Teny iditra Histoire des Rois
Sokajin-teny anarana (lohatenin' boky na teatira)
Mpanoratra Chapus Georges-Sully, 1978; Ratsimba Emmanuël, 1978
Fanontana 1978. Librairie de Madagascar. Ambainy: 14cm. Haavony: 20cm. Takila: Tome 1: 688, tome 2: 484, tome 3: 581, tome 4: 414. Boky: 4.
Fanoritsoritana Traduction française par Georges-Sully Chapus et Emmanuël Ratsimba en quatre volumes.
Voir "Tantara ny Andriana", texte original malgache du père Callet en deux volumes
Sombiny 
takila I:29
On ne doit ni porter des toho ni en parler lorsqu'on va traverser la rivière Onive, qui coule au sud d'Antananarivokely, comme l'Ikopa passe au sud d'Antananarivo.
takila I:190
Vous avez été ensorcelé. Allez chercher le remède qui convient, prenez de l'alakamisy, du manavodrevo; râpez-en les racines dans l'eau froide et buvez-le tel quel.
takila I:191
On râpe des racines d'alakamisy et on les boit délayées dans l'eau.
takila I:239
On fait bouiller des feuilles d'alakamisy et on boit la décoction; on peut encore râper la racine et boire la râpure délayée dans l'eau.
takila I:521
Andriantsitakatrandriana dit à Rafoloarivo: "Préparez-vous, car nous allons creuser des canaux qui feront produire du riz à ce marais enfoncé qu'est le Betsimitatatra".
takila I:522
C'est Andriantsitakatrandriana qui fit aménager les premières rizières du Betsimitatatra. Autrefois il ne poussait dans le Betsimitatatra que des zozoro, des joncs et de la petite forêt; dans la suite, quand Andriantsitakatrandriana habita ici à Tananarive, il dit: "Nous habitons dans une île; faites produire du riz à ce Betsimitatatra". Et il réfléchit à ce qui pourrait lui en faire produire. Il fit trancher toute la forêt, le zozoro et les joncs et fit construire une digue du côté sud, en la faisant commencer à Andriantany; il transforma la partie du Betsimitatatra qui se trouve à l'ouest de Tananarive en rizière. Le reste continua à être un marais et ce fut sous les souverains qui suivirent que le tout fut ransformé en rizières.
takila II:73
En apercevant l'Ikopa, Andrianavalontompo se maudit lui-même en ces termes: "Ô, crocodiles et caïmans qui vivez là-dedans, ô célèbre Ikopa, si je ne puis arriver à Betsimihafy, dévorez-moi, noyez-moi, eaux, car les crocodiles ont peur de me mettre à mort!"
takila III:251
Alakamisy, au sud d'Ambohimanga, sera le marché d'Ambohimanga: ici, dorment les morts et veillent les vivants: d'où le nom d'Ala-ka-misy que je lui ait donné: il a été enlevé et transporté auprès de Dieu (ala); et pourtant il y a encore quelqu'un qui le remplace (ka misy).
Tsanganana sy sary iray takila Ny lohateny rehetra
Lahatsoratra 

Nohavaozina tamin' ny 2020/07/31