Teny iditra Trimofoloalina (trimo, folo, alina)
Sokajin-teny   anaran-tsamirery (olona) [firaketana]
Famaritana frantsay   Personnage historique symbolisant et incarnant l’héroïsme hova et le dévouement aux Souverains. Vers le milieu du XVIIème siècle, le vieux roi Andriamasinavalona était revenu d’Ambohidratrimo, où son propre fils, Andriantomponimerina, le retint traîtreusement prisonnier pendant sept ans. Le sage conseiller d’Andriamasinavalona, Andriamampandry, voulant sonder jusqu’à quel point le vieux roi était encore aimé de ses sujets de Tananarive, annonça que, pour conjurer le sort sur la tête du souverain, il fallait la mort d’un sujet. Sur-le-champ, Trimofoloalina, habitant d’Anosizato, s’offrit à être décapité à la grande admiration de tous. L’heure du sacrifice arrivée, tandis que Trimofoloalina offrait son cou à trancher sur le plateau (comme c’était alors l’usage), le cérémoniaire reçut l’ordre de ne verser que le sang d’un coq rouge sur son cou et de l’épargner. Trimofoloalina continua donc de vivre, mais son héroïsme n’en fut pas moins remarqué par le Roi qui, dans la suite, lui accorda la faveur dite « tsy maty manota », consistant à ne pouvoir jamais être mis à mort avec effusion de sang, et ce privilège s’étendit à ses descendants. Le sacrifice non consommé de Trimofoalina eut lieu à Besakana [Rajemisa 1966]
Ohatra  
1Ary ny trimofoloalina, dia hasina hiany no naloany; [Cohen-Bessy: Rakotovao, takila 19]
2He fa nentanin' ny fitiavana Andriamanjaka i Trimofoloalina ka nitolo-tena hatao sorona hahamasina an' Andriamasinavalona! [Rahajarizafy: Filozofia, takila 45]
Voambolana  
Kamban-teny, lohateny, anarana  

Teny iditra Trimofoloalina
Sokajin-teny   anarana (lohatenin' boky na teatira)
Famaritana malagasy   jereo Rabetsimandranto: Trimofoloalina
Mpanoratra  
Tsanganana sy sary iray takila   Ny lohateny rehetra

Nohavaozina tamin' ny 2017/10/19