Teny iditra Histoire universelle
Sokajin-teny   anarana (lohatenin' boky na teatira)
Mpanoratra   Thou Jacques-Auguste de
Tsanganana sy sary iray takila   Ny lohateny rehetra
Lahatsoratra nalaina  

Le 3. de Septembre [1596] ils mouillerent à l'Isle S. Laurent, autrement Madagascar, située au vingt sixième dégré de latitude Australe. Ils remarquerent une grande quantité de Hérons & d'autres oiseaux, qui voloient le long du rivage. Autant qu'ils avoient été bien reçus au Cap de Bonne-Espérance, autant le furent-il mal dans cette Isle, dont les habitans coururent sur eux, & les poursuivirent avec des fléches. Il mourut alors beaucoup de monde sur les vaisseaux, de la maladie qui y regnoit, & entre autres le Capitaine Jean Dignums; ce qui fit que cette rade fut appellée le Cimetière des Hollandois.

On envoya une Pinasse, qui faisant voile directement sous le Tropique du Capricorne, entra dans une Baye de cette Isle, le 10. d'Octobre. On y trouva des vivres en abondance, mais un peuple barbare & inhumain, qui ne cherchoit qu'à surprendre & à dépouiller les étrangers qui abordoient chez eux. Ces Insulaires, dont le corps est robuste & délié, sont noirs & vont tous nuds, couvrant seulement leurs parties naturelles d'un morceau de toile de coton. Les femmes lient cette piéce de coton un peu plus haut, de manière néanmoins que toute leur gorge est à découvert. Elles aiment à se parer avec des bracelets de cuivre, mais elles estiment encore plus ceux d'étain. Il y a aussi dans l'Isle, des boeufs qui ont des bosses sur le dos, & des moutons qui, au lieu de laine, sont couverts de longs poils comme nos chévres, & dont la queuë pese jusqu'à douze livres. Ces Insulaires donnerent six moutons pour une cuilliere d'étain. On ne put sçavoir alors quelle étoit leur Religion: on apprit seulement qu'ils étoient circoncis; ce qui fit conjecturer qu'ils suivoient la Religion Mahométane (t.IX, liv. CXVII, p.42).


Nohavaozina tamin' ny 2014/10/13