Ohabolana : aketalahy

Ohabolana109 Aketalahy an-kadilanana aho : madio elatra amin' ity tany ity. [Veyrières 1913 #2939]
Aketalahy an-kadilanana aho : mondro elatra amin' ity tany ity. [Veyrières 1913 #2985, Cousins 1871 #39]
Aketalahy an-kadilanana , ka mondro elatra amin' ity tany ity. [Rinara 1974]
Aketalahy an-kadilanana : madio elatra amin’ ity tany ity. [Cousins 1871 #40]
Dikanteny frantsay Je suis comme le mâle de la sauterelle adrisa qui habite dans un défilé : j' ai les ailes usées dans ce pays-ci. [Veyrières 1913 #2985]
Je suis comme le mâle de la sauterelle adrisa qui habite un défilé : je n' ai pas les ailes pesantes et chargées, mais nettes et propres dans ce pays-ci. [Veyrières 1913 #2939]
Fanazavana frantsay Ce proverbe était dit par l'homme qui, à cause de sa mauvaise réputation ou de sa pauvreté, ne trouvait pas de femme à épouser ; c' était un proverbe de la contrée d' Ambohidratrimo aux environs de Tananarive. [Veyrières 1913 #2985]
Ce proverbe était en usage dans la région d' Ambohidratrimo : il était dit par l' homme qui, à cause de sa réputation et de son argent, trouvait une femme à épouser. [Veyrières 1913 #2939]

Ohabolana3971 Matin-drobon’ ny adrisa , ka fola-pen’ ny aketalahy . [Rinara 1974 #2176, Cousins 1871 #1674, Houlder 1895, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Sendra ny fatsora iray trano ka ny sasany mandroboka, mitaona; ny sasany kosa mamely. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Être trompé par la grosseur des "adrisa" , et se fatiguer à courir après des "aketalahy" . [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce sont des sauterelles appartenant à la même espèce: L' "adrisa" est la femelle, et elle est plus grosse que le mâle ou "aketalahy" . Ce proverbe signifie: être trompé en courant après quelque chose qui n' en vaut pas la peine et qui n' est pas ce qu' on croyait. [Houlder 1895]

Fizahan-teny