Teny iditra foly
Sokajin-teny anarana
Famaritana malagasy  [Taisaka] landihazo [Rakotosaona 1972]
 Vohavohan-dandy nohasinina ka tonga kofehy lava. [Rajemisa 1985]
Famaritana anglisy thread [Hallanger 1973]
Famaritana frantsay fil [Hallanger 1974]
  [Taisaka] coton (plante et fibre) [Deschamps 1936]
Sampanteny 
Teny nalaina 

Teny iditra foly
Sokajin-teny anarana
Famaritana frantsay  [Betsileo, Betsimisaraka] (du malais pulas: action de filer; nom ancien du coton, signalé notamment par Chapelier, 1803) D'où l'expression foly mena : tissu mixte, par exemple de coton et de soie, ou de raphia et coton, etc. D'après J. P. Domenichini: Catalogue de l'exposition: « Lamba malagasy, étoffes traditionnelles malgaches » (1978), le mot est noté par Cauche (1638) sous la forme « foule ». De nos jours, le coton filé s'appelle : hasy voafoly. D'après J.M. Estrade, on appelle foli-velo (sakalava), les fils de coton sur lesquels on enfile des perles de verroterie. On les porte comme talisman pour se protéger des maladies : le coton est le symbole de la pureté par sa blancheur, et de la résistance par sa solidité. C'est pourquoi l'on pense qu'il protège des maladies. Chez les Vezo, on décore avec ces foli-velo (ou « fils de la vie » les colombiers mystiques, petites constructions surélevées où sont censés venir se refugier les vorombe (« grands oiseaux »), symbole de l'âme des défunts. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Teny mitovy hevitra folilandihazo

Teny iditra foly
Sokajin-teny anarana
Famaritana frantsay  [Mahafaly] Plante médicinale indéterminée d'après Grandidier. Probablement un Cotonnier sauvage : Gossypium arboreum var. perrieri (Hochr.) B.L. Rob. (Malvaceae). La décoction des racines passe pour arrêter les hémorragies. [Boiteau 1997]
Voambolana 
Anarana siantifika Gossypium arboreum var. perrieri

2019/08/17