Ohabolana : andanonana

Ohabolana1800 Didimaso an-danonana , ka mitomany mahita ny soa . [Houlder 1895]
Didimaso an-danonana : mitomany mahita ny soa . [Veyrières 1913 #2597]
Didimaso an-danonana : mitomany mahita soa. [Cousins 1871 #842]
Dikanteny frantsay Chassieux au milieu des réjouissances publiques : il pleure en voyant de belles choses. [Veyrières 1913 #2597]
Un chassieux avec un bon oreiller: il dort tout en étant malade. Un chassieux assistant à une réjouissance publique: il pleure en voyant ce qui est bon (c.à.d. la fête). [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il pleure sans le vouloir. [Houlder 1895]
Se disait de ceux qui pleurnichent toujours. [Veyrières 1913 #2597]

Ohabolana2183 Fotsy maso an-danonana , ka izay any ny tena no adiridiry . [Cousins 1871 #984]
Fotsy maso an-danonana , ka izay an' ny tena no adiridiry . [Veyrières 1913 #5540, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Ceux qui ont les mêmes provisions de voyage sont unis dans la vie. Celui qui a une taie sur les yeux et assiste à une réjouissance publique: il écarquille tant qu' il peut ce qui lui appartient. [Houlder 1895]
Personne qui a des taies aux yeux et qui assiste à des réjouissances publiques : les yeux qu' elle a, elle les ouvre tout grands. [Veyrières 1913 #5540]
Fanazavana frantsay C. à. d. ses yeux, qui ne sont pas bons, mais il fait ce qu' il peut. [Houlder 1895]
Le sens est quelle fait son possible. [Veyrières 1913 #5540]

Ohabolana2184 Fotsy maso an-danonana , tsy vatra ny hiondrika , ka aseho vahoaka sao tsy mahita ny hitan' ny olona . [Rinara 1974]

Ohabolana2780 Joko an-danonana fa mavitrika amim-paty toa amboa . [Rinara 1974 #1569]
Joko an-danonana , fa mavitrika am-paty , tahaka ny amboa . [Cousins 1871 #1217]
Joko an-danonana , fa mavitrika am-paty tahaky ny amboa . [Veyrières 1913 #2035]
Dikanteny frantsay Timide et retenu dans les réjouissances publiques, mais ardent dans les funérailles : c' est agir à la manière des chiens. [Veyrières 1913 #2035]
Fanazavana frantsay Se disait des gens originaux, ne faisant rien comme tout le monde. [Veyrières 1913 #2035]

Ohabolana3133 Lava volombava mijery lanonana : ny alamaka ihany no mahatsara azy. [Rinara 1974 #1766]
Lava volombava mizaha lanonana , ka ny alamaka ihany no mahafaingana azy. [Houlder 1895 #2075]
Lava volombava nizaha lanonana : ny alamaka ihany no mahafaingana azy. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Volombava an-danonana : ny alamaka ihany no mahatsara azy. [Rinara 1974 #5018]
Volombava an-danonana : ny alamaka no mahatsara azy. [Veyrières 1913 #5583, Cousins 1871 #3726]
Dikanteny frantsay Barbe dans une réjouissance publique : le mieux pour elle, c' est d' être aplanie. [Veyrières 1913 #5583]
Homme à grande barbe qui est allé voir les réjouissances publiques : il se hâte de la niveler sommairement. [Veyrières 1913]
Un homme à longue barbe (ou: longues moustaches) se préparant à aller voir des jeux populaires: c' est en la lissant avec la main qu' il sera le plus vite prêt. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des difficultés qu' il faut trancher vite sans y attacher d' importance ; allusion à la barbe qu'on laissait pousser dans les deuils. [Veyrières 1913 #3257]
Se disait des difficultés qu' il vaut mieux aplanir qu' approfondir. [Veyrières 1913 #5583]

Ohabolana4405 Mitena lamba an-tanàna ka tsy miova an-danonana . [Rinara 1974 #2449]
Mitena lamba an-tanàna , ka tsy miova lamba an-danonana . [Houlder 1895, Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Mettre son (meilleur) lamba pour rester à la maison (tous les jours), et n' en pas mettre d' autre pour aller à une fête. [Houlder 1895]
Porter tous les jours son lamba dans le village et ne pas en mettre un autre pour aller à une fête. [Veyrières 1913 #2445]
Fanazavana frantsay Il aurait fallu le réserver. [Houlder 1895]

Fizahan-teny