Fizahan-teny

Ohabolana : kapila

Ohabolana Kapila voahitsaka. [Veyrières 1913 #2499]
Dikanteny frantsay L' homme ruiné est comme un têt de calebasse foulé aux pieds. [Veyrières 1913 #2499]

Ohabolana Kapila voahitsaka: mirefotra ihany fa any ambany faladia. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona maivan-doha mihevi-tena ho zavatra: mipentsompentsona ihany, saingy tsy asian' ny olona vidiny. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Kapila voahitsaka tsy mba mivitrana. [Rinara 1974 #1600]

Ohabolana Kapila voahitsak' Ikala: voa vao mitefoka. [Houlder 1895]
Kapila voahitsak' ikala : voa vao mitofefika. [Veyrières 1913 #6228]
Dikanteny frantsay Têt de calebasse foulé aux pieds : c' est quand il est pris qu' il commence à gémir. [Veyrières 1913 #6228]
Un tesson sur lequel marche Ikala: c' est lorsqu' il se brise qu' il fait entendre un craquement (pas avant). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se dit des imprévoyants, qui gémissent, mais trop tard. Le têt de calebasse, en se brisant, fait du bruit. [Veyrières 1913 #6228]

Ohabolana Ny andevolahy kapila voahitsaka ; ny andevovavy vomanga an-kotrika. [Houlder 1895 #1549, Veyrières 1913 #582]
Dikanteny frantsay Un esclave est un tesson de calebasse qu' on foule aux pieds ; une esclave est une patate qui cuit dans la marmite. [Veyrières 1913 #582]
Un esclave (homme) est un têt de calebasse foulé aux pieds; une esclave est une patate qui cuit dans la marmite. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le peu d' importance des esclaves. [Veyrières 1913 #582]
Leurs paroles n' ont aucune importance. [Houlder 1895]

Fizahan-teny