyrières 1913 #4409]

Ohabolana7560 Tsy manan-karon-kasiana, hoatry ny alika. [Veyrières 1913 #2414]
Tsy manan-karon-kasiana, ohatra ny alika. [Houlder 1895]
Tsy manan-karon-kasiana ohatra ny amboa. [Rinara 1974 #4526]
Dikanteny frantsay Le prodigue est comme le chien qui n' a pas de panier pour amasser. [Veyrières 1913 #2414]
Ne pas avoir de panier pour y amasser, comme le chien. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se dit des gens qui dépensent aussitôt ce qu' ils ont gagné. [Houlder 1895]

Ohabolana7561 Tsy mandia tany : ny marary aza afa-mandeha. [Veyrières 1913 #4839, Rinara 1974 #4528, Cousins 1871 #3377]
Dikanteny frantsay On dit qu' on ne peut mettre les pieds à terre, et cependant les malades eux-mêmes peuvent marcher. [Veyrières 1913 #4839]
Fanazavana frantsay C' est une excuse qui n' en est pas une. [Veyrières 1913 #4839]

Ohabolana7562 Tsy mandidy alohan' Andriamanitra aho, fa izay zara-vintana lolohavina. [Houlder 1895 #31]
Tsy mandidy alohan' Andriamanitra, fa izay anjara lolohavina. [Rinara 1974 #4529]
Dikanteny frantsay Je ne décide pas avant Dieu, mais j' accepte (litt, je porte sur ma tête) mon sort. [Houlder 1895]

Ohabolana7563 Tsy mandoa. [Veyrières 1913 #311]
Dikanteny frantsay Les courriers royaux s' appelaient : ceux qui ne payent pas. [Veyrières 1913 #311]
Fanazavana frantsay Ils étaient défrayés de tout dans les villages où ils passaient. [Veyrières 1913 #311]

Ohabolana7564 Tsy mandà tsy manaiky, ka mandany zara ny sasany. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ne dire ni oui ni non, et ainsi empêcher que le jeune homme trouve une autre jeune fille à épouser. [Veyrières 1913 #5834]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas faire tort aux autres par de longues hésitations. [Veyrières 1913 #5834]

Ohabolana7565 Tsy mandray ravin' avaratra. [Veyrières 1913]
Tsy mandray ravin-dena. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Les gens riches et fiers ne veulent pas ramasser les fibres de joncs qui servent à faire des nattes et des corbeilles. [Veyrières 1913 #2257]
Fanazavana frantsay Se disait des gens paresseux ou fiers et aussi des gens très riches. [Veyrières 1913 #2257]

Ohabolana7566 Tsy mandre sa mandre ilany, no mitondra teny tanora. [Rinara 1974 #4531]
Tsy mandre, sa tailana andrenesana, no mitondra teny tanora ? [Veyrières 1913 #4840, Cousins 1871]
Tsy nandre, sa tailana nandrenesana, no mitondra teny tanora? [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay N' avez-vous pas entendu, ou avez-vous entendu de travers, que vous apportiez un message qui n' est pas clair? [Houlder 1895]
N' entend-on pas, ou entend-on de travers, pour rapporter des paroles inconsidérées ? [Veyrières 1913 #4840]

Ohabolana7567 Tsy mangalatra, fa mandrairay. [Houlder 1895 #1062, Rinara 1974 #292, Cousins 1871 #3379]
Dikanteny frantsay Pas voler, mais prendre un peu. [Houlder 1895 #1062]

Ohabolana7568 Tsy mangalatra manana adidy, ohatra ny fangala-bola. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Tsy mangalatra manana adidy, sahala amin' ny fangala-bola. [Rinara 1974 #293]
Dikanteny frantsay Celui qui commet le vol le plus grave, c' est celui qui vole de l' argent. [Houlder 1895 #1060]

Ohabolana7569 Tsy maninona raha zana-mamba lanin-drainy, fa lanin’ ny kibo nitoerana. [Cousins 1871 #3381]
Tsy maninona raha zana-mamba lanin-dreniny. [Rinara 1974 #294]

Ohabolana7570 Tsy maniry adin' ombin' olona fa manana an' i Marosada. [Rinara 1974 #4535]

Ohabolana7571 Tsy maniry tandroka ny ratsy. [Cousins 1871 #3382, Nicol 1935 #461]
Dikanteny frantsay La corne (gloire) ne pousse pas au front du méchant. [Nicol 1935 #461]

Ohabolana7572 Tsy manontany fitàna. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Avancer, sans même demander où se trouve le gué. [Veyrières 1913 #6257]
Fanazavana frantsay Agir à l' aventure et sans demander conseil. [Veyrières 1913 #6257]

Ohabolana7573 Tsy maso va sa fiandry loha no tsy mahita izay hojerena? [Houlder 1895]

Ohabolana7574 Tsy mataho-maty. [Veyrières 1913 #6328]
Dikanteny frantsay Le téméraire et l' audacieux ne craignent pas la mort. [Veyrières 1913 #6328]

Ohabolana7575 Tsy maty hafoy, tsy velon-kantenaina. [Veyrières 1913 #2829, Rinara 1974 #4537]
Tsy maty hamoizana, tsy velon-kantenaina. [Houlder 1895 #967, Cousins 1871 #3383]
Dikanteny frantsay Ce n' est ni un mort abandonné, ni un vivant qu' on espère revoir. [Veyrières 1913 #2829]
Ni mort pour qu' il n' y ait plus rien à faire, ni vivant pour qu' on puisse encore en espérer quelque chose. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens maladifs pour lesquels on dépensait beaucoup, ou des gens partis au loin et dont on n' avait pas de nouvelles. [Veyrières 1913 #2829]

Ohabolana7576 Tsy maty ny marina. [Veyrières 1913 #2980]
Dikanteny frantsay Le juste ne meurt pas. [Veyrières 1913 #2980]

Ohabolana7577 Tsy maty raha tsy ianjeran' ny tanantsotro. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona faran' izay kanosa ka zavatra bitika kely dia heveriny hahafaty azy. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7578 Tsy maty voalavo an-kibo. [Rinara 1974 #4538]

Ohabolana7579 Tsy mba akanga hanidina aho, fa ny ganagana raisina amin' ny tendany. [Rinara 1974 #4546]
Tsy mba ny akanga hanidina aho, fa ny vorombazaha entina amin' ny tendany. [Houlder 1895 #376]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas une pintade pour m' envoler, mais un canard que l' on porte par le cou. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. vous pouvez faire de moi tout ce que vous voudrez. [Houlder 1895]

Ohabolana7580 Tsy mba an-dambany hoatry ny vomanga, fa an-toriny hoatry ny voanjo. [Veyrières 1913 #3317]
Tsy mba an-dambany ohatra ny vomanga, fa an-toriny ohatra ny voanjo. [Cousins 1871]
Tsy mba an-dambany, ohatra ny vomanga, fa an-toriny, tahaka ny voanjo. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas par grandes bandes comme pour les patates, mais par petits sillons comme pour les arachides. [Veyrières 1913 #3317]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires traitées avec méthode. [Veyrières 1913 #3317]

Ohabolana7581 Tsy mba atao baranahiny, tsy mba atao karenjy. [Veyrières 1913 #1407]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas laisser sa femme, ses enfants ou ses subordonnés vagabonder et courir en liberté sur les collines comme les animaux qui paissent en liberté. [Veyrières 1913 #1407]

Ohabolana7582 Tsy mba fanambadian-kalaina, fa avy ho azy toy ny torimaso. [Houlder 1895 #1837, Veyrières 1913 #1408]
Tsy mba ny fanambadian-kalaina, fa ny avy ho azy toa torimaso. [Rinara 1974 #4551]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas un mariage cherché, mais un mariage qui vient tout seul comme le sommeil. [Veyrières 1913 #1408]
Ce n' est pas un mariage voulu (par le mari), mais un mariage qui vient tout seul comme le sommeil. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des époux divorcés qui reprenaient la vie commune. [Veyrières 1913 #1408]
Se dit lorsque des époux séparés reprennent, d' un commun accord, la vie commune. [Houlder 1895]

Ohabolana7583 Tsy mba haikaika hifanaovana ity, fa tsontsori-mamba hisarahana. [Houlder 1895]
Tsy mba ny haikaika ifanaovana, fa ny tsontsori-mamba isarahana. [Cousins 1871 #3392]
Dikanteny frantsay Ceci n' est plus une simple provocation, mais une lutte sérieuse qui vous emporte, comme le caïman le fait de sa proie en l' entraînant sous l' eau. [Houlder 1895]

Ohabolana7584 Tsy mba hitomany izay faty momoka izahay, ary tsy mba hahatsiaro izay efa lasa. [Rinara 1974 #4541]
Tsy mba hitomany ny faty momoka (izahay), ary tsy mba hahatsiahy ny efa lasa. [Cousins 1871 #3385]

Ohabolana7585 Tsy mba ho lasan--ko vantony fotsiny toa tsingentana. [Rinara 1974 #4542]

Ohabolana7586 Tsy mba ho roa izahay, fa izaho irery ihany. [Veyrières 1913 #263]
Dikanteny frantsay Nous ne serons pas deux, mais je serai seul. [Veyrières 1913 #263]
Fanazavana frantsay Paroles dites par Andrianjaka lors de la prise d'Analamanga, la ville qui devait devenir Tananarive. Elles signifiaient sa volonté d'être seul maître. [Veyrières 1913 #263]

Ohabolana7587 Tsy mba malahelon’ izay tsipaka ataon’ Imanja aho, hoy ilay sarotin--dronono. [Cousins 1871 #3386]
Tsy mba malahelon’ izay tsipaka ataon’ Imanja aho, hoy ilay tia ronono. [Cousins 1871 #3386]
Tsy mba malahelon' izay tsipak' Imanja aho, hoy ilay sarotin--dronono. [Rinara 1974 #4543]

Ohabolana7588 Tsy mba manao Vazaha maro an-drano foana. [Cousins 1871 #3387]
Tsy mba manao Vazaha maro an-trano foana. [Veyrières 1913 #3993]
Dikanteny frantsay Nous ne faisons pas comme des Européens ou des Blancs vivant inutilement à plusieurs dans une maison. [Veyrières 1913 #3993]
Fanazavana frantsay Les Malgaches prétendaient que dans les maisons des Blancs tout le monde voulait commander et personne ne voulait travailler. [Veyrières 1913 #3993]

Ohabolana7589 Tsy mba maro herehina tahaka ny mason' ny mpandrary, fa tokam-pilana toa siny, ka rano ihany no ampoizina. [Rinara 1974 #4544]
Tsy mba maro herehina, tahaka ny mason’ ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, dia ny rano ihany no ampoizina. [Nicol 1935 #285, Cousins 1871]
Tsy mba maro herehina, tahaky ny mason' ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, ka dia ny rano ihany no ampoizina. [Veyrières 1913 #1409]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas regarder plusieurs endroits comme les yeux de la femme qui tresse les nattes, mais il faut n' avoir qu' un but comme la cruche qui n' a de souci que pour l' eau. [Veyrières 1913 #1409]
Ne pas avoir de multiples préoccupations, comme l’œil de celui qui tresse ; mais n’avoir qu’un métier, comme la cruche qui ne pense qu’à l’eau. [Nicol 1935 #285]
Fanazavana frantsay Ce proverbe se disait du mari qui ne cherchait plus à changer de femme ; il se disait aussi en général de l' attention qu' on devait apporter à une affaire. [Veyrières 1913 #1409]

Ohabolana7590 Tsy mba mpanombika mandrava soro-kena akory ivadinao, fa dia ny miara-mameno raha maty antoka. [Veyrières 1913 #1343]
Dikanteny frantsay La femme n' est pas comme un ramasseur de morceaux qui abîme la viande pour avoir des morceaux, mais au contraire elle aide son mari à se refaire quand il a subi une perte. [Veyrières 1913 #1343]

Ohabolana7591 Tsy mba nampoizina ho fanala hamono ny mangahazo, fa natao ho zavona hahamasaka ny vary. [Veyrières 1913 #5940]
Dikanteny frantsay On ne croyait pas que ce fût de la gelée blanche à faire mourir le manioc, mais on pensait que c' était un brouillard à faire mûrir le riz. [Veyrières 1913 #5940]
Fanazavana frantsay Se disait des gens trompés dans leurs prévisions. [Veyrières 1913 #5940]

Ohabolana7592 Tsy mba ny afo handoro fa ny masoandro anahazana. [Rinara 1974 #4545]
Tsy mba ny afo handoro fa ny masoandro be hanahazana. [Houlder 1895 #1355, Veyrières 1913 #3151]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas comme le feu qui brûle, mais comme le soleil bienfaisant qui fait sécher. [Veyrières 1913 #3151]
Ce n' est pas (comme) le feu qui brûle, mais (comme) le soleil qui fait sécher. [Houlder 1895]

Ohabolana7593 Tsy mba ny akoho foy ririnina, ka hireraka elatra, fa ny zana-borona foy lohataona ka mavitrika. [Rinara 1974 #292]
Tsy mba ny akohokely foy ririnina izahay ka hanjoretra sy hireraka elatra ; fa ny zana-borona foy lohataona, ka sady matanjaka no mavitrika. [Cousins 1871 #3390, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Nous ne sommes pas des poussins éclos en hiver, malingres et traînant les ailes, mais des oisillons nés au printemps, robustes et agiles. [Nicol 1935 #35]

Ohabolana7594 Tsy mba ny ambiaty mahita ny ao am--pon' ny lanitra. [Veyrières 1913 #3152, Rinara 1974 #4547, Cousins 1871 #3389]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas l' arbuste ambiaty qui voit au sein du ciel et dont la floraison annonce le printemps. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Le sens est qu' on ne sait pas. [Veyrières 1913]

Ohabolana7595 Tsy mba ny ankamaroam-bahoaka, fa ny olona iray toa zato. [Houlder 1895 #866]
Tsy ny ankamaroam-bahoaka fa ny safatsiroa. [Rinara 1974 #309]
Dikanteny frantsay Vous n' êtes pas comme le commun des mortels, mais vous êtes un homme qui en vaut cent. [Houlder 1895 #866]

Ohabolana7596 Tsy mba ny avy andrasana, fa ny vonon-kalaina. [Rinara 1974 #293]
Tsy mba ny tsy avy handrasana, fa ny vonon-kalaina. [Houlder 1895 #1354]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas (comme) celui qu' on attend et qui ne vient pas, mais (comme) celui qui est prêt pour le moment où on l' appellera. [Houlder 1895 #1354]

Ohabolana7597 Tsy mba ny bibilava matahotra ny amalona, fa ny amalona zatra ny rano ; ompy kely ka mahay kinarinarina. [Veyrières 1913 #595, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas un serpent qui a peur de l' anguille, mais une anguille habituée à l' eau ; c' est un esclave élevé au foyer domestique qui sait porter les objets sur la tête sans les tenir avec la main. [Veyrières 1913 #595]
Fanazavana frantsay Ce proverbe dit les avantages de l' habitude. [Veyrières 1913 #595]

Ohabolana7598 Tsy mba ny bibilava matahotra ny amalona izahay. [Veyrières 1913 #464]
Dikanteny frantsay Nous ne craignons pas plus nos semblables que le serpent ne craint l' anguille. [Veyrières 1913 #464]
Fanazavana frantsay Discours d' un officier. [Veyrières 1913 #464]

Ohabolana7599 Tsy mba ny bibilava matahotra ny morona, fa ny amalona zatra ny rano. [Rinara 1974 #4550]

Ohabolana7600 Tsy mba ny hatsiaka no itafian-damba, fa ny henatra olona. [Cousins 1871 #3393, Veyrières 1913]
Tsy mba ny hatsiaka no itafian-damba, fa ny henatr' olona. [Rinara 1974 #4552]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas à cause du froid qu' on se couvre de vêtements, c' est par pudeur. [Veyrières 1913 #2981]

Ohabolana7601 Tsy mba ny hodiny hatsipy, fa ny ventiny hangonina. [Rinara 1974 #4553]
Tsy mba ny hodiny hatsipy, fa ny vontiny hangonina. [Houlder 1895 #1353]
Dikanteny frantsay Ceci n' est pas (comme) la peau (ou la pelure) que l' on jette, mais (comme) la chair que l' on prend. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe et d'autres, ne sont que des comparaisons dont la première partie est négative; la liste pourrait en être allongée presque indéfiniment. [Houlder 1895]

Ohabolana7602 Tsy mba ny hofa-lamba iraisana fa ny tsontsori-mamba isarahana. [Rinara 1974 #4554]
Tsy ny hofa-lamba iraisana fa ny veloma isarahana. [Rinara 1974 #4770]

Ohabolana7603 Tsy mba ny kary manao ny nahim-pony, fa ny alika mandry amim-pively. [Houlder 1895 #1099, Cousins 1871 #3394]
Dikanteny frantsay Il n' est pas comme un chat sauvage qui peut faire tout ce qu' il lui plaît (n' ayant pas de maître), mais comme un chien couche près du bâton (celui de son maître). [Houlder 1895 #1099]

Ohabolana7604 Tsy mba ny mafy halain' ny nify, fa ny malemy raisin' ny molotra. [Houlder 1895 #1357]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas (comme) quelque chose de dur que les dents saisissent, mais (comme) quelque chose de tendre que les lèvres prennent. [Houlder 1895 #1357]

Ohabolana7605 Tsy mba ny manta hotoazana aho, fa ny masaka efa mihintsana. [Houlder 1895 #377]
Tsy mba ny manta hotoazana, fa ny masaka efa mihintsana (tapia). [Rinara 1974 #4556]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas un (fruit) vert qu' il faut détacher, mais un (fruit) mûr qui va tomber. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. je ne causerai ni ennui ni peine. [Houlder 1895]

Ohabolana7606 Tsy mba ny miray donak' afo, fa ny miray ombon' aina. [Rinara 1974 #4557]
Tsy mba ny miray ombon’ afo, fa ny miray ombon' aina. [Cousins 1871 #3395]

Ohabolana7607 Tsy mba ny ombalahy hanoto, fa ny vositra tsy handà hosy. [Houlder 1895 #1356, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas (comme) un taureau qui donne des coups de corne, mais (comme) un bœuf qui ne refuse pas de piétiner les rizières. [Houlder 1895]
Il n' est pas comme un taureau qui donne des coups de corne, mais comme un boeuf qui ne refuse pas de piétiner les rizières. [Veyrières 1913]

Ohabolana7608 Tsy mba ny omby maditra ho folahina, fa ny reniomby teren-tsy mirohy. [Houlder 1895 #1358, Rinara 1974 #4558]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas (comme) un bœuf têtu qu' il faut dresser, mais (comme) une vache qui se laisse traire sans être attachée. [Houlder 1895]

Ohabolana7609 Tsy mba ny rambony hanamavo aho, fa ny lelany hanamandina ny trafony. [Rinara 1974 #4559]
Tsy mba ny rambony hanamavo ny vodiny aho, fa ny lelany hanamandina ny trafony. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Je ne suis pas la queue qui salit le postérieur (du bœuf), mais la langue qui lisse la bosse. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Et une belle bosse fait connaître un bon bœuf. [Houlder 1895]

Ohabolana7610 Tsy mba ny ravoravo natentina, fa ny tandra vadin-koditra. [Houlder 1895 #1359]
Tsy mba taniravo atentina, fa tena tandra vadin' ny hoditra. [Veyrières 1913 #5316, Rinara 1974 #4562, Cousins 1871 #3398]
Tsy ny taniravo natentina afaky ny rano, fa ny tandra vadin-koditra enti-milevina. [Rinara 1974 #4780]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas (comme) de la terre blanche que l' on peut se mettre (et qui tombe), mais (comme) des taches de rousseur inséparables de la peau. [Houlder 1895]
Ce n' est pas de la terre blanche appliquée sur la peau, mais une véritable tache, épouse inséparable de la peau. [Veyrières 1913 #5316]
Fanazavana frantsay Se disait des choses inséparables. Par superstition on appliquait de la terre blanche sur le front. [Veyrières 1913 #5316]

Ohabolana7611 Tsy mba ny tenda holalovana fa ny kibo hitoerana. [Veyrières 1913 #5315, Rinara 1974 #4561, Cousins 1871 #3397]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas le gosier où l' on ne fait que passer, mais le ventre où l' on demeure. [Veyrières 1913 #5315]
Fanazavana frantsay Se disait de l' endroit où l'on fera une demeure fixe. [Veyrières 1913 #5315]

Ohabolana7612 Tsy mba roa vao mahatapaka tahaka ny hety aho, fa antsy mahaleo tena. [Houlder 1895 #868]
Tsy mba roa vao mahatapaka tahaky ny hety aho, fa antsy mahaleo tena. [Veyrières 1913 #6195]
Dikanteny frantsay Je n' ai pas besoin de deux lames pour pouvoir couper comme une paire de ciseaux, car je suis un couteau qui travaille seul (ou, sans aides). [Houlder 1895 #868]
Je ne suis pas comme une paire de ciseaux qui a besoin de deux lames pour pouvoir couper, mais je suis comme le couteau qui n' a pas besoin d' aides. [Veyrières 1913 #6195]
Fanazavana frantsay Se suffire. [Veyrières 1913 #6195]

Ohabolana7613 Tsy mba toy ny tsiriry vonon-kanidina, fa ny tsiriry ahitra mipetraka amin' ny tany. [Rinara 1974 #4576]
Tsy mba tsiriry vorona handositra, fa tsiriry ahitra hipetraka amin' ny tany. [Veyrières 1913]
Tsy mba tsiriry voron-kanidina ; fa toy ny tsiriry ahitra mipetraka amy ny tany. [Cousins 1871 #3399]
Tsy mba tsiriry voron-kanidina, fa tsiriry ahitra hipetraka amin' ny tany. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas le tsiriry canard sauvage qui s' envole au loin, mais la plante tsiriry qui demeure. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ce n'est pas une chose qui passe, mais elle demeure ; jeu de mots sur les deux sens de tsiriry, qui est le nom d' un canard sauvage, et aussi le nom d'une plante. [Veyrières 1913]

Ohabolana7614 Tsy mba tsiriry vorona aho ka manidina raha ritra ny rano, fa tsiriry ahitra ka maniry raha ritra ny rano. [Houlder 1895]
Tsy mba tsiriry vorona, ka raha ritra ny rano manidina, fa tsiriry ahitra, maniry raha ritra aza ny rano. [Veyrières 1913 #5318]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas le tsiriry canard sauvage, qui s'envole au loin lorsque l' eau est désséchée, mais le tsiriry plante, qui pousse alors même qu' il n' y a plus d' eau. [Veyrières 1913 #5318]
Je ne suis pas l' oiseau "tsiriry" qui s' en va quand l' eau est tarie, mais je suis l' herbe "tsiriry" qui pousse quand même il n' y a plus d' eau. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des constants et des inconstants. [Veyrières 1913 #5318]

Ohabolana7615 Tsy mba vilany hotovonana, tsy angady ka hotsiniana fa ny atao no mahatsara sy maharatsy. [Rinara 1974 #4577]
Tsy mba vilany, ka hotovonana ; tsy angady, ka hotsinina ; ary ny atao no mahatsara sy maharatsy. [Cousins 1871 #3400]
Tsy mba vilany ka hotovonana ; tsy angady ka hotsinina : fa ny atao no mahatsara sy maharatsy. [Veyrières 1913 #2982]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas une marmite faite d' ajoutages, ni une bêche reforgée et retrempée : c' est ce qu' on fait qui rend bon ou mauvais. [Veyrières 1913 #2982]
Fanazavana frantsay Se disait pour exhorter à bien faire. [Veyrières 1913 #2982]

Ohabolana7616 Tsy mbola nalazo akory ny ravi-nihinanana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa vao haingana no niara-nihinana sy niara-nifaly dia nisy fiovana sahady ny fihavanana sy ny fifankatiavana. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7617 Tsy mbola nandia tain--dambo. [Veyrières 1913 #4032]
Tsy mbola nanitsaka tain--dambo. [Veyrières 1913 #4032]
Dikanteny frantsay Qui n' a jamais foulé aux pieds les ordures des sangliers. [Veyrières 1913 #4032]
Fanazavana frantsay Qui n' a jamais rien vu, ou qui n'est jamais sorti de son pays. [Veyrières 1913 #4032]

Ohabolana7618 Tsy mena-milahatra toa nify sosona. [Rinara 1974 #4578]
Tsy mety raha tsy mena-milahatra toa nify sosona. [Houlder 1895 #1121, Cousins 1871 #3496]
Dikanteny frantsay Il n' est pas convenable de ne pas avoir honte d' occuper son rang comme une dent double. [Houlder 1895 #1121]

Ohabolana7619 Tsy mena-mivadika toa andro ririnina. [Rinara 1974 #4579]

Ohabolana7620 Tsy menatra hivadika imaso toa tandrok' ondrilahy. [Veyrières 1913 #4963]
Dikanteny frantsay Qui n' a pas honte de se retourner en face, comme les cornes du bélier. [Veyrières 1913 #4963]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui manquent impudemment à la parole donnée. [Veyrières 1913 #4963]

Ohabolana7621 Tsy menatra ny mandositra, ohatra ny kary. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Qui n' a pas honte de s' enfuir, comme un chat sauvage. [Houlder 1895 #925]

Ohabolana7622 Tsy meñatse hivalike mañatsike ka tanjok' aonjilahe. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Qui n' a pas honte de faire face comme les cornes d' un bélier. [Poirot & Santio: Vezo]
Fanazavana frantsay Qui manque sans vergogne à sa parole. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7623 Tsy mety ny fotsy varavarana. [Veyrières 1913 #1344]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas qu'un mari ait une femme qui passe toute sa journée dehors. [Veyrières 1913 #1344]

Ohabolana7624 Tsy mety ny manambady tsy miera. [Veyrières 1913 #1242]
Tsy mety raha manambady tsy miera, manan--dray tsy midinidinika. [Houlder 1895 #1594, Veyrières 1913 #1243, Rinara 1974 #4606, Cousins 1871 #3429]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de se marier sans avoir obtenu la permission ; il ne convient pas d' avoir un père et de ne pas le consulter. [Veyrières 1913 #1243]
Il ne convient pas de se marier sans avoir pris conseil et obtenu la permission des parents. [Veyrières 1913 #1242]
Quand on est marié, il convient de prendre conseil de son conjoint; et quand on a un père, il convient de le consulter. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Sens général : il faut prendre conseil des gens sages et expérimentés. [Veyrières 1913 #1242]
Sens général : il ne faut pas se croire capable de tout et ne consulter personne. [Veyrières 1913 #1243]

Ohabolana7625 Tsy mety raha akoho iray no hovonoina, ka famaky no zahana. [Rinara 1974 #4580]

Ohabolana7626 Tsy mety raha akoho no rasaina, ka famaky no tadiavina. [Cousins 1871]

Ohabolana7627 Tsy mety raha an-dafin-drano ka tsy ho lakanina, ary an-dafin-tsaha ka tsy ho toharana. [Rinara 1974 #4581]
Tsy mety raha an-dafin-drano, ka tsy holakanina, na an-dafin-tsaha, ka tsy hotoharina. [Houlder 1895 #452]
Dikanteny frantsay Ne me refusez pas un canot si je suis de l' autre côté de l' eau, et venez à ma rencontre si je suis de l' autre côté d' un champ. [Houlder 1895]

Ohabolana7628 Tsy mety raha asandratry ny vintana, fa abotetaky ny saina. [Nicol 1935 #334, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Quel renversement, quand la fortune vous élève, et que votre propre esprit vous ravale ! [Nicol 1935 #334]

Ohabolana7629 Tsy mety raha atao hoatry ny latsin-trano : an-trano, tsy mahita hivoahana ; alatrano, tsy mahita hidirana. [Veyrières 1913 #4094]
Tsy mety raha atao ohatra ny latsin-trano : an-trano, tsy mahita hivoahana; ala-trano, tsy mahita hidirana. [Cousins 1871]
Tsy mety raha atao toy ny tery latsin-trano : alatrano tsy mahita hidirana ao an-trano tsy mahita hivoahana. [Rinara 1974 #4583]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas traiter quelqu' un comme les lattes du toit de la maison : si elles sont dedans elles n'ont pas la faculté de sortit, et si elles sont dehors elles n'ont pas la faculté de rentrer. [Veyrières 1913]

Ohabolana7630 Tsy mety raha atao ondrilahy tsindrim-barotra, ka lehibe fa tsy mba lohany. [Rinara 1974 #4584]
Tsy mety raha atao ondrilahy tsindrim-barotra : lehibe tsy mba lohany. [Cousins 1871 #3404]

Ohabolana7631 Tsy mety raha be feo marary, fa kely feo finaritra. [Cousins 1871 #3405]

Ohabolana7632 Tsy mety raha dia manao hoe : ny tiako no ahy. [Rinara 1974 #4588]
Tsy mety raha dia manao ny tiako no ahy. [Veyrières 1913 #5417, Cousins 1871 #3407]
Tsy mety raha manao hoe : ny tiako no ahy, ka sady hifidy aho no hizara. [Rinara 1974 #4617]
Dikanteny frantsay Il n' est pas permis de dire : ce qui me plaît sera pour moi. [Veyrières 1913 #5417]

Ohabolana7633 Tsy mety raha efa nivelatra ho ravina vao nilevin-ko fondrana indray. [Rinara 1974 #294]
Tsy mety rehefa nivelatra ho ravina, ka vao hilevin-ko fondrana indray. [Veyrières 1913 #3082, Cousins 1871 #3501]
Dikanteny frantsay Lorsqu' on s'est développé en feuilles, il ne convient pas de s'enfouir de nouveau pour être souche de bananier. [Veyrières 1913 #3082]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas se ravaler. [Veyrières 1913 #3082]

Ohabolana7634 Tsy mety raha fony mitoetra tsy miraharaha, koa lasa vao be hafatra. [Houlder 1895 #689, Veyrières 1913 #3421]
Tsy mety raha mitoetra toy miraharaha, fa lasa vao be hafatra. [Cousins 1871 #3469]
Tsy mety raha mitoetra tsy miraharaha, ka lasa vao be hafatra. [Veyrières 1913 #3318]
Tsy mety raha nitoetra izy tsy noraharahaina, ka nony lasa nody vao hafatrafarana. [Rinara 1974 #4656]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de ne pas traiter les affaires tant qu' on demeure, et d' être plein de messages et de recommandations une fois parti. [Veyrières 1913 #3318]
Il ne faut pas rester tranquille quand on est chez ceux à qui on a affaire, et s' agiter quand on est loin. [Veyrières 1913 #3421]
Il ne faut pas se taire quand on est chez ceux auxquels on a affaire, et parler beaucoup dès qu' on est loin. [Houlder 1895 #689]

Ohabolana7635 Tsy mety raha fony nitanika nialanalana, ka nony masaka mitady hanentana. [Rinara 1974 #4580]

Ohabolana7636 Tsy mety raha hanao sambo-miondrika aman-kavana. [Rinara 1974]

Ohabolana7637 Tsy mety raha hanao sokina mahazo valala : raha mahazo dia mivonkina. [Rinara 1974]
Tsy mety raha manao sokina nahazo valala : raha mahazo, dia mivonkina. [Cousins 1871]

Ohabolana7638 Tsy mety raha hianao hisatroka ary izaho hisalaka raty. [Veyrières 1913 #2472, Rinara 1974 #4585, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que vous portiez chapeau, et que moi je n' aie qu' une écorce sèche de bananier pour ceindre mes reins. [Veyrières 1913 #2472]
Fanazavana frantsay Luxe de l' un et pauvreté de l' autre. [Veyrières 1913 #2472]

Ohabolana7639 Tsy mety raha hiasa mandositra antsoina, fa nony mahavokatra mamaha hetra. [Rinara 1974 #4586]

Ohabolana7640 Tsy mety raha hiasa miolonolona, fa nony masaka misolantsolana. [Rinara 1974 #4587]

Ohabolana7641 Tsy mety raha hitarika amboa mihazo ity, fa nony mitondra hena nivily lalana. [Rinara 1974]
Tsy mety raha mitarika amboa ; mahazo ity ; fa nony mitondra hena, mivily lalana. [Cousins 1871]
Tsy mety raha mitarika amboa : mandalo tanàna, fa nony mitondra hena mivily lalana. [Rinara 1974]

Ohabolana7642 Tsy mety raha izahay no miasa, ka hianareo no hioty ny voany. [Rinara 1974]
Tsy mety raha izahay no miasa, ka hianareo no mioty ny voany. [Veyrières 1913 #3878, Cousins 1871 #3417]
Dikanteny frantsay Il ne sied pas que nous travaillions et que vous récoltiez les fruits. [Veyrières 1913 #3878]

Ohabolana7643 Tsy mety raha kely mialoha andriana toa tehina. [Rinara 1974]
Tsy mety raha kely mialoha andriana toy ny tehina. [Houlder 1895 #1415, Cousins 1871 #3419]
Dikanteny frantsay Il n' est pas convenable qu' un petit (un sujet, par ex.) précède le souverain, comme le fait une canne. [Houlder 1895]

Ohabolana7644 Tsy mety raha leon-drakena ka tany mena avy no handosirana. [Rinara 1974 #4597]
Tsy mety raha leon-dran-kena, ka ny tanimena avy no andosirana. [Cousins 1871 #3420]

Ohabolana7645 Tsy mety raha mahay vava tsy mahay vava harona. [Veyrières 1913 #3624, Rinara 1974 #4599, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de savoir parler et de ne pas savoir faire le rebord du panier. [Veyrières 1913 #3624]
Fanazavana frantsay Ce proverbe est un jeu de mots sur la bouche et sur le rebord du panier qui en malgache se disent de la même façon ; il se disait des bavards qui se vantent et ne savent rien. [Veyrières 1913 #3624]

Ohabolana7646 Tsy mety raha may misisika, ohatra ny fisoitra afo. [Cousins 1871]
Tsy mety raha may vao misisika, ohatra ny fisoitra afo. [Cousins 1871]

Ohabolana7647 Tsy mety raha may trano vao manao afo am-bilany kely. [Veyrières 1913 #3997]
Dikanteny frantsay Après que la maison est brûlée, prendre des précautions en conservant le feu dans la petite marmite, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #3997]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui ne sont prudents qu' après coup. [Veyrières 1913 #3997]

Ohabolana7648 Tsy mety raha malai-manetsa, ka faly hijinja. [Rinara 1974 #4601]
Tsy mety raha malai-manetsa, ka faly mijinja. [Veyrières 1913 #3996, Cousins 1871 #3424]
Dikanteny frantsay Il n' est pas permis d' être paresseux quand il faut repiquer le riz et dans la joie quand vient la récolte. [Veyrières 1913 #3996]

Ohabolana7649 Tsy mety raha mamono reny, toa vary ratsy. [Veyrières 1913 #950, Rinara 1974 #4530, Cousins 1871 #3425]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas que l' enfant tue la mère en naissant, comme le riz mauvais qui éclate et tue l' épi. [Veyrières 1913 #950]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui faisaient du mal à leurs bienfaiteurs. [Veyrières 1913 #950]

Ohabolana7650 Tsy mety raha mamono tsy mahay mamindra fo, ka nony itsepelehan' ny rambony vao mikaikaika. [Rinara 1974]

Ohabolana7651 Tsy mety raha mamora zaza an-kibon-dreniny. [Veyrières 1913 #951, Rinara 1974 #4604, Cousins 1871 #3426]
Dikanteny frantsay Il n' est pas permis de circoncire un enfant encore dans le sein de sa mère. [Veyrières 1913 #951]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires qui n' étaient pas encore assez claires pour être tranchées. [Veyrières 1913 #951]

Ohabolana7652 Tsy mety raha mamporisika ny amboa ho firain' ny lambo. [Veyrières 1913 #3373, Rinara 1974 #4605, Cousins 1871 #3427]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas exciter les chiens à se faire déchirer par les sangliers. [Veyrières 1913 #3373]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui excitaient les autres à faire des procès, pour vivre à leurs dépens. [Veyrières 1913 #3373]

Ohabolana7653 Tsy mety raha manan-jiro homa-maizina, na manan-kitay maina, mitaina ny lena. [Rinara 1974 #4607]
Tsy mety raha manan-jiro, ka homa-maizina. [Veyrières 1913 #4630, Cousins 1871 #3431]
Dikanteny frantsay Pourquoi posséder une bougie, et manger dans l’obscurité. [Nicol 1935 #4]
Quand on a des chandelles il ne faut pas manger dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #4630]
Fanazavana frantsay C'est de l'avarice. Au figuré le proverbe signifie qu' il ne faut pas agir à l' aveuglette quand on peut consulter de bons conseillers. [Veyrières 1913 #4630]

Ohabolana7654 Tsy mety raha manankarem-boafady. [Houlder 1895 #626, Veyrières 1913 #2336]
Tsy mety raha manankarem-boafady, fa mangata-tsira. [Rinara 1974 #4608]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas d' avoir des biens auxquels l' avarice interdit de toucher. [Veyrières 1913 #2336]
Il n' est pas bon d' avoir des biens auxquels on ne veut pas toucher (par avarice). [Houlder 1895 #626]

Ohabolana7655 Tsy mety raha manantena rahalahy mahay mandrafitra, ka mitondra ny hazo meloka hatrany an-ala. [Cousins 1871 #3430]
Tsy mety raha manantena rahalahy mahay mandrafitra, ka mivongika hazo lena. [Rinara 1974 #4609]

Ohabolana7656 Tsy mety raha manao ahy sy azy. [Cousins 1871 #3432]

Ohabolana7657 Tsy mety raha manao ahy sy azy, ka ny iray ho tambinana fa ny iray ho sisina. [Rinara 1974 #4610]

Ohabolana7658 Tsy mety raha manao andevovavy may trano: ny trano may tsy hitany, fa "Maty aho varin--janako !". [Cousins 1871 #3433]
Tsy mety raha manao ankizivavy may trano, ka ny trano may tsy hitany fa ny may ao ny varin--janako no ambentin-teny. [Rinara 1974]

Ohabolana7659 Tsy mety raha manao dihin-dRazihizihy : sady tsy hirebika no tsy hanimpy sandry, fa mihoninkonina an-toerana fotsiny. [Rinara 1974 #4614]
Tsy mety raha manao dihin-dRazihizihy : sady tsy hirebika no tsy hanipy sandry, fa eo no mihoninkonina foana eo. [Veyrières 1913 #2123, Cousins 1871 #3435]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas danser comme Razihizihy, sans sauter, sans remuer les bras, se contentant de remuer sur place et avec embarras. [Veyrières 1913 #2123]
Fanazavana frantsay Se disait des gens lourdauds et embarrassés. [Veyrières 1913 #2123]

Ohabolana7660 Tsy mety raha manao fiainan-tsokina, ka vao voatohina kely dia mivonkina. [Rinara 1974 #4615]

Ohabolana7661 Tsy mety raha manao fosalahy hitsetsitra ny namany matory aloha. [Rinara 1974 #4616]

Ohabolana7662 Tsy mety raha manao hoatry ny sinibe : ny loha saronana, fa ny tenabe mitanjaka. [Veyrières 1913 #3080]
Dikanteny frantsay Il n' est pas décent d' imiter la grande cruche à eau dont la tête seule est recouverte, alors que tout le reste du corps est nu. [Veyrières 1913 #3080]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui ne rougissent pas d' être nus. [Veyrières 1913 #3080]

Ohabolana7663 Tsy mety raha manao hoe: Tsy mbola farofy aho hatrizay nahabokako. [Veyrières 1913 #2029, Cousins 1871 #3437, Nicol 1935]
Tsy mety raha manao hoe : tsy mbola farofy hatrizay, nefa ny tena boka. [Rinara 1974 #4618]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas dire : je n' ai jamais été indisposé depuis que j' ai eu la lèpre. [Veyrières 1913]
Il n’est pas glorieux de dire : je ne suis pas tombé malade depuis que je suis lépreux. [Nicol 1935 #295]
Fanazavana frantsay C' est bien assez d'avoir la lèpre. [Veyrières 1913]

Ohabolana7664 Tsy mety raha manao masaka atakalo manta. [Veyrières 1913 #6096, Cousins 1871]
Tsy mety raha masaka atakalo manta. [Rinara 1974 #4619]
Dikanteny frantsay Il n' est pas sage de changer ce qui est mûr ou cuit pour ce qui est vert ou cru. [Veyrières 1913 #6096]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas changer ce qui est bon pour ce qui est mauvais, une réalité pour une simple espérance. [Veyrières 1913 #6096]

Ohabolana7665 Tsy mety raha manao ombalahy manaka-drano : difotra mbamin' ny volon-doha. [Veyrières 1913 #6329]
Tsy mety raha manao ombilahy manaka-drano : difotra mbamy ny volon-doha. [Cousins 1871]
Tsy mety raha manao ombilahy manaka-drano : difotra mbamin' ny volon-doha. [Rinara 1974 #4620]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de faire comme le taureau qui sonde la profondeur de l' eau : il disparaît sous l' eau jusqu' aux poils de la tête. [Veyrières 1913 #6329]
Fanazavana frantsay Se disait des gens qui s' exposent par une orgueilleuse témérité. [Veyrières 1913 #6329]

Ohabolana7666 Tsy mety raha manao petaka an-toko sy manao isika an-korona. [Houlder 1895 #2278]

Ohabolana7667 Tsy mety raha manao sola sarotra, ka miloloha vary mahamay. [Veyrières 1913 #2145, Rinara 1974 #4621, Cousins 1871 #3441]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas faire comme le chauve qui n' aime pas à partager : il porte du riz chaud sur la tête et il le cache sous son chapeau. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des avares et des égoïstes. [Veyrières 1913 #2145]

Ohabolana7668 Tsy mety raha manao : "tiako fa manana, ary halako fa malahelo". [Rinara 1974 #4622]
Tsy mety raha manao: Tiako, fa manana; halako, fa malahelo. [Veyrières 1913 #5514, Cousins 1871 #3442]
Tsy mety raha manao : tiako fa manana ; lialako fa malahelo. [Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de dire : je l' aime parce qu' il est riche ; je le déteste parce qu' il est pauvre et malheureux. [Veyrières 1913 #5514]
Il n’est pas bien de dire : je l’aime parce qu’il possède ; je n’en veux pas parce qu’il est dans la détresse. [Nicol 1935]

Ohabolana7669 Tsy mety raha manao toy ny lolo amoron-drano : mivelabelatra dia hianao ihany, mikombonkombona dia hiano ihany. [Veyrières 1913 #4964]
Tsy mety raha manao toy ny lolo amoron-drano: mivelabelatra, hianao ihany ; mikombonkombona, dia hia-nao ihany. [Cousins 1871]
Tsy mety raha manao toy ny lolo amoron-drano : mivelabelatra izy ihany, hikombonkombona mbola izy ihany koa. [Rinara 1974 #297]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas faire comme les papillons au bord de l' eau : étendre les ailes, vous savez le faire ; les fermer, vous savez encore le faire. [Veyrières 1913 #4964]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes doubles, hypocrites ou fantasques, tantôt ouvertes et tantôt fermées, sur lesquelles on ne peut pas compter. [Veyrières 1913 #4964]

Ohabolana7670 Tsy mety raha manao tsidi-pahitra aman-kavana. [Rinara 1974 #4625]

Ohabolana7671 Tsy mety raha manarai-misy vary. [Veyrières 1913 #4033, Cousins 1871 #3447]
Tsy mety raha manarai-misy vary, fa ny tsy misy aza tsy fidiny. [Rinara 1974 #4627]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas partir de bon matin à jeun, alors qu' il y a du riz. [Veyrières 1913 #4033]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas trop se hâter mais prendre ses précautions. [Veyrières 1913 #4033]

Ohabolana7672 Tsy mety raha mandady hajaina. [Nicol 1935 #101, Cousins 1871]
Tsy mety raha mandady hajaina, na solafaka ome-hin-tehina. [Rinara 1974 #4628]
Dikanteny frantsay Un homme honoré ne doit pas ramper. [Nicol 1935 #101]

Ohabolana7673 Tsy mety raha mandihy am-piringa toa vorondolo. [Rinara 1974 #4632, Cousins 1871 #3452]

Ohabolana7674 Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga tsiravin' endrika. [Rinara 1974 #4635]
Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga, tsy tian-kozahana. [Veyrières 1913 #5347, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Désirer des animaux bigarrés, et ne pas vouloir les voir quand ils sont arrivés, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #5347]
Fanazavana frantsay Se disait des gens fantasques et capricieux. [Veyrières 1913 #5347]

Ohabolana7675 Tsy mety raha mba manantena hanan-tsy mamanga. [Houlder 1895 #673]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas espérer s' enrichir sans travail. [Houlder 1895]

Ohabolana7676 Tsy mety raha miala maina ohatra ny nandevim-boka. [Rinara 1974]
Tsy mety raha miala maina toy ny mandevim-boka. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Tsy mety raha miala maina toy ny mandevin-amboa. [Houlder 1895]
Tsy mety raha mody maina toy ny avy nandevina amboa. [Rinara 1974 #4654]
Tsy mety raha mody maina, toy ny mandevina amboa. [Cousins 1871 #3471]
Dikanteny frantsay Il n' est pas convenable de s' en aller les mains vides comme lorsqu' on a enterré un lépreux (ou: un chien). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Aux ensevelissements de gens qui se respectaient, il y avait toujours une distribution d' argent (le "ala fady") et de viande de bœuf. [Houlder 1895]

Ohabolana7677 Tsy mety raha miantsoro-mianotra midian' Ingory. [Veyrières 1913 #4034, Cousins 1871 #3458]
Tsy mety raha miantsoro nilanotra toa dian' Ingory. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il ne sied pas d' être tantôt en avant, et tantôt en arrière, comme dans la marche d' Ingory. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Il faut aller ensemble, c' est-à-dire s' entendre. [Veyrières 1913]

Ohabolana7678 Tsy mety raha miasa mitsingintsingina, hanao raharaha milamodamoka, fa nony mihinana atosika fotsiny. [Rinara 1974 #4641]

Ohabolana7679 Tsy mety raha mihanta aman-tsasaka. [Houlder 1895 #2295]

Ohabolana7680 Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny, hoatry ny alika. [Veyrières 1913 #1735]
Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny, ohatra ny alika. [Cousins 1871]
Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny ohatra ny amboa. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il ne sied pas de courir pour ne pas entendre un ordre donné comme font les chiens. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui n'écoutaient pas les ordres ou partaient avant d'avoir entendu. [Veyrières 1913 #1735]

Ohabolana7681 Tsy mety raha mila fitia aman' olona, ka manaratsy ny mpiray tam-po amin' ny tena. [Rinara 1974 #4645]
Tsy mety raha mila fitia amin' olona, ka manaratsy ny iray tampo. [Veyrières 1913 #1139, Cousins 1871 #3462]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de chercher de l'affection auprès des autres et de dénigrer ceux qu'un même sein a portés. [Veyrières 1913 #1139]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui recherchaient les étrangers et disaient du mal de leurs parents. [Veyrières 1913 #1139]

Ohabolana7682 Tsy mety raha mila fitia mba hanampy, ka manala ny mby an-koditra. [Veyrières 1913 #1411, Rinara 1974 #4646, Cousins 1871 #3463]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas, puisqu' on cherche de l' amour qui soit aide et appui, rejeter ce qu' on avait déjà sur la peau. [Veyrières 1913 #1411]
Fanazavana frantsay Se disait du mari répudiant sa femme pour en prendre une autre. [Veyrières 1913 #1411]

Ohabolana7683 Tsy mety raha mitaraikiraiky, sahala amin' ny andevom--behivavy. [Rinara 1974 #4650]
Tsy mety raha mitaraikiraiky, toy ny andevom--behivavy. [Cousins 1871 #3467]

Ohabolana7684 Tsy mety raha mitsangan-tsy ampandrasaina. [Veyrières 1913 #4632, Rinara 1974 #4652, Cousins 1871 #3470]
Dikanteny frantsay Ne vous levez pas si on ne vous prie pas de découper. [Veyrières 1913 #4632]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui s' immiscent dans les affaires des autres sans en être priés. [Veyrières 1913 #4632]

Ohabolana7685 Tsy mety raha mitsoka anjombona aman-kavana. [Rinara 1974 #4653]

Ohabolana7686 Tsy mety raha natositosika handeha, fa nony lasa natao folo hafatra. [Rinara 1974 #4655]

Ohabolana7687 Tsy mety rahany haviany no mody havanany. [Veyrières 1913 #868, Rinara 1974 #4658, Cousins 1871 #3473]
Tsy mety raha ny havia no mody havanana. [Houlder 1895 #1486]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que la gauche devienne la droite. [Veyrières 1913 #868]
Il ne faut pas que la gauche prétende être la droite. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Que chacun reste à sa place. [Veyrières 1913 #868]

Ohabolana7688 Tsy mety raha ny lehilahy lehibe misiotsioka foana, nefa tsy mety raha very sioka. [Veyrières 1913 #1736, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas qu' un homme siffle, mais il ne faut pas non plus qu'il tombe dans l' oubli. [Veyrières 1913 #1736]
Il n' est pas convenable qu' un homme (adulte) se mette à siffler, mais il ne faut pas non plus qu' il tombe dans l' oubli. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe paraît n' être qu' un jeu de mots sur "misiotsioka" et "very sioka". [Houlder 1895]
Jeu de mots : misioka, very sioka. [Veyrières 1913 #1736]

Ohabolana7689 Tsy mety raha ny mahazo andevo milefa indray no mandoa vola folo. [Veyrières 1913 #597, Rinara 1974 #4661, Cousins 1871 #3477]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que celui qui rattrape un esclave déserteur, paie deux piastres et demie. [Veyrières 1913 #597]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas être puni d'une bonne action. [Veyrières 1913 #597]

Ohabolana7690 Tsy mety raha ny petaka orona indray no hiavona amy ny lesoka. [Cousins 1871 #3478]
Tsy mety raha ny petaka orona indray no hiavona amin' ny lesoka. [Veyrières 1913 #1792]
Tsy mety raha ny petak' orona indray no haneso ny lesoka. [Rinara 1974 #4662]
Tsy mety raha ny petak' orona indray no mba hiavona. [Rinara 1974 #4663]
Tsy mety raha tsy lesoka, tsy petaka orona, ka atao ratsy fotsiny izao. [Veyrières 1913 #1793, Cousins 1871 #3476]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que celle qui a le nez aplati fasse la fière à côté de celle qui a la figure déprimée. [Veyrières 1913 #1792]
Il n' est pas permis, lorsqu' une femme n' a ni la figure déprimée ni le nez aplati, de la traiter purement et simplement de laide. [Veyrières 1913 #1793]
Fanazavana frantsay Il faut se regarder soi-même avant de critiquer les autres. [Veyrières 1913 #1792]
Il ne faut pas se montrer trop difficile, il ne faut pas dénigrer les gens. [Veyrières 1913 #1793]

Ohabolana7691 Tsy mety raha ny sola indray no hanebaka ny mazava ray. [Rinara 1974 #4664]

Ohabolana7692 Tsy mety raha ny voa famaky indray no mandoa lasiray. [Veyrières 1913 #3374, Cousins 1871 #3481]
Tsy mety raha ny voan' ny famaky kosa no handoa lasiray. [Rinara 1974 #4667]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas que celui qui reçoit le coup de hache et perd son procès, paie encore six sous pour les frais. [Veyrières 1913]

Ohabolana7693 Tsy mety raha ratsy amboa mpanaraka. [Veyrières 1913 #6531]
Dikanteny frantsay Il ne convient pas de se faire suivre d' un vilain chien. [Veyrières 1913 #6531]
Fanazavana frantsay On jugera de l'homme d'après le chien. Se disait de ceux qui traitent mal leurs inférieurs : cela rejaillit sur eux. [Veyrières 1913 #6531]

Ohabolana7694 Tsy mety raha sady andriana no miavona, sady ombalahy no hasiaka. [Veyrières 1913 #484]
Tsy mety raha sady andriana no miavona, sady ombilahy no hasiaka. [Cousins 1871 #3482]
Tsy mety raha sady ho andriana no hiavona, sady ombilahy no hasiaka. [Rinara 1974 #4672]
Dikanteny frantsay Qu'un noble soit de plus, orgueilleux et fier, cela ne convient pas ; c' est comme un taureau qui serait méchant. [Veyrières 1913 #484]
Fanazavana frantsay Il suffit de la position sans y ajouter l' orgueil. [Veyrières 1913 #484]

Ohabolana7695 Tsy mety raha sady handoa maty no handoa angady. [Rinara 1974 #4668, Cousins 1871 #3483]

Ohabolana7696 Tsy mety raha sady ho lany harena no ho very hitsiny. [Rinara 1974 #4670]

Ohabolana7697 Tsy mety raha sady mandidy no homana. [Houlder 1895 #642, Cousins 1871 #3484]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas découper et manger en même temps. [Houlder 1895]

Ohabolana7698 Tsy mety raha sady miantso no manoina. [Veyrières 1913 #5055, Rinara 1974 #4672, Cousins 1871 #3485]
Dikanteny frantsay Il n' est pas permis de faire l' appel et la réponse. [Veyrières 1913 #5055]

Ohabolana7699 Tsy mety raha sady ombilahy no masiaka. [Houlder 1895 #385]
Dikanteny frantsay C' est trop d' être un taureau et encore furieux par-dessus le marché. [Houlder 1895]

Ohabolana7700 Tsy mety raha sady tsy hanakalo no tsy hividy, nefa te-hanambe. [Rinara 1974 #4673]

Ohabolana7701 Tsy mety raha sady tsy ho rony no tsy ho ventiny. [Rinara 1974 #4683]
Tsy mety raha tsy ho rony, tsy ho ventiny. [Cousins 1871 #3494, Nicol 1935 #80]
Tsy rony, tsy ventiny. [Houlder 1895 #1004]
Dikanteny frantsay Il est mal de n’être ni liquide ni solide. [Nicol 1935 #80]
Ni bouillon, ni bouilli. [Houlder 1895 #1004]

Ohabolana7702 Tsy mety raha saro-taho-biby, ka tia katsakatsaka. [Veyrières 1913 #5736, Rinara 1974 #4674, Cousins 1871 #3486]
Dikanteny frantsay Quand on a peur des bêtes, il ne faut pas courir partout dans le désert et la forêt. [Veyrières 1913 #5736]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas s' exposer au malheur. [Veyrières 1913 #6308]

Ohabolana7703 Tsy mety raha setroky ny afo aroson' ny hafa. [Houlder 1895 #2256, Cousins 1871 #3487]
Dikanteny frantsay Il n' est pas juste d' être enfumé par le feu allumé (ou entretenu) par un autre. [Houlder 1895]

Ohabolana7704 Tsy mety raha siaka no atao, ka bizizio no avaly. [Cousins 1871 #3488]
Tsy mety raha sioka no natao, ka bizizio no avaly. [Rinara 1974 #4677]

Ohabolana7705 Tsy mety raha teo akaikinao aho tsy nojere-maso, ka lasan' olona vao harangaranina an-dalana. [Rinara 1974]

Ohabolana7706 Tsy mety raha toa samy marenina ka hifampibitsibitsika. [Rinara 1974 #4678]

Ohabolana7707 Tsy mety raha toy ny hofika, ka sady hamoa no hamody. [Rinara 1974 #4682]
Tsy mety raha toy ny hofika, sady hamoa no hamody. [Veyrières 1913 #5056, Cousins 1871 #3492]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas être comme la dioscorée qui porte tout à la fois des fruits et des tubercules. [Veyrières 1913 #5056]
Fanazavana frantsay Se disait des gens doubles, de ceux qui sont des deux partis. [Veyrières 1913 #5056]

Ohabolana7708 Tsy mety raha tomany hena momba famaky. [Cousins 1871 #3490]

Ohabolana7709 Tsy mety raha tsara vava ririnina, toy ny voalobok’ Ambohidrano. [Cousins 1871 #3493]

Ohabolana7710 Tsy mety raha tsy manan-kamidy, ka manontany. [Cousins 1871]

Ohabolana7711 Tsy mety raha tsy manan-kamidy ka manontanin-tany, na ny tsy manana indray no be rehaka. [Rinara 1974 #4685]

Ohabolana7712 Tsy mety raha tsy miandry ny rariny, nefa milaza ho mpandefitra. [Rinara 1974 #4686]

Ohabolana7713 Tsy mety raha tsy sahy andro, toa reniritsika. [Cousins 1871 #3497]

Ohabolana7714 Tsy mety raha tsy tia soa, toa tomboka. [Veyrières 1913 #2831, Rinara 1974 #301, Cousins 1871 #3498]
Dikanteny frantsay Il ne faut pas détester la beauté, comme l' abcès qui défigure. [Veyrières 1913 #2831]

Ohabolana7715 Tsy mety rehefa niakatra ho rahona, ka vao hidin-ko zavona. [Cousins 1871 #3500]
Tsy mety rehefa niakatra ho rahona, ka vao hiverin-ko zavona. [Veyrières 1913 #3081]
Dikanteny frantsay Lorsqu' on s' est élevé pour être un nuage, il ne convient pas de revenir pour être brouillard. [Veyrières 1913 #3081]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas s' abaisser, s'avilir. [Veyrières 1913 #3081]

Ohabolana7716 Tsy miady ny angely raha tokam-pilana. [Rinara 1974 #4690]

Ohabolana7717 Tsy miady, sahala ; ka hiady, hisy resy. [Houlder 1895 #323, Veyrières 1913 #3377]
Tsy miady sahala, ka no hiady hisy resy. [Rinara 1974 #4691]
Dikanteny frantsay Si nous ne luttons pas, nous sommes égaux ; mais si nous luttons, il y aura vainqueur et vaincu. [Veyrières 1913 #3377]
Tant que nous ne luttons pas (ou n' avons pas de procès), nous sommes égaux; mais si nous luttons, l' un sera battu. [Houlder 1895]

Ohabolana7718 Tsy miady, tsy miady, kanjo ny kibay eny an-kelika ihany. [Nicol 1935 #394, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Crier : " Paix, paix ", alors qu’on a le gourdin sous l’aisselle. [Nicol 1935 #394]

Ohabolana7719 Tsy miandry omby lavitra ny tanàna, tsy milalao lavitra ny vohitra. [Cousins 1871 #3503]
Tsy miandry omby lavitry ny tanàna, tsy milalao lavitry ny vohitra. [Rinara 1974]

Ohabolana7720 Tsy miantra ny mahantra, ohatra ny mpangalatra. [Rinara 1974]
Tsy miantra ny ory, ohatra ny mpangalatra. [Cousins 1871]

Ohabolana7721 Tsy midera havokisana aho, fa ao ny taviny hilaza azy. [Veyrières 1913 #4635, Rinara 1974 #4695, Cousins 1871 #3505]
Dikanteny frantsay Je ne fais pas l' éloge de sa bonne chère ; son embonpoint est là pour en témoigner. [Veyrières 1913 #4635]
Fanazavana frantsay Les effets sont là pour en témoigner. [Veyrières 1913 #4635]

Ohabolana7722 Tsy mifidy tany hianjerana toa oram-pararano. [Rinara 1974 #4698]
Tsy mifidy tany hianjerana, toy ny oram-pararano. [Houlder 1895 #870, Veyrières 1913 #3154]
Dikanteny frantsay Qui ne choisit pas l' endroit où il tombe, comme les pluies d' automne. [Veyrières 1913 #3154, Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Être prêt à tout. il. [Veyrières 1913 #3154]
Se dit d' une personne qui ne craint pas d' entreprendre tout ce qui se présente. [Houlder 1895]

Ohabolana7723 Tsy mino maty va raha tsy avy mandevina? [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ne croyez-vous pas à la mort de quelqu' un avant de l' avoir enseveli? [Houlder 1895]

Ohabolana7724 Tsy miova fenitra ny ambanilanitra. [Veyrières 1913 #343]
Dikanteny frantsay Le peuple ne change pas de coutumes. [Veyrières 1913 #343]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait la force des traditions. [Veyrières 1913 #343]

Ohabolana7725 Tsy miova tsy mivalovalo. [Veyrières 1913 #6442]
Dikanteny frantsay Qui reste le même et ne change pas. [Veyrières 1913 #6442]

Ohabolana7726 Tsy misy adala tahaka ny kiaoa; nefa nony mivoaka, manao tondro-molotra. [Cousins 1871 #3507]
Tsy misy adala tahaka ny kisoa, nefa nony mivoaka manao tondro-molotra. [Rinara 1974 #4700]
Tsy misy adala tahaky ny kisoa ; nefa nony mivoaka, manao tondro molotra. [Veyrières 1913 #598]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas plus sot qu' un porc, et pourtant lorsqu' il sort, il fait des signes en allongeant les lèvres. [Veyrières 1913 #598]
Fanazavana frantsay Ce proverbe fait allusion à la vente perfide et rusée d'un esclave ou d' un homme libre, en l' indiquant des lèvres. [Veyrières 1913 #598]

Ohabolana7727 Tsy misy aretin-dratsy ohatra ny nendra, fa namoizako ny olo-malala. [Rinara 1974]
Tsy misy aretin-dratsy tahaka ny nendra, fa namoizako olo-malala. [Cousins 1871 #3508]
Tsy misy aretin-dratsy tahaky ny nendra, fa namoizako olo-malala. [Veyrières 1913 #2832]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas de mal aussi pernicieux que la petite vérole, car elle m' a fait perdre des hommes qui m' étaient chers. [Veyrières 1913 #2832]
Fanazavana frantsay Le roi Andrianampoinimerina a dit ces paroles : la petite vérole avait décimé les nouveaux habitants qu' il avait établis à Tananarive après la prise de cette ville ; à la faveur de ce fléau, les ennemis avaient repris la ville ; ce souvenir avait dicté à Andrianampoinimerina des règlements très sévères sur la petite vérole. [Veyrières 1913 #2832]

Ohabolana7728 Tsy misy be aina noho ny alika, fa raha manodidina any Itasy, valaka. [Cousins 1871 #3509]
Tsy misy be aina noho ny alika, fa raha manodidina an' Itasy, valaka. [Veyrières 1913 #4035]
Tsy misy be aina ohatra ny alika, fa raha manodidina an' Itasy valaka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Personne n' a autant de force que le chien, et pourtant quand il fait le tour du lac Itasy, il est fatigué. [Veyrières 1913 #4035]
Fanazavana frantsay Paroles d'excuses. [Veyrières 1913 #4035]

Ohabolana7729 Tsy misy be aina noho ny alika, fa raha voky ran-kena, mandry lalana. [Cousins 1871 #3510]

Ohabolana7730 Tsy misy be alahelo tahaka ny maty vady, fa raha manitsaka androngo, mitsinjaka. [Cousins 1871 #3511]
Tsy misy be alahelo tahaky ny maty vady, fa raha manitsaka androngo, mitsinjaka. [Veyrières 1913 #1345]
Tsy misy be alahelo toy ny maty vady, fa raha mandray lavenona mitehaka. [Rinara 1974 #302]
Tsy misy be alahelo toy ny maty vady, fa raha manitsaka androngo mitsinjaka. [Rinara 1974 #4705]
Dikanteny frantsay Personne n' a autant de chagrin qu' une femme qui vient de perdre son mari, et cependant quand elle foule aux pieds un lézard, elle danse. [Veyrières 1913 #1345]
Fanazavana frantsay Le sens est que toute douleur doit cesser dans certains cas et quelle cesse avec le temps. [Veyrières 1913 #1345]

Ohabolana7731 Tsy misy be fiarovana tahaka ny ondrindrano : tsirika telo, antsibe iray, nefa raha azon’ ny tandroho mitogaga. [Cousins 1871 #3512]
Tsy misy be fiarovana toy ny ondrindrano, fa tsirika telo, antsibe iray nefa mitolagaga raha voafaokan' ny tandroho. [Rinara 1974 #4706]

Ohabolana7732 Tsy misy boribory ohatra ny tain' ondry, fa raha latsaka an-tany misy kitsambony. [Houlder 1895]

Ohabolana7733 Tsy misy fatra-piahy tena ohatra ny tsindretra, fa famaky kely iray sy katsomanta telo no entiny, fa raha tamy ny tandroho misitrika. [Cousins 1871]
Tsy misy fatra-piahy tena, toy ny tsindretra, fa famaky iray, katsomanta telo. [Rinara 1974 #4707]

Ohabolana7734 Tsy misy hariana, fa ny iray hetra, ary ny iray tanindrazana. [Rinara 1974 #4708]
Tsy misy hariana ireo: ny iray hetra, ny iray tanin-drazana. [Veyrières 1913 #1140, Cousins 1871 #3514, Nicol 1935 #179]
Dikanteny frantsay Choses dont on ne peut se défaire : d’un côté la ceinture, de l’autre la terre des ancêtres. [Nicol 1935 #179]
Il ne faut abandonner aucun de ces biens : les rizières de famille qui paient la taxe et les terres laissées par les ancêtres. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Il faut garder avec respect tout ce qui vient des ancêtres : les biens et les traditions. [Veyrières 1913 #1140]

Ohabolana7735 Tsy misy hasambarana hoatry ny fanambadian-tsitrapo. [Veyrières 1913 #1244]
Tsy misy hasambarana ohatra ny fanambadian-tsitrapo. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Il n'y a pas de plus grand bonheur qu' un mariage contracté par amour. [Veyrières 1913 #1244]
Il n' y a pas de plus grand bonheur qu' un mariage d' amour (litt. mariage volontaire, de par la volonté des conjoints, et non de celle de leurs parents seulement). [Houlder 1895]

Ohabolana7736 Tsy misy hazo baka mahatohana ny lanitra, na be felantanana mahatakona ny masoandro. [Rinara 1974]
Tsy misy hazo baka mahatohana ny lanitra, na befelatanana mabatakona ny masoandro. [Nicol 1935 #81]
Tsy misy hazo baka mahatohana ny lanitra, na be felatanana mahatakona ny masoandro. [Veyrières 1913 #3155, Cousins 1871 #3515]
Dikanteny frantsay Aucun bâton fourchu ne peut soutenir le ciel; aucune feuille de latanier ne peut cacher le soleil. [Nicol 1935 #81]
Il n' y a pas d' arbre fourchu qui puisse soutenir le ciel, ni d' homme qui ait les mains assez larges pour cacher le soleil. [Veyrières 1913 #3155]

Ohabolana7737 Tsy misy hazo natao tsy ho boboka, na mahitsy izy na bila. [Rinara 1974 #4710]

Ohabolana7738 Tsy misy hianterana ohatra ny bozaka : tanora sakafon' ny omby, nony antitra sakafon' ny fatana. [Rinara 1974]
Tsy misy hianterana toa bozaka : tanora, sakafon' ny omby ; antitra, sakafom--patana. [Houlder 1895 #1947, Veyrières 1913 #2779]
Dikanteny frantsay Qui n' a pas le temps de vieillir, comme l' herbe: jeune, elle sert à nourrir le bétail, vieille, elle sert à nourrir le foyer (c. à. d. à brûler). [Houlder 1895]
Qui ne peut pas vieillir comme l' herbe : jeune elle nourrit les boeufs, vieille elle alimente le foyer. [Veyrières 1913]

Ohabolana7739 Tsy misy hidy tsy afaka alàna, na hena tsy afaka am--bilany. [Rinara 1974 #4714, Cousins 1871, Houlder 1895, Veyrières 1913, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Aucune fermeture qu’on ne puisse forcer, aucune viande qui ne doive sortir de la marmite. [Nicol 1935 #41]
Il n' y a pas de serrure qu' on ne puisse ouvrir, ni de morceau de viande qu' on ne puisse sortir de la marmite. [Houlder 1895 #2255]
Il n' y a pas de serrure qu' on ne puisse ouvrir, ni de viande qu' on ne puisse enlever de la marmite. [Veyrières 1913 #6391]
Fanazavana frantsay Rien n'est si bien caché qu' on ne puisse le découvrir. [Veyrières 1913 #6391]

Ohabolana7740 Tsy misy hihaingoana hoatry ny maka kitay homan-daingo. [Veyrières 1913 #2473]
Tsy misy hihaingoana ohatra ny maka kitay homan-daingo. [Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas de temps pour faire toilette : c' est comme celui qui se nettoie les dents avec l' herbe laingo tout en ramassant la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #2473]

Ohabolana7741 Tsy misy hitomboham-pilo. [Veyrières 1913 #1737]
Dikanteny frantsay On ne trouverait pas à placer le bout d' une aiguille. [Veyrières 1913 #1737]
Fanazavana frantsay Se disait d'une grande foule. [Veyrières 1913 #1737]

Ohabolana7742 Tsy misy hodiny hovoasana na taolana hatsipy ny teninao. [Nicol 1935]
Dikanteny frantsay Vos paroles n’ont ni peau à ôter ni os à rejeter (sont nettes et claires). [Nicol 1935 #484]

Ohabolana7743 Tsy misy hofitahin-tsy ho azo, fa ny hiverenan' ny atao no tsy toha. [Rinara 1974 #4715]

Ohabolana7744 Tsy misy lehibe noho ny omby, fa matin' ny tsingala kely. [Veyrières 1913 #798]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas d' animal plus grand que le boeuf, et cependant un petit insecte aquatique comme le tsingala suffit à le tuer. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Les grands parfois sont victimes des petits. [Veyrières 1913 #798]

Ohabolana7745 Tsy misy lehibe noho ny sinibe ; fa raha avy ny zinga, miala satroka. [Nicol 1935 #382, Cousins 1871]
Tsy misy lehibe toa sinibe, fa raha avy ny zinga miala satroka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay La grande jarre est un personnage, mais quand vient le petit gobelet elle se découvre. [Nicol 1935 #382]

Ohabolana7746 Tsy misy lehibe noho ny vato, fa raha tsy miteny hitsahin' ny vorona. [Houlder 1895 #1389]
Tsy misy lehibe sy mafy tahaka ny vato; fa raha tsy miteny, hitsahin’ ny vorona. [Cousins 1871 #3520, Nicol 1935 #383]
Tsy misy lehibe sy mafy tahaky ny vato ; fa raha tsy miteny hitsahin' ny vorona. [Veyrières 1913]
Tsy misy lehibe toy ny vato, fa rehefa tsy miteny hitsahin' ny vorona. [Rinara 1974 #304]
Dikanteny frantsay Le rocher est ce qu’il y a de plus grand et de plus dur; mais s’il reste muet, un oiseau le piétine. [Nicol 1935 #383]
Rien n' est aussi grand et aussi fort qu' un rocher, mais comme il ne parle pas les oiseaux le piétinent. [Veyrières 1913]
Rien n' est plus grand qu' un rocher, mais comme il ne parle pas, les oiseaux s' y posent (et le salissent). [Houlder 1895 #1389]
Fanazavana frantsay Se disait des gens bonasses ne sachant ni parler ni se défendre : ce n' est pas la grandeur du corps qui fait l' homme. [Veyrières 1913 #3625]

Ohabolana7747 Tsy misy lozain’ ny zava-tsy fantatra. [Rinara 1974 #305, Cousins 1871 #3522]

Ohabolana7748 Tsy misy loza miohatra ny faty. [Rinara 1974]
Tsy misy loza miohatra noho ny faty. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas de plus grand malheur que la mort. [Veyrières 1913 #2928]

Ohabolana7749 Tsy misy mafy noho ny maty anaka ; fa raha kekerin' ny moka, mitehaka. [Veyrières 1913 #952, Cousins 1871 #3523]
Tsy misy mafy ohatra ny maty anaka, fa raha kaikerin' ny moka mitehaka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Rien n' est pénible comme de perdre son enfant, et cependant quand on est piqué par un moustique on frappe de la main. [Veyrières 1913 #952]
Fanazavana frantsay Le chagrin doit parfois céder ; ce proverbe fait allusion au geste pour tuer le moustique. [Veyrières 1913 #952]

Ohabolana7750 Tsy misy mafy tsy ho laitry ny zoto. [Houlder 1895]
Tsy misy mafy tsy laitran' ny zoto. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Tsy misy mafy tsy laitry ny zoto. [Cousins 1871 #3524, Nicol 1935 #37]
Fanazavana malagasy Mora sy efa izay zavatra atao amin-joto, na dia izay sarotra indrindra aza. [Rajemisa 1985]
Tsy misy zava-tsarotra tsy vita rehefa misy ny faharisihaha sy ny herimpo. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay A cœur vaillant, rien d’impossible. [Nicol 1935 #37]
Avec de l' activité on vient à bout de tout. [Houlder 1895]

Ohabolana7751 Tsy misy mahay mandeha ohatra ny akoho, fa raha mandeha an--tsahafa solafaka. [Rinara 1974]
Tsy misy mahay mandeha tahaka ny akoho fa raha mandeha an--tsahafa solafaka. [Rajemisa 1985]
Tsy misy mahay mandeha toy ny akoho ; fa raha mandeha amy ny sahafa, solafaka. [Cousins 1871]
Tsy misy mahay mandeha toy ny akoho ; fa raha mandeha amin’ ny sahafa, solafaka. [Nicol 1935 #288]
Fanazavana malagasy Aoka hitandrina na dia izay milaza azy ho mahay aza fa raha sendra ny sarotra mety ho voa. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La poule est le plus habile des marcheurs ; mais s’il lui arrive de marcher sur le van, la voilà qui glisse. [Nicol 1935 #288]

Ohabolana7752 Tsy misy mahalà izay tiany hatao. [Ravelojaona: Firaketana]
Fanazavana malagasy Tononkira protestanta milaza ny fahefan' Andriamanitra sy ny heriny io, nefa ovan' ny olona sasany tsy mihevitra hoe "tsy misy mahalala". [Ravelojaona: Firaketana]

Ohabolana7753 Tsy misy mahita kilema momba tena. [Houlder 1895 #136, Cousins 1871]
Tsy misy mahita kilema momba tena, na tsiny amin' olon-tiana. [Rinara 1974 #4723]
Dikanteny frantsay Nul ne s' aperçoit de ses propres défauts. [Houlder 1895]

Ohabolana7754 Tsy misy malala noho ny vady, na tombo noho ny zanaka. [Veyrières 1913 #1346, Rinara 1974 #4724, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Personne n' est aussi aimé que l'épouse, personne n' est préféré comme l' enfant. [Veyrières 1913 #1346]

Ohabolana7755 Tsy misy malaza hoatry ny angidina, fa raha atono dia tsy ampy mizara. [Veyrières 1913 #5941]
Tsy misy malaza ohatra ny angidina, fa raha atono dia tsy ampy mizara. [Houlder 1895]
Tsy misy malaza ohatra ny angidina, fa raha atono tsy ampy mizara. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Rien n' est plus fameux que la libellule, mais quand elle est grillée, il n' y a plus rien à partager. [Veyrières 1913 #5941]
Rien n' est plus fameux que la libellule, mais quand on la grille, il ne reste rien à partager. [Houlder 1895]

Ohabolana7756 Tsy misy mamy noho ny zanaka ; fa raha manaikitra ny nono, akifika. [Cousins 1871 #3528, Nicol 1935 #180]
Dikanteny frantsay Rien qui ne soit plus cher que l’enfant; mais s’il mord la mamelle, on l’écarte. [Nicol 1935 #180]

Ohabolana7757 Tsy misy manao soa ohatra ny vilany, fa raha lany ny ao anatiny, ahohoky ny olona. [Rinara 1974]
Tsy misy manao soa tahaka ny vilany ; fa raha lany ny mamy ao anatiny, dia ahohoky ny olona. [Cousins 1871 #3529, Nicol 1935 #312]
Dikanteny frantsay Qu’y a-t-il de plus utile qu’une marmite : et pourtant, dès qu’elle a été vidée, elle est aussitôt renversée. [Nicol 1935 #312]

Ohabolana7758 Tsy misy manga hoatry ny voantay ; fa raha ratsy fila hanina, vazina. [Veyrières 1913 #3084]
Tsy misy manga noho ny voantay, fa raha ratsy fila hanina, mahavazina. [Rinara 1974 #4728]
Tsy misy manga ohatra ny voantay; fa raha ratsy fila hanina, vazina. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Rien n' est aussi beau qu' un bousier, mais il est déshonoré parce qu' il cherche sa nourriture dans l' ordure. [Veyrières 1913 #3084]
Fanazavana frantsay La beauté n' empêche pas le déshonneur. [Veyrières 1913 #3084]

Ohabolana7759 Tsy misy manga noho ny voantay ; fa ratsy mpilaza, ka tsy mba nisain’ ny olona ho tsikovoka. [Cousins 1871]

Ohabolana7760 Tsy misy mangidy hoatry ny sakay, hono, fa raha atao teny ierana dia mafanafana. [Veyrières 1913]
Tsy misy mangidy hoatry ny sakay, hono, fa raha atao teny ierana dia mamy. [Veyrières 1913]
Tsy misy mangidy noho ny sakay, fa raha teny ierana dia hanina. [Houlder 1895 #265]
Tsy misy mangidy ohatra ny sakay fa rehefa teny ierana laitra ihany. [Rajemisa 1985]
Tsy misy mangidy ohatra ny sakay fa rehefa teny ierana lany ihany. [Rajemisa 1985]
Tsy misy mangidy toy ny sakay; fa raha teny ierana, mafanafana. [Cousins 1871 #3533]
Tsy misy mangidy toy ny sakay fa rehefa teny ierana mamy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa rehefa sitraka sy nifanarahana, dia maniary mora na dia sarotra sy manahirana aza. [Rajemisa 1985]
Na inona na inona hasarotan-javatra eo amin' ny fifampiraharahana, rehefa ifanarahana vita ihany. [Rajemisa 1985]
Na inona na inona zava-tsarotra, rehefa ifanarahana tonga mora. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Rien n' est plus cuisant que le piment, mais quand il y a union et entente, c' est doux à manger. [Veyrières 1913 #4842]
Rien n' est plus piquant que le piment, mais si l' on s' accorde pour cela, on le mange quand même. [Houlder 1895 #265]
Fanazavana frantsay Les peines sont adoucies en famille. [Veyrières 1913 #4842]

Ohabolana7761 Tsy misy mangidy noho sakay; fa raha teny ierana, dia hanina. [Cousins 1871 #3532]

Ohabolana7762 Tsy misy marivo noho ny tsihy ; fa raha mandry, ialan-tsalaka. [Veyrières 1913 #1738, Cousins 1871 #3534]
Tsy misy marivo ohatra ny tsihy, fa raha handriana ialan-tsalaka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Rien n' est aussi peu profond qu' une natte, et cependant quand on va se coucher sur la natte on enlève le salaka. [Veyrières 1913 #1738]
Fanazavana frantsay Les Malgaches quittaient le salaka qu' ils portaient autour des reins lorsqu' ils se couchaient sur la natte pour le repos de la nuit ; ils le quittaient aussi pour passer une rivière profonde ; sens général : ne méprisez pas une affaire de peu d' apparence. [Veyrières 1913 #188]

Ohabolana7763 Tsy misy mateza milevina hoatry ny voalavo ; fa raha mitranga izy, dia hanin' ny saka. [Veyrières 1913 #6258]
Tsy misy mateza milevina ohatra ny voalavo; fa raha mitranga izy, dia hanin' ny saka. [Houlder 1895]
Tsy misy mateza milevina ohatra ny voalavo, fa raha mitranga lanin' ny saka. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Aucun animal ne reste aussi longtemps enterré qu' un rat, mais quand il sort de son trou, il est pourtant mangé par le chat. [Houlder 1895]
Il n' y a pas d' animal qui reste enterré comme un rat, mais lorsqu' il sort de son trou, il est mangé par le chat. [Veyrières 1913 #6258]

Ohabolana7764 Tsy misy maty tsy maimbo ; fa ny afo no maty tsy maimbo. [Veyrières 1913 #2929, Cousins 1871]
Tsy misy maty tsy maimbo, fa ny afo sy fanorona no maty tsy maimbo. [Rinara 1974 #304]
Dikanteny frantsay Rien ne meurt sans devenir pourri et puant ; le feu seul fait exception. [Veyrières 1913 #2929]

Ohabolana7765 Tsy misy matoky toy ny mpangala-pihinana ; fa raha mihetsika ny takotra, dia mivadi-po. [Cousins 1871 #3535]

Ohabolana7766 Tsy misy melo-batana, fa izay melo-bava no meloka. [Houlder 1895 #1080]
Tsy misy melo-batana, fa ny melo-bava no maro. [Rinara 1974 #305]
Tsy misy melo-batana, fa ny melo-bava no melo-batana. [Cousins 1871 #3537]
Dikanteny frantsay Personne n' est coupable par son corps, mais c' est celui qui est coupable en paroles qui est coupable. [Houlder 1895 #1080]

Ohabolana7767 Tsy misy mipika. [Veyrières 1913 #1739]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas une seule parcelle qui ait sauté et soit perdue. [Veyrières 1913 #1739]
Fanazavana frantsay Le sens est que c' est complet ; on employait cette expression pour dire qu' il n'y avait aucun absent. [Veyrières 1913 #1739]

Ohabolana7768 Tsy misy mora atao, toy ny malemy, nefa aleon' ny kamo matory. [Rinara 1974]

Ohabolana7769 Tsy misy na inona na inona ohatra ny laoka sirahazo. [Rinara 1974]

Ohabolana7770 Tsy misy na inona na inona ohatra ny totohondrin' Ikotomanana, raha vao mivonkina toa hahafaty omby, fa nony mamely, tsy mahafaty akohokely. [Rinara 1974]
Tsy misy na inona na inona, ohatra ny totohondrin’ Ikotomanana: raha vao mivonkina, toa hahafaty omby ; nefa nony mamely, tsy mahafaty akohokely akory. [Cousins 1871]

Ohabolana7771 Tsy misy nanao soa ohatra ny fandrahoam-bary ; fa raha vaky, nanotrehana akoho. [Cousins 1871]
Tsy misy nanao soa toy ny fandrahoam-bary, fa nony vaky nanotrehana akoho. [Rinara 1974 #4739]
Tsy nisy nanao soa ohatra ny vilany, fa raha vaky, natao fanotrehana akoho. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Personne n' a fait autant de bien qu' une marmite, car lorsqu' elle fut brisée, on s' en servit encore pour y mettre couver la poule. [Houlder 1895]

Ohabolana7772 Tsy misy natao ho zanaky ny mpanefy tsy mba ho may. [Cousins 1871 #3541, Nicol 1935 #38]
Dikanteny frantsay Un fils de forgeron doit un jour ou l’autre se brûler. [Nicol 1935 #38]

Ohabolana7773 Tsy misy nivavaka niankandrefana, fa samy nianavaratra ihany; fa ny harena mila vintana, ka raha tsy anjara, tsy tonga. [Houlder 1895 #81]
Tsy nisy nivavaka niankandrefana, fa samy nianavaratra ihany ; fa ny harena mila vintana, ka raha tsy anjara, tsy tonga. [Veyrières 1913 #862]
Dikanteny frantsay Personne n' a prié tourné vers l' ouest, mais tous l' ont fait tournés vers le nord (comme il faut); mais la richesse vient du destin, et celui qui n' y est pas destiné ne l' obtient pas. [Houlder 1895]
Personne n' a prié tourné vers l' ouest, tous ont prié tournés vers le nord ; mais la fortune vient du destin et quand ce n' est pas le destin, la fortune ne vient pas. [Veyrières 1913 #862]

Ohabolana7774 Tsy misy raharahabe ohatra ny landihazobe. [Rinara 1974]
Tsy misy raharaha toa landihazobe. [Houlder 1895 #700, Cousins 1871 #3542]
Dikanteny frantsay Qui ne sert à rien, comme le "grand cotonnier" . [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le "grand cotonnier" est un faux cotonnier qui ne donne pas de coton. [Houlder 1895]

Ohabolana7775 Tsy misy ratsy maniry tandroka hamantarana azy, hoy ilay nibasi-maty. [Rinara 1974 #4741]

Ohabolana7776 Tsy misy ratsy natao valan' ondry, fa izay tiana mitombo tarehy. [Rinara 1974 #4742]

Ohabolana7777 Tsy misy tahaka an-dRamalina, fa malina mifehy hazo tokana. [Veyrières 1913 #6133]
Dikanteny frantsay Il n' y a point d' homme aussi prudent que Ramalina : il pousse la précaution jusqu' à lier en paquet, une seule branche. [Veyrières 1913 #6133]
Fanazavana frantsay Il a peur sans doute, que cela ne vienne à se fendre. Ce proverbe se disait d' un excès de prudence jusqu' à la minutie ; c' était aussi un encouragement à être prudent. [Veyrières 1913 #6133]

Ohabolana7778 Tsy misy tiana homen-dambamena, ary tsy misy hala homen-jiafotsy. [Veyrières 1913 #5515, Cousins 1871 #3544]
Tsy misy tiana homen-dambamena, ary tsy nisy hala homen-jiafotsy. [Rinara 1974 #4744]
Dikanteny frantsay Il n' y a pas d' un côté quelqu' un de cher à qui on donnera un lamba de soie rouge, et de l' autre quelqu' un qu' on n' aime pas et à qui on donnera un lamba fait avec du raphia. [Veyrières 1913]

Ohabolana7779 Tsy misy tombo sy hala : fa ny iray vy nahitana, ary ny iray angady nananana. [Cousins 1871 #3546, Nicol 1935 #181]
Dikanteny frantsay (Le père et la mère sojü) également chers: l’un est le fer, l’autre la bêche qui nous ont fourni de quoi vivre. [Nicol 1935 #181]

Ohabolana7780 Tsy misy toniany ny teninao. [Veyrières 1913 #4843]
Dikanteny frantsay Vous parlez en l' air. [Veyrières 1913 #4843]

Ohabolana7781 Tsy misy tsara feo noho ny papelika, fa midoka tena ka mahamonaina. [Rinara 1974 #307]
Tsy misy tsara feo noho ny papelika; fa raha midoka tena, mahamonamonaina. [Cousins 1871 #3548]

Ohabolana7782 Tsy misy tsara hoatry ny fanambadiana mifanaraka. [Veyrières 1913 #1347]
Tsy misy tsara ohatra ny fanambadiana mifanaraka. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Il n' y a rien de plus beau qu' un ménage uni. [Veyrières 1913 #1347]
Rien n' est plus beau (ou meilleur) que des époux unis. [Houlder 1895]

Ohabolana7783 Tsy misy tsy fantatr' Andriamanitra, saingy minia miondrika izy. [Houlder 1895 #17]
Tsy misy tsy fantatr' Andriananahary, fa saingy minia miondrika izy. [Veyrières 1913 #59]
Tsy misy tsy fantatr' Andriananahary, fa saingy miondrika izy. [Veyrières 1913 #59]
Tsy misy tsy fantatr' ilay Nanahary, fa minia miondrika izy. [Rinara 1974 #308]
Tsy misy tsy fantatr' Ilainanahary, saingy minia miondrika izy. [Cousins 1871]
Tsy misy tsy fantatr' Ilainanahary, sangy minia miondrika izy. [Veyrières 1913 #692]
Dikanteny frantsay Il n' y a rien d' inconnu pour Dieu, mais il veut parfois baisser la tête et ignorer, pour ne pas punir. [Veyrières 1913 #59]
Il n' y a rien qui soit ignoré de Lainanahary, mais il fait exprès de baisser la tête pour avoir l' air d' ignorer. [Veyrières 1913 #692]
Rien n' est caché à Dieu, quoiqu' il veuille bien se pencher (comme pour voir ce que font les hommes). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Application, faite à Dieu, des paroles dites par le roi Andrianampoinimerina, de son fils. [Veyrières 1913 #59]
Le roi Andrianampoinimerina disait ces paroles d'un de ses fils qui se taisait prudemment ; on les appliqua dans la suite aux personnes haut placées et sachant se taire. [Veyrières 1913 #692]

Ohabolana7784 Tsy misy tsy hain' Imerina, fa ny vola ihany no tsy hainy. [Veyrières 1913 #312]
Dikanteny frantsay L' argent venait des autres pays ; on se servait des pièces de cinq francs des divers pays, ou bien entières, ou bien fractionnées au ciseau à froid en morceaux qui étaient pesés. [Veyrières 1913 #312]
Fanazavana frantsay L'Imerina sait tout faire, excepté l' argent. [Veyrières 1913 #312]

Ohabolana7785 Tsy misy tsy mangala-katsaka, fa izay mipiaka mahery ihany no ren' ny tompony. [Cousins 1871, Rinara 1974]

Ohabolana7786 Tsy misy valiny; ohatra ny manao soa vato aman-kazo. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay (Quelque chose) qui ne procure pas de récompense; c' est comme si on avait fait du bien à une pierre ou à un morceau de bois. [Houlder 1895]

Ohabolana7787 Tsy misy volo manoha randrana, na vato manoha riana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa tsy misy manohitra izay atao sy heverina fa milamina tanteraka hatrany. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7788 Tsy misy vongan-tany mahery noho ny vato, na hazo mahalà rivotra. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Il n' y pas de motte de terre plus dure qu' une pierre, ni d' arbre qui puisse résister au vent. [Houlder 1895]

Ohabolana7789 Tsy misy zazakely vao miana-mandeha, ka hotoroana ny lalan-kaleha ; tsy misy akohokely jamba ka hotohinina vao mianavaratra, tsipazam-bary vao mivoaka. [Veyrières 1913 #6134]
Dikanteny frantsay Vous n' êtes pas un enfant à qui on montre la route qu' il doit suivre ; vous n' êtes pas un poussin aveugle qui aille au nord, à la place d'honneur, quand on le chasse, ou qui sorte du parc quand on y jette du riz pour lui. [Veyrières 1913 #6134]
Fanazavana frantsay Se disait des personnes sages et fidèles. [Veyrières 1913 #6134]

Ohabolana7790 Tsy misoro-doza. [Veyrières 1913 #3083]
Dikanteny frantsay Il encourt le malheur celui qui fait le mal sans se soucier des conséquences. [Veyrières 1913 #3083]

Ohabolana7791 Tsy misoron-doza, tsy mataho-lody, ka ny maty no anilahana ny ratsy. [Rinara 1974 #4699]

Ohabolana7792 Tsy mitaino volan-andevo : omana ny vary totoiny. [Samson 1965 #T166]

Ohabolana7793 Tsy miteny fa mahatahotra ohatra ny kiady. [Rinara 1974]
Tsy miteny ka mahatahotra, toy ny kiady. [Veyrières 1913 #693, Cousins 1871 #3552]
Dikanteny frantsay Sans parole et cependant redoutable, comme le bâton surmonté d' une touffe d' herbe qui sert à marquer une défense ou une prise de possession. [Veyrières 1913 #693]
Fanazavana frantsay Se disait des chefs qui ne parlaient pas, mais dont la présence suffisait pour mettre une affaire en train. [Veyrières 1913 #693]

Ohabolana7794 Tsy mitety ny lany. [Veyrières 1913 #2415]
Dikanteny frantsay Le prodigue ne regarde pas à la dépense. [Veyrières 1913]

Ohabolana7795 Tsy mitombo tsy mihena toa lanitra. [Houlder 1895 #2174, Veyrières 1913 #3156, Rinara 1974 #4753]
Dikanteny frantsay Qui n' augmente ni ne diminue, comme le ciel. [Houlder 1895 #2174]
Qui n' augmente pas et ne diminue pas, comme le ciel. [Veyrières 1913 #3156]

Ohabolana7796 Tsy mitsaha-komana. [Veyrières 1913 #3824]
Dikanteny frantsay Il ne cesse pas de manger. [Veyrières 1913 #3824]
Fanazavana frantsay Se disait pour un travail continuel. [Veyrières 1913 #3824]

Ohabolana7797 Tsy mitsaha-tsy efa, ohatra ny ravin’ ala. [Cousins 1871]

Ohabolana7798 Tsy mitsaha-tsy efa toa ravinala. [Rinara 1974 #4754]

Ohabolana7799 Tsy mitsapa farany hoatry ny andevolahy mangery an-jezika na an-davenona. [Veyrières 1913 #599]
Dikanteny frantsay Agir inconsidérément et sans penser aux suites, comme l' esclave qui va à la selle dans les cendres et le fumier. [Veyrières 1913 #599]
Fanazavana frantsay C' est lui qui sera obligé de porter tout cela aux champs. [Veyrières 1913 #599]

Ohabolana7800 Tsy mitsinjo vody andro ho merika. [Rajemisa 1985]
Tsinjovy ary ny vody andro ho merika. [Veyrières 1913 #3150]
Fanazavana malagasy Tsy mahalala mitahiry vola ho amin' ny fotoana mety hahasahirana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Voyez donc l' horizon qui sera brumeux. [Veyrières 1913 #3150]
Fanazavana frantsay Paroles de vieillards, toujours occupés du temps : prévoir la maladie, la vieillesse, et mettre de côté pour ce temps-là. [Veyrières 1913 #3150]

Ohabolana7801 Tsy mitsitsy fitia fa mandrodana, tsy manontany fa mianjera ihany. [Veyrières 1913 #1740, Rinara 1974 #4755, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Il ne ménage pas ses affections, mais va à l' excès ; il ne s' informe pas de ce que c' est, mais se précipite du premier coup. [Veyrières 1913 #1740]
Fanazavana frantsay Se disait des gens portés à l' excès. [Veyrières 1913 #1740]

Ohabolana7802 Tsimondrimondry atao ody boka : mandrenesa ry samy mondry. [Rinara 1974 #4434, Cousins 1871]
Tsimondrimondry atao ody boka: mandrenesa, ry samy ratsy. [Cousins 1871]
Tsimondrimondry natao ody boka, ka tafahoan-tsamy ratsy. [Rinara 1974 #4435]
Tsimondrimondry natao ody boka : mandrenesa, ry samy mondry. [Veyrières 1913 #6529]
Tsimondrimondry natao ody boka : mandrenesa, ry samy ratsy. [Veyrières 1913 #6529]
Tsimondrimondry natao ody boka: tafahaon-tsamy ratsy. [Veyrières 1913 #6529, Cousins 1871 #3306]
Dikanteny frantsay Plante tsimondrimondry qui a servi de remède au lépreux : entendez-vous, vous qui êtes vilains et rongés. [Veyrières 1913 #6529]
Fanazavana frantsay Se disait d' un remède aussi mauvais que le mal, ou d' un conseiller ne valant pas mieux que celui auquel il donne des conseils. La plante tsimondrimondry doit son nom à ce quelle ressemble à une main de lépreux. [Veyrières 1913 #6529]

Ohabolana7803 Tsy mpandidy fa mpitana ñy tendany. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Tsy mpandidy fa mpihazona ny tendany. [Houlder 1895]

Ohabolana7804 Tsy nahiko dia ny rano lahy no ho nahamasaka ny amalona. [Cousins 1871 #3555, Nicol 1935 #395]
Tsy nahiko dia ny rano lahy no mahamasaka ny amalona. [Veyrières 1913 #1348]
Tsy nahiko fa ny rano lahy no ho nahamasaka ny amalona. [Houlder 1895 #485]
Tsy nahiko ho ny rano lahy no hahamasaka ny amalona. [Rinara 1974 #4756]
Tsy nahiko ny rano no mahamasaka ny amalona. [Veyrières 1913 #1348]
Dikanteny frantsay Je n’aurais jamais imaginé que c’est dans l’eau qu’on fait cuire l’anguille. [Nicol 1935 #395]
Je ne me serais pas douté que l' eau cuirait l' anguille. [Houlder 1895]
Je ne pensais pas que ce serait l' eau qui ferait cuire l' anguille. [Veyrières 1913 #1348]
Fanazavana frantsay L'eau et l' anguille étaient bons amis, et l' un n' aurait pas dû faire du mal à l' autre! [Houlder 1895]
Le fiancé disait ce proverbe lorsqu' il parlait de celui qui montait la tête à sa fiancée et faisait rompre les pourparlers du mariage ; mais le sens était général. [Veyrières 1913 #1348]

Ohabolana7805 Tsy nahin' ny sosoa ny hitobaka, fa ny mpandoatra no vinibinitra. [Rinara 1974 #4757]
Tsy nahin’ ny sosoa no ho nitobaka, fa ny mpandoatra no vinitra. [Cousins 1871]
Tsy nahin' ny sosoa no nitobaka, fa ny mpandoatra no vinitra. [Houlder 1895 #400]
Dikanteny frantsay Si le riz a débordé de la marmite, ce n' est pas qu' il l' ait voulu, mais c' est parce que celle qui le puisait était en colère. [Houlder 1895]

Ohabolana7806 Tsinay homan-tena toa labozy. [Rinara 1974 #287]

Ohabolana7807 Tsinaim--balala, ka tsoa-tokana ihany. [Veyrières 1913 #3314, Rinara 1974 #286, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Intestins de sauterelles : ils s' arrachent en une seule fois. [Veyrières 1913 #3314]
Fanazavana frantsay Se disait des affaires faciles. [Veyrières 1913 #3314]

Ohabolana7808 Tsinay misingotra aman' aty. [Veyrières 1913 #1167]
Dikanteny frantsay Frères et soeurs d' une même mère, c' est comme les intestins et le foie. [Veyrières 1913]

Ohabolana7809 Tsinay tsy mivora-poana. [Houlder 1895 #1984, Cousins 1871 #3307]
Tsinay tsy mivora-poana, fa ao ny be efa nohanina. [Rinara 1974 #288]
Dikanteny frantsay Les intestins ne s' étendent pas tout seuls. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il faut y mettre quelque chose. [Houlder 1895]

Ohabolana7810 Tsy naka ny an' olona, tsy nalain' olona fanjakana. [Veyrières 1913 #264]
Dikanteny frantsay L' héritier du souverain ne prend pas ce qui est aux autres, et les autres ne prennent pas le royaume. [Veyrières 1913 #264]
Fanazavana frantsay L' héritier du souverain lui succède ; ce proverbe pouvait se dire des héritiers et successeurs en général. [Veyrières 1913 #264]

Ohabolana7811 Tsy nampoiziko ho ny tranoko no nahamasaka ahy, hoy ny amalona. [Rinara 1974 #4759]

Ohabolana7812 Tsy nandidy fa nitana ny tendany. [Samson 1965 #T158]

Ohabolana7813 Tsindretra mandry an-tanimbary, sahona mandry an-tatatra, mamba mandry anosy, ka samia mitoetra amin' ny onin--drainy. [Rinara 1974 #4441]
Tsindretra mandry an-tanimbary, sahonamandry an-tatatra, mamba mandry an-osy : samia mitoetra amy ny onin-drainy. [Cousins 1871 #3311]
Tsindretra mandry an-tanimbary, sahona mandry an-tatatra, mamba mandry anosy : samia mitoetra amin' ny onin--drainy. [Veyrières 1913 #865, Nicol 1935]
Dikanteny frantsay La libellule se repose dans la rizière, la grenouille dans les rigoles humides, le caïman sur les îlots du fleuve : qu’ainsi chacun demeure à sa place (dans sa rivière d’origine). [Nicol 1935 #122]
Larves de libellules dans les rizières, grenouilles dans les canaux, caïmans dans les îlots, que chacun demeure dans l' eau de ses pères. [Veyrières 1913 #865]
Fanazavana frantsay Chacun doit rester dans sa condition et garder ses usages. [Veyrières 1913 #865]

Ohabolana7814 Tsingala ambany rano, ka mitady izay hahafatesan' ny omby, hadilanana ka mitady izay haharovitra ny lamba. [Rinara 1974 #4442]
Tsingala : ambany rano, mitady izay hahafatesan' ny omby ; hadilanana, mitady izay haharovitra ny lamba. [Veyrières 1913 #2470, Cousins 1871 #3312]
Dikanteny frantsay Insecte tsingala : dans l' eau, il cherche la mort des boeufs ; passage étroit, il est la perte des lamba qu' il déchire. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Les Malgaches croyaient que le tsingala était mortel pour l'animal qui l' avalait, et on déchire son lamba dans les sentiers étroits ; ce proverbe se disait de ceux qui étaient victimes de machinations, de tromperies, de séductions. [Veyrières 1913 #2470]

Ohabolana7815 Tsingala sy dinta, ka samy isorohana ihany ny lohany sy ny vodiny. [Rinara 1974 #4443]
Tsingala sy dinta: samy isorohana ihany ny lohany sy ny vodiny. [Cousins 1871]

Ohabolana7816 Tsingala sy dinta : raha miray trano loza ary raha mifanaikitra antambo. [Rinara 1974 #4444, Cousins 1871 #3313, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Une "tsingala" et une sangsue: si elles sont ensemble c' est une calamité; et si elles se mordent, c' est une catastrophe. [Houlder 1895]

Ohabolana7817 Tsingaotraotra voangady : raha bitika 'ndraika naharimbinana. [Samson 1965 #T145]

Ohabolana7818 Tsingarivary nindaon-drano : laha’ tsy maty ka mbola miharo. [Samson 1965 #T144]

Ohabolana7819 Tsy ny aloha no vady fa ny aoriana. [Veyrières 1913 #1349, Rinara 1974 #308]
Tsy ny aloha no vady fa ny ato aoriana. [Veyrières 1913 #1349]
Dikanteny frantsay La femme ne marche pas avant son mari, elle le suit par respect. [Veyrières 1913 #1349]
Fanazavana frantsay Autre sens : la vraie femme ce n' est pas la première mais la dernière ; le dernier l' emporte sur le premier. [Veyrières 1913 #1349]

Ohabolana7820 Tsiniary nasesin’ anakandiana : an-tanàna fanovokovoka. [Samson 1965 #T147]

Ohabolana7821 Tsy ny dia manendrika no atao, fa izay hazakazaka an-tsena foana no aseho. [Cousins 1871 #3559]
Tsy ny dia manendrika no atao, fa izay hazakazaka an-tsena no hatranga. [Rinara 1974 #310]

Ohabolana7822 Tsy ny donak’ afo no mahafana ny trano, fa ny mpivady mifanara-draharaha. [Cousins 1871 #3560, Nicol 1935 #133]
Dikanteny frantsay Ce qui réchauffe la maison, ce n’est pas la chaleur du foyer, mais l’entente mutuelle des époux. [Nicol 1935 #133]

Ohabolana7823 Tsy ny fahamaroan' ny olona fa ny tokana aman-tany. [Rinara 1974 #4766]

Ohabolana7824 Tsy ny fahamaroan' ny vorona, fa ny kankafotra mahalala taona. [Rinara 1974 #4767]
Tsy ny fahamaron' ny vorona, fa ny kankafotra no famantaran-taona. [Veyrières 1913 #3157, Cousins 1871]
Tsy ny fahamaron' ny vorona, fa ny taontaonkafa no famantaran-taona. [Veyrières 1913 #3157]
Tsy ny fahamaron’ ny vorona, fa ny taotaonkafa no famantaran-taona. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay Ce n'est pas la multitude des oiseaux mais le kankafotra qui est la marque de la saison. [Verra: Madagascar]
Fanazavana frantsay Pas n'importe qui, ni n'importe quoi ; le cri du kankafotra annonce qu' il est temps de travailler les rizières. [Veyrières 1913 #3157]

Ohabolana7825 Tsy ny fahamaron' ny olona, fa ny olona iray toa zato. [Veyrières 1913 #1741, Cousins 1871 #3561]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas la multitude, mais un homme qui en vaut cent. [Veyrières 1913 #1741]
Fanazavana frantsay Ce n' est pas un homme quelconque. [Veyrières 1913]

Ohabolana7826 Tsy ny fanambadiana no taloha, fa ny fihavanana. [Veyrières 1913 #1245]
Dikanteny frantsay Ce n'est pas le mariage qui a précédé, ce sont les liens de parenté. [Veyrières 1913 #1245]
Fanazavana frantsay La parenté a plus d'importance que le mariage et le mariage ne doit pas ruiner les liens de la parenté. [Veyrières 1913 #1245]

Ohabolana7827 Tsy ny farihy lelik' antsanga, fa ny farihy maty mamba : ny zanany no mpandimby an-drainy. [Rinara 1974 #4768]
Tsy ny farihy lelik’ antsanga, fa ny farihy maty mamba : ny zanany no mpandimby ny rainy. [Cousins 1871 #3563]

Ohabolana7828 Tsy ny firongarongan' ny voalavo fa ny faha-kely antitry ny totozy. [Rinara 1974]

Ohabolana7829 Tsiny hamono tsy mampanonofy. [Samson 1965 #T143]

Ohabolana7830 Tsy ny hosoran-tsakay no ho mangidy ; tsy ny hosoran-tantely no ho mamy ; fa ny atao no mahasoa sy maharatsy. [Veyrières 1913 #4844]
Tsy ny hosoran-tsakay no mangidy hoditra, ary tsy ny hosoran-tantely no mamy hoditra, fa ny atao no mahasoa sy maharatsy. [Cousins 1871 #3565, Houlder 1895]
Tsy ny hosoran-tsakay no mangidy, tsy ny hosoran-tantely no mamy hoditra, fa ny atao no mahamamy sy mampangidy hoditra. [Rinara 1974 #4771]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas d' être frotté avec du piment qui vous fait sentir mauvais, et ce n' est pas d' être enduit de miel qui vous fait sentir bon, mais c' est ce qu' on fait qui rend bon ou mauvais. [Houlder 1895]
Ce n' est pas un enduit de piment qui rendra amer, ni un enduit de miel qui rendra doux, mais ce sont les actions qui sont une source de bien et de mal. [Veyrières 1913 #4844]
Fanazavana frantsay Sentir mauvais (litt. amer), se dit de ceux qui sont détestés, tandis que sentir bon (litt. doux) se dit de quelqu' un qui est aimé et populaire. [Houlder 1895]

Ohabolana7831 Tsy ny kely vao raisina no maharesy ahy, fa ny be omby ao an-karona. [Veyrières 1913 #4410, Cousins 1871 #3566]
Tsy ny kely voaray no maharesy ahy, fa ny be mby an-karona. [Houlder 1895 #1347]
Tsy ny kely voaray no maharesy, fa ny be efa mby an-karona. [Rinara 1974 #4772]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas le peu que vous venez de prendre qui me fait perdre, c' est la grande quantité déjà au panier. [Veyrières 1913 #4410]
Ce n' est pas sur le surplus que vous venez de prendre que je perds, mais sur ce que vous avez dans votre corbeille. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Le marchand disait ces paroles à l'acheteur, pour signifier qu' il vendait trop bon marché. [Veyrières 1913 #4410]
Parole adressée par un marchand de riz à un client qui a acheté du riz bon marché et qui pourtant prend encore une ou deux poignées par-dessus le marché. [Houlder 1895]

Ohabolana7832 Tsy ny kirihitr' ala hodiasan' ampanga no maty, fa ny ala be ho diasan' ny hazo mena. [Rinara 1974 #4773]

Ohabolana7833 Tsy ny kirihitr’ ala no maty, ka ampanga no handimby; fa ny ala-be no maty, ka hazo mena no mandimby. [Cousins 1871 #3567]

Ohabolana7834 Tsy ny kisoa horoahina ity, fa ny lambo za-dia. [Rinara 1974 #4774]

Ohabolana7835 Tsy ny maty no ranjoana, fa ny velona. [Veyrières 1913 #2930]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas aux morts qu' on fait honneur, mais aux vivants. [Veyrières 1913 #2930]
Fanazavana frantsay Formule employée pour inviter à cesser les pleurs et à manger le repas des funérailles. [Veyrières 1913 #2930]

Ohabolana7836 Tsy ny mievok' ela no veloma, tsy ny marary be no maty. [Samson 1965 #T168]

Ohabolana7837 Tsy ny mitsidika no manam--boina, ary ny tsy manao sanatry no arahin-dolo, fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Houlder 1895 #1807]
Tsy ny mitsidika no manam--boina, ary tsy ny manao sanatry no arahin-dolo ; fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Veyrières 1913 #1351]
Tsy ny mitsidika no manam--boina, tsy ny manao sanatry no arahin-dolo, fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Rinara 1974 #4775]
Dikanteny frantsay Ce ne sont pas ceux qui viennent vous voir qui vous apportent le malheur, et ce n' est pas celui qui s' adonne à la sorcellerie qui est poursuivi par les esprits, mais c' est le mari et la femme ne s' accordant pas (qui le sont). [Houlder 1895]
Ce ne sont pas ceux qui vous visitent qui vous apportent le malheur ; ce n' est pas celui qui fait de la sorcellerie qui est poursuivi par les esprits ; mais ce sont l' homme et la femme qui ne sont pas d' accord. [Veyrières 1913 #1351]

Ohabolana7838 Tsy ny omby be ananana no olona. [Rinara 1974]
Tsy ny omby betsaka ananana no olona. [Rinara 1974]

Ohabolana7839 Tsy ny orana no madinidini-pihavy, fa isika roroa no madinidini--piresaka. [Veyrières 1913 #4845]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas la pluie qui vient qui est petite, c' est notre conversation à tous deux qui est petite. [Veyrières 1913 #4845]
Fanazavana frantsay Se disait quand on n' avait pas de sujet de conversation. [Veyrières 1913 #4845]

Ohabolana7840 Tsy ny rambo izay mikapoka hanavazina ny tena, fa ny lela izay milelaka hanamandina ny trafo. [Cousins 1871 #3568]
Tsy ny rambo mikapoka hanavazina ny tena, fa ny lela izay milelaka ny trafo. [Rinara 1974 #308]

Ohabolana7841 Tsy ny ringitra no mahakenda, fa ny rano fanala kenda. [Houlder 1895 #2166, Rinara 1974 #309]
Dikanteny frantsay Ce ne sont pas les patates qui étranglent, mais (si pourtant on s' étrangle), c' est l' eau qui guérit. [Houlder 1895]

Ohabolana7842 Tsy ny sangisangy ifanaovana, fa ny tsotsori-mamba hisarahana. [Cousins 1871 #3569]

Ohabolana7843 Tsy nisy nahay hatrany an-kibondreniny fa ny mitan-tsotro aza ianarana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa tsy misy mahay avy hatrany – na dia ny zavatra tsotra aza – fa tsy maintsy mianatra vao mahay. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7844 Tsy nisy nanana hatrany an-kibo, fa oron-dambo, ka hitrongy vao homana. [Cousins 1871 #3558, Nicol 1935 #397]
Tsy nisy nanana hatrany an-kibon-dreniny, fa oron--dambo ka mitrongy vao manana. [Rinara 1974 #4761]
Dikanteny frantsay Personne n’est riche dès le sein de sa mère ; c’est comme le boutoir du sanglier: il faut fouiller la terre avant de pouvoir subsister. [Nicol 1935 #397]

Ohabolana7845 Tsy ny tandrony ihany no aron' ny lohany, fa ny sofiny koa mba mihaino. [Rinara 1974 #310]

Ohabolana7846 Tsy ny tanim-bary no madinidini-bary, fa isika roroa no madi-nidini-pitiavana. [Veyrières 1913 #5151]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas le riz des rizières qui est petit, c' est notre amour à tous deux qui est petit. [Veyrières 1913 #5151]
Fanazavana frantsay Paroles dites pour reprocher le peu d'amour. [Veyrières 1913 #5151]

Ohabolana7847 Tsy ny tany no fady fa ny vavam-bahoaka. [Rinara 1974 #4781, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Raha misy tsy mahatamana amin' ny tany anankiray, tsy ny tany akory no anton' izany satria ny tany tsy fady na oviana na oviana, fa ny vavam-bahoaka raha toa ka ratsy ny atao. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7848 Tsy ny taniravo natentina, fa ny tandra vadin’ ny hoditra. [Cousins 1871 #3570]

Ohabolana7849 Tsy ny varotra no taloha, fa ny fihavanana. [Cousins 1871 #3572, Nicol 1935 #430]
Dikanteny frantsay La bonne entente a précédé le commerce. [Nicol 1935 #430]

Ohabolana7850 Tsy ny vato be no mikorontana, tsy ny ombalahy no miady, fa Andriantiazaza no maty, ka vory ny lafy valo. [Rinara 1974]
Vatobe mikorontana, ny ombalahy miady, nefa nafoiko fa Andriantiazaza no halevina. [Rinara 1974 #4888]

Ohabolana7851 Tsinjak' amboa. [Veyrières 1913 #6793]
Dikanteny frantsay Danse de chien. [Veyrières 1913 #6793]
Fanazavana frantsay Se disait de la diarrhée. [Veyrières 1913 #6793]

Ohabolana7852 Tsinjak' Izakasoa, ka samy mila ho azy. [Houlder 1895 #1318, Rinara 1974 #4448]
Tsinjak’ Izakasoa : samy mila ho azy. [Cousins 1871 #3317]
Dikanteny frantsay La danse d' Izakasoa, chacun danse comme il l' entend. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C' est le règne du bon plaisir. [Houlder 1895]

Ohabolana7853 Tsinombina anaty katsaka: mivoaka iray, izaho no babany ; mivoaka iray, izaho no rainy. [Cousins 1871]

Ohabolana7854 Tsinombina anaty katsaka : mivoaka iray ka izaho no dadany, mivoaka koa ny hafa, ka izaho no rainy. [Rinara 1974]

Ohabolana7855 Tsintsina mitondra sompanga: ny taona dia zina, fa ny kibo hasiana no tsy misy. [Cousins 1871 #3320]
Tsintsina mitondra sompanga : ny taona dia zina fa tsy omby ny kibo. [Rinara 1974 #4450]
Tsintsina mitondra sompanga : tongan' ny aina, fa tsy omby ny vava. [Rinara 1974 #4451]
Tsintsina nahazo sompanga: nahazo lehibe, fa tsy omby ny kibo. [Veyrières 1913 #5880, Cousins 1871 #3321]
Tsintsina nitondra sompanga : ny taona dia zina, fa ny kibo hasiana no tsy misy. [Veyrières 1913 #2410]
Tsintsina nitondra sompanga : tongan' ny aina, fa tsy omby vava. [Veyrières 1913 #5880, Cousins 1871]
Tsintsina nitondra sompanga: tongan' ny ainy, fa tsy omby ny vavany. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Petit oiseau qui porte de grosses sauterelles : c' est un temps d' abondance, mais il n' a pas de ventre pour les mettre. [Veyrières 1913 #2410]
Petit oiseau tsintsina qui a pris une grosse sauterelle sompanga il a pris une grosse proie, mais son ventre ne peut pas la contenir. [Veyrières 1913 #5880]
Un "tsintsina" (petit oiseau) portant une "sompanga" (grosse sauterelle): il a été assez fort pour l' apporter, mais elle est trop grosse pour son bec. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Avoir des yeux plus gros que le ventre. [Houlder 1895]
Les yeux plus gros que le ventre. [Veyrières 1913 #5880]

Ohabolana7856 Tsintsina mitondra vonimbero, ka ny eran' ny vava no nentina. [Rinara 1974 #286]
Tsintsindahy mitondra vonimbero ka izay eran' ny vava no entina. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona manao fanomezana, araka ny fananany na izay mety ho vitany. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7857 Tsipak' ombalahy ny loza, ka raha mahavoa mahafaty. [Rinara 1974 #4455]
Tsipak’ ombilahy ny loza : raha mahavoa mahafaty. [Cousins 1871 #3324]

Ohabolana7858 Tsipika atim-patana, folaka an-davenona, zanaky ny mpitono ka ngerom--bava. [Rinara 1974 #4456]

Ohabolana7859 Tsipitsipy, zanozano : raha koa be atonana. [Samson 1965 #T149]

Ohabolana7860 Tsipolitra antitra ka manara-damba mandalo. [Rinara 1974 #4457]

Ohabolana7861 Tsipolitra ka antitra vao tia savitsavika (sangy). [Rinara 1974 #4458]
Tsipolotra: antitra vao tia sangy. [Veyrières 1913 #1869, Cousins 1871 #3325]
Dikanteny frantsay Ceux qui s' abaissent en plaisantant d' une manière indigne de leur âge, sont semblables aux graines de bident qui devenues mûres, se collent aux habits et semblent plaisanter dans leur vieillesse. [Veyrières 1913 #1869]
Fanazavana frantsay On les méprisait. [Veyrières 1913 #1869]

Ohabolana7862 Tsy ra feo antoandro toa mpiambina. [Houlder 1895 #2173]
Tsy re feo antoandro toa mpiambina. [Veyrières 1913 #3158, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Qu' on n' entend pas pendant le jour, comme la garde (de nuit). [Houlder 1895 #2173, Veyrières 1913 #3158]

Ohabolana7863 Tsy rafozana toa bohaka. [Veyrières 1913 #1481]
Vady hariana be tsiny; zanak' olon-tsy vadina toa soa; tsy rafozana toa bohaka. [Houlder 1895 #1809]
Zanak' olon-tsy vadiana toa soa, vady hariana be tsiny, tsy rafozana toa bohaka. [Rinara 1974 #5085]
Dikanteny frantsay On trouve beaucoup de défauts à une femme qu' on veut divorcer; une jeune fille qu' on n' a pas encore paraît charmante; une femme qui n' est pas (encore) votre belle-mère semble facile à vivre. [Houlder 1895]
Une femme qui n' est pas encore votre belle-mère, semble être d' un bon caractère. [Veyrières 1913 #1481]

Ohabolana7864 Tsy raharahan-dRainilemiza izay mpanompo jamba, fa ny mahiratra aza namidiny. [Rinara 1974 #4785]

Ohabolana7865 Tsy raharahan' ny jamba ny tafintohina, fa raha lavo izy miarina. [Rinara 1974 #4786]

Ohabolana7866 Tsy rangasina karaha ramiavona, tsy hotronina karaha ramy ny olombelona fa izay manam-panahy ray aman-drenin’ olona. [Samson 1965 #T159]

Ohabolana7867 Tsy ranomaso noteren' ny setroka, fa ny kibo saoky ny nahiny. [Rinara 1974 #4787]

Ohabolana7868 Tsy refesi-manjaka, tsy zehe-manjaka. [Veyrières 1913 #265]
Dikanteny frantsay On ne mesure le souverain ni par empans ni avec la brasse. [Veyrières 1913 #265]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le pouvoir absolu du souverain. [Veyrières 1913 #265]

Ohabolana7869 Tsiridritr’ Antehosy : in-telo miova trano, in’ efatra miova trano. [Samson 1965 #T154]

Ohabolana7870 Tsirin-tenina : ny vao marangitra. [Samson 1965 #T153]

Ohabolana7871 Tsiriry ahitra hipetraka amin' ny tany, fa tsy mba tsiriry vorona handositra ny ambanilanitra. [Veyrières 1913 #490]
Dikanteny frantsay Les Hova sont la plante tsiriry qui reste dans la terre, et non pas le canard tsiriry qui s' envole au loin. [Veyrières 1913 #490]
Fanazavana frantsay Paroles dites par le roi Andrianampoinimerina aux Hova ses sujets, pour affirmer leur stabilité dans le royaume; jeu de mots sur les deux significations du mot tsiriry ; sens plus général ; vous pouvez compter sur nous. [Veyrières 1913 #490]

Ohabolana7872 Tsiriry ahitra ka miara-ritra amin' ny rano. [Rinara 1974 #4459]

Ohabolana7873 Tsiriry diso farihy va hianao, no miboboka ranon-tambiazina ? [Cousins 1871]
Tsiriry diso farihy ve hianao no miboboka ranon-tambiazina? [Rinara 1974 #4460]
Vorona diso farihy, ka misoka amy ny ranon-tambiazina. [Cousins 1871 #3743]
Vorona diso farihy, ka misoka amin' ny ranon-tambiazina. [Veyrières 1913 #5884]
Vorona diso farihy : na tsy misoka ranon-tambiazina aza misolotika amim-potaka. [Rinara 1974 #5039]
Dikanteny frantsay Oiseau qui n'a pas rencontré le lac ou l' étang : il se plonge dans l' eau ferrugineuse. [Veyrières 1913 #5884]
Fanazavana frantsay Il faut se contenter de ce qu'on a ; faute de grives on mange des merles. [Veyrières 1913 #5884]

Ohabolana7874 Tsiriry fahavary ; manan-draha dia. [Samson 1965 #T150]

Ohabolana7875 Tsiriry : mahia fahavary. [Samson 1965 #T151]

Ohabolana7876 Tsiriry mangery mivalana : asan’ ny anava any. [Samson 1965 #T152]

Ohabolana7877 Tsiriry vorona ka manifi-drano dia lasa. [Rinara 1974 #4461]

Ohabolana7878 Tsy sasa-poana akory ny katsaka ela nihantonana fa niandry vanin-taona haniriana. [Rajemisa 1985]
Tsy sasa-poana tahaka ny katsaka ela nihantonana, fa miandry ny vanin-taona haniriana. [Rinara 1974 #4789]
Tsy sasa-poana, tahaka ny katsaka ela nihantonana, fa niandry vanin-taona haniriana. [Cousins 1871]
Fanazavana malagasy Ilazana ny olona nahita voka-tsara amin' ny fiandrasana ela fa tsy mba maimaika nanao zavatra tsy amin' ny fotoanany. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7879 Tsy satry ny mandihy mipetraka, fa ny lamba ho enti-mitsangana no tsy misy. [Rinara 1974 #308]
Tsy satry no mandihy mandry, fa ny lamba ho enti-mitsangana no tsy misy. [Veyrières 1913 #2570, Cousins 1871 #3574]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas de dessein prématuré qu' on danse assis ou couché, mais c' est le lamba qu' il faut porter pour se lever qui manque. [Veyrières 1913]

Ohabolana7880 Tsy satry ny mialin-koririka, fa ny vary hatao no tsy misy. [Veyrières 1913 #4637]
Tsy satry ny mialin-koririka, fa ny vary hatokona no tsy misy. [Rinara 1974 #309]
Tsy satry no mialin-koririka, fa ny vary hatao no tsy misy. [Cousins 1871 #3575]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas par un libre choix qu' on se couche sur un souper de feuilles d' arum, mais c' est que le riz à faire cuire manque. [Veyrières 1913 #4637]
Fanazavana frantsay On fait ce qu'on peut. [Veyrières 1913 #4637]

Ohabolana7881 Tsy satry ny mitafy lambamena miantsena fa tiana mba ho hitan' ny mana-marary. [Rinara 1974 #310]
Tsy satry no mitafy lambamena miantsena, fa tiana mba ho hitan' ny mana-marary. [Veyrières 1913 #4411, Cousins 1871 #3576]
Dikanteny frantsay Ce n' est pas de gaîté de coeur qu' on va au marché drapé dans un lamba de soie rouge, mais c' est pour être vu de ceux qui ont des malades. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Le lamba de soie rouge est le linceul malgache ; le sens est qu'il faut montrer ce qui est mis en vente. [Veyrières 1913 #4411]

Ohabolana7882 Tsy satrin' ny mpiasa ny ho be herikerika, fa ny mpanatitsakafo no mivezivezy. [Rinara 1974 #4790]
Tsy satrin' ny mpiasa ny miherikerika, fa ny mpitondra hanina no mivezivezy. [Veyrières 1913 #3422]
Tsy satrin’ ny mpiasa no miherikerika, fa ny mpitondra hanina no mivezivezy. [Cousins 1871 #3577]
Dikanteny frantsay Si le travailleur des rizières se retourne, ce n' est pas qu' il le veuille, mais c' est que le porteur de vivres rôde çà et là. [Veyrières 1913 #3422]
Fanazavana frantsay Se disait des envoyés qui changent les termes de la commission : ce n' est pas la commission qui veut être changée mais c' est le commissionnaire qui la change. [Veyrières 1913 #3422]

Ohabolana7883 Tsy satrin' ny zaza ny ho njola, fa ny mpandevin' ahitra no miherikerika. [Veyrières 1913 #3423]
Dikanteny frantsay Si un enfant louche, ce n' est pas qu' il l' a choisi, mais c' est que son père s' est retourné en allant enterrer le placenta. [Veyrières 1913 #3423]
Fanazavana frantsay Allusion à une croyance superstitieuse : à la naissance de l'enfant, le père allait enterrer le placenta au sud de la maison ; ce proverbe se disait des commissions changées par le commissionnaire : c'est la faute du commissionnaire. [Veyrières 1913 #3423]

Ohabolana7884 Tsy soa tsy ratsy miendrik' androngo : atao tsara milongolingy vava, atao ratsy, be soratsoratra. [Rinara 1974 #4795]
Tsy soa tsy ratsy miendrik’ androngo: hatao tsara, longilongy vava; hatao ratsy, be soratsoratra. [Veyrières 1913 #5835, Cousins 1871 #3578]
Dikanteny frantsay Ni beau ni laid, comme l' extérieur d' un lézard : pour dire qu' il est beau, il a la bouche trop pointue ; mais pour dire qu' il est laid, il a cependant des bigarrures. [Veyrières 1913 #5835]

Ohabolana7885 Tsy soa tsy ratsy ohatra ny hoditr' androngo. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Ni bon ni mauvais, comme la peau d' un lézard. [Houlder 1895]

Ohabolana7886 Tsy sola hitsiriritra ny mazava ray, fa efa mba nanana koa taloha. [Rinara 1974 #4796]

Ohabolana7887 Tsy sola, tsy paika, ka be saron-doha. [Cousins 1871 #3579, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay N' être chauve ni entièrement ni partiellement, et pourtant se couvrir la tête (avec le "lamba" ). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Pour les Malgaches qui allaient le plus souvent nu-tête, c' était un fait propre à éveiller les soupçons. [Houlder 1895]

Ohabolana7888 Tsy tafim-belona, na hilevenana maty. [Veyrières 1913 #1742, Cousins 1871 #3580]
Dikanteny frantsay C' est un lamba dont on ne se revêt pas pendant la vie et dans lequel on ne sera pas enterré à la mort. [Veyrières 1913 #1742]
Fanazavana frantsay Se disait d' une chose inutile, des biens dont les avares n'usent pas. [Veyrières 1913 #1742]

Ohabolana7889 Tsy tahotra tsy henatra. [Veyrières 1913 #3086]
Dikanteny frantsay Sans crainte ni vergogne. [Veyrières 1913 #3086]

Ohabolana7890 Tsy Tankay aho ka tsy hahalala dian-dambo. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Olona mahalala ny ataoko aho. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7891 Tsy tarae ty erotse fe tsy arete koa ty tso-be. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay Le ronflement n'est pas une maladie, être enceinte non plus. [Poirot & Santio: Vezo]
Le ronflement n'est pas une plainte, ainsi qu' être enceinte n' est pas une maladie. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7892 Tsy tia horirika, ka homan-dravin-tsaonjo. [Veyrières 1913 #4638, Cousins 1871 #3581]
Dikanteny frantsay Il n' aime pas l' arum, dit-il, et pourtant il mange des feuilles de gouet. [Veyrières 1913 #4638]
Fanazavana frantsay Se disait des gens capricieux et qui font des manières. [Veyrières 1913 #4638]

Ohabolana7893 Tsy tia ka manaratsy. [Houlder 1895 #232]
Dikanteny frantsay Quand on n' aime pas quelqu' un, on en dit du mal. [Houlder 1895 #232]

Ohabolana7894 Tsy tia maro, toa mpamosavy. [Houlder 1895 #46, Cousins 1871 #3582]
Dikanteny frantsay Haïr beaucoup de monde tel un sorcier. [Houlder 1895 #46]

Ohabolana7895 Tsy tia mololo. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Il n' aime pas la paille parce qu' il a été frappé lorsqu' il en mangeait. [Veyrières 1913 #6259]
Fanazavana frantsay Il est payé pour avoir peur. [Veyrières 1913 #6259]

Ohabolana7896 Tsy tiana ka mahavery isany, hoatry ny hatina. [Veyrières 1913 #2833]
Tsy tiana ka mahavery isany, ohatra ny hatina. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay C' est comme la gale qui est détestée et qui pourtant occupe toute l' attention. [Veyrières 1913 #2833]

Ohabolana7897 Tsy tian-kizorana toy ny ho faty. [Rinara 1974 #4800]

Ohabolana7898 Tsy tia sira, ka homam--panasina. [Veyrières 1913 #4639, Cousins 1871 #3583]
Tsy tia sira ka no homam--panasina! [Rinara 1974 #4801]
Dikanteny frantsay Il dit qu' il n' aime pas le sel, et pourtant il mange cette chose qui sert à relever le goût. [Veyrières 1913 #4639]
Fanazavana frantsay Le sel se dit sira ou fanasina ; la nuance du proverbe est intraduisible en français ; le sens est : faire des manières. [Veyrières 1913]

Ohabolana7899 Tsy tia taviny, fa tia sotro-menaka, tsy tia jabora, fa tia fonom-boany. [Rinara 1974 #4802]
Tsy tia taviny, ka tia sotro menaka ; tsy tia jaborany, ka tia fonom-boany. [Veyrières 1913 #4640, Cousins 1871 #3584]
Dikanteny frantsay Il n' aime pas la viande grasse, et pourtant il aime à boire de la graisse ; il n' aime pas le lard, et pourtant il aime la graisse qui enveloppe les rognons. [Veyrières 1913 #4640]
Fanazavana frantsay Faire des manières. [Veyrières 1913 #4640]

Ohabolana7900 Tsy tia, tsy tia, kanefa manalalana, ho any ihany ka be safary, mila fitia mba hanampy, ka manala ny mby an-koditra. [Rinara 1974]
Tsy tia, tsy tia, kanefa manalalana ; ho any ihany, ka be safary ; mila ny fitia mba hanampy, ka manala ny mby an-koditra. [Veyrières 1913 #1413]
Tsy tia tsy tia, kanefa manalalana ; ho any ihany ka be safary ; mila ny fitia mba hanampy ka nanala ny mby an-koditra. [Cousins 1871]
Dikanteny frantsay On répète qu' on n' aime pas, et pourtant on envoie des messages ; on y va, mais on use de détours ; on cherche des affections pour se sentir secouru, et on se dépouille de ce qui est déjà sur la peau. [Veyrières 1913 #1413]
Fanazavana frantsay Se disait du manège de l'homme qui rejette sa femme pour en prendre une autre. [Veyrières 1913 #1413]

Ohabolana7901 Tsy toha ny lehibe miana-poto-tsarika. [Veyrières 1913 #1743]
Dikanteny frantsay Apprendre trop tard à tisser les fibres du bananier, voilà qui est impossible. [Veyrières 1913 #1743]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas s' y prendre trop tard. [Veyrières 1913 #1743]

Ohabolana7902 Tsy toha ny tevi-dohan' ny madinika. [Veyrières 1913 #694, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Mahasahiran-tsaina ny lehibe ny faninian' ny madinika. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Il est difficile aux grands de supporter les maux de tête qui leur viennent des petits. [Veyrières 1913 #694]
Fanazavana frantsay Les reproches et critiques des petits sont insupportables aux grands. [Veyrières 1913 #694]

Ohabolana7903 Tsy toko tsy forohana. [Veyrières 1913 #2571]
Dikanteny frantsay Celui qui a tout perdu est comme le foyer dont on a enlevé le trépied et les tisons. [Veyrières 1913 #2571]
Fanazavana frantsay La même expression cependant servait à désigner celui qui avait beaucoup gagné ; elle s'employait pour signifier : grande quantité. [Veyrières 1913 #2571]

Ohabolana7904 Tsy tony manjo ! Misaotra, tompoko, fa aza ny ratsy no ifanodiavana. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Hélas ! un malheur vous est encore arrivé ! Merci, monsieur, de vos condoléances. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Visite de condoléances : paroles adressées aux parents du défunt ; et réponse. [Veyrières 1913 #4177]

Ohabolana7905 Tsy toro vato nandiavana izahay, ka hitakoko mena-masoandro. [Rinara 1974 #4805]

Ohabolana7906 Tsy toro vato nandiavana, na maty Vazaha nandrafitra. [Veyrières 1913 #3375, Cousins 1871 #3588]
Tsy toro vato nandiavana, tsy folaka andry niankinana. [Veyrières 1913 #3376]
Dikanteny frantsay La pierre sur laquelle j' ai posé le pied n' est pas brisée ; il n' est pas mort l' architecte européen qui a bâti l' édifice,. [Veyrières 1913 #3375]
La pierre sur laquelle j' ai posé le pied n' est pas brisée, la colonne sur laquelle je m' appuyais n' est pas cassée. [Veyrières 1913 #3376]
Fanazavana frantsay Ce proverbe était dit par l'homme dont les protecteurs étaient encore vivants ou par celui qui avait encore des témoins pour son procès. [Veyrières 1913 #3376]
Je n' ai pas perdu mes protecteurs ou les témoins qui garantissent ma parole. [Veyrières 1913]

Ohabolana7907 Tsy tra-drano. [Veyrières 1913 #2931]
Dikanteny frantsay Impossible d' assister par de l' eau celui qui meurt subitement. [Veyrières 1913 #2931]
Fanazavana frantsay On faisait boire de l'eau aux malades. [Veyrières 1913 #2931]

Ohabolana7908 Tsitranotranon-jaza : tompony mandratr’ anazy. [Samson 1965 #T156]

Ohabolana7909 Tsy tsara nify anoloana aho ka hitsako alohan' ny vazana. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny tsy tokony hanaovan-javatra alohan' izay ambony na manam-pahefana noho ny tena. [Rajemisa 1985]

Ohabolana7910 Tsy tsara tsy ratsy ohatra ny andro ririnina. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Ilazana toe-javatra na toetr' olona tsy hita hatao tsara na ratsy tanteraka (mitovy amin' ny hoe "tsy maina tsy lena" entin' ny olona milaza ny ririnina koa). [Rajemisa 1985]

Ohabolana7911 Tsitsihy anambo, trandraka ambony tany: volam-panerana tsy mba ratsy. [Samson 1965 #T148]
Tsitsihy añambo, trandraka ambonin-tany; volam-pañierana tsy mba ratsy. [Houlder 1895]
Fanazavana malagasy Tsitsihy eny ambony, ny trandraka etý an-tany: ny teny nifanekena tsy mba ratsy. + Tsitsihy : Karazam-bàrika na gidro madinika izay milevina amin' ny volana filevenan' ny trandraka. [Houlder 1895]

Ohabolana7912 Tsitsina tsy ho an' iza, fa ho an' ny tena ; tobaina tsy ho an' iza, fa ho an' ny tena. [Veyrières 1913 #5413]
Vary zato andrefan-trano : na tsitsina na tobaina, tsy an' iza fa anao ihany. [Rinara 1974 #4882]
Vary zato andrefan-trano: tsitsina, tsy ho an’ iza, fa ho any ny tena ihany; tobaina, tsy ho an’ iza, fa ho any ny tena ihany. [Cousins 1871]
Vary zato andrefan-trano : tsitsina, tsy ho an' iza, fa ho an' ny tena ihany ; tobaina, tsy ho an' iza, fa ho an' ny tena ihany. [Houlder 1895 #770, Veyrières 1913 #2259]
Dikanteny frantsay Cent (grandes) mesures de riz à l' ouest' de la maison; si vous les économisez, ce ne sera que pour vous; si vous les gaspillez, ce ne sera que pour vous. [Houlder 1895]
Cent mesures de riz à l' ouest de la maison : si on les épargne, ce n' est pas pour un autre que pour soi ; et si on les gaspille, ce n' est pas pour un autre que pour soi. [Veyrières 1913 #2259]
Si on épargne, ce n' est pas pour les autres, mais pour soi ; si on dépense, ce n' est pas pour les autres, mais pour soi. [Veyrières 1913 #5413]
Fanazavana frantsay On en est le maître et on peut en disposer comme l' on veut. [Veyrières 1913 #2259]

Ohabolana7913 Tsitsio ny harena, fa raha lany haren--dany haingo. [Veyrières 1913 #2411]
Dikanteny frantsay Économisez votre argent, car une fois la fortune perdue le luxe et la parure sont finis. [Veyrières 1913 #2411]

Ohabolana7914 Tsitsio ny harena, fa tsy mifamotoana ny ainao sy ny faharetany. [Veyrières 1913 #2412]
Dikanteny frantsay Économisez vos richesses, car leur durée et celle de votre vie ne se sont pas entendues d' avance pour concorder. [Veyrières 1913 #2412]

Ohabolana7915 Tsivaka marim-pandeha. [Houlder 1895 #2064]
Tsivaka marim-pandeha, bingo mahafeno lalana. [Veyrières 1913 #1727, Cousins 1871, Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Celui qui a les pieds très écartés en dehors, marche droit, mais le boiteux remplit le sentier en allant d' un côté et de l' autre. [Veyrières 1913 #1727]
Ceux qui ont les pieds tournés en dehors marchent bien quand même. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait aussi au sens figuré. [Veyrières 1913 #1727]

Ohabolana7916 Tsy vaky afero. [Veyrières 1913 #3087]
Dikanteny frantsay Dont la bile ne s' échappe pas, parce que tout sentiment est émoussé. [Veyrières 1913 #3087]
Fanazavana frantsay Se disait des gens impudents et éhontés. [Veyrières 1913 #3087]

Ohabolana7917 Tsy vaky ravin-tototra. [Veyrières 1913 #1141]
Dikanteny frantsay Vivre, sans dégât pour la feuille qui recouvre la marmite placée sur le feu. [Veyrières 1913 #1141]
Fanazavana frantsay Qui ne dépense rien ; se disait de ceux qui vivent aux dépens de leurs parents ou amis. [Veyrières 1913 #1141]

Ohabolana7918 Tsy vaky volo. [Veyrières 1913 #1744]
Dikanteny frantsay Tous sans exception, comme une tête dont les cheveux ne sont séparés par aucune raie. [Veyrières 1913 #1744]

Ohabolana7919 Tsy valala kely andiany, ka hataho-papango. [Rinara 1974 #4806, Cousins 1871 #3589]

Ohabolana7920 Tsiva-pandeha : raha akaikezina mamingana. [Rinara 1974 #4464]

Ohabolana7921 Tsy very telo. [Veyrières 1913 #4641]
Dikanteny frantsay Celui qui sert à trois choses, c' est le manioc. [Veyrières 1913 #4641]
Fanazavana frantsay On mange les tubercules, on mange les feuilles, on brûle la tige comme bois à brûler. [Veyrières 1913 #4641]

Ohabolana7922 Tsy vily lah’ hirombak’ ofana, tsy angady lah’ hiloha lela. [Samson 1965 #T163]

Ohabolana7923 Tsy voatango ka hahasora-tena. [Rinara 1974 #4807]
Tsy voatango ka mahasora-tena. [Cousins 1871 #3590]

Ohabolana7924 Tsivohibohitr' ankizy; ka manao soa horavana. [Houlder 1895]
Tsivohibohitr' ankizy : manao soa horavana. [Veyrières 1913 #5345, Cousins 1871 #3328]
Tsivohibohitr' ankizy : vita tsara horavana, vita ratsy horavan-drahateo. [Rinara 1974 #4465]
Dikanteny frantsay Des petits villages que les enfants font pour s' amuser: ils font quelque chose de joli pour le défaire ensuite. [Houlder 1895]
Petits villages faits par des enfants en s' amusant : ce sont de belles choses faites pour être détruites ensuite. [Veyrières 1913 #5345]
Fanazavana frantsay Se disait de l'inconstance. [Veyrières 1913 #5345]

Ohabolana7925 Tsy volovolo, tsy taovana. [Veyrières 1913 #1745]
Dikanteny frantsay Un étranger, sans relations de parenté, c' est comme un animal sans intérieur. [Veyrières 1913 #1745]
Fanazavana frantsay Taovana était un terme de boucherie. [Veyrières 1913]

Ohabolana7926 Tsy vorodea ty fiay. [Poirot & Santio: Vezo]
Dikanteny frantsay La vie n'est pas un chiffon qu'on jette car elle est précieuse. [Poirot & Santio: Vezo]

Ohabolana7927 Tsy zavon-kariva, ka hanafaingana ny aizin' ny alina. [Rinara 1974 #4811]

Ohabolana7928 Tsy zaza hotantanana fa ny mahalia lalana. [Rinara 1974]

Ohabolana7929 Tsy zaza maty fa nitsindrian-dreniny. [Samson 1965 #T161]

Ohabolana7930 Tsy zoin-kabary, ka mitakoko ny androngo, tapa-drambo mirebika dia ny androngo ihany koa. [Rinara 1974 #4813]
Tsy zoin-kabary ka mitakoko ny vorondolo; tapa-drambo vao mirebika ny androngo; migadra tenany ihany ny biby. [Houlder 1895 #2292]

Ohabolana7931 Tsobo-dranon--dRainiangaly : marivo mihanana, lalina miherina. [Samson 1965 #T170]
Tsobo-dranon--dRainiangaly : raha marivo irobohana, raha lalina ihemorana. [Rinara 1974 #4466]

Ohabolana7932 Tso-dranon-tsaka, ka miharo rangotra ihany. [Rinara 1974 #4467]

Ohabolana7933 Tso-drano zava-mahery ary ny saotra fitomboana. [Rinara 1974 #4468]

Ohabolana7934 Tsoka anatin’ ny taolana: izay manontona no mahazo ny tsirony. [Cousins 1871 #3329, Nicol 1935 #396]
Tsoka anatin' ny taolana, ka izay manontona no mahazo azy. [Rinara 1974 #4469]
Dikanteny frantsay Moelle à l’intérieur de l’os : il faut frapper et secouer pour pouvoir en goûter à l’aise. [Nicol 1935 #396]

Ohabolana7935 Tsokan’ omby mahian’ Ivonizongo: atontona, tsy mandeha; trohina, mamahana; nefa raha tazanina, toa hirotsaka ihany. [Cousins 1871]
Tsokan' omby mahian' i Vonizongo : atontona tsy mandeha, trohina mamahana, nefa raha tazanina toy ny hirotsaka ihany. [Rinara 1974 #4470]

Ohabolana7936 Tsongo fon-teña, tsongo foñ' olo. [Poirot & Santio: Vezo]
Tsongoy fon-tena tsongoy fon' olona. [Veyrières 1913 #5414, Rinara 1974 #4471, Cousins 1871 #3331, Rajemisa 1985]
Tsongoy fon-tena, tsongoy fon' olona, fa raha mahalala maharary ny an-tena, mba mahalala maharary ny an'